Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 décembre 2017 6 23 /12 /décembre /2017 16:24

suite d'ici

Tout à coup il y eut beaucoup de bruits et de mouvements entre les maisons. Trois gros 4x4 venaient de s'arrêter et neuf hommes en descendirent dont les trois pontes principaux de la NASA.
Un enfant dans la rue - Oui, oui, monsieur, c'est bien là qu'ils habitent, cette porte, vous pouvez sonner.

- Merci bonhomme. Tiens pour t'acheter des chewing-gums.

- Des quoi !???- Ah !.. Voyons… Peut-être des Mistral-gagnants par ici !? Enfin des bonbons ! Allons-y ! Le ciel nous a conduits.

Une fois entrés, ils expliquent à Marie :
- En fouillant le ciel avec nos télescopes, on a été interpellés par une conjonction de planètes produisant une lumière étonnante, avec l'idée insistante que cette naissance, apparente dans notre ciel physique, pouvait bien en signifier une autre dans notre univers humain. Ce qui nous a amenés ici. L'enfant est-il là-bas sous cette moustiquaire ?

Marie – Oui, il doit dormir. Faut-il le réveiller ?

- On va attendre. Les choses bonnes se font en leur temps, ne croyez-vous pas !?.

Marie – Ça permettra à Youssef mon mari, de rentrer de son travail.

- Très bien.

Marie – Vous venez d'où ? Je vous offre à boire de l'eau fraîche ? Nature ou avec du miel pour la sucrer !?

- Bien volontiers… On vient de l'Occident, d'abord en avion, puis on a débarqué nos voitures pour terminer le voyage en profitant un peu des paysages du coin. Vous êtes vraiment dans un bon pays, où coulent toujours le lait et le miel je suppose !?

Marie – Malgré les épreuves qui ne manquent pas, et qu'il nous donne de supporter, les bontés de l’Éternel envers nous ne sont pas épuisées.

- Amen. Nous aussi on s'est un peu égarés sur la fin. Nos instruments ne sont pas encore suffisamment précis. On est donc allés à Jérusalem, et là-bas on a été redirigés jusqu'ici.
Voilà, j'entends l'enfant bouger il me semble !...

Un autre des pontes - Ne bougez pas, je vais chercher les cadeaux !
Il se dirige donc vers la porte, qui s'ouvre juste quand il l'approche.
- C'est magique, porte automatique ici aussi ?!...
Non, c'est un homme qui paraît.
- Ah, vous êtes Youssef je suppose !?... Excusez-moi, je sors, on va vous expliquer.
 

Conformément à leur disposition de cœur, les astronomes ont amené quantité de cadeaux plus riches, plus utiles et significatifs les uns que les autres.

- Et ça… ah, un produit pour embaumer les corps ! Je ne sais pas qui a mis ce paquet parmi les cadeaux, mais bon, il est là, on ne va pas le remporter… Et encore celui-ci…

Joseph – Arrêtez, arrêtez, on ne mérite pas tout ce bien.

- Mais Yeshoua si ! C'est pour que vous vous occupiez de lui et de votre famille sans gêne.

Marie – On se croirait à Noël !

Un autre ponte - C'est peut-être une parole prophétique que vous dites-là Marie ! Vous permettez que je vous appelle Marie !? Chez nous, on aime bien adapter les noms à notre culture !

Marie – Pourquoi pas ! Youssef, ta femme s'appelle Marie.

- Et Youssef, ce sera… Joseph chez nous, vous êtes d'accord Youssef ?

Joseph – Qu'il soit fait selon la grande sagesse de notre Elohim qui dispense sa bonté sur tous les hommes.

Marie – Et Yeshoua !?

- Yeshoua… Disons que chez nous ce sera… Jésus !

Joseph – Ah !... Jésus. Jésus.

Et ils rirent tous joyeusement car la joie de l’Éternel était là leur force, et malgré les différences le moyen de leur union d'âmes.

Au moment du départ, Joseph eut une parole pour ces visiteurs :
- Quand vous arriverez à l'âge de la retraite, continuez à regarder au-delà de tous les sommets de la terre, du côté des cieux très-hauts, car à la fin c'est encore du ciel qu'arrivera le secours.

Les astronomes sont repartis en évitant Jérusalem où un attentat avait été fomenté… et éventé, selon que personne ne peut cacher quoi que ce soit aux faces de l’Éternel et père et mère veillaient.

 

Joseph reçut ensuite d'un ange instruction pour descendre en Égypte. Ce fut juste avant que l'autorité romaine du Démon entre en furie, faisant massacrer tous les innocents de cette région (comme il sera rapporté plus tard).
Mais qu'on ne s'en inquiète pas : au-delà des souffrances et de la mort même, de toute injustice qu'il voit et supporte, Dieu se revêt de son habit de rédempteur et peut faire de tout ce qui est abîmé ou égorgé des créations nouvelles.

 

¤


Quelques années plus tard, Marie eut un nouveau songe qui l'épouvanta. Elle avait commencé à repasser dans son cœur tout ce qui arrivait, en cherchant à faire le lien avec ce qui était dit à la synagogue à partir des écritures des rouleaux.

Quand Joseph rentra de son travail, Marie l'interpela sans tarder tout en l'attirant loin de Jésus pour qu'il n'entende pas.
- Youssef, qu'est-ce que ça veut dire !? J'en suis encore toute tremblante… Cette nuit j'ai vu tu sais de ces horribles poteaux auxquels les romains attachent les malfaiteurs jusqu'à ce que mort s'en suive.
Il y en avait trois dressés sous un ciel très sombre. Avec des brigands cloués dessus, les bras en croix, souffrant le martyr. Et soudain - le temps d'un flash comme ça - j'ai reconnu… Oh c'est trop affreux… Non, non…

Marie est secouée par un sanglot et essuie nerveusement son visage qui s'est mis à transpirer, dévoilant son effroi.
- Libère-moi de cette image Youssef ! Chasse-moi cette servante de Shatan qui m'effraye encore quand j'y pense !

Joseph – Qu'as-tu vu ma douce ?

– J'ai vu… J'ai vu, au milieu, pendu… Yeshou…
Sa voix se perd dans un râle d'agonie. Joseph a compris. Impuissant, il ne peut que rester longtemps immobile et muet, ses bras entourant tant qu'il peut sa frêle Marie.
Que se passait-il !? Y avait-il un risque qu'il fasse, lui, échouer le plan de Hachem !? Il se sentit soudain sans force, appesanti et de trop dans cette affaire. Et dans ce silence lourd, lui aussi avait pleuré.

Quand enfin ils revinrent vers Jésus, celui-ci leur dit :
- Adonaï Père céleste est bon et puissant. Il se glorifie d'accomplir ses desseins malgré nos faiblesses. Comme une mère a compassion de ses enfants, il console les cœurs brisés et tous ceux qui s'appuient sur lui.
Joseph et Marie avaient écarquillé les yeux et un baume comme celui de Galaad avait coulé sur leur cœur, sous le regard aimant du Père émerveillé.

¤

Ainsi Jésus grandit en sagesse, en stature et en grâce, et rien n'échappa au Dieu très-haut. Ni l'agonie du jardin de Gethsémané, ni l'arrestation de ce fils en qui il avait mis toute son affection. Ni sa crucifixion et ni même sa mort, d'où le troisième jour, Père merveilleux, il le ressuscita.

Plus tard des érudits cherchèrent à établir la date de naissance de Jésus.

...

chant

à suivre, demain

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche