Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 06:30
Pensée du jour : UNE DISTINCTION NECESSAIRE ESSENTIELLE A FAIRE, EST QU'IL (N')Y A (QUE) DEUX CATEGORIES DES PROBLEMES QUI SE POSENT A NOUS...

C'est en faisant ce genre de distinction qu'on peut se mettre à voir plus clair ! Alors que sont ces catégories ?

1/ Il y a la catégorie où se trouvent tous les problèmes que nous voyons être les nôtres : Ceux que nous avons et devons résoudre, qui encombrent notre existence, nos vues, nos désirs, nos projets... nous débattant ou maugréant, cherchant des forces en nous - sans jamais les trouver suffisantes - et jusqu'autour de nous : dans plus de travail et/ou de rémunération, dans des cabinets de thérapeutes, dans des livres et des techniques, dans des services charitables, dans de la générosité même... Bref notre quotidien sans cesse en butte avec quelque chose qui gêne ou fait obstacle, s'il existe, à un rêve ou à un bonheur souhaité.

Face à cette catégorie, on ne sera jamais le vainqueur bien souvent, car même les succès, les résolutions, ne sont jamais que de courte durée... Alors, si nous voulons arriver à sortir de cette condition (inutilement ou stérilement) épuisante, il faut considérer qu'existe une autre catégorie de problèmes à résoudre. Celle-ci étant un peu comme une anti-chambre ou un sas d'accès qu'il faudrait traverser avant de pouvoir aller plus avant dans un désencombrement du reste de la maison.
Et comme cet espace est une catégorie de PROBLÈMES, pouvoir le traverser signifie pour nous le rendre praticable, le débarrasser d'encombrants, y frayer un passage qui doit nous apparaître nécessaire, pour pouvoir devenir suffisant.

2/ Il s'agit de la catégorie de problèmes que nous avons en vis-à-vis de Dieu !
On touche là au plan subtil, surnaturel, voilé, où se trouve la cause originelle de nos problèmes et de leur envahissante prépondérance. En deça de cette vue, nous ne faisons en fait que nous rendre un culte à nous-même ! Comme si nous étions apparus de nous-même ; comme si nous étions le dieu PAR QUI nous sommes arrivés (ici et un peu à quelque chose) et POUR QUI doit aller la reconnaissance, la gloire et les profits les plus divers qu'on peut tirer (justement ou injustement) de ce monde.
Et de fait nous oublions, nous perdons de vue, nous refusons d'admettre que tout vient de Dieu, d'un Créateur intentionné et intelligent, que notre minable modélisation des origines avec des hasards à qui on devrait tout (r)envoie de son invisibilité à un néant... en nous.
Là où le bât blesse, d'abord, il faut soigner, il faut chercher la cause pour laquelle un bœuf ou un cheval ne veut plus avancer, un aigle même ne peut plus voler.


Car Dieu a parlé, c'est indéniable, par des prophètes, par la recherche même de philosophes (étymologiquement d'amis de la sagesse), et plus clairement que jamais par un fils, de Dieu et de l'homme. Il y a rien que là, avec les perceptions de la nature..., de quoi considérer et s'arrêter à ce qu'il y a effectivement dans notre existence des difficultés parce qu'il y a un Dieu et parce que nos positionnements vis-à-vis de lui ne sont pas justes, donc sont des problèmes.
Et une vue pertinence de nous-même, qui se mesure à de l'humilité retrouvée, ne peut que nous laisser voir que si problème il y a entre Dieu et nous, ce n'est pas lui qui en est la cause, mais bien nous. C'est qu'il y a en nous "quelque chose" d'incompatible avec lui, qui nous empêche de tenir dans le bien (selon lui et/ou selon notre conscience...), qui nous pousse ou nous attire vers et dans le mal (ce que la conscience discerne, avant ou après...).
Mais vient-on à vouloir échapper à telle ou telle emprise mauvaise* et cela peut devenir le point de départ d'une vie toute nouvelle. On le voit avec une délivrance du tabac, de l'alcool, de drogues, de dépression, d'un cancer... On peut le voir avec une réconciliation avec Dieu.
C'est alors notre manque de paix, de joie, de vie, notre dégoût ou la mesure de nos insuffisances, la culpabilité, telle dépendance ou l'agitation, les pensées sordides, morbides... suffisamment aperçus et vus comme CONSÉQUENCE, EFFET de notre séparation d'avec Dieu qui vont nous permettre de (re)venir à lui. C'est-à-dire de résoudre les problèmes de cette catégorie - dont le traitement est prioritaire.

Si vous entendez cela, si vous êtes aujourd'hui concerné'e) par ces paroles, cherchez, cherchez, cherchez la paix avec Dieu, désirez voir ce qui vous sépare de lui, qu'est-ce qui est problème SELON LUI...
Il faut passer par là si vous désirer connaître la vraie vie, qui est une vie plus consciente du Réel tel qu'il est ; une existence plus pleine de sens, du sens qui peut la transformer ; si vous désirez que Dieu vous délivre de chaînes, de situations, change votre propre coeur comme il peut aussi changer vos circonstances... Cherchez sans repousser à demain, car demain ne vous appartiendra peut-être pas.
Soyez béni(e) et actif(ve)... pour l'essentiel.

http://connaitredieu.com/
http://toucherlalumiere.info.over-blog.com/pages/PRIEREGUIDE_pour_PAIX_avec_DIEU-5123593
.html

______________
*emprise vue comme mauvaise, dès lors que nous devenons capable de RELIER ce qui apparaît alors comme étant une CAUSE à des EFFETS, à SES EFFETS.

Et la nature, elle est tombée du ciel ??? :)

Et la nature, elle est tombée du ciel ??? :)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche