Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 05:56
Pensée du jour : ET SI LA CONNAISSANCE DU GREC POUVAIT NOUS AIDER À COMPRENDRE CE QUE SONT NOS CRISES ?

Le mot crise vient du grec krisis qui signifie... JUGEMENT !

Une crise est donc un jugement, qui a la vertu de nous éclairer sur une situation dont, sans la crise, sans un jugement qui vient lui mettre un frein ou un terme, nous aurions continué à penser qu'il s'agissait d'une bonne démarche.

Demeurer en "situation de crise" démontre donc, selon cette acception, une incompréhension du processus dans lequel tout se meut, qui demande que nous revenions en arrière pour voir là où nous avons entrepris un mauvais chemin, un développement foireux, dont la crise est CONSÉQUENCE ET EXPRESSION AIGÜE.

On le comprend relativement bien en médecine, en ce qui concerne un fonctionnement problématique qu'induit telle ou telle cause dans notre corps ou nos organes.
On le comprend quand un club ou une équipe n'a plus de bons résultats en sport par exemple. Si une marque de voiture de course ou un cheval ne parvient plus à gagner, le ou les responsables se remettent en question. Non ?
Et là, cherchant la ou les causes, on peut trouver que c'est un élément humain ou un élément mécanique qui pose problème ; ou peut-être toute une conception générale de jeu, d'organisation, qui est à revoir de fond en comble.

Pourquoi ne pas comprendre qu'il en est de même dans le domaine sociétal, économique ou religieux, ces domaines où les crises sont criantes - à crier, à hurler, à bloquer, à casser, à voler, à tuer, à violer, à se suicider... selon la force de maîtrise ou de réaction de chacun ! -, tenant de la crise aigüe d'appendicite ou de coliques néphritiques !?

Alors bien sûr il ne faut pas chercher des chimères, des fausses excuses, un ou des bouc-émissaires, car cela ne marche pas. Toute crise avérée demandant remise en cause, demande aussi de l'honnêteté, une probité, du détachement, de l'objectivité, du retrait par rapport à comment on a conduit les choses jusque là.
Cela demande une intelligence plus grande que notre relation à ce qui s'est fait jusque là, puisque c'est précisément cela qu'il faut être prêt à réajuster ou à... renier. C'est presque une chose obligatoire à faire, dès lors qu'on avance, une fois au moins ou pour plusieurs choses...
C'est avouer qu'on s'est trompé, ce qui n'est jamais facile pour personne. Mais c'est tellement plus profitable que d'être obstiné, que s'entêter en se bouchant les oreilles, que d'avancer encore avec des œillères, dans l'idée de qu'importe : "Ça passe ou ça casse" !

Sur ce principe de gouvernement - de soi, d'un groupe ou d'une nation - on va au clash, à la distension des rapports humains et sociaux, à des ruptures croissantes (comme le Titanic encore à flot mais qui craque de tous côtés !).
Et comme en fait on cherche chacun à mettre en place un système qu'on veut unique (unificateur, que tout le monde accepte - le nôtre, le meilleur, le dernier...), le plus fort s'imposera... selon le mode dictature. Un vilain mot, une sale réalité, plus parlant que "gouvernance mondiale"...

Ne voit-on pas cela partout et régulièrement dans l'actualité, notamment à propos de comportements qu'on veut soumettre sans savoir comment le faire, et de systèmes globaux (idéologique ou religieux) qu'on veut (faire) avancer - et d'autres voix qu'on refuse tout aussi obstinément d'écouter - comme font des ânes sauvages ou des autruches.

Un autre élément qui tient à la crise, c'est l'hypo-crise ! l'hypocrisie apparaissant comme ce qui s'oppose ou prend la place de la vérité, de l'honnêteté, de la sincérité... C'est une attitude, un masque qui apparaît "sous la crise" et/ou qui "soumet à un jugement". En d'autres termes, dans la liberté individuelle qui est partiellement la nôtre, chacun peut, face à une crise, apparaître comme hypocrite, ou devenir plus vrai que jamais. Facilité contre vérité, contre intégrité !

Un vrai challenge ! Une vraie épreuve, où Dieu nous attend, voire nous rejoint, espérant, voire nous aidant, à faire le bon choix, celui du chemin des droitures qui est la vie, contre celui des mensonges, de la tromperie, de l'esquive, qui est le chemin de la mort.


Pourquoi tant de morts violentes depuis quelques années en France, qui parviennent à toutes les oreilles, c'est-à-dire formant crise, des morts SIGNIFICATIVES qui signent des jugements finalement arrêtés et exécutés ? Pourquoi ?

Pourquoi ? Si ce n'est qu'il s'agit de revoir profondément DES SYSTÈMES d'organisation de vie, des FONDAMENTAUX qu'on s'est donnés ou qu'on a suivis aveuglément !
Et pas seulement un ! Pas seulement dans un camp ! Quand il y a conflit, les torts ne sont jamais d'un seul côté ! Et même seulement 10 % de faute peuvent suffire à déclencher un jugement : loi de la goutte d'eau qui fait déborder le vase.
Alors il faut revoir du contenu de nos bases, s'interroger sur LE SENS, LA PERTINENCE, en quoi nous sommes dans des égarements - qui coûtent chers... en qualité d'existence et jusqu'en vies humaines. Faute de cela la et les crises vont-elles s'épuiser de fatigue ou de lassitude ? Certainement pas !... Parce que Dieu, quoi qu'on en croit, ne lâche jamais le morceau à ses ennemis ! Si ! en apparence, pour quelques moments, mais jamais définitivement...


Alors à chacun sa responsabilité et le poids du retour des mauvaises voies qu'il a empruntées ou initiées. Je vois déjà la position de certains lorsque, totalement mis à nu par le détachement de leur corps terrestre, ils se découvriront tels qu'ils ont été et comme ils sont devant Dieu !

Sauf qu'ils peuvent, que nous pouvons, que vous pouvez, tout personnellement revoir la copie si telle ou telle crise témoigne dans notre vie qu'il est temps de se réveiller, de se revêtir d'humilité et d'une intelligence supérieure à celle qu'on a eu jusque là. Tant qu'il y a de la vie - ici-bas, incarnée - il y a possibilité de sortir de nos crises, d'échapper aux jugements. Après, la Bible dit que du côté où tombe un arbre il reste.


Bonne réaction et bonne journée. Soyez éclairé(e) comme on en a tous tellement besoin.
https://www.youtube.com/watch?v=8wG-8aHvnls

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche