Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2016 7 10 /01 /janvier /2016 06:33

...Parce que nous avons été conçus et créés pour avoir en nous une part qui est (de) la nature de Dieu : un esprit, qui, avec notre corps et notre âme, forme l'unité tri-unitaire humaine originelle - qui est la plus parfaite représentation (image) de Dieu en sa création matérielle.


Or cet esprit (qui est (comme) un souffle, que symbolisent le vent, la colombe, l'eau ou l'huile...) n'est pas attaché à nous au point où sa perte entraîne notre mort physique comme il se passe quand l'âme se sépare du corps. Cependant, c'est bien d'une mort dont il s'agit (spirituelle) quand l'esprit de Dieu cesse d'être en nous (s'éteint, s'envole, nous quitte). Cela est clairement dit au début du chapitre 2 de l'épître aux Éphésiens.

Dès lors, la création ayant là aussi horreur du vide, c'est autre chose que nous allons mettre à sa place, une idole donc (= un faux-dieu à la place du vrai), à quoi notre âme va s'attacher... et s'assujettir. Car c'est bien de cela qu'il s'agit : Nous avons été faits de manière à être LIBREMENT, INTELLIGEMMENT, en relation de subordination avec un "plus grand que nous", qui est l'Esprit de Dieu. C'est un ordre divin à désirer (et maintenir) car il a été conçu pour que nous vivions bien, heureux, harmonieux en nous-même et avec les autres.
Si c'est une autre réalité (d'une autre nature que divine) qui se substitue à notre esprit, elle va S'IMPOSER à nous (à notre volonté, à nos sentiments, notre chair...) en rapport de ce que nous l'aurons sollicitée, et de là nos équilibres personnels et relationnels vont être (de plus en plus) affectés, jusqu'aux extrêmes de pensées meurtrières, suicidaires et/ou de l'addiction.
Ainsi agissent (toutes) les lois de Dieu, ce que la Bible appelle "le double tranchant", apparaissant comme favorables quand nous les respectons, et préjudiciables quand nous les enfreignons.

Dès lors la question est : Avons-nous, avez-vous Dieu à sa place en vous ? Ou bien êtes-vous encore essentiellement assujetti(e), soumis(e), dépendant(e), addict(e)... à une réalité devenue votre idole ? C'est là une part capitale (cruciale !) de soi et de la connaissance humaine, dont dépend notre déploiement personnel dans ce monde et jusque dans l'éternité. D'où l'importance d'un regard, d'un recul, qui identifie en quoi nous sommes idolâtre, que nous soyons par ailleurs croyant, agnostique ou athée !?


Qu'est-ce qui peut devenir une idole, notre idole ?
Il y a tant de choses qu'une liste exhaustive est impossible. Mais il en est qui le deviennent de façon plus générique que d'autres :
- par la force de la culture ambiante dans laquelle nous vivons notamment, (ce que René Girard appelle "le mimétisme") ;
- comme aussi du fait de problèmes personnels (hérités ou développés) qui ont conduit à chercher un secours, une aide, un soutien, en une personne ou un objet, qu'on élève alors -par faiblesse et/ou ignorance, par admiration ou par croyance...- à la place du Dieu.

Ainsi l'idole qui peut nous dominer au point d'influencer l'essentiel de notre comportement, de nos pensées, de nos mouvements... peut être : quelque chanteur(se), acteur(trice), sportif(ve), animateur(trice) de médias, écrivain...
Ou aussi plus généralement la musique, le cinéma, le ou un sport, la télé, des écritures, les médicaments...
Une femme ou un homme plus ordinaire peut tout pareillement devenir une idole personnelle, quelqu'un qu'on place sur un piédestal qui ne lui est normalement pas réservé. Cela arrive via une séduction (cet espèce de faux-amour préjudiciable) ou encore une crainte, qui agit jusqu'à créer une véritable emprise sur nous.
Cela peut aussi être un(e) astrologue, un(e) médium, un "maître" ou guide religieux, un idéologue ou autre "beau" penseur, un médecin (psy ou autre)...


Au-delà des personnes, une chose quelconque de la production humaine ou de la nature peut prendre un réel ascendant sur nous : l'alcool bien sûr, le tabac, toutes sortes de drogues (illégales ou médicamenteuses)... Mais aussi la nourriture ou manger bio tient de l'addiction chez certains ! J'ai connu quelqu'un accro au Coca-Cola, jusqu'à en boire des litres par jour sans pouvoir s'en empêcher.
On peut encore avoir pour idole, notamment dès le jeune âge, les jeux vidéo, les portables et tout autre matériel à écran.
Ou encore un travail, un loisir, un plaisir, le sexe, l'argent, une religion, la philosophie, des images, un animal... ; tout ce qui peut devenir collection (d'armes, de Lego, de timbres, de tableaux, de bibelots, de vieilleries, de sous-vêtements...).

Plus avant dans ce domaine, on sait que des personnes devenues influentes ont fait ou font des pactes avec Satan pour obtenir la gloire, le pouvoir, divers succès, de grands biens... toutes choses qui ne sont que des gains et profits très temporaires, avec parfois une mort prématurée comme prix à payer pour l'avantage temporaire accordée. C'est en cela que la Bible précise que "Seule la bénédiction de l'Éternel enrichit ET N'EST SUIVIE D'AUCUN CHAGRIN" (on peut dire d'effets secondaires néfastes).
Jadis on parlait couramment de "passions", passions de la chair et passions de l'âme. La Bible donne pour source à ces dérèglements, la désorganisation adamique de notre être, originelle, innée, universelle, perpétuée, et encore ce qu'on y ajoute personnellement de manière empirique. Cela est appelé "loi du péché et de la mort". S'y soumettre nous sépare radicalement de Dieu, nous rend chacun coupable devant lui au point où notre présent s'assombrit et notre devenir parait ne même plus pouvoir être une réalité.

L'emprise peut être plus ou moins forte, c'est-à-dire avancée, l'addiction ou idolâtrie apparaissant effective en général avant qu'on ne le réalise et bien avant qu'on ne l'admette.
Parmi les effets majeurs, on note l'accaparation du temps, l'argent qu'on y dépense, la complication des relations avec nos plus proches, la désocialisation... la bipolarité sans doute, jusqu'à ruine financière ou psychique, dépression, borderline, Alzheimer...

Dès lors la solution !?
Elle est ici encore par la foi en la réalité du Dieu véritable, toujours capable de secourir, de délivrer comme de pardonner, de rendre libre ceux qui se mettent "sous un joug" (expression ancienne mais très significative).

Bien sûr on peut, par soi-même, quand on constate qu'on a perdu une bonne part de notre liberté (de nos capacités ou de nos moyens) à cause de ce genre de dépendance, chercher à se dégager, ce qui peut réussir à force de ténacité, au prix d'efforts ou d'une forte détermination.
Le problème dans ce genre d'auto-délivrance, c'est qu'on risque irrésistiblement d'être conduit à compenser, à combler le vide opéré avec autre chose, et dès lors de passer peut-être de Charybde en Scylla (d'un mal dans un autre plus grave encore)...
Dans tous les cas, notre détermination peut aussi se placer dans la foi en Dieu et en Jésus-Christ qui a démontré un nombre de fois incalculable qu'il est capable de libérer les captifs, de pardonner les idolâtres, de redonner une seconde chance à quiconque s'approche de lui avec sincérité...


Pourquoi est-ce important de trouver en Dieu, en Christ, le remède le plus définitif à telle ou telle dépendance qui dénature notre vraie liberté et notre condition d'humain créé pour être heureux dans une relation vivante avec son Créateur ?
Parce que rien ne peut valoir l'original bien sûr ! Et là on peut comprendre ce que Jésus dit à Nicodème (rapporté au chap. 3 de l’Évangile selon Jean) : Il vous faut NAÎTRE de nouveau ! C'est-à-dire recevoir de Dieu, comme à l'origine, l'esprit, son souffle, comme part reconstituante de notre humanité, ce qui est le point de départ d'une vie réconciliée avec Dieu...

Le guide de prière suivant peut vous aider, si cela n'a encore jamais été fait, à "naître de nouveau", à naître de Dieu comme il est dit ici : "Il y eut un homme envoyé de Dieu: son nom était Jean. 7 Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous croient par lui. 8 Il n’était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière. 9 Cette lumière (Jésus) était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. 10 Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue. 11 Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue. 12 Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom (Jésus), elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels SONT NÉS, 13 non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu." (Jean ch. 1).
http://toucherlalumiere.info.over-blog.com/pages/PRIEREGUIDE_pour_PAIX_avec_DIEU-5123593.html

Soyez grâcié(e) par le Dieu vivant.

Dieu nous re-construit, avec des éléments anciens et selon des idées nouvelles. Avec lui ce n'est pas de la religion, mais de la relation et de la construction. (ici une table à partir de chevrons de palettes)

Dieu nous re-construit, avec des éléments anciens et selon des idées nouvelles. Avec lui ce n'est pas de la religion, mais de la relation et de la construction. (ici une table à partir de chevrons de palettes)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS : Dieu existe ! C'est ici mon cheminement depuis ce premier instant, pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il !? C'est aussi un Questions/réponses dans les domaines connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité, politique, philo, actualité... bref, un englobe-blog. Répétez ! ☺
  • Contact

Recherche