Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 00:00

Avant l'article : Peut-être à la maison et face à l'internet ce dimanche matin !? Sachez qu'à partir de 9h30 une réunion chrétienne de qualité est diffusée en directe d'Alsace (clic ici)

***

N'avoir vu jeudi soir 24 novembre qu'un débat politique entre deux hommes, FILLON-JUPPÉ, c'est ne pas avoir vu l'essentiel, savoir que cette grande soirée avait été prévue avec un TROISIEME HOMME ! (et je ne parle pas des journalistes formant le corps des animateurs).

Disons que ce fut une soirée essentiellement en deux temps, en deux rounds, en deux combats très différents.

1ère partie : Fillon-Juppé
Un débat de qualité
, avec deux hommes possédant des qualités intellectuelles, réflexives et mémorielles remarquables, l'élocution, la sobriété... qui ont permis de voir qu'on est effectivement là à un niveau de présidentiable... selon qu'on s'en tient au plan de la représentation et de l'action politiques telles qu'elles apparaissent aujourd'hui dans le monde - un monde redisons-le, rendu et tenu aveugle quant aux réalités agissantes les plus puissantes, que sont les forces spirituelles occultes qui, de l'invisible, tiennent et actionnent des ficelles qui nous - petits hommes de la terre - font bouger.
In fine sur ce point, on a pu un peu mieux s'apercevoir que les différences étaient dans le détail finalement peu sensibles - au point où un candidat ou un autre... -.
Cependant, au-delà des détails, avec un recul qui tient d'une nécessaire (utile) part d'objectivité au sein de notre subjectivité, on a pu entendre que la différente entre les deux hommes est en fait très importante, globalement irréductible, d'où leur présence et ce débat. Et chacun d'entre nous, selon "l'arrière-boutique" qui nous constitue au fond, trouvera en l'un ou l'autre celui qui a la même arrière-boutique que lui, le même arrière-plan psychogénétique (hérité et acquis, élaboré ou brut de formation), ce qui donne nos perceptions et notre conceptualisation du monde.
Pour moi - comme ce devrait être pour chacun - il n'y a pas photo tant l'arrière-boutique des deux hommes (leur conceptualisation du réel) n'est pas la même. Et donc c'est à chacun en conscience de voir et/ou de chercher "comment ça marche" !
- D'abord en nous, si l'idée propre (ou sale !) qu'on nous a forgée (qu'on a été forgée) plus qu'on ne l'a personnellement réfléchie, remise en cause en vue d'une objectivité minimale de notre subjectivité, est la bonne, la meilleure.*
- De là, ensuite discerner en l'autre : si tel candidat est (plutôt) fondé sur ce qui est juste en soi, plus que ce qui est juste selon lui, selon ses intérêts et visées (ou ceux de ses supporters).
Car il ne s'agit pas de plaire à un public - comme ferait un acteur ou un joueur de violon -, mais de vouloir travailler dans la matière humaine pour qu'il en sorte, outre des productions matérielles, par le travail, un véritable gain psychique, en connaissance de soi et du Réel, en vue de trouver comment mieux-vivre durablement
- avec soi-même,
- par un mieux vivre avec notre Créateur originel (ce qui est l'essentiel de ce qui m'a été mise à jour par Lui et à quoi j'ai adhéré).
Deux choses qui ne peuvent que précéder la recherche du vivre-ensemble. Ce que Jésus a résumé par sa double ordonnance : Aimer Dieu et s'aimer soi-même... pour aimer son prochain comme soi-même.

2e partie : CANTELOUP ou la bouffonnerie au service de la désorganisation sociétale.
Voilà LE 3e HOMME de la soirée, celui qui vient casser, défaire, piétiner les protagonistes précédents, cherchant lourdement à ridiculiser ce qui est sérieux et conséquent pour la société. Voilà le "champion" qu'on fait monter sur le ring de la soirée pour un soi-disant débrief qui ne vise qu'à mettre KO les propos échangés et par là la personne politique, élevant au-dessus d'eux le moqueur et la moquerie, au rang du juge-arbitre, de celui qui a le dernier mot.

Et après ça, avec ça, on s'étonne que l'autorité de l'Etat n'est plus respectée dans les banlieues ! Mais c'est dans nos salons que l'irrespect se propose, c'est à la multitude qu'est l'invite à se moquer de la parole de présidentiables - comme par ailleurs de tout ce qui pourrait ou devrait être mieux respecté.
Certes certains personnages politiques prêtent largement le flanc à la moquerie, et pas des moindres. Mais de là à amalgamer la position d'autorité et l'attitude de certains - ou de tous, car on peut toujours trouver à redire à tout -, de là à quasiment institutionnalisé le moqueur comme dernière bouche à parler - de la même manière sur le sérieux respectable et sur le ridicule -, il y a un monde... que TF1 et Canteloup franchissent allégrement. Pourquoi est-ce pour moi une honte dans/pour un pays ?

Parce que de la dérision, de la raillerie, on arrive vite - voire il y est inclus - au mépris, à l'arrogance ouverte, à la jalousie sournoise ou à la haine déclarée, à toutes sortes de violences, parce qu'il n'y a dans l'entendement et les facultés de beaucoup qu'un tout petit pas, qui peut se faire sans difficulté puisque c'est le sens de notre penchant naturel. Et QUI SE FAIT !

Si l'on savait prendre la Parole de Dieu pour premier et dernier mot - entre quoi il y a une vraie liberté pour penser et dire et vivre bien -, on n'en serait pas là ! Car il nous est dit que le moqueur est aux yeux de Dieu un des pires méchants, qui par cela même, s'expose lui-même aux plus rudes jugements.

Proverbes: 19.29 Les châtiments sont prêts pour les moqueurs, Et les coups pour le dos des insensés.

Psaumes: 1.1 Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs, Et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs...
Et il y en a d'autres...

Ce qui aussi peut se traduire par : Ce qui est prioritaire à la résorption des crises, ne se situe pas au plan économique, mais au plan MORAL. Car si le travail est un don de Dieu comme dit dans l'Ecclésiaste 3.13 , les dons de Dieu d'une manière générale dépendent de la manière dont nous voyons ou pas
- d'abord notre propre comportement pécheur, regardant en nous avant de critiquer les autres (qui sont souvent aussi, si on sait ou ose bien observer, une image révélatrice de ce que nous faisons nous-même),
- ensuite le mal tel qu'il est et comment on se positionne contre, ou on s'y soumet...
Question donc ? Se moquer comme il est fait là peut-il être un bien, un gain pour le pays et pour qui écoute ? Ou est-ce seulement un mal - de plus -, vu ce qu'on peut en lire dans la Bible et/ou vu des effets observables ?...

 

Et donc cette soirée vue dans sa globalité, veut encore dire que si des hommes se démènent pour prendre en mains avec quelque application une gestion de société difficile - et d'autant plus difficile qu'il le font sans Dieu -, les forces occultes sataniques contraires sont aussi, pas loin, tout près parfois, à l'oeuvre. Car il y a là, sur ce plan, le plus réel des combats entre forces dynamiques de vie et forces entropiques de mort. Cela qu'on y croit ou pas... ce qu'on peut soi-même, avec une saine curiosité, apercevoir, découvrir, si on veut apprendre ce qui constitue réellement notre monde, les forces les plus puissantes qui le régentent et le tirent vers le Haut - via des comportements moraux que le Créateur a défini lui-même - ou vers le bas.
Référence donc à des forces démoniaques bien réelles et d'autant plus actives qu'on les ignore ou veut les ignorer, qui continuent à trouver toutes sortes de moyens - antiques ou modernes - pour le discrédit de la race humaine, en vue d'une toujours plus grande main mise de leur part sur elle - sur nous !
...Ce que Jésus seul revenant dans ce monde comme il l'a dit en le quittant, pourra définitivement stopper et éradiquer... 

Une soirée donc qui peut encore donner à réfléchir et à revoir notre copie peut-être !?
Parce qu'on a encore à choisir pour 2017 et la suite, parmi des hommes qui bien sûr jamais ne sont parfaits, celui qui, quand même, offre le plus de chances et de résistance à des avancées émancipatrices qui, sous prétexte de modernité ou de progrès, ne sont pas étrangères en fait à la multiplication de nos problèmes et à notre plus subtile et réelle servitude.
Cela dit, pour l'essenCiel, pour entrer dans la vue et connaissance de l'invisible - Divin et démoniaque - via la vue de leurs effets manifestes.

Soyez béni-e.
 _______________
* parce qu'il y a des divergences de vue sur des points fondamentaux, il y a forcément UN point de vue qui est le juste - ou le plus juste, de loin le meilleur - et DES points de vue problématiques et porteurs de problématiques, qui résultent de l'erreur, de l'ignorance, du préjugé non aperçu, de l'orgueil, de l'influence sur notre faiblesse (manque de construction objectivée réellement personnelle), etc... 
Nous avons à apprendre, à comprendre, ce qu'est et comment se fait notre "arrière-boutique personnelle", dont nos perceptions, notre vue du monde et nos réactions sont les résultats.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS : Dieu existe ! C'est ici mon cheminement depuis ce premier instant, pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il !? C'est aussi un Questions/réponses dans les domaines connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité, politique, philo, actualité... bref, un englobe-blog. Répétez ! ☺
  • Contact

Recherche