Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 20:38



En équipe décomplexée comme jamais, incapable de tenir dans les codes sociaux habituels, les hollandais ont battu la France dans l'occupation du terrain, dès le début du côté de la tribune Emancipation Morale, et tout au long du match du côté des gradins Chômage.
Autant de faiblesses difficilement supportables par des français acculés qui n'arrivent pas à sortir de leur surface de réparation. Des tirs de kalachnikov et des spectateurs hystérisés se faisant régulièrement sauter, ont tétanisé les joueurs au point de faire du match à la fois un terrain (de) vague(s), et de favoriser - malgré l'arbitre Padamalgam - des emmêlées sans frontières entre Hollande et notre Pays abc (donc bas).

Parmi les vagues, la France craqua plus encore quand fut autorisé par les Instances de la Coupe Européenne, le franchissement des lignes de touche par des hordes polychromées. Dans une synchronicité qui dépasse l'humain – mais pas ceux qui croient au surnaturel agissant -, ces spectateurs envahissent (encore) les pelouses jusqu'à provoquer maintes échauffourées et faire monter la tension un peu partout. Captivés par le déroulement du match (que de loin ils trouvaient paradisiaque - ou du moins magnifique en générosité), ils augmentent le poids de nos fautes... nous dit-on - mais de quelles fautes devant Dieu ? Dans tous les cas de quoi s'interroger !...

Dans cette ambiance parfois de folie, les ego se débrident - sous l'effet placebo de la fête où se mélangent alcools et doctrine sociale du plaisir-avant-tout. Mais en fin de compte l'équipe France s'avachit, supporte, si elle ne succombe pas encore.

Quand l'ailier droit du beau Pays (bas) se lance avec ardeur dans la mêlée, il est méchamment tacler par derrière alors qu'il entrait dans la surface de réparation de gauche. Cruellement atteint, il ne pourra finir le match.
Mais les fautes multipliées du capitaine (de) Hollande valent un carte rouge collectif aux hollandais, l'obligeant aussi à laisser son brassard.

Un tout nouveau remplaçant entre alors dans l'arène, avec des appuis solides, qui entend bien poursuivre la déconstruction nationale au profit d'un bien plus grand-œuvre, planétaire, mondialiste, un ordre nouveau en marche (qui semble bien être à l'origine de sa rapide promotion).
La France fatiguée par des querelles intestines se fie sympathiquement à lui bien qu'il soit jeunot voire assez naïf. Cela lui ouvre de grands espaces sans résistance. Pour quelles expérimentations dans le style du jeu hollandais !? Pour quels coups de Jarnac !? Il faudra sans doute parfois voir et revoir les vidéos pour vérifier la validité de ce qui va se passer sur les pelouses, et jusque dans les chambres…

Mais, allons, ce match n'a pas encore fini de se disputer !
Car prise d'étourdissement, la France out mais pas encore soumise, a haussé pour son secours une outsider (de vieille lignée) au jeu également révolutionnaire… mais tout autre.

Un ultime match de barrage est donc maintenant engagé : Olympique Macronnais contre Atlantico de Marine ! C'est désormais face-à-face la tactique "En avant on fonce dans la défonce nationale", et la tactique du "frein à main national" (F. Fillon aurait été la pédale de frein).
L'issue du match est dans la main de tous les spectateurs : des supporters inconditionnels des uns et des autres comme des aigris de tous bords (avec les sans voix de la première mi-temps sollicités), neurones ramollos, échauffés et/ou médiatiquement shootés. Un score qui, quel qu'il soit, à de quoi en faire trembler beaucoup.

Il ne s'agit donc pas de faire de la prose ou des pronostics !
Après tous les dégâts accumulés depuis presque un demi-siècle et qui font jusqu'à dégoûter de la politique*, il faut maintenant encore VOTER !
Et sans valeur portée aux votes blancs, il faudra mieux réfléchir la prochaine fois, si on veut éviter une finale qui risque d'enflammer le pays (déjà) bas bas... mais certainement pas raplapla au niveau des animosités, revendications, mécontentements… et autres velléités.

Soyez béni-e. On va en avoir de plus en plus besoin ; et l'Éternel-Dieu fera d'autant plus la différence entre ses enfants (nés de lui) et ceux qui n'ont pas la crainte de lui. Car "le commencement de la sagesse, c'est la crainte (respectueuse) de Dieu.". En-deça on s'illusionne grave...

_____________
*un dégoût qui devrait surtout présenter l'avantage de relativiser ce plan du Réel qu'est la politique, au profit d'un plan plus essentiel, qui est celui où notre existence est en jeu face à la mort et aux souffrances déjà les plus immédiates : le plan de la vie de l'Esprit ; le plan de notre relation avec le Divin et l'éternité ; le plan où se trouve comme nulle part ailleurs la vraie paix - la paix du coeur - et le sens supérieur de notre présence ici-bas : celui de notre possible rédemption...
J'ai écrit qu'avec l'attentat scandaleux contre F. Fillon (qui n'est pas un saint, mais "que celui qui n'a jamais péché lui jette encore sa pierre"), légitimé ou entériné par une France qui n'a pas vu ou cherché à voir où était la faute, les français se sont soustraits à un temps de grâce de la part de Dieu, ne laissant plus en lice que les protagonistes de l'exercice d'une justice qui va s'opérer par des jugements.
Et seule la repentance (individuelle) permet d'échapper à des fléaux qui autrement peuvent tomber jusque sur notre tête.
(guide de prière).

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche