Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 20:45



Croire Dieu sur Parole
est plus déterminant de réussites que seulement croire qu'il existe.
"Faute de connaissance, mon peuple dépérit." Livre du prophète Osée

 

Suite de 1/2 ici
On est comme en temps de guerre où les maisons peuvent soudain s'écrouler - à côté de nous, ou sur nous. Où quelque chose peut nous péter dans la tête ou au coeur avant qu'on ait réalisé ce qui nous arrive.
A-t-on été averti du danger ou de l'imminence d'une attaque ou d'une autre ? Certainement, mais on n'y a pas fait attention. Pourtant cela a été dit et répéter : On EST en guerre ! cf. encore l'état d'urgence !...

Mais jusque-là on n'a pas cru que les avertissements existent, parce qu'on ne croit plus selon le fil intelligent des causalités. Rendus hagards par l'athéisme prégnant, on croit seulement un peu en l'homme mortel et au non-sens de notre existence. On croit comme Sartre, d'autant plus absurdement qu'on ne sait pas,
- que tout n'est qu'existences aléatoires, chanceuses ou pas,
- et ensuite, quant à l'essence, qu'il s'agit de ce qui est possiblement imaginable (comme sens, concept ou solution), à inventer donc...

Or aujourd'hui, par la raison ou les sciences, il est bien plus que probable que le contraire, qu'il y a un Dieu aux origines de l'univers, et encore qui en suit les mouvements. Pour beaucoup de gens honnêtes qui en font l'expérience, comme c'est mon cas, il est clair que Dieu EST.
Dans ce sens-là, on peut observer que l'essence (le sens, la raison, la cause, l'information du pourquoi des choses organisées, complexes et fonctionnelles) précède leur existence (réalisation).
Le sens relie l'essence (la pensée conceptrice) à l'existence (qu'on voit ou entend). Si on inverse, on perd le sens, et notre emprise essentielle sur le monde...

La connectique nous enseigne l'importance du link, des liens, parmi et sur la réalité et les mouvements des choses ou de nos personnes... Et c'est ainsi que Dieu aussi parle : Sa (ses) Parole(s) sont du lien essenCiel entre lui et nous (comme on a découvert "la singularité initiale" entre l'acte appelé Big-bang et son Concepteur). Par la pensée, par l'intuition, par des écritures, des songes, visions... Dieu enseigne et/ou avertit.

Et Dieu n'avertit pas pour qu'on ait peur et qu'on s'affole, qu'on se suicide. Mais pour que nous cherchions comment nous mettre sous sa protection. Ne nous leurrons pas sur ce que de nouveaux ministres peuvent faire pour nous. Sauf qu'ils voient soudain qui est le véritable ennemi qui nous secoue, nous ébranle et met en guerre, qui nous combat tous - non pas le chômage ou l'immigration, ni le FN ou François Fillon... Non, l'ennemi bicéphale que nous avons chacun à combattre ! La Bible les dénonce ici et . Seulement nos politiques - comme nous-mêmes - lisent-ils ce Livre... comme leurs pères européens ou américains l'ont fait ?

Par exemple
Jean Jaurès (XIX-XXe, avant qu'il laisse sa foi être absorbée par le socialisme) "La Bible est le livre qui fait bondir la tête et le coeur des hommes, tressaillir les collines. C’est le livre des sursauts, des images grandioses et tragiques."

William Gladstone (1er ministre britannique de la fin du XIXe) "J’ai connu 95 des plus grands hommes du monde de mon époque, et 87 d’entre eux étaient attachés à la Bible. La Bible est frappée d’un sceau de garantie d’origine. Tout le bien du Sauveur du monde nous est communiqué par ce livre."

Robert Kemp (académicien XXe) "L’importance de la Bible est évidente. Son ignorance creuse un abîme dans la culture... Je veux la Bible pour tout homme désireux d’étendre ses connaissances, de réfléchir sur sa condition et de goûter la beauté des pensées de Jésus."

Comte Axel Oxenstierna (homme d’Etat suédois du XVIIe) "J’ai fait beaucoup d’expériences dans ce monde et jouit de bien des heures agréables; mais en vérité, je n’ai appris que maintenant ce que c’est d’être heureux et joyeux. Je remercie mon Dieu qui m’accorde encore du temps pour apprendre à Le connaître et à me connaître moi-même. La connaissance de l’amour de Dieu par la lecture de ce merveilleux livre a plus de valeur pour mon coeur que tout ce que le monde peut m’offrir."

Jean Gutenberg (XVe - inventeur de l’imprimerie à cause de la Bible, 1er de tous les livres imprimés) "Dieu souffre parce qu’une grande multitude ne peut être atteinte par la Parole Sacrée; la vérité est captive dans un petit nombre de manuscrits qui renferment des trésors. Brisons le sceau qui les lie, donnons des ailes à la vérité. Qu’ils ne soient plus manuscrits à grands frais, par des mains qui se fatiguent, mais qu’ils volent, multipliés par une machine infatigable, et qu’ils atteignent tous les hommes !"

Victor Hugo (XIXe, écrivain et homme politiquee) "Sachez que le livre le plus philosophique, le plus populaire, le plus éternel, c’est l’Ecriture Sainte. Ensemencez les campagnes d’Evangiles! Une Bible par cabane !"

Alphonse de Lamartine (XIXe, homme politique et poète)
Pour les poètes, un poème sur la création

Etc, etc...

ALORS MAINTENANT ENCORE DES NOUVELLES RÉFORMES !?
Moi Président, je parlerai sur

> LA MORALISATION DE LA VIE POLITIQUE... ET LA MORALE PERSONNELLE !
Pour un retour (ou une vraie avancée pour ceux qui n'ont jamais connu) à la Morale Objective. Parce que le Créateur de toutes choses a posé une fois pour toutes (il y a déjà 3 500 ans) 10 points (appelés Les 10 Commandements) comme socle bénéfique de nos existences et à nos relations :
- Aimer Dieu - lui-même et non quelques images ou représentations religieuses qui nous en sont proposées - ;
- Ne pas parler de Lui pour ne rien dire (Galilée "C'est notre grande maladie de parler pour ne rien voir.") ;
- Se reposer un jour par semaine - pour un vrai break et pour s'approcher de Dieu - ;
-
Honorer son père et sa mère afin que nos jours se prolongent et qu'on sois heureux ;
- Ne pas commettre de meurtre ;
- Ne pas commettre d'adultère ;
- Ne pas voler ;
- Ne pas faire de faux-témoignages ;
- Ne pas convoiter la femme et tous les biens de son prochain. Mais désirer son bien.

On peut ajouter, Arrêter de trafiquer avec tout ce qui est occulte (esprits, revenants, apparitions, spiritisme...) - car vous ne réalisez même pas qu'on se met ainsi inévitablement à la portée des démons trompeurs et méchants qui veulent votre perte éternelle.

> LE TRAVAIL
Président je dirais que le chômage doit questionner aussi notre responsabilité personnelle ! Car les crises et toutes sortes de malheurs sévères nous arrivent-ils seulement par hasard ? Par la faute à Pas-de-chance !? Pourquoi je suis au mauvais endroit au mauvais moment (comme ce fut le cas pour mon accident) ?

Un peu de rationalité ! pour ne plus voir seulement globalement la problématique du travail comme une calamité sans cause, mais comme résultant, au cas par cas, de nos propres fautes de comportements qui s'additionnent. D'où jugement qui tombent par exemple sur des patrons cupides ou des gérants peu capables ou vertueux, tels exploiteurs plus qu'humains, ou d'autres trop "humains" quand il s'agit d'évoquer ou solliciter la sexualité...
Et donc peut-être bien aussi des malveillances similaires chez les salariés ! Avec l'employé-e qui sort des fournitures de bureau ; l'ouvrier qui soustrait du matériel ou des produits de sa boîte. Cela s'appelle vol, rapine, larcin, abus, traitrise... ce qu'enseignent les bonnes vieilles fables morales - qu'on a cessé de nous apprendre à l'école : Qui vole un oeuf vole un boeuf !
Profit indu de la sécu ou d'autres choses (ça peut être fraude, arrêt abusif, fausse déclaration, mensonge, détournement...). Avec encore peut-être l'entretien d'un esprit de contradiction ou du mécontentement permanent (participant-e et soumis-e mais à contre-coeur). Soit des relations professionnelles troubles, polluées, tendues, qui nuisent à notre santé et à tout ce qui touche à "notre" entreprise, et jusque dans nos familles et jusqu'à rendre visible la gangrène au plan sociétal.

(Nous) a-t-on appris à être satisfaction d'avoir un emploi, à être reconnaissant, à trouver du plaisir même dans ce qu'on nous dit être des "sots métiers" : "Il n'y a pas de sots métiers" ! Etc, etc...
Est-ce que je parle d'une vue de l'esprit théorique, ou de faits que vous connaissez au plus près de vous ?...

Le roi Salomon (dit l'Ecclésiaste) écrivit "Voici ce que j'ai vu : c'est pour l'homme une chose bonne et belle de manger et de boire, et de jouir du bien-être au milieu de tout le travail qu'il fait sous le soleil, pendant le nombre des jours de vie que Dieu lui a donnés ; car c'est là sa part.19 Mais, si Dieu a donné à un homme des richesses et des biens, s'il l'a rendu maître d'en manger, d'en prendre sa part, et de se réjouir au milieu de son travail, c'est là un don de Dieu."

Dieu ne refuse jamais ses bienfaits sans raison. S'il est l'initiateur du bonheur par le - et dans le - travail (Prov. 12), il "suffit" de chercher pourquoi cette loi parfois cesse de jouer.
Un médecin ne fait normalement pas d'ordonnances avant ou sans diagnostics corrects ! Sinon on va mettre de la pommade contre un cancer, ou opérer une tête agacée par des poux !...
C'est pourquoi aussi il est écrit "C'est une grande source de gain que la piété avec le contentement." et encore "Quand il n'y a pas de révélation, le peuple est sans frein ; Heureux s'il observe la loi !" - Job 12.

SUJET SENSIBLE !?
Vus sous cette angle - pas "en étant dans la lune" mais du plus haut des Cieux -, le chômage et le travail deviennent un sujet plus sensible encore. Et quand on n'a pas le Concepteur des choses et des êtres, et ses lumières avec nous, le traitement des sujets sensibles n'a guère de chances de succès. Quinquennat confirme !

Et donc, quand finalement résultent d'un cumul de fautes (morales plus que professionnelles) des maux de dos ou de tête lancinants à insupportables, des nausées, pressions et tensions à péter les plombs, pénurie de travail, grèves récurrentes, délocalisations, accident ou maladie, licenciements, liquidations d'entreprises pandémiques, révoltes, casses, crises... ne laissent pas en paix. Mais ce "syndrome de ruptures" activé réveille-t-il pour autant - un peu, beaucoup... pas du tout !?... Attention de ne pas en arriver là !

Alors, les bonnes solutions ?
- l'appel à) la repentance,
- la confession des fautes avec demande de pardon,
- le renoncement à nos avantages injustes,
- la volonté d'une existence qui plaise à Dieu...****

Concernant nos décisions et comportements, l'impertinence (dans les 2 sens du mot) est un de ces graves effets qui viennent,
- d'un étage au-dessus, de l'idéologie-évolutionniste-néo-darwinienne prise pour socle de la connaissance du Réel,
     - qui réduit le monde à ce qui se mesure, se compte, est matériel ;
     - qui substitue à Dieu et aux causalités véritables les concepts non-scientifiques (absurdes !?) de hasards infinis, de sélections naturelles (sophisme) ou encore de mutations positives (inexistantes),
- et d'un étage encore plus haut, de démons malins que nous écoutons bien trop souvent, ne serait-ce que parce qu'on n'a pas appris qu'il y a 4 sources d'où proviennent toutes nos pensées, intuitions, nouveautés, concepts, slogans...

Président ou ministre, je repousserais donc cette couverture d'ignorance et de méconnaissance du Réel qui plombent notre entendement, notre paix intérieure et notre bien-vivre ensemble, si ce n'est encore nos allées et venues.
Car toutes nos injustices - qu'on voit plus facilement chez les autres qu'on a envie de les considérer chez nous -, conduisent à nous diviser - ou mal assembler - ; à nous avilir - ou élever dans une gloire factice éphémère - ; et à nous déresponsabiliser dramatiquement - tout en nous culpabilisant - pour, au final, mieux s'approprier nos personnes et après la mort physique nos âmes...

 > ÉDUCATION : Comment être content-e et rayonnant-e (sans produits, sans béquilles), quand on est (subtilement, à notre insu) fondé (conditionné et animé)
- comme si on était seulement vie animale (ce que défend l'évolutionnisme), c'est-à-dire seulement fait d'un corps et d'une âme ?... alors que Dieu nous a créés, par exception, à son  image, réalité unique tri-unitaire, faite d'un corps, une âme et un esprit !
"Connais-toi toi-même et tu connaitras l'univers" disait Socrate. Faute d'une juste connaissance de soi, on centre de plus en plus l'enfant sur son corps, son look... et jusqu'à de "drôles de plaisirs" qu'on veut les aider à expérimenter !!!

Pour voir l'humain comme Rousseau ("L'homme est naturellement bon, c'est seulement son environnement qui le corrompt" - rousseauisme), on n'éduque plus les enfants, on les laisse livrés à leurs instincts, à leur héritage psychique (adamique, c'est-à-dire dénaturé, problématique), qui, il est vrai existent, puisqu'on n'a pas besoin d'apprentissage pour commencer à se battre, pour mentir, envier, voler...
Pas étonnant qu'on arrive naturellement très vite et en masse à des ego intraitables, difficilement enseignables, qui se plaisent dans la confrontation, in fine c'est la lutte fratricide des classes ou/avec des fêtes désinhibées) !

S'il faut une réforme de l'Éducation - ah que oui ! -, il faut peut-être donner à lire aux lycéens*** le petit livre de Maurice DRUON (résistant, écrivain, ministre, académicien...) "La France aux ordres d'un cadavre" (disponible déjà depuis 2000, mais peu popularisé - et pourquoi, malgré qui est l'auteur ?...).

Et bien sûr pour une vraie réforme, redonner à la Bible - dont les enseignements fondamentaux sont intemporels - la place qu'elle avait dans les écoles encore au XIXe siècle... Parce qu'avec sa disparition
- a disparu au minimum la Leçon de morale qui ouvrait la journée de classe,
- puis s'est perdu du sens, pour diverses abstractions, souvent absurdes, ubuesques plus qu'instructives de ce qu'est la vie et de comment se bâtir en société,
- et de détricotage en détricotage, on est arrivés à plus aucun respect des autorités (parents, gendarmes, enseignants, police, juge, gouvernement, pays...).
Et certes, "On récolte ce qu'on sème", et parfois semer de l'ivraie au lieu du bon blé, ou semer de mauvais vents, c'est s'exposer à récolter des tempêtes.

Et si ce nouveau gouvernement Edouard Philippe sera comme les autres sur les raisons de nos problématiques majeures, on n'est pas encore empêchés de donner à nos enfants ou petits-enfants - quand ce n'est pas aussi à nous-même - un fondement qui leur permettra de traverser les temps difficiles qui sont déjà et arrivent vite, en étant le mieux ancrés possible.
"Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits.18 Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits.19 Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu.20 C'est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.21 Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.22 Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ?23 Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité.24 C'est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc.25 La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison : elle n'est point tombée, parce qu'elle était fondée sur le roc.26 Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable.27 La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison : elle est tombée, et sa ruine a été grande.28 Après que Jésus eut achevé ces discours, la foule fut frappée de sa doctrine ;29 car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme leurs scribes.

 

Liberté - Égalité- Fraternité sont des idéaux très imprécis et ne peuvent être des valeurs... Espérons que de plus en plus s'en rendent compte pour chercher à intégrer les vraies valeurs pour le soi et pour le nous.

Voyez, ce n'est pas difficile en fait de trouver non seulement où le bât blesse - et salit, et casse, et désorganise, et tue... mais aussi comment y remédier : car avec la connaissance des éléments de la loi morale permanente telle que nous la livre le livre le plus imprimé et accessible au monde (la Bible), Dieu nous offre aussi le moyen de remédier à nos fautes, à nos égarements, à nos déviances, à nos insuffisances... : Sa grâce, en lieu et place de ses jugements, obtenue et saisissable par la foi en Jésus le Christ.
"Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n'imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. 20 Nous faisons donc les fonctions d'ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu !21 Celui qui n'a point connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu."

D'où la Bonne Nouvelle dont peuvent bénéficier ceux qui croient ainsi :
"Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés,5 nous qui étions morts (spirituellement) par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c'est par grâce que vous êtes sauvés) ;6 il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus Christ,7 afin de montrer dans les siècles à venir l'infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus Christ.8 Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu.9 Ce n'est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie."

À QUAND LE DERNIER TOUR DE LA DÉMOCRATIE !?
S'il ne reste plus en juin assez de votants en état de résistance face à l'orientation mondialiste qui veut s'imposer aux gouvernements des hommes les plus influents, on sera tous démocratiquement rendus plus que jamais des sans-dents - ou des méchants qui ne comprennent rien à la fête qui arrive -, qui ne savent pas mordre, à cause de caries réactionnaires, à pleines incisives dans le progrès universel... 

"Jésus leur parla de nouveau, et dit : Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie."

"La lumière se lève dans les ténèbres pour les hommes droits, Pour celui qui est miséricordieux, compatissant et juste."

Psychiquement (dans notre compréhension du monde réel), on peut être en marche sous un soleil qui éclaire nos pensées et nos choix, comme on peut aussi agir étant dans la nuit : ténèbres de notre ignorance des fondamentaux
- dont Dieu,
- la domination du péché et encore des mauvais esprits (c'est en corrélation),
- et la rédemption qui réveille d'entre les morts et insère dans le Réel ici maintenant et éternellement, de la meilleure manière possible.

Soyez béni-e, effectivement, de Dieu.
_______________
*** Le mot lycée viendrait du gymnase situé au nord-est d'Athènes où enseignait Aristote, dans un coin où rodaient des lycos ou lyceon (des loups).  

**** La Bible emploie le mot "péché" pour dire ce qui est mal. Étymologiquement, il signifie "manquer la cible"... du bien. Passer à côté du meilleur pour nous, donc.
Le Dieu de la Bible ne distingue pas entre les fautes, "Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous.", cela à cause de sa Sainteté (la moindre faute nous séparant de lui), et parce que dans tous les cas il peut et veut toujours accorder son pardon aux coeurs repentants. Quelle grâce de le savoir, et de savoir en bénéficier. C'est de l'ordre du surendettement : car ajouter fautes à péchés, offenses à injustices, sans jamais remettre le compteur à zéro, c'est s'alourdir l'existence de manière insensée - alors que Jésus a tout payé ! (lisez ce chapitre si vous ne le savez pas).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS : Dieu existe ! C'est ici mon cheminement depuis ce premier instant, pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il !? C'est aussi un Questions/réponses dans les domaines connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité, politique, philo, actualité... bref, un englobe-blog. Répétez ! ☺
  • Contact

Recherche