Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 06:04

 

Le drame français s'approfondit.
Tout est bien quand même,
parce qu'on est dans ce qui est écrit...

 

Comme déjà dit, le glas de la démocratie sonne un peu plus à chaque élection.
En ce 11 juin 2017, on ranime une nouvelle fois la flamme du Candidat inconnu, hypothétique mais absent, autour de qui on se serait mobilisés sans hésitation : Il est majoritairement évoqué par toutes les voix qu'on ne peut lui donner : plus de 51 % d'abstentionnistes !
Et il est compté pour du beurre quand on veut quand même faire comme s'il existait, ce candidat hypothétique, sans nom, pour qui on aurait bien voté  : Il s'appelle alors Vote-Blanc, sans prénom, sans parti (pris).

Certes ils seront encore au second tour Abstention et Vote-Blanc, mais ils ne seront jamais élus - c'est-à-dire que plus de la moitié des voix se perd dans quel désert, pas écoutées en ce qu'elles disent muettement comme besoin prooooofond de réformes - de quelles réformes ?
Et elles disent Quoi ces voix : Repentez-vous vieux briscards de la République qui n'avaient pas su voir ce qui manque à la France ! Repentez-vous, mauvais croyants et athées, de ce que vous n'avez pas apporté à ce pays, à ses enfants - pour l'avoir oublié, pas partagé, méprisé - : la foi au Dieu de vos pères, la foi au Dieu vivant !
La confusion est telle qu'on ne sait même plus d'où - par quoi ? - on est tombés ! "La force du peuple est brisée !" (expression biblique).
Ce résultat électoral me fait penser au "cri silencieux", et à Diogène qui, parcourant la ville en plein midi une lampe à la main disait : Je cherche un homme ! Je cherche un homme !...
Et de tout ça; la machine s'en foutra !

15 à 20 candidats en lice ici et là !
Déjà cela aura donné du travail aux imprimeurs.
Ensuite, on peut constater que cette année presque tout le monde peut devenir député ! En tout cas y prétendre. C'est aussi, à cet endroit une démonstration de démocratie - mais peut-être en chant du cygne, ou du coq gaulois - !
Car si la démocratie n'est plus que pouvoir parler chacun pour soi - et Dieu pour personne -, par petits groupes comme si on était des myriades, on est dans un travers qui mène à une fin : Même si les causes et les sensibilités particulières ne manquent pas, l'individucratie ne vivra pas !

Ainsi, partis de l'idée enthousiasmante de la force produite par l'unité du plus grand nombre des faibles contre les minorités nanties, arrive-t-on dramatiquement dans le morcellement, la mosaïque, des actions claniques plus que solidaires, des sous-classes de pensées et de sensibilité, pour ne pas dire de nouveaux communautarismes, d'intérêt...
Ce qui
1- certes est contraire à la pensée unique qui veut assujettir tous,
2- mais ne peut construire une unité (sociale ou nationale),
3- ce qui profite au final... à la caste des plus puissants.

Morceler pour mieux gagner ! Nouvelle version de Diviser pour mieux régner.
C'est mathématique, et on y est.
Donc la machine dont Emmanuel Macron ici est pour le moment une motrice, l'Europe un pantographe, et une oligarchie financière le courant (non-alternatif), est en marche, et va prendre de la vitesse. C'est l'ère qui veut ça, que ne commande heureusement pas les hommes : Le livre de l'Apocalypse nous montre que c'est Jésus qui tient l'agenda et le timing de l'avancement des temps et des forces spirituelles libérées sur la terre. Et Emmanuel (quel prénom !?) Macron est poussé dans l'arène au temps où les forces les plus dangereuses pour l'homme, pour l'humain, jouent des coudes ou (s')écrasent : L'humilité peut le garder, l'orgueil peut le perdre.
 

LES HOMMES/FEMMES SOUMIS À DES FORCES PLUS GRANDES QU'EUX
Attention aux lois qui vont sortir des cartons, qui vont décoller (autant les vérités que les préjugés), votées ou volées de nuit comme de jour, et pendant les vacances : Rien de nouveau là-dedans, mais rien n'apparaissant, à l'image du Brexit anglais, comme retro-pédalage, la dynamique du quinquennat précédent se poursuivra...
Sauf un véritable sursaut de conscience des électeurs dimanche prochain. Mais alors provoqué par qui ?...

Humainement, philosophiquement, je crois qu'on n'a sans doute pas (assez) analysé le concept de libéralisme ou ultra-libéralisme (comme d'ailleurs celui de progrès !). Pour savoir s'ils conduisent à plus de libertés - effectivement ! - et/ou à des privations de libertés - ce qui est aussi le cas !
On n'a pas étudié le rapport entre liberté intérieure (bien-être psychique) et libertés de tout faire - de son corps par exemple -. Or les deux ne sont pas forcément compatibles et rien que de mauvais usages du corps peuvent coûter très cher - ou rapporter très gros, selon de quel côté on se trouve - en anxiolytiques, anti-dépresseurs et autres journées et années de travail perdues...

Mais quand on a été élevé à 10 000 mètres d'altitude dans un engin nommé Mondialisation, ou Nouvel Ordre Mondial, on n'a pas besoin de juger de toutes les conséquences : globalement on sait où on va, alors les détails - comme a dit le maire de Londres à propos de l'attentat qui a fait 7 morts et 48 blessés :  "Y a pas de raison de s’alarmer !".

DE LA DÉMOCRATIE À LA MÉDIA OU MÉDIOCRATIE
Dans tous les cas, comme avec la parité où on voit désormais beaucoup plus de femmes que d'hommes à des manettes-clés - sans que personne ne le relève ! -, le rapport de force d'influence des citoyens et des médias a subi une OPA ou OPE plutôt sauvage - pour des êtres civilisés ! - de la part du moindre nombre.
Au point où depuis 2 ou 3 jours déjà la majorité macronite était présentée sur nos écrans comme acquise et déjà largement commentée comme telle.
L'effet psychologique recherché a joué, produisant un tel sentiment d'impuissance auprès de qui ne comprend pas les manoeuvres, que votant ou restant chez soi, il n'y avait comme plus rien à faire contre la force de ce courant de l'histoire.

En temps de guerre, on sait l'importance de la maîtrise des moyens de communication (nom ancien des médias). On est en temps de guerre, depuis longtemps, contre Satan - ou plutôt lui contre nous. Et plus nous approchons de la fin - de sa fin ! - plus on va être sous tension, en insécurité, rendus irrités à très méchants (ou suicidaire), en état d'urgence. Tout cela permis par Dieu, comme ultime moyen pour nous faire rechercher, demander, réclamer, son secours et notre pardon.

Et dans la pyramide des pouvoirs - car tout est toujours pyramidal (et/ou asymétrique), n'en déplaise aux égalitaristes manquant de jugement -, c'est quasiment une logique que la minorité formant l'étage des médias soit au-dessus de la base plus large des votants, eux-mêmes au-dessus de toute la masse citoyenne.
Alors nous pouvons parler
- de médiacratie - terme admissible du côté de ses protagonistes,
- et sans doute plutôt de médiocratie, de la part de ceux qu'on n'informe que pour mieux les faire aller où souffle le vent des grands groupes, de la mondialisation, et tout au sommet de quelques démons puissants et de Satan pour qui, si on est sans Dieu, nous sommes moins que des sauterelles.*


COURANT DE L'HISTOIRE
Car c'est aussi de cela qu'il s'agit. Désormais face à ce que va véhiculer le courant de l'histoire en marche, les freins à la mondialisation risquent de n'être plus... qu'explosifs ! Si la démocratie a été muselée au niveau du bulletin de vote, on peut s'attendre à des réactions ou ripostes violentes, de toutes parts. Car si la marche en avant se fait sur fond d'injustices ou encore de séductions essentiellement manipulatrices, des jugements tomberont. (voir autres articles).

Voici une parole prophétique, compréhensible malgré quelques références géographiques symboliques autant que réelles - de quoi chercher son positionnement personnel dans ce qui se passe - :
"
Voici, les héros poussent des cris au dehors ; Les messagers de paix pleurent amèrement.8 Les routes sont désertes ; On ne passe plus dans les chemins. Il a rompu l'alliance, il méprise les villes, Il n'a de respect pour personne.9 Le pays est dans le deuil, dans la tristesse ; Le Liban est confus, languissant ; Le Saron est comme un désert ; Le Basan et le Carmel secouent leur feuillage.
10 Maintenant je me lèverai, Dit l'Éternel, Maintenant je serai exalté, Maintenant je serai élevé.11 Vous avez conçu du foin, Vous enfanterez de la paille ; Votre souffle, C'est un feu qui vous consumera.
12 Les peuples seront des fournaises de chaux, des épines coupées qui brûlent dans le feu.13 Vous qui êtes loin, écoutez ce que j'ai fait ! Et vous qui êtes près, sachez quelle est ma puissance !14 Les pécheurs sont effrayés dans Sion, Un tremblement saisit les impies : Qui de nous pourra rester auprès d'un feu dévorant ? Qui de nous pourra rester auprès de flammes éternelles ? -
15 Celui qui marche dans la justice, Et qui parle selon la droiture, Qui méprise un gain acquis par extorsion, Qui secoue les mains pour ne pas accepter un présent, Qui ferme l'oreille pour ne pas entendre des propos sanguinaires, Et qui se bande les yeux pour ne pas voir le mal,16 Celui-là habitera dans des lieux élevés ; des rochers fortifiés seront sa retraite ; du pain lui sera donné, de l'eau lui sera assurée."

Et Jésus encore de dire "Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point." Ce qui est une vraie invitation à visiter ses paroles, selon ce qui est aussi dit dans l'épître aux Romains : "La foi vient de ce qu'on entend, ce qu'on entend qui vient de la parole de Christ."

Bonne suite. Soyez béni-e ^par ce Dieu qui cherche sa créature. C'est mon voeu et ma prière.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS : Dieu existe ! C'est ici mon cheminement depuis ce premier instant, pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il !? C'est aussi un Questions/réponses dans les domaines connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité, politique, philo, actualité... bref, un englobe-blog. Répétez ! ☺
  • Contact

Recherche