Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2018 2 23 /01 /janvier /2018 13:52

suite de > ici

On est chacun mis en situation, en position d'acteur et de spectateur,
juste vêtus différemment selon les lieux et les époques

avec un quotidien personnel qu'on joue en amateur, et qui nous est aussi observable, analysable... d'autant qu'on en aura la curiosité, ou que des épreuves finissent par nous conduire, quand ce n'est pas dans la dépression, à des pensées, interrogations, réflexions et/ou recherche(s) et découverte(s) au-delà de l'existentiel.

C - (reprise) NOTRE DEUXIÈME ÉTAT DE VIE : DE L'INCONSCIENCE A DES PRISES DE CONSCIENCE

La vie fœtale a quelque chose de l'invisibilité, comme l'air qu'on respire, les ondes, les photons, électrons, etc...  ce qui doit nous sensibiliser à ne pas croire seulement ce qu'on voit, mais à creuser pour mieux découvrir ce qu'est (entre autres) LA VIE... et ses diverses expressions...
Et là, pour commencer, après que la croissance du corps* fut centrale de l'étape précédente, c'est surtout maintenant à l'âme de déplier ses antennes et de remplir ses unités de stockage..

La réponse à la question de l'article précédent (la raison fondamentale, fondatrice, que nous soyons là ?) est : la conscientisation. Avec deux sommets, pas difficiles en soi à atteindre, avec aussi des champs de conscience ou collines moindres, mais importants à conquérir, plus ou moins.

  • 1er sommet : LA CONSCIENCE DE SOI

C'est si commun qu'on ne réalise même pas en quoi c'est fantastique ! Un jour où commence à réaliser,qu'on a une existence propre, différente de tout le reste de ce qui est, plutôt autonome même si elle est loin d'être indépendante (manger, boire, éliminer, dormir, bouger, travailler, relationner...). Ainsi on dit "je", "moi-je..." en tant que sujet pensant commençant à se penser.
Ce n'est pas parce qu'on pense qu'on est (pleinement, dans le sens d'éternel) ! Mais existant, on devient toujours plus "quelque chose" - en bonne voie ou totalement en perdition - d'un projet inouï qui nous fait devenir, sans s'imposer, en passant par le fait qu'on pense, conscient de notre existence et d'une responsabilité propres.

Si minus qu'on soit en rapport de la terre, du système solaire et de l'univers, on est cependant une création extraordinaire, unique en soi, importante et valorisable et éternisable  c'est-à-dire existant en rapport d'un autre sommet à atteindre, et à franchir !

  • Second sommet : LA CONSCIENCE DE DIEU PAR EXPÉRIENCE

Cet autre sommet est moins évident - forcément, car tout cela se passe dans l'idée prédéfinie d'une dynamique de progrès, de croissance en connaissances, de développements réflexifs, d'extension de conscience, d'emprises croissantes bénéfiques sur autre chose que soi. Dynamique à quoi s'opposent des forces sombres, occultantes du Réel, des déroutes, des contraintes imposantes, des fausses informations, des tentations à mal faire, à se tromper, des manques, etc, etc... Mais avançons quand même, car l'enjeu est d'importance : la vie éternelle ! à quoi on est appelés à naître.

 

D - NAÎTRE A UN NOUVEAU COMMENCEMENT
Il s'agit de parvenir à croire au Dieu réel en vérité. Ce qui n'est pas seulement apprendre - qu'il y a un Dieu et des choses relatives à lui et à ce versant du Réel -, mais expérimenter les réalités divines en esprit, par son Esprit. C'est autre chose que la croyance religio-culturelle qu'on a pu hériter ou à laquelle on adhère intellectuellement. C'est une foi d'enfant en son Père, vivante et vivifiante, efficace, qui met réellement en contact avec Dieu.

Dit autrement, ici-bas, dans tous les domaines - celui des réalités surnaturelles, de la métaphysique comprises -, on apprend par l'âme. Mais c'est par l'esprit seulement qu'on va arriver à connaître** Dieu, par expérience(s), parfois en tâtonnant, toujours en cheminant, qu'on va se perfectionner après y être entré, dans un relationnel ou connexion de diverses sortes avec le Divin.

Pour faire ce passage, pour connaître cette réalité ajoutée, qui est le point de départ d'un 3e commencement pour nous, il faut, nous dit Jésus, "naître une seconde fois". On lit cette révélation faite initialement à un chef religieux ici. (Plusieurs articles ici développent cette question capitale ainsi qu'une trame de prière qui y conduit).
Il s'agit de naître cette fois spirituellement, en recevant l'Esprit de Dieu en nous - ce qui nous reconstitue ou régénère à l’image de Dieu, c'est-à-dire en une créature tri-unitaire : une âme qui est ce qu'elle est (devenue) + un esprit (vivifiant nouveau), associés dans un corps (avec qui on est appelés à vivre en bonne intelligence).

Cette nouvelle naissance - ou pas - ne survient pas au moment où nous mourrons (physiquement), mais durant le temps de notre présence incarnée actuelle, au moment où nous sommes rendus capables de reconnaître à la fois notre misère profonde, existentielle, nos échecs et insuffisances, et d'autre part la réalité d'un Dieu qui nous aime, qui veut nous pardonner, nous libérer, nous donner plus qu'un nouveau départ : une vie vraiment nouvelle.

Cette nouvelle naissance a donc pour base 4 éléments majeurs :
- Ce que Jésus a fait pour nous quand il s'est laissé arrêté et crucifié pour nous éviter la condamnation présente et éternelle qui est la conséquence de nos offenses envers Dieu ;

- La foi que nous accordons à cet événement, à la personne de Jésus et le pardon qu'ainsi par lui nous pouvons obtenir effectivement ;

- Le don par le St-Esprit d'une part de lui-même (arrhes de l'Esprit) qui est vie éternelle venant s'unir à notre âme, à la fois comme un coach, un enseignant, un avocat, une force supplémentaire d'existence et autres potentialités naturelles et surnaturelles ;

- Un cheminement de vie qui résulte de cette "nouveauté de vie" dans laquelle on est désormais, fait d'un regard tout nouveau (plus compréhensif), de connaissances et d'expériences toutes nouvelles,  de transformations... comme il en est d'une chenille destinée à devenir un papillon et qui se met à changer en ce sens.

Entre ces deux sommets de conscience qui ensemble donnent (comme le fait d'avoir deux yeux) une meilleure vue de la réalité que nous sommes et de la réalité de Dieu, nous évoluons aussi par des prises de conscience moindres mais importantes pour un mieux vivre notre humanité et nos relations aux autres :
- la conscience morale : très importante, elle est aussi celle que nous avons le plus de mal à respecter, à écouter. Ne serait-ce que parce que son origine tient de l'esprit plus que de l'âme où on en écrit plus ou moins imparfaitement les termes ;
- La conscience civique, sociale, citoyenne ;
- la conscience écologique, des autres types de vie et agencements naturels ;
- la conscience de l'autre - mon semblable, mon prochain -, de ce qu'il a des besoins, de ses attentes, de ses capacités à interagir avec moi et moi avec lui... et pas seulement sur la base et dans l'objectif de mon intérêt à moi ;
- la conscience de la réalité des démons, de Satan, en tant que puissances spirituelles invisibles maléfiques, à l’œuvre dans ce monde qui est essentiellement le leur.***

un chant :
Si la lune me glace, Et le soleil menace
Créateur des étoiles, Mon secours est en toi
Si mes larmes ruissellent, Et que mon pas chancelle,
Créateur de la terre, Mon secours est en toi.

REFRAIN Je lève les yeux Vers les hauts sommets,
Toi seul est (soit) mon Dieu, Je proclamerai :
Toi seul es ma force, Toi seul me restaures,
Mon secours est en toi ;
Toujours tu me portes, Jamais tu ne dors
Mon secours est en toi.

Si la peur m’envahit, Et mon âme chavire,
Créateur de la vie, Mon secours est en toi.

REFRAIN

Ta victoire, mon espoir, Ton chemin, mon destin,
Ton salut, mon refuge, Tout est en toi...

à suivre (ici...)
_________________
* Que le corps continue à se développer après la naissance, est aussi une image que le passage d'un univers dans un autre n'est pas un nouveau tout à zéro, mais s'inscrit dans un continuum où rien ne s'achève véritablement. Il va logiquement en être de même pour notre âme...

** Connaître dans le sens de connaissance intime, jusqu'à la communion. C'est le verbe utilisé dans la Genèse s'agissant d'Adam et de la première femme : ils se connurent, et naquit leur premier fils.

*** Il suffit de voir certains événements comme les attentats, les séquestrations, des abus et les viols, les manipulations, guerres, armements, séductions trompeuses, maisons hantées, perceptions surnaturelles quand elles ne sont pas de Dieu, addictions... pour déjà au minimum s'interroger sur les raisons de telles manifestations ! Quand on réalise vraiment qu'il y a un Dieu (bon, juste et saint) et aussi un et des esprits mauvais, on se met à mieux comprendre dans quel univers on est (pour un temps).

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche