Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 janvier 2019 7 13 /01 /janvier /2019 12:31

Que sera donc 2019 avec l’appui de nos vœux, ou malgré eux ?
Pour certains une mauvaise année, pour d’autres une très bonne année ! C'est ainsi !
Mais rien n’est figé ! L'avenir n'est pas tout écrit d’avance : nous avons une part toute personnelle pour nous insérer dans ce qui est véritablement (le) bien, notamment en voulant sortir du mal multiforme pour y échapper.

Selon que si on est "au mauvais endroit au mauvais moment", c'est quand même qu'on s'y est mis ! (Ça s'appelle "se considérer comme une personne responsable").

Que 2019 soit donc une année de véritable responsabilisation !

Que ce soit une année de lucidité, pour que nous sortions le plus nombreux possible – dont vous qui lisez maintenant ! - des ténèbres globales qui nous tiennent captifs par et dans l’ignorance de ce qu’est le Réel en son entier :
- Compris la réalité de Dieu, le créateur ;
- celle des anges sortis de leur rang devenus des démons ;
- celle des causalités qui nous concernent le plus, les rapports entre la morale et le mal notamment ;
- celle de ce que nous sommes vraiment : des créatures accidentées, abîmées, précaires, vis-à-vis du bien insuffisantes à nous-même et aux autres, blessées et blessantes, handicapées psychiquement (plus que physiquement), naturellement mortes spirituellement… mais pas forcément aussi mortelles que notre corps...

Et avec cela, que ce soit une année de prise de conscience que Dieu ne nous a pas créés ainsi, mais que c’est une faute (comme une faute de conduite peut nous faire dramatiquement basculer dans un ravin) qui nous a jetés dans la méchanceté, les mauvais penchants, des perversions, les mensonges... bref, dans une aliénation faite d’enlisements prégnants, réducteurs, persistants, récurrents, et de tentatives toujours infructueuses de libération à partir de nous.

 

 

 

Une cellule du vivant, microscopique

 

Cependant, malgré notre condition accidentée et incertaine, demeure en chacun les vistiges vivants, perceptibles, que nous sommes « une merveilleuse création  » dit la Bible* ; que nous avons entre autre un potentiel réactif qui peut être activé afin que nous (re)trouvions tout personnellement une position bénie, bénéfique, où nous entrons dans une paix avec Dieu - et avec le monde - par le pardon de nos fautes**.
Une relation qui s’affermit comme on reprend des forces pendant une convalescence, (re)trouvant bonnes les choses les plus simples : respirer, boire un verre d’eau, manger, se tenir debout, regarder et voir ce qui est devant nous, se sentir tranquille, libéré de pensées bondissantes, de projets vengeurs ou farfelus, insipides ou pharaoniques…

Gilet jaune ou costume cravate, de couleur noire ébène à blanche cacheton, d’ici ou d’ailleurs, qui va gagner une place, disposer d’un avoir, qui le satisfasse*** ? Qui le satisfasse ici-bas, maintenant, mais aussi dans l’éternité si tout ne finit pas à cette mort (clinique, physique, physiologique) !?

Que 2019 permette à beaucoup de s'élever au dessus d'un matérialisme disproportionné, encombrant, déformant, agitateur, monopolisant, trompeur, avilissant à mortifère !
Au-dessus d'idéologies ou de religions qui ne sont toujours que des moyens, des révélateurs pour se voir soi-même : notre finitude, nos insuffisances et faillites constantes par rapport à des objectifs élevés ou un idéal...

On va donc chercher dès le début de cette année en quoi nous – en tant qu’âme (psyché en grec) – sommes des créatures mortelles, ou immortelles.

N’est-ce pas l’essentiel que nous connaissions la bonne réponse à cette question primordiale : Quelle chose pensez-vous (comprenez-vous, espérez-vous, croyez-vous) restera longtemps, voire toujours, après votre fin sur cette terre ?… Réfléchissez, et on y revient dans le prochain post.

Enfin je crois que ces vœux pour qui lit seront exaucés parce qu'il sont aussi ma prière (que seule peut arrêter une volonté personnelle qui s'y oppose).

Que Dieu vous accorde dans tous les cas durant cette année sa grâce pour le connaître par dessus sa justice (sévère), dans son amour donc (qui couvre nos fautes) !

_______________
* Voilà ce qu’on peut dire de Dieu et à Dieu, quand on a appris à le connaître. « ... la parole n'est pas sur ma langue, Que déjà, ô ternel ! tu la connais entièrement.5 Tu m'entoures par derrière et par devant, Et tu mets ta main sur moi. Une science aussi merveilleuse est au-dessus de ma portée, Elle est trop élevée pour que je puisse la saisir.
… 12 Même les ténèbres ne sont pas obscures pour toi, La nuit brille comme le jour, Et les ténèbres comme la lumière. 13 C'est toi qui as formé mes reins, Qui m'as tissé dans le sein de ma mère. 14 Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes oeuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien. 15 Mon corps n'était point caché devant toi, Lorsque j'ai été fait dans un lieu secret, Tissé dans les profondeurs de la terre. 16 Quand je n'étais qu'une masse informe, tes yeux me voyaient ; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m'étaient destinés, Avant qu'aucun d'eux existât. 17 Que tes pensées, ô Dieu, me semblent impénétrables ! Que le nombre en est grand !
… 23 Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon coeur ! Éprouve-moi, et connais mes pensées ! 24 Regarde si je suis sur une mauvaise voie, Et conduis-moi sur la voie de l'éternité !
»

** « Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous trompons nous-mêmes et la vérité n'est pas en nous.9 Si nous reconnaissons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner et pour nous purifier de tout mal.10 Si nous disons que nous n’avons pas péché, nous faisons de Dieu un menteur, et sa parole (qui est vie) n'est pas en nous. »

« Si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi ;15 mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos fautes. »

*** N’ayons pas « la maladie des questions oiseuses et des disputes de mots, d'où naissent l'envie, les querelles, les calomnies, les mauvais soupçons, 5 les vaines discussions d'hommes corrompus d'entendement, privés de la vérité, et croyant (même) que la piété est une source de gain. 6 C'est, en effet, une grande source de gain que la piété avec le contentement ; 7 car nous n'avons rien apporté dans le monde, et il est évident que nous n'en pouvons rien emporter ; 8 si donc nous avons la nourriture et le vêtement, cela nous suffira. 9 Mais ceux qui veulent s'enrichir tombent dans la tentation, dans le piège, et dans beaucoup de désirs insensés et pernicieux qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition. 10 Car l'amour de l'argent est une racine de tous les maux ; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments. 11 Pour toi, homme de Dieu, fuis ces choses, et recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la patience, la douceur. 12 Combats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle, à laquelle tu as été appelé »

« Car je connais les projets que j'ai formés sur vous, dit l'Éternel-Dieu, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l'espérance.12 Vous m'invoquerez, et vous partirez ; vous me prierez, et je vous exaucerai.13 Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre coeur14 Je me laisserai trouver par vous, dit l'Éternel...»

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche