Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 décembre 2019 1 09 /12 /décembre /2019 20:50

 

L'HISTOIRE FANTASTIQUEMENT VRAIE D'UNE NAISSANCE
...qui a aussi fait naître NOËL 

réécriture en mode Claude Thé

***

- L'enfant est né. Un beau garçon. Youssef (Joseph) l'a placé dans la mangeoire des animaux. Myriam (Marie) somnole.

Joseph – Je suis franchement désolé qu'on n'ait trouvé que cette écurie, mais on n'avait vraiment plus le temps… Vraiment trop de monde ici avec ce recensement !... Et puis je l'avoue, trop souvent je ne comprends pas Hashem (Dieu pour les juifs).

Marie – C'est nous qui n'avons pas dû faire attention à quelque chose.

Joseph – Non Myriam, c'est la faute des romains ! Sans leur recensement, nous n'aurions pas eu à faire ce voyage ! Ça leur sert à quoi de nous recenser comme si on était leurs biens !? On n'est pas de leurs pâturages !...

Marie – C'est nos péchés qui nous ont amenés sous leur domination Youssef. Nous n'avons pas à leur en vouloir.

Joseph – Certes, certes, nos pères ont abandonné Hachem. Nous ne sommes vraiment pas dignes de notre père Abraham !...

Il arrange de la paille sèche autour du nouveau-né.

Mais il y a quand même plus de 400 ans qu'Hachem se tait et ne sort plus avec nous ! Combien de temps encore avant qu'il ne nous délivre !?

Marie – Je crois qu'il va falloir patienter encore quelques longues années.

Joseph – On mourra donc comme ceux de nos pères qui n'ont pas vu se réaliser la promesse concernant la terre promise.

Marie – Hachem ne voit pas passer le temps comme nous.

Joseph – Certainement... C'est bien dommage.

Il se racle la gorge.

Marie - Il domine sur les origines et les fins. Il ne dort ni ne sommeille le Saint béni-soit-il.

Joseph – Tu as raison Mimie, je n'en disconviens pas... Comment te sens-tu ?

Marie – Étonnamment bien ! Je me lève d'ailleurs, je veux revoir cet enfant que j'ai eu comme nos mères Ève et Sarah, avec l'aide de l’Éternel.

Joseph – Ève avait péché.

Marie – Et Adam !?... Et nous, en quoi sommes-nous différents ?...

Ce qui est important c'est que nous croyons en comptant sur sa grâce, sur son pardon miséricordieux autant que sur sa justice…

Joseph - Ouais ! Plus qu'en pensant aux bousculades et coups de bâton qu'il peut nous donner, par quelques romains, quand nous le mettons en colère.

Myriam regarde le bébé.

Il est vraiment beau n'est-ce pas ! Loué soit Adonaï, l’Éternel-Dieu qui s'est penché sur son humble servante.

Youssef reste visiblement soucieux ou intrigué et peu enjoué par tout ce qui se passe.

Marie – Tu n'es pas jaloux quand même mon Yosy, qu'Hachem ait fait ce petit fils d'homme sans toi !? C'est son fils, surtout. Pas le fils d'un autre. Et aussi pour une part le tien.

Joseph – Non, non, pas jaloux… Expectatif ! Père adoptif, soit. J'attends de voir.

Marie – Sois patient, et j'en suis certaine, il t'en donnera des fils. Je t'aime Youssef.

Contre toute tradition, Myriam vient se blottir contre son mari qui en est agréablement surpris et la couvre de son manteau.

Marie - Je pense qu'il n'a pas froid comme ça !... Regarde Youssef, l'âne et même cette vache rousse viennent le réchauffer du souffle qu'ils ont reçu d'Hachem… Hummm, j'aurais envie de le manger tellement il est chou !

Ce soir-là, une lumière était venue s'ajouter à celle toute ombrée de l'étable, et Père et mère veillaient.

¤


Il y eut tout à coup du remue-ménage dans la rue, juste devant l'écurie. Youssef se réveille et tend l'oreille. Myriam ne dort pas non plus.

- Qu'est-ce que c'est ?

La porte s'entrebâille doucement. Une tête, puis deux, puis trois apparaissent au milieu de chuchotements.

- Oui, on dirait que c'est ici.

- Je crois bien qu'on y est les gars !

Un peu plus fort : - On peut entrer ?

C'était des bergers qui avaient été divinement avertis par un concert d'anges heureux, qu'un sauveur était né pour amener la paix à ceux des hommes et des femmes qui seraient de bonne volonté.

Vivement saisis par l'Esprit-Saint, ils se prosternent devant l'enfant et louent Dieu de ce qu'il a visité son peuple.

- Dans la ville de David, dit l'un d'entre eux.

- Serait-ce le Mashiah, demande un autre en regardant intensément un de ses compagnons comme pour qu'il lui réponde !?

Si les anges ne sont pas là (ou redevenus invisibles), leurs chants et la bonne nouvelle qu'ils annoncèrent emplissent les cœurs et l'atmosphère de la joie du Ciel.

¤


Mais la nuit suivante, Myriam eut un songe inquiétant qu'elle partagea avec son mari.

- Youssef, c'est horrible, j'ai fait un affreux cauchemar ! Mon cœur en a été transpercé comme par une épée…

On était montés tous les deux avec Yeshoua (nom de Jésus en hébreu) à Jérusalem. Il avait alors 12-13 ans. Peut-être était-ce pour sa Bar Mitzvah… Bref, on l'avait perdu ! Tu te rends compte Youssef, perdu ! Et - mon Dieu quelle horreur ! -, on ne s'en était même pas aperçu le jour-même ! On ne l'a retrouvé que tard le lendemain.

J'ai peur Youssef ! J'ai peur de n'être pas à la hauteur d'un tel don d'Hachem.

Joseph – Oui, c'est impressionnant. Est-ce Hachem qui t'a parlé ainsi !? Ou est-ce un tour du vilain Shatan !?...

Pour tout dire, moi j'ai eu le sentiment d'avoir à descendre en Égypte comme firent nos pères pour sauver leur vie…

Mais ne nous laissons pas submerger par des pensées ou des rêves qui ne sont peut-être même pas des songes.

Après un long temps de réflexion, Joseph reprit : - Cet après-midi je visite une maison où on pourra rester le temps nécessaire avant de repartir. Le propriétaire est d'accord pour me la louer si je lui refais la charpente d'une dépendance.

Marie – Que l’Éternel soit loué qui dispose les cœurs en faveur de ses enfants. Yeshoua me rend si heureuse Youssef ! Et toi aussi tu es un bon mari, et un père solide pour ce fils qui nous a été donné.

Joseph se redresse et tire sur sa ceinture en programmant :

- Et quand on sera montés à Jérusalem pour la circoncision, la présentation et ta purification, on retournement tranquillement à Nazareth.

Il y eut bientôt pour eux à Bethléem une maison et du pain (comme le dit le nom de la ville). Et auprès de Yeshoua pères et mère veillaient.

¤

 

Soudain il y eut beaucoup de bruits et de mouvements entre les maisons et parmi la poussière. Trois gros 4x4 venaient de s'arrêter et neuf hommes en descendirent dont les trois pontes principaux de la NASA.

Un enfant dans la rue - Oui, oui, monsieur, c'est bien là qu'ils habitent, cette porte, vous pouvez sonner.

- Merci bonhomme. Tiens pour t'acheter des chewing-gums.

- Des quoi !???

- Des ch'wi... Ah !.. Voyons… Peut-être on dit des Mistral-gagnants par ici !? Enfin des bonbons ! Tiens prends... So, allons-y ! Le ciel nous a conduits.

à suivre en cliquant < ici

un chant et/ou tant d'autres

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche