Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mai 2020 5 22 /05 /mai /2020 10:25

 

ATTENTION !

 

Le confinement n'aura servi à rien si on reprend des libertés en ne voyant pas ce qu'il y a à changer dans nos comportements, dans la hiérarchie de nos valeurs et/ou priorités. Si nous ne discernons pas mieux qu'avant ce qui est mal, voire ce qui est addiction.

Le meilleur côté du confinement était de permettre à beaucoup qui courent toujours, d'avoir du temps pour soi, et notamment pour s'interroger sur le sens des réalités et de notre propre existence, en considérant les forces en œuvre sur la terre, les capacités de nos sociétés et le développement de nos vies privées.

 

Comprenez bien cette réflexion d'Albert Einstein :
"On ne peut sortir d'un problème avec les modes de pensée qui ont créé ce problème."

Il n'est pas trop tard pour changer son fusil d'épaule.
Tant qu'on n'est pas en poste de responsables élus ou mandatés pour de grandes tâches, c'est une responsabilité personnelle.
La théorie du chaos ou "effet papillon" dit qu'un moindre mouvement quelque part peut déclencher à l'autre bout de la terre une tempête phénoménale.
L'apparition du covid a été une démonstration magistrale de cette loi des relations mise en lumière par Edward Lorenz à partir des années 60.

J.-B. Bossuet a écrit : « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes ».
Qu'est-ce que cela veut dire ?

Que nous sommes capables de nous élever jusqu'à ébranler et déstabiliser un rocher élevé au point de finir par provoquer une chute de pierre.... qui va nous tomber dessus quand nous redescendrons.

 

LA BIBLE NOUS AVERTIT
Parmi les lanceurs d'alerte, je n'en connais pas un meilleur que ce livre que Dieu a donné à quelques hommes d'écrire il y a deux et trois millénaires pour toutes les générations.

On y est notamment avertis qu'un temps de l'humanité va se clore de façon si surnaturelle qu'il ne s'est rien produit de semblable sur la face de la terre depuis qu'il y a des hommes.

L'apparition aussi inattendue que conséquente du coronavirus estampillé covid-19 en est une illustration qui ne peut passer inaperçue... malgré la dimension nanométrique et l'invisibilité de ce virus.
Mais ce n'est pas encore là ce qui est annoncé de plus bouleversant par les écrits bibliques prophétiques, qui reste à venir... bien vite.

RETROSPECTIVE

En cherchant aussi dans le passé quel genre d'événements, d'une telle ampleur par l'effet ou les effets planétaires produits, a déjà pu se produire, j'en ai trouvé 7, celui-ci étant donc le 8ème.

On ne va pas compter dans cette liste la création de l'univers, mais seulement les grands événements de justice et de grâce par lesquels le Créateur est intervenu par la suite parmi nous.
Cependant dire ici deux mots sur l'origine de l'univers ne semble pas un point superflu.

VOUS M'AVEZ DIT SCIENCE !?
Malgré ses aléas, ses tâtonnements et bourdes, certains ne jurent toujours que par la science, en faisant une idole élevée au rang de divinité : Ce n'est que par elle que nous pourrions accéder à la connaissance et aux savoirs.
Cependant, il a fallu attendre le début et jusqu'à la moitié du XXe siècle, avant que les scientifiques ne doivent admettre que l'univers a eu un commencement ! Étonnant, non !?

Même Albert Einstein a mis des années à admettre que l'abbé Georges Lemaître et Alexandre Friedmann avaient raison, qui avaient calculé que l'univers était en expansion et avait eu un commencement - le fameux Big bang qui, outre sa production initiale, secoua le monde scientifique comme une bombe atomique.

Jusque-là, "scientifiquement", on pensait et enseignait que l'univers était statique et éternel.
Et puis le développement des mathématiques et la perspicacité de certains chercheurs savants permirent... quoi ? En fait de vérifier que la Bible disait la vérité - depuis plus de 3 500 ans - en affirmant que l'univers avait été créé un jour à un instant T : "Au commencement Dieu créa les cieux et la terre". (Livre de la Genèse ch. 1, vers. 1).

Cela pour dire qu'il n'y eut bien sûr jamais rien de plus grand que cet événement qui changeait entre autres de la pure énergie divine en matière, créant le monde... à la fois visible et invisible.

Ce qu'on peut en voir, si ce n'est évident d'une volonté et intention de Dieu, apparaît du moins comme le produit intelligent d'une intelligence - proprement divine -, puisque tout ce qui est observable de l'univers est forgé, empreint, animé, marqué par des principes, lois, ordres, agencements et relations complexes on ne peut plus intelligents.

¤

Maintenant voyons ce que furent les 8 événements les plus conséquents pour la vie de la planète, parfois des jugements divins qui a la fois sanctionnent et corrigent, événements qui toujours cherchent et permettent un nouveau départ : C'est à un de ces points rarissimes que nous sommes - que vous êtes - actuellement.
En avez-vous quelque peu conscience ?
Il y a tant de choses quotidiennes proprement merveilleuses autour de nous et en nous ! Qu'en apercevons-nous de prodigieux, de surnaturel ?

C'est que chacun nous avons (parmi d'autres) une faculté innée mais également à développer qu'on appelle la conscience. Plus elle s'ouvre aux réalités et se développe dans un regard éclairé du Réel, par la découverte des vérités cachées, plus l'enthousiasme peut grandir et le sens des choses peut nous apparaître comme sortant des limbes de l'ignorance. 

1er événement : LE DÉLUGE
C'est le premier fait marquant que Dieu provoqua pour faire cesser des relationss hybrides (humains/anges déchus) déplorables, qui n'étaient qu'abus, fornication, luxure, dépravation et violences. Du même coup, par quarante jours de pluie incessante sur toute la terre, le cours de toute l'histoire humaine fut changé, et par là l'occupation et des arrangements des espaces de toute la terre.
 

Avec d'autres interventions (de Jésus) sur les intempéries, on peut noter là qu'en matière de climat et d'interventions climatiques, Dieu posséderait bien certainement la capacité de jouer sur le réchauffement climatique... si on ne restait pas à compter seulement sur des COP21 et taxe carbone, bref sur nous-mêmes...

Du déluge, on peut voir aujourd'hui encore des traces et des vestiges ici ou là (comme des coquillages fossilisés au sommet de montagnes).
Le récit et les causes de ce jugement sont rapportés par des tablettes anciennes et plus accessiblement par la Bible, à partir du chapitre 6 de son premier livre (Genèse ou Origines).

En symbolique le 1 figure l'unité. Ici on a affaire à une réunification du genre humain disloquée via une famille (de 8 personnes - le 8 parlant aussi de ce qui est nouveau ou commencement).

2 - LA TOUR DE BABEL
Cette péripétie de la plus haute-antiquité de l'histoire de notre terre reste généralement bien connue, au point où le processus actuel de l'Europe y fait explicitement référence.

Il s'agit d'un autre jugement divin, survenant seulement quelques générations après le déluge, face cette fois à une prétention orgueilleuse des hommes.
Ceux-ci, en élevant une tour (ziggourat) sous le conduite d'un nommé Nemrod, allaient en fait, sans en avoir conscience, se soumettre aux puissances démoniaques qui poussaient à cette construction, vaine, si ce n'est pour mieux les assujettir.

C'est ainsi que parfois sur une simple pensée - dont on ne sait même pas d'où elle nous vient, or il y a 4 sources bien distinctes à toutes nos pensées ! -, on peut se lancer, collectivement ou individuellement, dans un projet (petit ou gigantesque), se mettre à construire.
Cela ne servira peut-être, malgré l'impression bonne qu'on en aura eu, à rien de bon, et pire encore, assurera sur nous à l'esprit maléfique qui l'aura suscitée une emprise ou domination, ce qui est toujours des difficultés et un problème ardu à résoudre par la suite.

A cet endroit donc (où est la ville de Babylone par la suite), il y a 4 à 5000 ans, Dieu brouilla le langage humain pour empêcher qu'ils croissent en forces diverses, parce qu'il leur manquait la connaissance notamment des réalités spirituelles malignes (occultes, sataniques, démoniaques), celles-ci étant d'autant plus capables de faire du mal que les moyens de le développer existent et qu'on les ignore...

On voit ici encore, comme dans le récit du déluge où ils sont appelés "les fils de Dieu", que des entités célestes, de nature angélique mais déchues, sorties de leur rang privilégié jusqu'à devenir des démons, existent et s'activent autour et parmi le genre humain (essentiellement pour en jouer et en abuser). Le déluge fut aussi sur eux un jugement sévère puisqu'à partir de ce moment on n'entend plus dire qu'ils peuvent encore se matérialiser en corps comme le nôtre.

En symbolique des chiffres, le 2 parle de la séparation, de dualité, en l'occurrence de la séparation par confusion et antagonisme des langages. Ce qui subsiste depuis lors même si l'anglais tend à être une langue internationale.

3 - LE PARTAGE DE LA TERRE
Un événement qui passe presque inaperçu dans la Bible mais qui est cependant bien rapporté... et fort visible à nos yeux.
Cela est dit de la manière suivante : "5 Héber eut deux fils. Le nom de l'un était Péleg, parce que c’est à son époque que la terre fut partagée..." Genèse ch. 10

La Bible dit qu'à son origine, Dieu créa la terre en une seule masse qu'il fit sortir de l'eau. Il n'y avait donc qu'un seul continent terrestre, jusqu'à ce qu'un choc phénoménal vienne le faire exploser en plusieurs morceaux (nos continents actuels) et en îles nombreuses.

On pense qu'il s'agit d'une météorite géante (de l'ordre de plus de 100 km de diamètre, avec des morceaux moindres) qui tomba essentiellement à l'endroit qui est maintenant le golfe du Mexique. La géographie des côtes ouest africaine et est américaine semble bien le montrer.
Rien ne nous permet de dire s'il s'agit d'une manifestation intentionnée, ou pas, de Dieu ou de démons, de Satan. Le fait seulement est là.

Le chiffre 3 fait référence à la distinction au sein du 1. Comme nous sommes une entité en soi formé à partir d'un corps, d'une âme et d'un esprit. A l'image de Dieu qui lui-même est Un constitué de trois personnes autonomes mais non indépendantes.
Ainsi la terre même morcelée reste une qui doit être peuplée par les descendants de Noé.

4 - LA FOI D'ABRAM
Un autre événement étonnant, si petit au départ - la croyance d'un homme -, mais dont les effets sont aujourd'hui encore planétaires.
Étonnant n'est-ce pas !? A quoi Dieu répond par le prophète Jérémie : "Voici, je suis l'Éternel, le Dieu de toute chair. Y a-t-il rien qui soit étonnant de ma part ?"

Abram est ce patriarche de Mésopotamie (l'Iran actuel) qui se mit le premier à croire en Dieu comme étant le Dieu unique, incréé, au-dessus de toutes les forces mystérieuses plus ou moins ressenties (toujours ces esprits ou démons qui font peur et conditionnent les êtres humains dans des rites religieux et autres pratiques superstitieuses).
Dieu avec qui il est possible de communiquer, en croyant qu'il peut nous entendre et qu'on peut l'entendre, dans une relation intelligible et intelligente, dénuée de peurs.

Cela peut nous sembler peu de chose, mais la face de la terre va progressivement changer à partir de cet homme, avec l’apparition de descendants innombrables, dont la lignée la plus représentative de cette foi a été surnaturellement ouverte par son fils Isaac puis son petit-fils Jacob.

Ainsi Abram est-il devenu Abra(ha)m par la grâce de Dieu qui ajouta une lettre dans son nom, et à celui de sa femme Saraï changée en Sarah.
Cette orthographe était surtout l'expression audible d'un changement d'identité de la personne d'Abram, Dieu ajoutant dans son être intérieur une part de son Esprit (que figure la lettre hébraïque Hé ou Ha), non seulement pour lui, mais comme un héritage spirituel permanent qui se transmet avec la vie (physique et psychique)...

C'est ainsi que la Bible (Dieu donc) couronne Abraham du titre unique de "père de la foi" ! Signifiant par là que toute la croyance monothéisme, en un Dieu transcendant unique (que nous avons à découvrir à la fois en tant que seul Dieu, Un et pluriel) est partie de cet homme et de ce couple.

D'eux sortit donc entre autres Moïse, comme un maillon qui permit au peuple abrahamique de passer de la servitude démoniaque qui opprime tous les peuples de la terre (Égyptiens compris) à une liberté, à une constitution écrite (la Torah ou Loi) et à une terre que Dieu avait promise à Abra(ha)m.
Sortit donc aussi de cette expression de la foi, la première partie de la Bible que les juifs appellent dans leur langue Ténak et que nous appelons en français l'Ancien Testament.

Cette foi d'Abraham n'est-elle donc pas un de ces rares événements produits par le Dieu Un, à l'origine d'un développement et d'une résonance planétaire ?
Je vous invite à lire le chapitre 4 de la lettre aux Romains qui exalte cette foi en la plaçant au-dessus de toute autre croyance religieuse : "
Que dirons-nous donc qu'Abraham, notre père, a obtenu... ?"

Symboliquement le 4 fait référence à partout (les points cardinaux), Dieu ayant prophétisé que la descendance bénie d'Abraham et Sarah se répandrait sur toute la terre (parfois de gré, parfois de force), pour aussi transmettre sa bénédiction, ses Écritures, à toutes les ethnies et tribus.

Demain on verra les 3 événements suivants qui précédèrent l'apparition de la peste covidique 19. Publication en rubrique Société à 19 h.
 

Trame de prière pour venir à Dieu en vue qu'il vous sauve.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche