Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 21:38

Il n'est pas là question de la bonté de Dieu qu'il répand comme le soleil sur les justes (justifiés) et sur les injustes (ce que nous sommes tous naturellement). Les justes sont aussi appelés bons, mais il faut comprendre "devenus bons ou bonifiés" par l'effet transformateur de la grâce de Dieu envers un pécheurs (injustes par nature).

La pensée du jour est donc dans le sens où personne ne peut (s'approprier d')être bon durablement ; et dans le sens où Dieu ne fait pas grâce aux impies, aux athées, aux perdus, tant qu'ils sont dans leur vue trompée et trompeuse d'eux-mêmes et du Réel tel qu'il est ; tant qu'ils demeurent des orgueilleux superbes, des vantards et autres arrogants, stupides ou pervers. J'ai été des années ce genre d'impie prétentieux qui ne se voyait pas et ne voyait pas les autres de la bonne manière - mais seulement comme des moyens d'en obtenir un avantage personnel ou un autre (en argent, en aide, en plaisir...).
Ce qui ne peut amener bientôt que des tensions, des ruptures, plus ou moins brutales selon notre degré d'inattention au Réel -, des souffrances, des abaissements, des amoindrissements.

Mais c'est aussi là le plus souvent le bon côté du mal : qu'il nous mette à une hauteur éloignée des illusions, où Dieu va pouvoir nous rencontrer, ou bien où nous allons devenir sensible à un message d'un autre ordre que la matérialité du monde : une parole spirituelle*, une vue (et vie) nouvelle.

Job 33 "Dieu parle cependant, tantôt d'une manière, Tantôt d'une autre, et l'on n'y prend point garde.15 Il parle par des songes, par des visions nocturnes, Quand les hommes sont livrés à un profond sommeil, Quand ils sont endormis sur leur couche.16 Alors il leur donne des avertissements Et met le sceau à ses instructions,17 Afin de détourner l'homme du mal Et de le préserver de l'orgueil,18 Afin de garantir son âme de la fosse Et sa vie des coups du glaive.19 Par la douleur aussi l'homme est repris sur sa couche, Quand une lutte continue vient agiter ses os.20 Alors il prend en dégoût le pain, Même les aliments les plus exquis ;21 Sa chair se consume et disparaît, Ses os qu'on ne voyait pas sont mis à nu ;22 Son âme s'approche de la fosse, Et sa vie des messagers de la mort.23 Mais s'il se trouve pour lui un ange intercesseur, Un d'entre les mille Qui annoncent à l'homme la voie qu'il doit suivre,24 Dieu a compassion de lui et dit à l'ange : Délivre-le, afin qu'il ne descende pas dans la fosse ; J'ai trouvé une rançon (Jésus, mon propre fils) ! 25 Et sa chair a plus de fraîcheur qu'au premier âge, Il revient aux jours de sa jeunesse.26 Il adresse à Dieu sa prière ; et Dieu lui est propice, Lui laisse voir sa face avec joie, Et lui rend son innocence.27 Il chante devant les hommes et dit : J'ai péché, j'ai violé la justice, Et je n'ai pas été puni comme je le méritais ;28 Dieu a délivré mon âme pour qu'elle n'entrât pas dans la fosse, Et ma vie s'épanouit à la lumière !29 Voilà tout ce que Dieu fait, Deux fois, trois fois, avec l'homme,30 Pour ramener son âme de la fosse, Pour l'éclairer de la lumière des vivants.31 Sois attentif, Job I (toi qui lis !) écoute-moi ! Tais-toi, et je parlerai !32 Si tu as quelque chose à dire, réponds-moi ! Parle, car je voudrais te donner raison.33 Si tu n'as rien à dire, écoute-moi ! Tais-toi, et je t'enseignerai la sagesse."

Psaume 36

Impie et happy, dur mariage ! (mariage dans son sens de durable, de réciprocité bénéfique).
Soyez doucement illuminé-e !

________________
* Mais là tout n'est pas encore gagné ! Car si Dieu peut venir nous parler - et c'est généralement lui qui prend cette initiative quand on est mal -, quelque esprit malin peut ne pas tarder à venir montrer sa carotte, sa piste nouvelle d'accès au bonheur, son moyen le plus sûr pour un épanouissement personnel... qui ne peut que séduire...
Dieu ne séduit pas, car il n'a rien à nous offrir qui soit tromperie ou autre mauvais plan. Dieu dit les choses en vérité, n'use pas de paroles flatteuses pour nous attirer dans son camp. Il nous appelle pécheur, pécheresse ! Mais quel bonheur de se savoir ainsi devant sa face ! Sans quoi on reste dans nos péchés, dans ces fautes que rien d'autre que le sang de Jésus ne peut purifier, sinon elles nous suivent et plombent jusqu'en éternité.

Repost 0
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 16:54

L'acte sexuel (quand il est consenti) commence préalablement par une relation ou un accord psychique qui devient interpénétration, fusion, plus encore que simples frictions.* L'amour qui en est le déclencheur originel est un entre-deux à trois sommets potentiels : la jouissance des conjoints et la (pro)création d'une existence nouvelle. Un entre-eux parmi nous, mais aussi un en-soi sans équivalent en Dieu, car "Dieu EST amour". De fait, il est impossible qu'il soit un seulement, dieu unique et monolithique. Dans la Bible il se présente comme étant un en trois, et même un en quatre...Suite à la chute et condition humaine largement altérée qu'est la nôtre, d'autres déclencheurs sont apparus qui tous avilissent et cet acte et l'amour. Faute de s'en soucier ou pour en être ignorant, on entre dans et on subit les secousses et autres tourmentes qui naissent de rapports sexués mal initiés ou débridés.

Témoigne de ce qu'on se trompe - et/ou sommes  aveuglés - quant à ce qui fait passer d'une relation établie au niveau des yeux ou par quelques paroles à une unification par le plan sexuel, le fait qu'on rencontre de plus en plus de difficulté pour atteindre les sommets préconçus (jouissance personnelle et jouissance conjointe). On constate alors que notre chair la plus sensible ne suffit pas pour connaître les bienfaits de Dieu : on n'est pas que des êtres de chair.**

On constate que faire n'importe quoi avec n'importe qui est peut-être une liberté qu'on revendique, mais qu'elle n'est pas suivie de ce qu'on escomptait en obtenir : Là aussi, la corruption du meilleur est des pires. Parce qu'il devient à la suite toujours plus difficile de trouver des accroches à la vie qui pourraient nous la montrer foncièrement belle et nous faire désirer qu'elle dure toujours.
Ainsi l'intérêt suprême de cette existence (ce qu'on pourrait appeler son 3e ou 7e Ciel), n'est pas de courir après des fractions de plaisirs pour virtuellement les accumuler (et peut-être même se prendre pour un héros), mais de goûter que la vie est faite de suffisamment de bonnes choses, pour qu'on finisse par avoir vraiment envie de la vivre sans fin - si seulement elle peut n'être faite que de bonnes choses, bref ce que la Bible appelle le fruit de l'Esprit
"Les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l'impudicité, l'impureté, la dissolution,20 l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes,21 l'envie, l'ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le royaume de Dieu.
22 Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance ;23 la loi n'est pas contre ces choses.24 Ceux qui sont à Jésus Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs."

"Et j'entendis du trône une forte voix qui disait : Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.4 Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.5 Et celui qui était assis sur le trône dit : Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit : Écris ; car ces paroles sont certaines et véritables.6 Et il me dit : C'est fait ! Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement.7 Celui qui vaincra héritera ces choses ; je serai son Dieu, et il sera mon fils.8 Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort." Apocalypse 21.3 

Si vous n'êtes pas encore entré-e dans ce projet divin, dans cette relation qui n'a rien à voir avec de la religion et autres pratiques mentales où, au plus, le spirituel met en contact avec des démons, avancer vers Jésus : il le verra et pourra vous donner en retour. Quoi ? Outre l'éternisation de votre existant (moi-je) quand il faudra finalement se distinguer de ce corps mortel, je ne sais pas ! Mais peut-être me direz-vous quelle expérience vous aurez vécue...

Bien cordialement, 

_________
* "Ne savez-vous pas que celui qui s'attache à la prostituée est un seul corps avec elle ? Car, est-il dit, les deux deviendront une seule chair.17 Mais celui qui s'attache au Seigneur est avec lui un seul esprit.18 Fuyez l'impudicité. Quelque autre péché qu'un homme commette, ce péché est hors du corps ; mais celui qui se livre à l'impudicité pèche contre son propre corps." 1Corinthiens 6.16...

** Réduire l'être humain à des fonctions mécaniques qui s'apprennent, enfant, devant un tableau ou des planches anatomiques ne peut que déshumaniser et asservir à ce qui devient passion (déséquilibre, débordement, "plus fort que soi"...) plutôt que d'instruire dans la maîtrise de soi.

Repost 0
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 00:11

Insolence peut-être pour un esprit religieux, que de faire correspondre Dieu et l'acte sexuel ! C'est cependant avec tout le respect que je lui dois et la connaissance que j'ai de Lui que je peux dire cela, car aussi bien sûr il est le Penseur, l'Informaticien et l'Auteur de la sexualité.

Réfléchissez un peu, surtout si vous êtes incroyant-e : Comment
1/ le hasard et des sous-hasards déclenchés en chaîne en réaction à
2/ quelle nécessité - perçue, ressentie à partir de quoi ?... -
auraient-ils pu produire, avant la fin de vie des premières cellules vivantes apparues, un tel principe général de perpétuation, exprimé par des systèmes reproducteurs si beaux et si différents, si sensibles et si performants ?

Si quelqu'un trouve mieux comme réponse que la reproduction a été créée par
- une intelligence informative - même pas imaginable par nous-même, ce qui ne la réduit pas pour autant à néant -,
- à partir d'une intention d'amour concrétisable et concrétisée d'extraordinaires façons, merci pour sa réponse !

Sérieusement ! Le fait, la fonction ou principe de reproduction constitue un moteur inhérent au vivant de la terre (végétal à humain). De la même manière que Dieu lui-même ne se contente pas d'être en soi - invariablement, de manière statique, auto-défini en lui-même -, mais il est auteur de vie(s), au-delà, en dehors, de sa réalité infinie éternelle... Ce qui fait qu'il se grandit par ses créations au-delà même de ses infinités multi-personnelles. Oui, ça peut se réfléchir et se comprendre, même si cela dépasse notre logique "cartésienne"!...

Ainsi Dieu est Père. Jésus est venu nous apprendre que Dieu est et veut devenir Père. L'incarnation qui est à l'origine de sa réalité humaine - ou humanisée - est le résultat de cette capacité dynamique de Dieu d'engendrer par sa vie, de sa vie, dans ce qui n'est pas lui.

Ainsi l'Esprit-Saint - autre personne et expression de Dieu sortant de lui-même - opéra un acte germinateur en Marie, la jeune Myriam vierge qui se trouva convoquée par (un ange de) Dieu pour contribuer à son immense dessein de rédemption. Jésus naquit de cette union surnaturelle féconde où "la Parole qui était auprès de Dieu et qui était Dieu" devint chair, volonté exprimée du Dieu infini qui se donne une (nouvelle) limitation à lui-même pour venir sauver du genre humain quiconque répondrait - et répond encore - convenablement à son offre d'éternisation personnelle. C'est ainsi que Jésus devint le premier-né d'une génération nouvelle, d'une race différente de toutes les races humaines naturelles, statut intermédiaire entre le Dieu qu'il était de toute éternité et l'homme qui mourut pour devenir aussi le premer-né d'une toute nouvelle création - qui a commencé et qui va paraître de plus en plus dans la suite des temps...

Ainsi - pour qui a déjà été mis dans cette position de croyant né de Dieu (Jean ch. 3), "Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d'avoir part à l'héritage des saints dans la lumière,13 qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour,14 en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés.15 Il est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création.16 Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui.17 Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui.18 Il est la tête du corps de l'Église ; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier.19 Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui ;20 il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.21 Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises oeuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair,22 pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche,23 si du moins vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l'espérance de l'Évangile que vous avez entendu, qui a été prêché à toute créature sous le ciel, et dont moi Paul (l'apôtre), j'ai été fait ministre." Lettre aux Colossiens ch. 1.

 

.

La reproduction, un principe qui, par la juxtaposition de son universalisme et de ses grandes diversités opératoires, renvoie facilement la théorie évolutionniste au rang des (nombreuses) bourdes scientifiques qui ont émaillées de leurs éclats éphémères les 250 dernières années...
 

Parmi les lecteurs, en êtes-vous un-e qui ne soit pas encore entré-e dans une relation avec Dieu qui lui aurait permis de s'engendrer par son Esprit en vous ? Dieu n'a-t-il pas jusque là pu vous manifester son amour jusqu'à faire naître sa propre vie en vous ? Ce qui est sa volonté, pour nous, bonne, agréable et parfaite...
Si c'est le cas, que le concept de religion - dans laquelle vous seriez par tradition... ou dont vous auriez une réelle aversion -, ou encore qu'une idéologie fondée sur un athéisme qui n'est pas taillé pour favoriser l'épanouissement personnel, ne soit pas (ou plus) une retenue qui vous garde loin de la réalité palpable du Dieu vivant. Il voudrait tant que vous connaissiez son amour et ses effets, les surprises de ses révélations, les riches développements induits par une position bien établie avec lui et en lui.
Dieu veut nous manifester cet amour qu'il est. Il peut le faire - à nos yeux aléatoirement - par grâce. Mais il ne peut nous donner la vie-même de cet amour en dehors de ce que est pure(té) et de ce qui est just(ic)e.
Ce double besoin qui est notre problème majeur (impuretés et injustices qui entachent nos actions, paroles et/ou pensées) trouve sa solution en la personne crucifié de Jésus-Christ : il est mort, séparé un temps de l'éternité de son Père, pour que nous puissions vivre sans que notre âme un jour ou une nuit soit anéantie ; ayant été mystérieusement mais réellement fécondé-e dans notre dimension psychique et spirituelle. 
Ici une prière-guide pour aider à une réconciliation et paix profonde avec Dieu.

Je vous aime et vous béni-e dans le nom précieux de Jésus.

Repost 0
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 12:34

photo d'oeuvres divines inimitables

 

Photo d'une composition oeuvre de l'Artiste

 

Photo d'oeuvres composites de l'Eternel-Dieu

Chaque oeuvre perceptible (oiseaux, sable, végétation, eau, soleil, ciel) renferme et montre à demi - plus qu'elle ne le révèle - leur Créateur.
Le voyez-vous déjà ?  

 

Photo d'une composition d'origine divine : Dieu et Le Beau ne sont pas étrangers l'un à l'autre...

 

Photo d'oeuvres (animale et végétale) du Créateur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oeuvre(s) du Créateur - aperçu en contre-jour (photo de)

 

 

 

 

Champignons de souche près de l'eau : la création est empreinte de dynamismes

Photo d'oeuvres africaines du Créateur

 

 

Photo d'une composition alpine d'oeuvres nées de l'Eternel

 

Photo d'un lama - création animalière spécifique : Où le hasard a-t-il sa place dans telle ou telle création ?...

 

Photo d'une croix que diverses lois divines combinées ont formée... par hasard

Oeuvre de Dieu travaillée jusque dans l'élégance (photo)

 

Photo d'un puits de soleil sur l'eau par jeu de lois préétablies

 

 

Photo de détail d'une création animalière divine

 

Photo de terre, mer, air éclairés par le feu. On dit les 4 éléments (physiques)

Photo d'un reflet tel que conçu et projeté par le Créateur

 

Photo d'une réalisation de l'idée de complémentarité des règnes
(ici végétal-animal)

 

Implication du photographe à partir de créations artistiques divines

Photo d'un ragondin tel que dessiné par son créateur

 

 

Comment le hasard aurait-il pu devenir Artiste,
créer le beau, manifester (de) la Beauté ou des beautés, L'esthétique avec ses chiffres, ses proportions, ses lois ?

La photo la plus fidèle peut être trompeuse
...faisant ici du ciel un arrière-plan,
alors que ces deux créations volantes sont... dedans !

Avec ou sans cadre, mon Dieu en est l'Artiste

Photo d'oeuvres de Dieu où s'imbriquent puissance et paix, esthétique et fonctionnalités, visible et invisible

Oeuvres divines diversifiées au-dessus d'un serpent de brume sur une vallée de Chartreuse

Repost 0
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 10:59

.

 

 

Si vous ne connaissez pas la parabole biblique dite du fils prodigue, vous pouvez la lire ici.

Y a-t-il encore des fils prodigues aujourd'hui ? Certainement !

- En voici un qui a envie de revenir : il vient de sortir de prison, où il a eu le temps de réaliser que le braquage de buraliste c'est pas la voie ; en regardant une famille qui passe il se met à pleurer...

- Un autre est encore en proie à la défonce. partagé par le milieu, déchiré entre ce qui le pousse à se piquer encore et encore et ce qui en lui ne voudrait pas, ne voudrait plus. Il voudrait mourir mais il ne peut s'y résoudre...

- Une autre un enfant sur le bras, marche vers un besoin de lumière dont elle ne sait toujours pas si elle existe, si on peut en trouver ici-bas, qui réchauffe le coeur plus que seulement le corps...

- Cet-te autre est célèbre, on l'aime, on la désire, on l'envie, on l'adule... Trois enfants qu'il-elle aurait pu avoir ont fini dans des poubelles thérapeutiques. Mais il-elle apporte tant à ceux pour qui il-elle est une icône - plaquée or ou platine, mais à l'intérieur de bois, parfois de paille et parfois de fer, bouffées de chaleur et sueurs froides, que des vagues d'angoisse n'épargnent pas, submergent quelquefois à mourir...

- Et lui encore, qui revient avec une compagne enceinte, qu'accompagnent deux autres enfants qui ne sont pas de lui...

Dieu va-t-il recevoir cette armée de bras cassés, de têtes lourdes et vides à la fois, de blessés et invalides de quelle drôle de guerre ?...
De loin il les voit. Il entend même les soupirs inexprimables. Le dieu Père Créateur initial voit parmi cette horde de miséreux, pauvres ou financièrement riches, chacun de ces enfants perdus qui n'ont plus sous les pieds de routes praticables, plus de chemins détournés, buissonniers, qui puissent encore les séduire.

Leur père à tous ne fait aucun reproche, ne pose aucune question… Il les voit de loin sur le seul chemin possible qui leur tend les bras du retour à la maison. Et ce père se met à courir à leur rencontre. Il ne fait acception de personne. Il se met à courir vers son fils, vers sa fille, à l'encontre des codes sociaux et religieux : Parce qu'il est Dieu il a le droit de le faire. Lui seul a tous les droits, dont celui de nous aimer follement, parce que son amour inclut sa justice, qui a déchiré et crucifié sa propre chair pour qu'il ait le droit de nous aimer encore. De nous aimer malgré qu'on ne ressemble plus à rien (de divin) ; malgré qu'on n'ait pas encore tout compris et qu'on ne méritera jamais rien qui nous fasse obtenir les bienfaits de cet amour : depuis la venue et la mort de Jésus, Dieu peut nous aimer par pure grâce.
Au lieu d'accabler le fils, la fille prodigue qui lisant s'approche de lui, le Dieu Père répand abondamment son amour pour son enfant !

Entendez ici votre prénom :                 , votre père céleste vous accueille les bras ouverts. Vous pouvez venir à lui sans crainte : vos larmes sont témoins de votre repentance, de votre regret de n'avoir pas voulu entendre parler de sa maison quand tout allait bien. Elles lavent votre amertume de ne être resté-e dans sa maison, ou de ne même pas y avoir penser par vous-même.

Dieu ne vous a pas attendu-e pour vous gronder ou vous interroger. Non, il s'approche très vite de vous ! Le sentez-vous s’approcher, le sourire aux lèvres, des larmes dans les yeux, son amour déjà vous touchant, ému autant que vous de vous retrouver ?
Vous êtes tellement aimé-e de Dieu !

Ce que Jésus dit ainsi en une seule phrase : Dieu a tant aimé le monde (l'humanité perdue loin de lui, dont nous sommes tous et chacun), qu'il a livré à la mort son fils unique, le plus aimé, afin que (votre prénom :                          ) croit en lui - et par là ne périsse pas -, mais qu'il-elle ait la vie éternelle. (Jean 3.16).

C'est tout le bien que je vous souhaite et pour quoi je prie.

Je te donne ma vie

Permets-moi de t'exprimer

Dans ta présence

Repost 0
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 09:12

Dieu a la capacité de se révéler de diverses manières. Et cela va
- du subtil qu'on aperçoit à peine, ou difficilement, même avec de l'expérience, ou même qu'on ne voit qu'après coup, avec du recul - par exemple comme il est dans la nature qui le reflète dans ses dedans comme de ses dehors,
- à l'évidence, à des expériences si sensibles qu'on SAIT ! On sait que c'est Lui ! Même en n'ayant jamais rien expérimenter de semblable auparavant. Même sans être croyant avant : ce fut le cas de ma première expérience significative, étonnante, révolutionnaire, avec Lui, le Dieu qui peut venir à nous quand il veut, où qu'on soit, même si on ne le connaît pas.
Et à plus forte raison si on le cherche, si on commence à lui parler, il entend, il voit, et il va répondre. Ce qui n'est pas toujours la façon qu'il a ou qu'on aurait imaginée ; ce qui n'est pas toujours avec des mots ou une explication qu'on aurait attendus ou aimés entendre... ce qui fait qu'on est parfois décontenancé jusqu'à rester sourd ou incrédule à ce qui a suivi notre demande.
Mais Dieu veut toujours nous former à être, à devenir, des hommes, des femmes, selon son projet (général et particulier). Cette formation d'ailleurs commence avant même qu'on ait l'idée qu'il existe effectivement quelque part. Et la persévérance n'est pas une des moindres valeurs qu'il veut nous faire acquérir. D'où le besoin de, parfois, revenir à la charge, tirer sur le pan de son vêtement pour obtenir une réponse déterminante. Regardez comment ces femmes ont obtenu de Jésus une réponse favorable :
- La syro-phénicienne dont l'enfant était possédé par un démon. Marc 7.24-30.
- La femme à la perte de sang incessante. Luc 8.42-48

Il y a des conditions génériques à l'obtention de grâces divines - même si Dieu ne tient pas toujours compte de principes ou de manières qu'on a de l'aborder. Mais quand on peut savoir, il vaut mieux le savoir :
1/ Dieu fait grâce aux humbles, aux expressions non calculées d'une vraie humilité. On le voit bien avec la femme syro-phénicienne. On le voit aussi avec un centenier romain (Luc 7.2-10) qui demande à Jésus la guérison de son serviteur.

2/ Dieu répond parfois après que nous l'ayons supplié. J'avoue que je n'aime pas trop cette manière. C'est là aussi qu'on est abaissé, mais de façon bien moins naturelle que dans les cas précédents. Cela pose une vraie distance incompressible entre nous et Dieu - qui est Dieu et qui fait aussi ce qu'il veut comme il veut quand il veut... sauf si notre désir ou besoin de son intervention est plus fort que l'opinion qu'on a de nous-même. Et donc là, parfois, il faut savoir ce qu'on veut :
- une réponse de Dieu qui va changer notablement notre existence, voire notre vie dans sa dimension d'éternité,
- ou rester à ne pas plier le genou parce qu'une supplication place Dieu trop haut et moi trop bas ?
La Bible nous offre là aussi un exemple concret de la (parfois difficile) pédagogie divine, avec le cas de Naaman, chef d'armée d'une grande nation (2Rois 5.1-14).

Ephésiens 6.18 "Faites en tout temps par l'Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance..."

Je suis persuadé que Dieu parle ici à quelque lecteur-lectrice (habituel-le ou de passage), l'exhortant à persévérer dans la prière jusqu'à obtenir ce qui sera une victoire pour sa vie. Et ma prière se joint à la sienne : "Exauce des cieux leurs prières et leurs supplications !"

 

Repost 0
Published by Claude Thé
commenter cet article
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 13:59




 

Profiter des accalmies pour rejoindre le port de la vie éternelle.

Des tempêtes menacent mais Dieu garde le gouvernail et le timing des événements même les plus terribles.

Ne tardez pas à entrer dans la relation vivante et vivifiante avec le seul vrai Dieu que Jésus, par son amour et sacrifice, offre à quiconque veut croire en lui et en ce qu'est véritablement le Réel, en esprit et en vérité.

Passez des "bonnes résolutions annuelles"
à la foi solide et durable qui obtient
notamment des gains éternels.

Repost 0
31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 19:48

QUI PEUT SAVOIR* ?...

Cette année nouvelle : UN COUCHER OU UN LEVER DE SOLEIL ? DU SOLEIL DE JUSTICE

 

Malachie 4.2" Mais pour vous qui craignez mon nom, se lèvera Le soleil de la justice**, Et la guérison sera sous ses ailes ; Vous sortirez, et vous sauterez comme les veaux d'une étable..."

Psaume 37.6 "Il fera paraître ta justice comme la lumière, Et ton droit comme le soleil à son midi."

De qui cela dépend-il ?...
Oui, des deux ! De Dieu et de nous !

... et je prie que Lui et vous vous accordiez, pour que 2017 soit, bien au-delà des voeux de tradition, une BONNE année. Amen !

_______
* Lui, c'est sûr.
** Le soleil de la justice, c'est Jésus. Parce qu'en dehors de Lui, la justice est sombre, implacable - un jour ou l'autre - contre les coupables. Or qui ne sera jamais coupable devant le Dieu juste trois fois saint ?...
C'est pourquoi il est écrit qu'en se laissant arrêter et frappé et crucifié, Jésus a subi la justice divine à notre place :"
il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités ; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui...
6 Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie ; Et l'Éternel a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous.7 Il a été maltraité et opprimé, Et il n'a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu'on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent ; Il n'a point ouvert la bouche.8 Il a été enlevé par l'angoisse et le châtiment ; Et parmi ceux de sa génération, qui a cru Qu'il était retranché de la terre des vivants et frappé pour les péchés ?" Esaïe 53

 

Repost 0
Published by Claude Thé - dans photo liberté prospective
commenter cet article
29 décembre 2016 4 29 /12 /décembre /2016 21:47

Exemple immédiat : M'avez-vous vu ? Certains oui, mais d'autres non pas du tout. Est-ce pour cela que je n'existe pas ? Qu'est-ce qui prouve donc ici chez vous, pour vous, que j'existe bien quelque part ?...
Avec Dieu c'est exactement la même chose : il a donné des écrits pour que par eux nous découvrions
- qu'il est,
- qui il est,
- comment entrer en relation avec lui
- et comment changer pour toujours mieux relationner avec lui et les uns avec les autres.
Dès lors comme vous apprenez à me connaître (déjà) par ce que j'écris, et j'espère apprenez des choses sur vous-même et pour vous-même, lire la Bible permet d'entrer dans une certaine connaissance et relation avec Dieu. Ce qui doit vous conduire ou vous pousser à (vouloir) entrer plus directement encore en relation (= en communion) avec lui. Et cela de manière de plus en plus permanente...

Ce parallèle entre vous/moi et Dieu/nous est indiscutable dès lors que vous commencez à lire des paroles bibliques, notamment en cherchant à saisir ce que Dieu veut vous dire.
Au-delà, d'autres parallèles peuvent être faits si vous doutez que Dieu puisse exister sans qu'il nous soit visible :
A - LES ONDES
Existe-t-il seulement les ondes qui forment ce qu'on appelle le spectre visible (les longueurs d'onde qui nous permettent de voir les couleurs comme nous voyons) ?
Non, la gamme des longueurs d'onde est beaucoup plus large que sa frange minuscule que nos yeux peuvent capter. D'un côté avec des ondes aux ondulations très courtes, de l'autre avec des ondulations très longues, comme le montre ce schéma :

 

C'est en cherchant que nous avons découvert ce spectre des fréquences ondulatoires.
C'est en cherchant que nous découvrons de la même manière ce qui forme la réalité de Dieu - avec ce que nous voyons de ses créations : le ciel, la terre, la nature et toutes leurs lois, leurs organisations, leurs complexités, leurs capacités, potentialités, parties visibles et invisibles... formant la part qui témoigne le plus aisément de sa réalité.

C'est pourquoi il est écrit : "La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive,19 car ce qu'on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître.20 En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'oeil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc sans excuse,21 puisque ayant connu Dieu, ils ne l'ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces ; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur coeur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres.22 Se vantant d'être sages, ils sont devenus fous."
La folie étant de croire que tout s'est fait par des hasards et des nécessités, sans Dieu, sans intelligence initiale, sans but. C'est comme de dire qu'un film sur DVD s'est fait tout seul, sans scénariste (Jésus la Parole de Dieu), sans producteur (le Dieu-Père éternel), sans réalisateur (l'Esprit-Saint).

B - L'AIR... ET + ENCORE...
On le respire sans le voir. On le sent sous forme de vent, selon ses mouvements. Idem avec Dieu. Comme on peut respirer sans voir ces réalités invisibles que nous respirons, on peut croire en Dieu déjà en percevant des effets de ses mouvements (actions, présence, pensées, paroles).
Maintenant voit-on les molécules des divers gaz formant l'air qu'on respire ? Et les atomes et les électrons ?...
On est amenés à comprendre que les réalités qui nous sont immédiatement invisibles, inaccessibles, existent malgré tout, et, croyant cela - au départ -, on arrive à en découvrir la réalité, même sans les voir. Par exemple croyez-vous que quelqu'un ait un jour vu un électron ?
Jamais de la vie ! Personne n'a vu un électron ! Personne ne peut le représenter tel qu'il est ! La représentation qu'on en fait est totalement imaginative : un point avec une ellipse qui figure sa trajectoire. A combien plus forte raison ce qu'on a découvert dans l'atome : les quarks et autres bosons....

Ainsi la grande leçon (de modestie et de science) que nous devons accepter, c'est que les réalités les plus fondamentales et puissantes sont d'abord invisibles. Et cela qu'elles soient
- physiques (inertes ou vivantes, électromagnétiques...)
- psychiques (comme notre âme, la conscience, les émotions, sentiments, pensées)
- ou spirituelles (comme notre esprit, la conscience morale et ses valeurs, les anges, les démons, les lois de création, Dieu).
Par contre il existe des effets qui témoignent, démontrent, prouvent, que ces réalités ne sont pas des leurres, car il n'y a pas d'effet(s) sans cause (base fondamentale du Réel).
Et donc c''est à nous à chercher Dieu - comme Jésus y incite -, de la même manière qu'un scientifique honnête cherche à mettre à jour des éléments non-immédiatement accessibles du réel. (celui qui n'est pas honnête cherche à faire coller le réel avec sa vue partisane préjugée - dont il ne veut pas se départir...).
Bonne quête de Lui. C'est en ce sens que Jésus dit qu'il cherche et veut former des disciples et non des gens religieux seulement. Le disciple est, dans la dimension de l'âme et de l'esprit, ce que le scientifique est dans la dimension de la physique mécanique ou quantique, ou encore ce que le psy est ou devrait être dans la dimension de l'âme (la psyché en grec).
Soyez béni-e.

Unz courte vidéo sur trois effets scientifiquement démonstratifs de l'omniscience divine.

Repost 0
28 décembre 2016 3 28 /12 /décembre /2016 12:34

Suite de l'article lisible ici (les textes en vert sont des liens)

B.2 - NOURRITURES SPIRITUELLES
Jésus a dit : "J'ai à manger une nourriture que vous ne connaissez pas.33 Les disciples se disaient donc les uns aux autres : Quelqu'un lui aurait-il apporté à manger ?
34 Jésus leur dit : Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé, et d'accomplir son oeuvre.35 Ne dites-vous pas qu'il y a encore quatre mois jusqu'à la moisson ? Voici, je vous le dis, levez les yeux, et regardez les champs qui déjà blanchissent pour la moisson.36 Celui qui moissonne reçoit un salaire, et amasse des fruits pour la vie éternelle, afin que celui qui sème et celui qui moissonne se réjouissent ensemble."
En l'occurrence il vient de passer du temps avec une femme samaritaine dont il a touché le coeur à conversion (Evangile selon Jean ch. 4). C'est la volonté de Dieu que "tous soient sauvés" de la perte de cette conscience personnelle qu'on a d'exister en tant que création/créature/personne unique et différenciée parmi tout le reste. Ce salut des âmes humaines - notre salut - est appelé génériquement "la moisson" (de Dieu)* dans la Bible. C'est ce qui les détourne du Séjour des morts** dont Satan tient les portes.
C'est donc pour un-e chrétien-ne authentique une vraie nourriture que d'annoncer autour de lui/elle comment on peut sauver notre âme de la perdition éternelle en acceptant la vie de Jésus
- comme moyen de notre mise en contact et communion avec Dieu,
- comme moyen d'entretenir (comme j'ai dit précédemment) la vie éternelle divine qu'il nous a donné (quand c'est fait) de recevoir.

Et donc que produit le fait de se nourrir spirituellement d'une manière ou d'une autre ? Cette nourriture, à ses trois niveaux d'effets,
- nous maintient en vie ;
- nous fortifie, nous redonne des forces quand on s'est affaibli ;
- nous protège, comme manger contribue à nous protéger en entretenant ou en renforçant nos forces/barrières immunitaires et nos forces réparatrices quand c'est nécessaire. Ces forces du plan physique figurent ce que sont, aux plans psychique et spirituel,
la foi et l'espérance ;
- nous fait du bien. Comme en mangeant on a à la fois le plaisir psychique par les capteurs du palais et de la langue (hum, c'est bon !), et le bien que constitue la santé (bonne santé physiologique), en se nourrissant de vérités, connaissances et expériences spirituelles, on se fait du bien au plan de l'âme (satisfaction intellectuelle) comme au plan de l'esprit (vitalité en soi et pour l'action).

Cet article est plutôt adressé à ceux qui sont venus au monde... de (l'Esprit de) Dieu, nés de et pour sa création suivante - qui est en germe dans les coeurs qui ont cru et encore à venir en plénitude.
Mais quiconque n'est encore qu'en gestation parmi les douleurs de contractions de ce monde matériel malade et finissant, peut sentir-là des frémissements d'une vie qu'il n'a pas mais qui lui est encore possible, comme complément de la vie insuffisante en soi de son corps et de son âme... A qui je dis : Cherchez, et vous trouverez ! Ayez l'amour de la vérité, et vous pourrez la recevoir. Venez à Jésus, et il ne vous mettra pas dehors : il répondra d'une manière ou d'une autre à votre approche. Matthieu

DE L'ETABLE AU TEMPLE !
"Tout est bien qui finit bien" dit le proverbe - ce qui est vrai en tout cas avec Dieu. Car la bonne fin de cette histoire - potentiellement de notre histoire personnelle - c'est que l'étable et la mangeoire sont destinés, par la grâce de Dieu et notre foi, à devenir des habitations plus solennelles : des temples !*** Ce que l'apôtre Paul dit ainsi à des chrétiens nés de Dieu : "Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu...?20 Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. "
Et " Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira ; car le temple de Dieu est saint, et c'est ce que vous êtes."

Bien cordialement en Christ.

Un chant motivant
 

_________
* On a aussi dans la Bible l'image de la pêche
** ce que la religion catholique a déformé en purgatoire.
*** Ainsi, puisque depuis le début il y a forcément des odeurs sous-jacentes aux espaces évoqués, voyons encore ce verset qui confirme sans ambage ce qu'on a abordé ici : "Nous sommes, en effet, pour Dieu la bonne odeur de Christ, parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent :16 aux uns, une odeur de mort, donnant la mort ; aux autres, une odeur de vie, donnant la vie. -Et qui est suffisant pour ces choses ? -17 Car nous ne falsifions point la parole de Dieu, comme font plusieurs ; mais c'est avec sincérité, mais c'est de la part de Dieu, que nous parlons en Christ devant Dieu."

Repost 0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS : Dieu existe ! C'est ici mon cheminement depuis ce premier instant, pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il !? C'est aussi un Questions/réponses dans les domaines connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité, politique, philo, actualité... bref, un englobe-blog. Répétez ! ☺
  • Contact

Recherche