Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2016 6 24 /09 /septembre /2016 05:57

LE PROBLÈME CE N'EST NI LE CAPITALISME, NI LA PROPRIÉTÉ, NI LES CLASSES, NI LE SEXE, NI LES LOIS OU DOGMES... mais c'est - EN AMONT -

LA CUPIDITÉ, L'AVARICE, LA CONVOITISE, L'ENVIE, L'ÉGOïSME, L’ÉGOCENTRISME, L’ÉGOTISME, L'ORGUEIL...

Pour dire que L'IMPORTANT, ce n'est pas de s'en prendre aux CAUSES SECONDES, qui ne sont que des EFFETS des mouvements mauvais, pervertis, subversifs, méchants... de NOTRE PROPRE CŒUR - ce que la Bible nomme "la loi du péché et de la mort".
Cela dit encore que nous ne sommes pas des effets d'une création issue de milliards de milliards de hasards qui nous ont faits imparfaitement, mais les effets d'une création de Dieu à l'origine très bonne, dotée d'une grande liberté initiale, mais qui fut - et est encore régulièrement - mal gérée...

D'où il résulte : Citation de la lettre initiale de l'apôtre Paul aux Galates, chapitre 5 : "Les œuvres de la nature humaine sont évidentes : ce sont adultère et immoralité sexuelle, l'impureté, la débauche,20 l'idolâtrie, la magie, les haines, les querelles, les jalousies, les colères, les rivalités, les divisions, les sectes,21 l'envie, les meurtres, l'ivrognerie, les excès de table et les choses semblables. Je vous préviens, comme je l'ai déjà fait : ceux qui ont un tel comportement n'hériteront pas du royaume de Dieu."

Si chacun avait la lumière et l'honnêteté de se juger ainsi tel qu'il est profondément en lui-même, la question de nos problèmes de société trouverait rapidement sa réponse et solution.
Car que reste-il à faire quand on se voit tel que les mots précédents nous décrivent ?

1/ Il reste à vouloir changer dans son comportement ; à ne plus se supporter dans les effets de cet égocentrisme qui sont une des deux causes premières de toute la problématique humaine et de la terre - la seconde étant la réalité des forces angéliques dépravées qui donnent les esprits méchants ou séducteurs qui perturbent et/ou règnent globalement sur notre monde.

2/ Il reste à croire que Dieu a tout fait pour nous, afin que notre cœur puisse être réellement changé, que notre existence soit réellement dégagée, libérée, mise au large des forces du mal sous toutes leurs formes. (Pour cela nous devons connaître l’Évangile, les paroles de Jésus ou des apôtres que rapporte - au minimum - le Nouveau Testament).

Ainsi quoiqu'en disent et promettent les politiques (ou philosophes...) - qui voient bien qu'il y a encore et toujours besoin d'un CHANGEMENT -, nous disons que le changement NÉCESSAIRE ET SUFFISANT est celui de notre conformation intérieure, ce qui ne peut se produire - certainement par quelque adhésion à des valeurs humanismes ou en pratiquant une religion quelconque - que par la réception EN NOUS de l'Esprit du Dieu vivant...

D'où il peut résulter "le fruit de l'Esprit, qui est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi.23 Contre de telles expressions de vie, il n’y a pas de loi.

24 Ceux qui appartiennent à Jésus-Christ ont crucifié leur nature propre avec ses passions et ses désirs. 25 Si nous vivons par l'Esprit, laissons-nous aussi conduire par l'Esprit.26 Ne soyons pas vaniteux en nous provoquant les uns les autres, en nous portant envie les uns aux autres."

Êtes-vous d'accord avec cette vision du Réel ?
C'est la grande question qui est au cœur de la liberté humaine, sachant que pour la trouver et conserver, cette vraie liberté, il convient de faire le bon choix quant à la manière de voir ce qui est.
Aux croyants en la vision de Dieu qui s'ouvrent à son bénéfique, l'apôtre écrit au début de ce même chapitre : "C'est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Tenez donc ferme dans cette liberté et ne vous placez pas de nouveau sous la contrainte d’un esclavage (de quelque passion ou produit ou idées...)."

Soyez béni-e jusqu'à saisir pleinement la Bonne Nouvelle qu'est l’Évangile de paix avec Dieu jusqu'à la joie qui est dans sa communion. Bonne réflexion et/ou méditation.



Partager cet article

Repost0
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 05:11
Tant que Jésus ne vient pas lui-même gouverner le monde, on descend et va descendre dans les bassesses de la corruption, des perversités, manipulations, incompréhension, divisions, agitations, violences, terreur. Il y en a encore pour quelques années, mais c'est maintenant qu'il faut se mettre en paix avec Dieu par son Christ, parce que la porte du salut se fermera avant que le déluge des laux ne tombe et surpreenne quiconque n'aura pas été préalablement scéllé par Dieu et son Esprit...
Tant que Jésus ne vient pas lui-même gouverner le monde, on descend et va descendre dans les bassesses de la corruption, des perversités, manipulations, incompréhension, divisions, agitations, violences, terreur. Il y en a encore pour quelques années, mais c'est maintenant qu'il faut se mettre en paix avec Dieu par son Christ, parce que la porte du salut se fermera avant que le déluge des laux ne tombe et surpreenne quiconque n'aura pas été préalablement scéllé par Dieu et son Esprit...

Tant que Jésus ne vient pas lui-même gouverner le monde, on descend et va descendre dans les bassesses de la corruption, des perversités, manipulations, incompréhension, divisions, agitations, revendications, aberrations, violences, terreur...
Il y en a encore pour quelques années, MAIS C'EST MAINTENANT qu'il faut se mettre en ordre et paix avec Dieu par la foi en son Christ, parce que la porte du salut se fermera AVANT que le déluge de tous les maux ne tombe et ne surprenne tous ceux qui n'auront pas été préalablement scellés pour être épargnés par Dieu et son Esprit...
C'est pourquoi : Réconciliez-vous avec Dieu, détournez-vous de votre vaine manière de vivre, croyez selon la vérité : "Ma parole est la vérité", dit le Dieu de l'Ancien et du Nouveau Testament.

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 05:09

LE BUT D'UN JEU, c'est DE GAGNER. LE BUT DU JEU DE LA VIE C'EST DE GAGNER LA VIE ÉTERNELLE. Forcément ! puisqu'on est mortel ! Forcément puisque la vie est foncièrement belle en elle-même ! Et une belle vie - paisible, dynamique, conquérante, heureuse, joyeuse, amoureuse... - on a envie qu'elle dure toujours... ce que Dieu nous offre par sa rédemption.
Sans cela à quoi auront servi toutes nos épreuves, souffrances, compréhensions partielles, succès, victoires, tous nos jours, notre implication et nos fatigues dans ce monde ?....
Loin de la vision absurde de tout mise en évident par Sartre et autre Camus, existe la vue spiritualiste, la vie spirituelle, qui donne de voir le monde dans son entier et dans ses parties - dont nous sommes le fleuron - comme hautement organisé, partiellement auto-régulé, cohérent, ayant du sens, que la spirale d'un ressort ou de l'ADN montre à la fois la dimension finie et la dimension infinie...

Là où le bât blesse finalement, c'est surtout chez nous, par nous et parmi nous, parce que : en nous ! Expression de notre plus large part d'indétermination, appelée Liberté.

Or Dieu a donné Jésus pour qu'on le regarde élevé ensanglanté sur un poteau de supplice en forme de croix afin que par ce regard de foi porté sur sa personne nous échappions à la mort qu'il subit, et continuions à vivre éternellement. "Car Dieu était en Christ..."
Car le salaire du péché c'est...

Entrez dans, Recevez, par la foi, la vie qui n'aura jamais de fin. Soyez béni-e.

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 05:34
D'un vil pécheur Dieu peut faire une création nouvelle
D'un vil pécheur Dieu peut faire une création nouvelle

LA VRAIE FOI TIENT DE LA STATUE qui peut être tirée d'un bloc de pierre qu'on appelle CROYANCE, en passant le burin sur ce qui est superstition, hypocrisie, duplicité, religiosité, incompréhension, ritualisme, orgueil...

En fait le burin est passé sur Jésus, crucifiée à notre place, pour que notre foi en lui nous rende un jour semblable à lui.

La vraie foi est la foi qui sauve, non seulement qui secourt ici-bas maintenant, mais encore qui accorde une éternité de vie, une résurrection physiologique pour un avenir sans fin avec Dieu...

LA VRAIE FOI TIENT DE LA STATUE ne signifie pas qu'un croyant est un être momifié ou fossilisé ! La Bible parle à propos des chrétiens de "pierres vivantes" (réf.), chacun-e étant élément d'un édifice spirituel inouïe que Dieu appelle (entre autre) "l’Épouse de Christ". Comment concevoir humainement ce que cela peut être, formé par des cents millions voire milliard(s) de sauvés de tous les temps (ce qui paraitra un jour...) ?

Et ce n'est pas notre vie naturelle seulement qui fait que des hommes, femmes ou enfants deviennent un jour une de ces "pierres vivantes". C'est la vie éternelle qui est l'Esprit que DIeu met en chacun de ceux
- qui croient en Jésus comme étant leur Sauveur personnel,
- et qui reçoivent cet Esprit dès lors que leurs fautes sont pardonnés.

Êtes-vous déjà une pierre vivante ? Ou restez-vous soit un bloc de pierre non travaillé par le grand Sculpteur des âmes, soit quelque chose comme une statue ou statuette à la vie seulement essentiellement mécanique et bornée ?
Soyez béni-e.

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 05:02

"Je suis dans la joie quand on me dit : Allons à la maison de l'Éternel !" Psaume (122) de David

+ si vous arrivez en avance :) clic surprise 1 - Et/ou clic 2

La PORTE est OUVERTE pour vous ce matin,
- ouverte sur la foi - qui se voit -,
- ouverte sur une vie d'église quelque peu révolutionnaire - pour certains -,
- ouverte sur des paroles par lesquelles Dieu pourrait bien vous parler - Oui oui ! -...

clic ici CULTE EN DIRECT à partir de 9h30.

Bonne journée, dans la grâce toujours possible du Dieu vivant et vrai en votre faveur.

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 05:47
Dieu qui a créé les fleurs, peut aussi nous "faire une fleur", en nous accordant la guérison...
Dieu qui a créé les fleurs, peut aussi nous "faire une fleur", en nous accordant la guérison...

C'est ma première guérison. J'avais alors 34-35 ans. Je venais de me convertir de ma condition de croyant ignorant à celle de sauvé (racheté de mes péchés) par la connaissance et la foi en Jésus-Christ. C'était un jour où des chrétiens d'origine tzigane étaient de passage dans la petite assemblée chrétienne où je commençais à venir.

Quand il fut demandé que ceux qui voulaient la prière pour une guérison ou une autre se manifestent, je répondis et vis venir vers moi trois ou quatre hommes qui se mirent sans rien me demander à imposer leurs mains sur moi et à prier avec une ferveur bruyante et émouvante.
En fait j'étais né "rachitique" d'après la note du médecin sur mon carnet de santé, avec entre autre une insuffisance respiratoire (on parlait d'un "voile aux poumons").
Avec le temps j'étais entré dans la trentaine avec une difficulté à respirer croissante, ce qui se manifestait surtout au printemps, un asthme chronique donc qu'on appelait alors plus simplement "rhume des foins". On éternue parfois jusqu'à l'épuisement ; le nez coule de l'eau et de la morve jusqu'à mouiller plusieurs mouchoirs ; les yeux pleurent aussi leur humeur et rougissent, irrités par des frottements difficiles à retenir face aux démangeaisons ressenties ; j'en arrivais à ne plus pouvoir respirer même en aspirant le plus que je pouvais pour remplir mes poumons de cette quantité d'air nécessaire qui soudain soulage. J''étais arrivé à la limite où une fois je restais bloqué quelques secondes avec l'impression que je n'allais plus pouvoir respirer.
J'en étais là, dans cette saison et difficulté critiques quand la prière commença pour moi, et dura peut-être 2 à 3 minutes.

Le lendemain je constatais que j'avais été guéri !
Alléluia ! Gloire à ce Dieu vivant qui honore la foi de ses croyants (car c'est lui par le Saint-Esprit qui guérit, pas les personnes), et merci à eux, ces enfants de Dieu qui avaient su mettre leur confiance en Jésus le Rédempteur, (d'abord) pour eux-mêmes, et avaient aussi su développer la foi jusqu'à permettre à Dieu de faire bénéficier de sa grâce à d'autres, à moi ce jour-là, selon les besoins.

Ce témoignage (comme les autres) est là pour que la foi qui permet à Dieu de sauver nos âmes et de transformer nos vies, de délivrer, de guider, et encore de guérir, devienne aussi votre partage à un niveau de besoin ou à un autre.

"Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils pourront chasser des démons, parler de nouvelles langues,18 attraper des serpents, et s'ils boivent un breuvage mortel, celui-ci ne leur fera aucun mal ; ils poseront les mains sur les malades et ceux-ci seront guéris.
19 Après leur avoir parlé, le Seigneur fut enlevé au ciel, et il s'assit à la droite de Dieu.20 Quant à eux, ils s'en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la parole par les signes qui l'accompagnaient." (Bible, l’Évangile selon Marc, chap. 16, vers. 17)

Soyez béni-e.

***

.

Partager cet article

Repost0
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 05:11

C'est-à-dire des être sortis de leur nature et constitution bénies à l'image de Dieu leur créateur, devenus davantage de nature et de conformation démoniaques dès lors que Satan a réussi à tromper et pénétrer tout le genre humain à partir de nos premiers ancêtres.

Un chant sur la vraie liberté

Pour d'autres pensées moins philosophes qu'éclairantes cliquez ici

Partager cet article

Repost0
27 août 2016 6 27 /08 /août /2016 13:05
Dommage d'ouvrir un cadeau si précieux, si délicat, si intime, à tous venants !

Dommage d'ouvrir un cadeau si précieux, si délicat, si intime, à tous venants !

A -
Un cadeau personnel, intime et délicat ouvert en pleine rue ! Voilà ce qu'est notre sexualité dans quelque passion charnelle avec plus ou moins le/la premier/e venu/e. Pourquoi cette comparaison ?

Parce que certains esprits démoniaques aiment plonger leur regard dans nos ébats dits amoureux. Ce n'est donc pas alors dans une intimité que les relations sexuelles se consomment quand elles ne sont pas le fruit d'un amour (au plan psychique et/ou spirituel) qui s'engage sans retour envers l'autre - ce qu'est le mariage tel que Dieu le conçut.

La Bible enseigne qu'avant Noé ces esprits démoniaques qui avaient alors encore la possibilité de s'incarner (de vivre leur matérialité sous forme d'un corps quelque peu semblable aux nôtres),  se sont accoupler avec des femmes, jusqu'à produire une race de géants caractérisée par la méchanceté et diverses sortes de perversion, au point où Dieu du déclencher LE DELUGE pour arrêter l'évolution pervertie et corrompue de ces créatures.
Aujourd'hui les démons ne peuvent plus se matérialiser, mais ils peuvent s'immiscer en tant qu'esprit (invisible, peu perceptible) dans les relations sexuelles, pour les rendre perverses, dégoûtantes, animales, bestiales, dénaturées. il peut en résulter que dans l'hystérie de tels rapports - en fait à trois ou plus  avec eux - la haine autant que la volupté, la cruauté ou une autre force de domination avilissante peuvent s'imposer, changeant le bonheur que peut apporter le beau cadeau (réservé pour le mariage) de Dieu, en abject, dégoût, nausée, écoeurement, mépris... jusqu'à possiblement de la violence et le meurtre.

C'est ainsi que la Bible dit que même les chrétiens doivent veiller à ce que "le lit conjuugal soit exempt de toutes souillures". C'est qu'au-delà encore des contacts avec des esprits impurs et indésirables, il peut résulter de relations ainsi importunées
- des fausses couches ou des enfants anormaux,
- des enfants adultérins mal dans leur peau, turbulents, arrogants, "intenables dit-on", oppressés ou possédés
- et encore des avortements où un ou les deux parents en viennent à tuer le fruit de leurs relations sexuées...


Avez-vous pensé que ce soit par hasard qu'il y ait à l'entrée de ce sanctuaire féminin qu'est le vagin l'hymen ?
Cette fine membrane a été conçue par le Créateur comme le sceau de la virginité, l'hymen se déchirant - sans douleur quand la pénétration est attentionnée - dans le premier rapport sexué... Laisser passer de la part d'une jeune fille cette barrière sans réaliser ce qu'elle signifie et peut lui suggèrer, est donc une cause de beaucoup de problèmes et souffrances à venir.

Ne serait-ce pas aux parents, aux mères, voire à l'école puisqu'elle veut chez nous intervenir au plan de la sexualité, à dire, à instruire ainsi dans la crainte de Dieu et des risques qu'il y a à franchir ce qu'il a posé comme barrière - pour notre bien - ? "Faute de connaissance mon peuple dépérit", dit-Il à la fois comme en avertissant et en affirmant.

 

Heureusement encore le Rédempteur peut pardonner nos fautes, nos égarements, nos iniquités liées à la sexualité - et il y en a beaucoup -, nous purifier et nous redonner à ses yeux une toute nouvelle virginité. Jésus est mort pour cette grâce, un pardon encore possible.
Sachez-le pour vous, et peut-être pour quelqu'un que vous connaissez qui est en souffrance et aurait besoin du pardon divin.
A nous donc de le chercher pour être déchargés des poids de souillures (qui se traduisent par du mal-être, du mal-dans-sa-peau, une impression d'être sale même bien lavé...) et de culpabilité (induisant de l'abattement, de la déprime ou des remords...) liés à nos fautes, en acceptant que Jésus ressuscité instaure entre lui et nous par son Esprit, une relation vraie, vivante, intime, où son amour change notre vue et notre vie.

Pour prier

B -
Les ingrédients du mal-vivre sont tous là (sexualité débridée, dureté de cœur, agitations, égocentrisme voire égotisme, irritabilité, rapports de force, confrontations récurrentes, affrontements…) ! Entre toutes sortes de violences et de séductions, ils s'imposent à notre raison, à nos désirs les plus purs, à notre bonne volonté.

Par contre, les conditions du bonheur nous échappent (la paix intérieure, l'amitié vraie, l'amour altruiste, des pensées maitrisées, le maintien dans la vérité, le pardon…).

Quel est ce monde dans lequel nous vivons ?
- Parmi lequel nous surnageons de plus en plus difficilement,
- où l'on respire mal, oppressés ou accablés,
- débridés jusqu'à ne plus savoir ce qu'est un homme et une femme,
- où les mauvaises nouvelles se succèdent,
- où l'on idolâtre des chanteurs, des charmeurs et charmeuses, personnalités diverses, pseudo-sciences, méthodes nouvelles, techniques, technologies...,
- où les scènes de sang, d'orgie ou de crimes s'affichent quotidiennement dans les salons de tout un chacun, sur des écrans multipliés à foison,
- où l'on veut nous entraîner à courir après du virtuel de plus en plus aberrant et dangereux,
- où on a besoin de toujours plus d'extrêmes, de danger, pour éprouver des sensations,
- globalement sans repos, qu'avec des pseudo-divertissements lascifs qui distraient ou amusent de moins en moins ?

La Bible seule répond depuis des millénaires à ces questions, disant que la créature humaine que nous sommes est prise dans un accident de parcours grave, bloqué dans une situation de crise où déséquilibres et inversion des ordres dominent.

Cette crise permanente (malgré ses accalmies - comme font les volcans), cet accident universel, est dans notre cœur à chacun, dans notre âme, jusqu'à consumer plus ou plus rapidement notre corps, nos énergies.
Elle est aussi autour de nous, par des esprits maléfiques qui environnent toute la Terre, Satan qui la parcourt, des démons qui nous poussent à adopter leurs slogans et concepts controuvés, et que nous invitons par nos comportements coupables - coupables donc nocifs, toxiques, mal-socialisants - vis-à-vis des organisations générales et particulières par lesquelles Dieu le Créateur a fondé les cieux et la Terre et le vivant et la pérennité de leurs fonctionnements.

Savez-vous seulement que des démons existent ? Que des esprits méchants, rusés et puissants, sont actifs dans notre monde, se servant de nous, dont la vue est de nous asservir toujours plus, afin que - si c'était possible - plus rien ne rattache la Terre et l'humanité à son Créateur ? Savez-vous que Satan, le diable, est une entité spirituelle réelle ?

Si ces réalités des plans spirituel et psychique nous sont invisibles – comme sont l'air, les électrons, les grandes forces électromagnétiques... ou encore Dieu lui-même –, on peut cependant les percevoir dans LES EFFETS qu'elles produisent: guerres, dictatures, meurtres, tueries, massacres, barbarie, terrorisme, viols, orgies, manipulations (psychologiques ou spirituelles), idéologies et religions orientées vers l'impérialisme… dont les hommes/femmes ignorants, superficiels, mal-réactifs ou orgueilleux (ce que nous sommes tous) se font les instruments.

"Nous tous aussi, nous étions de ce nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres.." Ephésiens 2.3

Dès lors que le mal sévit largement, des lois de jugement s'activent : Psaume 12.9 "Les méchants rôdent partout quand la bassesse règne (règne = par les autorités dirigeantes) parmi les hommes."

Même l'ordre climatique est affecté quand les hommes – qui sont la tête pensante (l'âme) dont la Terre est le corps – se livrent à des comportements déréglés, charnels voire démoniaques : lire attentivement http://www.topchretien.com/topbible/deuteronome.28.15/LS/

MAIS à l'opposé http://www.topchretien.com/topbible/deuteronome.28.1/LSG/

2Chroniques 7.14 "Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s'humilie, prie, et cherche ma face, et s'il se détourne de ses mauvaises voies, je l'exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays."

Et si aujourd'hui il semble que nous soyons dans un temps plus que compromis pour assister et participer à un retour au vrai Dieu en masse (retours nationaux), il reste que le salut de l'âme de chacun-e est toujours INDIVIDUEL.
C'est donc par une foi toute personnelle que vous, lecteur, lectrice, pouvez échapper à la colère de Dieu qui vient – car le plus grave n'est pas encore arrivé. Ce que je vous invite ardemment à mettre en œuvre pour vous-même : c'est le meilleur commencement que nous puissions activer chacun pour soi ET pour notre famille et autres proches.

Marc 16.16 " Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné."

Actes 4."11 Jésus est La pierre rejetée..., qui est devenue la principale de l'angle.12 Il n'y a de salut en aucun autre ; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés."

Si c'est là maintenant le désir de votre cœur
- de vous mettre en règle avec Dieu, afin qu'il vous accorde par la médiation de Jésus-Christ d'être réconcilé-e avec lui,
- de recevoir la paix du cœur qui accompagne une réelle conversion,
- et encore un secours effectif dans votre marche ici-bas de tous les jours
- et une éternité de vie avec lui,
priez ce Dieu vivant et vrai qui créa les Cieux et la Terre et envoya Jésus pour que nous puissions être par notre foi en lui rappelés et introduits dans la présence de Dieu.

Guide de prière éventuel pour vous aider.

Que l'Eternel-Dieu vous ouvre l'entendement et le cœur à ses vérités immuables et salvatrices. Soyez ainsi béni-e.

Un autre moyen de dire son abandon à Dieu

Partager cet article

Repost0
5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 14:02

Réponse à un article : http://www.causeur.fr/terrorisme-daech-islamophobie-lachete-39516.html/comment-page-1#comments

"L’amour sans loi, sans vérité ou sans justice, c’est de la séduction, de la perversion des sens, des compromis… mais pas de l’amour.
En face la loi (religieuse) sans grâce, sans compassion, sans miséricorde, c’est l’intransigeance, le fanatisme, la mort spirituelle pour qui s’y applique et la mort physique pour qui ne veut pas se soumettre.
En fait on a d’un côté, via l’humanisme laïc occidental, un aspect de Dieu, qui est amour; et de l’autre, via l’islam fondamental, un aspect de Dieu, à qui appartiennent la justice et la vengeance – dixit Lui-même. Et dans cet entre-deux Dieu est remis sur la croix pour la plus grande joie des fanatiques et des citoyens lambda qui ne se soucient pas plus de Dieu les uns que les autres. Et “dès lors qu’on est juste à moitié, on est injuste tout à fait”. P. Baudot.
Donc pas de solution hormis des choses terribles qui vont encore arriver tant que Dieu n’est plus Dieu dans les deux camps – je veux dire LE VRAI, l’UNIQUE, le REEL… selon ce qu’on peut correctement entendre parler de Lui sous ce lien (où on peut commencer vers 20 mn si on veut aller plus vite au coeur du développement). Pour ceux qui ont le courage d’aller jusque là dans la connaissance du Réel, et qui désire aimer… la vérité :
https://www.youtube.com/watch?v=f518-i5f_1w&feature=youtu.be&list=PLWS-b0F-VMuJoicV7dMBPL4zi3rwlFlT9

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 05:48

Réponse à un article de presse - dont on peut imaginer ce qu'il dit, d'assez semblable sur le fond avec tant d'autres.

Réponse

OUI ! (au texte égaré !)
Maintenant il faut aller plus loin, plus haut, pour faire sortir de son repaire masqué celui qui réellement agite le drapeau de l’Islam et ses versets et ses imans et ses fidèles !
Où la question devient sans réponse, et où vous n’aurez fait qu’une belle poésie en prose, c’est quand, sous couvert d’évolution, d’intelligence, de psychologie et autres psy, on ne veut pas voir qu’existe une dimension spirituelle du Réel, de laquelle Satan, le vieil ange déchu qui fait trop décalé dans notre monde moderne !, continue à sévir avec joie et d’autant plus de liberté et de forces qu’on ne croit plus qu’il existe ! On n’y croit pas malgré les apparences, et quelles apparences ! Comme si on ne pouvait même pas croire que l’air existe pendant un ouragan parce qu’on refuse de croire qu’il existe quand il est immobile.

On attend avant de croire, de trouver un appareil qui puisse mesurer ou enregistrer la réalité d’un esprit, d’un démon, d’une pensée, d’un sentiment ?

Le bon sens ne nous sert-il plus à ce point ? Les faits qui sont des effets ne sont-ils pas encore assez criants qu’on ne puisse réaliser qu'on est dans l’inhumain, le sous-humain et sur-humain, l’incompréhensible – à la raison -?

Hitler l’SDF devenu petit caporal et soudain rendu puissant orateur et entraîneur d’hommes n’a-t-il pas suffit – avec combien d’autres !? – comme tirer la leçon majeure de toute l’Histoire ? Les maisons hantées, des cauchemars, les visions démoniaques, des rapports de NDE, les barbaries récurrentes - pas seulement islamiques – le faisceau d’éléments tangibles n’est-il pas suffisant ?

Dans quelle ténèbre est plongé le cœur et le regard de l’homme ! Faut pas s’étonner si on n’y comprend rien, si on n’a pas de solution, si on va finir par un totalitarisme planétaire inouï… que la Bible a annoncé pour que nous puissions réagir avant que cela nous emporte chacun. Car le salut comme l’instant de la mort est toujours individuel.

Que dit Jésus le Dieu incarné, dont la parole est immuable, en pareille circonstance ? La seule bonne réponse, qui appelle à ne pas se soucier des autres, mais qui consiste à s'occuper d'abord de soi, car c'est soi désormais qui est le plus en jeu, comme on le voit bien, qui peut mourir du jour au lendemain n'importe où. Lisons par clic des versets 1 à 5

Soyez transporté-e dans la lumière du Dieu très haut !

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche