Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2016 6 12 /03 /mars /2016 16:28

Cet article est reposté depuis Le blog de Roland HUREAUX.

Partager cet article

Repost0
11 mars 2016 5 11 /03 /mars /2016 21:00

Sans abri, à tous vents, tête nue ou couverte
L'homme en proie à un monde qui valide sa perte
Avance à reculons plus qu'il ne fait de pas
Qui le transporteraient hors de cale et trépas.
On subit des assauts sans y voir assez clair,
On vieillit bien plus vite en prise à la misère,
On s'use à ne rien faire, à douter, éperdus
On brûle des désirs qui rongent ou qu'on n'a plus.
Travailler peu à peu devient une galère,
Nos âmes s'en détournent, n'ont plus envie de faire :
On voudrait, on voudrait... mais la force nous manque
On reste à découvert même au fond de sa planque,
On est dans cette vie comme assis sur un bord
...Jusqu'à se dessouder dans un geste retors.

Pour que changent nos vies et changent nos décors
Il nous faut avancer, trouver d'autres accords ;
Pour avoir un abri qui nous garde du mal
Il nous faut la lumière qui nous rendra moral.

...Là Jésus est celui qui a capacité
De protéger nos vies, de les réconforter,
Abri à se construire, abri qu'Il est Lui-même,
Dans une relation où il m'aime et je l'aime,
Lui m'aimant le premier, livrant son corps en croix
Pour que de mes péchés je sois pur par la foi.

Quel plus grand sacrifice peut émouvoir un cœur
Que le Christ parfait mourant pour mes erreurs !
C'est l'abri le plus sûr, l'ami le plus fidèle,
Qui dissipe la mort par la vie étern
elle,
Qui bannit toute crainte, chasse la solit
ude,
Qui réduit dans leur force nos viles habitudes,
Transformant notre cœur pour qu'y coule sa vie
Il nous ouvre les regards et sa paix nous remplit
Pour qu'on soit avec Lui... plus jamais sans abri.

Claude T. - 2002 ALGDDV

Partager cet article

Repost0
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 21:00
Selon le point de vue la distinction est plus ou moins claire ou confuse...
Selon le point de vue la distinction est plus ou moins claire ou confuse...

CHASSER DES DOGMES POUR S'EN DONNER - VOIRE IMPOSER - D'AUTRES !

La chasse à la Parité érigée en DOGME nouveau, en progrès indiscutable et incontournable pour un mieux vivre-ensemble vise l'idéal - le paradisiaque donc. DONC UNE CIBLE QUI N'EST PAS DE CE MONDE !

Sous apparence de liberté, cela tient d'un LÉGALISME - de plus - dont on sait, par l'histoire ou par expérience, qu'ils font (religieux ou non) péter les plombs ou rendre hypocrite, épuisent et ne résolvent fondamentalement rien... Dans tous les cas un légalisme SÉPARE toujours plus qu'il n'unit !
C'est-à-dire amène à un résultat contraire à l'effet poursuivi !

Ainsi nous demeurons, encore et toujours, dès lors qu'on cherche comment vivre heureux sans tenir compte que tout n'est venu que d'un Dieu vivant... que l'on s'obstine à tenir en dehors de nos vues et pensées et projets et réalisation(s) !

On a cru qu'il suffisait de s'émanciper des dogmes religieux* pour devenir libre ! Or les libertés prises à la suite de l'apostasie progressive, font que les libertés les plus véritables s'amenuisent, au fur et à mesure que des centaines de pages de lois diverses s'ajoutent et nous sanctionnent*...
Et cela est d'autant plus enclenché qu'on ne fait ou ne cherche pas à faire les rapprochements nécessaires entre nos choix et voies et ce qui les accompagnent. Ainsi allons-nous de Charybde en Scylla, ce qu'on ne mesurera que lorsqu'on sera arrivés en Scylla, ce qui approche à grands pas, et déjà il est collectivement trop tard pour éviter l'écueil ou chaos qui vient (chaos géré justement par des lois toujours plus martiales, par un totalitarisme qu'on cherche délibérément à éviter mais qu'en fait on produit, déjà bien avancé dans sa gestation...).
La loi intemporelle inaperçue (ou qu'on ne VEUT pas voir) qui joue, c'est que plus on cherche Le bien par nos propres forces ("l'Empire du Bien" pour reprendre la formule de Philippe Murray), plus il nous échappe, plus c'est son antithèse que nous enfantons.


OSER POUSSER - EN TOUTE COHÉRENCE - LE BOUCHON PLUS LOIN !

Il n'est pas question de démoraliser les troupes, mais de les alerter encore, comme il y a le plus souvent des avertissements, des signaux alarmistes, avant les grandes catastrophes. Si le capitaine ou le propriétaire avait écouté ce qui a été dit, leur Titanic serait peut-être encore à quai ou en mer (par exemple) ; idem pour des attentats, etc...

Et donc osons pousser le bouchon jusqu'au bout si on désire si ardemment qu'homme et femme soient une seule et même réalité interchangeable !
Demandons déjà - et imposons - que les genres soient mêlés dans toutes les disciplines sportives ! Pourquoi des équipes distinctement masculines et féminines de foot ou de rugby (français ou américain), de volley, de ski, etc, etc... !? Pourquoi tolérer tant d'espaces de discrimination !?
Il faut aussi bien sûr des matchs de boxe où des femmes puissent affronter des hommes sur un ring ! C'est logique ! Idem en haltérophilie !... et dans TOUTES les disciplines de l'athlétisme SANS DÉROGATION !...


ET LA QUESTION DE LA LONGÉVITÉ !?!

Un autre domaine, tout naturel, où viser une Égalité raisonnable pour les hyper-paristes, hors de raison pour d'autres, c'est la longévité !
Vu que les femmes vivent en moyenne 6 à 7 ans de plus que les hommes, comment va-t-on faire pour qu'elles vivent moins longtemps !??? Ou pour qu'on puisse faire vivre les hommes globalement aussi longtemps qu'elles ?...
Quelqu'un du renouveau bio-éthique parital a-t-il au moins déjà ouvert un dossier ?
Parce qu'il y a là une réalité indéniable, de nature, à combattre, puisqu'elle s'oppose de toute sa dynamique mortifère à une Parité new-concept conquérante ! (En tout cas elle témoigne que homme et femme ont là des différences importantes - et donc là encore il et elle ne sont pas aussi simplistement interchangeables qu'on veut tout à coup nous faire croire).

Mais allons plus avant sur ce point !
D'abord comment s'explique que les femmes, globalement plus petites, moins musclées, à la constitution apparemment plus frêles ou fragiles, tiennent mieux la distance que les hommes ?
Il y a là une sorte d'énigme... à laquelle on a trouvé une réponse scientifique, rationnelle (réf. site) :
En fait jusqu'au milieu du XIXe siècle hommes et femmes avaient sensiblement une longévité égale.
Après 1840 la durée de vie des hommes s'est mise à chuter ! Des recherches semblent établir un lien sérieux entre l’avènement industriel, la modification des conditions de vie des hommes (les épouses restent à leur intendance domotique), et avec ce changement sociétal l'apparition du tabac et de la cigarette... le tout formant une sollicitation anormale (dénaturée) dont le cœur fut globalement la première victime : cette excessive montée de mortalité masculine s'avère en effet provenir pour plus de 40 % de maladies cardiovasculaires !
Et voilà donc qu'en 1986 (indépendamment du fait que des conditions de vie globalement meilleures allongent l'espérance de vie des unes comme des autres), on trouve un écart moyen de 8,2 années en faveur des femmes.
Mais on constate aussi (très vite) que cet écart entre les sexes se réduit, passant des 8,2 ans en 1986 à 6,2 ans maintenant !... site
Or parallèlement on découvre que les accidents cardiovasculaires sont désormais en nette augmentation chez les femmes, et apparaissent de plus en plus tôt ! (info mars 2016).
Comprenez-vous !?
En clair, le néo-concept parital qui
1 - a poussé les femmes - pour leur bonheur, leur a-t-on dit ! - à passer plus de temps à travailler dans des bureaux ou des ateliers que dans leur intérieur, pour des patrons plus que pour leur famille, et
2 - qui maintenant les pousse à accéder aux plus hautes fonctions,
va les tuer de plus en plus vite !

On pourrait presque dire : Ouf ! dans le parti de l'ultra-Parité, parce que sinon il aurait fallu les euthanasier en masse pour que l'équilibre de longévité ne déroge pas à la règle si avidement recherchée ! Logique oblige !
Et en attendant que les effets nocifs du travail soumis à des cadences et/ou à des relations humaines déplorables deviennent encore plus "équitables", et comme il semble difficile de trouver des remèdes-miracle qui d'un coup allongent l'espérance de vie des hommes de plus de 6 années, MESDAMES ! Dégagez-vous suffisamment des vues controuvées imaginées par d'autres en votre faveur ! Pour voir qu'en réalité elles sont DESTRUCTRICES
- de vos couples,
- de l'équilibre de vos enfants,
- des hommes en temps que responsables,
- et de vous-même (corporellement, psychiquement et spirituellement),
- voire encore de l'abandon abject de parents qui vous ont donné la vie !
Dégagez-vous de ce conditionnement publicité et médiatique, pour retrouver un rythme et un ordre d'existence beaucoup plus en accord avec ce qu'a voulu pour vous, pour nous tous, le Créateur du monde ! Qu'on a cru pouvoir remplacer par le simple jeu de pensées et de notre raison !

Certes, ce Dieu nous laisse l'exercice d'une liberté vraie dont il a pourvu originellement le genre humain ; mais combien il est plus doux et favorable et reposant de vouloir vivre avec Lui comme Berger, avec Jésus pour conseiller et Père et grand frère infaillibles, avec l'Esprit de Dieu descendant habiter notre cœur pour le remplir de sa grâce, de sa lumière, de guérison, de consolation...


RESTER ÉQUILIBRER, VOILÀ LE DÉFI !

En restant dans la globalisation et volonté de parité homme-femme à tout prix, on en arrive à faire passer LE NOMBRE dans un domaine donné (comme en politique notamment) jusqu'avant la considération des compétences réellement disponibles. En inversant les priorités, on met des équilibres en danger.
D'ailleurs, observons déjà cela ! Parce que si parité c'est Parité, c'est-à-dire stricte égalité, pourquoi y a-t-il déjà désormais + de femmes pour diriger ou animer des secteurs entiers, importants, comme les médias, télévisuels notamment ?
Dans une préfecture, pourquoi neuf des dix principaux postes sont tenus par des dames, préfète comprise ?...
Bref en réalité on ne se soucie pas de l'équité, de la justice, de la justesse, mais de la "Parité" ! Pas d'équilibres - façon mobiles de Calder, qui offrent de très belles images d'équilibres asymétriques... - mais de renversement d'ordre, de changement pour changer, pour se prouver qu'on est... en définitive ce qu'on n'arrive pas à être !...

C'est peut-être aussi
- que beaucoup de mâles ont perdu de leurs capacités (virilité, masculinité) psychiques !? Ce qui s'explique par quelques raisons nettement décelables qu'on pourrait aborder objectivement et sereinement pour le bien de tous...
- et bien sûr que les femmes, notamment à partir des deux guerres mondiales, ont commencé à prendre la place des hommes (mobilisés ou morts) au point de ne plus vouloir (minoritairement, mais force militante) revenir à un rapport qui avait ses avantages bien réels, comme bien sûr ses contraintes irréductibles...

Mais malheureusement la Parité comme elle est partie et pensée et se développe aujourd'hui, ne sera pas sans contraintes (dont des nouvelles, qu'elle crée assurément), qu'on peut déjà voir, et qui risquent de devenir supérieures aux avantages immédiatement escomptés ou aperçus...
Il suffit de connaître un peu la galère des mères-isolées (de plus en plus allègrement auteurs de leur divorce ou rupture - selon cette vue émancipatoire dispensée ces dernières décennies), pour comprendre que l'on ne va pas vers une vraie liberté et des relations améliorées, plus apaisées, mais vers des pressions et un déséquilibre dramatique croissant (que la théorie des genres n'aidera pas à redresser, loin de là)...

Pourquoi ?
Parce que sans Dieu la femme pas plus que l'homme ne réussira à vivre le bien (dont la beauté et tous les bienfaits de l'amour qui se déploient dans un engagement à vie (jadis appelé mariage ou encore amitié), bien auquel notre cœur à tous aspire ou soupire.
Car la paix c'est Dieu ! Car l'amour c'est Dieu ! Car le repos c'est Dieu ! Car le bien sans retour de bâton c'est Dieu ! (je veux dire LE VRAI, car aujourd'hui il faut préciser !). C'est lui qui accorde toutes ses choses bonnes, par Jésus-Christ mort pour nous...
Et puis on doit savoir que les contraintes ne disparaissent pas toutes, même ayant une relation restaurée avec le Dieu véritable ! Parce que nous sommes des êtres fondamentalement problématiques, et que le Bien-sans-mal ne sera que pour les élus qui auront opté pour la prochaine création (ou Royaume de Dieu) en réserve pour après la mort physiologique.

Galates 5 "18 Si vous êtes conduits par l'Esprit (du Dieu vivant), vous n'êtes point sous la loi.19 Parce que les œuvres de la chair (ce qu'on est réellement capables de faire par nous-mêmes) sont manifestes, ce sont l'impudicité, l'impureté, la dissolution,20 l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes,21 l'envie, l'ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le royaume de Dieu.
22 Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance ;23 la loi n'est pa
s contre ces choses."


"Que l’Éternel te bénisse et qu'il te garde ! Que l’Éternel fasse luire sa face sur toi, et qu'il t'accorde sa grâce ! Que l'Éternel tourne sa face vers toi, et qu'il te donne la paix !" Prière que l'Éternel-Dieu donna à Moïse de dire (Bible, livre des Nombres, chap. 6, vers. 22,26), dont je fais aujourd'hui mon voeu et ma prière pour vous qui avez lu jusque là.

un article intéressant - d'une femme ! - vu au moment où je concluai ce post. Du coup je l'ajoute ici

* Voir wikipédia sur l'Inflation législative

Partager cet article

Repost0
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 21:55
Pensée du jour : LA QUESTION DE LA RELIGION (DES RELIGIONS DONC) A ÉTÉ DÉFINITIVEMENT RÉGLÉE PAR JÉSUS IL Y A BIENTÔT VINGT SIÈCLES - SOIT 2 000 ANS !!!

Or on vit toujours globalement dans une aberration phénoménale de vue au sujet de la religion ! (même si des cents millions de personnes connaissent et vivent du véritable message christique, c'est bien peu par rapport à 7 milliards d'êtres humains).

C'est pourquoi :
1- les religions d'obédience chrétienne (religion(s) chrétienne(s) formant un terrible oxymore) ont été finalement bâillonnées jusque bien au-delà de la sphère politique, leur distance par rapport à l’Évangile (Paroles de Jésus et autres premiers disciples scellées dans le Nouveau Testament) ne permettant plus à Dieu de leur accorder une quelconque suprématie ;
2 - et la montée ou revival islamique apparaît comme une réalité désuète - ce qui ne l'empêche pas de devenir une force aux vues impérialistes que l'Occident européen apostate ne pourra contenir longtemps par son humanisme béa(n)t : on ne s'improvise pas système salvateur du genre humain en niant Dieu ! Pas plus en le méconnaissant !

C'est en cela que la condition humaine est terrible : elle est une telle problématique que de tous bords politiques (admis ou contestés) et de tous côtés religieux, même les plus lucides ne peuvent pas ou plus s'élever jusqu'à voir que le Réel est principalement fait d'un autre côté de porte, d'une autre dimension, qui est le spirituel effectivement constitué des (deux) sphères célestes invisibles, du Divin et des anges déchus (encore très puissants à notre encontre).
Des croyants de tous bords savent intellectuellement cette disposition céleste, mais qui s'aperçoit concrètement comment Satan et ses hordes de démons jouent (de plus en plus comme à découvert)* sur nos grandes scènes d'actualité ? Déplacent tels ou tels pions des différents camps en présence ? (Il faut en général pousser les croyants dans leur retranchement, pour qu'une partie d'entre eux admettent - comme se réveillant ! - que le monde spirituel est fait effectivement du Bien ET DU MAL, comme c'est ici-bas...).

Résultat : le religieux est (toujours) là, toujours prêt aussi à être enflammé (du fait d'accumulations de jugements contre individus et gouvernants), vestige vivant de l'ère pré-christique, comme si Christ n'était pas venu ! Comme si le Fils de l'homme et Fils de Dieu n'avait pas POTENTIELLEMENT affranchi tous les êtres humains par son sacrifice ! Quelle aberration ! Quelle ignorance ! Quel aveuglement !...
Car c'est un sacrifice qu'on connaît globalement, mais de cette manière intellectuelle, culturelle inefficace, auquel on ne prête pas l'attention requise... pour l'activer, sans entrer dans les effets fantastiques qu'il est capable de générer en faveur de quiconque croit... de la bonne manière...

La liberté pour entendre ou accéder à l’Évangile existe aujourd'hui encore, mais on sait la guerre acharnée qui a été menée contre la Bible au fil des siècles. Plus quelqu'un tarde à chercher ou à se positionner quant à ce qu'est le salut gagné pour nous par le Christ Jésus (autrement appelé la rédemption, le rachat de l'âme, la grâce divine), plus ses chances d'y parvenir un jour s'amenuisent.
...Parce qu'aussi la Bible va être de plus en plus un livre décrié, contesté, accusé de tous les maux... qui viennent de sa méconnaissance ou incompréhension.

Ainsi on ne peut chacun se trouver que dans un des trois grands domaines suivants :
- impiété, agnostique ou athée, incrédulité naturelle bien cultivée dans la foi macro-évolutionniste,
- religiosités diverses qui s'attachent à des observances plus qu'à la vérité centrale sur soi ! Qui est qu'on est toujours incapable de plaire à Dieu bien longtemps (car infidèle, trompeur, hypocrite, tenu par telle addiction ou travers grave...),
- et humilité et amour de la vérité qui nous laissent nous voir tel-le que nous sommes devant Dieu, ayant fait du mal sous diverses formes, pauvre type ou pauvre femme, peut-être plein de bonne volonté, mais toujours incapable de tenir dans un idéal de vie qu'on voudrait avoir et tenir et montrer en vérité.

Dieu regarde et s'intéresse à ce mal et désordre et impuissance en nous ; à ce mal par nous, plus qu'à tout autre chose. Car c'est cela notre problème, et c'esttoute cette culpabilité et autre remords et insuffisances, dont il veut nous affranchir, qu'il veut nous pardonner, pour que s'ouvre enfin entre lui et nous, la barrière de la séparation qui caractérise l'état de notre condition naturelle d'exilés du Divin.

Alors Basta religion ! Basta humanisme à deux balles ! Basta rêve d'être quelqu'un de bien ! De la vérité, rien que de la vérité, et Dieu fera grâce...

Matthieu 5 "17 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais POUR ACCOMPLIR.18 Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé.19 Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux.
20 Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux.21 Vous avez entendu qu'il a été dit aux anciens : Tu ne tueras point ; celui qui tuera mérite d'être puni par les juges.22 Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d'être puni par les juges ; que celui qui dira à son frère : Raca ! mérite d'être puni par le sanhédrin ; et que celui qui lui dira : Insensé ! mérite d'être puni par le feu de
la géhenne..."
Voilà pourquoi nous avons BESOIN que Dieu nous fasse grâce, plus que nous cherchions encore à lui plaire par nos propres forces !

Colossiens 2 "8 Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s'appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ.9 Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité.10 Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité.

13 (parlant de ceux qui croient en lui) Vous qui étiez morts par vos offenses et par l'incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses ;14 il a effacé l'acte dont les ordonnances nous condamnaient (les commandements religieux) et qui subsistait contre nous, et il l'a détruit en le clouant à la croix ;15 il a dépouillé les dominations et les autorités (Satan et ses démons), et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d'elles par la croix.16 Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d'une fête, d'une nouvelle lune, ou des sabbats :17 c'était l'ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ.18 Qu'aucun homme, sous une apparence d'humilité et par un culte des anges, ne vous ravisse à son gré le prix de la course, tandis qu'il s'abandonne à ses visions et qu'il est enflé d'un vain orgueil par ses pensées charnelles..."
lire aussi avec profit Jean chap. 3 > clic

Si vous en éprouvez le besoin, prière-guide parmi les Pages sur la droite >
Un chant à bien écouter ou un autre
Soyez là encore béni-e.

article plus développé

...Et demain une pensée un peu décapante sur la Parité (à partir de 21 h.)...

Partager cet article

Repost0
6 mars 2016 7 06 /03 /mars /2016 05:02


Une vidéo qui dit - et au delà invite à la réflexion - sur ce sujet au coeur d'une évolution sociétale subtile, presque invisible, qui vise à changer chacun des humains en une création culturelle nouvelle, inédite, complétement controuvée, vulnérable, assujettable à souhaits.
D'où les risques et dangers réels qui s'aperçoivent déjà, de pertes croissantes de nos prérogatives de créatures originelles d'un Dieu bon qui veut, malgré le mal qui se peut transcender, partager avec nous son éternité... Car Satan veut aussi partager son éternité - maudite - avec le plus grand nombre... comme ces rois anciens qui faisaient descendre avec eux dans la mort tous ses proches et autres sujets quand il mourrait...
Message par clic ici

Soyez béni-e.(déjà amoindries)

Partager cet article

Repost0
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 10:46

Dès lors des paroles comme celles-ci peuvent devenir notre partage tout à fait surnaturel :

Psaume 27 : De David.
L’Eternel est ma lumière et mon salut : de qui aurais-je peur ? L’Eternel est le soutien de ma vie : qui devrais-je redouter ?2 Quand des méchants s’avancent contre moi pour faire de moi leur proie, ce sont eux, mes persécuteurs et mes ennemis, qui trébuchent et tombent.3 Si une armée prend position contre moi, mon cœur n’éprouve aucune crainte. Si une guerre s’élève contre moi, je reste malgré cela plein de confiance.
4 Je demande à l’Eternel une chose, que je désire ardemment : je voudrais habiter toute ma vie dans la maison de l’Eternel, pour contempler la beauté de l’Eternel et pour admirer son temple,5 car il me protégera dans son tabernacle, le jour du malheur, il me cachera sous l’abri de sa tente, il m’élèvera sur un rocher.
6 Déjà ma tête se dresse au-dessus des ennemis qui m’entourent. J’offrirai des sacrifices dans sa tente avec des cris de joie, je chanterai, je célébrerai l’Eternel.

7 Eternel, écoute ma voix, car je fais appel à toi, aie pitié de moi et exauce-moi !8 Mon cœur dit de ta part : « Recherchez-moi ! » Je te recherche, Eternel ! 9 Ne me cache pas ton visage, ne repousse pas avec colère ton serviteur ! Tu es mon secours : ne me laisse pas, ne m’abandonne pas, Dieu de mon salut !10 Même si mon père et ma mère viennent à m’abandonner, l’Eternel m’accueillera.
11 Eternel, enseigne-moi ta voie, conduis-moi dans le sentier de la droiture, à cause de mes ennemis.12 Ne me livre pas à la merci de mes adversaires, car de faux témoins s’attaquent à moi, des hommes qui ne respirent que la violence.13 Oh ! si je n’étais pas sûr de voir la bonté de l’Eternel au pays des vivants…
14 Espère en l’Eternel ! Fortifie-toi et que ton cœur s’affermisse ! Espère en l’Eternel !

L'Esprit de Dieu m'a révélé que dans l'invisible d'internet une personne suit mon blog pour y trouver des moyens de m'accuser, de me rendre coupable en vertu des lois des hommes.
Mais dans la foi je taille en pièces - au nom de Jésus - la force mauvaise qui veut le faire agir... Et je demande au Dieu très-haut que dans son abaissement, cette personne soit convaincue de son égarement afin qu'elle puisse recevoir le pardon libérateur que l'Eternel-Dieu accorde à quiconque veut revenir de ses mauvaises voies et trouver le chemin de son propre salut...

Soyez béni-e, chacun de la meilleure façon dont Dieu p
eut vous l'accorder.

Aide à la prière

Partager cet article

Repost0
2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 05:24

C'est Philippe Mélenchton - bras droit de Luther - qui fit une distinction importante, disant :
- Concernant les VERITES premières : unité ;
- Concernant les Vérités secondes : Diversité ;
- En tout : Charité !

C'est là une clé d'un rapport les uns aux autres (un vivre-ensemble !) harmonieux.

Il disait cela des éléments de la foi qui sauve les individus et en fait un corps socio-mystique un, sans âge, universel et éternel (autrement dit l'Eglise (biblique !) ou Epouse de Christ).

Mais concernant une vie sociétale, nationale ou fédérale, il en serait de même si chacun était invité, instruit dès la scolarisation, à chercher ce que sont

1- les fondamentaux vrais du Réel, sur lesquels s'unir sans réserve - sauf à en chercher des validations en cas de doute, car ce qui est vrai se vérifie (comme à l'opposé les erreurs sont source d'"anomalies" et ne se vérifient pas correctement) ;

2- les vérités relatives qui dépendent du plan ou de l'ordre de justice qu'on a comme référent (lois morales et/ou religieuses ou dogmes idéologiques) ;

3- les vérités toute relatives de notre état (toujours instable - car en formation ou transformation continue) de subjectivité, autrement dit nos opinions...

On verra comment la Bible - en tant que Code de conduite de notre humanité déchue problématique - parle des unes et des autres....

Partager cet article

Repost0
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 05:44

La pensée peut être une fiancée avec qui on fait connaissance sans encore trop se livrer...
Elle peut devenir une très belle épouse ; mais on peut aussi en devenir un amant terrible...

Partager cet article

Repost0
29 février 2016 1 29 /02 /février /2016 05:00

Il ne semble pas évident au plus grand nombre que l'adaptation qui donne des évolutions positives, soit une capacité de l'intelligence, dès lors qu'on attribue au(x) hasard(s) le rôle majeur - divin ! - dans les créations (de l'univers, du vivant, des espèces...)

En d'autres termes la croyance en l'Evolution comme théorie et/ou doctrine et expression d'un moteur créateur aléatoire sans intelligence, revient à croire et à poser comme principe fondamental que QUI PEUT LE MOINS PEUT LE PLUS !

Chant à la gloire du Dieu Créateur

Partager cet article

Repost0
26 février 2016 5 26 /02 /février /2016 05:12
Pensée du jour : QUAND LA MORALE SE RESUME A APPRENDRE LE RESPECT LES UNS DES AUTRES...

C'est le point où la morale est maintenant réduite dans la culture laïque post-chrétienne : Toute l'éducation morale semble se résumer à Respecter les autres, voire apprendre à dire : Bonjour, Merci, Au revoir...
Y est-il question de mensonge ? Une option semble-t-il, laisser à la discrétion (sensibilité) du ou des parents.

Somme toute, on pourrait sur cette base et son application généralisée parvenir à une socialisation qui donne des vivre-ensembles sympa, apaisés, presque paradisiaques.
Sauf que c'est bien méconnaître et la nature humaine et le contexte environnemental qui est le nôtre (depuis l'aube de nos dispersions). Et donc d'avance on peut dire que ça ne suffira pas ! Que poser une telle règle, si cela a l'avantage d'être une règle peu contraignante en elle-même, c'est monter une digue de sable contre les éventuels assauts des circonstances... et de nos réactions - dont les leviers au moins héréditaires ne se déboulonnent pas aussi facilement !

Et donc Dieu ne laisse pas les choses seulement en l'état où nous les voulons et établissons. Ce serait un laxisme coupable. Or Dieu est juste, et désire de plus que nous voyons clair... le plus possible. Ce qui est globalement et tout naturellement loin d'être le cas !

Et donc des jugements tombent, sur nos licences, sur nos libertés dévergondées, sur nos prétentions à rompre avec ses lois de nature, voire avec les lois morales qui nous sont plus personnelles du fait d'une religion ou d'une autre, et dans tous les cas de notre conscience personnelle. Et plus on transgresse et récidive, plus on va loin dans nos positionnements anti-Dieu, plus on s'aveugle les uns les autres (par des séductions douteuses - qui ne peuvent être confondues avec le Aimez-vous les uns les autres de l’Évangile), plus des retours de bâton tombent et vont tomber. Non que Dieu désire cela de toute la hauteur de sa justice intransigeante, mais parce que nous foulons aux pieds la justice de sa grâce, essentiellement manifestée en la mort et résurrection de Jésus-Christ pour nous !

Car Dieu était en Christ réconciliant par cette mort abominable le genre humain avec lui-même afin de faire grâce à quiconque d'entre tous réclame(rait) le pardon qui en est le fruit délicat délicieux, antidote du péché...

Et ainsi notre petite civilité tout comme nos bonnes volontés individuelles ou collectives, ont et vont avoir à voler en éclats, dès lors que les difficultés qu'on s'est ou se sera produites et attirées nous arrivent ou arriveront en retour.

Elles sont AUSSI quelque part, du fait de nos options de vie, des garantes que nous ne nous leurrions pas jusqu'à l'article de la mort sur ce que nous sommes réellement (des pécheurs dramatiquement soumis à des forces mauvaises, plus que capables de rester maîtres de soi dans les tourmentes) ; et sur ce que nous allons devenir en tant qu'âme-entité (corps psychique) détachable et détachée du corps physiologique.

Et Dieu parle donc encore, pour que nous ne soyons pas happés par les séductions et les peurs issues de ce monde jusqu'à en mourir - alors que Dieu voudrait que nous vivions bien plus longtemps, et même éternellement. Il appelle toujours à un repentir authentique des fautes qui nous dominent, à ce que nous lui demandions pardon et libération, afin de ne plus pécher.

1ère lettre de Jean ch. 1 "5 Voici le message que nous avons entendu de lui et que nous vous annonçons : Dieu est lumière et il n'y a pas de ténèbres en lui.6 Si nous disons que nous sommes en communion avec lui tout en marchant dans les ténèbres, nous mentons et nous ne mettons pas la vérité en pratique.7 Mais si nous marchons dans la lumière, tout comme Dieu lui-même est dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres et le sang de Jésus[-Christ] son Fils nous purifie de tout péché.8 Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous trompons nous-mêmes et la vérité n'est pas en nous.9 Si nous reconnaissons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner et pour nous purifier de tout mal.10 Si nous disons que nous n’avons pas péché, nous faisons de Dieu un menteur, et sa parole n'est pas en nous. "

Prière-guide de réconciliation et paix véritable avec Dieu

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche