Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 05:24
symboliquement vôtre
symboliquement vôtre

LA FOI VÉRITABLE c'est croire sans voir mais non sans comprendre, non sans logique, non sans cohérence : c'est croire pour MIEUX aperceVOIR
- notre monde,
- le Réel dans toutes ses dimensions, dont les mondes spirituels -,
- ce qu'on est soi-même en vérité,
- ce qu'est la fin des réalités et leur transformation ou recyclage possible - ce qui s'appelle pour nous mort et rédemption,
- comment marcher ici en bas pour ne pas être un assisté plus qu'un aidant,

Et tout cela nécessite l'aide potentielle infinie de Dieu
- qu'il dispense
- à propos
- avec jugement mais par grâce
- en faveur de qui le veut - ou de qui il veut
- sans que la foi cesse d'être un principe de marche et de croissance.

Le monde va (de plus en plus) mal et Dieu va (toujours) bien ! Entre les deux nous sommes, dans la sphère psychique,
- soit dominés par l'illusion d'un regard artificiel, souvent controuvé, utopique, idéaliste ou idéalisateur OU pénible, déprimé et déprimant,
- soit dans la vue éclairée de la foi qui se fonde sur ce que Dieu a dit et transmet depuis des siècles... comme par exemple :

2Timothée "1 Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles.2 Car les hommes seront égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux,3 insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien,4 traîtres, emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu,5 ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Éloigne-toi de ces hommes-là.6 Il en est parmi eux qui s'introduisent dans les maisons, et qui captivent des femmes d'un esprit faible et borné, chargées de péchés, agitées par des passions de toute espèce,7 apprenant toujours et ne pouvant jamais arriver à la connaissance de la vérité."
Edifiant non !?

1Timothée 4 "1 l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons,2 par l'hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience,3 prescrivant de ne pas se marier, et de s'abstenir d'aliments que Dieu a créés pour qu'ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité..."

on est bibliquement dans la fin d'un temps qui dure depuis bientôt 2000 ans (oui BIENTÔT), étant déjà entrés, comme c'est reconnaissable, dans "les temps difficiles" annoncés. Si on ramène ces deux millénaires à la durée d'une journée, on est à peu de minutes de minuit - d'une fin... inouïe (= pas ouïe, en tous cas par ceux qui ne sont pas sensibles aux raisons profondes véritables des mouvements du monde et de soi-même).

La suite aussi est annoncée, et quand on connaît la Parole Écrite de Dieu, on sait où on va, même si TOUT n'est pas écrit (façon fatalité et fanalisme), mais le synopsis général oui. A nous d'entrer dans la partition de ce dessein divin qui s'accomplit sous nos yeux, selon des règles établies qui, comme toutes les lois,
- protègent ceux qui y obéissent et
- sanctionnent ceux qui transgressent,
le but étant que le plus grand nombre - quand même - viennent ou reviennent à Dieu pour des secours immédiats et encore une éternité magnifique dans sa prochaine création.

Cherchez la connaissance de Dieu, elle vous conduira dans la logique de la foi - nettement supérieure aux incohérences apparentes de ce monde que donnent des concepts athées et autres représentations religieuses, deux modes qui occultent Dieu plus qu'ils et qu'elles ne le révèlent.
Soyez éclairé-e plus que jamais jusqu'à ce jour, par la grâce de Dieu que j'invoque en la faveur de tout lecteur/lectrice parvenu-e jusque-là.

Partager cet article

Repost0
4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 04:51
Interrogation du jour : QUI EST JÉSUS-CHRIST POUR VOUS ?

La révélation de Dieu se fait d'un coup parfois, et souvent - ou à la suite - progressivement, dans la mesure où on cherche (au moins un peu) ce qu'il en retourne du Réel, du sens de notre existence ou des épreuves, de ce qui suit la mort physique...

Bien qu'ils aient été pendant des années à vivre chaque jour (et nuit) avec lui, les premiers disciples de Jésus avaient bien du mal à saisir qui était cet homme : Un nouveau prophète à la suite des autres ? Un usurpateur - ce que crut jusqu'au bout Judas l'Iscariote qui le trahit ? Et ce n'est que par révélation venue par l'Esprit de Dieu que Pierre put dire avec conviction et comme s'il savait déjà lui-même, ce qui est fondamentalement vrai de Jésus :
Mat. 16 "13 Jésus... demanda à ses disciples : Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l'homme ?14 Ils répondirent : Les uns disent que tu es Jean Baptiste ; les autres, Élie ; les autres, Jérémie, ou l'un des prophètes.15 Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis ?16 Simon Pierre répondit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.17 Jésus, reprenant la parole, lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux."

Pour nous, pour vous il en sera de même : sans Dieu qui vous révèle précisément qui est Jésus, vous ne saurez trouver en lui ce qu'il est venu faire et apporter de bénéfique pour tous et chacun - pour vous donc.

Juste pour vous inviter - vous exciter même - à vouloir savoir personnellement qui est réellement Jésus-Christ, voici encore quelques versets qui disent ce que Jésus est devenu aux yeux (à la conscience) de certains, au fur et à mesure de leur marche dans la foi :

Jean 1 "1 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.2 Elle était au commencement avec Dieu.3 Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle. 4 En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes... 14 Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père... 16 Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce ;17 car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.18 Personne n'a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître."

Paul écrit dans Philippiens chap. 2 "5 Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ,6 lequel, existant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu,7 mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes ; et ayant paru comme un simple homme,8 il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix.9 C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom,10 afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre,11 et que toute langue confesse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père."

Paul aux Colossiens 1" 12 Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d'avoir part à l'héritage des saints dans la lumière,13 qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour,14 en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés.15 Il est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création.16 Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui.17 Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui.18 Il est la tête du corps de l'Église (faite des chrétiens rachetés du mal, à distinguer des églises-institutions ou bâtiments) ; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier.19 Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui ;20 il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.21 Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises oeuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair,22 pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche..."

Jean 20 "26 Huit jours après, les disciples de Jésus étaient de nouveau dans la maison, et Thomas se trouvait avec eux. Jésus vint, les portes étant fermées, se présenta au milieu d'eux, et dit : La paix soit avec vous !27 Puis il dit à Thomas : Avance ici ton doigt, et regarde mes mains ; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté ; et ne sois pas incrédule, mais crois.28 Thomas lui répondit : Mon Seigneur et mon Dieu ! Jésus lui dit :29 Parce que tu m'as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n'ont pas vu, et qui ont cru !"


Aviez-vous une telle idée de qui peut être réellement le Christ Jésus ? Bien sûr que non ! Moi non plus ! Sans que l'Esprit de Dieu ne nous ait révélé qui est et comment est réellement Dieu et qui est en réalité Jésus !

Une autre vision de ce qu'il est actuellement dans la sphère céleste la plus haute :
Apocalypse 1 "9 Moi Jean, votre frère, et qui ai part avec vous à la tribulation et au royaume et à la persévérance en Jésus, j'étais dans l'île appelée Patmos, à cause de la parole de Dieu et du témoignage de Jésus.10 Je fus ravi en esprit au jour du Seigneur, et j'entendis derrière moi une voix forte, comme le son d'une trompette,11 qui disait : Ce que tu vois, écris-le dans un livre, et envoie-le aux sept Églises, à Éphèse, à Smyrne, à Pergame, à Thyatire, à Sardes, à Philadelphie, et à Laodicée.12 Je me retournai pour connaître quelle était la voix qui me parlait. Et, après m'être retourné, je vis sept chandeliers d'or,13 et, au milieu des sept chandeliers, quelqu'un qui ressemblait à un fils d'homme, vêtu d'une longue robe, et ayant une ceinture d'or sur la poitrine.14 Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige ; ses yeux étaient comme une flamme de feu ;15 ses pieds étaient semblables à de l'airain ardent, comme s'il eût été embrasé dans une fournaise ; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux.16 Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants ; et son visage était comme le soleil lorsqu'il brille dans sa force.17 Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort. Il posa sur moi sa main droite en disant : Ne crains point !18 Je suis le premier et le dernier, et le vivant. J'étais mort ; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts."

Vous voyez, on peut tous commencer par avoir des idées sur Jésus, toujours faites d'ailleurs à partir de ce qu'on entend dire de lui par des gens... qui ne le connaissent généralement pas. Or ici, on a des témoignages de la part de personnes qui ont connu Jésus personnellement pendant son existence première sur Terre, ou qui ont reçu par l'Esprit de Dieu la compréhension de qui il est réellement en rapport des cieux et de la Terre et de l'éternité.

A partir de ce qui ne peut qu'interroger le commun des mortels qui lit jusque là, qui découvre ce que ses meilleurs témoins ont saisi et dit de Jésus, c'est maintenant à vous, personnellement, de chercher à savoir, càd à recevoir dans votre être intérieur une lumière qui vous dise à vous aussi qui est réellement Jésus, en lui-même et/ou en rapport de vous personnellement.
A vous cette part, que Dieu attend, que Jésus désire, à laquelle l'Esprit Divin peut répondre, de vous approcher de Dieu pour une vraie rencontre - en esprit et en vérité.
Soyez-y conduit-e.

Partager cet article

Repost0
2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 04:56

 

 

 

On se lave le corps, mais se lave-t-on l'âme ? N'en n'aurait-on pas besoin, malgré tout ce qui nous touche chaque jour, en infos, en pensées, par les regards, par les paroles, par les proximités physiques et psychiques - voire méchamment spirituelles !?...

La connaissance vise à élargir le champ de notre conscience - cet aspect particulier de notre réalité personnelle qui dit moi-je. On commence par un embryon de conscience de soi, et cela peut s'élargir jusqu'à une connaissance significative de soi, et jusqu'à la conscience puis connaissance de Dieu.
En route dans cette prodigieuse découverte du Réel dans sa globalité, voyons un peu là ce qu'il en est de l'âme que nous sommes dans un corps.

A - RAPPORT ÉTROIT ENTRE ÂME ET CORPS

1 - La somatisation C'est un principe (un des principes actifs ou moteurs du vivant) que la somatisation. C'est un processus latent et toujours activable qui fait que notre corps soit subit les bienfaits, soit subit des méfaits, résultats de la façon dont nous usons de notre âme (de nos capacités psychiques instinctives, cognitives, passionnelles, automatisées ou plus réflexives) - et encore de notre esprit... quand il est activé en nous...

Ce comportement psychique qui nous est propre se traduit dans le physique (dans nos organisations physiologiques) par une bonne santé, ou par des dérèglements, des tracas, des maladies et autres troubles cellulaires ou organiques... qui sont la répercussion des mauvais réglages de notre intelligence du monde, au monde et de nous-même, de parts de mauvaises appréhensions des réalités, des mauvaises valeurs suivies ou choisies...

Le corps permet que deviennent bien plus sensibles les problématiques de l'ordre mental, psychique et/ou spirituel (dont la mort spirituelle est bien sûr un élément non négligeable). Plus sensibles par des douleurs (alerte, symptôme ou déstructuration même), par de la perte de vitalité, des ralentissements, des dysfonctionnements. La médecine reconnaît et accepte - un peu mais pas suffisamment - ce schéma des corrélations, le fait causal qu'est la somatisation.

2 - Localisation ou effet corporel(le) et nature du problème psychique. Il semble qu'il y ait un rapport significatif entre la cause (psychique) et un problème (physiologique). Par exemple j'ai eu à souffrir d'un mal terrible qu'on appelle les impatients ou jambes impatientes : la nuit elles bougent toutes seules jusqu'à vous faire sortir du lit pour marcher... J'ai demandé à Dieu, à MON Dieu - que je connais et qui me connaît - pourquoi il permettait cela. J'ai d'abord compris que ça voulait dire, en 3D, que dans mes journées j'étais en activité (psychique) comme marchant dans la nuit, càd qu'un emploi de mon temps n'était pas dans la vue (volonté) de Dieu pour moi. Or l'essentiel de mon temps était consacré au domaine spirituel ! Je ne voyais donc pas où était le problème ! Et j'ai du insister pour obtenir de Dieu la réponse principale, claire et nette, en rapport avec ce que j'en étais arrivé à tenir une fonction pastorale auprès d'un groupe de chrétiens. La réponse était : Je ne t'ai pas demandé cela !

Arrivé à tenir cette "fonction" par du temps disponible, par mon désir de servir Dieu, et encore de faire grandir spirituellement ces personnes en leur partageant mes savoirs et expériences. Rien de mal !?... Eh bien si ! J'étais désormais placé dans un rôle de pasteur que Dieu ne m'avait pas demandé ! Ce qui mettait sur ma vie et sur mon couple une pression, une disponibilité et fatigue qui se traduisirent par le mal des impatients.

Au préalable j'avais bien vu que ça coinçait de plus en plus, que se réunir devenait de plus en plus compliqué et qu'il fallait moins en faire, que des réunions se passaient sans que j'ai une seule parole de Dieu à apporter ; mais les autres attendaient encore des apports par moi - ce qui s'était produit au début - et de nos partages... Mais on résistait tous sans le réaliser... à Dieu, par un mode habituel qui n'était pas ou plus ce qui lui permettait de nous bénir de la meilleure façon ! A la seconde où j'ai vu que mon problème c'était ça !... dans la seconde le mal a disparu ! Pour d'autres bien sûr ce sera moins "pointu", moins spirituel. Mais chacun en rapport de nos compréhensions et conscience personnelles peut être repris dans son corps, par son corps, à propos d'une marche psychique et d'un comportement correspondant qui en fait nous trouble et/ou en trouble d'autres autour de nous. C'est là un des processus universels au bénéfique ou au détriment duquel nous vivons.

Pour être complet avec cet épisode, voici ici le rapport que j'ai fait de cette guérison d'autant miraculeuse qu'il y avait avec les jambes impatientes un autre problème tout aussi lourd... 

3 - Mais d'abord, avant de somatiser, effets sur le psychisme lui-même. Outre des maux physiologiques dus à des mauvaises organisations innées, il semble - et c'est logique - que la dynamique somatrice apparaisse en dernier ressort - en dernier effet et appel ! - de la façon problématique dont on - moi-je du haut de sa tourelle ! - conduit notre existence. "En dernier appel" car avant comme j'ai dit, les mauvais positionnements cognitifs et/ou sensibles et/ou relationnels adoptés, ont leurs effets les plus immédiats au plan même de notre sensibilité psychique. Troubles de l'âme, mal-être, mal-vivre, déprime, repli ou solitude, sur-activité sans contrôle, soit mise en avant excessive soit mise en retrait problématique... Tout ça tient du psy, diront certains !?... Sauf qu'il est fort préférable de chercher Le psy qui a fait lui-même TOUT le tour de la question de l'humain ! Et bien sûr qui peut être meilleur psy que Jésus, qui en tant que Parole éternelle de Dieu est à l'origine de notre conformation humaine - fut-elle aujourd'hui dans la défaillance adamique à cause de notre liberté mal utilisée ? Le constructeur d'une automobile ou d'un ordinateur saura toujours mieux que quiconque d'où viennent les pannes et comment les solutionner... et ici c'est pour toujours qu'on a besoin de soin.

4 - Mais une chose après l'autre : défricher avant d'entretenir. Avant de naître dans le sens de "venir au monde", il a fallu que nous naissions de gamètes dans un sein maternel (c'est certainement mieux que partout ailleurs), qui est réalité ET figure aussi, pour dire que pour entrer dans la lumière de la vie spiritualisée (éternelle), il nous faut aussi être d'abord conçu - en nous-même ! - par Dieu - lui-même, par son Esprit -, ce que la Bible appelle "naître de nouveau" Evangile selon Jean chap. 3. Ainsi "né de Dieu", avec une constitution de départ qui est ce qu'elle est (soit dans un état ou un autre de plus ou moins grand délabrement - bien vu ou jusque là à peine soupçonné), on va pouvoir entrer dans une phase de déblaiement et d'apports nouveaux, psychiques et spirituels, dont le corps pourra très vite aussi bénéficier... (somatisation positive).

Je vous invite, selon où vous en êtes, à chercher, devant Dieu, autour de vous (des chrétiens, une église vivante), parmi les pages ou les articles précédents de ce site (sur la droite), ce qui pourra vous aider à avancer ainsi dans la connaissance qui change la vie. Et puis le contact est possible ici - si vous le sentez (les échanges ne sont pas mis sur le blog mais seront privés) . Soyez conduit-e pour la meilleure suite possible...

suite ici

Partager cet article

Repost0
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 05:53
 Dans la série Mes Haku-high* Impertinents (MHI) : COURS DU TEMPS

A petits pas on avance
Serin mais tant pis
L'orgueil fait des grand-écarts


Violette de Janvier
Ne sent le Printemps
Février est un abîme


Le temps qui coule plus vite
Devient abrasif
Dure la fin de ce vieux temps !?

Autres MHI : http://www.toucherlalumiere.info/preview/625847fa431dc9f294f02338578e760ad763b8ed

chant 10 000 raisons https://my.over-blog.com/write/78884231

Partager cet article

Repost0
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 05:52
Pensée du jour : LE RACISME A DES RACINES. VOYONS-NOUS OÙ LES TROUVER ?...

Le racisme est une branche particulière d'application de plusieurs des sentiments pernicieux qui fondent (plus ou moins) notre existence à tous, notamment la jalousie, l'orgueil, la convoitise...


Un jour j'ai réalisé combien j'avais laissé l'un ou l'autre ou les trois de ces mauvais sentiments s'emparer de moi vis-à-vis... d'un pasteur !
Au fil du temps je m'étais mieux à l'estimer insuffisant - par rapport à mes propres connaissances - et à une place que j'aurais mieux tenue que lui. Comme il était français-blanc-du-terroir - ce genre de considération n'existait même pas à cette époque pas si lointaine-, il ne s'agissait "que" d'une question de jalousie, d'orgueil et/ou de convo
itise.

Mais cet homme aurait-il été noir, cela serait certainement devenu du racisme ! La différence d'apparence - sous-entendant d'origine, d'ethnie, de culture...- aurait pu ajouter à la force de mes sentiments. Sentiments qui étaient déjà là bien ancrés, d'une violence proche de la haine quand j'ai commencé à réaliser ce qui m'avait gagné.
Et d'où vient cet anc
rage ?

- De ce qu'on laisse traîner dans notre vue des réalités, des personnes, quelque chose comme un nuage de mépris, une position de supériorité, ou le commencement d'une jalousie... toutes choses pernicieuses qui se trouvent en nous, qui se lèvent à partir d'une insatisfaction propre et à cause d'une relation personnelle mal entretenue ou coupée avec Dieu (aujourd'hui il faut aussi presque préciser duquel on parle...).

- Ensuite quelques mauvais res-sentiments de cet ordre s'ancrent, prennant bien plus de vie quand on s'en aperçoit et bien que nous ne les voulions pas dans notre existence. C'est comme si de les voir les faisait s'enfler, jusqu'à devenir quelque chose qui dépasse notre capacité pour les gérer.
A un m
oment cela se met à tenir de l'addiction et/ou de la compulsion, c'est-à-dire qu'on a ouvert la porte à une entité démoniaque (un démon, un vrai, je ne parle pas en métaphore) qui peut se jouer par ce moyen de notre existence...

- Et puis il y a une troisième réalité qui peut venir exacerber ses sentiments néfastes, dont le racisme qui en est un courant particulier, c'est une loi posée contre. C'est ainsi que les brassages de populations ethniques s'amplifiant, nos sentiments pernicieux les plus profonds - que la Bible décrit sous le terme générique de "loi du péché" ou "vieil homme" ou encore "la chair" (voir article Spiritualité contre religiosité)* - se lèvent.
Ils ont pu être plus ou moins - ou pas du tout - étouffés, calfeutrés, par une éducation, mais rarement au point de ne pas pouvoir être réveillés à la vue de telle ou telle chose, qui peuvent être de l'injustice ou pas...
Et donc il a suffi qu'on invente des lois antiracisme - comme des lois homophobe ou islamophobe), pour ajouter une nouvelle couche à l'activation du péché en tant que force, selon le principe souverain que "la loi provoque la colère" (Romains 4.15). C'est ainsi que faute de connaître Dieu on ne connaît pas ses paroles, et donc, nonobstant notre bonne volonté à faire le bien, restant livrés à nous-mêmes, on continue à amplifier le mal (Osée 4.6).
Ro
mains 7 "7 Que dirons-nous donc ? La loi est-elle péché ? Loin de là ! Mais je n'ai connu le péché que par la loi. Car je n'aurais pas connu la convoitise, si la loi n'eût dit : Tu ne convoiteras point.8 Et le péché, saisissant l'occasion, produisit en moi par le commandement toutes sortes de convoitises ; car sans loi le péché est mort.9 Pour moi, étant autrefois sans loi, je vivais ; mais quand le commandement vint, le péché reprit vie, et moi je mourus.10 Ainsi, le commandement qui conduit à la vie se trouva pour moi conduire à la mort.11 Car le péché saisissant l'occasion, me séduisit par le commandement, et par lui me fit mourir...13 Ce qui est bon a-t-il donc été pour moi une cause de mort ? Loin de là ! Mais c'est le péché, afin qu'il se manifestât comme péché en me donnant la mort par ce qui est bon, et que, par le commandement, il devînt condamnable au plus haut point."


Ainsi racisme n'est qu'un mot-symptôme, qui couvre plus qu'il ne nous aide à combattre correctement le mal qui forme ses racines, ces réalités plus intimement tissées dans notre personne que sont le mépris, l'orgueil, le ressentiment, le non-pardon, la haine, la jalousie, la convoitise...
Galates 5 "19 Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l'impudicité, l'impureté, le laisser-aller,20 l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes,21 l'envie, l'ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le royaume de Dieu." Car ces choses se traitent !
Jésus a pris sur lui en se laissant arrêté et exécuté par les hommes et par les démons, toutes ces choses pour qu'on puisse en être délivrés. C'est toute la bonne nouvelle de l'Évangile - dont seule la propagation et l'acceptation peut endiguer les forces du mal activées et agitées (comme les molécules d'eau) sous l'effet de la chaleur produite notamment par des rapprochements incontrôlés, intempestifs, pas toujours justes, d'où les frictions, confrontations et autres clashs qui font notre actualité européenne à planétaire.

Ce n'est pas d'avoir une religion ou une autre qui change et peut changer nos cœurs : C'est
la puissance de Dieu seul !

Jérémie 17 "9 Le coeur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant : Qui peut le connaître ?10 Moi, l'Éternel, j'éprouve le coeur, je sonde les reins, Pour rendre à chacun selon ses voies, Selon le fruit de ses œuvres."
Marc 7 "18 Êtes-vous donc sans intelligence, demande Jésus ? Ne comprenez-vous pas que rien de ce qui du dehors entre dans l'homme ne peut le souiller ?19 Car cela n'entre pas dans son coeur, mais dans son ventre, puis s'en va dans les lieux secrets, qui purifient tous les aliments.20 Il dit encore : Ce qui sort de l'homme, c'est ce qui souille l'homme.21 Car c'est du dedans, c'est du coeur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres,22 les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l'orgueil, la folie.23 Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans, et souillent l'homme."

C'est là qu'il faut traiter le problème du racisme !
Ézéchiel 18 "31 Rejetez loin de vous toutes les transgressions par lesquelles vous avez péché ; faites-vous un cœur nouveau et un esprit nouveau. Pourquoi mourriez-vous ? 32 Car je ne désire pas la mort de celui qui meurt, dit le Seigneur, l'Éternel. Convertissez-vous donc, et vivez."
Ézéchiel 36 "25 Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés ; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles.26 Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j'ôterai de votre corps le coeur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. 27 Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous obs
erviez et pratiquiez mes lois."
C'est là une des principales promesses de Dieu envers quiconque. Mais cela demande toujours une part venant de nous-même.
La clé unique des problèmes du monde est LÀ, nulle part ailleurs. Car la paix comme l'amour appartiennent à Dieu, et non aux hommes !...
Galates 5 "22 Mais le fruit de l'Esprit (que Dieu donne à ceux qui se réconcilient avec lui par Jésus), c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance ; 23 la loi n'est pas contre ces choses.24 Ceux qui sont à Jésus Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs."

Et donc quand j'ai réalisé que mon cœur avait été verrouillé vis-à-vis de ce pasteur - ce qui gênait aussi toute ma relation avec Dieu -, j'ai plié le genou devant mon Sauveur libérateur en lui demandant qu'il me délivre de ce lien qui s'était noué sur mon cœur. Bien sûr j'ai du lui demander pardon de m'être laissé prendre par l'insatisfaction et tout ce qui en a résulté jusque-là, et il m'a délivré. Gloire à ce Dieu qui exerce son pouvoir envers nous ses c
réatures !

Par ailleurs et de la même manière, le Dieu vivant et vrai peut ôter de nos cœurs ce qui fait qu'on a du mal avec le racisme et avec d'autres types de personnes dont la différence avec nous est manifeste... Il nous aide aussi à faire la différence entre le comportement et la personne qui se comporte, ce qui ne nous est pas un travail naturel !...

Bonne réflexion, méditation, recherche, pour accéder vous-même tout personnellement dans cet essentiel que Dieu tient en réserve pour QUICONQUE – vous donc aussi – veut de son plan
II pour sa vie.

* http://www.toucherlalumiere.info/2016/01/etude-spiritualite-vs-contre-religiosite-grace-par-jesus-vs-contre-loi-par-religion-s-comprehension-et-moyen-pour-gagner-ce-match-po

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 05:47

A LA BONNE HEURE

Le bonheur est maintenant
Et là sous les yeux
Nous souvent perdus ailleurs...



A CHACUN SA PLACE

Je suis important si c'est
Pour parler de Dieu
Sinon mouton dans des boîtes...

* Ce sont des haïkus inversés, soit 7-5-7 (sons, pas forcément syllabes) au lieu de 5-7-5... pour pouvoir dire plus de choses, plus large et peut-être plus profond ! Aussi selon les continents, ils peuvent être des Haku-high ou Accu-high... :)
Ils peuvent mêler à l'humour
Un sens très profond
Calme ou
remous dans les eaux.

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 05:56
Pensée du jour : ET SI LA CONNAISSANCE DU GREC POUVAIT NOUS AIDER À COMPRENDRE CE QUE SONT NOS CRISES ?

Le mot crise vient du grec krisis qui signifie... JUGEMENT !

Une crise est donc un jugement, qui a la vertu de nous éclairer sur une situation dont, sans la crise, sans un jugement qui vient lui mettre un frein ou un terme, nous aurions continué à penser qu'il s'agissait d'une bonne démarche.

Demeurer en "situation de crise" démontre donc, selon cette acception, une incompréhension du processus dans lequel tout se meut, qui demande que nous revenions en arrière pour voir là où nous avons entrepris un mauvais chemin, un développement foireux, dont la crise est CONSÉQUENCE ET EXPRESSION AIGÜE.

On le comprend relativement bien en médecine, en ce qui concerne un fonctionnement problématique qu'induit telle ou telle cause dans notre corps ou nos organes.
On le comprend quand un club ou une équipe n'a plus de bons résultats en sport par exemple. Si une marque de voiture de course ou un cheval ne parvient plus à gagner, le ou les responsables se remettent en question. Non ?
Et là, cherchant la ou les causes, on peut trouver que c'est un élément humain ou un élément mécanique qui pose problème ; ou peut-être toute une conception générale de jeu, d'organisation, qui est à revoir de fond en comble.

Pourquoi ne pas comprendre qu'il en est de même dans le domaine sociétal, économique ou religieux, ces domaines où les crises sont criantes - à crier, à hurler, à bloquer, à casser, à voler, à tuer, à violer, à se suicider... selon la force de maîtrise ou de réaction de chacun ! -, tenant de la crise aigüe d'appendicite ou de coliques néphritiques !?

Alors bien sûr il ne faut pas chercher des chimères, des fausses excuses, un ou des bouc-émissaires, car cela ne marche pas. Toute crise avérée demandant remise en cause, demande aussi de l'honnêteté, une probité, du détachement, de l'objectivité, du retrait par rapport à comment on a conduit les choses jusque là.
Cela demande une intelligence plus grande que notre relation à ce qui s'est fait jusque là, puisque c'est précisément cela qu'il faut être prêt à réajuster ou à... renier. C'est presque une chose obligatoire à faire, dès lors qu'on avance, une fois au moins ou pour plusieurs choses...
C'est avouer qu'on s'est trompé, ce qui n'est jamais facile pour personne. Mais c'est tellement plus profitable que d'être obstiné, que s'entêter en se bouchant les oreilles, que d'avancer encore avec des œillères, dans l'idée de qu'importe : "Ça passe ou ça casse" !

Sur ce principe de gouvernement - de soi, d'un groupe ou d'une nation - on va au clash, à la distension des rapports humains et sociaux, à des ruptures croissantes (comme le Titanic encore à flot mais qui craque de tous côtés !).
Et comme en fait on cherche chacun à mettre en place un système qu'on veut unique (unificateur, que tout le monde accepte - le nôtre, le meilleur, le dernier...), le plus fort s'imposera... selon le mode dictature. Un vilain mot, une sale réalité, plus parlant que "gouvernance mondiale"...

Ne voit-on pas cela partout et régulièrement dans l'actualité, notamment à propos de comportements qu'on veut soumettre sans savoir comment le faire, et de systèmes globaux (idéologique ou religieux) qu'on veut (faire) avancer - et d'autres voix qu'on refuse tout aussi obstinément d'écouter - comme font des ânes sauvages ou des autruches.

Un autre élément qui tient à la crise, c'est l'hypo-crise ! l'hypocrisie apparaissant comme ce qui s'oppose ou prend la place de la vérité, de l'honnêteté, de la sincérité... C'est une attitude, un masque qui apparaît "sous la crise" et/ou qui "soumet à un jugement". En d'autres termes, dans la liberté individuelle qui est partiellement la nôtre, chacun peut, face à une crise, apparaître comme hypocrite, ou devenir plus vrai que jamais. Facilité contre vérité, contre intégrité !

Un vrai challenge ! Une vraie épreuve, où Dieu nous attend, voire nous rejoint, espérant, voire nous aidant, à faire le bon choix, celui du chemin des droitures qui est la vie, contre celui des mensonges, de la tromperie, de l'esquive, qui est le chemin de la mort.


Pourquoi tant de morts violentes depuis quelques années en France, qui parviennent à toutes les oreilles, c'est-à-dire formant crise, des morts SIGNIFICATIVES qui signent des jugements finalement arrêtés et exécutés ? Pourquoi ?

Pourquoi ? Si ce n'est qu'il s'agit de revoir profondément DES SYSTÈMES d'organisation de vie, des FONDAMENTAUX qu'on s'est donnés ou qu'on a suivis aveuglément !
Et pas seulement un ! Pas seulement dans un camp ! Quand il y a conflit, les torts ne sont jamais d'un seul côté ! Et même seulement 10 % de faute peuvent suffire à déclencher un jugement : loi de la goutte d'eau qui fait déborder le vase.
Alors il faut revoir du contenu de nos bases, s'interroger sur LE SENS, LA PERTINENCE, en quoi nous sommes dans des égarements - qui coûtent chers... en qualité d'existence et jusqu'en vies humaines. Faute de cela la et les crises vont-elles s'épuiser de fatigue ou de lassitude ? Certainement pas !... Parce que Dieu, quoi qu'on en croit, ne lâche jamais le morceau à ses ennemis ! Si ! en apparence, pour quelques moments, mais jamais définitivement...


Alors à chacun sa responsabilité et le poids du retour des mauvaises voies qu'il a empruntées ou initiées. Je vois déjà la position de certains lorsque, totalement mis à nu par le détachement de leur corps terrestre, ils se découvriront tels qu'ils ont été et comme ils sont devant Dieu !

Sauf qu'ils peuvent, que nous pouvons, que vous pouvez, tout personnellement revoir la copie si telle ou telle crise témoigne dans notre vie qu'il est temps de se réveiller, de se revêtir d'humilité et d'une intelligence supérieure à celle qu'on a eu jusque là. Tant qu'il y a de la vie - ici-bas, incarnée - il y a possibilité de sortir de nos crises, d'échapper aux jugements. Après, la Bible dit que du côté où tombe un arbre il reste.


Bonne réaction et bonne journée. Soyez éclairé(e) comme on en a tous tellement besoin.
https://www.youtube.com/watch?v=8wG-8aHvnls

Partager cet article

Repost0
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 06:07

UNE MINUTE DE SILENCE EST UN TEMPS SOLENNEL.
Parce que c'est long et non-naturel de rester une minute (en général immobile et) silencieux alors qu'on pourrait parler. Et puis parce qu'il s'agit d'une MORT, qui est la cause motrice de la solennité, qu'elle suscite et qu'on traduit ainsi.

Si encore "Dieu est mort" comme dit Nietzsche, on devrait au moins une fois dans sa vie faire une LONGUE minute de silence, puisqu'il s'agit de mort et de DIEU en même temps !

Mais comme il s'agit en réalité d'une illusion de vue qui vient du fait que c'est Nietzsche - comme peut-être vous-même encore - qui est mort à Dieu, c'est au moins une minute de silence par jour qui serait à faire. Parce que si on est mort à Dieu, c'est encore plus grave que d'être mort à ce monde : la mort spirituelle est plus conséquente que la mort où l'âme et le corps sont séparés.

Dans une lettre initialement adressée à des habitants d'Éphèse ayant retrouvé la vie (spirituelle, avec Dieu), on peut lire au chap. 2 "1 Vous étiez MORTS par vos offenses et par vos péchés,2 dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l'air, de l'esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion.3 Nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres...4 Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés,5 nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c'est par grâce que vous êtes sauvés) ;6 il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus Christ,7 afin de montrer dans les siècles à venir l'infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus Christ."

Voyez-vous comme la mort est bien plus que ce que l'on en aperçoit ?
- Déjà notre corps physique, après ce qu'on appelle la mort, ne s'arrête pas de vivre physiologique d'un coup ! C'est progressivement et à diverses vitesses que les fonctions et les cellules vont finir par mourir, après même que le corps ait été mis en terre (ce qui pose la question de l'incinération - en passant...) ;
- Un diagnostic médical ne peut conclure à la mort TOTALE d'un corps. Il constate seulement, sur la base de l'arrêt d'une ou deux fonctions vitales, que la dynamique qui entraînait le tout n'est plus. Et cette dynamique - qui est l'âme vivante, le vrai siège de notre vie et une forme de la vie elle-même - ayant été séparée comme on séparerait la motrice d'un train de ses wagons (ou comme on couperait son alimentation électrique), on peut constater les mêmes effets ;
- Et quant à l'âme, comme le corps en ses éléments continue un peu à vivre sur sa lancée, elle va poursuivre sa route avec une force propre elle aussi limitée,
- soit tombant en stand-by ou sommeil, dit la Bible, jusqu'au jour d'un réveil qui conduira au jugement de son utilisation du temps et des capacités terrestres qui avaient été à sa disposition, en rapport de sa conscientisation des réalités et de ses choix corollaires ;
- soit, si elle - si on - a trouvé grâce auprès de Dieu jusqu'à recevoir sa vie éternelle (son Esprit), elle recevra un corps physiologique nouveau, impérissable comme elle sera devenue, pour vivre éternellement une toute nouvelle création de Dieu (enseigne la Bible).

Sommes-nous donc déjà vivant pour toujours par l'Esprit de Dieu reçu selon son protocole de rédemption ? C'est une question centrale, cruciale (de croix, se rapportant à la mort), qui demande une réponse toute personnelle.

Tout le monde n'aura sans doute pas l'occasion (l'opportunité, la capacité consciente, la grâce, la liberté...) d'entendre le message de la croix justement, du don par Jésus de sa vie pour nous, alors si vous en êtes là à lire, cherchez et trouvez le moyen de vous sauver de la meilleure manière, d'une manière qui peut-être ne se représentera plus : ça, c'est Dieu seul qui sait, car c'est lui qui appelle, et c'est lui qui scelle en nous son éternité de vie en rapport de notre réponse à son don le plus excellent.

Éphésiens 2 "8 Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu."
Pensez à faire silence devant Dieu, en rapport des différentes formes de la mort et en rapport des différentes formes de la vie ; en rapport de la séparation (naturelle) et de la réconciliation (exceptionnelle) avec lui.
Des silences où s'interroger encore ; où saisir le sens des mots, des versets, des paragraphes. Des silences pour écouter et pour répondre :

Hébreux 3 "7 C'est pourquoi, selon ce que dit le Saint Esprit : Aujourd'hui, si vous entendez sa voix,8 N'endurcissez pas vos coeurs, comme lors de la révolte, Le jour de la tentation dans le désert,9 Où vos pères me tentèrent, Pour m'éprouver, et ils virent mes oeuvres Pendant quarante ans.10 Aussi je fus irrité contre cette génération, et je dis : Ils ont toujours un coeur qui s'égare. Ils n'ont pas connu mes voies.11 Je jurai donc dans ma colère : Ils n'entreront pas dans mon repos !12 Prenez garde, frère, que quelqu'un de vous n'ait un cœur mauvais et incrédule, au point de se détourner du Dieu vivant.13 Mais exhortez-vous les uns les autres chaque jour, aussi longtemps qu'on peut dire : Aujourd'hui ! afin qu'aucun de vous ne s'endurcisse par la séduction du péché."

Soyez béni(e).
Annexes : - Prière-guide :
http://www.toucherlalumiere.info/pages/PRIEREGUIDE_pour_PAIX_avec_DIEU-5123593.html
- la longue et profonde étude sur Religion et Christ :
http://www.toucherlalumiere.info/2016/01/etude-spiritualite-vs-contre-religiosite-grace-par-jesus-vs-contre-loi-par-religion-s-comprehension-et-moyen-pour-gagner-ce-match-po

Image de différentes sorties donc...

Image de différentes sorties donc...

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 05:39
Étude : SPIRITUALITÉ contre RELIGIOSITÉ - GRÂCE DE DIEU vs LOI DE RELIGION !? COMPRÉHENSION ET MOYEN POUR GAGNER CET ÉTRANGE MATCH, AFIN D'ÊTRE ENRÔLÉ-E DANS LA MEILLEURE PROPOSITION DIVINE...

LA TERRE N'A JAMAIS ÉTÉ UN PARADIS COMME ON L'IMAGINE, sans contrainte aucune, où tout est permis, où le Bien est absolu. Même le jardin organisé en Eden par Dieu pour l'homme n'avait pas ce caractère à la fois de finitude et de perfection. Parce qu'1 interdit existait !
Vous rendez-vous compte : une terre avec une seule interdiction !? Ce serait déjà inouï de libertés possibles !? (en France il y a dans les 600 000 lois !). De quoi être heureux à l'infini !...

Et bien non ! Impossible d'être heureux quand subsiste ne serait-ce qu'un seul interdit, parce que c'est bientôt sur cela seul que se focalise notre regard, voire notre présence.
En lisant bien la Bible, on s'aperçoit qu'Adam et Eve (pour parler de nos premiers parents) ont vécu des dizaines d'années (possiblement cent ans) avant que la tentation et leur chute ne se passent. Ils n'étaient donc pas obnubilés par cet arbre curieux du milieu de leur jardin. Pas assez d'ailleurs, mais on ne va pas en parler ici...
Mais dans la condition accidentée de leur chute, dans cette inversion qui est globalement la nôtre, quand on a tout, on veut encore ce qu'on n'a pas ! Et comme au plus extrême, ce qu'on n'a pas c'est Dieu, on n'arrivera jamais à solutionner la question de nos manques les plus ontologiques, de notre infinitude, tout seul, c'est-à-dire sans lui.

Et depuis que l'humanité est enserrée dans les contraintes de la chute adamique, pour obtenir ce qu'on n'a pas il y a aussi un protocole, une marche à suivre, des conditions d'obtention - qui globalement tiennent d'un prix à payer...
Pour gagner à ce jeu mystérieux de l'existence temporelle et de la vie éternelle éloignée de nous - mais encore possible à obtenir -, nous devons arriver à réaliser un minimum de quoi il en retourne : pourquoi on souffre et on meurt, pourquoi le bonheur est plus fugace que durable, pourquoi Dieu semble ne pas exister...

Une des manières pour le dire, va être ici de considérer notre condition en termes bibliques, et en terme de LOI(s). C'est une façon dont Dieu et la Bible présentent les causes ou forces à l’œuvre de nos difficultés et de notre vécu et devenir les plus souhaitables.

Une loi est une force, une cause donc, qui produit des effets sur des corps ou sur des énergies partout dans l'univers. Il y a des lois physiques, des lois physiologiques ou biologiques, des lois psychologiques et des lois plus typiquement spirituelles.
A tous ces niveaux on trouve des lois positives (dans le sens de constructives) et des lois négatives (dans le sens de désorganisatrices). Les considérant du plan de notre conscience, on peut parler de lois bénéfiques ou du Bien, et de lois maléfiques ou du Mal. En tout un faisceau phénoménal de forces qui s'ajoutent ou se neutralisent, s'entrecroisent, se combinent, se supplantent, pour maintenir, modifier ou détruire des équilibres et des dynamiques.

Et nous-mêmes donc sommes habités par certaines de ces lois, étant pris au cœur d'interactions faibles ou énormes, germinales ou entropiques, que je vais exposer là de manière à laisser jouer et leur objectivité intemporelle et la liberté cognitive et réflexive du moment de chacun, pour une acquisition et une compréhension suffisantes de ce qui devrait nous intéresser au premier chef : ce qu'on est, ce qu'on risque de devenir (lois néfastes) et ce qu'on peut cependant devenir (lois bénéfiques)... en fonction de notre positionnement personnel.

Notre univers intérieur est essentiellement chaotique : et une loi veut que notre espace environnemental le soit en rapport. Notre condition d'humain est faite et s'anime à partir d'une loi foncière qui nous habite que la Bible appelle

- LA LOI DU PÉCHÉ* ET DE LA MORT. [Étymologiquement le péché c'est la force et/ou un de ses effets qui fait manquer la cible
- de toutes sortes de biens (matériels, spirituels, santé, bien-être psychique, bien-vivre),
- du bonheur,
- des bons succès et/ou d'une activité épanouissante,
- des vrais repos,
- d'une relation bénie avec Dieu,
- de notre éternisation personnelle].

Origine :
Romains 5 "12 Par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché." (récit très intéressant en Genèse ch. 3).

Comment voyons-nous concrètement cette loi du péché ? Autrement dit, car une loi ne se voit pas par elle-même : Quels en sont les effets dominants les plus "remarquables" ?
Galates 5 "19 On sait bien comment se manifeste l’activité de notre propre nature: dans l’immoralité, l’impureté et le vice,20 le culte des idoles et la magie. Les gens se haïssent les uns les autres, se querellent et sont jaloux, ils sont dominés par la colère et les rivalités. Ils se divisent en partis et en groupes opposés;21 ils sont envieux, ils se livrent à l’ivrognerie et à des orgies, et commettent d’autres actions semblables."
Marc 7.21 "Car c’est du dedans, c’est du cœur des hommes que sortent les mauvaises pensées, prostitutions, vols, meurtres,22 adultères, cupidités, méchanceté, ruse, dérèglement, regard envieux, blasphème, orgueil, folie.23 Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans et rendent l’homme impur."

Romains 1 "19 ce qu'on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur (nous l') ayant fait connaître.20 En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'oeil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables,21 puisque ayant connu Dieu, ils ne l'ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces ; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur coeur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres.22 Se vantant d'être sages, ils sont devenus fous ;23 et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l'homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles.24 C'est pourquoi Dieu les a livrés à l'impureté, selon les convoitises de leurs coeurs ; en sorte qu'ils déshonorent eux-mêmes leurs propres corps ;25 eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen !
26 C'est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes : car leurs femmes ont changé l'usage naturel en celui qui est contre nature ;27 et de même les hommes, abandonnant l'usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement.28 Comme ils ne se sont pas souciés de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens réprouvé, pour commettre des choses indignes,29 étant remplis de toute espèce d'injustice, de méchanceté, de cupidité, de malice ; pleins d'envie, de meurtre, de querelle, de ruse, de malignité ;30 rapporteurs, médisants, impies, arrogants, hautains, fanfarons, ingénieux au mal, rebelles à leurs parents, dépourvus d'intelligence,31 de loyauté, d'affection naturelle, de miséricorde.32 Et, bien qu'ils connaissent le jugement de Dieu, déclarant dignes de mort ceux qui commettent de telles choses, non seulement ils les font, mais ils approuvent ceux qui les font."
Romains 6 "18 Donc vous avez livré vos membres comme esclaves à l'impureté et à l'iniquité, pour arriver à l'iniquité (toutes sortes d'injustices)..."

Romains 3 "9 Nous avons prouvé que tous, sont sous (l’empire) du péché, 10 selon qu’il est écrit: Il n’y a pas de juste, Pas même un seul; 11 Nul n’est intelligent, Nul ne cherche Dieu. Tous se sont égarés, ensemble ils sont pervertis, 12 Il n’en est aucun qui fasse le bien, Pas même un seul. 13 Leur gosier est un sépulcre ouvert, Ils usent de tromperie avec leurs langues Ils ont sous leurs lèvres un venin d’aspic. 14 Leur bouche est pleine de malédiction et d’amertume. 15 Ils ont les pieds légers pour répandre le sang, 16 La destruction et le malheur sont sur leur chemin, 17 Ils n’ont pas connu le chemin de la paix.18 La crainte de Dieu n’est pas devant leurs yeux."

Et l'apôtre Paul que Dieu utilise, en lui montrant les formes diverses et la force universelle de cette loi du péché, pour qu'il les décrive, de s'écrier pour lui-même (dès lors qu'il ne se met pas à part des autres hommes et tant qu'il n'est pas entré au bénéfice de la grâce de Dieu): Romains 7 "14 Moi, je suis charnel, vendu au péché. 15 Car ce que j’accomplis, je ne le comprends pas. Ce que je veux, je ne le pratique pas, mais ce que je hais, voilà ce que je fais. 16 Si ce que je ne veux pas, je le fais, je déclare, d’accord avec la loi, qu’elle est bonne. 17 Maintenant, ce n’est plus moi qui accomplis cela, mais le péché qui habite en moi. 18 Car je le sais: ce qui est bon n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ma chair. Car je suis à même de vouloir, mais non pas d’accomplir le bien. 19 Je ne fais pas le bien que je veux, mais je pratique le mal que je ne veux pas. 20 Si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui l’accomplis, mais le péché qui habite en moi. 21 Je trouve donc cette loi en moi que si je veux faire le bien, c'est le mal qui est d'abord à ma portée... Je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon intelligence et qui me rend captif de la loi du péché qui est dans mes membres... 23 Ainsi donc, par ma chair, je suis esclave de la loi du péché..."

Romains 5 "14 La mort a régné depuis Adam même sur ceux qui n’avaient pas péché par une transgression semblable à celle d’Adam... 18 ainsi donc, par une seule offense la condamnation a atteint tous les hommes... Par la désobéissance d’un seul homme beaucoup (tous) ont été rendus pécheurs... le péché a régné par la mort (spirituelle et physiologique).
Romains 6 "23 Le salaire du péché, c'est la mort."

C'est ainsi que Dieu nous voit dès notre enfance, pris, enlacés, captifs de la loi du péché et de la mort. D'une façon générale, on a tous compris quelque chose de ces descriptions condamnables si notre conscience personnelle de ce qu'est le bien et le mal est "occidentale", c'est-à-dire si elle est éclairée suite à des transmissions successives issues de l'apport judéo-chrétien - d'où est née cette culture euro-américaine et une certaine éducation - certes imparfaites si on comprend bien ce qu'on vient de lire - mais quand même aux effets positifs (personnels et sociétaux) pas des moindres.

Aujourd'hui, du fait notamment d'une remise en cause inintelligente de ce qu'est l'apport de Christ et de ce qu'est la finalité des religions, on peut ne pas voir comme mal ce que la Bible (Dieu) déclare être péché et condamne.
Mais c'est précisément là qu'il intervient (par ses Paroles et son Esprit), parce qu'on a encore des choix conscients à faire, des valeurs à désirer (les meilleures !), un comportement bénéfique (pour nous et les autres) à rechercher.

Si les fondamentaux de société et les cultures changent, si cet ordre du monde veut nous donner par moment d'autres lois de morale - comme si le bien et le mal étaient seulement une question de subjectivité -, Dieu nous rappelle que SES lois, ses normes, ses frontières, ne changent pas, demeurent, et leurs effets persistent (dans le sens du bien, ou dans le sens du mal)...

C'est pourquoi on est amenés à revenir là à l'origine de ce qui a déjà permis, en Occident, d’accéder à une conscience relativement élaborée du bien et du mal. Et donc la Bible appelle tout système fait de diverses ordonnances (informations, données, enseignements, rituels, commandements...) qui visent à un mieux-vivre (en soi-même et ensemble) LA LOI. Ou, dans notre compréhension la plus ordinaire, LA RELIGION.

2ème PARTIE

Étude : SPIRITUALITÉ contre RELIGIOSITÉ - GRÂCE DE DIEU vs LOI DE RELIGION !? COMPRÉHENSION ET MOYEN POUR GAGNER CET ÉTRANGE MATCH, AFIN D'ÊTRE ENRÔLÉ-E DANS LA MEILLEURE PROPOSITION DIVINE...

LA LOI
[ou, dans notre compréhension la plus ordinaire et étendue, LA RELIGION].

Comment Dieu conçoit-il la religion ? La crise majeure qui occupe la scène internationale comme nos existences individuelles tient pour beaucoup dans ce fait qu'on n'a pas compris, et qu'on ne cherche pas, pourquoi Dieu donne une religion, en permet plusieurs !?
La Bible parle donc de "la loi" (1ère partie ou Ancien Testament) pour définir un système religieux qui appelle à l'obéissance au nom de Dieu.


A - LA LOI, UN MOYEN

1 - utile pour ICI-MAINTENANT. Pourquoi ?
Romains 5 "12 Par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché - 13 car jusqu’à la loi le péché était dans le monde. Or, le péché n’est pas imputé, quand il n’y a point de loi. 13 car, jusqu’à (la promulgation de) la loi, le péché était dans le monde; mais le péché n’est pas mis en compte, quand il n’y a pas de loi. "
Romains 4 "15 Là où il n’y a pas de loi, il n’y a pas non plus de transgression."
Galates 3 "19 Pourquoi donc la loi? Elle a été donnée ensuite à cause des transgressions, jusqu’à ce que vienne la descendance à qui la promesse avait été faite; elle a été promulguée par des anges, au moyen d’un médiateur. 20 Or le médiateur n’est pas (médiateur) d’un seul, tandis que Dieu est unique.
Romains 5 "20 La loi est intervenue pour que la faute soit amplifiée..." (= rendue plus perceptible à notre conscience dès lors qe nos fautes ne nous apparaissent plus naturellement en opposition avec LA NORME ou LOI de Dieu).
Romains 7 "7 Je n’ai connu le péché que par la loi. Car je n’aurais pas connu la convoitise, si la loi n’avait dit: Tu ne convoiteras pas. 8 Et le péché, profitant de l’occasion, produisit en moi par le commandement toutes sortes de convoitises; car sans loi, le péché est mort. 9 Pour moi, autrefois sans loi, je vivais; mais quand le commandement est venu, le péché a pris vie, et moi je mourus. 10 Ainsi, le commandement qui mène à la vie se trouva pour moi mener à la mort. 11 Car le péché, profitant de l’occasion, me séduisit par le commandement, et par lui me fit mourir. 12 Ainsi la loi est sainte, et le commandement saint, juste et bon. 13 Ce qui est bon est-il donc devenu pour moi la mort? Certes non! Mais le péché, afin de se manifester en tant que péché, a produit en moi la mort par ce qui est bon, afin que, par le commandement, le péché apparaisse démesurément péché."

Et donc !? Romains 4 "15 (Car) la loi produit la colère..."
1Corinthiens 15 "56 L’aiguillon de la mort (ce qui la rend douloureuse), c’est le péché; et la puissance du péché, c’est la loi."


Voilà une explication très intéressante (un enseignement de psychologie) de pourquoi des violences extrêmes peuvent apparaître chez qui s'attachent à suivre une loi religieuse. Plus on veut être zélé, plus on devient extrémiste, intolérant, légalisme... jusqu'à tuer ses opposants. L'apôtre Paul reconnaît s'être lui-même fait prendre dans ce "jeu" vicieux du légalisme :
Philippiens 3 "5 moi, circoncis le huitième jour, de la race d'Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu né d'Hébreux ; quant à la loi, pharisien ; 6 quant au zèle, PERSÉCUTEUR de l'Église ; irréprochable, à l'égard de la justice de LA LOI."
Or Jacques écrit 1 "20 La colère de l'homme n'accomplit pas la justice... de DIEU." C'est clair : La volonté de stricte application religieuse (justice de la loi) n'est pas, ne peut pas être, accomplissement de la justice de Dieu !

[On remarquera, étant une loi de psychologie générale, que cet effet extrême de la loi du péché, est également vrai et observable même où il n'est pas question de Dieu, à partir d'une vue partisane du monde, d'une idéologie politique, et cela même si c'est une ou des bonnes volontés visant la recherche d'une bonne organisation du bien commun qui président...]

D'où il résulte que nous avons encore à comprendre que nos péchés, nos fautes, étant essentiellement des effets, des émergences de la loi maligne cachée DU PÉCHÉ qui nous habite et domine, NOUS SOMMES en réalité, EN SOI, intrinsèquement, par nature (adamique déchue) des PÊCHEURS ou fauteurs invétérés !
Autrement dit, c'est psycho-génétiquement et universellement inscrit dans notre nature que nous fassions naturellement ce qui est mal, plutôt que naturellement ce qui est bien. Voir cela chez tous les enfants dès le jeune âge... seule une éducation et instruction appropriées pouvant (plus ou moins) nous corriger et communiquer une socialisation convenable...

Romains 3 "23 Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu."
Privés de la glorieuse présence de Dieu ici-et-maintenant donc, mais qu'en est-il alors (toujours d'après la Bible) concernant l'au-delà, notre destinée éternelle !?

2 - Rapport de la lumière qu'apporte la loi à L'ÉTERNITÉ.
Outre qu'il nous est manifeste que le péché coupe la communion avec Dieu, "Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront pas le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les débauchés, ni les idolâtres, ni les adultères,10 ni les dépravés, ni les efféminés, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les insulteurs, ni les ravisseurs n’hériteront le royaume (l'espace d'éternité) de Dieu." 1Corinthiens chap. 6, vers. 9.

Galates 5. 19 "Les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l'impudicité, l'impureté, la dissolution,20 l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes,21 l'envie, l'ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le royaume (éternel) de Dieu."
Apocalypse 21.6 "Pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les débauchés, les magiciens, les idolâtres et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang brûlant de feu et de soufre: ce qui est la seconde mort."
22.15 " Dehors les chiens, les magiciens, les débauchés, les meurtriers, les idolâtres et quiconque aime et pratique le mensonge!"
Dieu ne veut pas de pécheurs dans son Royaume éternel - qui sera une prochaine et seconde création qui remplacera toutes les organisations (fondées sur le duel) de cet univers... Ce qui doit nous presser à chercher à comprendre comment être de ce dessein tout autre où le mal n'aura plus de place.
Mais pour l'instant, voyons encore comment toutes nos bonnes volontés ne peuvent satisfaire la justice de Dieu.


B - UNE EXIGENCE DE LA LOI : TOUTE LA LOI !

1 - Romains 10 "5 Moïse écrit: “L’homme qui veut s’assurer la faveur de Dieu par l’accomplissement de la Loi devra obéir parfaitement à tout ce qu’elle ordonne: Ainsi seulement il accèdera à la vie”.
Jacques 2 "10 Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable envers tous. 11 Celui qui a dit: Ne commets pas d’adultère, a dit aussi: Ne commets pas de meurtre. Or, si tu ne commets pas d’adultère, mais que tu commettes un meurtre, tu deviens transgresseur de la loi..."
Romains 2 "17 Toi qui te donnes le nom de Juif (on peut élargir à d'autres croyants, catholique, protestant...), qui te reposes sur la loi (de ta religion), qui te glorifies de Dieu, 18 qui connais sa volonté, qui, instruit par la loi, sais discerner ce qui est important, 19 toi qui te persuades d’être le conducteur des aveugles, la lumière de ceux qui sont dans les ténèbres, 20 l’éducateur des insensés, le maître des enfants, parce que tu as dans la loi la formule de la connaissance et de la vérité; 21 toi donc, qui enseignes les autres, tu ne t’enseignes pas toi-même! 22 Toi qui prêches de ne pas dérober, tu dérobes! Toi qui dis de ne pas commettre adultère, tu commets adultère! Toi qui as horreur des idoles, tu commets des sacrilèges! 23 Toi qui te fais une gloire de la loi, tu déshonores Dieu par la transgression de la loi!"
Galates 3 "10 Tous ceux en effet qui dépendent des œuvres de la loi sont sous la malédiction, car il est écrit: Maudit soit quiconque n’observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, pour le mettre en pratique."
Romains 2 "16 C'est ce qui paraîtra au jour où, selon mon Évangile, Dieu jugera par Jésus Christ les actions secrètes des hommes." (Actes 17.31)


2 - Question : Dieu ne savait-il pas que l'homme était ou serait incapable de se tenir fidèlement dans le respect d'une telle loi de justice qui puisse lui garantir une vie que Dieu agrée ?
Bien sûr que si ! Aussi avait-il prévu un MOYEN ABSOLU pour que l'homme si naturellement faillible puisse cependant redevenir pur de toutes fautes commises, et donc continuer à vivre en recevant du Ciel les meilleures bénédictions.... C'est la question du SACRIFICE NÉCESSAIRE, substitutif du coupable, expiatoire et propitiatoire. On y reviendra après car intégré dans la loi, ce moyen de rachat des fautes s'avéra insuffisant, trop exigeant, comme le reste des commandements...

Conclusion: Romains 3 "19 Nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu. 20 Car nul ne sera justifié devant lui par les œuvres de la loi, puisque c'est par la loi que vient la connaissance du péché."

C'est clair et net, voire peut-être révolutionnaire pour vous ! Puissent tous ceux qui sont attachés à une religion ou à une loi morale ou soumis à une tension, une pratique ou une autre de cet ordre visant au bien sur la base DES EFFORTS PERSONNELS, comprennent qu'il ne faut pas en rester là : c'est fatiguant, lassant, c'est des montagnes russes incessantes, c'est privatif de liberté, c'est même malsain à très dangereux !...

Mais (re)voyons un peu si c'est nécessaire, que sont les paroles de LA LOI qui nous condamne ?
Dans la Bible il y a 613 instructions qui demandent obéissance... et plus encore comme on va voir ensuite !
Mais rien que 10 commandements qui en sont le noyau dur (gravés dans la pierre), suffisent à (r)amener quiconque d'entre nous à cette vérité que nous n'avons pas la capacité et force psychiques nécessaires pour obéir sans négligence ni faute à une loi de Dieu qui a la vertu d'être parfaite.

C - LA LOI, UN CONTENU

1 - Les 10 Commandements : Deutéronome 6 "(1er) - Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face.
(2) - Tu ne te feras pas de statue, ni de représentation quelconque de ce qui est en haut dans le ciel, de ce qui est en bas sur la terre, et de ce qui est dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras pas devant elles, et tu ne leur rendras pas de culte; car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis la faute des pères sur les fils jusqu’à la troisième et à la quatrième (génération) de ceux qui me haïssent, et qui use de bienveillance jusqu’à mille (générations) envers ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements.
(3) - Tu ne prendras pas le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain; car l’Éternel ne tiendra pas pour innocent celui qui prendra son nom en vain.
(4) - Souviens-toi du jour du sabbat, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le sabbat de l’Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui réside chez toi. Car en six jours l’Éternel a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve, et il s’est reposé le septième jour: c’est pourquoi l’Éternel a béni le jour du sabbat et l’a sanctifié.
(5) - Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent sur la terre que l’Éternel, ton Dieu, te donne.
(6) - Tu ne commettras pas de meurtre.
(7) - Tu ne commettras pas d’adultère.
(8) - Tu ne commettras pas de vol.
(9) - Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain.
(10) - Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain; tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni rien qui soit à ton prochain."

Outre 603 autres prescriptions (morales, sociétales, sanitaires, judiciaires...) la loi nous parle aussi d'un autre genre de fautes :

2 - Il s'agit de relations possibles à ne pas entreprendre avec les créatures angéliques déchues (démons de divers ordres) et autres pratiques préjudiciables :
Deutéronome 18 "9 Lorsque tu seras entré dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne, tu n’apprendras point à imiter les abominations de ces nations-là. 10 Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, 11 d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. 12 Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Eternel; et c’est à cause de ces abominations que l’Eternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi. 13 Tu seras entièrement à l’Éternel, ton Dieu. 14 Car ces nations que tu chasseras écoutent les astrologues et les devins; mais à toi, l’Éternel, ton Dieu, ne le permet pas."

Dans l'esprit de cette liste, on pourrait ajouter bien d'autres noms d'intermédiaires qui mettent en contact avec des esprits malveillants (trompeurs ou directement menaçants) - Seul l'Esprit de Dieu étant bienveillant... qui est capable de nous montrer, outre ce qui est écrit ici, en quoi on peut être personnellement dans une démarche dont les effets sont ou vont être le contraire du bien recherché...

La connaissance de cette loi a donc bien la vocation et l'avantage de nous faire prendre conscience de ce qui est mal, donc dangereux, selon Dieu. Dès lors notre conscience élémentaire (de soi) s'enrichit d'une conscientisation personnelle supplémentaire, morale, du bien et du mal tels que Dieu le voit. On apprend là que LA RELIGION EST IMPUISSANTE POUR DOMINER lA LOI DU PÉCHÉ QUI NOUS HABITE ET POUR NOUS SAUVER DE LA MORT QUI EST SÉPARATION D'AVEC DIEU, cela si elle n'est vue et prise que comme UN SYSTÈME LÉGAL DEMANDANT OBÉISSANCE.


Maintenant donc il reste à trouver LE MOYEN PLUS EXCELLENT préparé et proposé par Dieu, pour résoudre à moindre effort notre problématique intérieure et relationnelle générale (de pécheur/pècheresse) et leurs effets (les fautes qui en découlent). Un moyen qui nécessite bien moins d'efforts, mais plus de sincérité, d'intégrité, de recherche en quête de vérité.

Esaïe 59 "1(Car) Non, la main de l’Éternel n’est pas trop courte pour sauver, Ni son oreille trop dure pour entendre...)

Par quelle TRANSCENDANCE NÉCESSAIRE donc, dépasser tout ce système ancien qu'est LA RELIGION, insuffisant voire réelle SOURCE DE MALHEURS ?


Il nous faut ce que la Bible appelle LA LOI DE L'ESPRIT DE VIE... appelée aussi la LOI ROYALE, la LOI DE LA FOI ou LOI DE LIBERTÉ - Car c'est pour la liberté que Dieu nous a créés !

3ème PARTIE

Étude : SPIRITUALITÉ contre RELIGIOSITÉ - GRÂCE DE DIEU vs LOI DE RELIGION !? COMPRÉHENSION ET MOYEN POUR GAGNER CET ÉTRANGE MATCH, AFIN D'ÊTRE ENRÔLÉ-E DANS LA MEILLEURE PROPOSITION DIVINE...

LA LOI DE L'ESPRIT DE VIE
[aussi appelée LA GRÂCE, LA LOI DE LA FOI, LA LOI ROYALE, LA LOI DE LIBERTÉ]

Si Dieu avait voulu nous conditionner, nous confiner dans un déterminisme moral universellement bon, il n'aurait eu qu'à mettre en nous une loi de l'ordre irrépressible de la loi du péché et de la mort, qui aurait été orientée vers le bien (LA LOI DU BIEN). Mais alors pas de liberté au sens large et surtout profond que nous pouvons connaître - liberté de transgresser et liberté de coparticipation aux œuvres de Dieu -, et donc pas de responsabilité personnelle, conscience limitée... Bref, des animaux supérieurs, des automates, des robots.

Ayant opté pour une formule plus généreuse - et exigeante à la fois -, Dieu - et nous dans l'exercice de cette liberté - sommes parvenus dans la condition accidentée, de chute, qui caractérise et domine nos existences.
A partir de là, sans solution pour s'en sortir par nous-mêmes, par nos capacités et quêtes propres, par des efforts tous azimuts sans cesse réitérés, nous n'avons plus besoin que de regarder à Dieu pour comprendre, ce qui arrive, et ce qui peut réellement arriver encore pour changer toutes choses en notre faveur... EN NOUS pour commencer.


Galates 3 "21 La loi (ancienne) est-elle donc contre les promesses (les bontés de Dieu) ? Certes non! S’il avait été donné une loi qui puisse procurer la vie, la justice viendrait réellement de la loi. 22 Mais l’Écriture a tout enfermé sous le péché, afin que la promesse soit donnée par la foi en Jésus-Christ à ceux qui croient. 23 Avant que la foi vienne, nous étions enfermés sous la surveillance de la loi, en vue de la foi qui devait être révélée. 24 Ainsi la loi a été un précepteur un pédagogue (pour nous conduire) à... autre chose, un autre moyen de salut...
Galates 3 "11 Et que nul ne soit justifié devant Dieu par la loi, cela est évident puisque: Le juste vivra par la foi. 12 Or, la loi ne provient pas de la foi..."

Cela nous donne de comprendre que pour Dieu foi véritable et religion sont deux choses distinctes, voire... incompatibles !!! (ce que l'Histoire comme notre actualité démontrent). A propos de la religion on parlera donc de "croyance", gardant le terme de "foi" pour le moyen autre que l'application ou pratique religieuse - obéissance soumise - comme fondement pour plaire à Dieu. En ce sens la croyance est religiosité, qui se vit dans notre âme, alors que la foi est spiritualité, qui met en contact avec Dieu "en esprit et en vérité", dit Jésus.

Tout le chapitre 4 de Romains est important à comprendre :
"Que dirons-nous donc qu'Abraham, notre père, a obtenu selon la chair (en raison d'efforts et d'actes d'obéissance venant de sa nature charnelle) ?2 Si Abraham a été justifié par les oeuvres, il a sujet de se glorifier, mais non devant Dieu.3 Car que dit l'Écriture ? Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice (compté comme une justice).4 Or, à celui qui fait une oeuvre, le salaire est imputé, non comme une grâce, mais comme une chose due ;5 et à celui qui ne fait point d'oeuvre, mais qui croit en celui qui justifie l'impie, sa foi lui est imputée à justice.6 De même David exprime le bonheur de l'homme à qui Dieu impute la justice sans les oeuvres (que constitue l'obéissance servile à la loi) :7 Heureux ceux dont les iniquités sont pardonnées, Et dont les péchés sont couverts !8 Heureux l'homme à qui le Seigneur n'impute pas son péché !9 Ce bonheur n'est-il que pour les circoncis, ou est-il également pour les incirconcis ? Car nous disons que la foi fut imputée à justice à Abraham.10 Comment donc lui fut-elle imputée ? Était-ce après, ou avant sa circoncision ? Il n'était pas encore circoncis, il était incirconcis.11 Et il reçut le signe de la circoncision, comme sceau de la justice qu'il avait obtenue par la foi quand il était incirconcis, afin d'être le père de tous les incirconcis qui croient, pour que la justice leur fût aussi imputée,12 et le père des circoncis, qui ne sont pas seulement circoncis, mais encore qui marchent sur les traces de la foi de notre père Abraham quand il était incirconcis.13 En effet, ce n'est pas par la loi que l'héritage du monde a été promis à Abraham ou à sa postérité, c'est par la justice de la foi.14 Car, si les héritiers le sont par la loi, la foi est vaine, et la promesse est anéantie,15 parce que la loi produit la colère, et que là où il n'y a point de loi il n'y a point non plus de transgression.16 C'est pourquoi les héritiers le sont par la foi, pour que ce soit par grâce, afin que la promesse soit assurée à toute la postérité, non seulement à celle qui est sous la loi, mais aussi à celle qui a la foi d'Abraham, notre père à tous, selon qu'il est écrit :17 Je t'ai établi père d'un grand nombre de nations. Il est notre père devant celui auquel il a cru, Dieu, qui donne la vie aux morts, et qui appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient.18 Espérant contre toute espérance, il crut, en sorte qu'il devint père d'un grand nombre de nations, selon ce qui lui avait été dit : Telle sera ta postérité.19 Et, sans faiblir dans la foi, il ne considéra point que son corps était déjà usé, puisqu'il avait près de cent ans, et que Sara n'était plus en état d'avoir des enfants.20 Il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu ; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu,21 et ayant la pleine conviction que ce qu'il promet il peut aussi l'accomplir.22 C'est pourquoi cela lui fut imputé à justice.23 Mais ce n'est pas à cause de lui seul qu'il est écrit que cela lui fut imputé ;24 c'est encore à cause de nous, à qui cela sera imputé, à nous qui croyons en celui qui a ressuscité des morts Jésus notre Seigneur,25 lequel a été livré pour nos offenses, et est ressuscité pour notre justification."

Romains 7 "21 Je trouve donc cette loi en moi que si je veux faire le bien, c'est le mal qui est d'abord à ma portée. 22 Car je prends plaisir à la loi de Dieu, dans mon for intérieur, 23 mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon intelligence et qui me rend captif de la loi du péché qui est dans mes membres. 24 Malheureux que je suis! Qui me délivrera de ce corps de mort? Et voilà la réponse finale au problème existentiel et éternel de l'homme : 25 Grâces soient rendues à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur!…

Ouf ! Il y a une réponse !

1 – PAR LE CHRIST JÉSUS

Matthieu 5 "17 Ne pensez pas que je sois venu abolir la loi ou les prophètes. Je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. 18 En vérité je vous le dis, jusqu’à ce que le ciel et la terre passent, pas un seul iota, pas un seul trait de lettre de la loi ne passera, jusqu’à ce que tout soit arrivé. 19 Celui donc qui violera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux, mais celui qui les mettra en pratique et les enseignera, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. 20 Car je vous le dis, si votre justice n’est pas supérieure à celle des scribes et des Pharisiens, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux."
Romains 10 "4 Car Christ est la fin de la loi, pour la justification de tous ceux qui croient."
Romains 5 "6 Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies.7 A peine mourrait-on pour un juste ; quelqu'un peut-être mourrait-il pour un homme de bien.8 Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.9 A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère.10 Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie.11 Et non seulement cela, mais encore nous nous glorifions en Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, par qui maintenant nous avons obtenu la réconciliation."

- sur la base et principe du SACRIFICE expiatoire (qui expie, qui paye à notre place) et propitiatoire (qui nous est propice, qui nous met en paix avec Dieu), où une victime est ou se substitue à un coupable, prenant sur elle sa condamnation. Dès lors la victime meurt pour que le coupable puisse continuer à vivre.

Cette loi de salut, de retour à Dieu, à travers une substitution, apparaît pour la 1ère fois après qu'Adam et Eve aient désobéi (transgressé) et appris les sanctions qui, outre leur mort spirituelle immédiate, allaient les suivre et s'appliquer ensuite à toute leur descendance : Genèse ch. 3, vers. 21.

Ce principe de "rédemption" est transmis oralement et appliquée régulièrement par les générations suivantes, avant de se perdre au temps de Noé où il reste le seul à se souvenir et à offrir encore à Dieu des sacrifices qu'il agrée.

Le principe est expliqué plus tard à partir de Moïse qui reçoit la loi promulguée par les anges : la vie ou âme des êtres vivants tient à leur sang ("est dans le sang"), et donc une substitution est possible lorsqu'un être humain condamné par quelque faute offre pour son pardon à sa place la vie qu'on prend (qu'on ôte) à une victime, elle innocente, du règne animal (un agneau, une tourterelle ou autre jeune animal). Le sacrifice permet au coupable qui devrait mourir de continuer à vivre - la mort devant être comprise comme étant de l'ordre spirituel (on est morts à Dieu) ou de la dimension physique (ce qui un terme à notre couple problématique corps/âme). On appelle aussi ce principe "loi du talion" : "oeil pour oeil, mort pour mort, vie pour vie".
Hébreux 9 "22 Et presque tout, d'après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n'y a pas de pardon."

On peut imaginer la boucherie inouïe que pouvaient être les sacrifices accomplis, en un même lieu - à raison d'un sacrifice par faute ! - pour des populations de milliers et millions de personnes !...

Et donc un jour le prophète Jean-le-baptiseur annonce, voyant Jésus venir : Jean 1 "29 Voici l'Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde." Voici le sacrifice ultime !
Ce que le prophète Esaïe avait reçu comme révélation et vue prophétique environ 700 ans plus tôt :
Esaïe 52 "1 Qui a cru à ce qui nous était annoncé ? Qui a reconnu le bras de l'Éternel ? 2 Il s'est élevé devant lui comme une faible plante, Comme un rejeton qui sort d'une terre desséchée ; Il n'avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n'avait rien pour nous plaire. 3 Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l'avons dédaigné, nous n'avons fait de lui aucun cas. 4 Cependant, ce sont nos souffrances qu'il a portées, C'est de nos douleurs qu'il s'est chargé ; Et nous l'avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. 5 Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités ; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.6 Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie ; Et l'Éternel a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous. 7 Il a été maltraité et opprimé, Et il n'a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu'on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent ; Il n'a point ouvert la bouche. 8 Il a été enlevé par l'angoisse et le châtiment ; Et parmi ceux de sa génération, qui a cru Qu'il était retranché de la terre des vivants Et frappé pour les péchés de mon peuple ? 9 On a mis son sépulcre parmi les méchants, Son tombeau avec le riche, Quoiqu'il n'eût point commis de violence Et qu'il n'y eût point de fraude dans sa bouche. 10 Il a plu à l'Éternel de le briser par la souffrance... Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché, Il verra une postérité et prolongera ses jours ; Et l'oeuvre de l'Éternel prospérera entre ses mains. 11 A cause du travail de son âme, il rassasiera ses regards ; Par sa connaissance mon serviteur juste justifiera beaucoup d'hommes, Et il se chargera de leurs iniquités. 12 C'est pourquoi je lui donnerai sa part avec les grands ; Il partagera le butin avec les puissants, Parce qu'il s'est livré lui-même à la mort, Et qu'il a été mis au nombre des malfaiteurs, Parce qu'il a porté les péchés de beaucoup d'hommes, Et qu'il a intercédé pour les coupables."
"Qu'il a intercédé pour les coupables" signifie que Jésus, après être mort pour expier par avance tous les péchés que les hommes pouvaient commettre et voulaient en être pardonnés, est ressuscité et règne actuellement dans la sphère divine comme intercesseur (ou sacrificateur), c'est-à-dire se tenant entre Dieu et nous pour obtenir par ses demandes auprès de Dieu le Père que nous soyons épargner de la mort par la vertu de son sang versé lors de sa flagellation et de sa crucifixion.

Galates 3 "13 Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous - car il est écrit: Maudit soit quiconque est pendu au bois - 14 afin que, pour les païens, la bénédiction d’Abraham se trouve en Jésus-Christ et que, par la foi, nous recevions la promesse de l’Esprit."
Hébreux 9 "11 Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir ; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n'est pas construit de main d'homme, c'est-à-dire, qui n'est pas de cette création ;12 et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle.13 Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d'une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair,14 combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s'est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant !...
27 Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement,28 de même Christ, qui s'est offert une seule fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l'attendent pour leur salut."

Hébreux 2 "9 celui qui a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d'honneur à cause de la mort qu'il a soufferte, afin que, par la grâce de Dieu, il souffrît la mort pour tous.10 Il convenait, en effet, que celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait conduire à la gloire beaucoup de fils, élevât à la perfection par les souffrances le Prince de leur salut...14 Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c'est à dire le diable,15 et qu'il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude."

Une pause méditative : https://www.youtube.com/watch?v=GCmLQtx4sKQ&index=27&list=RDdYtJU4MEDVQ

3 - PAR NOTRE FOI PERSONNELLE

Galates 2 "16 Sachant que l’homme n’est pas justifié par les œuvres de la loi, mais par la foi en Christ-Jésus, nous aussi nous avons cru en Christ-Jésus, afin d’être justifiés par la foi en Christ, et non par les œuvres de la loi, parce que nul ne sera justifié par les œuvres de la loi. 17 Mais si, en cherchant à être justifiés par Christ, nous étions nous aussi trouvés pécheurs, Christ serait donc serviteur du péché? Certes non! 18 Car, si je rebâtis les choses que j’ai détruites, je me constitue moi-même transgresseur; 19 en effet, par la loi, moi-même je suis mort à la loi, afin de vivre pour Dieu. 20 Je suis crucifié avec Christ, et ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ, qui vit en moi; ma vie présente dans la chair, je (la) vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. 21 Je ne rejette pas la grâce de Dieu; car si la justice (s’obtient) par la loi, Christ est donc mort pour rien."
Galates 3. "2 Voici seulement ce que je veux apprendre de vous: Est-ce en pratiquant la loi que vous avez reçu l’Esprit, ou en écoutant avec foi? 3 Etes-vous tellement insensés? Après avoir commencé par l’Esprit, allez-vous maintenant finir par la chair? 4 Avez-vous fait tant d’expériences en vain? Si du moins c’est en vain! - Celui qui vous accorde l’Esprit, 5 et qui opère des miracles parmi vous, le fait-il donc parce que vous pratiquez la loi, ou parce que vous écoutez avec foi? 6 Ainsi, Abraham crut Dieu, et cela lui fut compté comme justice. 7 Reconnaissez-le donc; ceux qui ont la foi sont fils d’Abraham. 8 Aussi l’Écriture, prévoyant que Dieu justifierait les païens par la foi, a d’avance annoncé cette bonne nouvelle à Abraham: Toutes les nations seront bénies en toi; 9 de sorte que ceux qui ont la foi sont bénis avec Abraham le croyant. 10 Tous ceux en effet qui dépendent des œuvres de la loi sont sous la malédiction, car il est écrit: Maudit soit quiconque n’observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, pour l
e mettre en pratique."

Romains 1 "16 Je n’ai point honte de l’Évangile: c’est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec (= tous ceux qui peuvent comprendre), 17 parce qu’en lui est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi; selon qu’il est écrit: Le juste vivra par la foi."

1Jean 1 "La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c'est que Dieu est lumière, et qu'il n'y a point en lui de ténèbres.6 Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité.7 Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.8 Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous.9 Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.10 Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n'est point en nous.
2 "Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste.2 Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés..."

Romains 5 "1 Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ,2 à qui nous devons d'avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l'espérance de la gloire de Dieu.3 Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l'affliction produit la persévérance,4 la persévérance la victoire dans l'épreuve, et cette victoire l'espérance.5 Or, l'espérance ne trompe point, parce que l'amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint Esprit qui nous a été donné."

Colossiens 2 "13 Vous qui étiez morts (mort spirituelle, de notre esprit) par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses; 14 il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a éliminé en le clouant à la croix; 15 il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix."

> Les 4 FORCES DE LA CROIX :
- Contre la loi du péché (intérieure) : pardon et délivrance (convoitise)...
- Contre Satan et ses démons et autres esprits (extérieur ou intérieur) (tentations et influences diverses) : résistance et délivrance...
- Contre la loi de la mort : La (1ère) résurrection (ou enlèvement)...
- Contre l'esprit du monde (extérieur) : Comme en tout l'Esprit de Dieu...

1Corinthiens 1 "23 nous, nous prêchons Christ crucifié, scandale pour les Juifs et folie pour les païens, 24 mais pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs, Christ, puissance de Dieu et sagesse de Dieu. 25 Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes. 26 Considérez, frères, comment vous avez été appelés: il n’y a parmi vous ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles. 27 Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes; 28 Dieu a choisi les choses viles du monde, celles qu’on méprise, celles qui ne sont pas, pour réduire à rien celles qui sont, 29 afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu. 30 Or, c’est par lui que vous êtes en Christ-Jésus qui, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, et aussi justice, sanctification et rédemption, 31 afin, comme il est écrit: Que celui qui se glorifie se glorifie dans le Seigneur."

Actes 2 "32 C'est ce Jésus que Dieu a ressuscité ; nous en sommes tous témoins.33 Élevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père le Saint Esprit qui avait été promis, et il l'a répandu, comme vous le voyez et l'entendez.36 Que toute la maison d'Israël (et tous les hommes à la suite) sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié.
13 "37 celui que Dieu a ressuscité n'a pas vu la corruption.38 Sachez donc, hommes frères, que c'est par lui que le pardon des péchés vous est annoncé,39 et que quiconque croit est justifié par lui de toutes les choses dont vous ne pouviez être justifiés par la loi de Moïse."
37 Après avoir entendu ce discours, ils eurent le coeur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres : Hommes frères, que ferons-nous ?38 Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint Esprit.39 Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.40 Et, par plusieurs autres paroles, il les conjurait et les exhortait, disant : Sauvez-vous de cette génération perverse."

D'où il résulte : Romains 8. "1 Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Christ-Jésus, qui marchent non selon la chair mais selon l’Esprit. 2 En effet, la loi de l’Esprit de vie en Christ-Jésus m’a libéré de la loi du péché et de la mort. 3 Car - chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force - Dieu, en envoyant à cause du péché son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, a condamné le péché dans la chair; 4 et cela, pour que la justice prescrite par la loi soit accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’Esprit. 5 En effet, ceux qui vivent selon la chair ont les tendances de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’Esprit ont celles de l’Esprit. 6 Avoir les tendances de la chair, c’est la mort; avoir celles de l’Esprit, c’est la vie et la paix. 7 Car les tendances de la chair sont ennemies de Dieu, parce que la chair ne se soumet pas à la loi de Dieu, elle en est même incapable. 8 Or ceux qui sont sous l’emprise de la chair ne peuvent plaire à Dieu. 9 Pour vous, vous n’êtes plus sous l’emprise de la chair, mais sous celle de l’Esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas. 10 Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l’esprit est vie à cause de la justice. 11 Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité le Christ-Jésus d’entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous. 12 Ainsi donc, frères, nous sommes débiteurs, mais non de la chair, pour vivre encore selon la chair. 13 Si vous vivez selon la chair, vous allez mourir; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez, 14 car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. 15 Et vous n’avez pas reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte, mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions: Abba! Père! 16 L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. 17 Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d’être aussi glorifiés avec lui."

Romains 10 "3 En ignorant la justice de Dieu, et en cherchant à établir leur propre justice, ils (ceux qui se donnent pour moyen de parvenir au pardon de leurs fautes et de plaire à Dieu leur religion) ne se sont pas soumis à la justice de Dieu; 4 car Christ est la fin de la loi, en vue de la justice pour tout croyant. 5 Moïse écrit: “L’homme qui veut s’assurer la faveur de Dieu par l’accomplissement de la Loi devra obéir parfaitement à tout ce qu’elle ordonne: Ainsi seulement il accédera à la vie”. 6 Le langage de la foi est tout différent: “Pourquoi te proposer l’impossible? Pourquoi vouloir escalader le ciel?” Le Christ n’en est-il pas descendu? 7 Pourquoi te demander: “Qui ira dans l’abîme?” Le Christ n’est-il pas ressuscité des morts? 8 Que dit donc la justice reçue par la foi? “La Parole de Dieu est toute proche de toi, elle est dans ta bouche et dans ton coeur”. Or, il ne s’agit de rien d’autre que de la Parole que nous annonçons et à laquelle il suffit de croire. 9 En effet, si de “ta bouche”, tu professes que “Jésus est Seigneur”, et si, de tout “ton coeur”, tu crois que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé, 10 car celui qui, de tout son cœur, a placé sa confiance en Dieu, a été déclaré juste par lui. Celui qui, de sa bouche a rendu témoignage à sa foi, Dieu l’a sauvé. 11 C’est aussi ce que dit l’Ecriture: “Quiconque attend tout de Dieu et place en lui sa confiance ne sera pas déçu”. 12 S’il est dit “quiconque”, c’est donc que Dieu ne fait pas de différence entre les hommes (Juifs et non-Juifs). Il est le Maître du monde, le Seigneur de tous, et il distribue généreusement ses trésors à tous ceux qui les lui demandent, 13 car il est écrit: “quiconque l’invoquera comme Seigneur sera sauvé”.

Avez-vous vu ce pas intérieur à faire qui permet de trouver en Jésus un Sauveur qui pardonne ? Est-il déjà, maintenant, le Sauveur qui vous rachète des exigences de la religion, la rendant obsolète par l'alliance nouvelle opérée par Christ ?... Le Sauveur qui substitue à votre conscience partielle la vue plus large et dynamique et force de son Esprit ?

Merci de me tenir au courant si vous vivez une réelle expérience de foi qui sauve. Soyez encore béni(e).

https://www.youtube.com/watch?v=eHgaJFEgUk8&list=RDdYtJU4MEDVQ&index=41

4ème PARTIE

voir, viser et tiirer juste pour gagner le but...
voir, viser et tiirer juste pour gagner le but...

SYNTHÈSE : LA LOI DE L'AMOUR

1 - AVANT LA FOI on est tous dans un ENFERMEMENT quelconque :
- expressément religieux (d'autant qu'on se passionne pour notre religion) ;
- ou par quelque objet (dont on est devenu addict) ;
- ou personne (qu'on idolâtre, c'est-à-dire qu'on élève à tort sur un piédestal d'où l'idole ne peut que tomber – elle-même et/ou dans notre cœur) ;
chacune de ces réalités exerçant sa force à sa manière, au final culpabilisant ou démoralisant, séduisant - jusqu'à nous faire perdre contact avec la réalité la plus immédiate - tant que l'emprise n'est pas perçue comme une véritable calamnie...

Et cela peut durer toute cette existence ! Chacun pouvant mourir sous la puissance de telle ou telle vue et relation pécheresses
, parfois dans des conséquences dramatiques. Pécheresses en ce qu'elles empêchent de "voir" Dieu vivant et de relationner avec lui...


- Concernant la religion : Romains 7 "1 Ignorez-vous, frères - je parle à des gens qui connaissent la loi - que la loi régit l’homme, aussi longtemps qu’il vit? 2 Ainsi, une femme mariée est liée par la loi à son mari tant qu’il est vivant; mais si le mari meurt, elle est dégagée de la loi qui la liait à son mari. 3 Si donc, du vivant de son mari, elle devient la femme d’un autre homme, elle sera appelée adultère, mais si le mari meurt, elle est libérée de la loi: elle n’est donc pas adultère en devenant la femme d’un autre."

- Concernant une emprise autre quelconque :
2Pierre 2 "19 Car chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui."
Jean 8 "34 En vérité, en vérité, j
e vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché.35 Or, l'esclave ne demeure pas toujours dans la maison ; le fils y demeure toujours.36 Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres. Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n'obéissez pas à ses convoitises."

Romains 6 "13 Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d'iniquité ; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice.14 Car le péché n'aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce.15 Quoi donc ! Pécherions-nous, parce que nous sommes, non sous la loi, mais sous la grâce ? Loin de là !16 Ne savez-vous pas qu'en vous livrant à quelqu'un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l'obéissance qui conduit à la justice ?17 Mais grâces soient rendues à Dieu de ce que, après avoir été esclaves du péché, vous avez obéi de coeur à la règle de doctrine dans laquelle vous avez été instruits.18 Ayant été affranchis du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice. -19 Je parle à la manière des hommes, à cause de la faiblesse de votre chair. -De même donc que vous avez livré vos membres comme esclaves à l'impureté et à l'iniquité, pour arriver à l'iniquité, ainsi maintenant livrez vos membres comme esclaves à la justice, pour arriver à la sainteté. 20 Car, lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l'égard de la justice.21 Quels fruits portiez-vous alors ? Des fruits dont vous rougissez aujourd'hui. Car la fin de ces choses, c'est la mort.22 Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle.23 Car le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur."


2 – APRÈS QUE LA FOI QUI EST VIE (PAR L'ESPRIT) SOIT VENUE on accède à
- la force d'AIMER (Objectif n° 1), qui nous est communiquée ;
- une vue éclairée sur le Réel, pour juger de tout (sans juger négativement, sans critiquer), 1 Jean 4.1 ;
- toutes choses nouvelles qui nous viennent ("des arrhes") de l'Esprit de Dieu qu'on a reçu...

Matthieu 22 "36 Maître, quel est le grand commandement de la loi? 37 Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. 38 C’est le premier et le grand commandement. 39 Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 40 De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes."

Est-ce qu'on peut commander ou être commandé à aimer ? L'amour peut-il résulter DIRECTEMENT d'UN COMMANDEMENT A OBSERVER ? Certainement non !
Mais cette forme qu'est le commandement vise à exprimer tout le désir divin inclus dans sa volonté du bien qu'il aimerait partager avec nous. De là notre désir - ou pas - de vouloir aimer plutôt que vivre le cœur sec, insensible, froid, mort, plutôt que
d'entretenir des rancœurs, du ressentiment, du non-pardon, du mépris, de la haine, des désirs de vengeance, etc... qui nous pourrissent (effectivement) le corps et l'âme.

Romains 13 "8 Ne devez rien à personne, si ce n’est de vous aimer les uns les autres; car celui qui aime les autres a accompli la loi. 9 En effet (les commandements): Tu ne commettras pas d’adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne commettras pas de vol, tu ne rendras pas de faux témoignage, tu ne convoiteras pas, et tout autre commandement se résument dans cette parole: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 10 L’amour ne fait pas de mal au prochain: L'AMOUR EST DONC L'ACCOMPLISSEMENT DE LA LOI."

On pourrait arrêter là ! C'est le point culminant, comme un Éverest de l'existence à atteindre. Rien de plus haut puisque Jésus va jusqu'à d
ire d'aimer ses ennemis - non de les haïr ou tuer !...

Voilà la PLATEFORME de l'Himalaya spirituel sur laquelle on est invités à monter et tenir :
Luc 6 "27 je vous dis, à vous qui m'écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent,28 bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent.29 Si quelqu'un te frappe sur une joue, présente-lui aussi l'autre. Si quelqu'un prend ton manteau, ne l'empêche pas de prendre encore ta tunique.30 Donne à quiconque te demande, et ne réclame pas ton bien à celui qui s'en empare.31 Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux.32 Si vous aimez ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on ? Les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment.33 Si vous faites du bien à ceux qui vous font du bien, quel gré vous en saura-t-on ? Les pécheurs aussi agissent de même.34 Et si vous prêtez à ceux de qui vous espérez recevoir, quel gré vous en saura-t-on ? Les pécheurs aussi prêtent aux pécheurs, afin de recevoir la pareille.35 Mais aimez vos ennemis, faites du bien, et prêtez sans rien espérer. Et votre récompense sera grande, et vous serez fils du Très Haut, car il est bon pour les ingrats et pour les méchants.36 Soyez donc miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux.37 Ne jugez point, et vous ne serez point jugés ; ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés ; absolvez, et vous serez absous.38 Donnez, et il vous sera donné : on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde ; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis.

Et qui peut quelque chose de cet ordre SANS l'ESPRIT de DIEU HABITANT ET ÉTANT LAISSÉ LIBRE D'ÊTRE ET D'AGIR EN NOUS ?
C'est lui qui révèle que LE FONDEMENT DE LA FOI A CET ENDROIT, c'est que la mort de Christ sur la croix c'est AUSSI, c'est EN FAIT, LA MORT DE LA FORCE DU PÉCHÉ EN NOUS - ce que la Bible appelle aussi notre VIEIL HOMME :
1Corinthiens 6 "19 Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ?20 Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corp
s et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu."
Romains 8 "2 En effet, la loi de l'esprit de vie en Jésus Christ (nous) affranchi(t) de la loi du péché et de la mort.3 Car -chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force- Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché,4 et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l'esprit.5 Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s'affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l'esprit s'affectionnent aux choses de l'esprit.6 Et l'affection de la chair, c'est la mort, tandis que l'affection de l'esprit, c'est la vie et la paix ;7 car l'affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu'elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu'elle ne le peut même pas.8 Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu.9 Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'esprit, SI DU MOINS L'ESPRIT DE DIEU HABITE EN VOUS. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.10 Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l'esprit est vie à cause de la justice.11 Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d'entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.12 Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair.13 Si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez,14 car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu.15 Et vous n'avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte ; mais vous avez reçu un Esprit d'adoption, par lequel nous crions : Abba ! Père !16 L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.17 Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être glorifiés avec lui.18 J'estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous."
1Jean 4 "1 Bien-aimés, n'ajoutez pas foi à tout esprit ; mais éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.2 Reconnaissez à ceci l'Esprit de Dieu : tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair est de Dieu ;3 et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n'est pas de Dieu, c'est celui de l'antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde."
Romains 6 "1 Que dirons-nous donc ? Demeurerions-nous dans le péché, afin que la grâce abonde ?2 Loin de là ! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché ?3 Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus Christ, c'est en sa mort que nous avons été baptisés ?4 Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.5 En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection,6 sachant que notre VIEIL HOMME (loi du péché) a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché ;7 car celui qui est mort est libre du péché.8 Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui,9 sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt plus ; la mort n'a plus de pouvoir sur lui.10 Car il est mort, et c'est pour le péché qu'il est mort une fois pour toutes ; il est revenu à la vie, et c'est pour Dieu qu'il vit.11 Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus Christ.12 Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n'obéissez pas à ses convoitises."
Colossiens 3 "1 Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d'en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu.2 Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre.3 Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu.4 Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire.5 Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l'impudicité, l'impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie.6 C'est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion,7 parmi lesquels vous marchiez autrefois, lorsque vous viviez dans ces péchés.8 Mais maintenant, renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l'animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles déshonnêtes qui pourraient sortir de votre bouche.9 Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses oeuvres, 10 et ayant revêtu l'homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l'image de celui qui l'a créé.11 Il n'y a ici ni Grec ni Juif, ni circoncis ni incirconcis, ni barbare ni Scythe, ni esclave ni libre ; mais Christ est tout et en tous.12 Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous d'entrailles de miséricorde, de bonté, d'humilité, de douceur, de patience.13 Supportez-vous les uns les autres, et, si l'un a sujet de se plaindre de l'autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi.14 Mais par-dessus toutes ces choses revêtez-vous de la charité, qui est le lien
de la perfection."

Êtes-vous ENTRÉ(E) dans cette DIMENSION DE LA VIE ?...
C'est toute la plénitude qui rejoint le sens de notre existence et présence ici.
Soyez encore béni(e) pour recevoir au mieux la connaissance, des révélations, et de l'abondance qui se trouve dans ce dessein rédempteur divin élaboré pour notre éternisation magnifique. - On peut maintenant mesurer en quoi cela est tout autre que d'"avoir une religion" (même qui nous passionne) ou une passion plus terr
e-à-terre pour quelque objet ou idole de chair).

http://www.toucherlalumiere.info/pages/PRIEREGUIDE_pour_PAIX_avec_DIEU-5123593.html

https://www.youtube.com/watch?v=1fK-xW_VOZc

Étude : SPIRITUALITÉ contre RELIGIOSITÉ - GRÂCE DE DIEU vs LOI DE RELIGION !? COMPRÉHENSION ET MOYEN POUR GAGNER CET ÉTRANGE MATCH, AFIN D'ÊTRE ENRÔLÉ-E DANS LA MEILLEURE PROPOSITION DIVINE...

La LOI ou religion-système quelconque, c'est comme le nœud de cette image : le colt représente la force de la LOI DU PÉCHÉ ET DE LA MORT en nous. Une simple pression sur la gâchette - initiée par nous-même, par une circonstance ou une tentation, peut faire...

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 05:40

Bientôt va arriver tout un développement sur cette thématique, essentielle à une existence le plus possible réussie - c'est-à-dire qui entre dans le dessein rédempteur global de Dieu et dans son projet tout personnel pour nous - pour vous !...
Bonne journée. Soyez béni-e.
Un chant qui est peut-être déjà le vôtre, ou peut le devenir : https://www.youtube.com/watch?v=GgJB9bynRWo&list=RDdYtJU4MEDVQ&index=26

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche