Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 14:09

 

Même si le mal est dans le coeur de l'autre ton semblable,
ce n'est pas à toi à l'en déloger
...sauf par l'amour
ET
le combat spirituel - qui doit d'abord se passer dans ton propre coeur.

 

Articles précédents (notamment explicatifs) ici en vert cliquable > -1- et -2- - Listes précédentes liées.

Je ne fais état ici que d'événements ponctuels médiatisés (tels qu'ils peuvent communément nous parvenir des quatre coins de la planète)...

La Bible dit que "le monde entier est assujetti à la puissance du poneros* - du mal ou Malin." Globalement, tout ce qui touche pour notre part à la corruption (de soi-même et/ou en position d'autorité), abus de pouvoirs, égoïsme, manipulations, exploitations (notamment des personnes) par cupidité, violences, méchancetés, perversités (commerciales, sexuelles, idéologiques, religieuses), orgueil, mégalomanie, passions (dépendances ou tromperies), occultisme, état dépressif, liens générationnels...

En journalisme, on parle de "mort kilométrique" ! Ce qui fait que l'impact de l'information de la mort sur notre conscience suit un ratio entre le nombre de morts et la distance à laquelle l'événement se produit par rapport à nous. Et bien sûr les médias tiennent compte de ce processus psychologique - sans que ce soit le seul - pour livrer leurs infos. 

31 mai 2017 : Kaboul (Afghanistan) : Dans le quartier super sécurisé des ambassades, un camion citerne bourré d'explosifs (1,5 tonne estimé) peut franchir plusieurs barrages avant de faire 90 morts et plus de 450 blessés.

En fait, c'est la guerre en Afghanistan, et la guerre est une activité qui peut être initiée par des hommes dont les mauvais penchants ont été nourris au lieu de contrés, sur la base d'intérêts (ou pseudo-intérêts) ou de causes qu'ils font leur.
Et dans ce "jeu" des ego qui s'égarent, les démons trouvent aussi des terrains de "jeu" - un jeu qui rejoint celui des hommes, mais avec des buts qui ne se recoupent pas du tout sur l'essentiel : Hommes et esprits ou anges rebelles sont foncièrement ennemis.

1er juin : Attentat aux Philippines, dans le casino d'un complexe hôtelier de la banlieue de Manille. Au moins 38 personnes sont mortes par la fumée et le feu mis aux tapis de jeu. Plus de 70 blessés.
"Nous demandons vos prières en ces temps difficiles", a écrit la direction de l'hôtel sur Twitter. Certes, mais convertissez-vous et changez de vie, répond Dieu en pareille circonstance... à tous ceux qui sont en contact avec l'événement ou en sont informés. On ne peut vivre selon les passions de notre chair ou des addictions démoniaques et compter que Dieu arrêtent les jugements quand ils tombent ! Certes il est le consolateur, mais surtout il veut être le directeur (le coach) de nos destinées que nous exposons - dans l'inconscience, l'ignorance, les passions débridées (par l'argent et/ou l'alcool) - aux souffrances et à la mort en rapport de ce que nous vivons loin de lui et de ses préceptes de vie.

Parallèlement à cet attentat, c'est une véritable guerre comme les démons en raffolent, qui se poursuit dans ce pays - et d'autres comme on le sait - entre un pouvoir et des rebelles, des affrontements qui en réalité sont largement des guerres (dites) de religion, animées et alimentées par des esprits religieux et/ou mécréants. 

3 juin : Panique monstre sr une place de Turin en Italie :  + de 1 500 blessés. On ne sait pas ce qu'a été le point de départ... si ce n'est que la peur a agi, le sentiment d'insécurité que les divers attentats et le lâcher de démons sur l'Europe a pu déclencher, même à partir de rien (un pétard ou un cri).
Un accident-symptôme qui montre que la planète est infectée par toujours plus de forces mauvaises, capables de produire des réactions... mauvaises elles aussi. La vérité c'est que la force psychique qu'on veut se donner en réaction au mal subi (comme on entend ici et là), ne peut en fait supporter la réalité occulte qui nous confronte et veut créer en nous un conditionnement de moutons qui acceptent de se laisser parquer sous une même houlette (autorité)...

3 juin : Nouvel attentat à Londres*** : 10 morts (7 + les 3 assaillants), 48 blessés. Ce qui m'interroge c'est qu'il s'agit d'une seconde attaque sur un pont, comme il y a trois mois. Voyant cela devant Dieu, j'ai la pensée de l'intelligence machiavélique qui préside à ce choix : sur un pont il n'y a pas de maisons où se cacher ! Ici que des rambardes ou parapets qui empêchent de fuir, sinon de sauter dans la Tamise et peut-être s'y noyer...

C'est aussi qu'on s'est tellement glorifiés de la solidarité des habitants qui ouvraient leurs maisons... que ce n'est pas tombé que dans de bonnes oreilles ! Et on est là au coeur du problème de fond de la condition du moyen-occidental (européen) :
1/ Ayant globalement perdu le sentiment de Dieu, on n'a plus la moindre image du mal en ce qui nous concerne.

2/ Il en résulte que ce ne sont que des victimes dites innocentes - on est tous des innocents !? - qui sont frappées aveuglément par des méchants haineux. Le mal n'est plus vu que d'un côté.

3/ Donc il n'est pas question de s'humilier de ce qu'on est atteint.  De ce que, quelque part, on est certainement coupable de quelque chose de mal qu'on a commis ou qu'on vit.

4/ Donc pas de repentance, pas de moyen pour l'Esprit de Dieu de nous éclairer - ceux qui restent - pour que nous puissions réagir de manière à faire s'arrêter le mal qui vient nous toucher. Pas de repentance globale, de la part des gouvernements. Mais peut-être des repentances individuelles - qui ont la vertu de ramener qui a fauté sous la couverture du Dieu véritable. C'est la raison pour laquelle Dieu permet que le mal sévisse, surtout en forme de jugement.

5/ De quel Dieu parlent les uns et les autres ? Est-il celui qui commandite ces scènes d'horreur et de terreur ? Existe-t-il seulement un Dieu ?... Un des aspects de l'horreur ou de la sidération, c'est qu'on soit si ignorant et inconséquent sur ce point central de ce qui constitue le Réel dans sa plus grande globalité : Y a-t-il un Dieu créateur, OUI ou NON !?

Quand donc l'Ecole d'une nation
- ne se donne plus la responsabilité de parler de Dieu (alors même que ce qu'elle est ne s'est construit que sur ce fondement !),
- ni ne cherche en quoi on peut SAVOIR à son sujet et expérimenter sa réalité vivante et agissante en revenant à lui,
à quel dieu peut-on se retrouver confrontés, sans chance de réussir contre lui, sinon à Satan et tels ou tels corps de ses armées célestes sévissant parmi nous ? La réalité que nos yeux voient, que nos oreilles entendent, n'est rien d'autre !

6 juin : à Paris, sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame, agression au marteau de 3 policiers : un est blessé ainsi que l'assaillant en riposte.

7 juin : en Iran, à Téhéran, 2 attentats coordonnés ont fait 13 morts et 46 blessés sans compter les terroristes tués.
Politique et religion s'entrecroisent, s'emmêlent.

Les démons-maîtres de Satan vont de plus en plus jouer leur va-tout selon leur volonté individuelle de conquête planétaire. Selon le synopsis biblique lu dans sa phase apocalyptique, suivra, après et avant des événements autrement plus terribles et terrifiants, un temps d'entente et de coalition démoniaque dans leur ciel, ce qui produira une plage de paix inhabituelle sur terre (de 3 ans et demi)...
"Faute de connaissance, dit l'Eternel-Dieu, mon peuple meurt". Sans ce regard spirituel sur le Réel et les événements importants qui nous affectent, nous ne sommes capables que de nous entre-tuer.

Dès lors qu'on ne sait pas ou voulons pas savoir, on se trompe d'ennemi. Comment alors empêcher des jeunes (désoeuvrés et pleins de vie, rendus assez intelligents pour disposer d'autonomie) de trouver dans la révolte un moyen d'exister - d'autant plus facile que la révolte est une expression tout à fait naturelle de l'homme pécheur que nous sommes tous ?

Comment les empêcher de s'unir corps et âme à Satan ou autres esprits maléfiques oeuvrant incognito via des intermédiaires humains qui ne savent pas eux-mêmes à qui ils se soumettent en se faisant leader ou instrument de mouvements assassins ?

Comment tourner les (jeunes) générations vers le Dieu vivant et vrai pour qu'ils trouvent le manque naturel et surnaturel qui est le nôtre : de son Esprit, de sa lumière (de sa paix, etc...). Jésus n'a-t-il pas dit "Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie." ?
Les témoignages** manquent-ils que le Dieu de la Rédemption existe et peut transformer des existences, faire passer des personnes de toutes origines de la domination du mal dans le camp du bien... et non le contraire ?

 

Pour comprendre ce qui se vit sous nos yeux, on peut prendre une image : on en est à voir le méchant seulement chez l'homme qui gifle sa femme parce qu'elle l'a trompée, ou son enfant qui a encore volé dans un magasin, sans mettre en cause... la cause ! Sans même penser qu'il puisse y en avoir une. Parce que le mal vu, terminal, est mal, on ne cherche pas ce qui peut en avoir été le déclencheur, qui est mal également - même si ce n'est pas du tout le même.

Il n'est pas question d'excuser, de justifier un attentat, il est question de se dire qu'il y a des causes, réelles, et que ne pas vouloir savoir, c'est rester coupable et exposé à une poursuite de représailles. Dire que l'amour suffit à désarmer l'ennemi démoniaque, ne peut que l'irriter et faire chercher plus encore comment "calmer notre joie" que ne justifie aucune justice. 


C'est ainsi qu'on est devant les terroristes sans autre alternative que
- l'impuissance pour les juguler, voire - ce qui serait le mieux - pour les convertir au Dieu véritable*,
- ou les abattre comme des chiens quand ils sont passés à l'action. Ce n'est pas dans cette sorte de loi du talion ou vendetta nouvelle formule qu'on trouve la parade au mal qui fait souffrir et aux démons qui restent les maîtres du jeu... tant que Dieu - le vrai - ne nous secourt pas - ce qui requiert notre bonne attitude.
"Dis-leur : je suis vivant ! dit le Seigneur, l'Éternel, ce que je désire, ce n'est pas que le méchant meure, c'est qu'il change de conduite et qu'il vive. Revenez, revenez de votre mauvaise voie ; et pourquoi mourriez-vous, maison d'Israël ?"

 

Qu'est-ce qu'un méchant selon Dieu ?
Toute personne suffisamment consciente - à partir de 12-13 ans déjà - qui désobéit
- aux règles connues de sa religion et/ou qui l'abandonne,
- ou aux manifestations intérieures de sa conscience, en faisant - à l'encontre de ce qu'elle nous fait sentir comme étant mal.
Et "la résistance (ou persévérance dans l'abandon de Dieu) des stupides les tue, et la sécurité (tranquillité, aise, prospérité) les perd. "

Qui peut dire que Dieu n'avertit pas ? Ne parle pas !? Qui ferait une vraie enquête pour savoir, parmi des victimes, si plusieurs ou toutes n'ont pas été averties d'une manière ou d'une autre qu'elles n'avaient pas à se trouver où le mal a frappé en manière de jugement ? Voilà de l'investigation intelligente, utile !...
Avant mon accident grave, j'ai été averti ! Avec mon épouse, notre conscience à tous deux a été alertée qu'il fallait changer quelque chose à notre existence - alors même que nous étions à cette époque sans foi qu'il y ait un Dieu.
Mais aussi c'est que nous l'avions abandonné, à l'adolescence, chacun de notre côté (comme beaucoup), selon le train impie de ce monde... Certes nous n'avions eu qu'un peu de religion, mais ç'aurait été à nous de creuser, à vouloir vraiment savoir s'il y a un Dieu ou pas !... En cela, Dieu nous considère comme des personnes ayant une vraie responsabilité quant à nos existences et ce qui les atteindre - en bénédictions et/ou en malédictions.

Dans le prochain article en rapport avec les activités démoniaques et notre implication, on verra la question de : LES JUGEMENTS QUI NOUS ATTEIGNENT SONT-ILS JUSTES OU NON !?
Cet article sera aussi suivi d'un sur Bénédictions et malédictions.

Pour l'heure, soyez béni-e dans la victoire de Dieu et des hommes**** contre le Satan et ses hordes.

_______________
* grec poneros, signifiant :
1- rempli de contrariétés, privations
   - pressé et harassé par le labeur
   - apportant des difficultés et périls: d'un temps plein de péril pour la foi chrétienne et la constance; causant peine et difficultés.
2- mauvais, d'une nature ou condition mauvaise
   - dans un sens physique: morbide ou aveugle
   - dans un sens moral: méchant, mauvais

** Exemple de transformations radicales de vie comme le Dieu véritable en opère :
- Témoignage de Nicky Cruz
- Témoignage de Yanis Gautier
- Témoignage de Moussa Koné
- Témoignage d'un fondateur d'"église" luciférienne

*** Pourquoi encore l'Angleterre ? La raison est spirituelle plus que politique. Pour régner sur les hommes Satan veut que nous soyons progressivement toujours plus soumis à un seul centre de décisions et de commandements. Hors le Brexit est une liberté prise par rapport à cette volonté centralisatrice...
**** Car Dieu se sert des hommes pour vaincre ce qui est est à la fois plus faible que lui et plus fort que nous, selon le principe de la foi. Exemple de David contre Goliath, et surtout de Jésus contre le chef des anges rebelles...

 

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 05:48

Réponse à un article de presse - dont on peut imaginer ce qu'il dit, d'assez semblable sur le fond avec tant d'autres.

Réponse

OUI ! (au texte égaré !)
Maintenant il faut aller plus loin, plus haut, pour faire sortir de son repaire masqué celui qui réellement agite le drapeau de l’Islam et ses versets et ses imans et ses fidèles !
Où la question devient sans réponse, et où vous n’aurez fait qu’une belle poésie en prose, c’est quand, sous couvert d’évolution, d’intelligence, de psychologie et autres psy, on ne veut pas voir qu’existe une dimension spirituelle du Réel, de laquelle Satan, le vieil ange déchu qui fait trop décalé dans notre monde moderne !, continue à sévir avec joie et d’autant plus de liberté et de forces qu’on ne croit plus qu’il existe ! On n’y croit pas malgré les apparences, et quelles apparences ! Comme si on ne pouvait même pas croire que l’air existe pendant un ouragan parce qu’on refuse de croire qu’il existe quand il est immobile.

On attend avant de croire, de trouver un appareil qui puisse mesurer ou enregistrer la réalité d’un esprit, d’un démon, d’une pensée, d’un sentiment ?

Le bon sens ne nous sert-il plus à ce point ? Les faits qui sont des effets ne sont-ils pas encore assez criants qu’on ne puisse réaliser qu'on est dans l’inhumain, le sous-humain et sur-humain, l’incompréhensible – à la raison -?

Hitler l’SDF devenu petit caporal et soudain rendu puissant orateur et entraîneur d’hommes n’a-t-il pas suffit – avec combien d’autres !? – comme tirer la leçon majeure de toute l’Histoire ? Les maisons hantées, des cauchemars, les visions démoniaques, des rapports de NDE, les barbaries récurrentes - pas seulement islamiques – le faisceau d’éléments tangibles n’est-il pas suffisant ?

Dans quelle ténèbre est plongé le cœur et le regard de l’homme ! Faut pas s’étonner si on n’y comprend rien, si on n’a pas de solution, si on va finir par un totalitarisme planétaire inouï… que la Bible a annoncé pour que nous puissions réagir avant que cela nous emporte chacun. Car le salut comme l’instant de la mort est toujours individuel.

Que dit Jésus le Dieu incarné, dont la parole est immuable, en pareille circonstance ? La seule bonne réponse, qui appelle à ne pas se soucier des autres, mais qui consiste à s'occuper d'abord de soi, car c'est soi désormais qui est le plus en jeu, comme on le voit bien, qui peut mourir du jour au lendemain n'importe où. Lisons par clic des versets 1 à 5

Soyez transporté-e dans la lumière du Dieu très haut !

Partager cet article

Repost0
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 22:42

Lisons-le ici, dans l’Évangile selon Luc, chap. 13, verset 1 à 5 :

"A ce moment-là, quelques personnes qui se trouvaient là racontèrent à Jésus ce qui était arrivé à des Galiléens dont Pilate avait mélangé le sang avec celui de leurs sacrifices. Jésus leur répondit : « Pensez-vous que ces Galiléens étaient de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, parce qu’ils ont subi un tel sort ? Non, je vous le dis. Mais si vous ne changez pas d’attitude (envers Dieu, envers ce qui est péché), vous périrez tous de même. Ou bien ces 18 personnes sur qui la tour de Siloé est tombée et qu'elle a tuées, pensez-vous qu'elles étaient plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ? Non, je vous le dis. Mais si vous ne changez pas votre manière de vivre, vous périrez tous de même. »

Aurions-nous depuis trouver mieux à dire ?

Que chacun soit éclairé pour son propre compte par la seule bonne parole qui peut sauver de la mort et des tourments incessants.
Soyez éclairé-e et assurément sauvée-e.

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 17:06

ÉTAT D'URGENCE NIVEAU MAXIMUM !
Le minimum essentiel de ce qu'il faut savoir

Crise économique, technologies envahissantes, ondes partout, érection de la sexualité jusqu'à l'obsession ou le dégoût, agressions quotidiennes, surinformation, mal-être individuel qui se généralise, médias manipulés et manipulateurs, divertissements infantilisants, violences barbares - démoniaques -, impuissance des pouvoirs publics (sauf à réprimer en force quand ils n'en peuvent plus)… C'est l'état, l'ambiance, le bain toxique dans lequel nous sommes plongés 24h/24 et 7j/7. Comment être bien ? Est-ce que nous récolterions ce que nous avons semé (effet boomerang) !?
Techniques de relaxation, de méditation, solutions alternatives, espoir de lendemains qui chantent ou fuites dans l'alcool, les drogues, l'ivresse des sens, l'absurde… Rien ne suffit face à cet état de chute, de délabrement et de décadence qui nous environne… et surtout aussi qui nous habite !?
RIEN, SAUF ce que nous avons trouvé – enfin – qui marche, pour que même dans cette ambiance nocive, nous puissions trouver de l'air, entrevoir une vraie détente, des victoires sur nos problèmes, et une sortie qui n'est pas des moindres.
Pour comprendre il faut se déconditionner de tout ce qu'on nous a mis dans la tête depuis notre naissance et depuis les dernières générations avant nous. Parce que ce que nous avons découvert n'est pas nouveau mais ancien, a fait ses preuves et les fait encore, au point où cela est appellé une Bonne Nouvelle – Gospel en anglais.
La Bonne Nouvelle que Jésus a existé - au minimum c'est historique -, et qu'il s'est laissé arrêter pour mourir crucifié à notre place - cela c'est spirituel -. N'avez-vous jamais entendu correctement ce qui concerne Jésus en rapport précisément avec nos conditions difficiles d'existence et le fait que nous mourons ? Si non c'est le moment.
1 – Rien à voir avec une religion.
Au contraire ! Jésus est clair sur ce sujet "Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes (la religion dans son sens général) ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir." Ce qui signifie que plus personne n'a besoin de chercher à s'approcher de Dieu ou à lui plaire en suivant les prescriptions d'une religion ! (pour ceux qui ont une religion lire l'explication à la fin, note 1).
2 – Rien à voir avec la réalité réduite au matérialisme.
Si on pouvait vivre bien et en paix avec soi-même et avec toute la société (des autres) en étant seulement matérialiste, on aurait sous les yeux et dans le cœur autre chose que ce qui se passe… Or les maux empirent, autour de nous, et en nous c'est toujours plus d'insatisfaction, de pression, de déception…
Parce que celui/celle qui dit ou croit qu'il n'y a pas de Dieu se trompe – très lourdement. On pourrait presque dire "est trompé/e", parce qu'en fait il y a deux causes à cette croyance (Croire qu'il n'y a pas de Dieu étant une croyance et non une affirmation qui se démontre) :
a) On a tous été formatés dans le moule laïco-athée de notre Occident, par l'école, par les médias, par l'interdiction de parler de Dieu dans les institutions de l'Etat, etc…
b) Ce sont nos fautes (ce qu'on appelle le péché) morales et spirituelles qui nous cachent la réalité de Dieu. Qui peut dire que le mal n'existe pas ? Qu'il n'a jamais menti, jamais dérobé quelque chose, jamais convoité, jalousé, méprisé ou même haï quelqu'un ; jamais eu des pensées ou des pratiques jugées malsaines par sa propre conscience ?
Dans la Bible – une référence, puisque c'est toujours le livre le plus imprimé, traduit et lu dans le monde -, on peut lire : "Non, la main de l'Éternel n'est pas trop courte pour sauver, Ni son oreille trop dure pour entendre. Mais ce sont vos perversités (vos torts) qui mettent une séparation (une barrière) entre vous et votre Dieu ; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l'empêchent de vous écouter. Car vos mains sont souillées de sang, et vos doigts de fautes ; Vos lèvres profèrent le mensonge, votre langue fait entendre des choses injustes. Nul ne se plaint avec justice, personne ne plaide avec droiture ; tous s'appuient sur des choses vaines et disent des faussetés, ils conçoivent le mal et enfantent la malveillance."*
Qui peut dire qu'il échappe à ce regard de Dieu sur sa vie ?
On peut encore lire sur notre comportement problématique : "C'est l'impudicité, l'impureté, la dissolution (débauche, orgie), l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l'envie, l'ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le royaume de Dieu (Paradis)." **
Quel remède donc pour nous quand nous devenons sensible au fait que nous faisons ou pensons très mal en rapport du standard de Dieu, parce que le mal habite effectivement dans notre cœur ? La réponse biblique est devenue pour nous, quand nous l'avons apprise, la meilleure qu'on puisse trouver dans ce monde : "Après avoir entendu ce discours, ils eurent le coeur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres : Hommes frères, que ferons-nous ? Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera." ***
Maintenant si vous voulez que votre existence change du tout au tout, faites ce qui est écrit là, savoir :
a) Repentez-vous, regrettez amèrement le mal que vous avez fait; regrettez tous vos manquements vis-à-vis des uns ou des autres; tous vos échecs à cause que vous croyez être capable de réussir par vos seules capacités. Demandez pardon à Dieu pour votre orgueil, votre égoïsme, votre fourberie ou méchanceté de cœur, etc…
b) Désirez vous faire baptiser pour que le pardon de vos fautes s'accompagne de la libération de la force du mal en vous ;
c) Recevez le Saint-Esprit de Dieu qui est nécessaire pour que nous menions une existence vraiment nouvelle et pour que notre vie personnelle devienne éternelle.
Pour cela rejoignez les chrétiens que nous sommes, pour que nous vous aidions déjà dans ces trois pas importants à faire pour devenir une personne nouvelle, pardonnée, purifiée, libérée, heureuse de trouver le vrai Dieu, la paix et une communion avec lui en devenant un de ses enfants, retrouvé, adopté et bien-aimé par lui.
"Car je connais les projets que j'ai formés sur vous, dit l'Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l'espérance." Livre du prophète Jérémie chap. 29, verset 11.
______________
Note 1 : Parce que
a) ses rites, ses ablutions, son déroulement liturgique, sa routine, sont autant de contraintes qui ne peuvent jamais ni satisfaire Dieu ni nous rendre heureux. Sauf à tout observer parfaitement !
b) en vérité tout le monde est infidèle en quelque chose à la religion qu'il veut suivre. Donc la religion fait de nous soit des malheureux (impuissants à tenir dans l'obéissance), soit des hypocrites (qui font semblant devant les autres d'être un bon fidèle, mais on ne peut tromper Dieu), soit on abandonne la pratique (ce qui nous condamne comme apostat – celui qui abandonne la foi). Dans tous les cas on est condamné. Pourquoi? Parce que des lois de religion sont insuffisantes, impuissantes, pour changer notre nature, ce qui est notre principal besoin.
*Note 2 : écrit par le prophète Esaïe, ce qu'on lit dans le 59e chapitre de son livre (qui fait partie de la Bible).
**Note 3 : écrit par l'apôtre et prophète Paul, qu'on trouve dans le 5e chapitre de la lettre (qui fait aussi partie de la Bible) qu'il adressa initialement aux croyants de Galatie, vers. 19 à 21
***Note 4 : Livre (biblique) des Actes des Apôtres, chapitre 2, versets 37-39.

__________________

Sans la protection de Christ chacun est vulnérable à tous moments. Si nous n'avons que la poursuite aveugle de nos plaisirs comme réaction à ce qui frappe, on n'a pas fini de pleurer et de faire des discours de condoléances.

Revenir au vrai Dieu est la seule solution si l'on veut se couvrir des assauts du monde démoniaque auquel conjointement nos comportements païens et religieux donnent libre accès.

Lisez ce Psaume pour comprendre - par clic
et celui-ci pour vous protéger
et encore ce verset

Soyez sauvé-e !

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche