Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 décembre 2016 6 10 /12 /décembre /2016 11:51

"CAR DIEU A TANT AIME LE MONDE QU'IL A DONNE SON FILS UNIQUE (JESUS)...

(suite de...)
 

Qui donnerait son fils - unique, aimé, plein de capacités - pour qu'il meure à la place d'un ou de quelques vauriens qui mérite(nt) d'être exécuté(s) ?
Il n'y avait que Dieu pour vouloir cela, et que Jésus pour l'accepter... non sans un combat terrible (que vous pouvez lire ici) !

Certains disent que Jésus a été un être exceptionnel mais qu'il a mal fini, parce qu'il n'a pu échapper à la cruauté des hommes. L'Evangile (ou Bonne Nouvelle) est tout autre : Par son volontarisme et son accord parfait avec Dieu devenu son Père, Jésus a été vainqueur pour l'humanité entière de la puissance du mal - dont la mort est l'ultime. Ici cette parole rapportée par Jean (chap. 10, vers. 15-18)

Une preuve essentielle de qui est réellement Jésus et sa venue se trouve dans les nombreuses prophéties l'annonçant longtemps à l'avance.
Ainsi 700 ans avant que Jésus ne naisse, le prophète Esaïe eut à écrire : "un enfant nous est né, un fils nous a été donné, et la souveraineté reposera sur son épaule ; on l'appellera merveilleux conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix." ch. 9, vers. 5.
Un autre, Michée, dit plus de six siècles par avance où Jésus naitra : " Et toi, Bethléhem Ephrata, qui es petite parmi les villes de Juda, de toi sortira pour moi celui qui dominera sur Israël et dont l'origine remonte loin dans le passé, à l'éternité." ch. 5, vers. 1*.

Avant de revêtir un corps humain, Jésus était la Parole éternelle de Dieu, par qui tout a été créé :
- Jean ch. 1 "Au commencement, la Parole existait déjà. La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu.2 Elle était au commencement avec Dieu.3 Tout a été fait par elle et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle...
14 Et la Parole s'est faite homme, elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père."
- Colossiens ch. 1, vers. 15 "Le Fils est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création.16 En effet, c’est en lui que tout a été créé dans le ciel et sur la terre, le visible et l’invisible, trônes, souverainetés, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui.17 Il existe avant toutes choses et tout subsiste en lui."

Noël rappelle que Dieu s'est abaissé jusqu'à notre condition d'êtres mortels en se donnant lui-même un corps humain, qui devient une âme vivante, indépendante et consciente d'elle-même comme c'est notre particularité, puis se soumet aux volontés (toujours bonnes et parfaites) de Dieu (qui, en tant que personne divine distincte, demeure dans sa dimension toute spirituelle).
Ainsi Dieu se sépare-t-il de lui-même en tant que deux êtres spécifiques, mais jamais en tant que pensée différente. Ce qui donne cette relation nouvelle dans la tri-unité divine, où Dieu (re)devient Père de l'humain - place que Satan lui a ravi depuis la chute adamique -, Père de Jésus pour commencer, puis Père de quiconque suivra ce Fils découvert en ce qu'il est véritablement

Et donner, les deux savent que c'est se donner jusqu'à la croix, pour être pour la première fois SEPARES en tout l'un de l'autre, jusqu'à mourir physiquement pour ce Fils. Ils savent qu'entrer en humanité, c'est entrer dans la souffrance jusqu'à la plus extrême. Pourquoi ?
Parce que Dieu en lui-même ne connaît pas la souffrance. Pour compatir plus totalement avec nous, il lui faut revêtir notre nature, un corps donc qui tient de la mort, par lequel il va pouvoir souffrir - pour les connaître du dedans et pour mieux les épouser - tous les martyrs des hommes, les douleurs physiques les plus extrêmes (par la flagellation - 40 coups moins 1 -, la crucifixion et l'agonie) et les souffrances psychiques et spirituelles les plus profondes (au jardin de Gethsémané et sur la croix : rejet, trahison, abandon, solitude, tentation de reculer, épreuve extrême de la foi...).
Et tout cela ne peut se faire que par force de caractère bien sûr - un caractère viril formé à partir de la Torah ou Loi (religion devenue le judaïsme) et par un amour pour Dieu et pour nous qui ne nous est même pas concevable...

Si encore quelqu'un doute que la crucifixion de Jésus avait été prévue depuis longtemps comme un passage spécifique et obligé pour notre propre retour à Dieu, je vous invite à lire - entre autres - le Psaume 22 qui est une vison - donnée par Dieu au Roi David, 1 000 ans donc avant que cela n'arrive - de ce qui se passe aux plans physique et spirituel (ce que figurent les animaux mentionnés) au moment de la crucifixion...

Attaché à la croix pour moi

_____________
* On peut noter qu'autant il y a des dizaines de prophéties concernant Jésus dans les Ecritures (bibliques) venues avant lui, autant il n'y en a pas pour les prophètes - excepté pour Jean le Baptiste (Esaïe 40.3)...

Most ou Le pont (en français) - film d'1h05

Extrait du même (6 mn)

 

Repost 0
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 14:05

"C'est une histoire de fou,
Celle d'un Père qui donne beaucoup,
Celle d'un Fils qui paye le prix de son courroux.
Et la vôtre,
celle d’une personne qui reçoit tout."

La Pâque, juive, c'est Pessah - qui signifie en hébreu le passage que fut notamment la traversée de la Mer Rouge quand les israélites conduit par Moïse sont sortis de l’Égypte où ils étaient devenus esclaves. C'est surtout l'agneau qu'ils ont été appelés à sacrifier et à manger pendant la nuit immédiatement avant leur départ (Livre de l'Exode ch. 11).

La Pâques, chrétienne, - avec un s pour la distinguer de la première -, c'est l'accomplissement parfait, ou passage au plan spirituel, de la Pâque initié au temps de Moïse : Il ne s'agit plus du fait historique unique ancien, mais de la sortie (psychique) de l'esclavage des forces mauvaises (qui sont en nous-même et démoniaques) et de la mort. (Dont le séjour - séjour des morts, shéol ou hadès - est tenu jusque là par Satan, le diable, via un démon puissant - que l'Apocalypse figure sous la forme d'un cavalier monté sur un cheval vert. Apo ch. 6).

Comme Israël fut jadis physiquement arraché à la captivité dès lors qu'il crut qu'il fallait écouter et suivre Moïse, de la même manière depuis la venue et mort et résurrection de Jésus, celui quiconque (vous, moi) de n'importe quelle ethnie et nation de la Terre croit que Jésus a été cet agneau de la délivrance, change psychiquement et spirituellement de territoire pour être établi - déjà en esprit - dans le Royaume éternel de Dieu.

"Le lendemain, Jean le Baptiste vit Jésus venant à lui, et il dit : Voici l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. Jean 1.29.

On a compris que la croix, la crucifixion, a été le moyen de ce sacrifice (dit expiatoire et propitiatoire) nécessaire pour la réconciliation des hommes avec Dieu - c'est-à-dire pour notre éternisation personnelle (dès lors rendue possible).
Cela avait été de plusieurs manières prophétisé des siècles auparavant, notamment quand Abraham appelé à sacrifié son fils est arrêté par l'ange parce que Dieu a la solution véritable à la question du péché et de notre nature pècheresse :
"l'Ange de l’Éternel lui cria des cieux en disant : Abraham, Abraham ! Il répondit : Me voici.12 Et il lui dit : Ne mets point ta main sur l'enfant, et ne lui fais rien ; car maintenant j'ai connu que tu crains Dieu, puisque tu n'as point épargné pour moi ton fils, ton unique.13 Et Abraham levant ses yeux regarda, et voilà derrière [lui] un bélier, qui était retenu à un buisson par ses cornes ; et Abraham alla prendre le bélier, et l'offrit en holocauste au lieu de son fils.14 Et Abraham appela le nom de ce lieu-là, l'Eternel y pourvoira..." Genèse 22. Et il y a pourvu ! Alléluia !

"Lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l'égard de la justice.21 Quels fruits portiez-vous alors ? Des fruits dont vous rougissez aujourd'hui. Car la fin de ces choses, c'est la mort.22 Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle.23 Car le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur." Romains ch. 6.

"Celui qui était innocent de tout péché, Dieu l’a chargé pour nous de tous les péchés du monde ; il est devenu comme une incarnation du péché pour que, dans sa communion, nous puissions être agréés, étant revêtus de la justice de Dieu." 2Corintiens ch. 5.21.

"Les Juifs demandent des miracles et les Grecs cherchent la sagesse :23 nous, nous prêchons Christ crucifié ; scandale pour les Juifs et folie pour les païens,24 mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs.25 Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes." 1Corinthiens ch. 1.

Un sacrifice, une substitution inouïe, aussi prophétisé par Esaïe (ch. 53) "Qui a cru à ce qui nous était annoncé ? Qui a reconnu le bras de l'Éternel ?2 Il s'est élevé devant lui comme une faible plante, Comme un rejeton qui sort d'une terre desséchée ; Il n'avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n'avait rien pour nous plaire.3 Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l'avons dédaigné, nous n'avons fait de lui aucun cas.4 Cependant, ce sont nos souffrances qu'il a portées, C'est de nos douleurs qu'il s'est chargé ; Et nous l'avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.5 Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités ; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.6 Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie ; Et l'Éternel a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous.7 Il a été maltraité et opprimé, Et il n'a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu'on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent ; Il n'a point ouvert la bouche.8 Il a été enlevé par l'angoisse et le châtiment ; Et parmi ceux de sa génération, qui a cru Qu'il était retranché de la terre des vivants Et frappé pour les péchés de mon peuple ?9 On a mis son sépulcre parmi les méchants, Son tombeau avec le riche, Quoiqu'il n'eût point commis de violence Et qu'il n'y eût point de fraude dans sa bouche.10 Il a plu à l'Éternel de le briser par la souffrance... Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché, Il verra une postérité et prolongera ses jours ; Et l'oeuvre de l'Éternel prospérera entre ses mains.11 A cause du travail de son âme, il rassasiera ses regards ; Par sa connaissance mon serviteur juste justifiera beaucoup d'hommes, Et il se chargera de leurs iniquités.12 C'est pourquoi je lui donnerai sa part avec les grands ; Il partagera le butin avec les puissants, Parce qu'il s'est livré lui-même à la mort, Et qu'il a été mis au nombre des malfaiteurs, Parce qu'il a porté les péchés de beaucoup d'hommes, Et qu'il a intercédé pour les coupables."

"Voici, mon serviteur prospérera ; Il montera, il s'élèvera, il s'élèvera bien haut.14 De même qu'il a été pour plusieurs un sujet d'effroi, -Tant son visage était défiguré, Tant son aspect différait de celui des fils de l'homme, -15 De même il sera pour beaucoup de peuples un sujet de joie ; Devant lui des rois fermeront la bouche ; Car ils verront ce qui ne leur avait point été raconté, Ils apprendront ce qu'ils n'avaient point entendu." Esaïe ch. 52.

Croyez-vous, en ce mémorial de la Pâque accomplie par Jésus, qu'il est mort à ce moment-là : pour VOUS !? Pouvez-vous confesser - càd dire devant Dieu, devant le monde des ténèbres démoniaques, peut-être devant quelqu'un des hommes : Oui, Jésus-Christ a donné sa vie pour moi ; à cause de moi pécheur/pècheresse, pour me racheter de mes fautes/ Pour m'arracher aux forces du péché, aux esprits méchants et séducteurs, et me rendre libre de la mort même !

Si vous pouvez le dire, le sacrifice de Jésus entre (ou est entré) dans sa dynamique de pouvoir envers vous. Sinon, il demeure stérile, infructueux, comme une graine effectivement tombée en terre mais qui est restée sèche et dure. C'est à nous, par notre foi, a activé tout le potentiel fabuleux inclus, caché, dans la mort unique du Christ Jésus.

Prière-guide (par clic) si nécessaire pour vous aider à sortir de votre univers borné par la matière et par votre seule compréhension psychique des réalités, en entrant dans la dimension et sphère et compréhension spirituelles du vrai Dieu.
Pour une Pâque réellement Joyeuse !

Repost 0
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 05:24

Livre des Proverbes ch. 12 "27 Le paresseux ne rôtit pas son gibier ; Mais le précieux trésor d'un homme, c'est l'activité."
Ecclésiaste 5 "19 Si Dieu a donné à un homme... de se réjouir au milieu de son travail, c'est là un don de Dieu."

Dieu serait-il content de retenir ou de retirer ses dons ? La crise que constitue le chômage (individuel ou endémique) ne témoigne-t-il pas, comme un jugement, que Dieu ne peut plus nous bénir, selon que ses lois sont bafouées ?

N'est-ce pas terrible que Dieu VOUDRAIT nous bénir de mille manières, et nous, nous restons pauvres (en compréhension ou en argent ou en paix ou en réussite ou en amour véritable...) ?

Parce que SANS VÉRITÉ la bénédiction se retire : Sommes-nous véridique ou facilement menteur, trompeur, roublard, agissant comme si personne jamais ne nous dévoilerait ?...

Parce que SANS JUSTICE des malédictions peuvent tomber sur nos existences, famille ou entreprise : Sommes-nous juste ou plus enclin à tricher, à détourner, à subtiliser, à viser des gains ou avantages iniques ?...

Parce que SANS AMOUR, SANS BONTÉ, SANS GÉNÉROSITÉ, on est mesuré par ceux qui nous entourent et par Dieu lui-même (selon sa propre justice et ses lois d'applications) sans amour, sans générositén sans largesse : Somme-nous égocentrés au point de ne pas savoir donner, accorder une grâce, un pardon rapide, une seconde chance, un avantage peut-être même immérité ?...

Et puis évitons le piège que nous nous tendons facilement à nous-même, qui consiste À COMPENSER, à faire du bien ici ou là (où cela ne nous est pas forcément demandé) pour contre-balancer des choses mauvaises qu'on fait là où nous devrions être honnête, dans le courant de notre quotidien ! On est si naturellement portés à ce genre d'auto-justice - depuis Adam et Eve en fait qui se sont faits des ceintures de feuilles de figuier pour cacher la nudité de leur faute. On est par anture les mêmes ! Mais nos œuvres d'auto-suffisances ne peuvent guerre faire taire en nous la conscience et plus particulièrement la culpabilité - signe bénéfique aussi qu'on n'est pas déjà muré dans une insensibilité désastreuse...

Marc 8 "36 Et que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s'il perd son âme ?37 Que donnerait un homme en échange de son âme ?38 Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles au milieu de cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l'homme aura aussi honte de lui, quand il viendra dans la gloire de son Père, avec les saints anges."

Travailler honnêtement pour que les bonnes choses durent ; s'humilier pour que Dieu fasse grâce si on a perdu (par notre faute ou pas) un emploi : en généralement on n'est jamais innocent de tout lorsqu'on subit une perte : des entreprises ferment à cause de mauvais patrons, mais aussi à cause d'employés sans intégrité : là aussi les petits ruisseaux (des petits méfaits cumulés) peuvent faire une grande rivière (une faillite ou des licenciements).

Il peut sembler un temps intéressant de ne pas travailler ou de travailler sans intégrité. Mais au cours terme immédiat ajoutons une vue plus profonde et lointaine sur notre existence.
Les lois du bien et du mal ne cessent pas de jouer, qu'on croit en Dieu ou qu'on n'y croit pas !

Jacques 1 "21 Rejetant toute souillure et tout excès de malice, recevez avec douceur la parole qui a été planté en vous, et qui peut sauver vos âmes.22 Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l'écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements.23 Car, si quelqu'un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel,24 et qui, après s'être regardé, s'en va, et oublie aussitôt quel il était.25 Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n'étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l'oeuvre, celui-là sera heureux dans son activité."

Alors croyez, càd ajustons notre comportement sur ce que Dieu dit qu'on peut entendre de sa part - en lisant une Bible notamment, dont le livre des Proverbes ou des Psaumes pleins de révélations -, et encore en Le cherchant lui personnellement (Qui il est, lequel il est, comment le connaître, être pardonné-e, délivré-e d'un travers qui nous mine l'existence ?...) pour faire DES EXPÉRIENCES de sa véracité et/ou de ses réponses...


Soyez béni-e dans ce mouvement du coeur VERS lui et/ou POUR être (plus) attaché-e à lui, plus qu'à tous les vices possibles qui ne nous valent que de maigres avantages en face des vicissitudes, problèmes, adversité, souffrances occasionnés... ici-bas déjà... mais aussi possiblement en vis-à-vis d'une éternité si on n'interrompt pas ce processus de la domination du mal sur nous.

un chant qu'on peut tous faire sien

Repost 0
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 07:20
"Voici l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde."
"Voici l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde."

C'est là une des plus simples et magnifiques expressions bibliques que la foi ait à saisir : "Le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur." Épître aux Romains chap. 6, vers. 23.

Pourquoi Noël est toujours LA FÊTE DES CADEAUX ?

Parce que, représentant la naissance de Jésus (même si cette date n'est pas la bonne), son origine vient d'un cadeau : CE CADEAU MAGNIFIQUE DE DIEU que fut le don qu'il fit pour tous les hommes (dont nous sommes) enfermés dans les quartiers de condamnation à mort : L'homme JÉSUS !
- Homme totalement en ce qu'il commença son incarnation comme chacun de nous, en une ovule de femme,
- Mais aussi Dieu complètement en une forme terrestre, en ce que l'Esprit divin déposa en Marie (Myriam une jeune vierge de la Palestine d'il y a 2000 ans) une nouvelle formulation ADNique* de l'homme - une écriture génétique restaurée de ce qui fait un homme dans une plénitude (ce qu'aurait "du" rester et devenir en nous le premier Adam)...

Ainsi la vie éternelle, qu'est Dieu seul lui-même, a été manifestée comme ayant été donnée aux hommes à partir de la venue au monde de Jésus jusqu'à sa mort de supplicié,
- premièrement par sa résurrection, c'est-à-dire l'expression la plus matérialisée et criante de sa victoire sur la mort,
- et secondement par la réception de cette vie éternelle de Dieu par tous ceux -quiconque parmi tous- reconnaissent leur mauvais état de cœur, leur faillite et indigence face au réel le plus ordinaire, de corruption, de dépravation, et finalement de mort, en vue de leur propre retour à Dieu en tant que personne individualisée (entité particulière unique, pourvue d'un nom spécifique) qui un jour va être pleinement manifestée, ressuscitée.
"Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché et dirent à Pierre et aux autres apôtres: «Frères, que ferons-nous?» 38 Pierre leur dit: «Changez votre mode de vie et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés, ET VOUS RECEVREZ LE DON du Saint-Esprit (= la vie éternelle). 39 En effet, la promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.» 40 Et par beaucoup d'autres paroles, il rendait témoignage et les encourageait en disant: «Sauvez-vous de cette génération pervertie!» Livre des Actes des Apôtres, ch. 2, vers. 38-40

Avec cela que vous souhaiter DE MEILLEUR ?

Certainement pas une crise de foie ! Mais bien plutôt un sursaut de foi !
Alors BON NOËL !

_____________
* ADNique dans le sens complet qu'on méconnaît généralement d'une ADN physique (que matérialisent les deux brins spiralés qu'on connaît) et d'une ADN psychique (invisible donc mais réelle, comme est notre âme).

Repost 0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS : Dieu existe ! C'est ici mon cheminement depuis ce premier instant, pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il !? C'est aussi un Questions/réponses dans les domaines connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité, politique, philo, actualité... bref, un englobe-blog. Répétez ! ☺
  • Contact

Recherche