Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 07:57

suite de l'article précédent

LES JUGEMENTS QUI NOUS ATTEIGNENT SONT-ILS TOUJOURS JUSTES !?

La plupart sont injustes. Dieu répugne à nous juger, c'est-à-dire à rendre contre nous le mal qu'on mérite en raison de nos mauvais comportements.
Un comportement mauvais est un comportement qui masque ou déforme l'image de Dieu en nous ; qui donc rend plus difficile la croyance 1/ qu'un Dieu existe, et 2/ qu'il est foncièrement bon. Car nos fautes nous séparent de Dieu comme un rideau gris ou noir qu'on tire entre nos yeux et le ciel bleu.

Dieu voudrait - et veut - surtout nous parler - pour nous réconcilier avec lui plutôt que nous affliger de sanctions (dont la vertu est, en soi et par notre compréhension, corrective). Mais quand nous ne nous soucions pas ou plus de lui, les démons obtiennent de nous toucher. Physiquement dans notre corps ou psychiquement dans notre intelligence, nos sentiments, émotions, volonté ou mémoire. Cela à titre de jugement, sur la base de nos fautes cumulées et/ou perdurantes, comme des huissiers vivent de l'exécution des jugements ou arrêts prononcés contre des coupables par les magistrats...

Sauf que les démons pour leur part sont par nature, depuis leur sortie de la lumière et des ordres divins, des créatures injustes, peu capables de maîtrise, donc incapables d'être des exécutants de jugements "neutres", équilibrés. Ainsi peut-on être frappés par un mal violent (plus ou moins) au-delà de ce que nous mériterions en justice.

 

LES JUGEMENTS QUI JUSTIFIENT : EN NOTRE FAVEUR.
Un jugement n'est pas qu'une condamnation. Ce peut être une réparation, voire une grâce (comme existe la grâce présidentielle en politique judiciaire).

C'est notamment là que Dieu peut venir vers nous. Quand nous sommes atteints trop méchamment, il se révèle en accordant une contrepartie ou grâce particulière en correction de l'injustice qui nous a été opposée.

C'est ainsi que lorsque Jésus meurt, il meurt parce qu'il consent à se laisser crucifier à notre place à tous. Il prend sur lui les pires souffrances que pourrait souffrir le pire pécheur (donc les englobant toutes en sa personne), et dans ce laisser-faire inouï, Satan et les démons ne se gênent pas....
Que se passe-t-il alors ? Pour un seul fait, deux réalités concomitantes :
- Ce que Jésus fait en sa qualité d'homme, d'être humain qui se substitue à la condamnation de tous et pour le bénéfique de tous, c'est accomplir la justice parfaite de Dieu qui veut que tout coupable meurt - la mort étant "le salaire du péché".

- Cependant les esprits méchants qui tournoient, raillent et excitent les hommes à la cruauté, tout à leurs jouissances perverses, ne réalisent pas l'injustice qu'ils commettent contre Jésus en sa qualité de Fils de Dieu. Il est pur quant à lui-même de tout péché, il est resté innocent, et sa mort quant à son incarnation est donc une injustice totale, insupportable à la justice de Dieu.
La preuve ? Dieu la donne en le ressuscitant d'entre les morts - ce qui parait au matin du troisième jour après sa crucifixion.

Concernant telles atteintes contre l'intégrité des personnes lors d'un attentat, ou accident, ou licenciement, divorce, maladie... (tout ce qui en fait constitue une rupture grave dans notre continuum ordinaire), on est dans le même cas de figure : Exécution de condamnation - plus ou moins injuste -, donc 1/ acte réprimandable sur les exécuteurs, et 2/ grâce que Dieu peut accorder en contrepartie d'un mal subi par trop inique.

Pourquoi donc la crucifixion de Jésus ?
Pour que quiconque y croit échappe aux châtiments (présents, déjà actifs, contraignants, douloureux... et futurs...) qu'il mérite, Jésus ayant été châtié mortellement à sa place. Sa mort fut le prix de la rançon payée à Satan pour racheter les âmes humaines de son emprise ici-bas et après la mort.
"Le Fils de l'homme (Jésus) n'est pas venu pour être servi, mais pour servir, et pour donner sa vie en rançon pour un grand nombre (tous ceux qui croient en lui et en son sacrifice)."

LE RÉEL VA BIEN AU-DELÀ DE CE QUE NOS YEUX VOIENT
Comme l'univers a un horizon cosmologique, nous sommes confrontés à un horizon psychologique, au-delà duquel nous ne voyons pas... si ce n'est par révélation(s) divine(s).

Dieu a donc des pensées et solutions qui nous dépassent. Dans la Bible, vous pouvez encore lire le passage qui commence là....
En effet on ne peut comprendre l'essentiel de ce qui arrive sur terre, si notre regard du Réel ne porte pas au-delà des sangs versés et des morts physiologiques*, c'est-à-dire sur notre vie immédiate en tant que foncièrement problématique et sur tout ce que Dieu donne de connaître qui sera ou qui peut être (selon votre positionnement ici-bas) après la mort corporelle...

Une autre réalité est que si les anges déchus sont à l'oeuvre dans une action violente contre nous, il peut y avoir en notre faveur protection de la part d'anges de Dieu tout aussi présents. On parle alors de miracles.
Il y en a assez souvent dans des catastrophes visant beaucoup de monde. Dieu garde ainsi tout particulièrement une personne ou une autre en rapport de sa relation à elle et/ou de ce qu'il veut faire par la suite avec elle (la sauver et/ou l'utiliser comme témoin...).
Chacun avons pu, sans même réaliser le fond de ce qui s'est passé, bénéficier d'une intervention ou d'une autre d'un ange. On en sent alors le côté étonnant, une situation délicate tournant d'un coup en un dénouement inattendu, inespéré, surnaturel...

DIEU REND DES JUGEMENTS JUSTES
En ce sens que Dieu ne laisse aucun jugement sans l'utiliser d'une manière ou d'une autre avant qu'il soit au final juste, voire largement bénéfique, on peut fonder notre foi dans le fait que :
"Tu es juste, toi qui es, et qui étais ; tu es saint, parce que tu as exercé ce jugement.(6 Car ils ont versé le sang des saints et des prophètes, et tu leur as donné du sang à boire : ils en sont dignes.7 Et j'entendis l'autel qui disait : Oui, Seigneur Dieu tout puissant, tes jugements sont véritables et justes.)"

"Tu es juste, ô Éternel ! Et tes jugements sont équitables ;"

"Je sais, ô Éternel ! que tes jugements sont justes ; C'est par fidélité que tu m'as humilié.76 Que ta bonté soit ma consolation, Comme tu l'as promis à ton serviteur !77 Que tes compassions viennent sur moi, pour que je vive ! Car ta loi fait mes délices.78 Qu'ils soient confondus, les orgueilleux qui m'oppriment sans cause ! Moi, je médite sur tes ordonnances."

Dieu juge tous les coupables, dont les prétendus justiciers : "Le chemin du juste est la droiture ; Toi qui es juste, tu aplanis le sentier du juste.8 Aussi nous t'attendons, ô Éternel ! sur la voie de tes jugements ; Notre âme soupire après ton nom et après ton souvenir.9 Mon âme te désire pendant la nuit, Et mon esprit te cherche au dedans de moi ; Car, lorsque tes jugements s'exercent sur la terre, Les habitants du monde apprennent la justice.10 Si l'on fait grâce au méchant, il n'apprend pas la justice, Il se livre au mal dans le pays de la droiture, Et il n'a point égard à la majesté de Dieu.11 Éternel, ta main est puissante : Ils ne l'aperçoivent pas. Ils verront ton zèle pour le peuple, et ils en seront confus ; Le feu consumera tes ennemis."

"Cherchez l'Éternel pendant qu'il se trouve ; Invoquez-le, tandis qu'il est près.7 Que le méchant abandonne sa voie, Et l'homme d'iniquité ses pensées ; Qu'il retourne à l'Éternel, qui aura pitié de lui, A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner."

La Bible a rendu célèbre l'histoire de Job, dont il a fait une bénédiction pour cet homme pieux et pour des multitudes qui ont été enrichis (jusqu'à aujourd'hui) en connaissance du Réel et en compréhension...

NE PAS PERDRE DE VUE
On peut perdre de vue beaucoup de choses ou de personnes ici-bas. Mais ne perdons pas de vue - ou apprenons - que c'est la fin d'une chose, d'une existence, qui compte. Si on ne veut pas lire tout Job, il faut au moins en connaître la fin (à partir d'ici).
Un proverbe dit que du côté où un arbre tombe, il reste. L'Éternel-Dieu veut que nous tombions du bon côté : dans ses bras d'amour, dans sa prochaine création terrestre et céleste qui sera véritablement paradisiaque, sans plus de souffrances, de cris et de larmes (si ce n'est peut-être de joie). A nous de mettre à profit ce que nous avons encore de liberté dans ce corps, pour lui dit : Oui, Jésus, je veux te connaître ! Je veux moi aussi de ta vie éternelle ! 

Chacun-e de nous, ne perdons jamais de vue la grande et précieuse promesse de Dieu envers nous (qui sommes toujours coupables d'une faute ou d'une autre qui nous sépare de sa glorieuse présence) : "Si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.8 Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous.9 Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.10 Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n'est point en nous."

"Je vous rappelle l'Évangile que je vous ai annoncé... 2 et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l'ai annoncé ; autrement, vous auriez cru en vain.3 Je vous ai enseigné avant tout, comme je l'avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures..."

Soyez touché-e par l'Esprit du Dieu qui vit, qui voit et entend et qui sauve.

Prière pour faire la paix avec Dieu

un chant
___________
* retrait de la vie qui rend progressivement le corps à sa condition purement physique.

 

Repost 0
14 juillet 2016 4 14 /07 /juillet /2016 05:09

Charles Finney, un grand et puissant serviteur de Dieu du XIXe siècle, a donné une bonne définition de ce que sont la repentance et l’humiliation véritables. Dans son livre Discours sur les Réveils Religieux, il enseigne la différence entre avoir ou venir à une religion, et en venir à connaître Dieu - par le moyen indispensable qu'est une vraie repentance :

« La repentance est un changement total de l’esprit et du cœur quant au péché. Ce n’est pas seulement un changement de vues, mais aussi de sentiments à cet égard. La repentance suppose toujours qu’il y a horreur pour le péché dans le cœur et que l’individu y renonce. Mais les sentiments du pécheur qui se repent sont bien différents de ce que les gens du monde s’imaginent à l’avance qu’ils sentiraient en délaissant leur voie pour devenir religieux.
Dans le monde, la religion est envisagée seulement sous ce point de vue, que, si quelqu’un devient pieux, il est obligé d’abandonner les amusements auxquels il prend plaisir ; et on ne comprend pas comment on peut encore après tout cela avoir des jouissances quelconques. Mais ce n’est là qu’une idée fausse qu’on se fait de la religion. Elle ne rend nullement malheureux celui qui, par elle, se prive des choses auxquelles il prenait plaisir, puisque le premier pas à faire dans le chemin de la piété, c’est de changer de dispositions à l’égard de toutes les choses mondaines. C’est donc une grande erreur, parmi les pécheurs impénitents, que de croire qu’ils sentiront toujours le besoin de leurs amusements s’ils se convertissent, et qu’ainsi ils auraient sans cesse à s’imposer des sacrifices qui les rendraient malheureu
x. »

Quand on rencontre Christ par le moyen de notre repentance du mal qu'on a fait, on découvre une telle réalité qu'elle fait pâlir l'attrait des mauvais divertissements et des pratiques impures. On a tout à coup bien mieux à faire, à connaître, à vivre !

Pourquoi parler de Christ ou Jésus-Christ ?

Parce que si vous cherchez réellement la paix avec Dieu vous ne pourrez la trouver sans passer par la personne de Jésus car c'est lui seul qui, par sa mort et sa résurrection, nous a acquis le droit - la grâce - de pouvoir être pardonnés.


Cherchez donc un vrai pardon, effectif, de vos péchés, et Dieu vous éclairera. Alors ni la religion - la religiosité - ni l'impiété - matérialisme agnostique ou athée - ne vous attireront plus, mais que Dieu par Christ seul. C'est cela le spirituel divin. En deçà, c'est du psychique ou du spirituel tenu par d'autres esprits que l'Esprit du seul vrai Dieu.

« Il est vrai qu’il y a quelques personnes qui, tout en faisant profession d’être pieuses, seraient bien aises de prendre ou de garder leur ancien train de vie, si elles ne se sentaient pas retenues par la crainte de perdre entièrement leur caractère de chrétien, ou par d’autres considérations semblables. Mais remarquez que, si elles ont de tels sentiments, c’est parce qu’elles n’ont pas de véritable religion, et qu’elles ne haïssent pas le péché. Elles ne se sont jamais repenties, car, si elles étaient réellement converties, elles se détourneraient avec dégoût de leur ancienne voie, au lieu d’avoir le désir d’y rentrer. Quiconque s’est vraiment repenti trouve son plus grand plaisir à obéir à Dieu. » (Discours sur les Réveils Religieux).

Connaissez-vous Dieu comme il lui plaît qu'on le connaisse et comme il nous est bon ? Je prie que son Esprit s'attache à être avec vous qui lisez, pour qu'il soit votre lumière, et de là vous scelle dans son salut éternel.

Si besoin, pour vous aider à demander pardon - par un clic

Repost 0
29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 18:00

Un dernier attentat qui vient encore de tuer, hier mardi, à l'aéroport d'Istanbul confirme la véracité des prophéties apocalyptiques données par l'Esprit de Dieu à son apôtre et prophète Jean il y a environ dix-neuf siècles.

Par ce genre d'événements dramatiques, nous pouvons voir en quelle heure nous sommes de l'horloge de Dieu du "temps de la fin des nations" ! Ne nous laissons ni apeurer ni séduire par des interprétations trompeuses, mais laissons-nous interpeller par ce qui arrive, pour rechercher la face de Dieu, du vrai Dieu, dont Satan son ange déchu (avec ses démons et ceux qu'ils trompent) usurpe la divinité.

On est avertis depuis longtemps ! Jésus et la Bible parle(nt) des douleurs de l'enfantement de la naissance spirituelle de l'Eglise qui est son Corps mystique et son Epouse éternelle - dont chaque chrétien né de Dieu est une cellule de base.

Il nous est demandé
- de regarder à Jésus, le Sauveur, pour être gardé dans ces heures où la peur cherche à s'installer partout - et peut le faire....
- de regarder à l'actualité pour discerner les signes des temps. On est entrés, en corrélation avec la dernière tétrade exceptionnelle qui vient de passer, dans le 9ème chapitre de l'Apocalypse, versets 13 et suivants. Cela depuis déjà deux ans environ. N'est-ce pas compréhensible avec la mention explicite du fleuve de l'Euphrate?
De la même façon quand l'ère des accidents nucléaires fut ouverte - et n'est malheureusement pas close (la 3ème trompette, chapitre 8 du même livre), quand le nom de Tchernobyl parut, on comprit où on en était, car le mot Absinthe qui est annoncé de longue date dans la Bible pour nommer le démon puissant qui mit cela en route, c'est Tchernobi en russe (ou ukrainien).

Par les médias on entend donc "des bruits de guerre" annoncés et les sons graves de la 6e trompette - que la Bible nomme "un (premier de deux) malheur(s)" !

La Bible avertit par ailleurs qu'à la 7e - et dernière trompette - l'Eglise préparée est enlevée ? Le savez-vous? Le comprenez-vous?

Dans tous les cas, lorsque surviennent jusqu'à nous des accidents ou autres catastrophes, Jésus a dit ce qu'était la meilleure réaction de quiconque est interpelé par un malheur : Clic ici pour le lire

Soyez attiré-e par la lumière de Jésus, Dieu fait homme et homme fait Dieu.

Repost 0
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 05:04

Dieu est amour, donc Dieu nous aime – DIEU VOUS AIME.

Mais son amour est tributaire de la justice (dont la vérité fait partie) : si nous commettons des fautes (péchés) nous nous montrons injustes, et son Esprit comme son amour se tiennent loin de nous. De fait nous subissons des effets – néfastes - de nos mensonges, supercheries, légèreté et autres méchancetés, perversités ou forces mauvaises que nous mettons à l'œuvre dans notre existence. Si nous confondons amour et séduction, nous entrons dans des pensées perverties, adultères, coupables, voire dans des relations qui vont devenir problématiques.

De tels comportements attirent sur nous des jugements, du mal physique ou psychique, et spirituellement c'est la mort (à Dieu et à son amour). L'issue de tout ça au final c'est la mort – qui peit être séparation éternelle de Dieu – ce qu'on appelle l'enfer.

Et pourtant Dieu nous aime et veut tous nous – VOUS – sauver de cette spirale maléfique que nous amorçons où le mal importe sur le bien, les problèmes sur la paix. Que faire ? Forcément quelque chose!

La Bible nous indique la réponse que Dieu attend :
Repentez-vous, renoncez à vos œuvres mauvaises, et désirez marcher dans les voies de ce qui est juste, honorable, source de paix et d'amour pour Dieu et pour notre prochain – c'est-à-dire pour ceux qui nous sont le plus proche.

Si parmi nos fautes, on a fait des erreurs d'aiguillages qui nous ont mis dans des situations personnelles ou relationnelles délicates à intenables, confessons-le à Dieu, remettez-lui tous les problèmes importants en lui demandant de commencer à travailler à améliorer notre situation. Il faut lui faire confiance, sans plus rien entreprendre par nous-même pour corriger le tir, car il y a de fortes chances que nous envisagions une nouvelle fois un leurre, une solution à notre façon dont l'issue ne sera pas bonne – et peut être la mort.

La foi est active par la demande de pardon et par la réponse que Dieu nous accorde – dès lors qu'on est sincère dans notre démarche.

La Bible dit encore que c'est parce que Jésus a été crucifié à notre place que Dieu peut nous pardonner, la grâce qu'il nous fait de nos fautes résultant de la justice accomplit par Jésus qui meurt comme un coupable, à notre place. La foi qui arrête la colère de Dieu sur nous est donc la foi au Seigneur Jésus.

http://www.topchretien.com/topbible/2-corinthiens.5.18/S21/
http://www.topchretien.com/topbible/jean.3.16/S21/
http://www.topchretien.com/topbible/actes.2.32/S21/
http://www.topchretien.com/topbible/marc.16.15/S21/
http://www.topchretien.com/topbible/ephesiens.2.3/S21/ jusqu'à vers. 10
http://www.topchretien.com/topbible/actes.16.30/S21/
http://www.topchretien.com/topbible/matthieu.28.16/S21/
http://www.topchretien.com/topbible/romains.6.23/S21/
http://www.topchretien.com/topbible/1-jean.1.5/S21/

Une prière –guide pour concrétiser cela si vous vous y sentez prêt-e :
http://www.toucherlalumiere.info/priere-guide-pour-paix-avec-dieu.html

Si vous ne connaissiez pas encore Dieu comme Sauveur, et si votre démarche envers lui est authentique, vous savez ce qu'il vous reste à faire…

Soyez encore béni-e.

Repost 0
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 19:26

"Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu.9 Ce n'est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie." Lettre aux Ephésiens, chap. 2.

Dieu oppose ici LA FOI et LES OEUVRES qu'on pourrait faire pour essayer de lui plaire ou de le servir.
En quoi consiste une telle foi ?

1- clic pour lire Actes 16, versets 25 à 31

clic Marc 16.16

2- clic pour lire ce que contient encore la foi véritable Esaïe chap. 53, vers. 1 à 5

3- clic pour affirmation de Hébreux chap. 2, vers. 9 et svts

4- clic pour autre formulation Galates ch. 2, vers. 16

 

Vous pouvez ajouter des éléments si vous connaissez d'autres références...

Repost 0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS : Dieu existe ! C'est ici mon cheminement depuis ce premier instant, pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il !? C'est aussi un Questions/réponses dans les domaines connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité, politique, philo, actualité... bref, un englobe-blog. Répétez ! ☺
  • Contact

Recherche