Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2022 7 09 /01 /janvier /2022 19:15

Cet article fait suite à > ici

 

 

 Le genre humain a été représenté par plusieurs, avec un homme à la peau rouge (c'est un des des sens du mot Adam), et la femme (tirée de son côté) avec une une peau plus claire. D'où, selon la loi de Mandel sur l' hérédité biologique les diverses races consécutives.
 
LE GRAVE DANGER DE LA GUERRE DES GENRES

Et qu'est-ce qui me fait dire que cette année 2022 va être une année de bascule, aussi avec la gente féminine, par quelques-unes parmi les plus... viriles, ou virulentes ?

C'est déjà que l'équilibre appelé "égalité" ou "parité" entre les sexes n'est pas, n'est déjà plus tenu dans les secteurs les plus influents. Les "féministes" (hommes et femmes) ont en effet provoqué que des postes-clés – notamment dans des ministères et autres institutions (préfecture, magistrature...), parmi les élus et bien sûr dans les médias - reviennent majoritairement à des femmes.

Si on ajoute encore du surnaturel, voire de la "mystique" à ce qui est factuel (aux faits), on peut savoir que le mot femme - ishah - apparaît curieusement la première fois dans la Bible, en Genèse 2.22.
Au verset 22 du chapitre 2, on lit : "22 L'Eternel Dieu forma une femme du côté (du flanc) qu'il avait prise de l'homme, et il l'amena vers l'homme."

(Pourquoi recourir à la Bible sur ce sujet ?
Déjà simplement parce que ce livre est toujours le best-seller de toute la littérature mondiale, à la fois le plus traduit, le plus imprimé et le plus lu par le monde, et donc son contenu apparaît pour beaucoup moins temporel qu'in temporel et universel).

Ainsi le chapitre 2 de la Genèse nous dit comment naquit l'amour divin sur la terre. Amour à la fois agapè (en grec l'amour de Dieu en soi, a priori inconditionnel) et l'amour filéo (en grec l'amour filial, qui dépend "d'atomes crochus", d'attirance ou de répulsion au plan des âmes).

En hébreu (langue originale dans laquelle nous avons cette information), l'homme mâle est ish אִיש ; et la femme c'est Ishah אִשָּׁה.
Ces deux mots sont chacun formés avec une particule, une lettre qui figure la divinité en eux, le fait de leur ressemblance au Dieu qui les a conçus et réalisés. On a ainsi
- le 
י (yod) au cœur de l'homme, du physiquement mâle, qui symbolise Dieu dans sa pérennité immuable, dans ce qu'il a de primordial et fixe (sans que ce soit une fermeté qui s'impose), de paternel (terme préférable aujourd'hui à celui de patriarche),
- et le
ה (hé) à la fin du mot femme,, qui figure l'Esprit Divin (qui est un féminin en hébreu) dans ce qu'il est mouvant, mobile, adaptable à ce qui lui est extérieur, réalisatrice au plan terrestre, intendante..., charnière entre Dieu et ses environnements.

TENTATION ET CHUTE

Malheureusement on peut lire aussi, et par là comprendre le fond de nos situations de malaise toujours présent en tous, que du chapitre 2 de la Genèse on est passé à un chapitre 3, qui est tout différent de ce qui présidait en Eden, dans ce jardin originel des Délices, avant cet événement.
"Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l'Eternel Dieu avait faits. Il dit à la femme : Dieu a-t-il réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ? 2 La femme répondit au serpent : Nous mangeons du fruit des arbres du jardin. 3 Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n'en mangerez point et vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez. 4 Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point; 5 mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.6 La femme vit que l'arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu'il était précieux pour ouvrir l'intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d'elle, et il en mangea.7 Les yeux de l'un et de l'autre s'ouvrirent, ils connurent qu'ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s'en firent des ceintures. 8 Alors ils entendirent la voix de l'Eternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l'homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l'Eternel Dieu, au milieu des arbres du jardin."

Nous sommes ici avertis de ce que la position de la femme face à la réalité - et non seulement une connaissance intellectuelle - du bien et du mal, en première ligne, risque de mal tourner.
Il est normal que la femme soit ouverte à la curiosité, capable d'entrer dans des connaissances nouvelles, des révélations. On connaît bien ce qu'on appelle pour elle "l'intuition féminine".
Sauf que cette ouverture sur l'extérieur peut devenir un vrai problème !

D'une part parce que la même force occulte, capable de se déguiser pour tromper, maléfique, intéressée à prendre un ascendant sur nous, existe toujours ! La même entité qui parle à partir d'un serpent monté dans un arbre, le même esprit séducteur et méchant, avec les mêmes intentions.

D'autre part, on voit là que l'homme n'est pas spécialement à sa plus juste place, de leader, de tête de pont, de barrage face au mal présignalé, de protection face à ce qui se présente de nouveau.
Ce que Dieu a mis en lui de stable, de certain, comme la parole qu'il a reçu de ne pas toucher à cet arbre sous peine de mort, aurait sans doute suffit pour répondre aux insinuations du serpent satanisé s'il l'avait confronté directement.
Mais en retrtait de la femme qu'il aime, avec qui il n'a sans doute jamais eu le moindre différent, la moindre égratignure psychique ou morale, il ne sait pas tenir son rôle de bouclier, de gardien de l'ordre établi pour leur bien par le Créateur. D'où l'importance de notre position, physique ou plus encore psychique et spirituel dans nos situations.

Alors l'ish l'homme, mange à son tour, et l'un plus l'autre sont alors précipités dans un effondrement terrible, dramatique, sidérant, de leur condition paradisiaque à un contact avec ce qu'on peut appeler par métaphore l'enfer.

D'un coup la présence invisible de Dieu par son Esprit autour d'eux et en eux est percutée, se retire d'eux. La lumière en émanant dans et au travers de leur corps physique, qui en faisait des êtres de llumière, s'éteint.
Les voilà entièrement dépouillés, se découvrant nus à leur propre regard et l'un face à l'autre, comme sont les animaux dont ils étaient si différents.

 D'un coup leur conscience des réalités est complétement modifiée, à la fois agrandie - par la perception à vif de l'univers du mal -, et rapetissée - enfermée sans rayonnement dans la perte de sens, dans un inconnu sombre jamais envisagé ni imaginable. Avec la sensation, la perception, trouble, insécurisante, malveillante, de la présence de Satan, l'adversaire de Dieu devenu là concrètement le leur... et à la suite le nôtre !

Car ce n'était pas qu'un serpent - qui n'avait rien à faire dans ce jardin puisqu'il est appelé « animal des champs »- qu'il s'agissait, mais bien de l'ange déchu Satan venu poursuivre sa conquête des créatures de Dieu pour se faire leur Dieu souverain sans violence, en toute légalité.

D'où en suite immédiate la peur, le sentiment d'insécurité maximale, la honte rien qu'à la pensée de ce que Dieu va penser de ce qu'ils ont fait. Bien des sentiments, des ressentis qui sont encore à notre conscience quand elle n'est pas trop étouffée, aveuglée, rendue inopérante...
A ce moment-là, comme Dieu les en avait avertis, l'homme et la femme sont véritablement « morts », spirituellement. L'esprit de Dieu en eux s'est évanoui, éteint, envolé...

CONNAÎTRE LE PASSÉ, D’OÙ ON VIENT, POUR SAVOIR ALLER

Ainsi le désordre ancien est bien près de devenir le désordre désordre nouveau, avec pour volonté et effet un ordre mondial nouveau, tout autre dans lequel nous nous débattons depuis des millénaires, qui commence par des tentations, des pressions, des contraintes, et bientôt des restrictions de liberté(s) drastique(s). Nous en sommes avertis : Nous ne pouvons pas repprocher à Dieu de ne pas nous avoir fait connaître par avance ce qui vient.
C'est ce qui a été, en amplifié, en démesuré. En trouvant de moins en moins des portes ou de fenêtres qui de toute façon, en permettent pas d'échapper à cette dernière aliénation génétique et psychogénétique qui nous est annoncée dans le 13e chapitre du dernier livre de la Bible.

Que sera 2022 avec les crises monumentales
- du climat
;
- de l'immigration ;
- de la montée des marginalités ;
- des genres, c'est-à-dire de l'identité même d'être humain, qui n'est ni un animal évolué, ni un objet modifiable comme un mécano ou un légo ;

- d'une élection présidentielle qui sent déjà la poudre
???

Elle sera AUSSI cette année qu'on sait d'avance particulière, ce que VOUS en ferez ! Chacun pour sa part.

UNE ANNÉE SPÉCIFIQUE POUR CHACUN

Chacun selon ses choix existentiels et essentiels, selon son positionnement ;
Chacun selon sa distanciation morale avec le mal (l'immoralité, la pornographique, les vols, les rapines, les méchancetés, les non-pardons, l'amour de l'amour pour l'argant...) ;
Chacun selon ce qu'il se lavera non seulement les mains au gel hydroalcoolique pour lutter contre les virus traitres invisibles, mais aussi le coeur des mauvaises pensées, l'âme des péchés (fautes) commises, qu'il faut confesser à Dieu pour retrouver une meilleure liberté ;
Chacun en enlevant son masque d'apparence, d'apparat, pour être vrai devant Dieu, sans fard, sans raison valable pour être ou rester caché, à Celui à qui de toute façon on ne peut rien cacher.

MON CONSEIL EST SIMPLE : CHERCHEZ DIEU !
Cherchez Dieu - le vrai, le créateur, Celui qui s'est incarné pour venir nous sauver - toujours individuellement - de toutes les situations.
Pas le Dieu des religions, de la politique, des idéologies, des psy athées ou des philosophes, non, mais Celui qui se tient en retrait du monde, à cause de la liberté qu'il a accordée dans ses créations, et spécialement à nous les humains.
Cherchez-le en lui parlant, en croyant qu'il existe effectivement, en lui demandant de vous guider vers lui...

Car il n'est pas loin. Quand on veut croire qu'il est. Ou quand nous souffrons ; lorsque nous ne voyons pas de chemin, lorsqu'on déprime ou qu'on enrage (en toute impuissance), lorsqu'on n'a plus rien ni personne en qui se confier, à qui se vouer.
Cherchez le Dieu qui EST, et qui vous attend !

Mon voeu et ma prière pour celle ou celui qui a lu jusque là : "Que l'Eternel te bénisse, et qu'il te garde ! 25 Que l'Eternel fasse luire sa face sur toi, et qu'il t'accorde sa grâce ! 26 Que l'Eternel tourne sa face vers toi, et qu'il te donne la paix !" Lisez et prenez par la foi ce qui vous semble le plus approprié à votre besoin, attente ou désir.

Et avancez avec Dieu, la vraie vie, apaisée, sécurisée, voire belle, et ensuite éternellement bonne, n'est pas ailleurs.

> Guide de prière pour entrer en relation ou revenir en relation avec Dieu.
Shalom. Grâce et Paix vous soient partagées.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2022 4 06 /01 /janvier /2022 18:45

 

 

Sans jouer les prophètes, l'année 2022 sera sans doute une année plus difficile encore que les dernières que nous avons connues.
Pourquoi ?

Parce que nous, France et monde, sommes engagés sur une trajectoire de fin d'une ère (qui a duré plusieurs siècles) où la foi et la raison parvenaient à tenir ensemble l'évolution des sociétés dans un équilibre. Equilibre certes précaire, mais où du bien, des progrès positifs, réels, l'emportait relativement sur les maux.
Et c'est précisément dans le domaine de l'hygiène et de la santé que notamment depuis Louis Pasteur et ses découvertes sur les microbes (bactéries, voire virus), les progrès médicaux permettaient aux malades, aux souffrants, de mieux échapper.

Mais il semble bien qu'une BACULE, un retournement a commencé dans ce domaine avec l'entrée dans le 3e millénaire, ce qui devient plus visible que jamais depuis ces deux dernières années...

Désormais donc, je crois ce temps des progrès pour le bien des êtres humains révolu, la transition - le changement ! - ayant été amorcée depuis maintenant quelques décennies. 
C'est un mouvement qui va en s'accélérant, en s'expansant selon une courbe de croissance exponentielle, qui arrive à un paroxysme qui se sent et se mesure déjà... pour peu qu'on ait quelque lucidité et recul par rapport aux médias « officiels ».

Et donc nous voici en 2022, année dont les chiffres, avec ce triplement du 2, n'est pas anodin comme on peut s'en rendre compte.

UNE ANNÉE MATHEMATIQUEMENT  EXCEPTIONNELLE
Il se produit au cours de cette année, un événement - un signe - qui ne peut arriver que tous les 1 000 ans !
Ce fait exceptionnel est le suivant :
Si vous ajoutez à votre année de naissance, l'âge que vous avez en 2022, vous obtenez en totla 2022.

Exemple : Vous êtes né-e en 1980, vous avez 42 ans cette année ; soit 1980 + 42 = 2022 !
Cette figure mathématique n'arrive que tous les 1000 ans !

Le plus vieil alphabet du monde encore actif en tant que formant une langue vivante est l'ébreu (langue d'Israël). Il se forme pour sa part de... 22 lettres principales (à quoi s'ajoutent les variantes de 5 de ses lettres quand elles se trouvent en fin de mot).

Cela me/nous parle d'une globalité qui va permettre d'écrire encore l'histoire (du monde, de l'humanité), mais d'une manière tout autre que jusqu'à présent, avec l'arrivée des lettres finales qui vont venir clore ce que la Bible appelle le temps de la Grâce divine. Temps donc l'amorce la plus visible a sans doute été le démantèlement (en cours) des nations d'Europe au profit de l'émergence d'une Europe politique.
Ce qui constitue là un temps de "fin des nations" est en général une fin au profit d'un ordre élargi, un empire, chaque impérialisme ne se faisant que par la force armée et devenant un totalitarisme.

LA TERRE "UN VILLAGE" PENSENT CERTAINS !
Jamais le monde n'a été si près d'une gouvernance planétaire comme en ce moment, où les politiques qui ne s'y trompent pas, parle depuis quelques décennies de la mise en place d'une gouvernance mondiale appelé le "Nouvel Ordre Mondial".

Le glas de la démocratie a sans soute sonné fort pour nous lors de la signature par la France du Traité de Lisbonne, contre l'avis de la majorité des français qui par référendum avait dit Non à une Europe politique.

Et avec le retour de la présidence française à la tête de l'Europe, on peut s'attencre à une poussée supplémentaire de la domination de l'Entité Européenne déjà sur les nations qui en sont membres.

Et puis, depuis quelque temps, outre la poussée islamiste et l'immigration sans frontière, on a assisté à la montée au créneau de la femme.

Nous avons là trois émergences qui sont dans un ordre d'évolution que Dieu permet. L'idée est qu'il permet ainsi à des minorités assez significatives qui revendiquent un droit plus global, mieux reconnu, de se gouverner elles-mêmes, et plus encore, de montrer qu'elles seraient capables de mieux gouverner que les pouvoirs en place. L'amorce d'une révolution à partir d'une communauté qui ne veut plus être seulement une communauté, mais une entité dont le pouvoir rivalise, jusqu'à le supplanter, avec celui de l'ordre étable, d'une majorité séculière en place.

LE GRAVE DANGER DE LA GUERRE DES GENRES
à suivre... (abonnez-vous si vous voulez être informé-e des posts car parfois les articles sont trop longs pour figurer en une seule fois)


Guide de prières pour mieux formaliser une démarche de réelle recherche de Dieu et de ses grâces.

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2021 2 28 /12 /décembre /2021 17:28

Magnifiques fleurs de... cactus !
Comme quoi, des épines peuvent sortir des délicatesses...

Les trêves ne sont pas signe de paix.
Qu'on ne s'y trompe pas, qu'on reste éveillé,
Qu'on réalise que la guerre fait rage de partout
Larvaire encore souvent mais poussant jusqu'à bout,
Dans l'air, dans les infos, par de tristes médias
Dans les familles, par et contre les états,
Des virus à la couche d'ozone et plus encore
Dans les consciences, sur les âmes et jusque dans les corps.

 

QUAND LE SOLEIL

 

Depuis longtemps les jours sont gris.
Les nuages lourds et sombres comme des péniches pleines
Stationnent ou glissent sans cesse autant de jour que de nuit,
Ancrés comme avant un déluge d'eau et de peines.

 

Depuis longtemps sont allanguies les plaines
Et les roches altières de brumes envahies
Qui cernent et enserrent comme d'humides laines
Des habitants défaits, épuisés ou transis.

 

Le temps qui nous échappe comme en une prison
S'allonge, on tourne en rond, l'espace se réduit,
Des lois inexorables plombent la raison
Et la foi,espérance et espoirs, tout fond sans bruit.

 

Les oiseaux ne volent plus, ou les aigles plus haut,
Tout en nuances de gris humilie sans plus exaspérer,
Et l'hiver plus encore aux jours courts et pâlots
N'apporte plus Noël comme le plus beau cadeau,
Les froidures sont tenaces malgré les cheminées.

 

Se souvient-on encore telles d'un rêve les bribes,
Des couleurs éclatantes, des jaunes tournesols sur fond bleu de ciel,
Des orangés du soir, des verts d'Amazonie ; ou encore des diatribes
Télévisuels qui soutenaient des peuples vidés de l'essentiel

 

S'emplissant de lumières projetées virevoltantes
Qui donnaient pour un soir l'illusion du bonheur ?
Même ça, avec les magasins de denrées débordantes,
A perdu ses effets, les addictions demeurent.

 

L'argent est au pouvoir, avec ou sans un Rib,
Les yeux sur des écrans à guetter tous les tweets,
On a cessé de lire les classiques et les scribes,
Les lettres éternelles au profit de clips et de hits.

 

Mais la nuit la plus longue ne sera pas sans fin
Pas plus qu'il n'est permis, plus qu'il n'est toléré,
Car le ciel reste clair au-dessus des nuées,
Et un cri au milieu de la nuit sans entrain
Réveille les coeurs soudain : Jésus revient.

 

C.T. - 28 décembre 2021

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2021 1 27 /12 /décembre /2021 10:19

Cette question est SIMPLE :
EXISTE-T-IL UN DIEU CRÉATEUR, OU PAS ?

SIMPLE parce qu'elle n'a que DEUX RÉPONSES POSSIBLES :
Oui ou NON !

Et simple parce qu'une seule des deux est LA BONNE, et l'autre est FAUSSE.

Ce qui fait qu'on NE DOIT PAS rester dans du DOUTE* !

Et du SÉRIEUX avec lequel on s'occupe de cette question FONDAMENTALE, dépend tout LE COURS, LA QUALITÉ et encore LA DURÉE de notre existence !

Enfin cette question simple exige que nous ne soyons pas et restions pas dans l'à peu près, mais que nous parvenions à la CERTITUDE de ce qui est VRAI - ce qui s'appelle une appropriation de vérité par LA FOI.

Car la foi est TOUJOURS notre seul moyen d'acquisition de SAVOIR et d'expansion de CONSCIENCE : Parce que ce n'est qu'en croyant D'ABORD qu'on apprend (à l'école, à faire du vélo, à nager, à conduire, à devenir parent...).

LA FOI est donc formée de LA CONFIANCE et de LA CROYANCE.

Ce n'est qu'APRÈS, que S’ÉPROUVENT la validité, l'exactitude, la justesse, la pertinence de ce qu'on nous a dit, a entendu ou lu...

C'est là que nous POUVONS et DEVONS exercer notre ATTENTION, notre DISCERNEMENT... ce qui n'a de VALEUR seulement SI nous cherchons ce qui est VRAI, JUSTE, LA VÉRITÉ.

CAR tout ce qui est vrai SE VÉRIFIE COMME TEL. Et concernant la vérité sur DIEU, c'est d'autant plus CERTAIN que LUI-MÊME va venir à la rencontre de notre RECHERCHE de réponse.

Car vous l'avez compris, pour moi il s'est RÉVÉLÉ ÊTRE, être VIVANT, EXISTANT, RÉEL,

et dans cette vue, depuis des décennies, il me donne d'EXPÉRIMENTER de diverses manières LA VÉRACITÉ** de ce qu'il EST, me connait, veille sur moi, m'enseigne, etc...

C'est aussi parce qu'après la réponse certaine à cette 1ère question, nous DEVONS AVANCER jusqu'à la seconde, TOUTE AUSSI IMPORTANTE :
QUI EST-IL ?
LEQUEL EST-IL parmi toutes les représentations, parfois contradictoires, qui sont faites et proposées de Lui. 
Là encore, c'est LE DÉSIR, L'AMOUR DE LA VÉRITÉ qui nous conduira à la réponse JUSTE.

Je vous renvoie aussi à la vidéo de mon article précédent, qui peut aider à chercher, ET À TROUVER..

Bonne quête, bonne EN-QUÊTE, pour une année qui vient dont les temps seront en BÉNÉDICTION à votre existence et vie.

__________________
*
Le doute a sa place dans nos interrogations, mais ne doit jamais rester une position sur laquelle on s'établit comme sur une chaise à deux pieds !
Le doute doit amener à plus de recherche pour SAVOIR.
Quand Descartes écrit son "Discours sur la méthode", où il avance le doute et la remise en cause des acquis, religieux ou scientifiques, il précise bien justement que Dieu ne peut être un sujet de doute... dès lors qu'on est parvenu - comme lui - à l'ASSURANCE, la CONVICTION ACQUISE qu'il existe...
Dès lors, si des doutes arrivent sur la réalité de Dieu, notre part est de les rejeter, sachant que la foi en l'existence de Dieu est aussi tributaire d'attaques (par l'incrédulité, la moquerie, la menace ou d'autres croyances)...

** Une manière facile de chercher Dieu, est de se mettre à lui parler, dans la foi que s'il existe réellement, IL ENTEND, et donc IL RÉPONDRA... Dès lors, restez attentif, car des réponses peuvent arriver de manière étonnante, très vite !

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2021 4 23 /12 /décembre /2021 19:57

Car Noël est la fête-anniversaire de sa naissance - On oublie si vite les choses importantes !

Mon petit cadeau de Noël > LA VIE DE JÉSUS, le film <

Alors, JOYEUX NOËL, CETTE ANNÉE !

Car il est venu,

il est mort,

et il est ressuscité, pour toujours. Alléluia !

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2021 4 23 /12 /décembre /2021 17:28

Livre: Dieu-la science-les preuves, L'aube d'une ...

 

FIN DE LA PARENTHÈSE MATÉRIALISTE

Elle n'aura duré guère plus de deux siècles de manière un peu développée/

C'est seulement au XVIe siècle, à partir des premières découvertes astronomiques (par Copernic notamment) qu'a été remise en cause la fixité de la terre.
Et comme elle était considérée jusque là comme le centre de l'univers par l'Eglise dominante, c'est l'idée même d'un Dieu qui s'occupe de nous que certains, déjà pas très chauds vis-à-vis de la religion, commençèrent à douter qu'il y ait un Dieu à l'origine de l'univers.

De fait, il fut progressivement dit et admis- sans preuve scientifique, par pure présomption anticléricale, que l'univers était là de toute éternité, sans commencement ni fin.

A partir des balbutiements des découvertes des lois de la matière et de sa composition, on en vint au XVIIIe siècle a dire que seule existence la matière. C'est-à-dire ce qui se voit, se touche, se mesure, s'observe avec un instrument.

A cette époque on découvre par exemple la cellule comme pièce élémentaire du vivant, qui ne peut être décrite que comme un grain monolithique d'une espèce de gélatine.

Et c'est ainsi que Louis Pasteur, scientifique intègre dans ses recherches et dans sa relation avec Dieu pour le guider, pu dire un siècle plus tard qu"un peu de science éloigne de Dieu, mais que beaucoup y ramène".

Mais la vérité n'est jamais l'ingrédient que nous aimons le plus dans le concert discordant de ce qui est juste et faux et de ce qui est bien er mal.

Aussi jusqu'à nos jours où une doctrine jamais prouvée comme la théorie de l'Evolution est toujours enseignée à l'école comme vérité, la majorité des occidentaux s'est mise à croire qu'il n'y a pas de Dieu créateur, seulement des hasards qui font bouger les choses quand apparaîssent des nécessités.

Cependant depuis le début du XXe siècle cette conception purement matérialiste du monde n'a cessé de perdre de sa force, au fur et à mesure des découvertes, qui toujurs révélent une complexité qui dépasse largment nos entendements.
Si donc les ordres qu'on trouve dans la nature sont ordonnés d'une manière bien plus intelligente que nous ne sommes de le comprendre, comment le hasard, par définition aveugle, tâtonnant, sans intelligence, aurait-il faire le monde tel que nous le voyons et pouvons le mesurer ?

LA ET LES BOMBES (SCIENTIFIQUES) DU XXe siècle

À partir de 1927, c'est la théorie du noyau primitif qu'avance George Lemaître (chanoine comme Copernic !), confirmée par Alexander Friedmann, puis par Hubble, qui établisse que l'univers n'est pas stable, infini et éternel, mais en expansion, ayant eu un commencement et qui aura une fin. C'est le Bing bang dont on parle sans réaliser la révolution que cela aurait du produire.

Mais si la vérité est toujours plus difficile à faire admettre et à dire que les erreurs ou les mensonges dans le monde foncièrement problématique qu'est le nôtre, "Les faits ne cessent pas d'exister parce qu'on es ignore" Aldoux Huxley.
Et Dieu est de cet ordre-là !

Regardez cette vidéo en cliquant là, 15 mn pour rejoindre, si ce n'est déjà fait, l'évidence la plus monumentalement titanesque...

 

> Aussi comment ce Dieu est venu me visiter et révolutionner mon existence et ma vie ici <

ou > plus court là <

Soyez béni-e... par ce Dieu

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2021 2 21 /12 /décembre /2021 18:09

Noël : c’est inclusif !

En faisant la promotion d’un « guide européen pour une communication inclusive », la commissaire européenne à l’égalité - Helena Dalli – était certainement loin de s’imaginer devoir le retirer quelques semaines après l’avoir présenté (document en anglais disponible ici en téléchargement) ! Il faut dire qu’on ne pouvait pas faire plus contradictoire : l’inclusion, dans ce guide, se manifestant par l’exclusion !

Ce document est une sorte de code de la pensée et de la communication orale ou écrite. Mais du code de la pensée à la police de la pensée, il n’y a que très peu de distance. En effet, le document présente une série de tableaux sur trois colonnes : « directives », « à éviter », « dire/écrire plutôt » ; le tout classé en six chapitres (le genre, LGBTQI, la race, culture et croyances, handicap, âge).

Alors que le document se revendique comme référence de la « communication inclusive » permettant, je cite, « l’unité dans la diversité », on découvre à sa lecture qu’il s’agit principalement d’un catalogue d’interdits de langage. C’est ainsi qu’on nous explique qu’il faut éviter l’utilisation de mots « genrés », exemple à l’appui : « au lieu d’écrire « le feu est la meilleure invention de l’homme », écrivez « le feu est la meilleure invention de l’humanité ». Mais que je sache l’humanité a aussi un genre (féminin) ! On nous explique aussi que l’utilisation du masculin « par défaut » doit être prohibée et l’adresse « Mesdames et Messieurs » remplacée par « chers collègues », ce qui serait – d’après le guide – plus conforme au langage inclusif LGBTQI.

Et puis dans le chapitre dédié à la diversité des cultures, des croyances et des modes de vie, le guide juge que « Noël » ne serait pas un terme suffisamment inclusif ; c’est pourquoi il nous faudrait parler du « temps des vacances » plutôt que de la « période de Noël ». Face à cette injonction qui vise à exclure du vocabulaire européen toute référence au christianisme, l’eurodéputé François Xavier Bellamy a répondu avec brio : «Noël n’est pas que le prétexte des vacances d’hiver, c’est le jour où est né le monde dont nous héritons, le début de notre ère, la référence à partir de laquelle nous comptons nos années. (…) Nier ce qui nous relie, c'est détruire toute possibilité d'appartenir à une culture commune, tout espoir d'assimilation, c'est ouvrir la voie à l'éclatement de nos sociétés, aux revendications communautaristes qui préparent les affrontements à venir». Je vous engage à écouter cette courte allocution de 2 minutes, elle est excellente.

En cette période du souvenir - Droit ou devoir de mémoire - que la bénédiction du Dieu qui s'est manifesté en Jésus-Christ vous touche, selon sa Grâce !

Et si vous n'avez pas (encore), mon petit livre sur NOÊL, sa vraie histoire et plein d'informations (historique, biblique, culturel, religieuse, astronomique même (avec la vérité sur cette fameuse et curieuse "étoile" suivie par les rois-mages...
Par internet en version papier ou ebook, ici par exemple > NOËL, NOËL ! Merry Christmas

Guide de prière pour se mettre en paix avec Dieu

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2021 7 19 /12 /décembre /2021 23:38

Français-es (presque) partout hors de l'hexagone et étrangers sensibles à la langue française, mon livre sur Noël peut désormais franchir frontières et océans, puisqu'il est référencé à l'International, sous le n° ISBN 9782322397952.

Il est accessible aux librairies via la plate-forme de diffusion Sodis et inscrit sur l'annuaire des livres Dlilcom.

Que vous soyez donc aux US ou au Canada, au Brésil, en Australie, Suisse ou en Corée du Sud... voyez avec un libraire comment vous le procurer.

Sinon et pour la France aussi, outre votre libraire favori, vous pouvez le commander sur tous les grands sites de la distribution (Amazon, Cultura, Fnac, Vivlio, Uculturel, etc...), ou encore par la boutique de l'éditeur, par ce lien à cliquer > NOËL NOËL Merry Christmas

Il a 60 pages, il est vendu 5,49 € en version papier et 3,49 € en version numérique ebook.
Il peut vous apporter des informations très intéressantes, peu connues ou originales, d'ordre historique, biblique, culturel, religieux, astronomique même (avec la fameuse "étoile" suivie par les astronomes-mages !?) et encore au plan littéraire avec une nouvelle, très originale, et quelques poèmes en rapport.

Bonne lecture et découverte, et à +
C.T.

 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2021 5 17 /12 /décembre /2021 08:10

 

"Le cri"
Tableau le plus cher du monde ! Un seul a pu l'acheter.
Mais tous, nous pouvons acquérir un bien plus précieux encore ; savoir activer notre faculté de jugement OBJECTIF.
 

 

DÉBAT OU ÉBATS ?

Quand on écoute avec quelque recul des débats, on entend surtout des EBATS, càd des "mouvements folêtres," incontrôlés, comme ont des enfants ou de jeunes animaux exprimant leurs émotions.

Emotions qui accompagnent, en ces temps de présidentiables, des convictions profondes, qui sont essentiellement des opinions personnelles et des préjugés à peine digérés.

En fait, des confrontations - plus que des échanges -, faites de la SUBJECTIVITÉ de chacun-e, qui se heurte à d'autres subjectivités.

Est-ce (seulement) cela la DÉMOCRATIE ?

ACTION SANS ÉLÉVATION

De cette manière, on ne cherche pas en fait à avancer, à SORTIR du débat. On en fait une fin en soi. Le procédé est ainsi vicié avant même de commencer. On ne vient pas là pour s'enrichir COLLECTIVEMENT d'un partage, mais pour défendre sa vue des choses. Pour trouver comment mieux résister aux autres opinions et préjugés, sans viser une TRNSCENDANCE. Sans s'entendre sur une vue qui ait tenu compte des arguments de part et d'autre.

On ne vise qu'à gagner, faire le meilleur score, et tout le monde - dans le sens de l'INTÉRÊT du pays et de la population.

Résultat: Rien ne change, on a perdu son temps, son énergie, et entériné une vue pipée, controuvée, artificieuse du discours et de la discussion. Pourquoi ?

CAUSE PREMIÈRE : UNE IDEOLOGIE CAMOUFLÉE

Parce qu'on fonctionne, sans s'en apercevoir, sur le mode LUTTE DES CLASSES. Comme des partisans d'un grand diviseur et non d'un assembleur, que reste Karl Marx.

... Que reste sa pensée, une pensée initiée par "le monde des ténèbres" quand il s'allie avec l'intelligence orgueilleuse des hommes. Et tant qu'on reste dans le déni de cette dimension, du monde des esprits, ils ont beau jeu pour nous insuffler leurs vues - païennes, paillardes, perverses, de mauvaises et fausses luttes, de séductions trompeuses et d'opposition car il n'y a rien de mieux qu'amalgamer sans discernement et diviser pour mieux régner.

VOIR LE MANIFESTE !

Régulièrement sous nos yeux, une des expressions les plus criantes de cette manigance sous-jacente marxiste: Les grèves au moment où il y a le plus de travail ! Dans la SNCF au moment des rushes des vacances. C'est typique, "normalement" inadmissible, mais cela S'IMPOSE car il y a en arrière une IDÉOLOGIE DE LA FRACTURE SOCIALE, de la division, démoniaque.

Cela parce que les idéologies sont des constructions mentales réfléchies et dirigées vers un but, qui auront toujours plus de pouvoir sur nous que nos opinions et préjugés aveuglés et sans finesse.

De la sorte, la vérité est, comme l'a justement remarqué CS Lewis, que nous ne sommes pas dans une démocratie, mais dans une DÉMONCRATIE ! (En français le N ajouté a aussi le sens de sa prononciation).

Comprendre, voir jusqu'à ce plan des réalités actives, est le seul moyen d'échapper à cette mauvaise balance Droite-Gauche-Droite... qui laisse les gros problèmes sans solution, voire pire, avec des solutions partisanes plus ou moins aberrantes mais qu'on peut imposer dès lors qu'on a réussi son élection.

S'OUVRIR LES YEUX DE LA CONSCIENCE

Ainsi, tant que nous ne descendons pas dans l'antre vicié de cette dynamique voilée qui ronge comme un ver une pomme, on reste asservis à une dictature larvée - qui avance - au détriment de tous.

Une vraie désaliénation, et une reprise des droits réels - et des devoirs humains - ne peut que passer par cette vue éclairée du Réel.

Qui verra assre clair - et assez vite ! - ce problème ? Car sans aller désormais AU FOND, A LA RACINE de la problématique humaine, "le Mal" - qui est bien plus qu'un simple concept - va étendre sur le genre humain sa cuverture (poisseuse, empoisonnée, avilissante et totalitaire) comme une gangrène ou un cancer mortel.

Et puisqu'on est là en période électorale, quel candidat aura l'audace de monter le débat jusqu'à ce plan des spiritualités - qui est un plan encore différent et plus haut que celui des religions (qui en sont ou deviennent juste des outils.. de domination et de discorde) ?...

Soyez béni-e, par La Vraie Lumière.

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2021 6 04 /12 /décembre /2021 18:58

C'EST QUOI LES VALEURS QUI ONT FAIT LA FRANCE ?

Est-ce que les valeurs servent à améliorer (la vie et la paix sociétale, le bien-être personnel, la sécurité, une unité nationale...) ou ont-elles pour effet de déconstruire (sous prétexte de mieux construire, autrement - et alors sur quelles valeurs) ?

Et donc, que manque-t-il au fait toujours plus évident que tout se déconstruit et devient lourd et insécurisé et en perte de sens ?

En ces jours de pré-élections présidentielles, c

'est une saison politique qui revient, avec ses discours peaufinés, mais pas pour autant véridiques.

Ainsi entend-on beaucoup de promesses, en s'appuyant sur la défense des "valeurs" et de notre "civilisation millénaire".

Mais qu'y a-t-il derrière et dedans ces beaux et grands mots et concepts fourre-tout, qui semblent vendeurs à beaucoup ?
Qui en parle ? Qui en explicite avec vérité le contenu ?

C'est-à-dire qui dit que la France s'est faite, avec l'Europe des VIe au XVIIIe siècle, par la propagation du message du Christ ? Que la civilisation millénaire, est une civilisation chrétienne ?

Qui a la lucidité, la force, le courage, la conviction, pour dire que ce sont les hommes et femmes des peuples et des leaders croyants au Christ-Sauveur, qui ont fait ce qu'on appelle le christianisme ? 

Qui développe que c'est par la foi - toujours attaquée mais perdurant - des chrétiens qui a permis et fait une véritable remontée des sombres zones de ténèbres de l'humanité aliénée, par la piété, par les prières, par des connaissances justes, par des découvertes scientifiques et des inventions ?

Qui voit et dit que la laïcité est devenue un athéisme (qui avance sous le manteau) à partir du XXe siècle avec pour prix de ce changement de paradigme (de glissement de civilisation) les deux guerres mondiales  ? 
Qui témoigne que c'est grâce à la foi vive des leaders et de la jeunesse américains que la France a été désenclavée et libérée ?

Qui dit que les développements technologiques sont nés des grandes découvertes opérées par des croyants, les incroyants s'emparant progressivement des commandes des nations européennes ne faisant que bénéficier des acquis et enrichissement de la France chrétienne, comme un "fils à papa" se sert de sa fortune pour se donner de l'importance et des aises ?
Car nous voyons bien que les développements et progrès ne sont pas du bien en soi. Puisqu'aujourd'hui c'est une véritable aliénation et des addictions terribles qu'amènent les technologies exploitées sans conscience.

Cependant, c'est bien par des mises à jour et constructions techniques utiles au mieux-être des uns et des autres, que l'on est sorti de bien des difficultés, ce qui fait la différence avec les populations demeurant sans Christ, idolâtres et soumises à des pratiques aliénantes plus que libératrices....
Mais c'est aussi si nous ne perdons pas le sens moral, les valeurs chrétiennes, originales, non frelatées ou dévoyées, que l'on peut garder et dominer sur nos frontières, psychiques autant que sanitaires ou géographiques.

"Je dis donc : Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair. 17 Car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. 18 Si vous êtes conduits par l'Esprit, vous n'êtes point sous la loi.

19 Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l'impudicité, l'impureté, la dissolution, 20 l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, 21 l'envie, l'ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le royaume de Dieu.

22 Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, 23 la douceur, la tempérance; la loi n'est pas contre ces choses."

Bref, comment maintenir une civilisation et des valeurs véritables comme dites ici, seules capables de nous faire avancer dans le Bien Commun, sans Dieu, sans son esprit actif, vivifié en nous, sans son Esprit en qui nous pouvons nous confier et sur lequel nous pouvons compter pour venir là où des limites nous entravent ?

Soyons déjà nous-même, pour nous-même, de cette vue sans hypocrisie des choses, du Réel, de nous-même, de Dieu et des mauvais esprits. Dans la foi que si nous nous confions en Dieu, c'est le seul endroit, moyen, pour n'être pas confus, trouvé honteux de nos comportements ou des résultats des prochaines élections.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche