Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 janvier 2016 3 13 /01 /janvier /2016 05:38

...C'EST QUE
- d'un côté on a l'Esprit même de Dieu venu faire sa demeure - éternelle - en nous, s'étant joint, fiancé, à notre âme, à notre moi individualisé qui l'ai reçu ;

- de l'autre on a une loi religieuse (quelconque) que l'on s'évertue de suivre, en fautant sans cesse, en trichant avec elle et avec les autres (à qui nous ne montrons qu'une figure camouflant la réalité profonde des mouvements et tensions et pulsions de notre cœur et/ou de notre corps), car aucune religion ne peut nous communiquer la force nécessaire à une vie juste selon Dieu, à une marche quotidienne qui lui soit agréable.

Notre faiblesse est telle du côté de la spiritualité, qu'on est
- soit un incrédule (athée ou agnostique... ce qui est le plus naturel),
- soit un croyant hypocrite,
- soit un croyant religieux torturé - ou tortionnaire ! (terroriste) -,
- soit un apostat (qui abandonne sa religion, mais sans trouver de solution véritable à sa problématique existentielle et éternelle,
- soit encore on (finit par) accepte(r) de se voir tel que Dieu nous voit, pécheur, sale, méprisable, double, faux, insuffisant, misérable, bref PERDU à sa vie - à la vraie vie (qui est sans fin).
Et c'est dans ce dernier cas que LA GRÂCE peut venir se substituer à la religion ou à la mécréance (ou impiété), par la foi en Jésus qui a accompli pour nous - à MA place ! - tous les commandements de Dieu pour avoir le droit de me décharger de ce poids terrible qu'est
- une religion et la religiosité qu'elle met en œuvre en nous,
- ou une existence vécue sans Dieu, c'est-à-dire dépourvue de son sens global fondamental.

Ici la parole écrite de Dieu aux Éphésiens (chap. 2) vient au secours de notre raison et/ou de notre coeur perdu : "C’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. 9 Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie."

C'est ainsi que celui qui fait cette expérience merveilleuse de trouver en Jésus son Sauveur parfait, peut lire cette bonne nouvelle (le même chapitre) : "Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, 2 dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. 3 Nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres… 4 Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, 5 nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus vivants avec Christ (c’est par grâce que vous êtes sauvés); 6 il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ, 7 afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ.8 Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. 9 Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. 10 Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions."

Ainsi (en Romains 3) "nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu. 20 Car personne ne sera justifié devant lui par les œuvres de la loi, puisque c’est par la loi que vient la connaissance du péché. 21 Mais maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu, à laquelle rendent témoignage la loi et les prophètes, 22 justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ pour tous ceux qui croient. Il n’y a point de distinction. 23 Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; 24 et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. 25 C’est lui que Dieu a destiné à être, par son sang pour ceux qui croiraient, victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience; 26 il montre ainsi sa justice dans le temps présent, de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus. 27 Où donc est le sujet de se glorifier? Il est exclu. Par quelle loi? Par la loi des œuvres? Non, mais par la loi de la foi."

N'y a-t-il pas là de quoi remercier Dieu et Jésus et le Saint-Esprit qui nous donne(nt) de saisir qu'on peut échapper à la loi contraignante et inefficace d'une religion (dont on a hérité ou à laquelle on a adhéré sans connaissance de Dieu et de ses œuvres en notre faveur) EN CROYANT (foi véritable qui nous apporte des assurances, des certitudes) ! En croyant en ces réalités qui sont de l'ordre du présent et de l'éternité, dont le salut de notre âme (de notre personne) par notre foi est à la fois l'objectif et l'enjeu ?

Soyez béni(e), soyez sauvé(e), en croyant comme il convient, càd en croyant COMME DIEU (et non comme telle tradition ou religion) vous donne et demande de croire. Belle journée.

Sait-on toujours avec quoi l'on joue ?...

Sait-on toujours avec quoi l'on joue ?...

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 06:16

Dieu voit l'état et l'évolution des nations comme aussi des personnes.
Il patiente, il avertit, il alerte, il donne des songes, des paroles, deux fois et trois fois. Mais parfois notre aveuglement, notre orgueil, nos prétentions, notre conditionnement social évolutionniste néo-darwinien (athée), une religion peut-être même, de mauvais conseillers.. bref tout ce qui fait qu'on a des pensées et autres concepts douteux qu'on a décidé de suivre -sans en vérifier la véracité et la pertinence-, ne nous permet plus d'entendre, pour se dévier soi-même d'une trajectoire qui va mal finir.

Il faut alors des secousses, des semonces jusqu'à des ébranlements, des jugements de justice... que Satan - le faux-dieu qui tend à se faire prendre pour le vrai seul éternel - s'empresse de mettre à exécution. Et bien souvent les coups qu'il fait donner par ses serviteurs et autres instruments qu'il accapare, dépassent la mesure, deviennent iniquité nouvelle, que Dieu - heureusement - au final tourne en un bien ou un autre (matériel, psychique ou spirituel).

Lorsque l'Eternel-Dieu fait se lever Esaïe, voici les paroles que le prophète reçoit : rapportées ici, elles peuvent trouver encore pour quelque(s) lecteur(s)-lectrice(s) tout leur effet premier bénéfique (d'information, explication, constat, invitation, promesse) :

Esaïe chap. 1 "2 Cieux, écoutez! terre, prête l'oreille! Car l'Éternel parle. J'ai nourri et élevé des enfants, Mais ils se sont révoltés contre moi. 3 Le boeuf connaît son possesseur, Et l'âne la crèche de son maître: Israël (on peut sans rien tordre de l'Ecriture remplacer Israël par le nom de l'une ou l'autre des nations occidentales qui ont connu la christianisation) ne connaît rien, Mon peuple n'a point d'intelligence.
4 Malheur à la nation pécheresse, au peuple chargé d'iniquités, A la race des méchants, aux enfants corrompus! Ils ont abandonné l'Éternel, ils ont méprisé le Saint d'Israël. Ils se sont retirés en arrière...
5 Quels châtiments nouveaux vous infliger, Quand vous multipliez vos révoltes? La tête entière est malade, Et tout le coeur est souffrant. 6 De la plante du pied jusqu'à la tête, rien n'est en bon état: Ce ne sont que blessures, contusions et plaies vives, Qui n'ont été ni pansées, ni bandées, Ni adoucies par l'huile.
7 Votre pays est dévasté, Vos villes sont consumées par le feu, Des étrangers dévorent vos campagnes sous vos yeux, Ils ravagent et détruisent, comme des barbares. 8 Et la fille de Sion est restée Comme une cabane dans une vigne, Comme une hutte dans un champ de concombres, Comme une ville épargnée. 9 Si l'Éternel des armées Ne nous eût conservé un faible reste, Nous serions comme Sodome, Nous ressemblerions à Gomorrhe.

10 Écoutez la parole de l'Éternel, chefs de Sodome! Prête l'oreille à la loi de notre Dieu, peuple de Gomorrhe!
11 Qu'ai-je affaire de la multitude de vos sacrifices? dit l'Éternel. Je suis rassasié des holocaustes de béliers et de la graisse des veaux; Je ne prends point plaisir au sang des taureaux, des brebis et des boucs.
12 Quand vous venez vous présenter devant moi, Qui vous demande de souiller mes parvis? 13 Cessez d'apporter de vaines offrandes: J'ai en horreur l'encens, Les nouvelles lunes, les sabbats et les assemblées; Je ne puis voir le crime s'associer aux solennités. 14 Mon âme hait vos nouvelles lunes et vos fêtes; Elles me sont à charge; Je suis las de les supporter.
15 Quand vous étendez vos mains, je détourne de vous mes yeux; Quand vous multipliez les prières, je n'écoute pas: Vos mains sont pleines de sang.
16 Lavez-vous, purifiez-vous, Ôtez de devant mes yeux la méchanceté de vos actions; Cessez de faire le mal. 17 Apprenez à faire le bien, recherchez la justice, Protégez l'opprimé; Faites droit à l'orphelin, Défendez la veuve.

18 Venez et plaidons! dit l'Éternel. Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige; S'ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine.
19 Si vous avez de la bonne volonté et si vous êtes dociles, Vous mangerez les meilleures productions du pays; 20 Mais si vous résistez et si vous êtes rebelles, Vous serez dévorés par le glaive, Car la bouche de l'Éternel a parlé.

21 Quoi donc! la cité fidèle est devenue une prostituée! Elle était remplie d'équité, la justice y habitait, Et maintenant il y a des assassins!
22 Ton argent s'est changé en scories, Ton vin a été coupé d'eau. 23 Tes chefs sont rebelles et complices des voleurs, Tous aiment les présents et courent après les récompenses; Ils ne font pas droit à l'orphelin, Et la cause de la veuve ne vient pas jusqu'à eux.
24 C'est pourquoi voici ce que dit le Seigneur, l'Éternel des armées, Le Fort d'Israël: Ah! je tirerai satisfaction de mes adversaires, Et je me vengerai de mes ennemis. 25 Je porterai ma main sur toi, Je fondrai tes scories, comme avec de la potasse, Et j'enlèverai toutes tes parcelles de plomb.
26 Je rétablirai tes juges tels qu'ils étaient autrefois, Et tes conseillers tels qu'ils étaient au commencement. Après cela, on t'appellera ville de la justice, Cité fidèle.
27 Sion (symbole de l’Église véritable, unique, formée par les rachetés de Christ) sera sauvée par la droiture, Et ceux qui s'y convertiront seront sauvés par la justice (qui vient de la croix et de la foi personnelle).
28 Mais la ruine atteindra tous les rebelles et les pécheurs, Et ceux qui abandonnent l'Éternel périront.
29 On aura honte à cause des térébinthes auxquels vous prenez plaisir, Et vous rougirez à cause des jardins dont vous faites vos délices; 30 Car vous serez comme un térébinthe au feuillage flétri, Comme un jardin qui n'a pas d'eau. 31 L'homme fort sera comme de l'étoupe, Et son œuvre comme une étincelle; Ils brûleront l'un et l'autre ensemble, Et il n'y aura personne pour éteindre."

http://toucherlalumiere.info.over-blog.com/pages/PRIEREGUIDE_pour_PAIX_avec_DIEU-5123593.html

chant http://www.dailymotion.com/video/xly2ko_pardon-seigneur-pardon_music

https://www.youtube.com/watch?v=uOG1y8-3fwQ

https://www.youtube.com/watch?v=ixRkUrLQKFM

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2016 7 10 /01 /janvier /2016 06:33

...Parce que nous avons été conçus et créés pour avoir en nous une part qui est (de) la nature de Dieu : un esprit, qui, avec notre corps et notre âme, forme l'unité tri-unitaire humaine originelle - qui est la plus parfaite représentation (image) de Dieu en sa création matérielle.


Or cet esprit (qui est (comme) un souffle, que symbolisent le vent, la colombe, l'eau ou l'huile...) n'est pas attaché à nous au point où sa perte entraîne notre mort physique comme il se passe quand l'âme se sépare du corps. Cependant, c'est bien d'une mort dont il s'agit (spirituelle) quand l'esprit de Dieu cesse d'être en nous (s'éteint, s'envole, nous quitte). Cela est clairement dit au début du chapitre 2 de l'épître aux Éphésiens.

Dès lors, la création ayant là aussi horreur du vide, c'est autre chose que nous allons mettre à sa place, une idole donc (= un faux-dieu à la place du vrai), à quoi notre âme va s'attacher... et s'assujettir. Car c'est bien de cela qu'il s'agit : Nous avons été faits de manière à être LIBREMENT, INTELLIGEMMENT, en relation de subordination avec un "plus grand que nous", qui est l'Esprit de Dieu. C'est un ordre divin à désirer (et maintenir) car il a été conçu pour que nous vivions bien, heureux, harmonieux en nous-même et avec les autres.
Si c'est une autre réalité (d'une autre nature que divine) qui se substitue à notre esprit, elle va S'IMPOSER à nous (à notre volonté, à nos sentiments, notre chair...) en rapport de ce que nous l'aurons sollicitée, et de là nos équilibres personnels et relationnels vont être (de plus en plus) affectés, jusqu'aux extrêmes de pensées meurtrières, suicidaires et/ou de l'addiction.
Ainsi agissent (toutes) les lois de Dieu, ce que la Bible appelle "le double tranchant", apparaissant comme favorables quand nous les respectons, et préjudiciables quand nous les enfreignons.

Dès lors la question est : Avons-nous, avez-vous Dieu à sa place en vous ? Ou bien êtes-vous encore essentiellement assujetti(e), soumis(e), dépendant(e), addict(e)... à une réalité devenue votre idole ? C'est là une part capitale (cruciale !) de soi et de la connaissance humaine, dont dépend notre déploiement personnel dans ce monde et jusque dans l'éternité. D'où l'importance d'un regard, d'un recul, qui identifie en quoi nous sommes idolâtre, que nous soyons par ailleurs croyant, agnostique ou athée !?


Qu'est-ce qui peut devenir une idole, notre idole ?
Il y a tant de choses qu'une liste exhaustive est impossible. Mais il en est qui le deviennent de façon plus générique que d'autres :
- par la force de la culture ambiante dans laquelle nous vivons notamment, (ce que René Girard appelle "le mimétisme") ;
- comme aussi du fait de problèmes personnels (hérités ou développés) qui ont conduit à chercher un secours, une aide, un soutien, en une personne ou un objet, qu'on élève alors -par faiblesse et/ou ignorance, par admiration ou par croyance...- à la place du Dieu.

Ainsi l'idole qui peut nous dominer au point d'influencer l'essentiel de notre comportement, de nos pensées, de nos mouvements... peut être : quelque chanteur(se), acteur(trice), sportif(ve), animateur(trice) de médias, écrivain...
Ou aussi plus généralement la musique, le cinéma, le ou un sport, la télé, des écritures, les médicaments...
Une femme ou un homme plus ordinaire peut tout pareillement devenir une idole personnelle, quelqu'un qu'on place sur un piédestal qui ne lui est normalement pas réservé. Cela arrive via une séduction (cet espèce de faux-amour préjudiciable) ou encore une crainte, qui agit jusqu'à créer une véritable emprise sur nous.
Cela peut aussi être un(e) astrologue, un(e) médium, un "maître" ou guide religieux, un idéologue ou autre "beau" penseur, un médecin (psy ou autre)...


Au-delà des personnes, une chose quelconque de la production humaine ou de la nature peut prendre un réel ascendant sur nous : l'alcool bien sûr, le tabac, toutes sortes de drogues (illégales ou médicamenteuses)... Mais aussi la nourriture ou manger bio tient de l'addiction chez certains ! J'ai connu quelqu'un accro au Coca-Cola, jusqu'à en boire des litres par jour sans pouvoir s'en empêcher.
On peut encore avoir pour idole, notamment dès le jeune âge, les jeux vidéo, les portables et tout autre matériel à écran.
Ou encore un travail, un loisir, un plaisir, le sexe, l'argent, une religion, la philosophie, des images, un animal... ; tout ce qui peut devenir collection (d'armes, de Lego, de timbres, de tableaux, de bibelots, de vieilleries, de sous-vêtements...).

Plus avant dans ce domaine, on sait que des personnes devenues influentes ont fait ou font des pactes avec Satan pour obtenir la gloire, le pouvoir, divers succès, de grands biens... toutes choses qui ne sont que des gains et profits très temporaires, avec parfois une mort prématurée comme prix à payer pour l'avantage temporaire accordée. C'est en cela que la Bible précise que "Seule la bénédiction de l'Éternel enrichit ET N'EST SUIVIE D'AUCUN CHAGRIN" (on peut dire d'effets secondaires néfastes).
Jadis on parlait couramment de "passions", passions de la chair et passions de l'âme. La Bible donne pour source à ces dérèglements, la désorganisation adamique de notre être, originelle, innée, universelle, perpétuée, et encore ce qu'on y ajoute personnellement de manière empirique. Cela est appelé "loi du péché et de la mort". S'y soumettre nous sépare radicalement de Dieu, nous rend chacun coupable devant lui au point où notre présent s'assombrit et notre devenir parait ne même plus pouvoir être une réalité.

L'emprise peut être plus ou moins forte, c'est-à-dire avancée, l'addiction ou idolâtrie apparaissant effective en général avant qu'on ne le réalise et bien avant qu'on ne l'admette.
Parmi les effets majeurs, on note l'accaparation du temps, l'argent qu'on y dépense, la complication des relations avec nos plus proches, la désocialisation... la bipolarité sans doute, jusqu'à ruine financière ou psychique, dépression, borderline, Alzheimer...

Dès lors la solution !?
Elle est ici encore par la foi en la réalité du Dieu véritable, toujours capable de secourir, de délivrer comme de pardonner, de rendre libre ceux qui se mettent "sous un joug" (expression ancienne mais très significative).

Bien sûr on peut, par soi-même, quand on constate qu'on a perdu une bonne part de notre liberté (de nos capacités ou de nos moyens) à cause de ce genre de dépendance, chercher à se dégager, ce qui peut réussir à force de ténacité, au prix d'efforts ou d'une forte détermination.
Le problème dans ce genre d'auto-délivrance, c'est qu'on risque irrésistiblement d'être conduit à compenser, à combler le vide opéré avec autre chose, et dès lors de passer peut-être de Charybde en Scylla (d'un mal dans un autre plus grave encore)...
Dans tous les cas, notre détermination peut aussi se placer dans la foi en Dieu et en Jésus-Christ qui a démontré un nombre de fois incalculable qu'il est capable de libérer les captifs, de pardonner les idolâtres, de redonner une seconde chance à quiconque s'approche de lui avec sincérité...


Pourquoi est-ce important de trouver en Dieu, en Christ, le remède le plus définitif à telle ou telle dépendance qui dénature notre vraie liberté et notre condition d'humain créé pour être heureux dans une relation vivante avec son Créateur ?
Parce que rien ne peut valoir l'original bien sûr ! Et là on peut comprendre ce que Jésus dit à Nicodème (rapporté au chap. 3 de l’Évangile selon Jean) : Il vous faut NAÎTRE de nouveau ! C'est-à-dire recevoir de Dieu, comme à l'origine, l'esprit, son souffle, comme part reconstituante de notre humanité, ce qui est le point de départ d'une vie réconciliée avec Dieu...

Le guide de prière suivant peut vous aider, si cela n'a encore jamais été fait, à "naître de nouveau", à naître de Dieu comme il est dit ici : "Il y eut un homme envoyé de Dieu: son nom était Jean. 7 Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous croient par lui. 8 Il n’était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière. 9 Cette lumière (Jésus) était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. 10 Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue. 11 Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue. 12 Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom (Jésus), elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels SONT NÉS, 13 non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu." (Jean ch. 1).
http://toucherlalumiere.info.over-blog.com/pages/PRIEREGUIDE_pour_PAIX_avec_DIEU-5123593.html

Soyez grâcié(e) par le Dieu vivant.

Dieu nous re-construit, avec des éléments anciens et selon des idées nouvelles. Avec lui ce n'est pas de la religion, mais de la relation et de la construction. (ici une table à partir de chevrons de palettes)

Dieu nous re-construit, avec des éléments anciens et selon des idées nouvelles. Avec lui ce n'est pas de la religion, mais de la relation et de la construction. (ici une table à partir de chevrons de palettes)

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2016 6 09 /01 /janvier /2016 05:55
Une belle image de la Rédemption - je trouve !

Une belle image de la Rédemption - je trouve !

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 06:00

En Matthieu 7:14 on trouve écrit : "Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent."
Nette opposition aux boulevards et avenues (et ruelles sombres) des pensées et pratiques communes de ce monde, faciles à suivre parce que correspondantes à nos pulsions les plus charnelles, à nos travers les plus réactifs, à nos convoitises et autres désirs de notre âme égo-centrée, aux tentations, à notre religiosité même (héritée par tradition ou en recherche maladroite de déculpabilisation)...

Ici je n'aborde que la question de LA PORTE :
La difficulté n'est pas seulement de savoir de quelle porte il s'agit (car beaucoup en ont entendu parlé), mais bien de savoir comment la FRANCHIR ! Comment passer au travers de cette porte très spéciale, unique bien sûr, surprenante, mais efficace (et cela AVANT et AFIN de pouvoir MARCHER à la suite de Celui qui le premier a frayé ce passage).

Je vais donc vous dire (encore) de quoi il s'agit - face à notre double problématique de "pécheur mortel" (le pécheur étant celui qui ne parvient pas à tenir dans le bien, même s'il s'y applique de tout son cœur en œuvres charitables, humanitaires ou en pratiques religieuses...)

LA PORTE dont il s'agit est donc en forme de croix (ou ouvre sur une croix...)* ! Croix sur laquelle est cloué suspendu entre ciel et terre l'Innocent absolu, le seul homme qui n'ait jamais péché : Jésus, fils de Dieu et fils de l'homme ! Une image connue mais si dramatiquement incomprise !
Pour franchir cette porte unique, il faut regarder ce bois de supplice pour y voir Jésus subissant le sort non qu'IL mérite, mais celui réservé aux pécheurs mortels : souffrances longues et terribles, jusqu'à la mort vécue dans une terrible et définitive séparation de Dieu.

Jésus a accepté d'être mis là en position totale, réelle et figurative, physique et psychique, de n'importe lequel d'entre nous.
Pour franchir cette porte qui tient de l'accueil et de l'écueil, il faut s'y voir en lui ! Il faut réaliser qu'il meurt là pour moi-même, à la fois A CAUSE de mes propres fautes et en aval POUR m'en décharger.

Ce transfert inimaginable - qui tient (en grand) de celui qui s'opère parfois (en petit) entre un psy et son patient - est ainsi exprimé par le prophète Esaïe (environ 700 ans avant que cela ne se concrétise... preuve que cette crucifixion et mort ne sont pas un accident ou un hasard, une lubie mortifère ou un martyr égocentrique...) :
Chap. 52 : "13 Voici, mon serviteur prospèrera; Il montera, il s’élèvera, il s’élèvera bien haut. 14 De même qu’il a été[d] pour plusieurs un sujet d’effroi, Tant son visage était défiguré, Tant son aspect différait de celui des fils de l’homme, 15 De même il sera pour beaucoup de peuples un sujet de joie; Devant lui des rois fermeront la bouche; Car ils verront ce qui ne leur avait point été raconté, Ils apprendront ce qu’ils n’avaient point entendu.
Chap. 53.1 Qui a cru à ce qui nous était annoncé? Qui a reconnu le bras de l’Eternel? 2 Il s’est élevé devant lui comme une faible plante, Comme un rejeton qui sort d’une terre desséchée; Il n’avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n’avait rien pour nous plaire. 3 Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas. 4 Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé ; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. 5 Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. 6 Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l’Éternel a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous. 7 Il a été maltraité et opprimé, Et il n’a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent; Il n’a point ouvert la bouche. 8 Il a été enlevé par l’angoisse et le châtiment; Et parmi ceux de sa génération, qui a cru Qu’il était retranché de la terre des vivants Et frappé pour les péchés de mon peuple? 9 On a mis son sépulcre parmi les méchants, Son tombeau avec le riche, Quoiqu’il n’ait point commis de violence Et qu’il n’y ait point eu de fraude dans sa bouche. 10 Il a plu à l’Eternel de le briser par la souffrance...
Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché, Il verra une postérité et prolongera ses jours; Et l’œuvre de l’Éternel prospèrera entre ses mains. 11 A cause du travail de son âme, il rassasiera ses regards; Par sa connaissance mon serviteur juste justifiera beaucoup d’hommes, Et il se chargera de leurs iniquités. 12 C’est pourquoi je lui donnerai sa part avec les grands; Il partagera le butin avec les puissants, Parce qu’il s’est livré lui-même à la mort, Et qu’il a été mis au nombre des malfaiteurs, Parce qu’il a porté les péchés de beaucoup d’hommes, Et qu’il a intercédé pour les coupables."

Voilà ce qu'il y a à voir dans cette crucifixion de Jésus, à lire comme étant écrit sur cette porte d'accès au Ciel éternel de Dieu ! Et cela AFIN QUE que nous puissions la franchir dans la foi en ce fait
- que si Jésus a pris là à la fois RÉELLEMENT et POTENTIELLEMENT le sort réservé à TOUS,
- cela devient aussi RÉEL, EFFECTIF, ACTIF INDIVIDUELLEMENT pour quiconque (vous !) l'entendant le croit (maintenant si cela n'est encore jamais arrivé).
Dès lors on passe de l'ignorance ou de la croyance en un collectif potentiel, à "la foi qui sauve" où l'effet individuel final supplante le fait à portée universelle.
Ainsi Jésus le Sauveur qui "ôte (pleinement en potentialité) le péché du monde" devient NOTRE Sauveur (effectivement, activement), Celui qui est mort pour MOI, A CAUSE(S) de moi :
- cause préalable : mes fautes, ma séparation d'avec Dieu, et
- cause seconde (mais non secondaire) : leur pardon, MON pardon, et sa vie éternelle qu'il peut, dans cet accord, me (re)donner.

C'est en ce sens que le Dieu véritable n'est pas (seulement) un DIeu inconnu, lointain, impersonnel, mais est - devient - aussi un Dieu tout personnel, proche, connaissable de l'intérieur...

Prière-guide pour celui/celle qui veut maintenant faire basculer en sa faveur toute la réalité accumulée et retenue dans le sacrifice parfait (expiatoire, propitiatoire, substitutif) de Christ à la croix : http://toucherlalumiere.info.over-blog.com/pages/PRIEREGUIDE_pour_PAIX_avec_DIEU-5123593.html
* http://toucherlalumiere.info.over-blog.com/pages/La-porte-s-d-acces-a-la-presence-de-dieu-7454076.html

Pensée du jour : SEREZ-VOUS DE CEUX QUI TROUVENT LA PORTE ETROITE ET LE CHEMIN RESSERRÉ QUI INTRO- DUISENT DANS L'ÉTERNITÉ DE DIEU ?
Partager cet article
Repost0
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 06:03

Avez-vous trouvé un mot ou un autre correspondant à 2016 ?...
Voici les mots qu'on peut obtenir pour 2016 par le produit de leurs lettres (en langue française) : pain - pin - chaud - flagada.
Moins courants : pian (maladie tropicale contagieuse que le sida favorise) - dux (officier romain), et panai (passé simple du verbe paner).
On peut garder cela sous le coude pour voir si pain ou chaud, flagada ou pian vont correspondre à quelques réalités importantes de l'actualité (française !) de 2016...
...Sans oublier que 2016 est un nombre très relatif puisqu'en rapport avec la naissance du Messie Sauveur dont on sait qu'en réalité elle eut lieu plutôt 5 à 6 ans avant le point de départ retenu, ce qui fait qu'on est davantage en 2021 ou 2022 qu'en 2016. Ce qui n'est pas sans importance...

Daniel 2:21 "C'est lui (l'unique Dieu-Eternel) qui change les temps et les circonstances, qui renverse et qui établit les rois, qui donne la sagesse aux sages et la science à ceux qui ont de l'intelligence".

Demandez, et vous recevrez : La foi tient aussi dans ces deux verbes d'action... comme la dynamique du Royaume de Dieu, avec aussi Donner/Recevoir.

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 06:11

Voici une vidéo que j'ai trouvée intéressante, la symbolique (mathématique ici) étant un des aspects ou langages des réalités. Qu'en dites-vous ?... Et surtout trouvez-vous les (rares) mots-mystère de 2016 ? https://www.youtube.com)/watch?v=lrcXq3Bd474

(Je donnerai ces mots demain...). Belle journée pour vous par la grâce du Dieu vivant.

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 06:20
Pensée du Jour : "L'HOMME NE VIVRA PAS DE PAIN SEULEMENT, MAIS DE TOUTE PAROLE QUI SORT DE LA BOUCHE DE DIEU"

Cette parole de l'Ancien Testament a été reprise par Jésus : Il est venu accomplir la loi (Torah) sans abolir certaines vérités intemporelles.


Et en voilà une autre, que je vous invite à croire/boire (en votre âme) pour en recevoir la pleine bénédiction :

"Vous qui avez soif, venez aux eaux, Même celui qui n'a pas d'argent! Venez, achetez et mangez, Venez, achetez du vin et du lait, sans argent, sans rien payer!
2 Pourquoi pesez-vous de l'argent pour ce qui ne nourrit pas? Pourquoi travaillez-vous pour ce qui ne rassasie pas? Écoutez-moi donc, et vous mangerez ce qui est bon, Et votre âme se délectera de mets succulents.
3 Prêtez l'oreille, et venez à moi, Écoutez, et votre âme vivra: Je traiterai avec vous une alliance éternelle, Pour rendre durables mes faveurs envers David (Jésus est la postérité psycho-physique du roi David)...

6 Cherchez l'Éternel pendant qu'il se trouve; Invoquez-le, tandis qu'il est près.
7 Que le méchant abandonne sa voie, Et l'homme d'iniquité ses pensées; Qu'il retourne à l'Éternel, qui aura pitié de lui, A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner.
8 Car mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, Dit l'Éternel.
9 Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, Et mes pensées au-dessus de vos pensées.
10 Comme la pluie et la neige descendent des cieux, Et n'y retournent pas Sans avoir arrosé, fécondé la terre, et fait germer les plantes, Sans avoir donné de la semence au semeur Et du pain à celui qui mange,
11 Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche: Elle ne retourne point à moi sans effet, Sans avoir exécuté ma volonté Et accompli mes desseins.

12 Oui, vous sortirez avec joie, Et vous serez conduits en paix; Les montagnes et les collines éclateront d'allégresse devant vous, Et tous les arbres de la campagne battront des mains.

13 Au lieu de l'épine s'élèvera le cyprès, Au lieu de la ronce croîtra le myrte; Et ce sera pour l'Éternel une gloire, Un monument perpétuel, impérissable." Chap. 55 du livre biblique de Esaïe le prophète.

Soyez béni(e) de la part du Très-haut qui honore quiconque place sa foi en ses paroles. (Romains ch. 10, vers. 4,17).

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 07:00
On n'est pas tous des canons de la beauté - physique ou intérieure - ! Mais Dieu peut faire de nous des nouvelles créatures, relookées - surtout intérieurement - pour un devenir éternel qui nous dépasse - mais qu'on peut déjà un peu apercevoir.
On n'est pas tous des canons de la beauté - physique ou intérieure - ! Mais Dieu peut faire de nous des nouvelles créatures, relookées - surtout intérieurement - pour un devenir éternel qui nous dépasse - mais qu'on peut déjà un peu apercevoir.

Savez-vous qu'on peut appeler Dieu, comme on peut appeler le SAMU en cas d'accident !?

Il se peut que votre existence vous apparaisse comme un accident, soit même véritablement une erreur ou une faute de vos parents. Ne nous voilons pas la face : C'est possible !
Je suis né pour ma part dans les ardeurs d'un été où deux âmes n'ont plus pu attendre la date deux fois reportée de leur mariage. Peut-être même aurait-il été mieux qu'ils ne se marient pas (ensemble) ! Mais là n'est pas - n'est plus - l'essentiel ! Parce que, dans tous les cas, je suis arrivé, et aujourd'hui que je sais toutes les dimensions qui forment et que peuvent prendre la vie, j'en suis bien content ! Et donc l'essentiel pour vous, c'est maintenant que vous soyez là ! même s'il vous manque encore de suffisamment comprendre ce qu'est et ce que peut être votre existence.

Alors réalisez déjà LE MIRACLE que cela représente, que vous soyez là, au terme de mille générations successives et forcément ININTERROMPUES ! Ce qui veut dire qu'il y a toujours eu au moins un couple qui a eu un enfant (avant de mourir), entre vos parents et le premier couple humain formé...

Autre MIRACLE ! Même pas forcément désiré-e, il a fallu
1 - que vous ne soyez pas une simple fausse-couche : Il a fallu que diverses conditions requises pour une fécondation viable soient réunies :
2 - que vous ne soyez pas démembré-e dans le ventre de votre mère et jeté-e dans une poubelle de clinique ou d'hôpital ! Ce qui, aujourd'hui, réduit d'autant la chance d'exister : 1 personne viable sur 5 est avortée !...

Et donc on est là, avec un héritage physique et un héritage psychique, qui n'est peut-être pas dans la bonne moyenne : Et bien tant pis ! Parce que Dieu peut faire quelque chose de merveilleux avec ce qu'on est. Même si on ressemble à un bloc brut de granit, à de l'argile sans consistance, ou à une pièce de bois, comme un sculpteur ou comme un potier, l’Éternel-Dieu peut tirer de ce qu'on est une forme admirable !
Juste qu'à la différence de la pierre ou du bois, on peut - cela fait partie de notre condition humaine - appeler Dieu, on peut lui demander qu'il vienne dans notre vie, pour en faire autre chose que ce que nous avons vécu jusque là.
C'est comme si accidenté, blessé, on pouvait soi-même composer le 15 ou le 17, le 18, le 112, le 114, le 115 ou le 119 !

Pour un vrai secours, pour un besoin tout personnel, on est invités à suivre les instructions transmises par le prophète Jérémie 33.3 - qui fait ici office de répondeur vocal par lequel Dieu nous/vous dit : "Invoque-moi, et je te répondrai..."


Le croyez-vous ? Si vous le croyez, vous verrez que c'est vrai ! Car c'est ainsi que ça fonctionne avec Dieu. On croit (vraiment) et on voit (effectivement) qu'il répond. Dieu honore la foi, essentiellement la foi en ce qu'il dit. Et d'autre part il accomplit ce qu'il dit. Donc à vous de faire la part - nécessaire - que personne ne pourra faire à votre place !
Soyez béni-e dans la grâce venue par Jésus.

Dieu est là https://www.youtube.com/watch?v=9nBEJ58hBWw&list=RDdYtJU4MEDVQ&index=3

http://toucherlalumiere.info.over-blog.com/pages/PRIEREGUIDE_pour_PAIX_avec_DIEU-5123593.html

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 07:00
Une des manifestations du proverbe biblique (16.18) :  "L'arrogance précède la ruine,                                    et l'orgueil précède la chute."
Une des manifestations du proverbe biblique (16.18) : "L'arrogance précède la ruine, et l'orgueil précède la chute."

Athée ! En cette nouvelle année,
En toute amitié :
Passe au café fort
Pour te réveiller !
Pour sortir d'un monde enclos
Qui capture la lumière vraie.

Athée,
Je l'ai été,
C'était ma tasse
Apportée par une école formée
Aux blafardes lueurs d'un siècle adolescent
Trépignant et balbutiant
Qui n'a pas su la mesure juste,
jetant l'eau sale des religions
Mais aussi le Dieu vivant.

Athée,
Prends du café noir,
Ta vie s'étiole, réveille-toi,
Dans tous les cas Dieu t'attend !
Sors des hasards, des faux-plafonds,
Des chaos d'un chemin aléa
Qui ignore les lois opérantes
Qui tournent contre toi, tant que tu ne les trouves pas.

Athée
Ouvre tes yeux,
Regarde le monde dont le mal vient des hommes,
Mais qui brille encore des merveilles créées
Par un Grand Sage, intelligent plus que toi
Et moi ne le serons jamais.
Ouvre tes yeux,
Prends du café - on se comprend -
De la réflexion, de la hauteur, de l'humilité
Du recul, du temps à part de ce monde titanique
Qui se brise déjà ;
Et Dieu pourra te faire l'insigne grâce
De se laisser découvrir par... toi !

Claude T. 19 déc. 15 ALGDDV

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche