Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 avril 2023 5 14 /04 /avril /2023 20:04

Image de ce monde et de notre existence

Il existe diverses approches de la connaissance des réalités (inanimées et vivantes) de l'univers.

EN DEUX GRANDES CATÉGORIES

Certaines approches résultent d'une idée et perception matérialiste du Réel**, qui limite tout à de la matière exprimée sous des formes très variées de vies et de non-vie ;

D'autres approchent découlent d'un regard spiritualiste, qui distingue entre ce qui est de l'ordre purement matériel, physique, de ce qui est d'ordre psychique et spirituel.

Dans les deux camps se trouvent des conceptions (idées, hypothèses, modélisations, réflexions, des savoirs certains et des zones d'ombres..) avec des chemins d'avancées multiples, justes ou faux, bien ou mal, pertinents pour nous aider au mieux-vivre, ou vicieux... qui s'ajoutent à nos difficultés déjà existantes.

Dans tous les cas, notre existence se présente comme un "jeu de pistes", un challenge qui part d'une somme complexe de données, avec quelques harmonies et  beaucoup de difficultés et d'obstacles qui se trouvent (dans l'immédiat ou potentiellement) en nous et autour de nous.

Le tout pour chacun conduit très très rarement
- à une socialisation et vie heureuses, pacifiées et enthousiastes ;
- à une connaissance et compréhension générale, du sens, qui permettent une emprise suffisante sur ce qui forme notre quotidienté basique (irréductible) avec ses grands pôles : Soi et connaissance de soi (avec un minimum édifiant du reste), Famille (et autres relations plus ou moins obligées), Travail (et Repos et Fêtes).

Lancés le plus souvent dans la vie (sociétale) comme on lâche sur les routes un conducteur qui ne connaît quasiment rien du code de la route, on se trouve engagé dans une circulation dense, compliquée, où chacun se débrouille comme il peut... et en réalité - à part pour quelques privilégiés (qui ne savent même pas d'où leur vient leur avantage, et le perdent tôt ou tard) - s'embrouille (encore un peu plus) avec des accrocs, des accidents, des ruptures, blessures, cassures, incompréhension, sidération, souffrance jusqu'au mépris et à la ahine (de soi ou des autres).

Savez-vous si votre croyance d'athée ou religieuse est pertinente, juste à demi plus ou moins, le plus près possible de la connaissance objective du Réel, ou la sentez-vous problématique, pas suffisamment cohérente ou profonde ?...

BILAN ET DIAGNOSTIC A FAIRE

Lorsque Descartes se trouve à son tour en échec grave, déprimé, dépassé par la tournure des événements de sa vie et des tenants et aboutissants que montre et impose la société d'alors et son instruction/éducation (une culture catholique), il ne parvient plus, en toute honnêteté (vérité de soi), à gérer ses pensées, ses sentiments, sa situation sociale (il est alors militaire).

COMMENT RECEVOIR UNE BONNE CLÉ

C'est alors que le Dieu des cieux, qui voit bien nos démêlées avec la vie, lui envoie des songes qui lui disent comment faire pour retrouver soi-même du sens - et mieux encore LE sens inhérent objectivement à notre existence ici-bas.

Et pour nous (de quelque époque et lieu que ce soi) qui pouvons être en situation de crise existentielle (individuelle comme il y a collectivement), il résuma ce qu'il comprit de la révélation divine venue à son secours, disant : "Pour atteindre la vérité, il faut une fois dans sa vie se défaire de toutes les opinons qu'on a reçues, et reconstruire à nouveau tout le système de ses connaissances." 

Le concernant, il était le produit d'une société dominée par des dogmes religieux.
Mais sa méthode est tout autant applicable par quiconque, qu'on ait grandi sous la férule d'un système socio-culturel athée ou d'une religion. 
Le système par lequel on a été socialisé (formaté ! ) sera d'autant plus appréciable qu'en cherchant ce qui est juste et vrai (pour le bien, la paix, le bonheur, l'amour partagé...), on rejoindra ses axiomes.
Si au contraire, par l'observation attentive, on s'aperàoit que le système ne peut pas permettre une bonne solution face au manque de sécurité, de paix, de bien-être, de liberté intérieure..., il convient de chercher parmi la palette des possibilités de gouvernance de soi, le chemin fondé sur des certitudes qui nous rassurent et réjouissent.

Mon récit de transition/conversion d'un système de pensée athée à une vue et vie spirituelles qui s'attestent en nous, en cliquant sur>> Accueil...

Abonnez-vous si vous êtes intéressé-e pour recevoir l'annonce des prochains articles sur ce thème de la quête des vérités du monde, compris le "déploiement" de soi (qui n'est pas le développement personnel dont il est souvent parlé).

_____________________
* Holystique est un néologisme composé de Holy (en anglais sacré, saint) et holistique (global, complet).

** Réel écrit avec un grand R parle de la plus grande globalité envisageable des réalités, savoir l'Incréé (ce qui est éternellement) et le Créé (ce qui est passager, temporaire).

 

Partager cet article
Repost0
10 avril 2023 1 10 /04 /avril /2023 09:58

REMPLACEMENT DES RELIGIONS-SYSTEME PAR LA FOI AU DIEU UNIQUE MORT ET RESSUSCITÉ

La première conversion la plus spectaculaire de la religion mosaïque (Loi ou Torah), est celle d'un juif religieux vindicatif, grand défenseur de la Loi donnée par Dieu à ses pères : Saul, devenu l'apôtre Paul par sa rencontre foudroyante avec Jésus ressuscité >> lire ou écouter ce récit ici <<.

Ce qui lui fit écrire à son tour : « C'est une parole certaine et entièrement digne d'être reçue, que Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier. » 1 Timothée 1:1

C'est ce dont je témoigne aussi par ce blog (clic sur Accueil pour le lire), comme le disent aussi tous chrétiens « nés de Dieu » > selon les trermes de son plan de rachat des âmes et de rédemption/sublimation consécutive des corps :
« C'est la parole de la foi que nous prêchons : Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c'est en croyant du coeur qu'on parvient à la justice, et c'est en confessant de la bouche qu'on parvient au salut,
11 selon ce que dit l'Ecriture : Quiconque croit en lui ne sera point confus. » Livre aux Romains 10.8

Article >> ici, sur la naissance spirituelle >>

ORIGINE ET PERMANENCE DE LA VERTU SPIRITUELLE ETERNELLE DU SACRIFICE (anthropologie holistique)

Lorsque le Dieu-qui-ne-change-pas... dit à Moïse d'instituer Pessah, la Pâque en l'honneur de l'Eternel (par l'obéissance des participants), il est en fait en train de rappeler le fondement oublié, par 430 ans de séjour au sein de la culture polythéiste égyptienne,
Un fondement qui est l'unique moyen pour tous les humains pour établir ou maintenir, trouver ou retrouver une relation vivante (communion, connexion) avec Dieu (ce qu'on appelle rédemption, réconcliation, rachat, pardon, grâce...).

On trouve l'origine première de ce moyen dans le jardin (dit d'Eden, ce qui signifie Délices) fait par Dieu comme modèle du champ de l'activité humaine basique, savoir premièrement travailer pour se nourrir >> principe permanent redit ici <<.

A ce moment, Satan - l'ange sorti de son rang béni en voulant se faire égal avec son Créateur – est parvenu à s'introduire dans le jardin sans susciter d'opposition, Au point où il est devenu, par sa ruse, maître – dieu – de la planète Terre par sa ruse >> lire ou écouter ici ce récit révélé par Dieu via le 3e chapitre du livre 1er de la Bible <<.

On lit dans ce passge une phrase concise mais pleine de signification (comme Dieu en a beaucoup, qui nous invite en même temps qu'elle informe à réfléchir, méditer, chercher à comprendre de quoi il s'agit) : « L'Eternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit. ».

Ainsi la chute devant la ruse satanique place par ce couple - en qui sont toutes les générations à venir, jusqu'à nous -, ouvre pour la planète « l'ère des sacrifices », à la fois comme conséquence du mal et comme moyen de le réparer.

BASE DE LA JUSTICE DIVINE

Le principe est expliqué à Moïse, des le 3e livre de la Bible : Adam et sa femme sont morts spirituellement* en écoutant le serpent/Satan. Pour les restaurer dans leur relation (originelle, spirituelle) avec Dieu qui est essentiellement Esprit), une autre créature, innocente, doit mourir : C'est le principe de la justice légale de Dieu qui dit « Oeil pour œil, dent pour dent, vie pour vie. »
Ainsi eurent lieu en Eden les sacrifices de deux agneaux, pour couvrir la honte des transgresseurs. Tuer parce que dit Dieu, « la vie
(de l'âme) est (émerge, prend naissance) dans le sang (comme une émanation, de nature psychique) ».


C'est pouquoi à la suite, par toutes les religions par toute la planète, ont été offerts des acrifices sanglants pour le péché, pour couvrir (effacer) les fautes et leurs conséquences, afin que se rallume, ranime en nous, l'esprit qui apporte sa divine lumière à l'âme égarée.

Ainsi le Dieu-qui-a-de-la-suite-dans-les-idées-et-dans-ses-plans vient ranimer très régulièrement le souvenir de ce principe de vie, dont l'effet est toujours bénéfiquement agissant pour qui le sait et l'invoque.
Pratique dont l'ignorance ou absence de considération est un vrai drame pour l'âme individuelle et pour les sociétés humaines qui ne connaissent pas cette profondeur anthropologique utile à "la vie pleine".

Voilà ce que rappelle en ce moment-même les fêtes de Pâques.

A - La première (appelée La Pâque) rappelle aux juifs que leurs ancêtres devenus esclaves en Egypte en furent délivrés par la puissance agissante de Dieu qui permit à plus de deux millions de personnes de traverser la Mer Rouge à pieds secs.


Fête-souvenir d'un événement ancien qui n'a pas en elle-même l'effet profond d'alors, où le sang versé leur offrait la protection divine et une délivrance par le pardon de leurs péchés confessés et, en conséuence, la purification (bonne santé) de leurs corps ; effet perdu puisqu'ils ne mettent plus en pratique ce commandement fondamental de leur Loi (religion) qui dit que chaque faute nécessite une vértable offrande sanglante.

En d'autres termes, pour rétablir notre relation avec Dieu coupée par une transgression, il y atoujours besoin du sang d'un animal innocent versé comme prix de chaque faute, de chaque « acte manqué » (sens du mot péché) pour en faire « l'expiation » (l'effacement, en être lavé, purifié, libéré de l'effet malin qui autrement en résulte).

Faute de sacrifier encore régulièrement au Temple de Jérusalem selon leur Loi, les juifs religieux disent que cela est remplacé par les prières... ce qui ne saurait
d'une part satisfaire les lois de la justice immuable du Dieu trois fois saint,
et d'autre part leur accorder une protection et une paix stable que Satan peut leur contester sans cesse (individuellement et collectivement).

Ainsi le repas commémoratif du judaïsme (le seder) est une image plus qu'une réalité, d'un fait passé qui a eu lieu, et image prophétique, préfigurative par son symbolisme de ce qui devait venir : la délivrance de l'esclave du péché par la foi en la personne de Jésus (Yeshoua en son nom hébreu), Messie oint (Christ) divin, fait « Agneau de Dieu » venu prendre sur lui le péché/le mal du monde.

B - L'autre fête célébrée par les chrétiens est appelée Pâques, car elle englobe la précédente. Elle est particulièrement active pour quiconque croit que Jésus est venu s'offrir comme un angneau au sang pur, faisant cesser dès lors toute la nécessité des sacrifices d'animaux, puisqu'il a été fait et péché et sacrtifice toujours actif pour qui le croit :
Rendu semblable aux pécheurs que nous sommes et fait sacrifice sanglant pour supporter à la place de tous – réellement au plan historique et potentiellement au plan spirituel - l'essentiel des souffrances qu'un être humain puisse subir, mort comprise.

UN ACCOMPLISSEMENT "HOLYTIQUE"

Jésus est de la sorte l'accomplissement vivant offert une fois pour toutes en sacrifice pour le péché (contre le mal). Il accomplit les réalités prophétiques
a - du bélier vu par Abraham à Morija, retenu à un buisson par ses cornes (attaché donc par Dieu à ses forces d'obéissance et de rédemption). >>lire ou écouter ce passge où Abraham prophétise en appelant ce lieu « Yawhé Jiré », ce qui signifie « le Dieu-Eternel pourvoira »...
Il pourvoira pour que les fils (et filles) des hommes ne soient pas tués, mis à mort spirituellement, par Satan qui veut déspiritualiser le genre humain pour en faire son bétail, un troupeau marqué par son nombre (666) avec qui il peut faire n'importe quoi... >> Genèse 22 << ;

b - de l'agneau pascal institué sous Moïse à la sortie d'Egypte.

c - et de tous les sacrifices sanglants anciens réclamés originellement par Dieu et encore pratiqués symboliquement de manière religieuse ici ou pas, la Bible appelant ces choses « l'ombre des réalités à venir », savoir essentiellement la réalité du Messie et Christ Jésus venu changer le paradigme de la justice divine, ses exigences légales par sa grâce (comme fait une grâce présidentielle).

Grâce en ce que la foi en ce Sauveur devient le levier premier, le pivot fondamental de la relation à Dieu, en lieu et place des efforts d'une obéissance religieuse servile qui ne satisfait ni qui cherche à la pratiquer ni Dieu.


La fête de Pâque est donc devenue pour les chrétiens enfants que Dieu adopte dans cette foi, une fête complète, figurant le sacrifice de la Pâque ancienne et Le sacrifice final demandé par Dieu pour la couverture des transgressions et contre la mort spirituelle éternelle desâmes...

C'est la foi en la vertu permanente – hors du temps – du sang du sacrifice (christique/messianique) – qui le rend toujours actif quand il est invoqué.

Et pour donner à cette réalité éminemment toute spirituelle un support matériel (mnémotechnique !), Jésus a institué ce qu'on appelle « la sainte-cène » ou « repas du Seigneur »**, où
a - le vin figure son sang versé pour le pardon des fautes dont la vertu est de se permettre à la vie spirituelle qu'elles arrêtent de reprendre son cours de Dieu à nous et inversement,
- et le pain rompu pour être partagé représente son corps donné afin que le croyant devient et soi cellule ou pierre vivante d'un édifice spirituel fantastique appelé « le Corps de Christ » ou encore, pour figurer l'amour qui préside à tout cela, son Epouse (mystique éternelle). : un rassemblement unique, transcendent, d'une "race" nouvelle d'humanité - les vrais extra-terrestres sont là ! - ou Eglise véritable... que Jésus va bientôt venir chercher pour la soustraire aux dernières expressions terribles de la domination du mal conduite par Satan et ses hordes de démons >> sur cet événement inouï qui arrive <<.

CHENILLE DEVENANT PAPILLON

«Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n'imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. Nous faisons donc les fonctions d'ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu ! Celui qui n'a point connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu. » 2Corinthiens 5.17
Cela pour que le croyant puisse recevoir de Dieu une portion (les arrhes) de son Esprit : C'est lui qui la vie éternelle qui nous fait sortir de la mort spirituelle, échapper à la mort psychique (de l'âme siège de notre conscience de soi) et va transformer notre corps mortel en un corps nouveau incorruptible, aux capacités bien plus élargies, ce qui se vivra après la fin de ce monde dans une création (un univers) tout nouveau, sans mal et sans fin... >> lire ou écouter ici les 2 derniers chapitres de l'Apocalypse <<

« Car le salaire du péché, c'est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. » Romains 6.23  

Pas besoin d'attendre les machines à Intelligence Artifificielle sur quoi travaillent les leaders du transhumanisme, destinées à prolonger les existences - les consciences individuelles - en animant par des applications leurs données personnelles en un simulacre de vie ! La vie éternelle et déjà là, à portée de conscience et de l'activation dans le bon champ d'exporation du principe de vie qu'est la foi...

Pour vous aider si besoin, ici >> une page-guide de prières (efficaces) pour se mettre en ordre et en paix son existence face à Dieu et recevoir sa Grâce <<.
Un contact téléphonique est aussi possible en vous faisant connaître par le bouton Contact...

Cet article fait suite à >> l'article commencé ici <<

_____________
* article détaillé ici >> sur "Les 5 types de mort" <<

Bonne nouveauté de vie !
 

Partager cet article
Repost0
10 avril 2023 1 10 /04 /avril /2023 09:04
FÊTER UNE ET DES LIBERATIONS

 

Il y a deux catégories de fête : Celles qui rappellent un événement libérateur passé, et celles qui sont un moment dérivatif sans autre motif que se divertir d'un quotidien contraignant ?
D'un côté un souvenir de a solution divine à notre existence aliénée et chaotique, de l'autre c'est plutôt un oubli du fond ordinaire problématique
de notre condition contrainte et contraignante.

.

Dans les deux cas le vin est généralement de la fête, ce que Dieu ne condamne pas puisque lors d'un mariage Jésus changea de l'eau en vin : après Mac modération ou les excès font partie de notre liberté, avec des effets conrespondants..
Mais que fêtent les fuifs d'une part, les chrétiens par ailleurs, outre un week-end prolongé dont tout le monde généficie ?

DEUX FÊTES DE PÂQUE(S)

Pour les deux types de croyants, il s'agit de se rappeler (célébrer, commémorer) une grande libération, le passage de deux conditions d'existence plutôt mauvaise ou franchement déplorable, à une liberté de penser, de parler ou de bouger qu'on ne soupçonnait même pas.

Comment comprendre que c'est Mac même fête, mais qui se vit d'une manière et pour une raison à Mac fois toute différente (dans l'aspect, Mac période, le déclencheur), mais aussi très semblable (dans la profondeur) ?

En fait on a comme afffaire d'abord à une réalité véritable qui est aussi une image, une préfiguration, d'une autre manière de faire, pour le même but, mais élargi, amplifié, sublimé, qui se réalise en un autre temps, d'une manière autre, sans rien changer à l'idée et à l'accomplissement d'une importante libération de contraintes sévères, resrictives, aliénantes et dégradantes.

D'UNE LIBERATION A UNE AUTRE

Ce que fête (par une semaine de solennités) le monde juif croyant, c'est la libération de l'esclavage dans lequel ce peuple (tous descendants d'Abraham et de sa femme Sarah) était tombé dans l'Egypte des temps pharaoniques... (ce que rapporte la Bible à partir du chapitre 37 du livre de la Genèse et dans celui de l'Exode à Mac suite).

Cela s'est passé il y a environ 3 400 ans, du temps de Moïse, où l'Eternel-Dieu demanda de sacrifier un agneau par famille, le sang de l'animal innocent tué leur assurant, par leur obéissance à pratiquer ainsi) la protection divine... et accessoirement la viande grillée pour leur donnant une bonne nourriture.
Cela donne le repas (seder en hébreu) de Pâque (Pessah), ce dernier mot évoquant le moment précis où le sang fait couverture/protection divine face à « l'ange de la mort » (que figure pour les jours que nous vivons « le cheval vert » dans le livre de l'Apocalypse) - Pour plus de détail >> article précédent ici <<... sachant encore que ce qui permet Mac protection maximum de Dieu, c'est le pardon des transgressions, que seul du sang innocent a le pouvoir d'effacer.

Et puis, il y a 2 000 ans, est apparu Jésus (Yshoua en hébreu, dont le nom signifie « Dieu sauve » ou « Dieu Sauveur »), engendré surnaturellement comme (d'un côté) un fils par Dieu-l'Esprit Dieu en sa fonction de concrétisateur/matérialisation des pensées ou concepts divins, et (d'un autre côté) comme fils d'homme (puisque engendré dans le sein de Myriam/Marie fiancé de Joseph).


La finalité de cette apparition théophanique est expressèment que Jésus soit « l'Agneau de Dieu qui ôte le péché/le mal du monde ». 1er chap. de cette Bonne Nouvelle écrite par Jean.
Ainsi, après avoir montré sa messianité (divinité) par des paroles étonnantes et d'une force et permanence inégalées, accompagnées/attestées (pour les valider) par quantité de signes, miracles et autres prodiges d'ordre surnaturel, Jésus dut aller jusqu'au bout de cette mission inouïe, savoir se laisser volontairement prendre la vie.
Par qui ? Par ceux d'alors que le mal dominait, leaders et population juifs qui se sont asociés l'occupant romain idolâtre, jusqu'à les rendre ensemble barbares, leur faisant commettre injustice sur injustice, jusqu'à la pire : Tuer avec haine et rage et dans toute leur impuissance face aux démons (esprits invisibles mais réels et présents) qui les excitaient - comme cela se fait pareillement de nos jours, au loin ou tout près.
Ainsi Jésus, qui n'avait que la vérité à dire pour éclairer ce monde ! - fut crucifié comme un pire brigand... mais pas du tout pour rien, car cela était précisément Mac réaction que Dieu savait d'avance et qui lui permettait d'accomplir son plan: Nous libérer et sortir de notre séparation mprtellle dramatique d'avec Dieu.

C'est ainsi que Jésus devint lui-même la Pâque – potentiellement favorable à l'humanité entière -, l'agneau du sacrifice de Pessah, spiritualisant cette prescription ancienne imprescriptible en la laissant s'accomplir sur sa propre personne.
Aucun sacrifice ne fut jamais aussi conséquent, comme on peut le lire, l'apprendre et le voir dans le monde...

MORT, MAIS AUSSI RESURRECTION ET PLUS ENCORE

Après les manifestations de sa résurrection et de son élévation céleste, Pierre a pu s'écrier, après avoir reçu (avec 119 autres personnes) l'Esprit Divin comme preuve de la glorication du Messie Yeqhoua, Jésus « l'Agneau de Dieu » au pouvoir de pardonner les péches, par Dieu (en-ce-qu'il-est-immuable) : « Que toute la maison d'Israël (est le monde entier à Mac suite) sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié. » Livre des Actes 2:36 .

FÊTER UNE ET DES LIBERATIONS

Il y a deux catégories de fête : Celles qui rappellent un événement libérateur passé, et celles qui sont un moment dérivatif sans autre motif que se divertir d'un quotidien contraignant ?
D'un côté un souvenir, de l'autre plutôt de l'oubli.

Dans les deux cas le vin est généralement de la fête ce que Dieu ne condamne pas puisque lors d'un mariage Jésus changea de l'eau en vin : après Mac modération ou les excès font partie de notre liberté, avec des effets conrespondants..
Mais que fêtent les fuifs d'une part, les chrétiens par ailleurs, outre un week-end prolongé dont tout le monde généficie ?

DEUX FÊTES DE PÂQUE(S)

Pour les deux types de croyants, il s'agit de se rappeler (célébrer, commémorer) une grande libération, le passage de deux conditions d'existence plutôt mauvaise ou franchement déplorable, à une liberté de penser, de parler ou de bouger qu'on ne soupçonnait même pas.

Comment comprendre que c'est Mac même fête, mais qui se vit d'une manière et pour une raison à Mac fois toute différente (dans l'aspect, Mac période, le déclencheur), mais aussi très semblable (dans la profondeur) ?

En fait on a comme afffaire d'abord à une réalité véritable qui est aussi une image, une préfiguration, d'une autre manière de faire, pour le même but, mais élargi, amplifié, sublimé, qui se réalise en un autre temps, d'une manière autre, sans rien changer à l'idée et à l'accomplissement d'une importante libération de contraintes sévères, resrictives, aliénantes et dégradantes.

D'UNE LIBERATION A UNE AUTRE

Ce que fête (par une semaine de solennités) le monde juif croyant, c'est la libération de l'esclavage dans lequel ce peuple (tous descendants d'Abraham et de sa femme Sarah) était tombé dans l'Egypte des temps pharaoniques... (ce que rapporte la Bible à partir du chapitre 37 du livre de la Genèse et dans celui de l'Exode à Mac suite).

Cela s'est passé il y a environ 3 400 ans, du temps de Moïse, où l'Eternel-Dieu demanda de sacrifier un agneau par famille, le sang de l'animal innocent tué leur assurant, par leur obéissance à pratiquer ainsi) la protection divine... et accessoirement la viande grillée pour leur donnant une bonne nourriture.
Cela donne le repas (seder en hébreu) de Pâque (Pessah), ce dernier mot évoquant le moment précis où le sang fait couverture/protection divine face à « l'ange de la mort » (que figure pour les jours que nous vivons « le cheval vert » dans le livre de l'Apocalypse) - Pour plus de détail >>
articles plus explicatifs ici <<... sachant encore que ce qui permet Mac protection maximum de Dieu, c'est le pardon des transgressions, que seul du sang innocent a le pouvoir d'effacer.

Et puis, il y a 2 000 ans, est apparu Jésus (Yshoua en hébreu, dont le nom signifie « Dieu sauve » ou « Dieu Sauveur »), engendré surnaturellement comme (d'un côté) un fils par Dieu-l'Esprit Dieu en sa fonction de concrétisateur/matérialisation des pensées ou concepts divins, et (d'un autre côté) comme fils d'homme (puisque engendré dans le sein de Myriam/Marie fiancé de Joseph).


La finalité de cette apparition théophanique est expressèment que Jésus soit « l'Agneau de Dieu qui ôte le péché/le mal du monde ». 1er chap. de cette Bonne Nouvelle écrite par Jean.
Ainsi, après avoir montré sa messianité (divinité) par des paroles étonnantes et d'une force et permanence inégalées, accompagnées/attestées (pour les valider) par quantité de signes, miracles et autres prodiges d'ordre surnaturel, Jésus dut aller jusqu'au bout de cette mission inouïe, savoir se laisser volontairement prendre la vie.
Par qui ? Par ceux d'alors que le mal dominait, leaders et population juifs qui se sont asociés l'occupant romain idolâtre, jusqu'à les rendre ensemble barbares, leur faisant commettre injustice sur injustice, jusqu'à la pire : Tuer avec haine et rage et dans toute leur impuissance face aux démons (esprits invisibles mais réels et présents) qui les excitaient - comme cela se fait pareillement de nos jours, au loin ou tout près.
Ainsi Jésus, qui n'avait que la vérité à dire pour éclairer ce monde ! - fut crucifié comme un pire brigand... mais pas du tout pour rien, car cela était précisément Mac réaction que Dieu savait d'avance et qui lui permettait d'accomplir son plan: Nous libérer et sortir de notre séparation mprtellle dramatique d'avec Dieu.

C'est ainsi que Jésus devint lui-même la Pâque – potentiellement favorable à l'humanité entière -, l'agneau du sacrifice de Pessah, spiritualisant cette prescription ancienne imprescriptible en la laissant s'accomplir sur sa propre personne.
Aucun sacrifice ne fut jamais aussi conséquent, comme on peut le lire, l'apprendre et le voir dans le monde...

MORT, MAIS AUSSI RESURRECTION ET PLUS ENCORE

Après les manifestations de sa résurrection et de son élévation céleste, Pierre a pu s'écrier, après avoir reçu (avec 119 autres personnes) l'Esprit Divin comme preuve de la glorication du Messie Yeqhoua, Jésus « l'Agneau de Dieu » au pouvoir de pardonner les péches, par Dieu (en-ce-qu'il-est-immuable) : « Que toute la maison d'Israël (est le monde entier à Mac suite) sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié. » Livre des Actes 2:36 .

à suivre, à 11 h.
on verra aussi le rapport entre le sang du sacrifice et sa symbolique active le vin dans le "repas du Seigneur" ou "sainte-cène"...

Aussi >> autre article explicatif ici <<

________________
* Cependant toutes les libertés prises ne sont pas forcémnt bonnes, réellement libératrices ; on parle de libertés liberticides.Elles sont un basculement du type « aller de Charybde en Scyla », d'un mal dont on sort pour tomber dans un mal plus grand (plus contraignant encore, jusqu'à un esclavage sévère ou addiction).

** Avec le commandement d'Aimer, comme synthèse de tous les commandements divins, Jésus a simplifié au maximum les obligations à caractère rituel, avec seulement l'obligation du baptême - comme signe physique de l'invisible intérieur qu'est la naissance spirituelle (Jean 1.12, 13 et chap. 3 – 1 Pierre 3:21 ) - et l'invitation à rappeler par la sainte-cène ou repas du Seigneur la mort du Christ Jésus « jusqu'à ce qu'il (re)vienne » - ce qui approche très vite (1 Corinthiens 11:23 etc...).

Partager cet article
Repost0
9 avril 2023 7 09 /04 /avril /2023 19:49

 

D'une réalité unique (comme cette image), on peut souvent voir de plus d'une manière.
Que contient-elle, qu'en voyez-vous ?*


Idem de Pâques...

Les bienfaits que nous pouvons tirer annuellement de la fête de Pâques - jour férié, pont, vacance scolaire, retrouvaille familiale (mais pas cette année !), consommation de chocolat (Muuh)... - sont bien peu de choses par rapport à la portée de l'événement qu'elle rappelle.

Il serait vraiment dommage d'entendre parler de Pâques sans jamais rencontrer le sens de cet effroyable et formidable événement aux effets planétaires inachevés !

Ici >> Le film : Jésus, au choix : d'après l'évangile selon Jean (3h.) ou selon Luc (1h. 11) <<

Ici > un chant en vidéo

Ici > un article de synthèse, Pâques, de l'origine jusqu'à nous

Ici > Pâques dans le contexte du confinement

Ici >> page explicative : la solution à notre problématique séparation avec Dieu <<

__________________
* deux visages et/ou un vase (qu'ils forment)

Partager cet article
Repost0
9 avril 2023 7 09 /04 /avril /2023 19:48

Le tombeau vide du corps de Jésus mort crucifié est-il seulement une réalité historique ?

Non ! Comme beaucoup de choses importantes, Dieu se sert aussi d'un tombeau laissé vide après la résurrection de Jésus, et cela selon le  "principe de correspondance" ou d'analogie*.

Le signe prophétique que j'ai vu/reçu se trouve du côté du mouvement de la grosse pierre qui fut roulée pour fermer le tombeau sur la mort avérée, et qui fut ensuite roulée pour le rouvrir et le montrer vidé, sublimé par la vie.

J'ai vu un rapprochement de ces deux mouvements de la pierre déplacée, avec la manière dont la Bible est formée, en deux mouvements contraires, antagonistes.

RAPPORT DE LA RELIGION ET DE LA MORT

Ainsi lLa première partie, le Tanak pour les juifs (l'Ancien Testament biblique) forme à lui seul une religion (la Loi ou Torah), c'est-à-dire un système de lois, prescriptions et rites, qui réclament beaucoup d'efforts personnels pour y être fidèle.

C'est au point où, en toute sincérité, on ne peut qu'observer que vouloir suivre à la règle les termes essentiels d'une religion (quelconque), conduit... à la mort, et non à la vie.

C'est le sens de la pierre roulée sur Jésus qui à la fois a obéi comme personne à la religion de ses ancêtres physiques et pourtant a été mis à mort, et qui plus est, mis à mort par les défenseurs de la même religion qui ne rend jamais personne paisible, aimant et heureux.

Peut-être étonnant pour vous, mais c'est ce que Dieu fait savoir à qui aime la vérité, et c'est ce que montrent tant des lieux religieux plombés par une pesanteur qui n'a rien à voir avec la vie, que les guerres et attentats au nom d'un dieu... qui n'est certainement pas le véritable...

Dieu fait savoir en ce sens depuis longtemps que la religion
- produit la colère (des plus zélés) - Lettre aux Romains chap. 4:15
- et en deux ou trois générations après une ferveur collective, c'est l'abandon (apostasie) qui se généralise (voir livre des Juges dans le Tanak ou A.T.), avec des chefs qui visent les biens de ce monde (argent, pouvoir, sexualité inique) et non ce qui est spirituel...

En d'autres termes, les adeptes de quelque religion que ce soit meurent spirituellement, au profit de leur âme qui devient religieuse - ce qui n'est pas dans ses attributs originelles... Lettre aux Galates chap. 3

Et là on note que cette partie de la Bible a été écrite en hébreu, avec des lettres qui s'écrivent de droite à gauche.
Ce qu'on rapproche du sens dans lequel la pierre qui vint sceller le tombeau, de droite à gauche (c'est ce qui apparaît le plus souvent en illustration), en marque que la mort est bien séparation de la vie, que la religion vise à soumettre les egos à une obéissance servile (qui ne nous convient pas) et tue - spirituellement, voire physiquement...

CHANGEMENT DE SENS, ET DE DIRECTEUR DE CONSCIENCE

Si on ne le sait pas ici, le Nouveau Testament nous a - curieusement - était transmis en grec, avec ses lettres qui s'écrivent de gauche à droite.
C'est le mouvement de la pierre roulée qui retrouve sa place première sur la droite du tombeau. La résurrection surnaturelle de Jésus a conduit les anges à desceller et rouler cette énorme pierre pour montrer le tombeau vide, le triompje de la vie sur la mort, en la personne de Jésus. Une résurrection qui n'est que le point de départ d'une ère toute nouvelle, où tout ce qui est mal a été vaincu par le Messie et Christ Jésus, "l'Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde" par le pardon des péchés qui s'accorde et s'obtient par la foi en cette mort sanglante unique et accomplie une fois pour toutes.

C'est ainsi que si l'Ancien Testament - testament disant la mort du système qui en est le fond - est très riche et intéressant en enseignements de haut niveau car véridiques, en histoire, en trame de prières ou autres prophéties...,il ne s'en ferme pas moins sur la mort (spirituelle) dans laquelle les humains restent scellés, seulement avec l'interstice d'une espérance, d'une aube où l'espérance sera changée un jour en réalité.

Et Jésus fut cette réalité, pour les juifs, pour les grecs, et pour les âmes de la terre entièr depuis deux mille ans.

EN VIS-A-VIS

Le Nouveau Testament commence donc par la vie qui sort de la mort même la plus scellée, selon la volonté de grâce du Dieu qui ne change pas.
Il change juste le système de mise en relation avec lui, non pertinent via la médiation d'une religion - ce qu'il savait d'avance -, par un médiateur vivant qui de plus va envoyer, après son départ céleste, pour relever l'humanité son Esprit, l'Esprit de Dieu...

Lire ici >> à partir de l'image du couple (Romains chap. 7) comment le passage d'un ordre ancien à un ordre nouveau se définit <<

(Il faut lire tout l'Evangile sous la lumière qu'en donne le Saint-Esprit pour en saisir les richesses et le sens fantastiques qui visent notre réunificcation pour une éternité paradisiaque avec le Créateur...

Où est la pierre de votre coeur spirituel personnel ?
Vous sentez-vous vivant ou (encore) mort spirituellement ?
Avez-vous fait l'expérience de devenir "enfant de Dieu", né-e de Dieu ?...
>> lire ou écouter éventuellement un passage intéressant ici <<

 

Pour se mettre en paix avec Dieu en lui confessant nos péchés/fautes morales et occultes >> ici une page d'aide pour formuler une ou des prières efficaces <<

>> Autres articles sur le sujet <

Soyez béni-e par ce Dieu sans égal.
Contact téléphonique possible par bouton "Contact" sur la droite

__________________
* un principe que le Créateur a conçu et posé comme fondement de la construction de tout notre univers. Il permet, indépendamment du temps, un double langage, propre et figuré, réel et symbolique, ce qui montre la transcendance divine sur le temps chronologique).

** C'était l'espérance magnifique et symbolique des vieux Siméon et Anne qui virent de leurs yeux le salut de Dieu arriver sous la forme - si improbable ! - d'un enfant nouveau-né amené au Temple par ses parents pour sa présentation au Dieu d'Israël - lire ou écouter Luc 2:22-38

Partager cet article
Repost0
9 avril 2023 7 09 /04 /avril /2023 18:40

Alléluia !
C'est le cri de la victoire de Dieu et des chrétiens nés (spirituellement) de lui, sur le mal-dominant et triomphant en dehors de la foi en l'Oeuvre Pascale accomplie par le Messie et Christ Sauveur, Jésus Yeshoua (son nom hébraïque) "l'Agneau de Dieu (sacrifié) pour ôter le péché du monde".

Les preuves de cette résurrection et glorifiaction céleste éternelle, en un faisceau indiscutable, sont innombrables :

-depuis l'envoi du Saint-Esprit Divin lors de la fête de Chavouoth - la Pentecôte " lire ou écouter ici <<

- jusqu'à aujourd'hui où des cents millions de chrétiens nés de cette crucifixion et du Saint-Esprit en témoignent :

EN COLOMBIE
Des témoignages aux effets parfois fulgurants sur nos vies, de nos jours : ici ce qui se passe au coeur des trafics mafieux

 

C'est la fête = c'est l'abondance de vie ! Au choix :

Ici >> Le film : Jésus, au choix : d'après l'évangile selon Jean (3h.) ou selon Luc (1h. 11) <<

>> autre page pour guider dans une prière efficace si vous désirez venir ou revenir à Dieu << 
Pour un contact personnel par téléphone, le demander par le bouton Contact

Ici > un chant en vidéo

Ici > un article de synthèse, Pâques, de l'origine jusqu'à nous

Ici > Pâques dans le contexte du confinement

Ici >> page explicative : la solution à notre problématique séparation avec Dieu <<

Soyez béni-e : Que la vie même du Dieu vivant unique (un et pluriel en lui-même) vous atteigne maintenant...

Partager cet article
Repost0
4 avril 2023 2 04 /04 /avril /2023 18:00

Dans des temps troubles, de crises, d'incertitudes et d'insécurité,
on a besoin de trouver quelqu'un qui a de bonnes réponses,, des paroles qui peuvent devenir une ancre pour nous tenir stable dans la vérité,
un souffle toujours neuf pour parler à notre âme naturellement plus... autiste et oublieuse que spirituelle

DERNIÈRES PAROLES CLAIRES ET SOLENNELLES DE JÉSUS AVANT SA CRUCIFIXION

On est toujours dans la série "Les Richesses du Chrétien" (féminin et masculin inside)... qui a comencé >> là si vous ne l'avez pas su <<

>> Lire ou écouter chapitres 15 et 16 ici (J15) <<

Ici >> pour découvrir ou revoir quelques articles précédents de cette série sur LES RICHESSES DU CHRÉTIEN <<

Ici >> si vous sentez le besoin de prier pour vous mettre en ordre avec Dieu, une page pour guider dans des prières efficaces <<

Je prie pour que chaque lecteur/lectrice qui arrive jusque là reçoive une manifestation de la part de Dieu ; qu'il vous montre nettement qu'il existe et qu'il est là... aussi pour vous !

 

 

Partager cet article
Repost0
2 avril 2023 7 02 /04 /avril /2023 13:37

NAÎTRE DE DIEU, LE SURNATUREL DIVIN

Être chrétien-ne, ce n'est plus être comme avant de le devenir ; ce n'est plus être comme les autres qui ne le sont pas.
Ce n'est pas trouver et adhérer à une religion plutôt qu'une autre, c'est un événement intérieur d'une autre nature.

Et cela n'est pas mon invention, c'est ce que Dieu annonce, d'abord par Jésus-Christ lors de sa première venue sur Terre,, puis par ceux qui deviennent authentiquement chrétiens (les apôtres d'abord et les multitudes à la suite).

Parce que, de la même façon que d'une vie sous forme de fœtus nous naissons un jour à la lumière solaire pour une existence toute autre que précédemment, ainsi devenir chrétien-ne, c'est aussi "naître" une nouvelle fois ;
Cette fois-ci, il s'agit de vivre, intérieurement, une naissance toute spirituelle, qui nous fait passer de cette existence seulement et essentiellement solaire (liée à cet espace-temps), dans la réalité même de Dieu, par son Esprit : C'est une dimension supplémentaire que Dieu ajoute à notre nature terrestre : la dimension spirituelle (de son Esprit).

C'est dit ici : >> Lisez ou écouter attentivement pour saisir ce fait surnaturel pour vous-même (si cela n'a jamais été fait), les 3 chapitres de ce passage biblique qui expose la richesse de ce surcroît de vie, qui nous rend éternel - J1) << 

Si vous n'avez pas lu ou écouté jusqu'au coeur de l'explication, >> c'est ici chap. 3 << 

COMMENT DEVIENT-ON CHRÉTIEN-NE ?

En naissant de Dieu vous l'avez lu ou entendu et compris.

Concrètement, si c'est là votre désir encore irréalisé, ici >> une page pour aider à formuler des prières essentielles efficaces <<

Pour complément si vous n'y avez pas eu accès >> Article précédent ici (G2) <<

>> ici le 1er des articles de cette série Les Richesses du Chrétien (R8) <<

Partager cet article
Repost0
2 avril 2023 7 02 /04 /avril /2023 13:20

 La nature est bien plus étincelante,
voire éclatante, que nos yeux physique peuvent la voir :
"On ne voit bien qu'avec le coeur" (les yeux intérieurs, de l'esprit) A. de Saint-Exupéry

> clic ici pour voir la page des articles du mois dernier <<

Partager cet article
Repost0
1 avril 2023 6 01 /04 /avril /2023 18:20

Position de l'être humain
entre sa naissance physique et l'éternité

Tout ce qu'on a appris, a été appris en croyant ce qu'on entendait, lisait ou nous disait.
Chaque jour, chaque heure, on fonctionne par ce principe "d'appel à bouger" (croire que..., croire en... foi en...), parfois avec de la maîtrise ou du recul pour trier, et parfois on n'y pense même pas avant de faire un faux-pas dangereux, un mauvais choix dramatique...

Ici, permettez-moi de vous inviter à lire ou entendre des paroles parmi les plus révolutonnaires, bénéfiques, authentiques de vérité, et croyables ! qui peuvent vous donner un tonus, un enthousiasme ou un espoir comme vous n'avez peut-être jamais eu.

Des paroles qui disent ce qu'est un après, quand on a compris que vivre sans connaître Dieu est notre plus grand drame, par ses effets, dont les crises qui s'additionnent et d'amplifient sont le résultat et jugement.

LA PLUS PERTINENTE TRANSITION HUMAINE

Vous savez comme tout un chacun, par expériences et informations, ce qu'il en est de votre vie présente : mal-être, mal de vivre, insatisfaction, échec, catastrophe, difficulté à relationner sans accrocs, pensées ou pulsions indomptables, sentiment d'insécurité, culpabilité...).

Si vous ne connaissez pas Dieu, est l'AVANT d'une relation vivante avec Lui ;
Découvrez donc maintenant (si cela n'a jamais été) ce qu'il en est possiblement pour vous d'un APRÈS, d'un statut nouveau, d'une existence augmentée par et avec Dieu.

SACHEZ, ET CROYEZ

Pour vous en faire une idée juste, je vous invite à >> écouter en cliquant ici <<, et/ou à lire directement ci-après :

"Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ. (1ère Lettre ou épître biblique)
En effet, la loi de l'esprit de vie (quand on a reçu cet Espit de Dieu en nous...) en Jésus-Christ m'a affranchi de la loi du péché et de la mort (déterminisme du mal dominant notre volonté même). Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force,-Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l'esprit.
Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s'affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l'esprit s'affectionnent aux choses de l'esprit. Et l'affection de la chair, c'est la mort, tandis que l'affection de l'esprit, c'est la vie et la paix ; car l'affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu'elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu'elle ne le peut même pas. Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu.
Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'esprit, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas. Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l'esprit est vie à cause de la justice. Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d'entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.

Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair. Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez, car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Et vous n'avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d'adoption, par lequel nous crions : Abba ! Père ! L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être glorifiés avec lui.

J'estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous. Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Car la création a été soumise à la vanité,-non de son gré, mais à cause de celui qui l'y a soumise, avec l'espérance qu'elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu. Or, nous savons que, jusqu'à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l'enfantement. Et ce n'est pas elle seulement; mais nous aussi, qui avons les prémices de l'Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l'adoption, la rédemption de notre corps. Car c'est en espérance que nous sommes sauvés. Or, l'espérance qu'on voit n'est plus espérance : ce qu'on voit, peut-on l'espérer encore ? Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l'attendons avec persévérance.
De même aussi l'Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu'il nous convient de demander dans nos prières. Mais l'Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables; et celui qui sonde les coeurs connaît quelle est la pensée de l'Esprit, parce que c'est selon Dieu qu'il intercède en faveur des saints.

Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. 29 Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l'image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères. Et ceux qu'il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu'il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu'il a justifiés, il les a aussi glorifiés.
Que dirons-nous donc à l'égard de ces choses ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? Lui, qui n'a point épargné son propre Fils, mais qui l'a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui ? Qui accusera les élus de Dieu ? C'est Dieu qui justifie ! Qui les condamnera ? Christ est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous ! Qui nous séparera de l'amour de Christ ? Sera-ce la tribulation, ou l'angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l'épée ? selon qu'il est écrit : C'est à cause de toi qu'on nous met à mort tout le jour, Qu'on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie. Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés.

Car j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur."
(1ère lettre biblique dite Aux Romains, chap. 8)

Si vous désirez venir personnellement au Dieu créateur connaissable, qui fait sauter notre culpabilité et nos fautes, sous l'effet de notre foi, en ce que Jésus s'en est chargé, il y a une page >> ici pour vous confessez (dire vos fautes) devant Dieu (ou avec un serviteur de Dieu qui peut vous accompagner). Il s'agit de faire une prière efficace pour changer votre statut de créature séparée de la vie dans sa dimension spirituelle (divine), en position de coupable pardonné-e, qui trouve en Dieu un Père (adoptif) et la vie éternelle promise à quiconque croît... >> croît comme >> il est écrit ici <<

Paix et Grâce sur vous (si vous les désirez)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche