Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2022 7 09 /01 /janvier /2022 19:15

Cet article fait suite à > ici

 

 

 Le genre humain a été représenté par plusieurs, avec un homme à la peau rouge (c'est un des des sens du mot Adam), et la femme (tirée de son côté) avec une une peau plus claire. D'où, selon la loi de Mandel sur l' hérédité biologique les diverses races consécutives.
 
LE GRAVE DANGER DE LA GUERRE DES GENRES

Et qu'est-ce qui me fait dire que cette année 2022 va être une année de bascule, aussi avec la gente féminine, par quelques-unes parmi les plus... viriles, ou virulentes ?

C'est déjà que l'équilibre appelé "égalité" ou "parité" entre les sexes n'est pas, n'est déjà plus tenu dans les secteurs les plus influents. Les "féministes" (hommes et femmes) ont en effet provoqué que des postes-clés – notamment dans des ministères et autres institutions (préfecture, magistrature...), parmi les élus et bien sûr dans les médias - reviennent majoritairement à des femmes.

Si on ajoute encore du surnaturel, voire de la "mystique" à ce qui est factuel (aux faits), on peut savoir que le mot femme - ishah - apparaît curieusement la première fois dans la Bible, en Genèse 2.22.
Au verset 22 du chapitre 2, on lit : "22 L'Eternel Dieu forma une femme du côté (du flanc) qu'il avait prise de l'homme, et il l'amena vers l'homme."

(Pourquoi recourir à la Bible sur ce sujet ?
Déjà simplement parce que ce livre est toujours le best-seller de toute la littérature mondiale, à la fois le plus traduit, le plus imprimé et le plus lu par le monde, et donc son contenu apparaît pour beaucoup moins temporel qu'in temporel et universel).

Ainsi le chapitre 2 de la Genèse nous dit comment naquit l'amour divin sur la terre. Amour à la fois agapè (en grec l'amour de Dieu en soi, a priori inconditionnel) et l'amour filéo (en grec l'amour filial, qui dépend "d'atomes crochus", d'attirance ou de répulsion au plan des âmes).

En hébreu (langue originale dans laquelle nous avons cette information), l'homme mâle est ish אִיש ; et la femme c'est Ishah אִשָּׁה.
Ces deux mots sont chacun formés avec une particule, une lettre qui figure la divinité en eux, le fait de leur ressemblance au Dieu qui les a conçus et réalisés. On a ainsi
- le 
י (yod) au cœur de l'homme, du physiquement mâle, qui symbolise Dieu dans sa pérennité immuable, dans ce qu'il a de primordial et fixe (sans que ce soit une fermeté qui s'impose), de paternel (terme préférable aujourd'hui à celui de patriarche),
- et le
ה (hé) à la fin du mot femme,, qui figure l'Esprit Divin (qui est un féminin en hébreu) dans ce qu'il est mouvant, mobile, adaptable à ce qui lui est extérieur, réalisatrice au plan terrestre, intendante..., charnière entre Dieu et ses environnements.

TENTATION ET CHUTE

Malheureusement on peut lire aussi, et par là comprendre le fond de nos situations de malaise toujours présent en tous, que du chapitre 2 de la Genèse on est passé à un chapitre 3, qui est tout différent de ce qui présidait en Eden, dans ce jardin originel des Délices, avant cet événement.
"Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l'Eternel Dieu avait faits. Il dit à la femme : Dieu a-t-il réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ? 2 La femme répondit au serpent : Nous mangeons du fruit des arbres du jardin. 3 Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n'en mangerez point et vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez. 4 Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point; 5 mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.6 La femme vit que l'arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu'il était précieux pour ouvrir l'intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d'elle, et il en mangea.7 Les yeux de l'un et de l'autre s'ouvrirent, ils connurent qu'ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s'en firent des ceintures. 8 Alors ils entendirent la voix de l'Eternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l'homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l'Eternel Dieu, au milieu des arbres du jardin."

Nous sommes ici avertis de ce que la position de la femme face à la réalité - et non seulement une connaissance intellectuelle - du bien et du mal, en première ligne, risque de mal tourner.
Il est normal que la femme soit ouverte à la curiosité, capable d'entrer dans des connaissances nouvelles, des révélations. On connaît bien ce qu'on appelle pour elle "l'intuition féminine".
Sauf que cette ouverture sur l'extérieur peut devenir un vrai problème !

D'une part parce que la même force occulte, capable de se déguiser pour tromper, maléfique, intéressée à prendre un ascendant sur nous, existe toujours ! La même entité qui parle à partir d'un serpent monté dans un arbre, le même esprit séducteur et méchant, avec les mêmes intentions.

D'autre part, on voit là que l'homme n'est pas spécialement à sa plus juste place, de leader, de tête de pont, de barrage face au mal présignalé, de protection face à ce qui se présente de nouveau.
Ce que Dieu a mis en lui de stable, de certain, comme la parole qu'il a reçu de ne pas toucher à cet arbre sous peine de mort, aurait sans doute suffit pour répondre aux insinuations du serpent satanisé s'il l'avait confronté directement.
Mais en retrtait de la femme qu'il aime, avec qui il n'a sans doute jamais eu le moindre différent, la moindre égratignure psychique ou morale, il ne sait pas tenir son rôle de bouclier, de gardien de l'ordre établi pour leur bien par le Créateur. D'où l'importance de notre position, physique ou plus encore psychique et spirituel dans nos situations.

Alors l'ish l'homme, mange à son tour, et l'un plus l'autre sont alors précipités dans un effondrement terrible, dramatique, sidérant, de leur condition paradisiaque à un contact avec ce qu'on peut appeler par métaphore l'enfer.

D'un coup la présence invisible de Dieu par son Esprit autour d'eux et en eux est percutée, se retire d'eux. La lumière en émanant dans et au travers de leur corps physique, qui en faisait des êtres de llumière, s'éteint.
Les voilà entièrement dépouillés, se découvrant nus à leur propre regard et l'un face à l'autre, comme sont les animaux dont ils étaient si différents.

 D'un coup leur conscience des réalités est complétement modifiée, à la fois agrandie - par la perception à vif de l'univers du mal -, et rapetissée - enfermée sans rayonnement dans la perte de sens, dans un inconnu sombre jamais envisagé ni imaginable. Avec la sensation, la perception, trouble, insécurisante, malveillante, de la présence de Satan, l'adversaire de Dieu devenu là concrètement le leur... et à la suite le nôtre !

Car ce n'était pas qu'un serpent - qui n'avait rien à faire dans ce jardin puisqu'il est appelé « animal des champs »- qu'il s'agissait, mais bien de l'ange déchu Satan venu poursuivre sa conquête des créatures de Dieu pour se faire leur Dieu souverain sans violence, en toute légalité.

D'où en suite immédiate la peur, le sentiment d'insécurité maximale, la honte rien qu'à la pensée de ce que Dieu va penser de ce qu'ils ont fait. Bien des sentiments, des ressentis qui sont encore à notre conscience quand elle n'est pas trop étouffée, aveuglée, rendue inopérante...
A ce moment-là, comme Dieu les en avait avertis, l'homme et la femme sont véritablement « morts », spirituellement. L'esprit de Dieu en eux s'est évanoui, éteint, envolé...

CONNAÎTRE LE PASSÉ, D’OÙ ON VIENT, POUR SAVOIR ALLER

Ainsi le désordre ancien est bien près de devenir le désordre désordre nouveau, avec pour volonté et effet un ordre mondial nouveau, tout autre dans lequel nous nous débattons depuis des millénaires, qui commence par des tentations, des pressions, des contraintes, et bientôt des restrictions de liberté(s) drastique(s). Nous en sommes avertis : Nous ne pouvons pas repprocher à Dieu de ne pas nous avoir fait connaître par avance ce qui vient.
C'est ce qui a été, en amplifié, en démesuré. En trouvant de moins en moins des portes ou de fenêtres qui de toute façon, en permettent pas d'échapper à cette dernière aliénation génétique et psychogénétique qui nous est annoncée dans le 13e chapitre du dernier livre de la Bible.

Que sera 2022 avec les crises monumentales
- du climat
;
- de l'immigration ;
- de la montée des marginalités ;
- des genres, c'est-à-dire de l'identité même d'être humain, qui n'est ni un animal évolué, ni un objet modifiable comme un mécano ou un légo ;

- d'une élection présidentielle qui sent déjà la poudre
???

Elle sera AUSSI cette année qu'on sait d'avance particulière, ce que VOUS en ferez ! Chacun pour sa part.

UNE ANNÉE SPÉCIFIQUE POUR CHACUN

Chacun selon ses choix existentiels et essentiels, selon son positionnement ;
Chacun selon sa distanciation morale avec le mal (l'immoralité, la pornographique, les vols, les rapines, les méchancetés, les non-pardons, l'amour de l'amour pour l'argant...) ;
Chacun selon ce qu'il se lavera non seulement les mains au gel hydroalcoolique pour lutter contre les virus traitres invisibles, mais aussi le coeur des mauvaises pensées, l'âme des péchés (fautes) commises, qu'il faut confesser à Dieu pour retrouver une meilleure liberté ;
Chacun en enlevant son masque d'apparence, d'apparat, pour être vrai devant Dieu, sans fard, sans raison valable pour être ou rester caché, à Celui à qui de toute façon on ne peut rien cacher.

MON CONSEIL EST SIMPLE : CHERCHEZ DIEU !
Cherchez Dieu - le vrai, le créateur, Celui qui s'est incarné pour venir nous sauver - toujours individuellement - de toutes les situations.
Pas le Dieu des religions, de la politique, des idéologies, des psy athées ou des philosophes, non, mais Celui qui se tient en retrait du monde, à cause de la liberté qu'il a accordée dans ses créations, et spécialement à nous les humains.
Cherchez-le en lui parlant, en croyant qu'il existe effectivement, en lui demandant de vous guider vers lui...

Car il n'est pas loin. Quand on veut croire qu'il est. Ou quand nous souffrons ; lorsque nous ne voyons pas de chemin, lorsqu'on déprime ou qu'on enrage (en toute impuissance), lorsqu'on n'a plus rien ni personne en qui se confier, à qui se vouer.
Cherchez le Dieu qui EST, et qui vous attend !

Mon voeu et ma prière pour celle ou celui qui a lu jusque là : "Que l'Eternel te bénisse, et qu'il te garde ! 25 Que l'Eternel fasse luire sa face sur toi, et qu'il t'accorde sa grâce ! 26 Que l'Eternel tourne sa face vers toi, et qu'il te donne la paix !" Lisez et prenez par la foi ce qui vous semble le plus approprié à votre besoin, attente ou désir.

Et avancez avec Dieu, la vraie vie, apaisée, sécurisée, voire belle, et ensuite éternellement bonne, n'est pas ailleurs.

> Guide de prière pour entrer en relation ou revenir en relation avec Dieu.
Shalom. Grâce et Paix vous soient partagées.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2022 4 06 /01 /janvier /2022 18:45

 

 

Sans jouer les prophètes, l'année 2022 sera sans doute une année plus difficile encore que les dernières que nous avons connues.
Pourquoi ?

Parce que nous, France et monde, sommes engagés sur une trajectoire de fin d'une ère (qui a duré plusieurs siècles) où la foi et la raison parvenaient à tenir ensemble l'évolution des sociétés dans un équilibre. Equilibre certes précaire, mais où du bien, des progrès positifs, réels, l'emportait relativement sur les maux.
Et c'est précisément dans le domaine de l'hygiène et de la santé que notamment depuis Louis Pasteur et ses découvertes sur les microbes (bactéries, voire virus), les progrès médicaux permettaient aux malades, aux souffrants, de mieux échapper.

Mais il semble bien qu'une BACULE, un retournement a commencé dans ce domaine avec l'entrée dans le 3e millénaire, ce qui devient plus visible que jamais depuis ces deux dernières années...

Désormais donc, je crois ce temps des progrès pour le bien des êtres humains révolu, la transition - le changement ! - ayant été amorcée depuis maintenant quelques décennies. 
C'est un mouvement qui va en s'accélérant, en s'expansant selon une courbe de croissance exponentielle, qui arrive à un paroxysme qui se sent et se mesure déjà... pour peu qu'on ait quelque lucidité et recul par rapport aux médias « officiels ».

Et donc nous voici en 2022, année dont les chiffres, avec ce triplement du 2, n'est pas anodin comme on peut s'en rendre compte.

UNE ANNÉE MATHEMATIQUEMENT  EXCEPTIONNELLE
Il se produit au cours de cette année, un événement - un signe - qui ne peut arriver que tous les 1 000 ans !
Ce fait exceptionnel est le suivant :
Si vous ajoutez à votre année de naissance, l'âge que vous avez en 2022, vous obtenez en totla 2022.

Exemple : Vous êtes né-e en 1980, vous avez 42 ans cette année ; soit 1980 + 42 = 2022 !
Cette figure mathématique n'arrive que tous les 1000 ans !

Le plus vieil alphabet du monde encore actif en tant que formant une langue vivante est l'ébreu (langue d'Israël). Il se forme pour sa part de... 22 lettres principales (à quoi s'ajoutent les variantes de 5 de ses lettres quand elles se trouvent en fin de mot).

Cela me/nous parle d'une globalité qui va permettre d'écrire encore l'histoire (du monde, de l'humanité), mais d'une manière tout autre que jusqu'à présent, avec l'arrivée des lettres finales qui vont venir clore ce que la Bible appelle le temps de la Grâce divine. Temps donc l'amorce la plus visible a sans doute été le démantèlement (en cours) des nations d'Europe au profit de l'émergence d'une Europe politique.
Ce qui constitue là un temps de "fin des nations" est en général une fin au profit d'un ordre élargi, un empire, chaque impérialisme ne se faisant que par la force armée et devenant un totalitarisme.

LA TERRE "UN VILLAGE" PENSENT CERTAINS !
Jamais le monde n'a été si près d'une gouvernance planétaire comme en ce moment, où les politiques qui ne s'y trompent pas, parle depuis quelques décennies de la mise en place d'une gouvernance mondiale appelé le "Nouvel Ordre Mondial".

Le glas de la démocratie a sans soute sonné fort pour nous lors de la signature par la France du Traité de Lisbonne, contre l'avis de la majorité des français qui par référendum avait dit Non à une Europe politique.

Et avec le retour de la présidence française à la tête de l'Europe, on peut s'attencre à une poussée supplémentaire de la domination de l'Entité Européenne déjà sur les nations qui en sont membres.

Et puis, depuis quelque temps, outre la poussée islamiste et l'immigration sans frontière, on a assisté à la montée au créneau de la femme.

Nous avons là trois émergences qui sont dans un ordre d'évolution que Dieu permet. L'idée est qu'il permet ainsi à des minorités assez significatives qui revendiquent un droit plus global, mieux reconnu, de se gouverner elles-mêmes, et plus encore, de montrer qu'elles seraient capables de mieux gouverner que les pouvoirs en place. L'amorce d'une révolution à partir d'une communauté qui ne veut plus être seulement une communauté, mais une entité dont le pouvoir rivalise, jusqu'à le supplanter, avec celui de l'ordre étable, d'une majorité séculière en place.

LE GRAVE DANGER DE LA GUERRE DES GENRES
à suivre... (abonnez-vous si vous voulez être informé-e des posts car parfois les articles sont trop longs pour figurer en une seule fois)


Guide de prières pour mieux formaliser une démarche de réelle recherche de Dieu et de ses grâces.

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2021 2 28 /12 /décembre /2021 17:28

Magnifiques fleurs de... cactus !
Comme quoi, des épines peuvent sortir des délicatesses...

Les trêves ne sont pas signe de paix.
Qu'on ne s'y trompe pas, qu'on reste éveillé,
Qu'on réalise que la guerre fait rage de partout
Larvaire encore souvent mais poussant jusqu'à bout,
Dans l'air, dans les infos, par de tristes médias
Dans les familles, par et contre les états,
Des virus à la couche d'ozone et plus encore
Dans les consciences, sur les âmes et jusque dans les corps.

 

QUAND LE SOLEIL

 

Depuis longtemps les jours sont gris.
Les nuages lourds et sombres comme des péniches pleines
Stationnent ou glissent sans cesse autant de jour que de nuit,
Ancrés comme avant un déluge d'eau et de peines.

 

Depuis longtemps sont allanguies les plaines
Et les roches altières de brumes envahies
Qui cernent et enserrent comme d'humides laines
Des habitants défaits, épuisés ou transis.

 

Le temps qui nous échappe comme en une prison
S'allonge, on tourne en rond, l'espace se réduit,
Des lois inexorables plombent la raison
Et la foi,espérance et espoirs, tout fond sans bruit.

 

Les oiseaux ne volent plus, ou les aigles plus haut,
Tout en nuances de gris humilie sans plus exaspérer,
Et l'hiver plus encore aux jours courts et pâlots
N'apporte plus Noël comme le plus beau cadeau,
Les froidures sont tenaces malgré les cheminées.

 

Se souvient-on encore telles d'un rêve les bribes,
Des couleurs éclatantes, des jaunes tournesols sur fond bleu de ciel,
Des orangés du soir, des verts d'Amazonie ; ou encore des diatribes
Télévisuels qui soutenaient des peuples vidés de l'essentiel

 

S'emplissant de lumières projetées virevoltantes
Qui donnaient pour un soir l'illusion du bonheur ?
Même ça, avec les magasins de denrées débordantes,
A perdu ses effets, les addictions demeurent.

 

L'argent est au pouvoir, avec ou sans un Rib,
Les yeux sur des écrans à guetter tous les tweets,
On a cessé de lire les classiques et les scribes,
Les lettres éternelles au profit de clips et de hits.

 

Mais la nuit la plus longue ne sera pas sans fin
Pas plus qu'il n'est permis, plus qu'il n'est toléré,
Car le ciel reste clair au-dessus des nuées,
Et un cri au milieu de la nuit sans entrain
Réveille les coeurs soudain : Jésus revient.

 

C.T. - 28 décembre 2021

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2021 1 27 /12 /décembre /2021 10:19

Cette question est SIMPLE :
EXISTE-T-IL UN DIEU CRÉATEUR, OU PAS ?

SIMPLE parce qu'elle n'a que DEUX RÉPONSES POSSIBLES :
Oui ou NON !

Et simple parce qu'une seule des deux est LA BONNE, et l'autre est FAUSSE.

Ce qui fait qu'on NE DOIT PAS rester dans du DOUTE* !

Et du SÉRIEUX avec lequel on s'occupe de cette question FONDAMENTALE, dépend tout LE COURS, LA QUALITÉ et encore LA DURÉE de notre existence !

Enfin cette question simple exige que nous ne soyons pas et restions pas dans l'à peu près, mais que nous parvenions à la CERTITUDE de ce qui est VRAI - ce qui s'appelle une appropriation de vérité par LA FOI.

Car la foi est TOUJOURS notre seul moyen d'acquisition de SAVOIR et d'expansion de CONSCIENCE : Parce que ce n'est qu'en croyant D'ABORD qu'on apprend (à l'école, à faire du vélo, à nager, à conduire, à devenir parent...).

LA FOI est donc formée de LA CONFIANCE et de LA CROYANCE.

Ce n'est qu'APRÈS, que S’ÉPROUVENT la validité, l'exactitude, la justesse, la pertinence de ce qu'on nous a dit, a entendu ou lu...

C'est là que nous POUVONS et DEVONS exercer notre ATTENTION, notre DISCERNEMENT... ce qui n'a de VALEUR seulement SI nous cherchons ce qui est VRAI, JUSTE, LA VÉRITÉ.

CAR tout ce qui est vrai SE VÉRIFIE COMME TEL. Et concernant la vérité sur DIEU, c'est d'autant plus CERTAIN que LUI-MÊME va venir à la rencontre de notre RECHERCHE de réponse.

Car vous l'avez compris, pour moi il s'est RÉVÉLÉ ÊTRE, être VIVANT, EXISTANT, RÉEL,

et dans cette vue, depuis des décennies, il me donne d'EXPÉRIMENTER de diverses manières LA VÉRACITÉ** de ce qu'il EST, me connait, veille sur moi, m'enseigne, etc...

C'est aussi parce qu'après la réponse certaine à cette 1ère question, nous DEVONS AVANCER jusqu'à la seconde, TOUTE AUSSI IMPORTANTE :
QUI EST-IL ?
LEQUEL EST-IL parmi toutes les représentations, parfois contradictoires, qui sont faites et proposées de Lui. 
Là encore, c'est LE DÉSIR, L'AMOUR DE LA VÉRITÉ qui nous conduira à la réponse JUSTE.

Je vous renvoie aussi à la vidéo de mon article précédent, qui peut aider à chercher, ET À TROUVER..

Bonne quête, bonne EN-QUÊTE, pour une année qui vient dont les temps seront en BÉNÉDICTION à votre existence et vie.

__________________
*
Le doute a sa place dans nos interrogations, mais ne doit jamais rester une position sur laquelle on s'établit comme sur une chaise à deux pieds !
Le doute doit amener à plus de recherche pour SAVOIR.
Quand Descartes écrit son "Discours sur la méthode", où il avance le doute et la remise en cause des acquis, religieux ou scientifiques, il précise bien justement que Dieu ne peut être un sujet de doute... dès lors qu'on est parvenu - comme lui - à l'ASSURANCE, la CONVICTION ACQUISE qu'il existe...
Dès lors, si des doutes arrivent sur la réalité de Dieu, notre part est de les rejeter, sachant que la foi en l'existence de Dieu est aussi tributaire d'attaques (par l'incrédulité, la moquerie, la menace ou d'autres croyances)...

** Une manière facile de chercher Dieu, est de se mettre à lui parler, dans la foi que s'il existe réellement, IL ENTEND, et donc IL RÉPONDRA... Dès lors, restez attentif, car des réponses peuvent arriver de manière étonnante, très vite !

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2021 2 21 /12 /décembre /2021 18:09

Noël : c’est inclusif !

En faisant la promotion d’un « guide européen pour une communication inclusive », la commissaire européenne à l’égalité - Helena Dalli – était certainement loin de s’imaginer devoir le retirer quelques semaines après l’avoir présenté (document en anglais disponible ici en téléchargement) ! Il faut dire qu’on ne pouvait pas faire plus contradictoire : l’inclusion, dans ce guide, se manifestant par l’exclusion !

Ce document est une sorte de code de la pensée et de la communication orale ou écrite. Mais du code de la pensée à la police de la pensée, il n’y a que très peu de distance. En effet, le document présente une série de tableaux sur trois colonnes : « directives », « à éviter », « dire/écrire plutôt » ; le tout classé en six chapitres (le genre, LGBTQI, la race, culture et croyances, handicap, âge).

Alors que le document se revendique comme référence de la « communication inclusive » permettant, je cite, « l’unité dans la diversité », on découvre à sa lecture qu’il s’agit principalement d’un catalogue d’interdits de langage. C’est ainsi qu’on nous explique qu’il faut éviter l’utilisation de mots « genrés », exemple à l’appui : « au lieu d’écrire « le feu est la meilleure invention de l’homme », écrivez « le feu est la meilleure invention de l’humanité ». Mais que je sache l’humanité a aussi un genre (féminin) ! On nous explique aussi que l’utilisation du masculin « par défaut » doit être prohibée et l’adresse « Mesdames et Messieurs » remplacée par « chers collègues », ce qui serait – d’après le guide – plus conforme au langage inclusif LGBTQI.

Et puis dans le chapitre dédié à la diversité des cultures, des croyances et des modes de vie, le guide juge que « Noël » ne serait pas un terme suffisamment inclusif ; c’est pourquoi il nous faudrait parler du « temps des vacances » plutôt que de la « période de Noël ». Face à cette injonction qui vise à exclure du vocabulaire européen toute référence au christianisme, l’eurodéputé François Xavier Bellamy a répondu avec brio : «Noël n’est pas que le prétexte des vacances d’hiver, c’est le jour où est né le monde dont nous héritons, le début de notre ère, la référence à partir de laquelle nous comptons nos années. (…) Nier ce qui nous relie, c'est détruire toute possibilité d'appartenir à une culture commune, tout espoir d'assimilation, c'est ouvrir la voie à l'éclatement de nos sociétés, aux revendications communautaristes qui préparent les affrontements à venir». Je vous engage à écouter cette courte allocution de 2 minutes, elle est excellente.

En cette période du souvenir - Droit ou devoir de mémoire - que la bénédiction du Dieu qui s'est manifesté en Jésus-Christ vous touche, selon sa Grâce !

Et si vous n'avez pas (encore), mon petit livre sur NOÊL, sa vraie histoire et plein d'informations (historique, biblique, culturel, religieuse, astronomique même (avec la vérité sur cette fameuse et curieuse "étoile" suivie par les rois-mages...
Par internet en version papier ou ebook, ici par exemple > NOËL, NOËL ! Merry Christmas

Guide de prière pour se mettre en paix avec Dieu

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2021 7 19 /12 /décembre /2021 23:38

Français-es (presque) partout hors de l'hexagone et étrangers sensibles à la langue française, mon livre sur Noël peut désormais franchir frontières et océans, puisqu'il est référencé à l'International, sous le n° ISBN 9782322397952.

Il est accessible aux librairies via la plate-forme de diffusion Sodis et inscrit sur l'annuaire des livres Dlilcom.

Que vous soyez donc aux US ou au Canada, au Brésil, en Australie, Suisse ou en Corée du Sud... voyez avec un libraire comment vous le procurer.

Sinon et pour la France aussi, outre votre libraire favori, vous pouvez le commander sur tous les grands sites de la distribution (Amazon, Cultura, Fnac, Vivlio, Uculturel, etc...), ou encore par la boutique de l'éditeur, par ce lien à cliquer > NOËL NOËL Merry Christmas

Il a 60 pages, il est vendu 5,49 € en version papier et 3,49 € en version numérique ebook.
Il peut vous apporter des informations très intéressantes, peu connues ou originales, d'ordre historique, biblique, culturel, religieux, astronomique même (avec la fameuse "étoile" suivie par les astronomes-mages !?) et encore au plan littéraire avec une nouvelle, très originale, et quelques poèmes en rapport.

Bonne lecture et découverte, et à +
C.T.

 

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2021 5 03 /12 /décembre /2021 09:15

Extrait de mon livre
NOËL, NOËL ! Merry Christmas

 

Chapitre 3

PROPHÉTIES ANNONCIATRICES


¤¤¤

 
Timothée - Une prophétie c'est une parole qui annonce un événement longtemps avant qu'il arrive. Et ceux qui en font, on les appelle des prophètes. C'est Dieu qui leur dit ce qu'ils ont à dire.
   Et comment il sait les choses d'avance Dieu ?

- Il n'est pas soumis comme nous au déroulement du temps. Son éternité est un présent permanent comme on a déjà dit, d'où j'ai cru comprendre qu'il regarde comme il le décide soit notre passé, soit notre présent ou notre futur. C'est pourquoi on dit qu'il est omniscient, qu'il sait tout ce qu'il veut savoir.

- Et pourquoi nous on n’peut pas ?

- Tu en as des questions ! Mais c'est une bonne chose chez un enfant d'être curieux.

- Je crois que je t'ai un peu coincé là, hein, avoue Papé !?

- Tu as raison qu'on ne saura jamais tout. Mais nous sommes invités à chercher, à farfouiller, à sonder les choses, les temps, les écrits, notre propre coeur aussi.
 Et donc tu vois, pour répondre quand même à ta question, je pense que ce qui fait la différence entre l'éternel présent du Seigneur, et notre façon chronologique de vivre, vient de ce qu'il est lui-même lumière, une lumière incessante, alors qu'ici nous ne connaissons de la lumière qu'une vitesse donnée, limitée, comme image que notre connaissance, notre lumière des réalités, sera toujours elle aussi limitée.

- 300 000 kilomètres/seconde c’est déjà très vite ! Pour nous c'est impossible à dépasser. Vitesse limitée, attention aux radars ! Papé, tu me parles des prophéties de la naissance de Jésus-Christ ?

- Voilà. Par elles, nous avons une assurance que Jésus n'est pas né par hasard. Quelque 700 ans avant que cela n'arrive, le prophète Ésaïe a écrit :             « Le Seigneur lui-même vous donnera un signe, Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d'Emmanuel. » Ésaïe, ch. 7, vers. 14.

- Mais, il ne s'appelle pas Emmanuel Jésus ! Jésus, c'est Jésus. Ahhh, qu'est-ce que tu réponds à çà Papé ?

- Je vois bien que tu veux essayer de me recaler ! Voyons...
   Dieu met souvent deux réalités ensemble pour une fonction, comme nos deux jambes, nos deux bras, deux yeux… Et donc, quand un temps crucial est arrivé pour secourir tout le genre humain, il allait le faire par deux moyens : Par Jésus, en tant que Parole de Dieu qui s’incarne et nous rend Dieu plus réel, plus accessible, afin qu’on vienne à lui par la foi, comme à une personne.
Et avec Jésus était l’Esprit Divin, qui lui donnait des instructions et attestait ses paroles dans les coeurs et par des actes de puissance. Unis, se trouvaient donc agissant Jésus – dont le nom dans sa langue signifie « Dieu sauveur » ou « Dieu sauve », et l’Esprit Divin, formant ensemble l’Emmanuel, ce qui signifie « Dieu parmi nous ».

 - Jésus et l’Esprit sont deux personnes différentes, résuma l’enfant ; et avec le Père céleste, c’est un trois en un !

- Yes ! L’unité Divine est telle, qu’il est un seul et unique Dieu, et qu’il peut ainsi se donner alternativement un titre qui en définit un autre. Par exemple, Jésus est aussi appelé « Père éternel » par Ésaïe.

   Et puis, car Dieu agit aussi souvent en deux temps deux mouvements, après la résurrection et le départ de Jésus pour le Ciel divin, il a envoyé comme signe de la réussite de sa mission l’Esprit Divin sur toute la terre habitée, pour diverses fonctions en notre faveur, et surtout pour partager sa vie éternelle avec qui croit en Dieu et en Jésus dont la mort a été le moyen pour sauver notre âme de la mort qui est séparation éternelle d’avec Dieu.

- Et puis Jésus va aussi revenir !?

- Tout à fait ! Et la Bible nous dévoile tout cela.

- Il sera « Roi des rois » et de tous les présidents des pays.

- Et il ôtera totalement à Satan tous les pouvoirs maléfiques qu’il exerce encore sur le genre humain par toute la planète.

- Bien fait pour ce méchant démon. Au moins on sera plus tranquille ! Bon, et il y a d’autres prophéties sur la naissance ?

- Elle a été saluée quelques mois avant par le sacrificateur Zacharie qui, à la naissance surnaturelle de son propre fils – Jean devenu ensuite le prophète Jean le Baptiste –, prophétisa sur ce temps qui était venu où un Sauveur allait paraître...

- Et il a dit quoi monsieur Zacharie ?

- « Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'il a visité et racheté son peuple, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, son serviteur, comme il l'avait annoncé par la bouche de ses saints prophètes des temps anciens, - un Sauveur qui nous délivre… » (Luc chap. 1, vers. 67,71a.)
« C’est la raison pour laquelle on donna à l’enfant le nom de Jésus ; c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés » Matthieu chap. 1, vers. 21
.
   Et puis, d'Ésaïe (dont je t’ai parlé), au chapitre 9 de son livre, on a cette parole magnifique qui précise, quelque sept siècles à l’avance, que le Sauveur – les juifs disent le Mashiah, le Messie – se présentera comme une personne humaine, ayant les attributs divins : «  Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur son épaule ; on l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. » Ésaïe, chap. 9, vers. 5.
  
C'est ainsi que pendant les trois années et demie de son ministère passé – on devrait dire son magistère –, Jésus a largement démontré qu'il avait les qualités et capacités surnaturelles relatives à ces différents titres.

- Chouette ! Et c'est tout ?

Bien sûr que non ! La suite et bien d'autres choses sur le livre (Papier 5,49 € - ebook 3,49). Pour commander, en papier ou numérique, indiquer ou taper:

Noël Noël ISBN 9782322397952 (Claude Trouiller)
soit chez votre libraire,
Soit sur le net sur Amazon, Cultura, FNAC, Uculturel, et autres grandes librairies vendant en ligne... ou directement en cliquant > ici par la librairie de l'éditeur

Soyez béni-e, dans cette lecture, ce cadeau, et/ou votre vie plus globalement.

 

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 20:58

Heureusement pour le Président Macron que l'ego de chacune et de chacun des autres candidats à l'élection qui vient est plus développé que leur intelligence!

Car il ne faudrait pas faire trop d'efforts pour former un front suffisamment sérieux représenté par un candidat unique qui emporterait les voix du plus grand nombre !

Sans préjuger de qui serait couronné pour ouvrir une voie effective à ceux qui auraient eu l'humilité de se retirer un peu pour mieux gagner avec et par lui, on peut simplement compter et additionner des pourcentages - sur la base des résultats du 1er tour 2017 par exemple - :

Marine Le Pen + Eric Zemmour + les ou des républicains + les ou des verts +Nicolas Dupont-Aignan + Jacques Asselineau et quelques petits qui ne sont là que pour indirectement perpétuer le système régnant en place, et le score est largement bon !
Avec la joie de nombreux français de se trouver un peu d'intelligence unificatrice plutôt que de se dégoûter des urnes.

Pour désigner le candidat de ce front, si un consensus ne se fait pas assurément, et plus encore dans un souci de démocratie, qu'y aurait-il de difficile à organiser une sorte de primaire dont la médiatisation serait déjà un gain d'audience fabuleux ?
Comment rater la cible dans ces circonstances !?

Ensuite, les places au gouvernement ne manqueraient pas pour ceux qui auraient intelligement laisser leur place - perdue d'avance autrement - et ils pourraient dès lors s'appliquer à mettre en place le meilleur de leur vue sur telle ou telle question. Non ?

ET SI C’ÉTAIT DÉJÀ LA LE POLITIQUEMENT CORRECT NOUVEAU, DU VRAI CHANGEMENT, LA VRAIE TRANSITION !?...

Mais voilà ! Il faut être intelligent, de cette intelligence où les intérêts de la nation et du peuple valent mieux qu'une petite gloriole personnelle de quelques mois tous les quatre ou cinq ans !

Il faudrait lâcher un peu des idéaux qu'on voudrait incarner quasiment tout seul, pour entrer dans du pragmatique qui permette non plus seulement de se monter des programmes bien ficelés - les meilleurs bien sûr ! - mais qui ne passeront pas, mais de chercher des solutions concrètes à des problèmes réels mieux identifiés...
En remontant les manches et en cherchant ce qu'on n'a pas et qu'il nous faut avoir... Ce qui pousse forcément à chercher bien au delà de soi et du naturel (si vous voyez ce que je veux dire).
Car il ne faut pas rêver... à la place seulement !
Il faut aussi bien connaître le contexte holistique (moi j'écris "holystique") du monde et des humains.

Et donc c'est là l'humilité qui permet de gagner, contre des forces qui, dans tous les cas, sont suffisamment puissantes pour empêcher les nouveaux présidents de faire ce qu'ils avaient rêvé et auraient voulu de vraiment bien.

Moi je dis ça, mais sans pouvoir de moi-même pour faire bouger quoi que ce soit.

C'est donc bien à eux tous de voir, et de comprendre, le Président sortant compris.
Et on se doute que la chose n'est guère réalisable !
Est-ce que j'aurais donc perdu de mon temps en écrivant cet article ?
Pas forcément, car l'espace qu'il peut y avoir entre une réalisation qui serait bonne, et ce que nous sommes effectivement capables de faire.

Un abîme qui met en lumière ce qu'est en fait la condition terrible humaine, qui voudrait du bonheur, de l'amour, la paix, unité et solidarité, un paradis ici maintenant, mais sans capacité pour atteindre et tenir dans ces bonnes choses.
Car dans la progression vers le Bien véritable, Jésus nous a averti : "Sans moi vous ne pouvez rien faire" !

D'ailleurs si on trouvait un groupe ou un pays qui soit paradisiaque, il ne tarderait pas à ne plus l'être dès l'instant où moi, ou vous, ou quiconque, viendrait le rejoindre et s'y exprimer.
C'est ainsi qu'est le naturel humain.
Mais ce n'est pas pour cela qu'il faut rester ce qu'on est (d'insuffisant, de tordu, de méchant, de critique, de pervers, bref comme force d'injustices et de mal divers).
Car avec le vrai Dieu - non celui des religions ou des philosophes mais de la vie spirituelle -, tout peut changer, et devenir possible.

 

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. » - Mark Twain.

"Or la foi, c'est la ferme assurance des choses qu'on espère, la démonstration de celles qu'on ne voit pas." Lettre aux Hébreux ch. 11.

Et TOUT est question de foi !... bien ou mal placé, et qui peut le savoir par avance !?...

Guide de prière pour aider à entrer dans ce relationnel vivant avec le Dieu vivant.

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2021 6 20 /11 /novembre /2021 09:45

Tant qu'on n'accepte pas qu'un "petit" (comme moi) qui veut s'exprimer, puisse le faire à égalité avec les médaillés du système ambiant et prégnant, où est la liberté (qu'on prône pourtant et revendique pour tous), et où est la vraie capacité - possible mais aliénée - de sortir des crises majeures de la condition humaine ?

C'est ainsi que tombant incidemment sur une vidéo intéressante au sujet des religions, je me suis mis à poster un, puis des commentaires.
Et le lendemain matin, la censure avait déjà jouée.

Voici donc la vidéo, et à la suite mes commentaires.

A - la vidéo

B - mes commentaires

1 (disparu)- "La finalité - pour le Dieu vivant - de la religion n'est autre que confondre l'homme, individuellement, de ce qu'il est habité et régulièrement dominé intérieurement par des forces malignes, qui le poussent à mal faire et à faire mal, savoir par les mensonges, l'égoïsme, l'orgueil, la jalousie, la convoitise, la religiosité (perversion qui n'est pas la spiritualité) donc l'hypocrisie, toutes formes d'injustices qui enferment finalement dans des dépendances (religieuses ou non), perte de liberté et donc mal-être, animosité, insatisfactions, méchanceté ou voire violence ou dépression... Bref, la religion et ses règles, rites, obligations (qui ne sont pas mal en soi) n'a de but selon le Dieu unique de la Bible (qui a entrepris un jour de se révéler à moi et avec qui on vit des expériences, d'ordre spirituel) que la prise de conscience qu'on est incapable de lui obéir, de lui plaire, de satisfaire ses exigences justes. Et de là, réaliser le BESOIN qu'on a de lui si on veut le connaître, vivre une intimité de coeur avec lui, du dialogue, des échanges... besoin qui ne peut se combler que par une naissance spirituelle. Lisez donc la Bible, qui n'impose rien mais enseigne magistralement ce qu'est l'homme et le Aoyen par lequel connaître en esprit et en vérité ce Dieu d'amour qui est aussi sainteté et justice, notamment lisez le chapitre 3 de l'Evangile selon Jean sur ce sujet capital. En bonus :) le témoignage de ce que Dieu m'a donné de vivre alors que je ne croyais en rien, et me donne de vivre et de dire : https://www.toucherlalumiere.info/article-bonjour-et-bienvenue-sur-ce-site-70810555.html Dieu ne se prouve pas, cause notre liberté, mais il se trouve, cause nos capacités à le faire. Bien cordialement."

2 (complément, disparu) : "Je traite souvent cette question du religieux et du spirituel, de la transcendance réelle et de la fausseté morale, sur mon blog. Ici une liste de quelques articles sur ce sujet crucial A COMPRENDRE https://www.toucherlalumiere.info/search/religion/"

3 - "Très bien qu'on se débarrasse comme dit Marx, des illusions religieuses - mais aussi il faudrait dire de celles liées à l'athéisme -, et on est d'accord pour découvrir le réel tel qu'il est et travailler à sa transformation, sauf que cela ne marche pas par "la lutte des classes" qui a produit dans l'application entre le communisme soviétique et chinois plus de 100 millions de morts (et ce qui va avec). Mais la transformation du réel doit commencer par notre propre coeur, notre intérieur peut-être plus ou moins socialisé mais restant toujours méchant ou envieux, egocentrique, capitaliste, etc... Et puis il nous faut sortir de l'illusion qui nous fait vivre comme si on était éternel sur terre, càd se voir mortel - et pourquoi, et pour où ? - ce que Marx et bien d'autres oublient dns leur mise en équation de la condition et solution humaines. C'est au prix de cette tenue face à la réalité de notre existence telle qu'elle est vraiment, qu'on peut réaliser son besoin tout personnel de Dieu pour accèder au sens, à la paix intérieure, à des victoires notables sur le mal, nos penchants, et la mort, par la foi."

4 - (en annexe) - "Avez-vous remarqué que la foi est un principe premier du vivant ? Que tous, animaux comme humains sont déterminés - par qui ? - avec des spécificités toujours potentielles, qui se mettent en oeuvre en leur temps, comme les parents de l'oisillon le pousse hors du nid quand il est prêt à volet, et effectivement il "trouve" comment faire, en lui. Et chacun de nous pour apprendre à marcher, à nager, à faire du vélo, à apprendre à l'école, à monter une entreprise ou à se marier !? Le fait-on par savoir, ou par le pricnipe inclus en tout le vivant de la foi ?... Réfléchissons un peu mieux, débarrassé du formatage laïco-athée post-chrétien occidental, tronc d'arbre dont la société française et européenne montrent de nos jours tous les fruits amers, incertains, insécures, voire insensés. La solution se TROUVE plus haut que le ciel atmosphérique qu'on dérègle par nos intelligences dérèglementées.

Est-ce qu'un principe premier, une cause première a besoin de se prouver autrement que par la ou les réalités de ses effets ? Qu'il s'agisse de Dieu ou du Big bang. L'essentiel étant alors de ne pas SE tromper, soi-même, comme Einstein se trompait avec sa "vue" - croyance - en un univers statique et éternel, et comme on peut se tromper à partir d'écrits qu'on ne veut pas lire selon la vérité qu'ils veulent montrer. C'est pourquoi l'apôtre appelle à "l'amour de la vérité" pour échapper effectivement à une condition de mortel qui peut être révolutionner par une adhésion à la vraie vie, éternelle. L'affirmation de Descartes sur la vérité reste très valable dans un univers laïco-athée : "Pour atteindre la vérité, il faut une fois dans sa vie se défaire de toutes les opinions qu'on a reçues, et reconstruire de nouveau tout le système de ses connaissances." Et encore : "Nous devons chercher la vérité en pleine liberté, affranchis de toute idée préconçue." Qui fait naturellement ce travail ? Ce dépoussièrage du système dans lequel il est tombé par sa naissance physique ?..."

Et donc, à la vue de la disparition des premiers commentaires, ma question : "Pourquoi enlevez-vous des commentaires qui envoient à d'autres sources, comme mon blog qui apporte une pensée autrement plus développé que celle, globalement juste mais tronquée, de Y. Quiniou ? Faut-il avoir des diplômes comme des médailles à mettre en avant pour avoir le droit de cité - de citer ? N'oubliez pas que la plus grande révolution désaliénante de l'humanité - ce qui se fait toujours au cas par cas - s'est faite à partir d'une douzaine de gars sans notoriété, pêcheurs, péager, sans emploi ! Et pour n'oublier personne, avec quelques femmes (comme la femme vertueuse du chap. 31 des Proverbes (bibliques), à l'arrière pour l'intendance domestique. Il y a donc encore beaucoup à extraire de l'Histoire touchant à la religion, la spiritualité et la foi si on veut, au moins pour son compte à chacun pour commencer, sortir de la crise actuelle qui tient plus, avec la religion à visée impérialiste qui avance, avec un progressisme ultra-libéral à visée impérialiste qui avance, avec un communisme capitaliste à visée impérialiste qui avance, avec un déréglement climatique et des pollutions de portée impérialiste qui avance..., du jugement, que du hasard !... Merci pour votre réponse de modérateur... Voulez-vous mon blog pour mémoire, et pour avancer dans une réflexion plus pointue et "holystiquement" objective du Réel ?"

Affaire à suivre...

J'espère que ce n'est qu'une question de nombre de commentaires possible à poser !?
Dans tous les cas, voilà pour qui aime la vérité sur ce qui constitue les grands tenants et aboutissants du Réel, des éléments d'approche cognitive et spirituelle.

AJOUT : une réponse a été publiée sur mon com... 1 (réapparu !) :
de Ph. Mo :
"La magie divine n'a plus aucun crédit aujourd'hui mon vieux."
 
A quoi j'ai répondu :
"Si la magie religieuse a encore autant d'impact sur des foules, il faut parler d'autre chose que de magie concernant le Dieu qui est à l'origine de notre univers et notamment de la personne humaine et de notre liberté decroire. C'est ainsi que Dieu se tient en retrait de nous - en exil, d'où nos exis-tences, seulement pourvues d'une vie provisoire -, ne se prouvant pas (a priori), mais se trouvant, si on est un chercheur sérieux de vérité(s). Aussi il se révèle quand il veut, comme il veut, ce qui est mon témoignage personnelle : https://www.toucherlalumiere.info/article-bonjour-et-bienvenue-sur-ce-site-70810555.html Par ailleurs, la magie évolutionnisme perd régulièrement son crédit devant les découvertes scientifiques et les questions insolubles qui se soulèvent (si l'on ne place pas dans l'équation du connaissable l'intelligence pré-originelle). Ce n'est pas que l'évolution ne soit pas un moteur du vivant, mais ce n'est QU'UN des moteurs du vivant, les autres se découvrant si on les recherche (comme j'ai pu le faire). Dès lors, jeune ou vieux, je vous souhaite de trouver votre Créateur avant que le gong de la mort (seulement) physique ne sonne pour vous. Avec tout mon respect. Si la question de la mort ne vous fait pas peur, j'ai un article très fouillé sur mon blog, sur les différents "types de mort".
 
Et pour que ce genre d'échange ait du sens, il convient que l'humilité de ce que nous savons si peu de choses sur nous-même et notre propre devenir post mortem, soit authentique pour permettre à Dieu de se révéler, car autant "il résiste aux orgueilleux", autant" il fait grâce aux humbles."

 

Soyez béni-e

 

 

 

VIDÉO INTÉRESSANTE ET ÉGALITÉ (ICI = LIBERTÉ) DE PENSER

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2021 1 15 /11 /novembre /2021 16:42

Le dérèglement climatique n'st qu'une des expressions du JUGEMENT GLOBAL du comportement humain généralisé dominé par les "moi-je"'égoïstes, par l'amour de l'argent, l'irrespect des uns par les autres, l'impiété (par imprégnation athée et abandon de la foi) ; des religiosités que Dieu abhorre (déteste, vomit) ou encore  le désir obscur d'une minoritaire possédant 80 % des richesses, visant à soumettre le plus grand nombre à des lois formant une dictature idéologique unique (systèmeoligarchique planètaire désormais réalisable par les moyens technologiques déjà développés).

Une vue sans conscience qu'un Dieu surveille tout du haut de son ciel et de son éternité ; une vue qui se veut généreuse pour ses ténors milliardaires et qui y collaborent, mais de plus en plus sans pitié pour qui ne veut pas s'y soumttre.

Alors comment lutter contre l'effet de serre et autres manifestations célestes et terrestres dérèglées du climat, puisque ce serait pour les gros marchands, financiers, pollueurs, exploitants, consommateurs, scier la branche sur laquelle il fonde leur croissance et hégémonie grandissantes ?

Faut pas rêver messieurs mesdames les écologistes vertueux, les chercheurs de transitions énergétiques, les inventeurs d'alternatives idylliques sans rapport avec les réalités de terrain.
Réalités que sont au premier rang des forces occultes, invisibles, surnaturelles, spirituelles démoniaques, sataniques, sous quoi les sectes internationales et autres groupes d'influence, de pression, d'orientation, agissant pour désorganiser ce qui reste de chrétien en Occident, voire encore de juifs en Israël ou dans le monde, ne sont que des organes incitateurs et exécutifs. Ce qui est déjà beaucoup en forces à vue humaine, si mais si peu face au Dieu unique trois fois saint qui règne (bien que laissant gouverner par d'autres que ses fidèles) et intervient quand il veut où il veut comme il veut.

ENCORE TENTER SA CHANCE !?

Ainsi il semble que ce soit une vraie loi de la liberté qu'il accorde au genre humain,  que Dieu laisse à toute minorité qui revendique une place dirigeante universaliste - et dans tous les cas c'est une visée au-dessus de ce qu'elles sont effectivement capables de faire bien ! -, d'avoir un laps de temps pour qu'elles montrent ce qu'elles sont capables de faire. Quand on a compris le mécanisme des jeux spirituels qui contrôlent cela, on sait d'avance que plus il y aura de moyens mis en oeuvre, plus il y aura de dégâts, de catastrophes, de désorgansiations sans secours humains possibles.

Mais certains et certaines y croient encore, et Dieu laisse faire les derniers conquistadors qui croient encore en eux -mêmes ou en elles-mêmes.
C'est ainsi qu'il laisse encore même Satan agir parmi nous... avant sa défaire finale irrémédiable qui vient.

Alors on peut croire à la COP26 - puisque par nature on n'est tous que des êtres croyants - ou aux vaccinations, ou aux discours ou se mélangent vérités et mensonges, savoir et ignorance, des politiques ou des scientifiques, dans tous les cas, Satan avancent, mais Dieu - seul - viendra mettre un terme au mal sur la terre.
Tout est écrit depuis des millénaires, alors pensez bien que les prophéties qui restent à venir s'accompliront comme toutes celles qui se sont déjà accomplies.

LE CIEL ET LES CIEUX

Croyez-le ! Quand il fait très mauvais ou très très mauvais sur la terre, à quelques milliers de kilomètres, au dessus des nuages, des turbulences et des vagues chaudes et froides qui s'entrechoquent, le ciel est bleu, serein, comme d'un autre monde !
Et c'est bien ce qu'il représente notre ciel atmosphérique : des combats entre forces mauvaises qui veulent nous faire perdre toujours plus le repos entre peuples et la liberté intérieure, et les puissances tranquilles, souveraines, de Dieu, qui ne font rien sans notre désir de sortir d'un système où tout le monde joue perdant-perdant.

Et donc l'important est de savoir dans quel champ on se positionne par nos adhésions de pensées et d'actions : Dans celui d'un Dieu vivant en qui on peut placer sa confiance et avec qui on ne sera pas dans la confusion terrible qui s'enfle déjà ; ou dans celui des puissances démoniaques et de Satan qui vont se déverser sur le monde avec une rage et des effets comme il n'y en a encore jamais eu !?
Il n'y a pas, après avoir bien étudié la question pendant des décennies, de troisième voie, ni de joker.

Soyez éclairé-e et béni-e

ici > Guide de prière(s) pour qui recherche la paix avec Dieu et un refuge en lui par Jésus le Christ ressuscité et son Saint-Esprit.

 

 

E le Covid apparu comme une des autres formes de ce jugement mondial, est pris en otage pour faire avancer cette vue totalitariste qui se déploie là dans la liberté

 

, , , des riches, des mieux nantis la terre

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche