Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2022 2 31 /05 /mai /2022 10:02

La foi est un principe premier par quoi nous pouvons nous unir avec ce que nous ne connaissons pas au point de le vivre !

Quand on apprend à marcher, à nager, à faire du deux roues ou à conduire quoi que ce soit..., on avance PAR LA FOI, quelque soit le degré de conscience que nous en ayons.

Et parce qu'on avance dans l'inconnu de cette manière qui ouvre du potentiel, on entre dans de la nouveauté qui devient notre partage et notre victoire,

C'est la même chose au sujet de la croyance en Dieu ! Tu ne sais pas, mais tu avances dans l'inconnu, avec confiance ou tremblement, et tu vas découvrir que ton existence peut s'élargir de "quelque chose", de Quelqu'un dans le cas de Dieu, qui te donne une dimension de plus.

"Marthe dit à Jésus : Seigneur, si tu avais été là, mon frère ne serait pas mort. 22 Mais, maintenant même, je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l'accordera. 23 Jésus lui dit : Ton frère ressuscitera. 24 Je sais, lui répondit Marthe, qu'il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour. 25 Jésus lui dit : Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort; 26 et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? 27 Elle lui dit : Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui devait venir dans le monde...
...Jésus se rendit au sépulcre. C'était une grotte, et une pierre était placée devant. 39 Jésus dit : Otez la pierre. Marthe, la soeur du mort, lui dit : Seigneur, il sent déjà, car il y a quatre jours qu'il est là. 40 Jésus lui dit : Ne t'ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ?..." Jean chap. 11.

Si donc tu veux faire ce saut dans l'inconnu du Divin, commence par le commencement : débarrasse-toi de ton passé, des fautes (péchés) qui le plombent ; des maladreses, des manquements, des offenses, blessures, bref de tout ce que tu perçois maintenant comme ayant été mal et te culpabilise.

Car Dieu veut commencer par nous décharger de notre culpabilité envers lui (et envers d'autres) par la confession de nos fautes et par la foi que Jésus est mort pour cela, à cause de cela qu'il a pris sur lui.

Et donc voici >> plus de détails et un guide de prière pour trouver la paix avec le Dieu qui est, qui t'aime et veut te pardonner <<

Et pour affermir ta foi le film désormais en libre accès >> Jésus, l'enquête <<

______________
* L'exercice de la foi peut demander un discernement et dans tous les cas doit être activée en rapport avec la vérité - dont le ressenti profond de notre coeur.

Que l'Éternel-Dieu vous fasse du bien

Partager cet article
Repost0
5 mars 2022 6 05 /03 /mars /2022 15:39

 

 

C'est une loi spirituelle, que nous croyons en Dieu ou pas, que lorsqu'une personne critique, dit du mal, dénigre auprès de vous qui êtes bien avec elle, un peu tout le monde, un jour certain c'est contre vous qu'elle va se mettre à critiquer, à vous déprécier auprès d'autres.
D'une part parce qu'il n'y a rapidement aucune discrimination dans une attitude hostile, et d'autre part, il y a un effet boomerang, qui fait aussi qu'on est un jour mesurer comme on a mesurer les autres, par le bien ou le mal qu'on leur a fait.

Ce qui veut dire qu'un de ces jours, c'est nous populations française et européennes, qui allons subir ce que nous faisons en ce moment subir à la population russe.

Parce que c'est une réaction très violente, disproportionnée, que la nôtre de répondre à la guerre russo-ukrainienne en cherchant à démolir l'économie russe, à ruiner les ménages russes, sous prétexte que leur chef s'est lancé dans une guerre, dont rien ne dit que la population est d'accord avec cette offense.

Donc un jour prochain, c'est un méchant retour de manivelle qu'on va prendre dans les... comptes !
D'ailleurs le président Macron a dit que ce serait un conflit long (durable), avec des conséquentes durables.
Alors, de quoi avoir peur ? Juste pour faire peur ?

La peur est une attitude à partir de laquelle, il est plus facile de contrôler les individus ou les foules. Mais il y a beaucoup mieux à avoir comme réaction sensée, contrôlée : répondre aux événements et aux peurs suscitées, par les covids ou le conflit mondial qui se met en place, par la repentance.

Une repentance qui est demande de pardon à Dieu. D'une part pour ce que nos dirigeants voient plus facilement leur ascension personnelle sur l'échelle (planétaire) des pouvoirs, que la considération des vies d'individus, et des populations qui fournissent par les impôts et taxes l'argent, qui devient public; sans qu'on sache bien quelles caisses particulières en sont largement alimentées.

Repentance personnelle d'autre part, et surtout, car nous avons tous, chacun pour notre part, fauté par un comportement égocentré ou un autre, dans une recherche égoïste de biens ou de jouissances, dans un mépris de la personne de Dieu, des autres, voire de la planète, bref dans le contraire de ce que Jésus est venir dire.
Il est venu nous enseigner que pour échapper aux forces meurtrières du mal, qui sont essentiellement celles de Satan et de ses démons invisibles mais très actifs, il faut tout faire pour aimer.
Aimer en commençant par aimer Dieu, l'honorer, respecter ses lois, et aimer les autres comme on a à s'aimer soi-même.

Nous allons de plus en plus être soumis à des pressions contraignantes et généralisées. Sans le secours dséiré et demandé de Dieu, ça va devenir très très difficile pour tout le monde., moi et vous compris. Il nous faut donc trouver une force supra-humaine, et cela passe par la foi en Dieu et en Jésus, le Christ qui a déjà donné sa vie pour pouvoir défendre les nôtres.

Le temps n'est plus aux revendications, à des manifestations d'indignation, à réclamer des droits, des subventions, des aides, des loisirs, du pouvoir d'achant... mais à l'humiliation, à se faire petit pour échapper un maximum au mal qui enfle et peut déferler rapidement autant sur nous qu'au loin.
La Bible nous dit que "la piété (une foi authentique) et le contentement sont une grande source de gain." (1Timothée 6.6).
Croyez-le et revenez à cette simplicité qui assure un bien intérieur certain, alors que l'insatisfaction est un puits sans fond dans lequel on sombre par la peur ou la dépression.

Ne faites pas ainsi le jeu du diable qui veut nous faire plier le genoux devant des hommes dures, des armes ou des menaces réelles ou fantoches ; mais pliez le genous devant Dieu, qui seul à le pouvoir de relever les humbles, de nous communiquer une paix intérieure que ce monde ne peut jamais établir.

Guide de prière pour faire la paix avec Dieu et trouver en lui un vrai soutien et une vraie protection.
Soyez béni-e.

> Ici une vidéo pour se faire une idée plus équilibrée de ce qui se passe en Europe centrale et dans les milieux politiques concernés.

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2021 2 21 /12 /décembre /2021 18:09

Noël : c’est inclusif !

En faisant la promotion d’un « guide européen pour une communication inclusive », la commissaire européenne à l’égalité - Helena Dalli – était certainement loin de s’imaginer devoir le retirer quelques semaines après l’avoir présenté (document en anglais disponible ici en téléchargement) ! Il faut dire qu’on ne pouvait pas faire plus contradictoire : l’inclusion, dans ce guide, se manifestant par l’exclusion !

Ce document est une sorte de code de la pensée et de la communication orale ou écrite. Mais du code de la pensée à la police de la pensée, il n’y a que très peu de distance. En effet, le document présente une série de tableaux sur trois colonnes : « directives », « à éviter », « dire/écrire plutôt » ; le tout classé en six chapitres (le genre, LGBTQI, la race, culture et croyances, handicap, âge).

Alors que le document se revendique comme référence de la « communication inclusive » permettant, je cite, « l’unité dans la diversité », on découvre à sa lecture qu’il s’agit principalement d’un catalogue d’interdits de langage. C’est ainsi qu’on nous explique qu’il faut éviter l’utilisation de mots « genrés », exemple à l’appui : « au lieu d’écrire « le feu est la meilleure invention de l’homme », écrivez « le feu est la meilleure invention de l’humanité ». Mais que je sache l’humanité a aussi un genre (féminin) ! On nous explique aussi que l’utilisation du masculin « par défaut » doit être prohibée et l’adresse « Mesdames et Messieurs » remplacée par « chers collègues », ce qui serait – d’après le guide – plus conforme au langage inclusif LGBTQI.

Et puis dans le chapitre dédié à la diversité des cultures, des croyances et des modes de vie, le guide juge que « Noël » ne serait pas un terme suffisamment inclusif ; c’est pourquoi il nous faudrait parler du « temps des vacances » plutôt que de la « période de Noël ». Face à cette injonction qui vise à exclure du vocabulaire européen toute référence au christianisme, l’eurodéputé François Xavier Bellamy a répondu avec brio : «Noël n’est pas que le prétexte des vacances d’hiver, c’est le jour où est né le monde dont nous héritons, le début de notre ère, la référence à partir de laquelle nous comptons nos années. (…) Nier ce qui nous relie, c'est détruire toute possibilité d'appartenir à une culture commune, tout espoir d'assimilation, c'est ouvrir la voie à l'éclatement de nos sociétés, aux revendications communautaristes qui préparent les affrontements à venir». Je vous engage à écouter cette courte allocution de 2 minutes, elle est excellente.

En cette période du souvenir - Droit ou devoir de mémoire - que la bénédiction du Dieu qui s'est manifesté en Jésus-Christ vous touche, selon sa Grâce !

Et si vous n'avez pas (encore), mon petit livre sur NOÊL, sa vraie histoire et plein d'informations (historique, biblique, culturel, religieuse, astronomique même (avec la vérité sur cette fameuse et curieuse "étoile" suivie par les rois-mages...
Par internet en version papier ou ebook, ici par exemple > NOËL, NOËL ! Merry Christmas

Guide de prière pour se mettre en paix avec Dieu

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2021 7 25 /07 /juillet /2021 19:30

Interview de 2008, 13 ans déjà...

 

 

Quand on suit son sentiment intérieur, une intime conviction ou une intuition, on ne sait pas toujours ce qui nous fait prendre position d'une manière ou d'une autre.
Il peut ainsi y avoir dans toute décision quelque chose d'irrationnel. Et c'est bien normal que l'irrationnel existe jusqu'en nous, puisque notre monde n'est pas matériel seulement et notre raison n'est pas le seul - voire pas le meilleur - moyen que nous ayons d'accès à la connaissance (objective, de ce qqui est juste) et au xhoix.*

Et donc au plan des effets de ce jugement planétaire qu'est le corona, la contestation et les tensions présentes et soupçonnées, craintes, au sujet d'une vaccination qui avance sous pression et d'un pass sanitaire qui scinde les populations en deux camps, il est important de savoir qu'on ne nage pas seulement en eaux troubles, mais que nous pouvons avoir une compréhension très claire de l'enjeu qui se met en place.

1 - UNE MAIN-MISE SUR LES CORPS (QUI PRÉFIGURE...)
La vaccination telle qu'elle apparaît désormais, introduit dans le corps du matériel génétique. 
Les effets de cette inclusion d'ARNm sont largement inconnus.
Et c'est cet inconnu - cet incognito ! - qui pose problème.
Ce qui peut interpeler est la pression médiatique et gouvernementale par laquelle on veut vacciner : on parle bien plus de vacciner que de soigner !!!
On peut voir et entendre davantage des arguments coercitifs qui ne respectent même pas la déclaration des droits de l'homme, que des affirmations scientifiques sécurisées...

La suspicion naît donc forcément de cette pratique qui tient du challenge, de programmations à tenir, d'une" victoire" de ce qui serait une vue éclairée sur des préjugés à balayer, voire un obscurantisme réactionnaire à réduire à néant.

Mais il y a bien plus important encore.
Parce que mine de rien, la Bible, écrite depuis presque 2 000 ans ! pour sa seconde partie (le Nouveau Testament), parle de notre époque et de ce que nous sommes en train de vivre.**

NOUS VIVONS UN PRÉSENT LARGEMENT ÉCRIT D'AVANCE !

Et donc, ici comme pour beaucoup de choses, la connaissance biblique est primordiale (Nous savons par la plume du prophète Osée que "Faute de connaissance, mon peuple dépérit" ch. 4, vers 6). Aussi voici ce qui est annoncé dans le livre de l'Apocalypse (le dernier livre biblique), en rapport évident avec une pratique vaccinale qu'on veut IMPOSER à toute la terre (chap. 13) :

"11 Puis je vis monter de la terre une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celles d'un agneau, et qui parlait comme un dragon. 12 Elle exerçait toute l'autorité de la première bête en sa présence, et elle faisait que la terre et ses habitants adoraient la première bête, dont la blessure mortelle avait été guérie. 13 Elle opérait de grands prodiges, même jusqu'à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes. 14 Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu'il lui était donné d'opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image à la bête qui avait la blessure de l'épée et qui vivait. 15 Et il lui fut donné d'animer l'image de la bête, afin que l'image de la bête parlât, et qu'elle fît que tous ceux qui n'adoreraient pas l'image de la bête fussent tués. 16 Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, 17 et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.18 C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six...."

Quand nous sommes menaçés de ne pouvoir entrer dans un centre commercial, n'est-on pas à la frontière de la liberté de pouvoir acheter (en tant que consommateurs) et vendre (pour les producteurs) ?...

LE 666
Le chiffre ou nombre de cette marque, est déjà très présent parmi nous, qui nous donne la direction du domaine dans lequel sera actif ce marquage, ce traçable des personnes : le numérique, l'informatique, la techno, bio et nano-science.

C'est ainsi que le web, World Wide Web, s'écrit premièrement par ces 3 chiffres : le W étant en valeur numérique égal au 6.
Le code-barre d'identification des produits que nous achetons aussi se caractérise par le 3 fois 6 : regardez bien les barres et remarquez-en trois plus longue vers le bas que les autres, elles correspondent au 6 !
Un évolutionniste dira peut-être encore que c'est un autre effet du hasard !...
Je préfère dire que c'est un effet secondaire de la nature humaine (qui est loin de n'être que bonté !), quand elle est dynamisée par des esprits supérieurs qui sont des démons communiquant de la connaissance aux humains pour mieux nous asservir, en nous connectant de toutes parts.
Curieusement aussi, le mot corona comme abréviation de coronavirus, donne pour somme de ses 6 lettres 66 en valeur numérique...

LA  RÉVÉLATION DONT TENIR COMPTE, Ô COMBIEN !

Au chapitre 14 de l'Apocalypse suit la description de l'enjeu du marquange : "9 Et un autre, un troisième ange les suivit, en disant d'une voix forte : Si quelqu'un adore la bête et son image, et reçoit une marque sur son front ou sur sa main, 10 il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l'agneau. 11 Et la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles; et ils n'ont de repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et quiconque reçoit la marque de son nom. 12 C'est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus."

On mesure ici tout l'enjeu spirituel : la liberté ou une appartenance scellée à Satan (qu'on appelle encore Lucifer, le prince du monde des ténèbres, l'ange déchu, le diabolos (dans le sens de diviseur), le serpent ancien (par référence à l'épisode de sa conquête réussie du genre humain que rapporte le 3e chapitre du livre de la Genèse)...

2 - ... UNE MAIN-MISE SUR LES ÂMES 
L'âme est le siège de notre conscience, de nous-même et de nos environneents. Elle est notre véritable personne : nous sommes des âmes incarnées, produites et temporairement attachées à des corps matériels périssables.
La vie de l'âme ou psychisme (de psyché qui est l'âme en grec) dépasse de beaucoup la seule matérialité de notre existence terrestre...

CETTE PROPHÉTIE EST-ELLE BIEN POUR NOTRE TEMPS ?

On reconnaît le temps très spécial dans lequel nous sommes nés et vivons, en le comparant à d'autres diverses prophéties, faites par Jésus (les chap. 24 et 25 de l’Évangile selon Matthieu par exemple) ou encore ces paroles par l'apôtre Paul :

"Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. 2 Car les hommes seront égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, 3 insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, 4 traîtres, emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, 5 ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces hommes-là."

"L'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, 2 par l'hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience, 3 prescrivant de ne pas se marier, et de s'abstenir d'aliments que Dieu a créés pour qu'ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité. 4 Car tout ce que Dieu a créé est bon, et rien ne doit être rejeté, pourvu qu'on le prenne avec actions de grâces, 5 parce que tout est sanctifié par la parole de Dieu et par la prière."

VENIR A DIEU, POUR LE CONNAÎTRE ET ÉCHAPPER...

Venez donc à Dieu par Jésus-Christ : C'est lui seul qui a donné sa vie pour que nous puissions recevoir le pardon de nos fautes, de nos égarements, en mourant à notre place pour tout le mal, toutes les injustices que nous avons chacun, individuellement, manifestées.
Écoutez, recevez cette Bonne Nouvelle de la grâce de Dieu par la foi, afin d'échapper à "la colère divine" qui vient et va tomber sur le monde - bien pire que les covids, gel, masques, pass et autres confinements.

N'Y A-T-IL PAS DE PARADE CONTRE LES JUGEMENTS ANNONCÉS ?

Bien sûr, qu'existe une parade efficace contre le mal qui sévit et contre ceux qui menacent !
Elle n'a qu'un nom : C'est repentance, ou repentir. C'est-à-dire un vif regret de notre comportement jusque là, car c'est par nos comportements mauvais (actes, pensées, paroles iniques, malveillants, occultes) que les maux arrivent.
en cliquant ici un guide de prière pour se mettre en ordre et en paix avec Dieu...

Interview de Jacques ATTALI sur la puce RFID... ou les avancées de la "marque de la Bête"

Et on va de plus en plus comprendre que les jugements viennent sur le monde du fait de la multiplicité qui se généralise des "comportements à risques", cause impiété, immoralité, perversions et aberrations de vue diverses, fuites dans des paradis artificiels..., mais que la "sûre-vie" face aux fléaux dépend de la prise de position de chacun, tout indivuellement.
Alors repentez-vous, pour vous-même, pour vos amis si vous voulez leur donner une chance que Dieu ait pitié d'eux et se révèle comme il dait faire, pour donner de faire des choix décisifs...

NE PAS TOUT CONFONDRE...

Ainsi la vaccination n'est pas un problème en soi, déjà puisque la découverte de ce principe thérapeutique est due à Louis Pasteur, chrétien biblique (parmi bien d'autres savants des siècles passés, et présent).
Le problème à ce niveau est l'insécurité par ignorance liée à ce TYPE de vaccin, quand ils sont à ARNmessager. Je crois que deux autres (français et américain) devraient arriver bientôt, non ARN)...

L'autre problème est bien évidemment qu'on est là dans l'anti-chambre du puçage généralisé par puce électronique (puce RFID) implantable, prophétise comme on vient de le lire l'Apocalypse, "sur la main ou sur le front".
C'est-à-dire une préparation à accepter une marque dans sa chair (introduite également par une seringue et une piqure), sous prétexte de facilité les échanges commerciaux, les flux monétaires, et de sécurité - ne se perd pas, ne se vole pas, ne se falsifie pas... quoi que... -.

ET DONC LE RISQUE POUR l'ÂME !

Le risque est autrement plus dangereux que le risque physique !
Un chemin donc dans les coeurs, dans la volonté personnelle, dans l'inconscient (collectif comme individuel) pour faire accepter à la suite des vaccinations un inexorable des plus terrible, dans la mesure - autre information capital de la Bible - où suite au décès, l'âme se sépare du corps (qui restant sans vie se décompose) et
- soit descend dans le séjour des morts (ou shéol ou hadès) quand suite à ses choix terrestres elle reste soumise aux esprits maléfiques qui l'enferment dans cette geöle psychique et spirituelle du 2 ciel ;

- soit est élevé par l'esprit divin dans le ciel divin (globalement le 3e Ciel) pour y vivre une éternité de bien dans un nouveau corps (comme la chenille devenant un papillon).

POUR L'ÂME, PIRE QUE LA SHOAH, EST-CE POSSIBLE ???

Même au temps de la Shoah terrible des années 40, le risque de perdition de l'âme n'était pas aussi conséquent et inexorable, en rapport avec l'absolu que ce qu'est le puçage par la marque de la bête.
Cela se comprend, car les personnes arrêtées et exterminées par les nazis et l'idéologie sociale nazie, ne l'étaient pas de leur propre consentement. Alors qu'il semble effectif que celles et ceux qui accepteront de recevoir sur leur front ou sur leur main,  le signe fatal, auront été consentants, auront eu un choix, ne serait-ce - à titre symbolique et réel - que celui de dire qu'ils préfèrent être marqués sur une main ou sur le front...
Si Dieu a pris la peine de livrer à son apôtre ces précisions sur la marque de la bête - plus que sur la Shoah -, il est clair que l'enjeu va être bien plus capital et mondialisé qu'il y quatre-vingt ans...

Bonne réaction et bon choix, pour maintenant et pour l'éternité.

______________________
* au point où même au plan des mathématiques existent des nombres et règles étonnants, comme les nombres irrationnels, le nombre Pi (3,14159... à la décimalité si particulière), le nombre ou la proportion d'or, la suite de Fibonacci, etc...).

** La Bible a précédé la science de plusieurs millénaires au sujet de la vérité que l'univers a été créé.
Ce n'est en effet qu'au début du XXe siècle que par le chanoine belge Georges Lemaître et le physicien et mathématicien russe Alexandre Friedmann ont calculé et découvert que l'univers avait eu un commencement (ce qu'on a appelé le Big bang).
Ce qu'on peut lire depuis si longtemps dans la Bible, premier verset, "Au commencement Dieu créa les cieux et la terre..."
La Bible est ainsi en avance sur les événements qui forment la chronologie du temps qui passe, parce que sa source, l'inspiration de ses écrivains et textes, est céleste, donc nous vienne de ce qui est ÉTERNEL (où ce qui est notre passé, présent et futur, est tout ensemble sous le regard divin).

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2021 6 10 /07 /juillet /2021 20:46

Avec les dévloppements technologiques et l'appât du gain, nos espaces de vie se déshumanisent très vite.

On a accepté sans trop broncher d'être pris pour et réduit à n'être que des singes ayant évolués.

Les effets de cette aberration de vue, qui enlève à Dieu la prééminence dans la construction psychique des enfants et des adultes qu'ils deviennent, ne'ont pas fini, d'avant même la naissance jusque dans l'anti-chambre de la mort, de faire de nous des animaux semblables aux autres, des objets ou des produits sans âme.

Cherchez Dieu pendant qu'il se laisse trouver - sans jamais s'imposer - car un jour (peut-être bien plus proche qu'on ne l'imagine), le genre humain risque bien d'avoir perdu tant de conscience que son aliénation sera pire que tout ce que la terre a déjà porté de pire !

Si les horreurs de la seconde guerre ne sont pas si loin pour que nous puissions en tirer les leçons de l'histoire, nous avons aussi d'autres signes aujourd'hui qu'aux yeux d'autorités ou d'institutions (normalement) parmi les plus respectables, la vie d'un homme, d'une femme, ne vaut pas son poids en cacahuète en fin de course.

C'est oublier que ce sont des créatures de Dieu ! Prises en otage par tous ceux pour qui rien n'est supérieur aux gains jouissifs qu'ils peuvent tirer de l'exploitation de la terre et des autres vies. Ce qui appellent déjà des jugements immédiats - les covid en font partie -, et jugement final où la superbe de tous tombera pour le moins comme un soufflet au fromage.

Réagissez !

> Guide de prière pour quiconque veut se mettre en ordre avec Dieu et changer sa façon de vivre sa relation aux autres, et au Créateur.

Van Gogh : La porte de l'éternité. 1890.

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2021 7 04 /07 /juillet /2021 15:23

On dit que la peur est mauvaise conseillère.
Que dire de ceux qui la sèment ?

LA PEUR, HISTORIQUE ET QUOTIDIENNE ?

Fut un temps où en Europe même, c'était la peur des autorités religieuses qui orientait le comportement des foules.
Cette peur est-elle passée ? Est-elle encore plus active qu'on ne pense, qui peut jusqu'à s'exercer sur d'autres autorités autant que sur un peuple ?

Ou encore la peur est-elle sollicitée, activée, rendue influente, paralysante, utilisée comme force de pouvoir par des idéologues et politiciens pour qui Dieu est un concept archaïque, une chimère, une invention qui aliène et prive de la liberté ? (Les histoires du côté de l'Allemagne nazie, de l'Europe centrale soviétique ou de la Chine communiste ne manquent pas en terme de peurs).

La peur fait ou veut faire taire. Elle empêche que les gens réfléchissent sereinement, avec recul.
Elle est un effet direct du péché (mal qui sévit en chacun de nous et contre nous tous).
Effet manipulé de la part de ceux qui veulent en tirer un gain (financier ou de pouvoir ou de jouissance personnelle),
Ou effet naturel en celui/celle qui pèche, qui manque moralement ou spirituellement le bien (Est mal, tout ce qui n'est pas de l'ordre du Bien).

 

COMME UNE MAUVAISE GRAINE QUI SE MULTIPLIE

Si on veut savoir, on connaît même > le tout premier point de départ de la peur sur notre terre <. (Qui trouve mieux à dire qu'il explique!)


Ainsi, ne désobéissons-nous pas tous, d'une manière ou d'une autre, à ce qui nous ferait éviter de mal faire, de faire mal - selon la norme divine, voire selon une religion ou dans tous les cas selon notre propre conscience ?

Nous sommes ainsi tous des coupables, et par là sujets à des peurs, voire des angoisses, des craintes (réelles ou imaginaires), un sentiment d'insécurité (qui peut venir autant de nous que de notre environnement vibrant de présences invisibles maléfiques, démoniaques).

Or, Dieu dit (parait-il car je n'ai pas vérifié moi-même cette information, mais elle apparaît très plausible) plus de 360 fois, dans toute la Bible, à ceux qui se confient en lui : « Ne crains pas ! » « N'aie pas peur ! » « Ne promène pas des regards inquiets ! » « Bannis la crainte »...

C'est-à-dire presque autant de fois qu'il y a de jours dans une année !
C'est dire qu'il sait de quoi nous sommes faits, et combien cette émotion peut tenir de place dans notre existence.

Presque autant de fois qu'il y a de jours dans une année, d'où aussi on peut conclure qu'il peut y avoir un ou quelques jours où la peur sera réellement, justement... et positivement sur nous.
- Réellement, parce qu'il y a une vraie cause : Parce qu'on aura marcher de travers, commis ou cumulé trop de fautes... ;

- Justement, parce que le mal fait toujours perdre la paix et la sérénité, la peur paraissant comme un jugement significatif ;

- Positivement, en ce que le mal-être doit nous amener à chercher des solutions, et la solution divine, la meilleure, est que nous confessions le mal fait et que nous voulions réellement y renoncer... ce qui nous permet d'être pardonné, amènant en nous la paix avec Dieu et avec soi-même (voire avec les autres si on se met là aussi en bon ordre de marche... Matthieu chap. 5, vers. 24 - chap. 6, v. 9.

LA PEUR COMME UN BON CATALYSEUR

Car si nous ne craignons pas Dieu, si on n'a pas ce mode « Alarme » pour nous avertir quand nous partons dangereusement en hors-piste, « de pervers », on risque fort de se perdre, déjà maintenant sans Dieu, et ensuite sans Lui pour l'éternité qui suit la (brève) parenthèse qu'est notre existence ?

Alors, n'ayons pas peur des manipulateurs qui, par la peur, veulent nous faire entrer dans un comportement qu'on sent ne pas être juste.
N'ayons pas peur de ceux qui font pression ou nous menacent, de quiconque veut nous aliéner sous une règle de doctrine ou une idéologie ténèbreuse, inique, mortifère.

Mais plutôt craignons Dieu qui a pouvoir de vie et de mort sur notre âme comme sur notre corps. Qui veut notre bonheur et non que la peur nous domine ; Qui veut une relation vivante et sensée avec lui, plutôt qu'un « noGodland » ici-bas et après.
Dieu ne veut pas la mort des pécheurs, affirme la Bible, mais qu'ils se repentent et entrent dans des voies droites, justes, du bien.

« L'amour bannit la peur » nous dit la Bible. C'est pourquoi Jésus a tant parler d'amour, d'aimer, non comme des animaux dégénérés, mais avec intelligence, bon sens, respect de l'autre, dans la paix qui accompagne ce qui est juste.

Un guide de pières ici pour qui veut entrer dans une relation apaisée avec Dieu, ou l'améliorer. Soyez béni-e.


 

Partager cet article
Repost0
25 juin 2021 5 25 /06 /juin /2021 08:52

Depuis longtemps la Bible et bien d'autres livres et peronnes et événements, annoncent la fin du monde actuel, dominé depuis des millénaires par le mal, la corruption, les injustices.
Et le faisceau d'indices n'a jamais été aussi important qu'à notre époque, depuis les déréglements du climat aux agonies terrestres (de la flore, de la faune, des terres, des eaux, de forêts).

L'APOCALYPSE, c'est quoi ? Un article du blog A L'AUBE DE L'ESPÉRANCE

> Et une vidéo

Partager cet article
Repost0
19 juin 2021 6 19 /06 /juin /2021 20:46

A l'origine des merveilles de la terre et du ciel,
Sagesse ou hasards ? La réponse ne peut pas être ailleurs...

Pas sûr du tout que tout ce qu'on peut entendre sur les grands médias soit ce qui peut nous communiquer une sagesse pratique !

Une sagesse que la complexité et les complications de notre monde en perte de repères nous attire à rechercher.
Il y en a pour tous les âges : > Cliquez ici <

Partager cet article
Repost0
29 mai 2021 6 29 /05 /mai /2021 18:40

 

 

Que vous croyez en un homme-singe sorti de nulle part par hasard et ayant évolué,
ou en Adam et Eve créés par un Dieu intelligent, dans tous les cas, vous ne faites que CROIRE.

Mais de croire, l'important est de passer à SAVOIR...

ARGUMENT SCIENTIFIQUE : A CHACUN DE NOUS D'Y RÉFLÉCHIR ET DE VÉRIFIER

Partant des faits observables, je suis arrivé à la conclusion - et chacun peut le faire -que la croyance est le moteur numéro 1 de notre existence, comme de tout ce qui vit.

Il ne s'agit donc pas - plus - de réduire le concept de croyance, sans réflexion, par préjugé, à la religion.

Car la croyance apparaît nettement à l'étude du vivant, principalement comme un moteur des mouvements de tout ce qui se bouge.
C'est une disposition, et même une prédisposition, dynamique qu'on peut aussi appeler la foi.

Jugez-en vous-même :

Un enfant d'un an, debout sur ses jambes, se lance à marcher, lâchant pour la première foi, les mains qui le tiennent.
Il n'est bien sûr pas conscient de ce qu'il fait, mais il le fait, et c'est un pas de foi.

Voilà des oisillons au bord d'un nid, le père ou la mère voletant, voire les poussant, pour qu'ils prennent leur envol pour la première foi ! Un moment arrive où les parents "savent" - par quelque préscience qui tient aussi de la foi - que c'est le moment pour leurs petits de sortir du nid en se lançant dans le vide.

On continue dans on apprend à faire du vélo, à nager, à conduire une voiture, à monter en avion ou une entreprise, quand on décide de sarier...
Voyez-vous que tout se fait par une dynamique incluse en nous, qui est un vrai moteur primordial de ce qui a vie, qu'on ne peut qu'appeler croyance ou foi, que définir par le verbe d'action CROIRE !

Cela va bien au delà du mimétisme, qu'on peut évoquer comme un mode d'acquisition de certaines connaissances ou comportements certes, mais qui n'exclut jamais la foi, qui est le pas de faire soi-même ce qu'on voit faire....

Ainsi sommes-nous tous croyants, des croyants qui s'ignorent pendant longtemps, ne vivant pour bouger que par le bénéfique de ce déterminisme premier qui est une organisation dynamique incluse (plus explicitement qu'ailleurs) dans le vivant,un système - la croyance ou la foi - mise en nous... Par qui ?

LE HASARD, CRÉATEUR DE CE MOTEUR !?

Par qui, si ce n'est un Créateur - qui lui-même a agi avec foi chaque fois qu'il y a pensé à une création, et qu'il l'a réalisée passant de la conception (de la pensée) à la concrétisation (les forces et la matière formant l'univers).

Rien que cette observation des plus objectives de la vie comme elle apparait quand on y réfléchit avec attention, en dehors de tout préjugé athée, permet de s'émanciper de la théorie matérialiste évolutionniste qui ne prête à la vie que des mouvements évolutifs hasardeux, non programmés d'avance, ce qui ne reflète qu'une très faible partie de ce qu'on peut comprendre et de tout ce qu'est l'univers.

Seuls l'inobservation, le manque de sérieux ou d'intérêt pour la vérité, voire le déni initié par une position matérialiste jamais contestée, peut laisser au(x) hasard(s) la paternité des organisations célestes et terrestres en corps séparés mis en relation et en forces gigantesques.
Et cela - a du admettre la communauté sceintifique - depuis un commencement - dénommé Big bang - survenu pourquoi, décidé par qui, par quoi ? - et déployé jusqu'à la vie, jusqu'à nous, c'est-à-dire jusqu'à l'intelligence incluse dans la matière, et la pensée autonome...

Aujourd'hui nous savons que tout ce qui existe de visible ou même invisible, de matière ou d'énergies plus subtiles, est essentiellement de l'information.
Et qui dit information, dit organisation, ordre, programme, prédisposition orientée vers des mouvements cohérents et des fonctions qui ont du sens, qui sont des expressions d'intelligence(s), multiple(s), différenciée(s), forccément primordiale(s), cause première, visant des objectifs déterminés, utiles, accessoirement beaux, comme respirer, manger, dormir, éliminer, se reproduire... autant de actions qui réclament de plus du discernement (Qu'est-ce qui est bon et mauvais à manger ?...), des attirances, des accointances, des complémentarités préétablies, comme il se trouve aussi des répulsions, des aversions, des inimitiés...

Et donc les actions du vivant, comme les mouvements automatisés de l'univers, sont d'abord mues par une dynamique, un dispositif actif, un programme originel aux applications multiples, dont seuls le mot foi et le verbe croire peuvent dire au mieux de quoi il s'agit.

DES PRÉDISPOSITIONS (INNÉISME) A DES EXTENSIONS CONSCIENTES (EMPIRISME)

Une définition de la foi est la suivante : "La foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas."
Et c'est ce que nous faisons, sans nous en rendre compte, parce que cette manière de bouger, d'avancer, de passer d'une chose ou d'une situation connue à une chose ou situation inconnue, est là, active par elle-même en son temps (programmée donc), et encore, plus largement et progressivement, s'ouvrant à la disposition de notre volonté : on peut choisir de manifester de la foi... Et on ne fait quasiment que cela !

Car, au delà de cette disposition déterminée qui précède... tout, il y a la possibilité supplémentaire que nous prenions conscience de cette capacité, au point d'en déclencher nous-même en conscience des mouvements, des applications, des actions.

De la sorte, dès qu'il y a une part de risque dans un mouvement, dans ce qui est visé, c'est de la foi que nous manifestons.
Foi pour décider d'avoir un ou des enfants, pour faire et envoyer un CV, pour se lancer dans une recherche scientifique, pour manger les aliments qui sont chaque jour sur notre table ! Et oui, même manger ce sur quoi nous n'avons aucun moyen effectif de vérifier s'ils sont sains ou toxiques, c'est avoir la foi.

Spécifiquement chez nous, humains, la foi tend donc, par sa nature et son organisation intelligente, à (faire) entrer en conscience dans des champs inconnus, à nous ouvrir des horizons dans le faire et dans la compréhension, dans le sens des choses et des relations, etc...

Ainsi va-t-on d'émerveillement en émerveillement par le jeu de ce principe appliqué à certains domaines... comme aussi on peut se casser les dents, s'accidenter le corps, les biens ou l'âme, en ayant mal calculé notre saut dans le vide. Toujours la notion de risque, que nous devons apprendre à calculer avec nos autres capacités, de la connaissance, de la réflexion, des craintes justifiées, la prudence, la maîtrise de soi...

Ainsi est le challenge de notre existence, qu'on peut vivre rikiki, replier sur nous-même, dans la peur de perdre ce qu'on a, ou nous ouvrant sur le don, le partage,l'exploration du Réel, la recherche de nouvelles vérités, avec le risque de se planter ou de (se) faire du bien sans effets secondaires néfastes.
S
ortir de nos limites naturelles ou artificieuses (culturelle, idéologique, religieuse, familiale...), lâcher des zones de confort, de connu, pour entrer dans plus de sens... jusqu'à découvrir, savoir, qu'il y a bien un Créateur, et qu'on peut se connaître lui et nous !

Car dans une quête véritable de sens, il est évident que la question de la foi, en Dieu, apparaît.
Le croyons-nous déjà par éducation familiale ? Ou croyons-nous qu'il n'y a pas de Dieu par éducation sociétale, par l'école et les médias, notamment dans notre occident devenu subreptisement athée ?
Dans tous les cas, on ne sait pas au départ, mais on se met à croire et à nous comporter en fonction de ce qu'on nous dit, ce qu'on voit et entend.
Et à partir de là, exactement comme dans une recherche scientifique ou un développement économique, commercial, etc.., on va pouvoir découvrir la pertinence de cce qu'on aura cru... jusqu'à savoir si Dieu existe réellement. Pour le savoir, je puis vous assurer qu'il nous est possible de savoir, ce qui est bien plus que de croire.

AVANCER EN AVEUGLE OU EN VOYANT

On se marie ou se mit en couple, et c'est le divorce brutal, douloureux, au bout de 6 mois ! On investit pour monter une boîte ou un commerce à son compte, et au bout de deux ans, l'investissement se perd car l'affaire s'évère non viable.

On a pu faire une étude des compatibilités de caractères, ou une étude de marché, rien dans ce monde ne peut garantir d'un succès à l'avance, et surtout de ce que cela va durer. C'est ainsi - loi d'imprévisibilité de E. Lore,z notamment.

Et la vérité que nous avons à rejoindre, c'est que Dieu seul sait tout d'avance, et peut nous aider à cheminer dans la foi, en évitant des écueils cuisants.

Et quelqu'un s'est peut-être mis à croire qu'il ya un Dieu selon ce qu'il a entendu de tel ou telle croyant-e ou religion, et ça ne marche pas : on ne sent rien de réel de la part de Dieu, on se trouve pris dans un système où on fait semblant plus qu'on ne montre vrai, on se sent coincé et obligé, etc...

A l'inverse, on a cru bon de ne rien croire de ce qu'il y ait un Dieu ; on a fait son chemin sans cette dimension d'une spiritualité, et les échecs, les baffes, les accidents s'accumulent et nous submergent ; on déprime, on ne trouve plus de sens et de goût à rien, on pense au suicide, on est mal et plus rien ne suffit pour nous sortir de ce malaise.

CHOISIR DE CHERCHER LE VRAI POUR NE PLUS SUBIR CE QUI EST FAUX

Dans tous ces cas, ce qu'on a cru être juste s'avère... faux ou vrai. Une fausse piste, une croyance mal placée peut commencer par un temps d'euphorie (comme il y en a souvent en quelque nouveauté). Mais bientôt, une nouvelle, un choc, un coup d'arrêt ou une grande insatisfaction vient nous dire qu'en fait c'est un mauvais chemin pour nous, une voie sans issue, une erreur, une illusion qui se dévoile.
On a perdu l'enthousiasme et la paix, peut-être le sommeil ou le goût de manger... La ou les raisons d'être et de continuer disparaisent, que ce soit dans une relation, dans un boulot, dans une religion, dans un mouvement politique ou quelqu'autre cause que ce soit.

La maladie même peut-être est là pour nous "aider" à voir que quelque chose ne marche pas... parce qu'on a cru en quelque chose de faux, ou de la mauvaise manière.

Et c'est là que, à bout de ressources naturelles ou d'expédients, de tentatives, de déconvenues ou d'un lâcher-prise forcé, une lumière nouvelle peut encore arriver : Il y a un Dieu, et on peut le connaître, expérimenter sa réalité, en direct, sans religion, sans système, sans pratique obligée, sans rituel... juste en capitulant devant lui, par et dans la foi qu'il est là, même si on ne ressent encore rien, et qu'il peut, lui comme personne, faire quelque chosede bien, de bon, de solide, pour nous.

Il ne reste plus qu'à faire ce pas supérieur à tous les autres, de la foi, à activer ici dans la direction la plus haute, la plus déterminante de toute notre réalité et présence ici à ce moment-là : la foi en Dieu.

Il suffit de commencer à croire qu'il existe vraimen (ou peut-être, car à ce stade rien ne peut encore être certain).

Croire qu'il nous voit, compatit à la situation ou l'état dans lequel on s'est mis. Il nous voit humilié-e, misèrable, en réel besoin. On touche au côté positif des erreurs, des fautes, des égarements : un abaissement qui permet de croire que Dieu peut quelque chose pour moi. Une attitude de vérité, d'authenticité qui permet à Dieu de nous voir dans la vérité admise de ce qu'on est : des créatures séparées de notre Créateur, des enfants sans père - sans le Père du Ciel, voire sans la mère qu'il peut devenir pour nous par le côté féminin de son Esprit.

Dieu voit alors votre démarche, et va y répondre.
Il y répond parfois dans l'instant, nous donnant d'avoir une perception inouïe de sa présence, d'une délivrance, d'une chaleur surnaturelle, d'une joie, de pleurs qui font du bien... Et parfois c'est plus tard que nous allons nous apercevoir qu'il a répondu... Dans tous les cas croyez, et vous verrez.

Car Dieu, comme toutes les autres réalités de l'univers, se découvre à ceux qui cherchent, qui veulent savoir, de tout leur coeur, comme du plus profond de leur détresse, ou d'un vide accidentel qu'il a soudain envie de combler - Diverses situations qui lui permette de nous approcher, de se faire entendre comme un Dieu vivant qui a compassion de nous, pour nous pardonner, et nous donner un tout nouveau départ d'existence et de vie avec lui.

C'est tout le bien que je souhaite, et pour quoi je prie, pour toi qui a lu jusqu'ici. Que Dieu fasse luire sur toi sa face, révèle sa réalité merveilleuse et bienveillnte, sa réalité et son amour pour toi, de la manière qu'il jugera la meilleure.

 

Si tu le ressens, ici > un guide de prière pour faire un pas - de plus, de foi - vers lui.
 

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2021 6 09 /01 /janvier /2021 18:46

Attention à quel carburant nus mettons dans notre réservoir !...

Comme 2020 a été l'année COVID, l'année 2021 risque bien de devenir l'année VACCIN.

Mais plutôt que de se laisser envahir par cet aspect, considérons que la santé dépend aussi beaucoup de par quoi on va nourrir non seulement notre corps, mais aussi notre âme.
Je m'explique par une illustration.

Notre âme est comme sont les voitures ; elles ont besoin de carburant pour avancer. Certaines marche à l'essence, d'autres avec du gas-oil.

EN 2021 CHANGEZ DE CARBURANT

J'invite donc chacun qui roule au gas-oil à changer pour carburer à l'essence.
Cela veut dire pour notre âme être alimenter par un  carburant autre que le gas-oil (dont on sait qu'il pue, enfume, encrasse, pollue) des infos intox fake news, des infos orientées, des infos ludiques et autres images de sexe et de sang que distribuent à profusion les grandes chaînes... qui perdent de plus en plus l'objectivité journalistique, jusqu'à devenir outil de propagande.

Ne vous raccrochez pas non plus à des fables illusoires comme l'écologie - qui est un bon concept en soi - mais dont le brandissement ne suffira pas à nous sortir de la mouisse. Pour la raison essentielle, que c'est toujours par nos propres forces qu'on veut se sauver... ce qui est encore une aberration de vue : Malgré de similis succès de paix, on n'y arrivera pas. Ce n'est pas une fatalité, mais une réalité qui suit son cours... sauf individuelement à en changer.

CHANGER DE PARADIGME, DE NIVEAU DE CONSCIENCE

Le changement dont je parle nous veut individuellement beaucoup plus radical - oui, parfois la radicalité a du bon.
L'essence que je vous propose d'adopter pour bien mieux faire tourner votre moteur (s'il est déjà à essence) ou pour lui faire faire une mutation profitable - est distribuée par des sites internet ouautres supports, dont un livre primordial qui en donne la substance : La Bible.

ON FAIT QUE LE MONDE VA MAL

Autrement dit, cherchez ce qu'il en est du côté de la spiritualité, du Dieu véritable qui s'est révélé dans la Bible (l'Ancien Testament puis le Nouveau ou Évangile), du côté de notre véritable origine, de notre identité la plus essentielle (de créature conçue par un Créateur intelligent, vivant, qui nous connaît), du côté des vraies raisons pourquoi, malgré nos capacités intellectuelles et nos développements technologiques, ça va de plus en plus mal (en nous, dans nos relations et environnements) - ce qui s'appelle la chute ou aliénation humaine.

Et c'est aussi parce qu'on a été créés LIBRE de choix importants (et conséquents) qu'on en est là ! Parce qu'aussi créés pour vivre en relation non seulement de subordination avec Dieu, mais aussi d'affection, d'amitié, d'amour. N'est-ce pas ce que Jésus est venu montrer et démontrer ?

Comme le meilleur Super possible pour ce moteur thermique qu'est notre âme, lisez - osez lire - le Nouveau Testament. S'il est aujourd'hui encore par le monde le livre le plus traduit, le plus imprimé et le plus lu, il doit bien y avoir plus qu'un hasard, une raison profonde non ?*

Après, quand on sait, on a au moins la liberté de faire un vrai choix, sans rester prostré ou (faussement) euphorique sous la pression des forces malignes et malines qui agitent notre univers. 
A chacun de voir, car le salut de notre âme, la rédemption de notre ego, l'éternisation de soi, est toujours individuelle. Aussi mettez-vous en marche dans le meilleure direction plutôt que de ne compter que sur un vaccin, sur des hommes ou femmes si faillibles qu'il vaut mieu chercher plus haut un secours plus large et efficace.

Soyez béni-e.

> ici un guide pour prier si vous voulez vous approcher de Dieu, de sa grâce, son pardon, son amour, son règne, ses bienfaits.
 

_________________
ù Pendant le 1er confinement, avant qu'on pousse les gens à lire (n'importe quoi), la vente des bibles a été multipliée par 4. Pas de hasard, mais la jonction entre nos coeurs en manque et en recherche de sens, et le coeur de Dieu dont l'Esprit vient nous inciter à chercher l'essentiel (plus que le simple existentiel).

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche