Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 janvier 2023 5 06 /01 /janvier /2023 21:22

Une bonne manière pour connaître quelqu'un,
c'est de l'écouter parler, et de voir ce qu'il fait.
Ainsi Jésus a parlé sur Dieu et sur lui-même.
Je vous propose une série sur ce sujet... qui concerne tous, bien plus que nous ne nous en apercevons...


 

Depuis longtemps, on le sait, il n'y a que 3 RÉPONSES POSSIBLES à la question qu'on peut se poser sur l'IDENTITE REELLE de JESUS.

On peut regarder à ses actions, miracles opérés, guérisons, délivrances de démons, résurrections de mort, et se faire par là une idée de sa personne... comme on peut croire que ce que la Bible nous rapporte est faux, inventé ou exagéré...

Ici, je vous partage seulement ce que Jésus a dit de lui-même.
9 PAROLES d'une telle originalité et force affirmative qu'elles ne peuvent que dépasser la raison ordinaire et interroger nos réponses personnelles.

De fait, dans notre liberté de conscience et de choix, nous ne pouvons répondre à la lecture ou à l'écoute des paroles que prononce Jésus de lui-même que par trois options :
1 - C'est un mégalomane grave, d'un orgueil inouï qui l'aveugle, mentalement dérangé, psychiquement déséquilibré, bref un sychopathe ;

2 - ou bien Jésus fut une belle personne, une belle âme, un être humain d'exception,  nettement supérieur aux autres en sagesse, en connaissances, au grand pouvoir visionnaire, un théologien ou psychologue hors pair ;

3 - ou encore, prenant ce qu'il dit à la lettre, sans nterprétation qui le ramène à notre niveau et nous empêche d'entrer dans la réalité qu'il figure, on peut être amené à admettre qu'il énonce des vérités capitales, qu'il est plus qu'un humain comme nous...

à chacun de se faire la plus juste opinion
à partir de ce que je vais vous donner ici des
9 "JE SUIS" que rapporte la Bible.
 

A – « Je suis le chemin, la vérité, et la vie »
Triple affirmation on ne peut plus surnaturelle de la part d'un être humain !
Par le mot chemin, on comprend qu'il se présente comme un guide pour notre marche, une lumière, un enseignant, un maître, non seulement à écouter, mais encore comme un modèle à suivre, avec qui évoluer et découvrir des reliefs nouveaux – ce qui fait la sphère céleste appelée "le Royaume de Dieu", avec ces voies, son code la route, sa justice.
Une quête à quoi nous invite l'évangéliste Matthieu chap. 6, vers.33...

L'affirmation qu'il « est » la vérité le distingue de tous les autres, car personne parmi les hommes n'est sans mentir un jour ou un autre, quand ce n'est pas de manière quotidienne.
A partir de là déjà, notre capacité à croire, notre foi, est questionnée : Va-t-on croire qu'il dit vrai, ou qu'il ment de manière inconsidérée et orgueilleuse ?...

Et plus encore voilà que Jésus se définit comme « étant » lui-même la vie, la vie en soi ! D'autant plus étonnant qu'il sait et qu'on sait maintenant nous aussi qu'il va mourir peu de temps après cette déclaration !...

C'est donc la suite de sa mise à mort qui va venir confirmer cette parole.

 

B – « Je suis la résurrection et la vie »
C'est devant un tombeau fermé sur un homme mort depuis quatre jours que Jésus fait cette déclaration. Si c'est pas de la foi !... Encore faut-il prouver ce qu'on dit.
Alors ce Jésus qui dit ici face à la mort qu'il est la vie, appelle Lazare – qui sent déjà ! –, et le mort revient à la vie et sort encore tout enveloppé dans les badelettes de son embaumement.
Seule la vie est plus forte que la mort, ce que démontre cette résurrection.
La Bible – et l'histoire à la suite – parlent encore d'autres résurrections opérées par Jésus ou dans la foi en son nom (quand on associe sa personne à son nom et à ce qu'il dit être).

Et Jésus affronte un peu plus tard la mort en tête-à-tête, se laissant crucifier, son corps déposé dans un tombeau fermé... dans lequel on ne va plus le trouver trois jours plus tard : Il est ressuscité, sa vie a triomphé de la mort. Aussi pour que nous le croyons nous-même, que ce Jésus, à plus forte raison ressucité, pourra nous ressusciter pour vivre éternellement avec Dieu (Lettre aux Romains ch. 5, 8-11)

On comprend déjà là que le but de ces expressions de souveraineté de Jésus sur le mal – l'ultime étant la mort** - n'est pas de lui donner des définitions qui en font le Dieu supérieur, incarné imbus de sa personne et qu'on met sur un piédestal comme une idole qui cependant ne peut rien pour nous.
Au contraire Jésus montre un Dieu qui vient vers nous, qui a laissé sa position d'éternité par une incarnation, le rendant de lointain et insensible à nos souffrances et à notre problématique de mortel, proche et capable de nous secourir même de manière extrême.

Alors, ne nous arrêtons pas là si nous voulons comprendre en quoi notre relation à Dieu peut être bien plus que d'entendre des déclarations qu'il est.
En ce sens on va voir que bien plus qu'une « conscience cosmique » qui ne s'intéresse pas à nous, Dieu veut établir avec nous, individuellement, une relation vivante, à la fois générique et personnalisée.
C'est de quoi parle déjà l'affirmation suivante...

 

C – « Messie et Christ, je le suis »

C'est une femme samaritaine que Jésus rencontre près d'un puits qui, à l'écoute de ce qu'il lui dit, se rappelle qu'elle a entendu parler d'un Messie (incarnation de Dieu venant pour sauver son peuple) Christ (oint, équipé d'une force particulière donnée par l'Esprit-Saint pour dominer le mal).
««La femme lui dit :Je sais que le Messie doit venir, celui qu'on appelle Christ ; quand il sera venu il nous annoncera toutes choses. Jésus lui répondit : Je le suis, moi qui te parle. » Jean 4.25

Pour que ces paroles soient crédibles, il faut des preuves qui nous permettent de les croire.
Ces preuves sont des déclarations prophétisées, dites et écrites des siècles avant que Jésus ne paraisse, et qu'il a accomplies sans même que cela ait été dans son pouvoir de le faire.
Par exemple, le prophère Michée annonce sept siècles à l'avance que le Messie doit naître dans la petite ville de Bethléem (
Michée 5.1-3).
En tout Jésus a accompli plus de cent prophéties, de sa conception à sa mort et résurrection. C'est une enquête très intéressante de faire cette recherche et nourrir ainsi une foi vivante par le surnaturel de Dieu...

Le prochain post commencera par une autre curieuse affirmation :

 

 

D – « Je suis la porte »

Soyez béni-e et à suivre >> ici <<

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2022 6 03 /12 /décembre /2022 20:32

A l'heure des mises en lumière - pour cause de ténèbre s'épaississant -, la plage de liberté est grignotée au point où la vérité (parmi tant de mensonges, politiques ou "scientifiques") devient une denrée rare.
Vérité(s) essentielle(s) mise(s) en pénurie depuis longtemps commencée, dont la disparition (en marche forcée) ne laisse la place qu'à des concepts de plus en plus déjantés, controuvés, dénaturés, avec tous les désordres psychiques, mentaux et bientôt de plus en plus physiques qui concrétisent le mal à la manoeuvre (psychosomatisation).

Dans ce concert discordant où des alternatives au wokisme(ou démoniaque) s'organisent, des collectifs se cherchent - comme Diogène cherchait sans la ville un homme en plein midi une lampe allumée à la main.

Une quête qui se veut paisible mais déjà si tardive et mal éclairée, tâtonnante, vivifiante mais si peu transcendante, qui se fonde sur la base de réminiscences du temps passé - du "bon vieux temps" ! - où une morale chrétienne avait construit et scellait une société plus humaine, plus sociale et solidaire et écologique... sans qu'on ait besoin de tous ces mots, qui restent le plus souvent des coquilles de noix vidées de leur substance organique vivante huileuse.

L'huile ! Une des images de l'Esprit de Dieu, si nécessaire pour rendre les rouages de nos êtres intérieurs et de nos relations plus fluides, moins cassants.
C

Cette huile d'En-haut répandue dans le coeur de chrétiens sérieux avec Dieu - devenu "leur" Dieu -, et encore la graisse sans quoi les pièces articulées s'usent trop vite et grincent et grippent : Dans la Bible la graisse symbolise la louange, les cantiques chantés dans la présence de Dieu, qui réjouissent les coeurs (le nôtre et le sien), l'âme et l'esprit. Des chants de proclamation, de foi, de reconnaissance... qui changent l'atmosphère et relativisent les difficultés des jours (qui un jour seront terminées - espérance vivante et porteuse).

Et donc comment sortir d'un bouillon de culture trouble et létal sans se perdre d'une autre manière !? Sans devenir chrétien !?
Impossible !

Sosiétalement impossible aujourd'hui de voir une chrétienté refleurir au plan des nations ; mais individuellement tout reste possible avec le Dieu véritable - pas celui des religions et des philosophes philonouces, mais le Dieu d'Abraham, de Moïse, de Jésus...

Comment ! 
En revenant encore et toujours à la source, aux paroles fidélement consignées et conservées, sans déformation essentielle, dans diverses traductions/versions de la Bible.

Venir ou revenir aux paroles des premiers chrétiens et de Jésus - le Christ dont la renommée comme la nature humano-divine est à jamais unique.
Venir aux "Ecritures", comme à un courant d'eaux vives, fortifiantes, réjouissantes, libératrices ; ce que le texte biblique est resté malgré toutes les attaques et les mises en marge opérées par certains que ses vérités - et la vérité tout court - indisposaient.

- Bible accessible >> ici par exemple sur le net, pour la lire ou l'écouter <<

- mon témoignage >> ici, de la réalité rendue évidente de Dieu et du chemin pour vivre un relationnel vivant avec lui <<

- Ouvrez le guide de prière ici parmi les "Pages" listées sur la droite du blog.

Réflexion - attention - prise de position - détermination - recherche d'une saine raison (bon sens) et de la foi (qui sauve, de l'ignorance, de l'insuffisance de soi, de la mort* qui est incontournable, mais pas invincible...)

Bon travail de l'âme

___________________
* annexe : article "Les 5 types de mort"

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2022 3 09 /11 /novembre /2022 22:00

Comment opérer cette transition non drastique mais radicale :

 1 - Il faut être suffisamment conscient de notre état de survie : existence temporaire, prêt de vie à rendre après vieillissement
ou avant en cas de faute grave dans notre circulation comportementale, provoquée directement par nous, et dans tous les cas où nous avons une part certaine de responsabilité - selon déjà le principe qu'il n'y a pas, ni pour nous ni pour personne, d'effet subi sans cause préalable.

UN EXEMPLE

Voici ce que rappelle à des semblables ayant changé comme lui du paradigme en place (insécurisé et instable) au nouveau, un certain Saul (qui depuis a même changé de prénom, pour Paul - ce qui signifie petit) :
"Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, 2 dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l'air, de l'esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion (il parle de Satan, l'ange déchu rebelle et méchant).
3 Nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres."

PRÉDICTION POUR NOS JOURS

Vivant présentement la fin de ce système de la survie, voyons pour en être persuadé, ce qui en a été dit depuis longtemps :
"
Sache que dans les derniers jours il y aura des temps difficiles,2 car les hommes seront égoïstes, amis de l'argent, vantards, orgueilleux, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, impies,3 insensibles, implacables, calomniateurs, violents, cruels, ennemis du bien,4 traîtres, emportés, aveuglés par l'orgueil, amis du plaisir plutôt que de Dieu.5 Ils auront l’apparence de la piété (religieux mais traitres, meurtriers m^me) mais renieront ce qui en fait la force ( la foi au seul vrai Dieu Un et trois en même temps)...

N'est-ce pas de la prophétie cela !? (écrit il y a 19 siècles).

2 - Et donc pourquoi désirer sortir de ce système de survie avant que la mort nous attrape ?
Si on veut savoir, on peut savoir ! en lisant ici par exemple :
"
Pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort." C'est un passage du livre appelé l'Apocalypse, mot qu'on rapproche souvent de temps à venir de plus en plus terribles... dans lesquels nous sommes déjà bien avancés.

Dieu - Oui celui dont on a cru qu'il n'existait pas ou dont on pouvait se passer - appelle chaque être humain traversant un peu de temps de la planète, des "pécheurs" (à ne pas confondre avecdes pêcheurs à la ligne ou de haute mer).
Pécheur (féminin pécheresse), c'est un mot qui veut dire "Manquer le but, tirer à côté de la cible" , ce qu'on pourrait extrapoler en "être à côté de la plaque" !

Et un tel pécheur, ou une pécheresse, doit savoir - c'est le mieux concernant les connaissances qu'on peut s'approprier (utiles, bonnes, indispenables si on veut faire la meilleure transition) - doit savoir que sous les forces dominantes de ce système, on est tous des coupables, pour une raison ou pour une autre. Ce qui crée en nous ce sentiment d'être en danger, d'avoir une épée au-dessus de notre tête. (Pour mieux le réaliser, je vous conseille même le livre de Franck Kafka Le procès).

Si vous êtes pris ou prise par ce sentiment de culpabilité, surtout ne cherchez pas à l'évacuer en vous divertissant, en changeant de maison, en vous murant dans le déni pour quelque chose de vraiment mal que vous avez fait.
Il y a beaucoup mieux à faire que la fuite, l'occultation d'un passé qui reste malgré le temps qui passe.

Le mieux, c'est de ne pas se cacher Dieu, de ne pas se cacher de lui, mais de lui dire tout - on appelle cela la confession, le fait qu'on soit d'accord avec Dieu - qui bien sûr sait tout du mal qu'on a fait et qu'on fait.
C'est le premier tour de clé de la transition, qui nous fait émerger dans une conscience élargie du Réel, compris la réalité du Divin, des anges et des démons, et dans l'expérience magnifique de la grâce de Dieu, de son pardon pour nos offenes.
C'est lui qui en assure ; on n'a qu'à le croire, pour en activer le processus (ce qui s'appelle la foi).

Dieu nous assure et rassure, en nous disant ce qu'il faut savoir (sur beaucoup de sujets importants).
Ici il s'agit d'entendre par exemple :
"
C'est une parole certaine et entièrement digne d'être reçue, que Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs" 1e lettre (biblique) à Timothée 1:15

Voilà qu'on nous parle de chose(s) certaine(s) et de manière certaine.
Non pas des promesses d'hommes ou de femmes, mais du Dieu qui a fait écrire des Paroles par lesquelles il vient nous enseigner, nous disant notamment comment on peut changer de régime... spirituel, entrer dans un univers où les choses sont certaines et où ce qui est défini l'est pour le bien de tous, individuellement ou collectivement -... sauf des ennemis de Dieu, des pécheurs qui feraient mieux de trembler qu'agir tant qu'ils restent des coupables, juste en sursis et survie.

Pour changer de statut, de paradigme, de royaume (tout en restant encore un peu ii-bas), il faut être comme une chenille qui un jour commence à en avoir assez de brouter des feuilles de choux, sentant qu'il y a pour elle un mieux à vivre que d'être seulement chenille rampant sur la terre.
Mais elle ne sait pas ce qui lui faut, ce qui lui manque...

C'est qu'elle a été créé pour devenir papillon. C'est pourquoi e elle, elle ne se sent pas ou plus de ce monde. Elle aspire à un autre chose.

Alors - le pas de la foi ! -, c'est qu'il lui faut cesser d'être de ce monde seulement : On doit mourir à ce qui a pu nous plaire un moment..., ce qu'on appelle nos attachements charnels, pour accéder à des ancrages spirituels, de l'ordre d'un autre monde, comme le papillon reste certes de la terre, mais son espace est beaucoup l'air, le vol, où il est le plus libre.

La sûre-vie s'acquiert par une relation établie avec Dieu par son Esprit mis en nous :
"vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre."

Cest notre existence qui a fait alliance avec Dieu par la foi en Jésus qui sauve par sa crucifixion, sa résurrection et l'envoi de son Esprit. Celui-ci s'unit à notre âme et nous devons, comme lui, par lui, soufé à lui, éternels.

Voilà ce qu(est la sûre-vie à laquelle adhérer, que nous pouvons rejoindre et vivre déjà maintenant.
Elle se fonde non sur nos propres forces, effort, mérité, oeuvres, toutes choses bonnes venant de nous, mais de ce que Dieu nous tient et nous garde comme une propriété sur quoi il veille, qu'il travaille à améliorer lui-même, que nous sommes devenus, dit la bible, comme "la prunelle de ses yeux".

Ainsi, sommes-nous sauvés d'une perdition éternelle sans Dieu, par l'oeuvre accomplie par Jésus pour nous, par son Esprit, par notre foi en lui.

Pour entrer, si ce n'est fait, dans cette relation de vie sûre avec Dieu et son Christ, Jésus et l'Esprit-Saint, ici >> une pge à cliquer pour trouver une prière (et quelques autres) pour aider à parler à Dieu (prier) selon son coeur et le nôtre, selon notre et nos besoins, et selon sa Grâce. <<

Que la bénédicttion du Dieu véritable vous touche dès cet instant et vous conduise jusqu'en vie éternelle (où nous ferons connaissance :) !)

De coeur.

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2022 7 06 /11 /novembre /2022 08:24

Dans l'Athènes antique, Diogène une lampe allumée en plein jour parcourait les rues en répondant à qui lui demandait ce qu'il faisait ainsi : - Je cherche un homme !

Pourtant les hommes ne manquaient pas alors !

Aujourd'hui les dieux qu'on se donne ne manquent pas non plus, sont multiples : Portables et contacts des réseaux sociaux, idoles de la chanson ou du cinéma, émissions ou séries tv, foot ou autres sports, argent et même sexe...

Mais le Dieu véritable !

Celui qui a fait qu'on ne peut pas bien vivre si on ne trouve pas quelque chose ou quelqu'un de plus grand que nous avec qui relationner, à admirer, à aimer, à intégrer dans notre quotidien !

Or - et c'est mieux que l'or même -, ce Dieu existe !
Qui nous cherche, qui nous attend, qui veut nous faire du bien, nous aider, nous sécuriser, nous consoler, vivre son amour permanent avec nous.

Notre problème, c'est que lorsque Dieu nous cherche, nous ne sommes pas disponibles, trop ou mal occupés ailleurs, distraits ou accaparés par des choses sans importance réelle.
Et encore, lorsqu'on sent un appel, une attirance de son côté, on ne sait pas comment y répondre, on part dans de la philosophie ou de la psychologie (qui séduisent mais ne solutionnent rien vraiment de nos problématiques de fond), ou vers une religion (qui ne peut rien pour nous changer en mieux), dans une secte (où on peut vite se laisser enfermer)...

Bref, au lieu de chercher de partout sans direction, pourquoi ne pas se dire, et dire à Dieu : C'est Toi que je veux trouver ! Je ne sais pas où tu es, mais si tu es un Esprit invisible mais vivant, tu peux te manifester à moi, par des signes compréhensibles ; tu peux me donner la capacité de reconnaître les effets de ta réalité ou de ta présence...

Chercher ainsi, c'est réellement permettre à Dieu de "bouger" en notre faveur, de nous mettre sur la bonne piste de la connaissance pour le rejoindre, d'esprit à Esprit...

C'est le meilleur que je vous souhaite en ce jour et pour tout le reste de votre existence.
Soyez béni-e.
Cherchez, et vous trouverez !

>>ici  une page pour aider quelqu'un qui se sentirait attiré à venir à Dieu et à prier, mais ne sait pas trop comment <<

>> Témoignage de comment il s'est révélé à moi, et comment je l'ai cherché <<

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2022 5 07 /10 /octobre /2022 10:33

Avez-vous déjà remarqué cela : Nous ne bougeons TOUS que selon le principe de la foi ou croyance !

ÉVEIL DE LA CONSCIENCE AU RÉEL

Et si tous les mouvements du vivant résultent de l'exercice dynamique de ce principe, il est impossible de croire aussi que la création et ce qui vit est l'effet de hasards multiples... par nature aveugles, insensés, sans intention de départ et sans finalité.

LA FOI, AUSSI DE DIEU

Alors que ce principe de la foi ou croyance nous apparaît à l'observation, factuellement, comme un principe premier, voire comme un "proto-principe" dans la mesure où il est le lien avec le Créateur qui par cette capacité de lui-même crée.
Ainsi après avoir conçu avec une intelligence incommensurable les mondes, l'univers, les anges (ces véritables extra-terrestres) et tout ce qu fait la terre, dit par le jeu dynamisant de la foi ses pensées et les crée sous diverses lois, forces, formes et arrangements.

UN DIEU PLEIN D'OPTIMISME, D'ENTHOUSIASME... ET DE FOI

Car la foi de Dieu est aussi que, malgré le fait que nous sommes des êtres abîmés, déformés, à l'intelligence prompte au mal, peu représentatifs de son image, séparés de lui... malgré cela il croit qu'en liberté et conscience au moins une partie de nous est capable de saisir - par l'observation, la réflexion, la recherche, l'interrogation - qu'il y a bien, évidemment, un Dieu à l'origine de l'univers et des innombrables créations complexes et ingénieuses qu'il renferme.
De désirer et d'amorcer - dans la foi - un mouvement comme de retour à lui. Un mouvement de foi qui lui permette de se révéler comme étant réel, comme voyant et entendant nos voix et dipositions de coeur (même muettes).

L'essentiel est pour beaucoup que nous ayons un désir de savoir en vérité, d'aimer la vérité en toutes choses,concernant Dieu comme pour le reste...

Pour une (ou des) prière(s) qui vous rapproche(nt) ou même vous met(tent) en contact avec Dieu >> ici une page pour vous orienter dans votre formulation <<

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2022 6 16 /07 /juillet /2022 18:05

Rien de vivant n'est complet en soi, sauf Dieu qui est l'Incréé absolu.
Comment le sait-on ?
Par son Esprit qui révèle ce ui n'est pas immédiatement accessible à notre conscience, nous faisant grandir de prise de conscience en prise de conscience jusqu'à pénètrer toujours plus des vérités célestes, universelleles et/ou éternelles.

C'est en ce sens que par AAlbert Einstein ou d'autres, nous sommes parvenus à saisir que tout ici-bas est relatif, Dieu seul étant un absolu, une complétude en soi.

ET PLUS ENCORE !

Dieu est complet et plus encore...
Qu'est-ce que cela signifie ?

On le comprend pas le nom qu'il se donne face à Moïse qui veut savoir qui il est, ce Dieu qui lui apparaît un jour dans un désert et dans sa vie de berger.

Ce nom est appelé "le tétragramme" car il est formé de 4 'tétra) lettres (graphes). Et c'est 4 lettres sont en fait seulement 3 lettres différentes qui figurent les trois "faces" ou personnes distinctes de Dieu :
- Lumière stable immuable, inacessible dans sa globalité de puissance, mais dont il peut nous éclairer en réglant, adaptant sa force (bien supérieure à celle des soleils de l'univers) à notre capacité de perception.

C'est cette lumière (psychique et spirituelle) qui onçoit et devient "Père" quand il forme ou reforme des cratures à son image, à sa ressemblance, tel l'humain que nous sommes...

- Dieu est aussi Parole éternelle qui dit par des mots et phrases ce que Dieu pense, en direction notamment de ce qui lui est extérieur. C'est cette Parole divine qui se donne elle-même et devient Jésus, une création faite d'Incréé et de création (Myriam/Marie en l'occurrence), le fils unique de Dieu et fils de l'humain...

- Dieu est aussi plus spécifiquement  un Esprit, composé de 7 esprits ou 7 faces complémentaires, qui a la capacité de réaliser, de concrétiser des paroles créatrices. De donner corps à des créations, qui vont des éléments fondamentaux de la matière (formant le champ de la physique quantique) jusqu'à la création d'anges immenses et très puissants... et nous entre deux...

- Il reste le 4e élément de la Divinité. Il s'agit des créations psychiques et matérielles du vivant tels les anges et nous-mêmes dans lesquelles l'Esprit de Dieu se donne, s'inclut, peut vivre son éternité unique.

LE TÉTRAGRAMME OU NOM ETERNEL DE DIEU

4 lettres qui disent la nature plurielle de DieuIci écrit en hébreu, langue dans laquelle Dieu se révéla à Moïse il y a environ 3 500 ans.
Ce nom se lit de droite à gauche,

avec les lettres
- Yod aui figure le Dieu infini, jamais accessible, toujours hors de saes créations,

- la lettre Hé qui figure l'Esprit Divin, une fois en tant que réalité en lui-mêm, et une fois, en dernier, en tant qu'incorporé à ses créations, ce qui fait que le Dieu infini, absolu, est en même temps capable de s'ajouter à lui-même...

- et puis la lettre vav qui fait la liaison entre le Yod et le Hé, entre les pensées et conceptoions divines et leurs réalisations hors de lui. Ce qu'on trouve dans les premiers versets du premier livre de la bible (La Gen_se) : "Dieu dit... et la chose dite est produite).

RIEN A VOIR AVEC DE LA RELIGIOSITÉ

A connaître Dieu, on approche souvent plus des sciences que de la religion, de la physique, chimie ou des mathématiques, car ce qui est vrai se vérifie scientifiquement après qu'on les ait saisies par l'intuition, par révélation directe ou par la foi.

Et si vous avez envie de connaître un tel Dieu, venez à lui tel-le que vous êtes, et il s'approchera de vous.

>> ici un guide pour aider à prier si vous en ressentez le besoin << 

 

Partager cet article
Repost0
16 juin 2022 4 16 /06 /juin /2022 10:14

"Les flux des gènes" entre populations d'une même espèce fait partie de la vue évolutionniste du vivant : Ils "permettent de restaurer la variabilité génétique perdue par dérive ou sélection. En migrant d'une population à l'autre, les individus migrants permettent de réinjecter dans des populations les allèles qu'elles avaient perdus."

Quel calcul, relevant de quelle intelligence, pour activer des réalités complexes et combinatoires définies par la Créateur et qu'on veut manipuler comme si nous savions tout des tenants et surtout des aboutissants !

Pour revenir à l'humilité que réclame notre condition de mortel très limité, ici à droite en rubrique Pages vous pouvez trouver PRIERE-GUIDE si vous ressentez un réle besoin de venir ou revenir au vrai Dieu, créateur de l'univers et vie en lui-même qu'il partage avec ceux qui veulent librement entrer dans une relation vivante (psychique et spirituelle) avec lui.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche