Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 août 2021 7 01 /08 /août /2021 13:16
Partager cet article
Repost0
25 juillet 2021 7 25 /07 /juillet /2021 19:30

Interview de 2008, 13 ans déjà...

 

 

Quand on suit son sentiment intérieur, une intime conviction ou une intuition, on ne sait pas toujours ce qui nous fait prendre position d'une manière ou d'une autre.
Il peut ainsi y avoir dans toute décision quelque chose d'irrationnel. Et c'est bien normal que l'irrationnel existe jusqu'en nous, puisque notre monde n'est pas matériel seulement et notre raison n'est pas le seul - voire pas le meilleur - moyen que nous ayons d'accès à la connaissance (objective, de ce qqui est juste) et au xhoix.*

Et donc au plan des effets de ce jugement planétaire qu'est le corona, la contestation et les tensions présentes et soupçonnées, craintes, au sujet d'une vaccination qui avance sous pression et d'un pass sanitaire qui scinde les populations en deux camps, il est important de savoir qu'on ne nage pas seulement en eaux troubles, mais que nous pouvons avoir une compréhension très claire de l'enjeu qui se met en place.

1 - UNE MAIN-MISE SUR LES CORPS (QUI PRÉFIGURE...)
La vaccination telle qu'elle apparaît désormais, introduit dans le corps du matériel génétique. 
Les effets de cette inclusion d'ARNm sont largement inconnus.
Et c'est cet inconnu - cet incognito ! - qui pose problème.
Ce qui peut interpeler est la pression médiatique et gouvernementale par laquelle on veut vacciner : on parle bien plus de vacciner que de soigner !!!
On peut voir et entendre davantage des arguments coercitifs qui ne respectent même pas la déclaration des droits de l'homme, que des affirmations scientifiques sécurisées...

La suspicion naît donc forcément de cette pratique qui tient du challenge, de programmations à tenir, d'une" victoire" de ce qui serait une vue éclairée sur des préjugés à balayer, voire un obscurantisme réactionnaire à réduire à néant.

Mais il y a bien plus important encore.
Parce que mine de rien, la Bible, écrite depuis presque 2 000 ans ! pour sa seconde partie (le Nouveau Testament), parle de notre époque et de ce que nous sommes en train de vivre.**

NOUS VIVONS UN PRÉSENT LARGEMENT ÉCRIT D'AVANCE !

Et donc, ici comme pour beaucoup de choses, la connaissance biblique est primordiale (Nous savons par la plume du prophète Osée que "Faute de connaissance, mon peuple dépérit" ch. 4, vers 6). Aussi voici ce qui est annoncé dans le livre de l'Apocalypse (le dernier livre biblique), en rapport évident avec une pratique vaccinale qu'on veut IMPOSER à toute la terre (chap. 13) :

"11 Puis je vis monter de la terre une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celles d'un agneau, et qui parlait comme un dragon. 12 Elle exerçait toute l'autorité de la première bête en sa présence, et elle faisait que la terre et ses habitants adoraient la première bête, dont la blessure mortelle avait été guérie. 13 Elle opérait de grands prodiges, même jusqu'à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes. 14 Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu'il lui était donné d'opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image à la bête qui avait la blessure de l'épée et qui vivait. 15 Et il lui fut donné d'animer l'image de la bête, afin que l'image de la bête parlât, et qu'elle fît que tous ceux qui n'adoreraient pas l'image de la bête fussent tués. 16 Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, 17 et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.18 C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six...."

Quand nous sommes menaçés de ne pouvoir entrer dans un centre commercial, n'est-on pas à la frontière de la liberté de pouvoir acheter (en tant que consommateurs) et vendre (pour les producteurs) ?...

LE 666
Le chiffre ou nombre de cette marque, est déjà très présent parmi nous, qui nous donne la direction du domaine dans lequel sera actif ce marquage, ce traçable des personnes : le numérique, l'informatique, la techno, bio et nano-science.

C'est ainsi que le web, World Wide Web, s'écrit premièrement par ces 3 chiffres : le W étant en valeur numérique égal au 6.
Le code-barre d'identification des produits que nous achetons aussi se caractérise par le 3 fois 6 : regardez bien les barres et remarquez-en trois plus longue vers le bas que les autres, elles correspondent au 6 !
Un évolutionniste dira peut-être encore que c'est un autre effet du hasard !...
Je préfère dire que c'est un effet secondaire de la nature humaine (qui est loin de n'être que bonté !), quand elle est dynamisée par des esprits supérieurs qui sont des démons communiquant de la connaissance aux humains pour mieux nous asservir, en nous connectant de toutes parts.
Curieusement aussi, le mot corona comme abréviation de coronavirus, donne pour somme de ses 6 lettres 66 en valeur numérique...

LA  RÉVÉLATION DONT TENIR COMPTE, Ô COMBIEN !

Au chapitre 14 de l'Apocalypse suit la description de l'enjeu du marquange : "9 Et un autre, un troisième ange les suivit, en disant d'une voix forte : Si quelqu'un adore la bête et son image, et reçoit une marque sur son front ou sur sa main, 10 il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l'agneau. 11 Et la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles; et ils n'ont de repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et quiconque reçoit la marque de son nom. 12 C'est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus."

On mesure ici tout l'enjeu spirituel : la liberté ou une appartenance scellée à Satan (qu'on appelle encore Lucifer, le prince du monde des ténèbres, l'ange déchu, le diabolos (dans le sens de diviseur), le serpent ancien (par référence à l'épisode de sa conquête réussie du genre humain que rapporte le 3e chapitre du livre de la Genèse)...

2 - ... UNE MAIN-MISE SUR LES ÂMES 
L'âme est le siège de notre conscience, de nous-même et de nos environneents. Elle est notre véritable personne : nous sommes des âmes incarnées, produites et temporairement attachées à des corps matériels périssables.
La vie de l'âme ou psychisme (de psyché qui est l'âme en grec) dépasse de beaucoup la seule matérialité de notre existence terrestre...

CETTE PROPHÉTIE EST-ELLE BIEN POUR NOTRE TEMPS ?

On reconnaît le temps très spécial dans lequel nous sommes nés et vivons, en le comparant à d'autres diverses prophéties, faites par Jésus (les chap. 24 et 25 de l’Évangile selon Matthieu par exemple) ou encore ces paroles par l'apôtre Paul :

"Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. 2 Car les hommes seront égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, 3 insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, 4 traîtres, emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, 5 ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces hommes-là."

"L'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, 2 par l'hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience, 3 prescrivant de ne pas se marier, et de s'abstenir d'aliments que Dieu a créés pour qu'ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité. 4 Car tout ce que Dieu a créé est bon, et rien ne doit être rejeté, pourvu qu'on le prenne avec actions de grâces, 5 parce que tout est sanctifié par la parole de Dieu et par la prière."

VENIR A DIEU, POUR LE CONNAÎTRE ET ÉCHAPPER...

Venez donc à Dieu par Jésus-Christ : C'est lui seul qui a donné sa vie pour que nous puissions recevoir le pardon de nos fautes, de nos égarements, en mourant à notre place pour tout le mal, toutes les injustices que nous avons chacun, individuellement, manifestées.
Écoutez, recevez cette Bonne Nouvelle de la grâce de Dieu par la foi, afin d'échapper à "la colère divine" qui vient et va tomber sur le monde - bien pire que les covids, gel, masques, pass et autres confinements.

N'Y A-T-IL PAS DE PARADE CONTRE LES JUGEMENTS ANNONCÉS ?

Bien sûr, qu'existe une parade efficace contre le mal qui sévit et contre ceux qui menacent !
Elle n'a qu'un nom : C'est repentance, ou repentir. C'est-à-dire un vif regret de notre comportement jusque là, car c'est par nos comportements mauvais (actes, pensées, paroles iniques, malveillants, occultes) que les maux arrivent.
en cliquant ici un guide de prière pour se mettre en ordre et en paix avec Dieu...

Interview de Jacques ATTALI sur la puce RFID... ou les avancées de la "marque de la Bête"

Et on va de plus en plus comprendre que les jugements viennent sur le monde du fait de la multiplicité qui se généralise des "comportements à risques", cause impiété, immoralité, perversions et aberrations de vue diverses, fuites dans des paradis artificiels..., mais que la "sûre-vie" face aux fléaux dépend de la prise de position de chacun, tout indivuellement.
Alors repentez-vous, pour vous-même, pour vos amis si vous voulez leur donner une chance que Dieu ait pitié d'eux et se révèle comme il dait faire, pour donner de faire des choix décisifs...

NE PAS TOUT CONFONDRE...

Ainsi la vaccination n'est pas un problème en soi, déjà puisque la découverte de ce principe thérapeutique est due à Louis Pasteur, chrétien biblique (parmi bien d'autres savants des siècles passés, et présent).
Le problème à ce niveau est l'insécurité par ignorance liée à ce TYPE de vaccin, quand ils sont à ARNmessager. Je crois que deux autres (français et américain) devraient arriver bientôt, non ARN)...

L'autre problème est bien évidemment qu'on est là dans l'anti-chambre du puçage généralisé par puce électronique (puce RFID) implantable, prophétise comme on vient de le lire l'Apocalypse, "sur la main ou sur le front".
C'est-à-dire une préparation à accepter une marque dans sa chair (introduite également par une seringue et une piqure), sous prétexte de facilité les échanges commerciaux, les flux monétaires, et de sécurité - ne se perd pas, ne se vole pas, ne se falsifie pas... quoi que... -.

ET DONC LE RISQUE POUR l'ÂME !

Le risque est autrement plus dangereux que le risque physique !
Un chemin donc dans les coeurs, dans la volonté personnelle, dans l'inconscient (collectif comme individuel) pour faire accepter à la suite des vaccinations un inexorable des plus terrible, dans la mesure - autre information capital de la Bible - où suite au décès, l'âme se sépare du corps (qui restant sans vie se décompose) et
- soit descend dans le séjour des morts (ou shéol ou hadès) quand suite à ses choix terrestres elle reste soumise aux esprits maléfiques qui l'enferment dans cette geöle psychique et spirituelle du 2 ciel ;

- soit est élevé par l'esprit divin dans le ciel divin (globalement le 3e Ciel) pour y vivre une éternité de bien dans un nouveau corps (comme la chenille devenant un papillon).

POUR L'ÂME, PIRE QUE LA SHOAH, EST-CE POSSIBLE ???

Même au temps de la Shoah terrible des années 40, le risque de perdition de l'âme n'était pas aussi conséquent et inexorable, en rapport avec l'absolu que ce qu'est le puçage par la marque de la bête.
Cela se comprend, car les personnes arrêtées et exterminées par les nazis et l'idéologie sociale nazie, ne l'étaient pas de leur propre consentement. Alors qu'il semble effectif que celles et ceux qui accepteront de recevoir sur leur front ou sur leur main,  le signe fatal, auront été consentants, auront eu un choix, ne serait-ce - à titre symbolique et réel - que celui de dire qu'ils préfèrent être marqués sur une main ou sur le front...
Si Dieu a pris la peine de livrer à son apôtre ces précisions sur la marque de la bête - plus que sur la Shoah -, il est clair que l'enjeu va être bien plus capital et mondialisé qu'il y quatre-vingt ans...

Bonne réaction et bon choix, pour maintenant et pour l'éternité.

______________________
* au point où même au plan des mathématiques existent des nombres et règles étonnants, comme les nombres irrationnels, le nombre Pi (3,14159... à la décimalité si particulière), le nombre ou la proportion d'or, la suite de Fibonacci, etc...).

** La Bible a précédé la science de plusieurs millénaires au sujet de la vérité que l'univers a été créé.
Ce n'est en effet qu'au début du XXe siècle que par le chanoine belge Georges Lemaître et le physicien et mathématicien russe Alexandre Friedmann ont calculé et découvert que l'univers avait eu un commencement (ce qu'on a appelé le Big bang).
Ce qu'on peut lire depuis si longtemps dans la Bible, premier verset, "Au commencement Dieu créa les cieux et la terre..."
La Bible est ainsi en avance sur les événements qui forment la chronologie du temps qui passe, parce que sa source, l'inspiration de ses écrivains et textes, est céleste, donc nous vienne de ce qui est ÉTERNEL (où ce qui est notre passé, présent et futur, est tout ensemble sous le regard divin).

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2021 6 10 /07 /juillet /2021 20:46

Avec les dévloppements technologiques et l'appât du gain, nos espaces de vie se déshumanisent très vite.

On a accepté sans trop broncher d'être pris pour et réduit à n'être que des singes ayant évolués.

Les effets de cette aberration de vue, qui enlève à Dieu la prééminence dans la construction psychique des enfants et des adultes qu'ils deviennent, ne'ont pas fini, d'avant même la naissance jusque dans l'anti-chambre de la mort, de faire de nous des animaux semblables aux autres, des objets ou des produits sans âme.

Cherchez Dieu pendant qu'il se laisse trouver - sans jamais s'imposer - car un jour (peut-être bien plus proche qu'on ne l'imagine), le genre humain risque bien d'avoir perdu tant de conscience que son aliénation sera pire que tout ce que la terre a déjà porté de pire !

Si les horreurs de la seconde guerre ne sont pas si loin pour que nous puissions en tirer les leçons de l'histoire, nous avons aussi d'autres signes aujourd'hui qu'aux yeux d'autorités ou d'institutions (normalement) parmi les plus respectables, la vie d'un homme, d'une femme, ne vaut pas son poids en cacahuète en fin de course.

C'est oublier que ce sont des créatures de Dieu ! Prises en otage par tous ceux pour qui rien n'est supérieur aux gains jouissifs qu'ils peuvent tirer de l'exploitation de la terre et des autres vies. Ce qui appellent déjà des jugements immédiats - les covid en font partie -, et jugement final où la superbe de tous tombera pour le moins comme un soufflet au fromage.

Réagissez !

> Guide de prière pour quiconque veut se mettre en ordre avec Dieu et changer sa façon de vivre sa relation aux autres, et au Créateur.

Van Gogh : La porte de l'éternité. 1890.

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2021 4 08 /07 /juillet /2021 21:10

ADN, ARN, ARNmessager, séquençage, virus....,
Ce n'est pas parce qu'on en connaît plus sur ce qui est, qu'on le maitrise plus.
Plus nous "jouons" avec des pierres fondamentales, plus le risque de conséquences imprévisibles est grand...

 

Nous voilà dans un monde qui perd semaine après semaine ses repères ancestraux - ceux* qui ont porté les nations européennes, l'Amérique du Nord, le Canada et encore l'Afrique du sud à des niveaux économiques sans rapport (encore aujourd'hui) avec bien des pays du monde.

REPONSE(S) AU MAL

Nous voilà dans un monde que confronte un virus qui n'a pas dit son dernier mot !
Et pour cause : Si ce fléau est réellement un jugement sur le comportement global des habitants qui font la pluie et le beau temps - c'est aussi le cas de le dire avec le réchauffement climatique !... -, c'est une loi spirituelle que le mal ne cessera pas sans avoir produit des effets bénéfiques recherchés par Dieu qui désire toujours le meilleur pour nous.

Et le meilleur est aujourd'hui pour l'essentiel une humiliation du coeur et de l'âme. Un abaissement personnel ou dégonflage du moi à chacun. Et comme certains le désirent (avec une lourdeur insupportable) pour la "solution" vaccinale, le plus grand nombre pour la solution où l'humain s'abaisse, serait bien sûr le mieux.

LA CLÉ DU PROBLEME...  
A ce sujet la Bible nous enseigne que "Quand j'enverrai la peste (une épidémie ou pandémie, un virus ou un autre) parmi mon peuple; 14 si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s'humilie, prie, et cherche ma face, et s'il se détourne de ses mauvaises voies,-je l'exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays. 15 Mes yeux seront ouverts désormais, et mes oreilles seront attentives à la prière " Livre des Chroniques, chap. 7, vers. 13.

On a pour preuve de ce genre de jugement (conséquence de mauvais comportements généralisés) et du moyen d'y échapper (la repentance, l'abaissement sous les actions souveraines de Dieu), ce qui s'est passé pour la ville de Ninive (une très très grande ville à l'époque) du temps du propète Jonas. On lit ce récit > ici dans le livre de Jonas.
Ainsi, comme une ville, ce peut être un état, une nation qui peut et pourrait toujours être remise en paix a
vec Dieu : L'histoire de la tribu devenue la nation d'Israël en témoigne aussi.

... SINON LA SITUATION SE DURCIT OU PPERDURE

Sans une repentance réelle, une compréhension des forces en présence, un abaissement de soi et la confession des fautes (à cause de l'incrédulité, de l'impiété et/ou de l'orgueil), l'autre suite donnée à un avertissement est un jugement plus sévère encore, en général qui enjoint une perte de liberté plus grande, une tristesse au lieu de la joie.

Ainsi vers quoi allons-nous si on ne pense qu'à reprendre des comportements (économiques, politiques et moraux) qui furent les causes même de la pandémie, de l'apparition du corona dans sa dimension de justicier ?

Si trouver son plaisir par tous les moyens reste globalement plus important que de se poser la question de Dieu, que va-t-il encore arriver ?...

Si la question de ce qu'est l'existence (seulement prêtée pour un peu de temps qu'interrompt un jour ou une nuit la mort physique**) ne se pose toujours pas à des consciences trop occupées ou tendues vers d'autres objectifs, que va-t-il advenir, dans les semaines, mois et années qui arrivent ?

ZOMBIES OU ÉVEILLÉS ? ANESTHÉSIÉS OU LUCIDES ?

Faut-il que nous soyons déjà bien handicapés côté perception et entendement, pour ne plus voir qu'il y a un Dieu qui juge parfois ? En commençant par juger l'état et les frasques incrédules de nos coeurs.

Un Dieu dont les éléments de tout ce qu'on voit - de nos yeux, sous nos microscopes électroniques, au bout de nos téléscopes géants et encore dans la dimension des particules élémentaires - sont des créations fabuleuses (si intelligemment conçues et génialement manifestées) ?!

Faut-il que l'on soit bien peu soucieux de notre dévenir, proche ou plus lointain, pour vivre comme si nous étions éternels, alors que nous avons sur internet de plus en plus de témoignages authentiques de personnes mortes cliniquement ou en état comateux dont l'âme séparée du corps a été emportée dans des lieux/sphères/espaces typiquement psychiques et spirituels, soit paradisiaques (que domine l'amour divin), soit infernaux (que dominent feu et chaleur des plus accablantes). Tapez EMI ou NDE pour être dirigé vers ces témoignages...

ALORS LE CONFINEMENT ? QUEL CONFINEMENT ?

Le problème est que l'on ne parle que de vaccin comme solution ! On veut se sauver par soi-même ! On est assez grand pour ne pas metre Dieu dans une histoire aussi sérieuse et matérielle ! On est en passe de devenir des vrais dieux, avec les découvertes et applications en nanotechnologies notamment, donc basta avec un Dieu qu'on ne voit pas !

Ce n'est pas qu'un vaccin ne puisse pas faire partie de la solution - n'oublions pas que c'est Louis Pasteur, un chrétien authentique (biblique), qui a été le premier inspiré pour découvrir la principe de la vaccination !

Mais si Dieu n'est pas officiellement associé à nos tentatives de solutions, on risque de n'aller que de Charybde en Scylla, d'un covid19 à un Delta, d'un mal à un autre pire. (le variant Delta n'est(il pas déjà une aggravation dans la contagiosité du problème ?).

Dans une logique purement matérialiste, on n'est pas prêt/près d'en sortir, et à supposer même qu'on gagne sur quelques variants, on ne sortira pas vainqueurs longtemps du bras de fer ici engagé entre nous, les forces du mal à l’œuvre, et Dieu qui se doit d'être juste, tant qu'on ne bascule pas dans la justice de sa grâce...

Tout cela érit pour sensibiliser qui va se trouver à lire ici - non pas par hasard, mais parce que Dieu veut le/la sortir d'une grave inconscience du Réel.

Une invitation, Psaume 46, à lire ou à écouter, pour s'approcher de Dieu.

 

Bien cordialement,

 

___________________
* Ces repères les plus dynamiques n'étaient pas religieux - ou pas que religieux -, mais plus près des écritures néo-testamentaires (du Nouveau Testament) que des traditions déviées de la religion. C'est-à-dire de vies réellement spirituelles, spiritualisées, régénérées par l'Esprit Divin, plus que seulement psychiquement empreinte de croyance.

** Article annexe sur Les 5 types qui existent de mort

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2021 1 05 /07 /juillet /2021 18:00

Le temps que cette existence (temporaire) nous donne, a la valeur qu'on lui donne nous-mêmes, selon par quoi nous remplissons nos heures.

Les rebonds des covids sont encore là pour nous interpeler, nous amener à de la profondeur en entravant nos fêtes, nos carnavals, pour nous mettre à portée du temps qui passe sans interruption mais qu'on peut suspendre, pour nous, pour la réflexion, sur le sens de tout ça.

 

Ici > un texte - 4 JUILLET - (qui se lit en 1 mn) écrit en direct du coeur de ce qui fait notre actualité.

Partager cet article
Repost0
22 juin 2021 2 22 /06 /juin /2021 09:23

Aucune description de photo disponible.

Voilà une image simple et parlante de notre existence : pour en sortir vainqueur, nous devons franchir la barre placée tout là-haut !

* Cela montre que c'est humainement impossible.
Qu'il y faut bien plus que des forces musculaires, c'est-à-dire de nos capacités psychiques (de connaissance technique, d'intelligence, de volonté, de mental...), et pas que !...

* Comme ce perchiste, nous avons besoin d'une perche.
C'est comme pour franchir un mur trop haut, il ne faut pas avoir rien qu'une échelle trop courte !

* Et pourquoi la barre est-elle si haute ? Par qui a-t-elle été posée ?
Ce qui nous montre que la barre est si haute, c'est deux choses :
   - d'une part tous nos échecs, toutes nos tentatives pour vivre en paix et heureux plus ou moins lamentablement ratées. Et le découragement où l'on n'a parfois même plus envie de vivre : le burnout, la dépression, voire des pensées de suicide :

   - Et ce dernier point (la pensée de se suicider), nous met dirrectemement en rapport avec la seconde réalité qui nous montre que la barre est vraiment trop haute : c'est la mort !
Car franchir la barre avec succès, signifie en fait réussir à vivre toujours, dans la joie de la victoire, cette joie dont on sait bien qu'elle existe quand on gagne, quand on marque un but, quand on bat un record, quand on fait une prestige qui enthousiasme les spectateurs.

* Qui donc a-t-il posé la barre de notre existence qui haute ?
C'est Dieu bien sûr ! Sa volonté a toujours été que nous vivions éternellement ! Il nous faut bien le savoir quand même !
Dieu nous aime et si nous sommes si petits et insuffisants par rapport à son projet d'éternité pour nous, ce n'est pas de sa faute, mais de la nôtre, par le mauvais usage que nous pouvons faire de notre liberté.

Ainsi nous sommes devenus mortels, incapables de conserver indéfiniment notre existence, en nous séparant de Dieu, en sortant des lois et des instructions qu'il a posées pour cadre à un bien-être et bonheur qui pourraient durer tioujours. Et donc, comme quand on se met gravement hors-la-loi (comme un terroriste pris en train de tuer), on est abattu soi-même.
Nous sommes tous, naturellement, dans cette position d'abattus, de vivants-morts, comme des fleurs coupées qui autrement pourraient se renouveler sans fin année après année.

* Et donc comment cependant pouvoir passer la barre des difficultés dominantes et de la mort ?
En trouvant une perche (ou une échelle assez haute pour un mur) et en prenant notre élan avec la tenant fermement pour en recevoir toute la force de propulsion.
Ainsi pour pouvoir être propulsé dans la vie éternelle - une éternisation concrète de l'essentiel de notre existence (ce qu'est notre âme, notre moi donc), Dieu en tant que Père nous a donné Jésus. C'est lui le médiateur, l'intermédiaire qui, tel la perche, nous permet de trouver et connaître la plus extraordinaire de toutes les victoires de la terre : celle de pouvoir continuer à vivre éternellement, sans plus de larmes ni de mort, dans la présence de Dieu et habité du Bien le meilleur, rendu permanent : l'amour.

* Par quelle force se propulser soi-même, à l'aide de la perche toujours suffisante qu'est Jésus ?
Par la foi.
La foi, c'est-à-dire croire avant de voir des effets qui résultent de ce qu'on croit, est la force dynamique (le moteur universel) qui permet toutes les conquêtes :
   - foi du scientifique qui cherche à percer un mystère, à trouver un remède, à développer une invention ;
   - foi de quelqu'un qui monte en avio, se lance pour créer une entreprise ou encore pour fonder une famille...

 Et donc, il n'est pas plus difficile de placer ce ressort de la foi en Dieu, en la capacité de Jésus de sauver notre âme de la mort, que dans un projet qu'on forme nous-même ou dans la parole d'un homme (politique, philosophe, idéologue ou religieux).
Avec Dieu, on est même plus sûr de ne pas être trompé, de recevoir des effets positifs de cette démarche de confiance qu'est une vraie foi.
Pas besoin d'être religieux ou de le devenir ; c'est une question de lumière et de relation entre nous et lui.

* Alors, allez-vous prendre votre élan et faire le saut de la foi qui propulse notre âme jusque dans le Ciel divin ?
Comme le sportif prend ses marques pour se trouver en bonne position pour s'élever, pour assurer sa prestation, nous devons compter avec le chemin à parcourir jusqu'à arriver au pied de la barre et faire le saut qui peut tout changer.

Jésus a déjà dit : "Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Personne ne peut venir au Père céleste qu'en passant par moi" C'est une parole permanente, que nous sommes invités à croire pour prendre notre élan d'appelé à devenir éternel.

* En introduisant Jésus dans notre visée spirituelle la plus haute - la pérennité éternelle de notre âme personnelle), que devient la barre ?
En fait, Jésus est déjà mort à notre place. En ce sens, la barre s'est mise un jour à ressembler à une croix, sur laquelle Jésus a été crucifié pour affronter et vaincre la mort pour nous.
Sur la croix, "Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n'imputant point aux hommes leurs offenses...
Celui qui n'a point connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu.
"
"
Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous. 9 Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. 10 Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n'est point en nous."
Voilà bien de quoi nous avons besoin de nous alléger pour sauter haut, pour sauver notre âme d'une vie après la mort qui sera un calvaire.

* Regardez bien cette photo - pas truqyée du tout ! N'est-elle pas aussi une image excellente de ce qu'est LA FOI !? En fait un principe universel qui précède tous les autres, et peut s'appliquer à tout, dont bien sûr la recherche de vérités au sujet de Dieu !...

 

Pour vous aider à vous élancer dans votre premier saut - ou dans une tantative nouvelle -, cliquez sur le lien du guide de prière.

Devenez un vainqueur ! C'est possible pour tous, pour vous aussi, car Jésus a fait l'essentiel de notre établissement en bons termes avec Dieu et l'éternité. Il nous reste ç le croire, à chacun.
Soyez aidé-e dans cette démarche.

 

Partager cet article
Repost0
6 juin 2021 7 06 /06 /juin /2021 15:31

Les EMI ou NDE ne se rapportent pas à l'univers céleste matériel, mais se produisent dans des cieux d'une autre nature, car entièrement de l'ordre psychique et spirituel.

suite de l'article commencé ici <, en complément du chapitre 5 sur "LA ET LES PETITES MORTS"

Dans la mesure où ce type d'expériences de mort imminente - ou plus justement de mort dépassée ou de vie post mortem - a été catégorisé dans l'article précédent; avec le sommeil, comme une "petite mort", il convient ici d'approfondir ce qui concerne, si ce n'est le contenu des expériences (dont chacun peut prendre largement connaissance sur le net), en tous cas ce qui en est dit après le retour d'expérience.

NE PAS AMALGAMER L’EXPÉRIENCE ET LA CONCLUSION QU'ON PEUT EN TIRER

Suite à l'audition ou à l'audio-vision de vidéos sur une ou des EMI ou NDE, on doit toujours distinguer deux choses :

1 - le rapport objectif  des faits : globalement il est significatif de deux "lieux" (sphères, espaces typiquement psychique et spirituel), qui correspondent parfaitement à ce qui est connu depuis l'antiquité et qu'on appelle communément - sans suffisamment de précisions - le paradis et l'ender ;

- L'interprétation subjective de l'expérience qui se fait essentiellement à partir de la connaissance que les personnes ont acquis avant cet événement. Ce qui est toujours une connaissance partielle, avec ses préjugés.
   > C'est le cas où l'opinion préalable est complétement inexistante sur le sujet (cas de personnes jusque-là athée par exemple).
   > La connaissance antérieure peut aussi comprendre une vue spiritualiste erronée, l'expérience étant alors donnée pour redresser la vue non conforme au Réel.
   > l'expérience peut aussi venir conforter une croyance à peu près exacte, la confirmant, complétant, scellant (comme Dieu le fait d'une manière ou d'une autre) dans sa vérité.

D'UNE EXPÉRIENCE AVÉRÉE A SA TRANSMISSION... ALÉATOIRE

De cet état de fait des acquis subjectifs de chacun, justes ou erronés rn tout ou partie, des expérimenteurs, on se trouve rapidement face à deux risques de dommage, pouvant suivre un retour de EMI :

     - Du fait que des extrapolations, des déviations dans la conclusion tirée de ce vécu d'un autre ordre, peuvent déformer le rapport qui en est fait, dans sa conclusion notamment ;

Cela vient du fait que les personnes revenues d'une EMI ne cherchent le plus souvent pas ce qu'on peut savoir par ailleurs (et depuis longtemps) sur la question, et notamment les "vérités", précises, significatives, réellement instructives sur le sujet. On en parle sans savoir assez ce qui est pertinent à dire au delà de l'expérience qui a été a) toute personnelle, et b) unique.
Cela permet bien évidemment d'en témoigner - c'est une des raisons du retour -, mais cela être nourri par une quête de sens de l'expérience, et de l'après mort en général.

     - En second, l'expérimenteur qui revient d'une EMI déduit très souvent de manière totalement naturelle (à notre constitution psychique abîmée) mais non pertinente, que ce qu'il a vécu est ce qui attend tout le monde après la mort.
Ce qui est une extrapolation trompeuse, des plus dangereuses.
        - Ceux qui reviennent qu'un tel "voyage" dans des zones infernales, ont moins tendance à dire cela - ce qui se comprend parfaitement, leur souci devant surtout être personnel, de savoir comment remédier à ce qui leur est ainsi montré.

De là déjà, on peut réfléchir que l'expérience n'est pas un jugement arrêté, ce qui va arriver de manière absolue au moment de la mort plus définitive.
C'est un vrai jugement qui est tombé, mais aussi seulement une image de où nous conduit la trajectoire de vie qu'on s'est mise à suivre depuis un certain temps. C'est là un avertissement solennel de la part du Divin.

        - D'autres sont portés, en tant qu'âmes conscientes, libérées des contraintes charnelles, dans quelque espace paradisiaque régi par le Divin, selon qu'"Il y a de très nombreuses demeures dans la maison du Père (ou Royaume de Dieu)", enseigne Jésus - évangile de Jean ch. 14.1.

Pour ceux-là, généralement, la conclusion est que là où ils ont été, est une réalité merveilleuse, qui baigne dans un amour inouï, où ils retourneront au moment de quitter plus définitivement la terre, et où tout le monde ira, comme de plein droit.
Ce qui est pour l'essentiel en contradiction avec la pensée et les vérités de l’Évangile - Et on sait (ou on devrait savoir) que même une demi-vérité peut avoir des effets aussi néfastes qu'un mensonge évident.

ATTENTION AUX CONCLUSIONS HÂTIVES INFONDÉES, ET DANGEREUSES

Car "le salut" des âmes, qui est notre réconciliation et entrée éternelle en Dieu, n'est pas un automatisme pour tous.
Sinon, ce serait
a) une négation de l'essentiel qu'est un libre-arbitre ou liberté réelle de choix ! Si nous n'avons pas eu le choix de notre naissance, Dieu a fait les choses de manière à ce qu'on ait un choix essentiel, celui de choisir si nous voulons de ma possibilité de vivre éternellement avec lui, dans son giron, dans son univers, ou pas.
Dieu ne s'imposera jamais à personne de manière éternelle et sans retour.

b) une négation de la foi personnelle comme moyen de ce salut ou rédemption ou ré-harmonisation avec Dieu. Une telle vue détruit le fondement de l'alliance proposée par Dieu par la médiation de Jésus qui, sauf preuve du contraire, est la seule qui permet le pardon de nos fautes sans bafouer la justice divine.


Penser ainsi - On ira tous au Paradis ! - est une aberration de vue grave de la part de quelqu'un qui a vécu une EMI. Car on oublie alors qu'avant de vivre cette expérience dans sa forme qui nous révèle un Dieu d'amour, on a été victime d'un jugement sévère à très sévère, qui a été une expression de la justice de Dieu. Car celle-ci doit s'exercer en sanction de comportements récurrents mauvais qu'on n'a changés même après des alertes ou avertissement (voir mon propre accident en page Accueil).

L'AMOUR DE DIEU NE PEUT ÊTRE INCONDITIONNEL !

Ainsi, il est aberrant de séparer l'amour de Dieu de sa justice !**** C'estde la sorte une erreur grave de parler sans discernement de "l'amour inconditionnel de Dieu".
C'est confondre - et semer la confusion - par un amalgame trompeur de deux vérités :

   - la 1ère est qu'effectivement, en lui-même, Dieu est amour. C'est son essence, sa nature, et cela s'expérimente dans sa sphère céleste où règne en maître souverain son amour.
On peut aussi expérimenter certaines degrés de cet amour en étant dans ce corps mortel, quand il décide de nous visiter (occasionnellement, ce que je connais par expériences).

C'est là l'amour qu'est Dieu, sans condition bien sûr vis-à-vis de lui-même, et de tout ce qui vit (des myriades d'anges) près ou loin de lui, en respect et en fidélité dans les ordres et organisations ouvertes qui fondent tout ce qui est divin.

Mais un ange vient-il à sortir des lois-cadres des créations, et d'un coup il sort de l'amour de Dieu, du bien, de la lumière, du beau, sombrant dans tout ce qui n'est pas Dieu.
C'est un jugement sur un mauvais usage de la liberté, usage présomptueux, orgueilleux, motivé par une faute de subjectivité qui veut élever au-dessus de règles infra-structurantes inviolables sans conséquences... ce qui devrait nous amener à mieux réflméchir quand on provoque ou adhère à des réformes législatives qui touchent aux bases des créations de Dieu...

En amont de l'humaine humaine, la Bible nous dit que cela est arrivé, chez les anges et dans notre humanité, ce qui est la cause première de la condition humaine telle que nous la vivons, la subissons, en souffrons...

Ainsi, nous sommes dans la preuve que la vie des créations de Dieu est parfaitement libre,mais d'une  liberté qui peut se perdre par une sortie intempestive des conditions générales de vie (On parle souvent de nos jours de ce genre de liberté liberticide). ;

- La seconde chose, est que sur la terre, nous vivons tous dans la sortie dramatique, la séparation effective d'avec Dieu, d'avec le bien qu'est sa présence, et son amour donc. D'où le mot exister, de la même racine qu'exil, exit en anglais.

Si l'amour de Dieu était inconditionnel sur la terre, pourquoi en serions-nous séparés ? Pourquoi ne le ressentirions-nous que lorsque qu'un jugement sévère nous atteint - c'est-à-dire comme une grâce exceptionnelle, comme une compensation qui vient nous permettre de sortir du schéma de compréhension (du conditionnement psychologique) qui dit seulement deux choses (fausses)  :

     - Soit il y a pas de Dieu, tout est hasard, absurde, sans causalité (hérésie de l'incrédulité, agnostique ou athée) ;

     - Soit Dieu existe mais ce n'est qu'un père fouettard, qui semble bien se plaire à nous faire mal, à nous blesser ou tuer même. Ce qui est une confusion grave entre les personnes du Dieu véritable, "le bon Dieu", et celle du Méchant, le faux dieu de notre monde, cet ange sorti de son rang et s'ayant acquis par la ruse un droit souverain sur le genre humain). Lire le récit du chap. 3 du livre de la Genèse qui explique mieux que tout la terrible origine qui fait toute l’ambiguïté de la condition de notre humanité.

     - Et donc, il nous reste à voir selon une troisième voie, médiane, qui dit que Dieu est amour et justice et sainteté, et que la seule conciliation possible de sa justice - qui doit sanctionner les fautes, sans quoi ce n'est plus de la justice - et son amour (qu'il veut que nous connaissions et dont il veut nous remplir) a dû passer par la crucifixion de Jésus - seul moyen - CONDITION absolument nécessaire ! - par laquelle nous puissions recevoir le pardon de nos fautes qui nous rend pur, saint, comme Dieu est saint.

LA VOIE ET VOIX DE L’ÉVANGILE

Pour la connaître, l'entendre, il faut lire ou écouter les pages formant Le Nouveau Testament (2e partie de la Bible) > lien ici où l'on peut lire ou écouter sur le net.

Que le Dieu véritable vous rencontre dans cette approche des vérités essentielles.

____________
**** L'amour de Dieu sans sa justice est une séduction trompeuse, tout comme considérer la justice de Dieu sans son amour, est un légalisme meurtrier.

Si quelqu'un veut prier pour se remettre à Dieu, ici > une aide

Ici > un film qui parcourt tout l’Évangile

Partager cet article
Repost0
15 mars 2021 1 15 /03 /mars /2021 22:09

Photo de la couverture : Une coccinelle bleue !?
... pour parler du côté surnaturel dont tout ce livre est imprégné. En rapport avec la connaissance de soi, l'actualité, science et foi - fort compatibles -, et comment trouver des solutions à nos problématiques en connaissant Dieu, le vrai, comme dit Blaise Pascal "pas le Dieu des philosophes", ni même celui des religions formées en système qui occulte le Divin plus qu'il
ne permet de l'approcher.

 

Le texte poétique 2 des plus de 50 qui forment (avec un résumé de mon histoire extraordinaire )le corps du livre.

2 – SUBJECTIVITÉS

La subjectivité est élément second du Réel.
Elle nous donne des vues, justes ou fausses,
de ce qui est.


Les lettres, les mots, les sons sont asservis
A qui les emploie à qui les écrit et à qui les lit
Tant pour ne rien dire que pour dire, pour unir que pour trahir,
A qui les conjugue à son être épithète au présent ou à venir.

Ils trouvent ou perdent leur force en des arrangements
Beaux, subtils, vieillissant mal ou nous revigorant,
Poétique par quelle muse qui séduit, qui amuse ou musèle,
Frêle ou terrible comme une femme sans ailes,

Jusqu'à hameçonner de force ou d'illusion
Prosélytes, idolâtres, vies en creux ou en rond,
Rejoignant dans nos vides ou troubles entre-deux
Trop d’échos ou aucun, ou les deux
.

Les langues de bois nous poussent vers les frontières
Qui carapaçonnent sous des fioritures fières
Des tonsures et autres tortures lierres.

Alors parfois, des mots de vie trouvent en derniers
Dans tels bas-fonds des paumés derrière des haies
Des perdus des foutus égarés, des relégués des riches désargentés,
Des absurdes aliénés des Nietzsche religieux ou athées,

Entr'ouvant le Ciel par la force toujours vive jamais surannée
De la vérité.

Vérité, vérités !
Toujours étroites, « sectaires » (le mot ne fait pas peur)
Comme une ligne fait un vers,
Comme des lois font l'univers
Comme on compte trois moins un font deux

Ou encore trois fois un font un... Comme il en est de Dieu.

Sectaires les voies mathématiques,
Sectaires combinaisons chimiques,
Sectaires les règles dans les affaires,
Sectaire un travail, sa valeur, ses horaires,
Sectaires les poids justes et la balance,
Sectaires les hiérarchies et les équivalences,
Sectaires les talents les prédispositons les dons,

Sectaire la mort qui signe la fin du pardon
L'entérinant pour toujours ou le fermant.

Sectaire l'objectivité de ce qui est,
Qui doit prévaloir sur nos subjectivités,
Sectaires beaucoup de choses – bonnes,
Comme le bonheur quand on donne,
Et rien d'étonnant que soit détonante,

Sectaire aussi la voie de Dieu.

 

« Entrez par la porte étroite.
Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent
à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là.
Mais étroite est la porte, resserré le chemin, qui mènent
à la vie, et il y en a peu qui les trouvent. »

Évangile selon Matthieu, ch. 7, vers. 13,14


Partager cet article
Repost0
5 mars 2021 5 05 /03 /mars /2021 21:15

Voulez-vous écouter des Psaumes ?
En cliquant > ici <. Vous avez le choix entre deux voix...

Soyez-béni-e, et priez, aidé par le guide > ici < si vous en ressentez le besoin.
Dieu existe ; il est vivant, et attend que nous venions à lui pour trouver un refuge contre les épreuves... et la vie éternelle.

"Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. 
Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. 
Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu."

Évangile selon Jean, chap. 3, vers. 16,18

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2020 6 05 /12 /décembre /2020 13:44

 

Quel oiseau de mauvais augure est venu sur nous en 2020 ?
Mais il n'y a rien de fatal...

En janvier j'ai présenté mes vœux pour 2020 comme suit... sentant bien que le mal ne pouvait qu'empirer :

"Je vous souhaite bien sûr une bonne année,
Bonne santé, bonheur, amour vrai, prospérité...
Bien conscient que le mal sévit et n'a pas fini
De nous atteindre, de nous rendre le pays gris,
De toucher à nos organes à la morale à la nature
De nous faire oublier qu'on n'est que des créatures...
Et qu'il dépendra de nous, de vous plus que de moi,
De vos valeurs, de vos priorités, de vos choix,
- De votre foi ! -,
Que l'année soit bonne ou imbuvable
Empreinte du Ciel ou épouvantable.

Donnez-vous
Une Bonne Année !"

ET DONC, BILAN A CE JOUR ?
Comment s'est passée votre année ? Épargné-e de la covid ou touché-e ?
Enrichi-e par des réflexions sur l'air du temps
Plus mauvais, plus pollué qu'il y a un an
Ou plus appauvri-e, avec moins d'argent, de vie ?

Pour ma part le Dieu qui est devenu mon Dieu m'a averti dès que j'ai su que la covid avait atteint la France : "Ne crains pas, n'en aies pas peur."
Ce qui a été un combat parfois pendant quelques semaines avant que je me repose sur cette parole céleste reçue en Esprit : la foi est toujours un combat, comme l'écrivit l'apôtre Paul à un jeune croyant :
"Combats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle. C’est à elle que tu as été appelé et c’est pour elle que tu as fait une belle profession de foi en présence d'un grand nombre de témoins.13 Devant Dieu qui donne vie à toute chose et devant Jésus-Christ qui a rendu témoignage par sa belle déclaration face à Ponce Pilate, je te commande14 de garder le commandement reçu (d'aimer Dieu, les autres et la vérité) en vivant sans tache et sans reproche jusqu'à l'apparition de notre Seigneur Jésus-Christ. (Car il est annoncé que Jésus doit aussi revenir, pour nous sortir des embarras croissants et bientôt insurmontables).
15 Cette apparition, le bienheureux et seul souverain, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs, la révélera au moment voulu.16 Il est le seul à posséder l'immortalité, lui qui habite une lumière inaccessible et qu’aucun homme n'a vu ni ne peut voir. A lui soient l'honneur et la puissance éternelle." 1ère lettre à Timothée, ch. 6, vers. 12...

Il nous faut parfois  - ou souvent - des épreuves, des coups d'arrêt, des ruptures dans notre existence courante, qui nous arrêtent car on ne nous à jamais dit (ou nous oublions en marche) que nous (ne) sommes (que) des créations de Dieu. Des créatures par cette vie qu'on a reçue gratuitement, mais seulement en tant que prêt, et non en toute propriété.

Voilà encore, avec le retour de Noël qui doit - qui devrait - nous parler en priorité de Jésus, et avec les restrictions de mouvements causées par le mal qui rôde, une occasion de devenir un être responsable devant Dieu. Une personne qu'il pourra couvrir de sa grâce, qui sauvera son âme des adversités les plus immédiates et des tourments qui précèdent une fin dernière de soi (la perte de notre conscience personnelle).

QUE VAUT UNE MOITIÉ DE BILLET ?...

Ainsi, on peut comprendre que notre vie présente n'est en somme qu'une moitié de billet (que ce soit de 5, 10, 20, 50, 100 ou 500 euros) !
Que vaut une moitié de billet ? 
La moitié de la valeur inscrite ? Faites l'expérience avec un commerçant !
Une moitié de billet ne permet rien d'acheter !
Il faut donc ajouter - impérativement - à cette existence provisoire - et avant qu'elle finisse -, la moitié qui manque. La seconde moitié que Dieu tient en réserve et peut délivrer à quiconque voudrait bien pouvoir vivre éternellement. A quiconque veut entrer définitivement dans son projet glorieux.

Vivre éternellement ne signifie pas continuer à vivre les galères de la présente création, en pauvre, souffrant, jamais vraiment vainqueur ou heureux, insécurisé, etc...
La vie éternelle que Dieu nous offre est une vie qui commence à s'expérimenter ici-bas et qui se poursuivra sans fin dans une prochaine création physique qu'on appelle Paradis ou Royaume de Dieu.

...ET DONC L'AUTRE MOITIÉ ?...

Ce qui manque à notre existence à tous pour en faire une vie personnelle comme Dieu l'a conçue, bienheureuse et éternelle, est entre ses mains à lui, mais il dépend aussi de nous - de vous si cela n'est pas encore fait - qu'on reçoive ou pas cette part.

Pour cela, rien de compliqué ! Une procédure accessible pour le plus grand nombre.
Il faut d'abord entendre, savoir ce que Dieu veut que nous sachions : "Car la foi vient de ce qu'on entend et ce qu'on entend vient des paroles envoyées par Dieu." Lettre aux Romains ch. 10, vers. 17

Savoir quoi ?
Que nous vivons ici naturellement séparés de Dieu : "Car tous ont péché (fait du mal) et sont privés de la glorieuse présence de Dieu."

Pour sortir de cette séparation qui nous laisse soumis au temps qui passe et nous use et à la mort, Dieu a fait le nécessaire :
"
Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies.7 A peine mourrait-on pour un juste ; quelqu'un peut-être mourrait-il pour un homme de bien.8 Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous."

Voilà la nouvelle à la fois terrible et bonne qui est une part essentielle, primordiale - pour le coup CRUCIALE (mot de même racine que croix) - qui manque à la partie du billet qu'est notre existence terrestre : "Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n'imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation....21 Celui qui n'a point connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu."
C'est l'explication de la crucifixion et de la mort unique de Jésus, le Christ (Messie) de Dieu.

QUE RESTE-T-IL A FAIRE ?

"Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé (toi et ta famille)".

"Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.17 Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.18 Celui qui croit en lui n'est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.19 Et ce jugement c'est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises.20 Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées ;21 mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses œuvres soient manifestées, parce qu'elles sont faites selon Dieu."

Ainsi "Le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur."

Vous avez compris : Notre part - la plus importante que nous puissions prendre dans ce monde en faveur de notre propre vie -, c'est LA FOI !
"
Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu.9 Ce n'est point par nos œuvres, afin que personne ne se glorifie."

Et comment entrer dans la vertu déculpabilisante, libératrice et régénératrice du sacrifice de Jésus-Christ ?
"
Si nous confessons nos péchés (avouons à Dieu ce qu'il sait déjà de nos fautes), il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.10 Si nous disons que nous n'avons point de péché, nous le faisons menteur, et sa parole n'est point en nous."
"Changez de vie, regrettez amèrement le mal que vous avez fait
, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint Esprit (c'est lui la vie éternelle qui se donne à nous).39 Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.40 Et, par plusieurs autres paroles, il les conjurait et les exhortait, disant : Sauvez-vous de cette génération perverse."

VOUS SAVEZ TOUT !

Si cela n'a jamais été fait (vraiment), à vous de regarder honnêtement en vous-même et dans ces paroles pour discernez en quoi cela vous concerne et ce que vous devez faire maintenant pour connaître à votre tour la plénitude de vie que le Créateur tient en réserve pour ceux qui aime la vérité au point de participer ainsi à leur rédemption éternelle.

QUE SERA 2021 ?
Comme 2020, cela dépendra aussi beaucoup de vous, de chacun de nous. Mais si vous laissez le Dieu Concepteur et Jésus le Sauveur prendre place dans votre barque, même si des rivières de difficultés veulent vous submerger, ce sera différent. Très différent.

Ici un guide pour vous aider à venir à Dieu, à prier, à lui parler, si vous êtes maintenant dans cette disposition.

Note : POURQUOI DIEU A-T-IL FAIT LES CHOSES AINSI EN DEUX TEMPS ET DEUX CRÉATIONS ?
Parce qu'il nous a créés libres et que l'amour ne s'impose pas.
Notre première naissance en vue de cette existence temporaire n'a dépendu en rien de nous
. On peut même dire qu'on ne l'aurait pas voulu, qu'on ne l'aime pas, qu'il y a des injustices, etc... C'est pourquoi elle n'est que temporaire.

Mais elle est surtout aussi le moyen de rebondir par nous-même comme il est dit précédemment. De rebondir librement, dans un choix personnel responsable, en connaissance de cause. Savoir continuer cette expérience d'être vivant en conscience dans la présence de Dieu.

Le Créateur ne pouvait pas plus nous donner une vie éternelle avec lui (bénie, dans son amour et des bienfaits infinis) que celle-ci. Ç'aurait été aussi nous l'imposer, et éternellement. Or l'amour - ni même d'autres bonnes choses - ne peut pas s'imposer. Il doit être librement consenti. Et donc c'est maintenant, ici, que nous pouvons, que vous pouvez, vouloir croire que Dieu est bon, qu'il est amour, mais aussi sainteté et justice - d'où le besoin de lui confesser nos fautes pour qu'il nous en purifie. Et à partir de cette foi, lui demander la grâce de vous donner son Esprit-Saint pour que s'unissant à votre âme, faisant avec vous une alliance semblable à un mariage (ici on en vit les fiançailles), vous receviez de vivre éternellement.

Guide pour venir à Dieu

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche