Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2020 5 10 /04 /avril /2020 19:36

 

LES 5 ÉVÉNEMENTS PLANÉTAIRES (PANDÉMIQUES) LES PLUS DÉTERMI-
NANTS DE TOUTE NOTRE HISTOIRE HUMAINE

Manifestement, la pandémie* du covid-19 en fait partie.

La Bible nous rapporte, avec la plus juste approche de la connaissance de Dieu, 4 événements majeurs, planétaires, dont le Créateur des cieux et de la terre est l'origine.

LE DÉLUGE (récit biblique ici)

Il nous est dit qu'alors les anges déchus pouvaient encore se matérialiser, et avec cette possibilité ils faisaient l'amour aux filles des hommes.
De ces unions dénaturées naquirent des géants et surtout une confusion terrible faites de toutes sortes de violences insupportables.
Insupportables pour Dieu - qui voit et entend toujours les plaintes et les cris des persécutés. C'est ainsi que leurs méfais et persistance dans le mal fut jugés quand Dieu vit Noé qui se gardait de forniquer et d'entrer dans ces conflits incessants.

Par lui et sa famille(sa femme et ses trois fils et leurs épouses), et avec un très grand bateau qu'il lui fit construire (l'arche de Noé), Dieu sauva la race humaine.
Ce fut la première intervention à l'effet planétaire que Dieu opéra.
Là il jugea les pécheurs (tous ceux des hommes qui commettent le mal, injustices et perversités); il jugea les anges déchus devenus de véritables démons (leur faisant perdre semble-t-il à partir de ce moment le pouvoir de s'exprimer avec un corps charnel).
Dieu mit ainsi un grand coup d'arrêt au mal... et nous permettre d'être là aujourd'hui.

LA TOUR DE BABEL

Dans la suite le genre humain se multiplia à nouveau et tout ce monde restait naturellement accroché les uns aux autres (alors que Dieu avait donné l'ordre de "remplir la terre"),
Se déplaçant ensemble, il s'arrêtèrent pour se bâtir une ville, et une tour, la tour de Babel.

Conscients de leur vulnérabilité face aus démons matérialisables qu'ils ne voyaient plus mais dont le souvenir s'était perpétué parmi eux.
Leur idée était de pouvoir rester unis, sous un même nom, pour résister au mal, et notamment aussi par cette tour de monter au plus près de Dieu pour qu'il les voit et les garde.

Mais ils ne savaient pas qu'entre Dieu et eux, qu'entre le véritable ciel divin et la terre avec notre ciel atmosphérique, se trouve un ciel intermédiaire, qui est la sphère céleste des anges déchus devenus des démons, des entités spirituelles maléfiques formant un royaume de ténèbres (avec Satan, aussi appelé le diable, à son origine et sa tête.

Dieu qui veillait là encore vit vers quel danger, qu'ils ne soupçonnaient pas, les hommes se dirigeaient.
Il s’immisça alors dans leur faculté mentale pour mettre la confusion dans leur langage au point qu'ils s'en irritèrent, se disputèrent et se divisèrent, commençant à remplir la face de la terre.

Mais il y avait toujours le risque d'un retour vers une unité physique comme moyen de vaincre leurs peurs et angoisses.
Une idée dangereuse en fait, car ce n'est pas une unité des forces physiques humaines qui peut suffire à vaincre un ennemi spiituel. Il y fait la présence de Dieu même, scellée par une réconciliation et paix faite avec lui.

LE PARTAGE DE LA TERRE EN CONTINENTS

Dieu désiraient laisser les hommes, le genre humain, faible, pour que ce soit en se tournant par eux-mêmes vers lui qu'ils reçoivent le secours suffisant, puissant, nécessaire, pour échapper aux vilaines et possiblement terribles entités célestes qui n'aspiraient qu'à revenir sur terre pour dominer et se jouer des humains.

Alors il provoqua un troisème événement aux conséquences pandémiques (qui s'impose à toute la terre habitée).
On sait par les premiers versets de la bible que l'organisation initiale de la terre en faisait un seul continent - comme une île immense - entouré d'un océan.

Au chapitre 10 de la Genèse nous lisons: " Il naquit à Héber deux fils : le nom de l'un était Péleg, parce que de son temps la terre fut partagée..."
C'est pourquoi on compte aujourd'hui cinq continents et des îles.
L'événement est signalé très brièvement dans la Bible(il est rapporté dans d'autres traditions très anciennes), mais on voit bien sur un planisphère qu'il s'agit d'une fracture gigantesque, qu'a pu causer (au minimum) la chute d'un astéroïde énorme là où se trouve désormais le Golfe du Mexique.

LA MORT D'UN HOMME

C'est une toujours étonnante (et 4e) intervention divine. Elle n'est pas passée plus inaperçue que les précédentes**: les effets témoignant de la cause.
Il s'agit de la venue au monde toute particulière de Jésus.
Un homme-Jésus qu'il est difficile de nier du point de vue historique. Mais il est bien bien plus, une conception et incarnation inouïes, Dieu-Parole fait homme pour devenir Dieu Sauveur et Roi de tous les rois...
Il s'agit de la révolution planétaire la plus profonde en ce qu'elle ouvre à tous homme/femme et enfant même, de pouvoir entrer comme jamais en relation vivante, spirituelle, bénie, avec le Dieu créateur infini. Selon qu'il veut et peut venir habiter notre intérieur par son Esprit saint et éternel...

ET LE COVID-19 !

Ce virus nous permet de vivre "en direct", "en live", un des plus grands événements planétaires que Dieu ait produit depuis l'apparition de l'homme sur terre.
Il est parfois des choses comme ça, dont on ne mesure la réalité que plus tard... comme fut la venue, la mort, la résurrection et la glorification de Jésus Christ des nations et Messie d'Israël.

C'est que cette pandémie est un jugement de Dieu de la même manière que le déluge, puis la confusion du langage à la Tour de Babel, puis le télescopage de la terre par un ou deux ou trois morceaux d'un astéroïde, puis la venue de Jésus - pour un jugement (à la fois définitif et potentiel) sur les forces du mal (qui sont en nous et autour de nous en la présence de Satan et autres démons qui étaient au moment de la crucifixion de Jésus sur le point de prendre, à partir du pouvoir impérialiste totalitaire romain d'alors, le contrôle de toute la terre habitée.

De fait le confinement occasionné par la propagation du covid-19 apparait seulement comme une première expression de ce qui vient de plus final et terrible sur les puissances terrestres humaines et sur les peuples. Une possibilité très rapide de mise en place d'une loi martiale concertée s'appliquant à tous, voire avec le consentement de (presque) tous... exceptés les chrétiens qui savent et croient suffisamment en quel temps nous vivons et ce que la Bible annonce de ce temps. 
Suffisamment pour s'y préparer et y échapper - par la 6e intervention la plus puissante de Dieu, ce qu'on appelle la parousie et que traitent par exemple ici le chapitre 15 de la 1ère lettre aux Corinthiens et là le chapitre 4 de la 1ère lettre aux Tjessaloniciens...

En tant que tel, ce virus n'est pas expressément prophétisé dans la Bible, où il est cependant souvent invoqué les "pestes" comme étant des jugements divins.
D'après la chronologie que développa Jésus, il y a de fortes chances qu'il y ait d'autres épidémies: "... il y aura de grands tremblements de terre, et, en divers lieux, des pestes et des famines ; il y aura des phénomènes terribles, et de grands signes dans le ciel."

UN TEMPS POUR CHANGER DE FOND EN COMBLE

Le jugement actuel qui va laisser "un peu de temps" à chacun et aux gouvernements pour changer leur paradigme - fondé sur l'attrait du pouvoir (et de son potentiel jamais atteint avant ce temps), la capitalisation éhontée de la monnaie, des moyens de productions, des biens et bientôt des persoones (par un système de contrôle monétaire déjà quasiment en place), et sur les plaisirs ouverts au plus grand nombre (pour annihiler les résistances) - "buvons, mangeons... et baisons". Version tendance de l'empire romain reconstitué... mais pas pour longtemps (est-il prophétisé).

C'est donc maintenant qu'on est vivement exhortés, par Celui qui juge tout en son temps et en rapport de nos positionnements personnels vis-à-vis du mal (violences et plaisirs qu'il abhorre) et vis-à-vis du 4e événement qu'on a vu un peu plus haut.

DES PAROLES DE VIE... OU DE MORT, SELON COMMENT ON LES REÇOIT

"Grâces soient rendues à Dieu, qui nous fait toujours triompher en Christ, et qui répand par nous en tout lieu l'odeur de sa connaissance ! 15 Nous sommes, en effet, pour Dieu la bonne odeur de Christ, parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent : 16 aux uns, une odeur de mort, donnant la mort ; aux autres, une odeur de vie, donnant la vie. -Et qui est suffisant pour ces choses ? - 17 Car nous ne falsifions point la parole de Dieu, comme font plusieurs ; mais c'est avec sincérité, mais c'est de la part de Dieu, que nous parlons en Christ devant Dieu."

Voici des fragments essentiels qui disent le coeur du Pourquoi et du Pour quoi Jésus est paru et comment on peut échapper aux temps les plus terribles qui vont suivre (après une courte période euphorique comme il y a toujours après les guerres).

"Dieu, sans tenir compte des temps d'ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu'ils aient à se repentir, 31 parce qu'il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l'homme qu'il a désigné (Jésus), ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts... "

TOUS FAUTEURS DEVANT DIEU, DONC TOUS COUPABLES ET SÉPARÉS DE LUI

"Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu...
e
t ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus Christ. 25 C'est lui que Dieu a destiné, par son sang (sa mort crucifié), à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire (qui paie le prix de nos fautes), afin de montrer sa justice, parce qu'il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience, afin, dis-je, 26 de montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus."

"Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. 17 Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. 18 Celui qui croit en lui n'est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. 19 Et ce jugement c'est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. 20 Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées ; 21 mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu'elles sont faites conformément à Dieu."

"Car le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur."

"Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. 9 Ce n'est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie."

"Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé. 10 Car c'est en croyant du coeur qu'on parvient à la justice, et c'est en confessant de la bouche qu'on parvient au salut, selon ce que dit l'Écriture : 11 Quiconque croit en lui ne sera point confus."

"Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. 18 Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. 19 Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n'imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. 20 Nous faisons donc les fonctions d'ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu ! 21 Celui qui n'a point connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu."

Ici  Guide de prière pour aider à formaliser un réel désir de venir ou revenir à Dieu pour être sauvé.

__________________________________
* le mot pandémie venant du grec pan, qui signifie tout, et de dêmos, le peuple, mot formé sur le modèle d'épidémie, maladie qui touche abondamment la population d'un lieu déterminé, ou très largement des populations de diverses nations.

** Les traces du déluge sont visibles en de très nombreux endroits de la terre, avec des coquillages marins fossilisés sur des montagnes, etc...

Les vestiges de la tour de Babel ont été retrouvés (ici article du National Geographic). Ce qui atteste aussi de sa réalité passée, c'est l'architecture du Parlement européen de Strasbourg et la volonté fédéraliste d'une certain Europe de poursuivre la construction que Dieu a suspendue et se retrouver autour d'une seule langue.

La fracture de la terre en continents et îles est acceptée scientifquement, la terre unique ayant été appelée la PangéeL

Partager cet article
Repost0
17 mars 2020 2 17 /03 /mars /2020 11:30

 

 

Que sommes-nous qu'un si petit organisme puisse modifier tout le cours de la planète habitée ?...

Et s'il pouvait contribuer à couronner notre existence personnelle de sa plus grande gloire possible ?...

 

Est-ce qu'être réduit au minimum de nos mouvements, activités et relations, ne serait pas finalement être mis dans les meilleures conditions pour avoir du temps pour soi, en vue de rechercher... l'essentiel !?

QU'EST-CE QUE L'ESSENTIEL ?
Wolinski (auteur de bande dessinée, journaliste et acteur français) parlait de "ne pas mourir idiot" ! Une formule des plus profondes en réalité.

Ainsi, l'essentiel de cette existence, faite de contraintes, d'imprévisibles et d'une mort qui ne peut être niée, n'est-ce pas d'en trouver LE sens ?

Je veux parler du sens général, universel, objectif, primordial, qui transcende toutes les opinions divergentes, cultures et religions.

LE sens de notre vie, c'est en connaître sa raison d'être, la raison de ses difficultés irréductibles, des souffrances, de la fragilité de nos bonheurs et de la finalité de ce temps vécu sur terre.

LE sens qui concerne tous et donc chacun, vous comme moi, qui peut être contredit, mais qui reste dans tous les cas forcément, essentiellement, logiquement, raisonnablement le même pour tous (les êtres en capacité d'entendre ou de lire et de comprendre).

Question dont la connaissance de la réponse devrait en précéder bien d'autres (secondaires ou totalement superflues).

Voilà le bon, le bien fondamental, qui peut être tiré de ce coronavirus... comme de bien d'autres choses dont on ne voit généralement que le mauvais côté.

Et donc voilà un temps favorable, qu'on n'aurait peut-être jamais su prendre par nous-même, du temps libre imposé et en fait libéré, pour comprendre.

LE SENS DE L'EXISTENCE SE TROUVE
Il se trouve pour quiconque veut savoir "en vérité", dans la liberté de sentir soi-même, débarrassé-e de schémas et conditionnements socio-culturels et religieux.

Dans la compréhension que la vérité est une, et par là forcément étroite. Comme en physique, chimie, mathématique, ou avec une adresse internet, la seule bonne réponse en esclut quantité d'autres.
C'est en ce sens qu'il faut vouloir savoir 'en vérité" ce qui est la vérité qui donne à notre existence son sens, immédiat et perpétuel.

UNE RÉPONSE QUI ÉCHAPPE AU TEMPS ET À L'ESPACE
Notre existence ne peut prendre sens que si la barrière de la mort est bousculée.

Le sens de notre venue en ce monde (tragique, notamment par la mort) et de notre présence temporelle, nécessite que nous espérions, désirions, souhaitions et croyons, que la mort physique n'est pas une fin sans suite, n'est pas un anéantissement totale de notre personne consciente.

Ainsi, dans un univers relatif, pour rejoindre le sens de l'existant, nous pouvons et devons accéder à une connaissance qui échappe aux relativités, qui soit de l'ordre de l'Absolu.

Dans un univers fait de contradictions et de libertés comme il est, nous avons à choisir ce que nous croyons ou allons croire.
Croire en effet, pour la simple et bonne raison que personne ne peut accéder à un savoir quelconque, juste ou faux, sans d'abord croire ce qu'il entend.
C'est un principe dynamique universel d'acquisition des savoirs.

LA QUESTION DE NOTRE ÂME, EXISTANTE, MORTELLE OU IMMORTELLE... ÉTERNISABLE

Pour avoir, comme des millions d'autres, découvert un jour (en lire le compte-rendu ici) ce qui donne son sens le plus absolu à notre vécu, je peux vous dire que LE sens qu'il est possible de rejoindre dépasse nécessairement la seule partie de vie que nous avons à vivre là sur terre.

Il s'agit d'entrer dans la possibilité - qui existe, ce qu'on peut croire et savoir personnellement, intimement - d'immortaliser ou éterniser notre âme, afin de pouvoir vivre en tant que soi conscient de lui-même, éternellement.

Ce qui veut dire qu'il nous faut nous poser sur cette question à la fois existentielle (par ses conséquences toutes immédiates) et essentielle (par des conséquences infinies, sans fin).

C'est en ce sens que la pandémie covid-19 peut devenir une vraie chance pour avoir, par la réduction des mouvements, du temps pour approcher jusqu'à toucher, expérimenter la réalité de l'Absolu, du Divin donc.

à suivre, très bientôt (abonnez-vous pour en être informé).

Soyez d'ores et déjà béni-e.

Un chant qui est une prière... en cours d'exaucement ici

Si vous ressentez le besoin de prier, vous avez > ici ou > là deux trames pour y aider.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche