Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2017 6 24 /06 /juin /2017 06:03

Le concept de démocratie a vécu.

Pour l'achever, il a valu écoeurer citoyens et électeurs, et ça a bien marché !

Il en résulte que l'autoroute de la mondialisation est ouverte en France (pays leader) sans péages possibles à opposer à ses nouveaux marcheurs.

En me penchant sur les chiffres de ma circonscription (vieux bastion de la Droite basculé au Centre libéral dès les Présidentielles), j'ai retrouvé ce signe de la mort de la démocratie : La candidate En Marche - hier totalement inconnue de la plupart et de la politique - a été élue devant le nouveau représentant de Les Républicains par 7 708 voix sur 39 582 inscrits, soit élue par 5,13 % des inscrits !

Avant même ce calcul j'avais pensé à une forme de suicide de la citoyenneté, comme lorsqu'on se sent condamné par un mal irréversible, et dès lors on renonce à lutter. Ce qui vient conforter le regard d'Éric Zemmour développé notamment dans son livre Le Suicide français. Hier suicide par les instances au pouvoir, souvent contre l'avis ou la volonté du peuple ;
Aujourd'hui suicide par le peuple lui-même qui n'en peut plus de ce qui apparait jour après jour comme de la mascarade de pouvoir et de quête de profits personnels.

On le voyait un peu, on le savait plus ou moins, mais les forces d'opposition ne sont plus là. Une loi de moralisation y changera quelque chose ? Que nenni ! Les lois donnent l'opportunité aux plus malins d'en trouver les failles inévitables...
Et tout cela, parce qu'on a trop été entraînés à vivre dans le péché, dans ce qu'on ne sait même plus être du mal selon Dieu : les fornications, les fraudes, les manipulations, les mensonges, les pratiques occultes, le secours des stupéfiants et autre alcool, chacun plus ou moins dans son coin... Ainsi un peuple se donne - par abstention ça revient au même - pour chef ce qu'il mérite. Cela ne veut pas dire qu'E. Macron n'a pas de grandes capacités, mais certainement qu'il lui manque les plus fondamentales (foi authentique, amour de son pays, désir d'une remontée aux sources, discernement spirituel des temps).

De fait, tout au long du XXe siècle des leaders ou des lobbies (comme on ne disait pas alors) ont travaillé à sortir Dieu avec ses représentations religieuses - d'autant peu convaincantes qu'elles étaient et sont toujours faussées - de la pensée, de la mémoire, de la spiritualité des français - ce que n'obligeait pas la laïcité ! -.
A-t-on seulement vu dans les deux guerres mondiales les jugements successifs sur la politique française adoptée depuis la fin de XIXe et sur une chrétienté qui a perdu depuis trop longtemps sa substantielle moelle ?...

Le fait est que le peuple français est devenu apostat, s'exposant par l'abandon de la foi à toutes les dérives matérialistes, à l'invasion de toutes sortes de spiritualités dont l'Islam radical est devenu la face la plus visible pour - s'il était encore possible - que la France interpelée reviennent avec ses leaders à la foi de ses pères les plus véridiques, et bien mieux, au message évangélique non frelaté qui en est l'origine et dont la Bible nous met toujours le contenu à portée.

Ainsi l'Europe va devenir le poumon artificiel de la mondialisation telle que le livre de l'Apocalypse en parle depuis longtemps. (chapitre 13 et suivants). Pour l'heure, comme déjà dit, on est arrivé au dernier acte du chapitre 9 avec
- l'apparition de l'État islamique, apparition antitéthique d'un état à l'heure où les nations disparaissent au profit d'un supra-souverainisme planétaire, ce qui ne fait que travailler à la centralisation de la gouvernance de tout le genre humain.... (avec le dernier attentat des Champs-Élysées - par un fiché S qui avait un permis de port (et donc d'achat) d'armes - "on" en vient à demander une centralisation européenne des Renseignements...),
- et la poussée mondialisante qui opère par ailleurs.

Désormais haut perché dans l'Hémicycle, le drapeau européen symbolise la souveraineté européenne, et plus encore la réalité des esprits spirituels qui commandent cette autorité politique qui n'aspire qu'à sortir de ses propres frontières pour embrasser le monde...   

Bref l'histoire dont nous sommes sujets, spectateurs et acteurs, se déroule selon le synopsis biblique préétabli. La canicule depuis l'élection de la nouvelle chambre est elle aussi pré-figurative de ce que ça va être chaud et même très chaud dans les temps qui viennent.

Couvrez-vous, physiquement, mais surtout spirituellement, psychiquement, pour ne pas être confus-e.
"Celui qui demeure sous l'abri du Très Haut Repose à l'ombre du Tout Puissant.2 Je dis à l'Éternel : Mon refuge et ma forteresse, Mon Dieu en qui je me confie !3 Car c'est lui qui te délivre du filet de l'oiseleur, De la peste et de ses ravages.4 Il te couvrira de ses plumes, Et tu trouveras un refuge sous ses ailes ; Sa fidélité est un bouclier et une cuirasse.5 Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit, Ni la flèche qui vole de jour,6 Ni la peste qui marche dans les ténèbres, Ni la contagion qui frappe en plein midi..?"

Cherchez vous-même la lumière, en direct...

Partager cet article
Repost0
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 11:07

 

 

Savez-vous que, pour prendre une image cinématographique intéressante, le synopsis de l'avenir planétaire des hommes, avec ses séquences principales, est déjà écrit ?

Concrètement, sur le terrain de tournage France, en ce printemps 2017, l'élection présidentielle va dire ce qu'est majoritairement la moralité du peuple français. C'est-à-dire va révéler, à l'aune (en rapport) de la morale définie par Dieu, la valeur véritable de ce qui fonde la vie (individuelle et sociétale) de la majorité victorieuse électoralement, des votants.

Ainsi notre démocratie se donne à chaque fois - dans le sens de : ce qu'elle mérite -, par la majorité qui l'emporte, un chef national selon ce qu'il vaut. On a les chefs qu'on se donne, qui nous ressemblent, et dont on a besoin - selon, pour nous bénir ou pour nous presser !

L'autorité donc qui sortira des urnes sera alors possiblement soit
a) patriote - une vraie qualité -, qui va arrêter la décomposition nationale et la vente en morceaux du pays, en reprenant en mains une certaine souveraineté territoriale,
soit
b) mercenaire - qui travaille sans souci ou discernement que des causes à défendre ou à représenter soient justes ou mauvaises -. C'est celui qui va continuer à livrer à divers ennemis (de tous les hommes, avec ou sans dents) les organisations qu'il reste encore à démembrer pour assurer une suprématie accrue aux puissances qui ne veulent ni ne respectent les commandements et conseils divins : Forces de ténèbres psychiques et spirituelles, occultes, maléfiques, accaparatrices, qui suivent et interférent dans nos affaires - pas vu pas pris -, de plus près qu'on ne peut l'imaginer (vue du Réel que l'Esprit de Dieu révèle à ses serviteurs).

En d'autres termes, la démocratie n'est ni une bonne ni une mauvaise chose.
C'est un concept neutre en soi.
Une élection est faite de trois constituantes :
- la situation, dans son ensemble et dans ses parties, de la nation et du pays - situation de crises généralisées actuellement ;
- le panel de candidats entre lesquels définir son vote ; et 
- les votants, avec quelques réflexions - mieux il y en a mieux c''est -, et les informations et influences justes ou manipulatrices qui sont activées - notamment du balcon et des coulisses.

Dès lors il va émerger une des deux réponses possibles :
a) Avec un peuple essentiellement mu par des intérêts matérialistes et/ou jouissifs égoïstes ET seulement quelques bonnes intentions sans discernement, la démocratie donne(ra-it) à Satan un avantage dans l'avancement de son projet de contrôle mondial du genre humain.
L'histoire et l'actualité donnent moultes exemples de telles défaites démocratiques...

b) Si par contre le peuple possède encore majoritairement dans son corps actif - votant -, un fond de bon sens, de lucidité, des valeurs qui incluent un minimum de vraie morale - c'est-à-dire une moralité dans le sens noble -, on peut offrir au pays - et donc se donner pour nous-mêmes - un coup d'arrêt aux désorganisations organiques (institutionnelles, administratives) et cellulaires (familiales et par là économiques).

Entre pire et meilleur, il faut choisir !
Et pour ne pas se tromper, il ne suffit pas de jouer aux dés ou d'écouter toutes les opinions (notamment médiatisées). Il faut vivre son quotidien en citoyen paisible et responsable, humble plus qu'orgueilleux, plutôt satisfait de son sort que vindicatif pour ce qui lui manque - il manquera toujours quelque chose, ce qui empêche de voir ce qu'il y a déjà dans le verre, vous connaissez !? -

Ainsi doit-on séparer dans notre vue des choses la démocratie en tant que concept de participation politique, de ce que sont les peuples qui peuvent avoir accès à cet outil.

D'autre part, il est aujourd'hui plus que jamais nécessaire de profiter de ce principe de démocratie et sans subir les manipulations et séductions médiatiques et/ou des candidats, qui veulent votre vote plus que l'éclairage dont vous avez besoin.

Ainsi a-t-on à voter :
a) bien sûr en conscience - car  "celui qui a des doutes au sujet de ce qu'il (fait) est condamné, parce qu'il n'agit pas par conviction. Tout ce qui n'est pas le produit d'une conviction est péché." ; mais encore

b) dans une conscience éclairée, réfléchie, supputée, attentive, désireuse de vérités plus que d'artifices, voire heureusement éclairée par la prière - car Dieu n'est pas étranger à nos affaires, si on lui en parle ;

c) et pour un vote utile bien sûr, car dans un système assurément abîmé, gâté voire pire - comme est le coeur de tout homme et de toute femme -, il ne faut pas rêver d'un idéal soudain parachutable par quoi être miraculeusement et collectivement sauvés*, mais il faut rester terre-à-terre et pratique... sauf à s'élever dans notre relation avec Dieu pour lui permettre de faire bouger quelques lignes ici ou là pour un meilleur pour tous.

à suivre
Bénédictions.

___________
* Dans l'histoire récente, un de ces fanatiques s'est levé,  haranguant les foules qui le prirent et acclamèrent comme un sauveur : Adolphe Hitler. Il faut savoir que Satan qui ne désarme pas, en cherche encore un autre... Ce n'est qu'en liant ces deux pans du Réel qu'on entre dans la compréhension de notre histoire (collective et individuelle).

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 16:21

Sujet de s'inquiéter ! Michel Rocard : "Gouverner est un métier impossible. Le métier de gouvernant est à mon sens le seul au monde dans lequel les qualités et talents rendant possible l'accès à une fonction soient radicalement étrangers à ceux qui nous sont nécessaires pour exercer efficacement la dite-fonction."

com : Effectivement c'est différent de se raconter une histoire et de se trouver confronter à elle. C'est différent d'être d'un côté de l'écran ou de l'autre. C'est différent, même étant dans le même stade, de voir les fautes des joueurs en tant que spectateur, et de descendre jouer sur la pelouse et mieux jouer qu'eux. Bref, c'est pas tellement une originalité ; plutôt un décalage entre ce qu'on peut valoir réellement où l'on aurait à être, et réaliser ce qu'on vaut à une place qui n'est pas la nôtre. On peut aussi peut-être parler de différence entre ambition louable et présomption de soi. Mais je n'irai pas jusqu'à dire entre servir et se servir.

John Marshall (1755-1835), homme politique américain : "Le pouvoir de taxer est le pouvoir de détruire."

Com : Les états unis d'Amérique sont devenus la puissance mondiale qu'on a connue sur la base que le travail ne devait pas être taxé. Cette base a commencé à être remise sauvagement en cause en 1913, à l'encontre même de la Constitution américaine... C'est que la convoitise et la cupidité sont une puissance terrible en l'être humain, et quand de plus on accède à des pouvoirs, ce sont les démons de Satan qui ne tardent pas à prendre la barre au mépris des lois de préservation des personnes et des sociétés... Ce sont les serfs, les tribus ou populations vaincues qui normalement payent tribut (impôts) à leurs vainqueurs !...

Benjamin Franklin : "La démocratie c'est deux loups et un agneau votant ce qu'il y aura au dîner."

Com : On a bien l'exemple de Hitler qui a été élu...
1er lettre de Jean : "
Nous savons que... le monde entier est sous la puissance du malin." Peut-être parce qu'une population qui vote est (plus que jamais) majoritairement influencée par l'orientation des médias...
Et puis comment jamais parvenir à une unité qu'on voit bien nécessaire mais qui sera toujours démocratiquement inaccessible car quasi par définition une élection c'est 50 + 1 pour cent qui va imposer à 50 - 1 une vue partisane des choses et des solutions... au lieu qu'on cherche l'unité, ce qui ne peut venir bien évidemment du plus grand nombre (d'opinions et de compréhensions). Donc l'unité des hommes sans Dieu ne peut jamais se faire que par... pressions, répressions, contraintes, limogeages... dictature, totalitarisme...

Et donc ce que tous les hommes souhaitent mais n'atteindront jamais, joignant travail et liberté, égalités et hiérarchies respectées, c'est Jésus qui viendra l'accomplir quand le mal sera par toute la planète gérée par les humains, à son comble des désordres et horreurs.
Et il faut mieux croire ou chercher avant cette venue comment échapper aux malheurs qui encore viennent, car quand la colère de Dieu se manifestera contre les impies exploiteurs, pilleurs, ravisseurs, prostitués, idolâtres, manipulateurs, menteurs... il sera trop tard pour trouver la position qui garde dans l'autre face de la Justice divine, sa grâce.

Philippe Murray : "Ce devant quoi une société de prosterne nous dit ce qu'elle est."
Un peuple a le chef qu'il mérite. C'est ce que la Bible montre avec la nomination de Saül de la tribu de Benjamin comme (premier) roi d'Israël. Comme il (le peuple d'Israël) réclamait (démocratiquement) un roi pour être conduit comme les autres peuples, Dieu leur donna celui qu'il voulait : Ce n'était pas le meilleur. Le meilleur, nommé par Dieu lui-même, allait lui succéder : David, le berger fait roi. 

Bonne suite.

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2016 6 23 /07 /juillet /2016 05:37

Article Inventer une démocratie éclairée - par clic ici

Ma réponse : Sortons de la double illusion que le peuple peut savoir par quelque stratagème se gouverner, et qu’une oligarchie peut y parvenir bien mieux. Le débat se passe plus haut, comme le montre le courant de l’actualité – voire les mouvements de l’Histoire – et comme en parle depuis des millénaires la bible – l’un et l’autre curieusement s’accordant. La réalité est spirituelle, dans sa suprématie et dans ses manifestations. Tant qu’on n’admettra pas/plus que derrière les hommes, au-dessus de nous, il y a des entités occultes, des esprits spirituels qui régissent le monde bien plus grandement que les peuples ou que les impérialistes, on sera livré à des quêtes sans solution et à des combats “contre la chair et le sang”, entre clans, idéologie ou religion, entre humains d’autant plus soumis aux forces du mal qu’on les ignore et trouve dans les bassesses de nos instincts naturels – déchus – des accointances avec ces dieux qu’on rend usurpateurs du pouvoir du Vrai.

Et vous, où en êtes-vous de votre perception du Réel ? Avec un Dieu créateur qui nous laisse libres ? Avec un Dieu qui veut imposer la croyance en lui par tous les moyens ? Avec ou sans des esprits infernaux dont on pourrait bien avoir sous les yeux, de plus en plus, des effets de leur sentiment et volonté envers nous les hommes ?...

Soyez béni-e, éclairé-e, et sauvé-e des mensonges, des illusions et de la mort spirituelle - qui est la mort éternelle.


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche