Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 janvier 2023 7 08 /01 /janvier /2023 17:30

Le nom de Jésus en hébreu : Y'shoua,
ce qui signifie "Dieu sauve" ou "Dieu sauveur"

Cet article est la suite et fin dont >> le début est ici <<

 

G – « Je suis le bon berger »

Outre qu'il est la porte par laquelle le pécheur égaré entre en une relation apaisée et de filiation avec Dieu, Jésus se déclare comme étant le bon berger di psaume :
« Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.
12 Mais le mercenaire, qui n'est pas le berger, et à qui n'appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite; et le loup les ravit et les disperse. 13 Le mercenaire s'enfuit, parce qu'il est mercenaire, et qu'il ne se met point en peine des brebis. 14 Je suis le bon berger. Je connais mes brebis, et elles me connaissent, 15 comme le Père me connaît et comme je connais le Père; et je donne ma vie pour mes brebis. 16 J'ai encore d'autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie; celles-là, il faut que je les amène; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger. 17 Le Père m'aime, parce que je donne ma vie, afin de la reprendre. 18 Personne ne me l'ôte, mais je la donne de moi-même; j'ai le pouvoir de la donner, et j'ai le pouvoir de la reprendre : tel est l'ordre que j'ai reçu de mon Père. »

 


Un berger supervise les brebis entrées sous son secours et sa garde : il les nourrit en les conduisant vers de la nourriture riche et abondante :
Psaume 23 « Cantique de David. L'Eternel est mon berger : je ne manquerai de rien.

2 Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles. 3 Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de son nom.

4 Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent. 5 Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires; Tu oins d'huile ma tête, Et ma coupe déborde.

6 Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront Tous les jours de ma vie, Et j'habiterai dans la maison de l'Eternel Jusqu'à la fin de mes jours. » 

 

Si les brebis et autres agneaux ou béliers mangent de l'herbe, en tant que membres du Corps vivant, mystique, de ce Sauveur, nous mangeons du pain, que Jésus est en lui-même
La foi doit apprendre à se nourrir des paroles de Dieu et de ce fils engendré en tant que race humaine. Sur ce plan Jésus a donné sa vie comme du pain...

 

 

H - « Je suis le pain de vie »

 

C'est une autre des paroles qui ont le plus subjugué les gens de la foule, de ses disciples même et des religieux qui l'entendirent.
« - Que devons-nous faire, pour faire les oeuvres de Dieu ?
29 Jésus leur répondit : L'oeuvre de Dieu, c'est que vous croyiez en celui qu'il a envoyé. 30 Quel miracle fais-tu donc, lui dirent-ils, afin que nous le voyions, et que nous croyions en toi ? Que fais-tu ? 31 Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon ce qui est écrit : Il leur donna le pain du ciel à manger.

32 Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, Moïse ne vous a pas donné le pain du ciel, mais mon Père vous donne le vrai pain du ciel; 33 car le pain de Dieu, c'est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. 34 Ils lui dirent : Seigneur, donne-nous toujours ce pain.

35 Jésus leur dit : Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif. 36 Mais, je vous l'ai dit, vous m'avez vu, et vous ne croyez point. 37 Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi; 38 car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé. 39 Or, la volonté de celui qui m'a envoyé, c'est que je ne perde rien de tout ce qu'il m'a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour. 40 La volonté de mon Père, c'est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour.

41 Les Juifs murmuraient à son sujet, parce qu'il avait dit : Je suis le pain qui est descendu du ciel. 42 Et ils disaient : N'est-ce pas là Jésus, le fils de Joseph, celui dont nous connaissons le père et la mère ? Comment donc dit-il : Je suis descendu du ciel ? 43 Jésus leur répondit : Ne murmurez pas entre vous. 44 Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m'a envoyé ne l'attire; et je le ressusciterai au dernier jour. 45 Il est écrit dans les prophètes : Ils seront tous enseignés de Dieu. Ainsi quiconque a entendu le Père et a reçu son enseignement vient à moi. 46 C'est que nul n'a vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu; celui-là a vu le Père. 47 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle. 48 Je suis le pain de vie. 49 Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts. 50 C'est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point. 51 Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c'est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde.

52 Là-dessus, les Juifs disputaient entre eux, disant : Comment peut-il nous donner sa chair à manger ? 53 Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et si vous ne buvez son sang, vous n'avez point la vie en vous-mêmes. 54 Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. 55 Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. 56 Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. 57 Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi. 58 C'est ici le pain qui est descendu du ciel. Il n'en est pas comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts : celui qui mange ce pain vivra éternellement. » Jean 8.28...
 

Un long texte à la mesure de l'importance de son contenun tout spirituel, qui parle d'un Dieu qui se donne, et non d'une religion ou système religieux qui réclame certes de la croyance (religiosité de l'âme), mais pas forcément d'une foi typiquement spirituelle, de et par l'esprit.

 

Cette image de Jésus en tant que nourrissant l'âme, la foi et la vie éternisée, est si importante qu'avec celle du sang – versé sur la croix en tant que prix de la justice qui justifie celui qui croit –, Jésus a institué « la Sainte-Cène » ou « repas du Seigneur » comme mémorial à renouveler quand l'Esprit le met à cœur aux anciens ou membres de l'Eglise. (1Corinthiens 11.2326 – 10.16,17).

 

 

I - « JE SUIS »

Dans une nouvelle confrontation avec les religieux gardiens de l'orthodoxie de la religion fondée sur les Paroles de Dieu délivrées par Moïse, on entend Jésus dirent les paroles uivantes dont on comprend ce qu'elles produisirent sur eux :

«En vérité, en vérité, je vous le dis, si quelqu'un garde ma parole, il ne verra jamais la mort. 52 Maintenant, lui dirent les Juifs, nous connaissons que tu as un démon. Abraham est mort, les prophètes aussi, et tu dis : Si quelqu'un garde ma parole, il ne verra jamais la mort. 53 Es-tu plus grand que notre père Abraham, qui est mort ? Les prophètes aussi sont morts. Qui prétends-tu être ?

54 Jésus répondit : Si je me glorifie moi-même, ma gloire n'est rien. C'est mon Père qui me glorifie, lui que vous dites être votre Dieu, 55 et que vous ne connaissez pas. Pour moi, je le connais; et, si je disais que je ne le connais pas, je serais semblable à vous, un menteur. Mais je le connais, et je garde sa parole. 56 Abraham, votre père, a tressailli de joie de ce qu'il verrait mon jour : il l'a vu, et il s'est réjoui. 57 Les Juifs lui dirent : Tu n'as pas encore cinquante ans, et tu as vu Abraham ! 58 Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham fût, je suis.

59 Là-dessus, ils prirent des pierres pour les jeter contre lui; mais Jésus se cacha, et il sortit du temple.  » Jean 8.51...

 

Là Jésus se déclare être Dieu lui-même ! Il place ses paroles à la hauteur de celles prononcées par Dieu sur le Mont Sinaï, concluant qu'il est qui il est depuis avant l'existence d'Abraham qui véçut près de deux mille en arrière.


La formule « Je suis » prends ici une signification absolue, parce qu'elle est la réplique de ce que Dieu dit à Moïse quand il se présenta à lui sur la même montagne alors qu'il n'était encore qu'un berger :
«L'ange de l'Eternel lui apparut dans une flamme de feu, au milieu d'un buisson. Moïse regarda; et voici, le buisson était tout en feu, et le buisson ne se consumait point.

3 Moïse dit : Je veux me détourner pour voir quelle est cette grande vision, et pourquoi le buisson ne se consume point. 4 L'Eternel vit qu'il se détournait pour voir; et Dieu l'appela du milieu du buisson, et dit : Moïse ! Moïse ! Et il répondit : Me voici! 5 Dieu dit : N'approche pas d'ici, ôte tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte. 6 Et il ajouta : Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob. Moïse se cacha le visage, car il craignait de regarder Dieu.

7 L'Eternel dit : J'ai vu la souffrance de mon peuple qui est en Egypte, et j'ai entendu les cris que lui font pousser ses oppresseurs, car je connais ses douleurs. 8 Je suis descendu pour le délivrer de la main des Egyptiens, et pour le faire monter de ce pays dans un bon et vaste pays, dans un pays où coulent le lait et le miel, dans les lieux qu'habitent les Cananéens, les Héthiens, les Amoréens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens. 9 Voici, les cris d'Israël sont venus jusqu'à moi, et j'ai vu l'oppression que leur font souffrir les Egyptiens. 10 Maintenant, va, je t'enverrai auprès de Pharaon, et tu feras sortir d'Egypte mon peuple, les enfants d'Israël.

11 Moïse dit à Dieu : Qui suis-je, pour aller vers Pharaon, et pour faire sortir d'Egypte les enfants d'Israël ? 12 Dieu dit : Je serai avec toi; et ceci sera pour toi le signe que c'est moi qui t'envoie : quand tu auras fait sortir d'Egypte le peuple, vous servirez Dieu sur cette montagne.

13 Moïse dit à Dieu : J'irai donc vers les enfants d'Israël, et je leur dirai : Le Dieu de vos pères m'envoie vers vous. Mais, s'ils me demandent quel est son nom, que leur répondrai-je? 14 Dieu dit à Moïse : Je suis celui qui suis. Et il ajouta : C'est ainsi que tu répondras aux enfants d'Israël : Celui qui s'appelle "je suis " m'a envoyé vers vous. 15 Dieu dit encore à Moïse : Tu parleras ainsi aux enfants d'Israël : L'Eternel, le Dieu de vos pères, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob, m'envoie vers vous. Voilà mon nom pour l'éternité, voilà mon nom de génération en génération. 16 Va, rassemble les anciens d'Israël, et dis-leur: L'Eternel, le Dieu de vos pères, m'est apparu, le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob. »

 

A ce moment, le Dieu qqui s'est révélé à Abram déclare en hébreu « Hayah » (un vocable de quatre lettres, un premier tétragramme), ce qui signifie « Je suis qui je suis » ou « Je suis celui qui est ».
On ne peut pas dire qu'il s'agit d'un nom propre, mais plutôt qu'une affirmation de ce qu'il est éternellement, par opposition à tout le reste, qui a un commencement.

 

On voit d'autant plus qu'il s'agit d'un verbe – le verbe Être –, qu'au verset 15, reprenant cette définition essentielle de sa personne, ce Dieu l'emploie à la troisième personne quan il dit à Moïse comment parler de lui : Tu leur diras « Yawhé », en hébreu un autre tétragramme verbal qui exprime la même idée d'éternité absolue et en même temps de dynamique en rapport de l'écoulement du temps, qu'on traduit par la formule « Celui qui est, qui était et qui vient ».

 

Et c'est précisément l'expression que Jésus emploie face aux religieux, déclarant par là qu'il est à la fois cet « ange de l'Eternel » du verset 2 (de l'ébreu malak qui peut se traduire par ange, messager ou envoyé), et l'Eternel lui-même comme il en est ensuite parlé.
On parle pour ce genre d'apparition de Dieu sous forme matérialisée ou humaine de théophanie (du grec
théos : Dieu, et phaïnesthaï « se montrer »).

 

Dans l'épître du Nouveau Testament adressée aux Hébreux, il est écrit au sujet de l'apparition de Jésus : «Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, 2 dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu'il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde, 3 et qui, étant le reflet de sa gloire et l'empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s'est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts, 4 devenu d'autant supérieur aux anges qu'il a hérité d'un nom plus excellent que le leur. 5 Car auquel des anges Dieu a-t-il jamais dit : Tu es mon Fils, Je t'ai engendré aujourd'hui ? Et encore : Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils ? 6 Et lorsqu'il introduit de nouveau dans le monde le premier-né, il dit : Que tous les anges de Dieu l'adorent !7 De plus, il dit des anges : Celui qui fait de ses anges des vents, Et de ses serviteurs une flamme de feu. 8 Mais il a dit au Fils : Ton trône, ô Dieu, est éternel; Le sceptre de ton règne est un sceptre d'équité; 9 Tu as aimé la justice, tu as haï l'iniquité; C'est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t'a oint D'une huile de joie au-dessus de tes égaux. 10 Et encore : Toi, Seigneur, tu as au commencement fondé la terre, Et les cieux sont l'ouvrage de tes mains; 11 Ils périront, mais tu subsistes; Ils vieilliront tous comme un vêtement, 12 Tu les rouleras comme un manteau et ils seront changés; Mais toi, tu restes le même, Et tes années ne finiront point. ».

 

Pus tard, après sa glorification, Jésus fait monter l'apôtre Jean jusqu'à son trône céleste d'où il ui révèle par sept visions ce qui va devenir le livre de l'Apocalypse (du grec apocalupsis, qui veut dire révélation).
Et Jean rapportant ce qu'il a vu, écrit : « Jean aux sept Eglises qui sont en Asie : que la grâce et la paix vous soient données de la part de celui qui est, qui était, et qui vient, et de la part des sept esprits qui sont devant son trône,
5 et de la part de Jésus-Christ, le témoin fidèle, le premier-né des morts, et le prince des rois de la terre ! A celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, 6 et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen !

7 Voici, il vient avec les nuées. Et tout oeil le verra, même ceux qui l'ont percé; et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui. Oui. Amen ! 8 Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant. »

 

 

On a encore là des expressions de la divinité absolue de Jésus en ce qu'il a été, est et sera de toute éternité la Parole de Dieu « la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. » (Jean 1.1), capable de se montrer (même pour figurer la trinité de Dieu aux yeux d'Abraham (Genèse???), et finalement capable de s'incarner pour former un fils à la fois de Dieu et de l'homme, devenu par sa mort, résurrection et glorification, Dieu-homme ou Homme-Dieu.

 

C'est en cela que la Bible dit encore que le nom de Jésus (qui se décline sous de nombreuses formes selon les langues) est le nom le plus haut qui soit prononçable !
« Sachez-le tous, et que tout le peuple d'Israël le sache! C'est par le nom de Jésus-Christ de Nazareth, que vous avez crucifié, et que Dieu a ressuscité des morts, c'est par lui que cet homme se présente en pleine santé devant vous.
11 Jésus est La pierre rejetée par vous qui bâtissez, Et qui est devenue la principale de l'angle. 12 Il n'y a de salut en aucun autre; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. » Livre des Actes, 4.10...

 

Puisse cette vue et vie de Jésus changer votre existence et vie temporaires par une compréhension éclairée et acceptée de qui est Dieu, par exception avec toutes les réalités invisibles ou visibles qu'il a créées. Car c'est ainsi, par une foi toute personnelle, qu'on est joint à Dieu dans sa divinité et éternité...

 

 

Les 9 et 12 « Je suis » (eimi dans la langue du Nouveau Testament) sont en résonnance profonde avec qui est Dieu en lui-même, et en quoi les mots qui apparaissent ainsi expriment en quoi consiste ses faces dynamiques.

En plus de ces affirmations, le nom même de Jésus est porteur de sens. Dans la langue hébraïque de son pays, c'est Yeshoua, ce qui veut dire Salut ou Dieu sauve.

______________________
 * Toutess ces paroles se trouvent dans le Nouveau Testament, dans la Bonne Nouvelle selon Jean : ch. 4. 25,26 – 6.35 – 8.12 – 8.58 – 10.9 – 10.11 – 11.25 – 14.6 – 15.1

>> Pour s'en remettre à Dieu en priant, ici une aide pour savoir comment s'y prendre <<

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2022 3 14 /12 /décembre /2022 19:50
 
***
     Quelques années plus tard après leur retour à Nazareth, Marie eut un nouveau songe qui l'épouvanta. Elle avait commencé à repasser dans son cœur tout ce qui arrivait, en cherchant à faire le lien avec ce qui était dit à la synagogue à partir des Écritures des rouleaux et des commentaires des sages.
Quand Joseph rentra de son travail, Marie l'interpella sans tarder tout en l'attirant loin de Jésus pour qu'il n'entende pas.
Youssef, qu'est-ce que ça veut dire !? J'en suis encore toute tremblante… Cette nuit j'ai vu tu sais de ces horribles poteaux auxquels les Romains attachent les malfaiteurs jusqu'à ce que mort s'en suive.
Il y en avait trois dressés sous un ciel très sombre. Avec des brigands cloués dessus, les bras en croix, souffrant le martyr. Et soudain - le temps d'un flash, comme ça - j'ai vu j’ai reconnu… Oh c'est trop affreux… Non, non…
Marie, secouée par un sanglot déchirant essuie nerveusement son visage qui s'est mis à transpirer, dévoilant son effroi.
Libère-moi de cette image Youssef ! Chasse-moi cette servante de Shatan qui m'effraye encore quand j'y pense !
Joseph – Qu'as-tu vu ma douce ?
J'ai vu… J'ai vu, au milieu, pendu… Yesh…
Sa voix se perd dans un râle d'agonie. Joseph a compris. Impuissant, il ne peut que rester longtemps immobile et muet, ses bras finissant par entourer tant qu'il peut sa frêle Marie.
Que se passait-il !? Y avait-il un risque qu'il fasse, lui, échouer le plan de Hashem !? Il se sentit soudain sans force, appesanti et de trop dans cette affaire. Et dans ce silence lourd, lui aussi pleura.
Quand enfin ils revinrent vers Jésus, celui-ci leur dit :
Adonaï mon Père céleste – Celui qui est –, est bon et puissant. Il se glorifie d'accomplir ses desseins malgré nos faiblesses humaines et nos forces mauvaises, et il me glorifiera. Comme une mère a compassion de ses enfants, il console les cœurs brisés et tous ceux qui s'appuient sur lui ne sont pas confus.
Joseph et Marie avaient écarquillé les yeux et un baume comme celui de Galaad avait coulé sur leur cœur, sous le regard aimant invisible mais combien présent du Père émerveillé.


Ainsi Jésus grandit en sagesse, en stature et en grâce, et rien n'échappa au Dieu très-haut. Ni, quelque trente trois années plus tard, l'agonie du jardin au pressoir à huile (Gethsémané) ; ni l'arrestation de ce fils en qui il avait mis toute son affection ; ni sa crucifixion, et ni même sa mort. Il se contraignit à laisser faire, car il n'y avait aucune autre solution, aucun autre remède par lequel le genre humain séparé de son Créateur puisse revenir. Le seul remède étant ce Jésus qui faisait là la plus grande part du chemin qui rouvre la communication entre la terre asservie et le ciel divin.
D'où le troisième jour, en Père juste et glorieux, Dieu le ressuscita.
Et à partir de là, Jésus devint si grand au cœur de quantité d'hommes et de femmes découvrant combien ils avaient besoin de la grâce divine, qu'il fut décidé d'abandonner le calendrier romain pour en commencer un nouveau. C'est ainsi que beaucoup de nations comme la nôtre définissent les années à partir de la naissance de Jésus...
Timothée – C'est pour ça qu'on est maintenant dans le troisième millénaire !?
Papé – Très juste ! Mais je t'en dirai plus après là-dessus.

C'est Papé, un grand-père de Timothée, qui vient de raconter (à sa façon) à son petit-fils, le récit de la naissance de Jésus, dont Noël est normalement la fête anniversaire... ou du moins un rappel.
Timothée - A Noël on parle beaucoup des cadeaux mais pas beaucoup de Jésus je trouve !
- Eh oui. C'est souvent comme si on fêtait ton anniversaire sans toi ! Curieux n'est-ce pas ?
En tout cas les années et tous les jours qu'on passe sous ce soleil sont marqués de ce qu'avec Jésus une nouvelle ère a été ouverte. Un temps durant lequel a été mise à la portée du genre humain une grâce formidable, immédiate, et qui s'étend jusqu'à notre entrée, bien vivants, dans l'éternité de Dieu.
Timothée : - C'est l'histoire vraie de Noël ?
- Tout à fait fiston ! Un peu arrangée dans la présentation, mais vraie dans le fond.
- Nickel ! Un peu drôle quand même l'histoire des 4x4 de la NASA !
- Tu as raison ! C'est un peu une blague, mais c'est aussi très juste en même temps.
- C'est une métaphore.
- Super Timothée !
- C'est toi Papé qui m'a appris ça un jour, parabole et métaphore. Pour parler d'une chose du Ciel de Dieu, celui qu'on ne voit pas, par une image, une réalité qu'on connaît et qu’on voit bien.
- C'est ça. Et ici les astronomes, c'est pour dire que ce qui s'est passé il y a plus de 2 000 ans, continue aujourd'hui encore. Que des gens viennent encore de nos jours au Sauveur, et peuvent se mettre ainsi par lui en connexion avec Dieu le Père et son éternité.
Riche ou pauvre, d'un pays ou d'un autre, d'une couleur ou d'une autre, on peut toujours venir tel qu'on est à Jésus. Lui rendre hommage et apprendre à le connaître jusqu'à ce qu'il naisse aussi par son Esprit dans notre cœur.
- Ce n'est donc pas du mensonge ce que tu m'as dit !?
- Que non fiston ! Un mensonge est fait pour tromper. C'est très mal.
- Je le sais bien ! Mais il n'est plus un bébé maintenant; Djézus !?
Papé : - Certainement pas ! Je te lirai comment il est maintenant : C'est écrit dans le premier chapitre du livre de l'Apocalypse, le dernier livre de la Bible.
- Il est au ciel maintenant. Sur le trône de Dieu.
- Tout à fait. Mais tu sais que ce Ciel-là n'est pas le nôtre. A la fois très loin de nous, et aussi tout près, à portée de notre foi. À portée de notre être intérieur, pourvu qu'on veuille qu'il nous purifie…
- Moi je demande à Jésus de purifier mon cœur quand... Quand j'y pense ; mais j'y pense pas toujours.
- Brave petit ! Tu sais bien d'ailleurs pourquoi Jésus est né dans une étable, au milieu des bestiaux et des mauvaises odeurs d'écurie ?
Timothée : - Berk ! Parce qu'il n'y avait plus de chambres à l'hôtel !
- Oui… Mais aussi pour nous dire, par les occupants naturels des étables, qu'il n'y a pas de cœur humain trop sale où il ne puisse venir pour y naître. Pour y apporter sa vie et sa lumière.
- Ça fait des grosses bouses les vaches !... Et les ânes c'est têtu, c'est très bête !
- Nous aussi quelquefois, tu sais ! Chez nous cela s'appelle la force du péché. Qui nous fait méchant, menteur, cruel même, petits ou gros voleur ; il y a tant d'injustices qu'on peut chacun commettre... Des mauvais sentiments qu'on laisse se développer et pourrir dans notre cœur jusqu'à sentir très mauvais par notre bouche, par nos paroles.
- Ça donne mauvaise haleine !
- Peut-être aussi.
- J’aime pas les gros mots ! La haine c’est mal aussi ! Moi à l'école j'ai un copain que je n'aime vraiment pas !
Papé - Ah, c'est parfois bien difficile d'aimer ! Et c'est bien pour cela qu'on a besoin de l'Esprit de Jésus. Tu veux m'en parler ?
- Non. Pas maintenant.
- D'accord. Mais il ne faudra pas tarder, car si nous restons divisés dans notre coeur avec les autres, Dieu non plus ne peut pas nous pardonner... Et cela est très dommage puisque Jésus a souffert précisément pour qu'on ne reste pas comme ça, chacun enfermé dans notre amertume, dans l'aigreur, le mépris, le non-pardon. Ou encore nourrissant des pensées de vengeance. Toutes choses qui nous limitent et causent des problèmes de relation.
Mais quand il vient, Jésus, il peut faire d'une écurie un temple, un magnifique palais habité par l'Esprit de Dieu.
- C'est sympa.
- Oui Timothée, c'est le moins qu'on puisse dire !
- Et pourquoi on dit la crèche ?
Papé : - C'est l'autre nom de la mangeoire des animaux où Jésus a été couché après sa naissance. C'est aussi un symbole ; une image pour dire que Jésus est venu pour se donner à nous comme de la nourriture à manger. Pour nourrir notre âme de nouvelles connaissances, et de plus de vie venant directement du Ciel divin. Parce que nous n'avons pas à nous nourrir seulement d'aliments comme le pain, les légumes, la viande ou de bons desserts, mais aussi de paroles qui viennent de Dieu.
Timothée : - Tu veux dire des vitamines de Dieu !
- Oui quelque chose comme cela. Des protéines spirituelles.
- Et c'est quoi les nouvelles connaissances ?
Papé : - Ah ça c'est une bonne question ! Jésus a dit que Dieu aimait – et aime toujours – tellement notre monde, tous les êtres humains qui le forment, qu'il a livré Jésus pour que n'importe qui d'entre nous qui croit en lui et en sa mort pour nous, ne meurt pas pour toujours, mais qu'il reçoive de Dieu une part de sa vie, qui est éternelle.
- Pour vivre toujours, au Paradis !?
- Oui, et pour vivre mieux aussi déjà ici. Un médecin (Alexis Carrel) a dit « Le plus important, ce n'est pas d'ajouter des années à notre vie, mais c'est d'ajouter de la vie à nos années. »
Ici, nous vivons dans du temps qui passe, jour après jour, et tout s'use, se détériore, vieillit et meurt dans ce monde. Alors que l'éternité sera toujours, un présent perpétuel, où tout se maintient ou se renouvelle sans cesse. Et sans plus de place pour le mal.
Timothée : - Mais aujourd’hui ce n’est plus une nouvelle connais-sance, ce que Jésus a dit !
- Pour beaucoup de monde c’est encore une connaissance nouvelle, parce qu’ils ne la connaissent pas. Bien des enfants comme toi ne savent rien de Jésus, et que Noël est normalement sa fête. Pour beaucoup cela reste une nouveauté encore à découvrir.
- C’est vieux mais c’est nouveau quand même, en même temps.
- Et surtout c’est éternel, puisque Jésus a dit que « Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront pas. » Il n’y a pas de vieillissement dans le beau message de l’Évangile et de Noël.
- Si on croit en lui on ne mourra pas, on sera éternel ?
- On mourra peut-être, physiquement, comme tu as vu ta grand-mère être morte ; mais sans souffrir de séparation et de laisser ce monde et ce corps. Un peu comme on laisse sa voiture sur un parking ou au garage. La mort est alors plus douloureuse pour ceux qui restent , et surtout pour ceux qui meurent sans être pardonnés.
- Ils vont en enfer !? Où il y a le diable Satan !
- Tu es bien curieux Fiston !
- Oui je veux savoir !
- C'est bien. L'âme de ceux qui meurent sans Christ descend dans ce que la Bible appelle « le séjour des morts », l’hadès, où Dieu n'est pas. La Bible dit que le diable n'est pas encore en enfer, ce qui arrivera bien plus loin dans le temps. Et c'est pour ça que le monde va si souvent très mal ; et que de plus on va vers des jours mauvais.
- Mais Mamie, elle est au cimetière comme les autres morts !
- Les corps oui, parce que leur vie organique n’est plus soutenue quand l’âme en sort. C'est de la matière qui redevient inerte. Vie et matière sont deux réalités différentes, comme matière et énergie en physique. Les âmes survivent aux corps. Toi, Timothée, tu es bien plus que ton corps ! Ton corps ne sait même pas qu'il est un corps. Alors que tu sais que tu existes ; tu en as la conscience, par ton âme, en ton âme. C'est cette dimension, psychique, qui te permet d'être toi, de dire « moi-je » ! Moi-je veux ça, moi j'aime le chocolat.
- C'est mon estomac qui aime le chocolat !
- Non justement ! C'est toi, c'est le ressenti de ton âme, de ta psyché. L'estomac se contente de décomposer ce qu’on lui donne à manger. Et s'il n'aime pas quelque chose, ce n'est pas du tout selon les mêmes critères que toi. Chacun a son intelligence des choses.
- Je n’savais pas. C'est bien fait.
- Que crois-tu !? Nous sommes de merveilleuses créations. Excepté le mal et ses conséquences, qui est venu se greffer sur nous.
- Et donc on va ressusciter nous aussi comme Jésus ?
- Exactement. Si tu crois en lui, tu deviens semblable à lui. Et un jour, Jésus ressuscitera les corps morts. Sais-tu que rien qu'avec une cellule d’un corps quelconque, végétal, animal ou humain, on a l'ADN qui contient l’identité de quoi ou de qui elle est issue ? Donc rien ne se perd ; en physique c'est une loi basique, fondamentale.
- J'imagine !
- Et plus encore, l'Esprit Divin peut transformer, transfigurer, ces corps mortels que nous avons, dans lesquels nous sommes, en des corps nouveaux, glorieux, lumineux, plein de vie et de possibilités nouvelles, pouvant s'exercer sans fin.
Et nous avons à ce sujet une illustration magnifique avec la métamorphose phénoménale de la chenille en papillon.
- Alors après, on ne sera pas au Ciel seulement ? On m'a dit que Mamie est au Ciel, et c'est tout. Je comprends pas trop.
- La Bible enseigne que le Ciel de Dieu est bien plus que le ciel comme on croit quand on ne sait pas. C'est comme lorsque tu regardes notre ciel physique pendant la journée : Tu ne vois qu’un ciel atmosphérique, un peu comme une couverture plate, bleue ou grise. Mais la réalité est bien, bien plus grande
- Tout l'univers ! Le bleu, ça fait comme une couverture de Dieu !
- Oui, c’est une belle image ; car ce Ciel divin est lui aussi caché par une couverture, caché à notre conscience. Mais en soi, il est comme l’univers qui peut nous apparaître quand il fait clair la nuit. Bien plus que tout ce qu'on peut penser quand on entend parler de Ciel ou de Royaume des cieux. Car il y a et il y aura aussi une terre toute nouvelle pour nous dans ce Royaume divin, une terre que Dieu a prévu et va faire apparaître, à la suite de celle-ci ; où le mal n'existera pas. Un monde toujours éclairé, où il n'y aura même pas de nuit. Tout un univers entier, tout nouveau, nous est-il dit dans la Bible.
- Et si on veut dormir, on ne pourra plus ?
- Certainement qu'on pourra se reposer Timothée. Mais tu sais, si la Bible nous dit déjà beaucoup de choses, Dieu ne nous dit pas tout. Je pense qu’il nous réserve bien des surprises, inimaginables, plus encore que des parents très très riches et aimants ne pourront jamais faire comme cadeaux à leurs enfants.
- Cool ! Mais comment tu le sais ? Tu le devines, ou tu inventes ?
- Nous avons la liberté de broder, de mettre des couleurs, de faire des tableaux, de changer des formes, de donner des reliefs à nos existences et au monde… Mais attention à ne pas en modifier le support, le canevas, les infrastructures. Sinon nos actions, nos progrès, nos inventions perdent leur sens et tout devient absurde. Et donc l’important est d’abord de savoir lire, notre monde et ses lois ; écouter et discerner le vrai du faux, en s’éloignant le moins possible des données de ce livre, qui contient les paroles de la vie.
- La Bible ! C'est un peu compliqué mais je crois comprendre et je crois en Jésus, qu’il est vivant dans la dimension de Dieu.
Papé – C’est la meilleure manière de vivre Noël ! Et c’est ce qui rend le cœur du Père-émerveillé.
- Père émerveillé !? Comme père et mère veillaient dans l’histoire ? Ah, j’avais pas compris. Good !

 
Ainsi ce grand-père dans le coup (« in », au top, sur la vague), transmettait-il de la connaissance des origines, d’où nous venons, ce que nous sommes, et encore où nous allons. Bref , ce qui donne son sens à notre présence ici, et de la cohérence dans nos histoires.
- Alors Joyeux Noël Papé ! Maintenant je comprends !
- Noël heureux pour toi aussi Timothée !
- Avec Jésus ; même s’il reste encore invisible !...
- Yesss !! Au minimum présent dans nos pensées, et bien mieux vivant par son Esprit dans notre cœur.

 
Timothée s’étira comme un chat quand il change de position.
- Wouah, je suis hyper content ! Et dis-moi Papé, Je voudrais bien qu’on lise aussi l’histoire de la naissance de Jésus dans la Bible !?
- Ce sont surtout les évangélistes Matthieu et Luc qui nous ont rapporté l'essentiel des faits de cette naissance.
- C'est une très très vieille histoire en fait, qui se continue.
- Oui, deux mille ans c'est déjà beaucoup. Mais heureusement, de tous les plus vieux écrits dont dispose l’humanité, les textes bibliques sont ce dont nous avons les copies les plus anciennes, nombreuses et suffisamment bien conservées. Cela nous donne l'assurance que le Dieu vivant en qui nous croyons a su garder jusqu’à nous les Écritures qu’il a inspirées, malgré toutes les attaques dont elles ont été l'objet au cours de l'histoire.
Mais si tu le permets, on va s’accorder une bonne récré, avant de reprendre notre enquête...
La suite du livre (60 pages - 5,49 € en version papier, 3,49 version ebook) >> boutique éditeur ici <<
Partager cet article
Repost0
11 décembre 2022 7 11 /12 /décembre /2022 22:50

Y A PAS PHOTO, Y A PAS DE HASARD !

Olivier GIROUD a été le buteur de cette coupe du monde qui a déjà permis à deux reprises la qualification de la France pour le tour suivant.
Il est aussi le joueur qui témoigne le plus simplement et librement de sa foi en Dieu et au Christ Jésus.

J'y vois - comme lui et d'autres - une corrélation certaine, un jeu de cause à effet, car il est vivant ce Dieu qui aime ses créatures et s'adapte avec compassion à nos niveaux, se joint à nos luttes et se réjouit de nos succès... quand on le met à la place qui est la sienne.

EtOlivier Giroud n'est pas le seul à croire de cette manière et à le dire : Cherchez voir si cela vous intéresse !... :)

FOI ET RELIGION NE SE SUPERPOSENT PAS FORCEMENT

Contrairement à ce qui se dit trop souvent (surtout pour détourner de ce chemin), la foi en Jésus n'est pas une religion à proprement parlé ; c'est plus et autre chose, car c'est le Dieu vivant qui est l'essentiel, notre relation personnelle au quotidien avec lui, de notre esprit à son Esprit et inversement.
Cela n'est pas comparable avec une importance donnée à des structures, des bâtiments, institutions et pratiques ritualistes obligatoires : Jésus rend libre ceux qui se confient en lui.

La preuve ! Ils en parlent librement, ils vivent de la paix intérieure que donne l'Esprit de Dieu... et Ils gagnent et font gagner ceux qui sont avec eux !.

..Et de tels chrétiens et chrétiennes, il y en a dans tous les sports et dans les compétitions de haut niveau.

TOUS IMPARFAITS, MAIS GRACIÉS

Personne n'est à l'abri d'un faux pas, car on est des êtres imparfaits (des pécheurs - à distinguer des pêcheurs - :), mais Dieu pardonne les fautes qu'on reconnaît, et il nous rend toujours plus fort face au mal et aux tentations.

Avec Dieu et Jésus pour Père (céleste), pour guide (infaillible), pour berger (qui ne nous perd pas de vues), pour Sauveur (de notre âme d'une perdition terrible), et Seigneur (dont on peut être fier, qui peut tout), notre vie est tout autre, dans sa profondeur, dans sa hauteur... et dans sa longueur puisque vivre éternellement la prochaine création est assurée à quiconque croit avec sérieux en ce DIeu-là.

LA VRAIE FOI, C'EST CROIRE DIEU, CE QU'IL DIT, SES PAROLES

La Bible nous assure de ceci : Il fallait "que le Fils de l'homme soit élevé (crucifié), 15 afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. 16 Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle
17 Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. 18 Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. 19 Et ce jugement c'est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises.
20 Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées;
21 mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu'elles sont faites en conformité avec Dieu." Bonne nouvelles (Evangile) selon Jean, chap. 3

>> vidéo sur divers footballeurs chrétiens << Il y en a bien d'autres (que je n'ai pas le temps de grouper ici).

>> Guide de prière pour remettre sa vie à Dieu avec sérieux et succès <<

Soyez béni-e par ce Dieu

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2022 4 01 /12 /décembre /2022 17:28

La manière dont les événements et crises et revendications outrancières se généralisent signe le temps particulier qui est le nôtre, dont la Bible parle avec détails depuis plus de 2 000 ans !

Si on remplace le mot wokisme - inventé pour caractériser cette période où le bon sens se trouve culbuté -  par l'adjectif démoniaque, on peut mieux comprendre, et se positionner.

Une position éclairée qui doit nous faire sauter du train en marche, du bateau qui coule, de la trottinette magnifique et dangereuse qui roule au lithium...

Tout est sous nos yeux, tout se dit, avant que les bouches d'un coup seront fermées.
La lutte pour et contre la parole est ouverte, à machette dégainée pourrait-on. Parce que la parole, dite ou écrite a du poids, est destructrice comme créatrice.

SE POSITIONNER VA NOUS ÊTRE IMPOSÉ, ALORS AUTANT EN PRENDRE L'INITIATVE EN CONNAISSANCE DE CAUSE 

une position à adopter - si ce n'est déjà fait - qui permet à Dieu de nous attraper par une main, ou par un pan du manteau, pour nous soustraire à la puissance maléfique qui domine déjà l'essentiel des dirigeants de ce monde.
Une force occulte de ténèbre qui veut que nous plions tous sous les mêmes nouvelles normes, les dogmes d'une religion impie fantoche, et sous la tutelle renforcée d'un endoctrinement économique qui nous fixe le regard sur money-money, billets et finances, Mammon comme le nommait Jésus.

C'est un des écrans ou interface d'une autorité spirituelle malveillante qui fait beaucoup parler d'argent, de pouvoir d'achat, de niches fiscales, de combines pour gagner plus et payer moins, etc...

Un esprit qui pilote de son invisibilité, nous attache à garder les yeux rivés sur nos comptes, et cherche en même temps (par toutes sortes de moyens) à nous accaparer pour que nous n'ayons plus de temps pour considérer avec sérieux le Réel qui fait le présent, ce qui va faire nos lendemains, et encore l'éternité quand nous commencerons à la rejoindre...
Bref, reste--il une place dans nos timings serrés ou même terriblement oisifs, pour penser au sujet de Dieu, de la vie après la mort, du sens de notre présence ici maintenant !...

DE PASSAGE, MAIS AVEC DES RENCONTRES CAPITALES A FAIRE, AVEC LE BIEN

Ce blog fourmille d'articles pour vous parler et informer et convaincre de l'essentiel, qui est que nous ne sommes là que de pasage, et qu'à tant faire de souffrir, autant qu'on sache pourquoi et pour quoi... Parce que c'est une bonne manière de pouvoir réduire notre capital et les intérêts du mal au milieu duquel on va voir de moins en moins clair...

>> une page dédiée à la prière pour venir ou revenir au Dieu réel et vivant, tel qu'il peut se faire connaître <<

Bénédictions

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2022 7 27 /11 /novembre /2022 20:27

Par Jésus, le Dieu unique Dieu éternel révélé à Abram puis à Moïse et tout Israël, a été mis à portée de la foi de quiconque sur la terre.
Un Dieu de grâce, qui réjouit le cœur de qui se tourne - ou revient - vers lui, l'invoque, se confie en lui, croit que sa compassion et sa miséricorde dure à toujours. 

"Ne crains pas, car tu ne seras point confondue; Ne rougis pas, car tu ne seras pas déshonorée; Mais tu oublieras la honte de ta jeunesse, Et tu ne te souviendras plus de l'opprobre de ton veuvage.

5Car ton créateur est ton époux: L'Eternel des armées est son nom; Et ton rédempteur est le Saint d'Israël: Il se nomme Dieu de toute la terre;

6Car l'Eternel te rappelle comme une femme délaissée et au coeur attristé, Comme une épouse de la jeunesse qui a été répudiée, dit ton Dieu.

7Quelques instants je t'avais abandonnée, Mais avec une grande affection je t'accueillerai;

8Dans un instant de colère, je t'avais un moment dérobé ma face, Mais avec un amour éternel j'aurai compassion de toi, Dit ton rédempteur, l'Eternel.

9Il en sera pour moi comme des eaux de Noé: J'avais juré que les eaux de Noé ne se répandraient plus sur la terre; Je jure de même de ne plus m'irriter contre toi Et de ne plus te menacer.

10Quand les montagnes s'éloigneraient, Quand les collines chancelleraient, Mon amour ne s'éloignera point de toi, Et mon alliance de paix ne chancellera point, Dit l'Eternel, qui a compassion de toi.

11Malheureuse, battue de la tempête, et que nul ne console! Voici, je garnirai tes pierres d'antimoine, Et je te donnerai des fondements de saphir;

12Je ferai tes créneaux de rubis, Tes portes d'escarboucles, Et toute ton enceinte de pierres précieuses.

13Tous tes fils (physiques oet/ou spirituels) seront disciples de l'Eternel, Et grande sera la prospérité de tes fils.

14Tu seras affermie par la justice; Bannis l'inquiétude, car tu n'as rien à craindre, Et la frayeur, car elle n'approchera pas de toi.

15Si l'on forme des complots, cela ne viendra pas de moi; Quiconque se liguera contre toi tombera sous ton pouvoir."*

Alors
"Louez l'Eternel, invoquez son nom ! Faites connaître parmi les peuples ses hauts faits ! 9 Chantez, chantez en son honneur! Parlez de toutes ses merveilles ! 10 Glorifiez-vous de son saint nom ! Que le coeur de ceux qui cherchent l'Eternel se réjouisse ! 11 Ayez recours à l'Eternel et à son appui, Cherchez continuellement sa face !

12 Souvenez-vous des prodiges qu'il a faits, De ses miracles et des jugements de sa bouche, 13 Race d'Israël, Son serviteur, Enfants de Jacob, ses élus !

14 L'Eternel est notre Dieu; Ses jugements s'exercent sur toute la terre. 15 Rappelez-vous à toujours son alliance, Ses promesses pour mille générations, 16 L'alliance qu'il a traitée avec Abraham, Et le serment qu'il a fait à Isaac; 17 Il l'a érigée pour Jacob en loi, Pour Israël en alliance éternelle, 18 Disant : Je te donnerai le pays de Canaan Comme l'héritage qui vous est échu.

19 Ils étaient alors peu nombreux, Très peu nombreux, et étrangers dans le pays, 20 Et ils allaient d'une nation à l'autre Et d'un royaume vers un autre peuple; 21 Mais il ne permit à personne de les opprimer, Et il châtia des rois à cause d'eux: 22 Ne touchez pas à mes oints, Et ne faites pas de mal à mes prophètes !

23 Chantez à l'Eternel, vous tous habitants de la terre ! Annoncez de jour en jour son salut; 24 Racontez parmi les nations sa gloire, Parmi tous les peuples ses merveilles !

25 Car l'Eternel est grand et très digne de louange, Il est redoutable par-dessus tous les dieux; 26 Car tous les dieux des peuples sont des idoles, Et l'Eternel a fait les cieux. 27 La majesté et la splendeur sont devant sa face, La force et la joie sont dans sa demeure.

28 Familles des peuples, rendez à l'Eternel, Rendez à l'Eternel gloire et honneur ! 29 Rendez à l'Eternel gloire pour son nom ! Apportez des offrandes et venez en sa présence, Prosternez-vous devant l'Eternel avec de saints ornements ! 30 Tremblez devant lui, vous tous habitants de la terre ! Le monde est affermi, il ne chancelle point.

31 Que les cieux se réjouissent, et que la terre soit dans l'allégresse ! Que l'on dise parmi les nations : L'Eternel règne ! 32 Que la mer retentisse avec tout ce qu'elle contient ! Que la campagne s'égaie avec tout ce qu'elle renferme! 33 Que les arbres des forêts poussent des cris de joie Devant l'Eternel ! Car il vient pour juger la terre.

34 Louez l'Eternel, car il est bon, Car sa miséricorde dure à toujours ! 35 Dites : Sauve-nous, Dieu de notre salut, Rassemble-nous, et retire-nous du milieu des nations, Afin que nous célébrions ton saint nom Et que nous mettions notre gloire à te louer !
36 Béni soit l'Eternel, le Dieu d'Israël, D'éternité en éternité ! Et que tout le peuple dise : Amen ! Louez l'Eternel !"**

Pour une prière du coeur >> ici un guide d'aide éventuelle <<

Soyez encore béni-e

_________________
* Esaïe 54

** 1 Chroniques 16

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2022 7 27 /11 /novembre /2022 07:55

Si vous désirez prier* pour vous en remettre au Dieu qui a créé le monde et qui nous rachète de nos fautes >> ici un guide de prières qui peut y aider <<

Bon jour, bonne semaine, bonne suite de vie,
soyez béni-e.

_______________
* Prier c'est tout simplement parler à Dieu, comme on parle à quelqu'un qu'on ne voit pas dans un téléphone, dans la confiance que ce qu'on dit là où on est, il l'entend là où il est.

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2022 6 19 /11 /novembre /2022 11:52

C'est

Et Siné - autre dessinateur plus attaché à ce qui est juste et vrai qu'à la révérence, de s'écrier (à 84 ans et leucémique) : "Mourir ? Plutôt crever !"

Notre drame à plusieurs facettes est bien là : Savons-nous, cherchons-nous, voulons-nous réfléchir,  apprendre à réfléchir par nous-même pour chercher la pertinence des informations qui nous sont réellement nécessaires !?

QUESTION DE TEMPS, QUI NOUS PREND OU QU'ON SE DONNE

Qui va profiter d'un week-end détendu - ou à détendre -, ou de quelque jour de RTT ou férié pour s'interroger sur les illusions dans lesquelles ce monde nous entraîne et peut encore nous entraîner jusqu'à une mort et spirituelle et cognitive et physique déjà à l'oeuvre et en suspens avant échéance dernière !?

Car "crever" oui, le corps va connaître de façon certaine cette décomposition et retour au moléculaire et à l'atomique?
Mais MOURIR !? Au plan de l'âme (la psyché, notre psychisme en grec), est une réalité consécutive à la fin physique* bien plus grave encore, si on n'est pas entrer dans une connaissance suffisante du Réel.
Une connaissance plus sûre des tenants et aboutissants de notre univers humain qui, bien évidemment... malgré l'illusion de croire autrement, ne peut exclure les réalités du Bien et du Mal, du sens, de la responsabilité personnelle, d'un Dieu créateur et qui veut aussi nous faire entrer en consciene et par décision personnelle, dans un relationnel heureux et éternel avec lui - Lui dont le Bien et l'amour sont le lit et le faîte et la permanente fête...

Pour qui réfléchit, veut savoir et expérimenter le Réel jusque dans ce versant où est la vie de l'Esprit, >> ici une page pour une aide concrète <<

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2022 4 17 /11 /novembre /2022 19:21

Il y a les politiques qui réalisent bien qu'il y a un problème grave et étudient ce qui pourrait être mis en oeuvre jusqu'à des projets pharaoniques de géo-ingénierie spatiale... mais on en parle depuis des décennies sans rien de plus que des conférences...

Il y a les écolos, rêveurs qui veulent les manettes politiques pour faire... quoi !
et aussi les pragmatiques qui se tournent vers la nature pour y vivre plus cool avec une nouvelle autonomie...

Il y a les climato-septiques qui préfèrent ne pas regarder en face ce qui les dépassent largement, mais peuvent toujours faire attention aux consommations ou faire des toilettes-sèches...

Et puis il ya le regard spirituel qui voit l'arrivée de prédictions (prophéties) millénaires qui appellent à revenir au Dieu vivant Créateur de la nature... au plus vite.

C'est là qu'est la réponse la plus sage à ce qui arrive qui va tous nous dépasser, voire affoler...

Car Dieu peut bien régler le climat et les cycles (comme cela se fait depuis très très longtemps), comme aussi les dérégler quand nous-mêmes ne savons plus régler nos existences sur une vie morale.

Ainsi nous sommes, avec le cumul des autres crises, sous un jugement de plus en plus sévère, dont on ne peut tirer son épingle personnelle (premièrement) de ces jeux de malheurs, qu'en faisant la paix avec Dieu par le pardon de nos fautes et une vraie réformation de vie (avec changement de lieu ou pas)...

"13 Quand je fermerai le ciel et qu'il n'y aura point de pluie, quand j'ordonnerai aux sauterelles de consumer le pays, quand j'enverrai la peste parmi mon peuple; 14 si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s'humilie, prie, et cherche ma face, et s'il se détourne de ses mauvaises voies,-je l'exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays." La Bible, 2e livre des chroniques chap. 7

Et quand la conscience collective est fagocytée au point où la situation est perdue pour la nation, il reste encore le retour personnel à Dieu pour un salut individuel ou familial...

Pour venir ou revenir à Dieu, >> un guide comprenant quelques prières pour aider à formuler des paroles que Dieu entend et agrée <<

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2022 4 17 /11 /novembre /2022 10:00

Pendant des années j'ai été - comme d'autres mais cela n'enlève rien à notre problématique personnelle - dominé par le mensonge, au point de ne plus distinguer entre les vérités et les mensonges.

Ce n'est en général pas le plus gros de nos travers, mais un virus non plus n'est pas très gros...

Et on ne peut prétendre avoir une foi qui permet de connaître Dieu et avoir relation avec Lui, si on est et on reste un menteur/une menteuse.

La solution !?
Repentance, désir de renoncer à ce mal... et aux autres, offrir son existence à Dieu (par la médiaton du Christ Jésus...) pour qu'il la purifie en pardonnant et libérant de la force de "la loi du péché et de la mort" qui habite (naturellement en chacun).

>> ici un guide pour aider à prier dans ce sens de manière authentique <<

Soyez aidé-e par Dieu le véritable pour trouver la paix avec lui (celle qui précède la paix intérieure).

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2022 1 14 /11 /novembre /2022 13:24

Le mal se répand, s'infiltre, se multiplie, jaillit ici ou là, toujours plus sidérant, qui laisse la raison sans réponse, toujours plus reconnaissable aussi comme inhumain, surhumain, "plus fort que nous" !

C'est que notre univers, physique et psychique, est aussi spirituel.
Et quand on s'est détourné du vrai et unique Dieu éternel, de ses voies, desseins et projets les meilleurs pour nous, pour notre paix et liberté, la place ne reste pas vide : C'est l'Adversaire du Bien qui règne et entend bien conquérir plus que jamais une une main mise globale sur notre genre humain (viagouvernanceplanétaire).

Article d'un autre blog, de Muriel Max : >>LE Monde de l'Adversaire <<

>> guide de prière(s) <<

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche