Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mai 2022 6 21 /05 /mai /2022 08:15

LES VÉRITÉS N'APPARAISSENT PAS TOUJOURS DE SUITE

Avec le communisme soviétique, il a fallu attendre quelques décennies avant que les occidentaux, notamment les intellectuels séduits et trompés par l'idéologie marxiste, découvrent les horreurs opérées en la Russie démantelée et recomposée par le totalitarisme conduit de  Lénine, Staline et autres.

Et  ici à partir des actualités européennes auxquelles nous sommes parvenus, en poussant le bouchon un peu plus loin dans le temps et en Europe occidentale, on peut revoir aussi notre interprétation de l'Histoire, sur la manière dont la France n'est pas devenue anglaise en ce XVe siècle, et du coup réfléchir, quand c'est le cas, quand on fait de "la Pucelle" une idole - ce que Dieu abhorre -, une figure qu'on vénère plus qu'on n'accorde d'importance à Jésus dont le sacrifice volontaire consenti pour nous obtenir le pardon de nos fautes et de pouvoir être éternisés est bien autre choee...

Ainsi avec la politique de Philippe le Bon menée contre Charles VII que Jeanne d'Arc rendit vainqueur de l'Angleterre et d'une partie de la France favorable aux anglais, un grand royaume se serait constitué incluant la Belgique, le Bénélux et jusqu'aux Pays-Bas et en Allemagne (Rhénanie).

Le tout aurait été une puissance qui n'aurait pas permis par la suite la terrible guerre menée par quelques leaders démonisés de l'Eglise dite Catholique Romaine contre le réveil spirituel issu de la conversion (nouvelle naissance biblique) du moins Martin Luther, dont la Saint-Barthélémy et sa suite donna à Satan une place forte jusqu'à la Révolution de 1789... qui n'aurait pas eu lieu d'être la France anglicisée ayant bénéficié de la position et foi chrétienne anglicane (plus biblique) et de la plus grande paix qui l'accompagnait.

Pour qui est intéressé, voir Wikipédia sur Charles VII, Philippe le Bon et autres liens inclus.

QUEL PROFIT EN TIRER ?

Un côté positif de cette intervention de Jeanne d'Arc est qu'on peut aujourd'hui encore en tirer des enseignements pour nos positions personnelles vis-à-vis des forces politiques et surtout spirituelles qui gouvernent l'Europe et entendent gouverner la planète entière. 

- Sur la façon dont Jeanne d'Arc a été brûlée vive sur un bûcher, Proverbe 10.22 "C'est la bénédiction de l'Eternel qui enrichit, Et il ne la fait suivre d'aucun chagrin."

- Sur l'importance de connaître les Écritures bibliques divines, Deutéronome 22.5 : "Une femme ne portera point un habillement d'homme, et un homme ne mettra point des vêtements de femme; car quiconque fait ces choses est en abomination à l'Eternel, ton Dieu."

Par là on voit aussi le manque de rigueur dramatique de l'Eglise de France d'alors qui laisse Jeanne d'Arc mener sa "mission" alors qu'elle ne peut bibliquement être une missions divine.

- Sur l'origine de l'appel de la jeune fille, elle dit être missionnée par des saints (Michel, Marguerite d'Antioche et Catherine d'Alexandrie, or la Bible avertit par Moïse de ne pas écouter des âmes de défunts (fussent-ils proclamés saints), Deutéronome 18.9 : "Lorsque tu seras entré dans le pays que l'Eternel, ton Dieu, te donne, tu n'apprendras point à imiter les abominations de ces nations-là. 10 Qu'on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de magicien, 11 d'enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. 12 Car quiconque fait ces choses est en abomination à l'Eternel; et c'est à cause de ces abominations que l'Eternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi. 13 Tu seras entièrement à l'Eternel, ton Dieu. 14 Car ces nations que tu chasseras écoutent les astrologues et les devins; mais à toi, l'Eternel, ton Dieu, ne le permet pas."

Quand ce fut même le grand prophète défunt Samuel qui apparut à la magicienne d'En-Dor, Dieu reprocha sévèrement cette manoeuvre au roi Saül et cela lui coûta la vie ttrès rapidement après. (1 Samuel 28.1-25).

La fin tragique de Jeanne d'Arc est typique d'une œuvre diabolique où l'instrument employé est détruit après avoir exercé la mission maléfique.

- Sur la puissance qui conduisit Jeanne d'Arc à "bouter l'anglais", Matthieu 24.24 Car il s'élèvera de faux Christs et de faux prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s'il était possible, même les élus.

2 Thessaloniciens 2.9 L'apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers,

Ces versets disent que les personnes qui se soumettent à des esprits maléfiques boostés par le diable sont capables de manifestations qui semblent venir de Dieu, sans en être.

Pour être gardé de manœuvres surnaturelles démoniaques ou de comportements religieux problématiques (car mal fondés sur les vérités bibliques révélées) et si votre position de croyant-e en Dieu n'a jamais été clairement établie, ici >> une aide à la prière"<<.

Soyez béni-e et conduit-e par l'amour de la vérité qui est un rempart nécessaire contre les malices spirituelles et matérialistes, les perversions de pensées et autres corruptions de ce monde.

Partager cet article
Repost0
15 avril 2022 5 15 /04 /avril /2022 08:30

Jésus porta la traverse de la croix jusqu'au lieu de sa crucifixion.
C'est une réalité historique et un mystère profond  tant qu'on n'en connaît pas le sens, la raison en amont (pourquoi) et la raison à la suite (le pour quoi).

Toutes les grandes interventions de Dieu dans notre histoire sont toujours annoncées à l'avance, par des prophètes qu'il inspire.

Ainsi en est-il bien sûr au sujet de Jésus-Christ, de sa crucifixion et des raisons d'une telle mort.

Voici ce qu'écrivit le prophète Esaïe (en hébreu Yeshayahu, nom qui signifie "Dieu sauve" ou "salut de Dieu") qui vécut au VIIIe (8e) siècle avant que Jésus ne paraisse :

  1 - Concernant ce que Jésus a manifesté comme paroles et œuvres bonnes avant son arrestation :

"Qu'ilssont beaux sur les montagnes, Les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, Qui publie la paix ! De celui qui apporte de bonnes nouvelles, Qui publie le salut ! De celui qui dit à Sion : ton Dieu règne ! 8 La voix de tes sentinelles retentit; Elles élèvent la voix, Elles poussent ensemble des cris d'allégresse; Car de leurs propres yeux elles voient Que l'Eternel ramène Sion. 9 Eclatez ensemble en cris de joie, Ruines de Jérusalem ! Car l'Eternel console son peuple, Il rachète Jérusalem.
10 L'Eternel découvre le bras de sa sainteté, Aux yeux de toutes les nations; Et toutes les extrémités de la terre verront Le salut de notre Dieu...

2 - Concernant ce qui suivra ce (premier) passage sur la terre :

"Voici, mon serviteur prospérera; Il montera, il s'élèvera, il s'élèvera bien haut. 14 De même qu'il a été pour plusieurs un sujet d'effroi,-Tant son visage était défiguré, Tant son aspect différait de celui des fils de l'homme,- 15 De même il sera pour beaucoup de peuples un sujet de joie; Devant lui des rois fermeront la bouche; Car ils verront ce qui ne leur avait point été raconté, Ils apprendront ce qu'ils n'avaient point entendu.

3 - Concernant le pourquoi et l'effet de sa mort honteuse :

"Qui a reconnu le bras de l'Eternel ? 2 Il s'est élevé devant lui comme une faible plante, Comme un rejeton qui sort d'une terre desséchée; Il n'avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n'avait rien pour nous plaire. 3 Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l'avons dédaigné, nous n'avons fait de lui aucun cas.
4 Cependant, ce sont nos souffrances qu'il a portées, C'est de nos douleurs qu'il s'est chargé; Et nous l'avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.
5 Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.
6 Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l'Eternel a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous. 7 Il a été maltraité et opprimé, Et il n'a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu'on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent; Il n'a point ouvert la bouche. 8 Il a été enlevé par l'angoisse et le châtiment; Et parmi ceux de sa génération, qui a cru Qu'il était retranché de la terre des vivants Et frappé pour les péchés de mon peuple ? 9 On a mis son sépulcre parmi les méchants, Son tombeau avec le riche, Quoiqu'il n'eût point commis de violence Et qu'il n'y eût point de fraude dans sa bouche.
10 Il a plu à l'Eternel de le briser par la souffrance... Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché, Il verra une postérité et prolongera ses jours; Et l'oeuvre de l'Eternel prospérera entre ses mains. 11 A cause du travail de son âme, il rassasiera ses regards; Par sa connaissance mon serviteur juste justifiera beaucoup d'hommes, Et il se chargera de leurs iniquités.
12 C'est pourquoi je lui donnerai sa part avec les grands; Il partagera le butin avec les puissants, Parce qu'il s'est livré lui-même à la mort, Et qu'il a été mis au nombre des malfaiteurs, Parce qu'il a porté les péchés de beaucoup d'hommes, Et qu'il a intercédé pour les coupables."
La Bible, Esaïe fin du chap. 52 et chap. 53.

Et si vous voulez entrer au bénéfice de ce sacrifice "pascal" du Christ Jésus, voici > ici un guide pour vous aider à prier pour vous mettre en ordre avec Deu.

Que ces jours soient les meilleurs de toute votre existence !

Partager cet article
Repost0
20 juin 2021 7 20 /06 /juin /2021 19:43

 

 

UN TAUX D'ABSENTION SIGNIFICATIF
Le bel idéal antique ressorti par "les lumières" (du XVIIIe siècle, pas les plus brillantes !)) a fini de séduire les citoyens français : le taux record d'abstention à ces élections du 20 Juin le dit.

Mieux que des arguments du moment (qui engagent aussi la responsabilité du pouvoir en place), voici un bref regard panoramique à la fois historique et prophétique de la démocratie.
De quoi comprendre, pour peu qu'on le veuille vraiment.

LA DÉMOCRATIE, UN MODÈLE UTOPIQUE ?... EN FIN DE VIE ?

Épisode 1 :
Rien qu'en parlant des années 2000, l'illusion du pouvoir (politique ou économique, ou encore moral ou éthique) par le peuple a été gravement sabrée par le Président Sarkozy en 2007. C'est l'année où il livra la France à une gouvernance politico-économique européen en signant le ttaité de Lisbonne alors que les français avaient majoritairement répondu NON à cette adhésion par référendum peu avant.
Dès cet instant, on savait que le glas était sonné de l'idée grecque ancienne, généreuse mais combien idéaliste.
C'était alors déjà comme une mise au lit.

Mais l'alitement laissait le concept Démocratie encore trop vivace pour qui ne se sentait pas encore ou refuser de se voir soudain si malade.

L'homme Sarkozy y perdit son panache, mais qu'à cela ne tienne ! le fil rouge visant à la concentration des pouvoirs sur le monde entre un minimum de mains ne manquerait pas pour autant d'un candidat de remplacement.
Et la voix démocratique se fit entendre sans surprise : Quand la droite s'est mal conduite, on passe à gauche, comme vice-versa !

Épisode 2 :
De fait, à l'image de sa politique, la France avait été (en Afrique du Sud 2010) lamentablement sortie de la Coupe du monde de ballon rond, on entrait avec un nouveau Président, dans un match France-Hollande où dès l'engagement, le pouvoir socialisme allait faire de la France... un pays-bas, en passant en force la loi dite "du mariage pour tous". Là encore la vox populi de la France profonde, radicale car ayant des racines, fut bafouée pour satisfaire une minorité militante opiniâtre. 
La malade ne se relèverait pas ! Malgré des spasmes un peu comme dans les crises dépilepsie, les françaises et les français restèrent couchés, plus intéressés d'ailleurs globalement pour les jeux de lit que pour une virilité citoyenne.
Bien sûr le bialn fut catatrophique, le mal s'était creusé, et il ne restait plus qu'à plonger la grande souffrante dans un coma artificiel si un miracle de guérison ne se produisait pas ! (Mais comment ce miracle aurait-il pu avoir lieu puisqu'il aurait fallu - et suffi - que l'on revienne massivement du bouillon de culture laïco-athée à la foi des pères (la foi chrétienne qui avait fait, malgré les mécréants et les religieux hypocrites unis, dans tout l'Occident la preuve de ses capacités et potentialités humaines et techniques.

Épisode 3 :
On change de Président, mais pas de direction. La course vers la mondialisation est plus que jamais lancée, dont l'Europe - est-il cru notamment par la France et l'Allemagne - pourrait être la tête, le pivot, la tour de contrôle.
Pour ce faire, il faut finir de déconstruire la France, par les moyens les plus subtils comme les plus grossiers, le covid étant même trouvé comme un moyen opportun pour faire ranger les gilets jaunes et plus encore, pour tester la résistance ou la docilité par les injonctions multipliées d'un discoursvaccinal politico-pseudo-scientifique sans stabilité  (qui tiennent de l'expérimentation animale - rien d'étonnant à ce que cela nous arrive si nous ne sommes que des animaux (dénaturés de plus) selon la croyance et doctrine évolutionnistes.

Mais tout n'a pas dépendu que de trois présidents. Depuis Les De Gaulle et Pompidou, l'accès de jeunes loups de la politique au pouvoir n'a cessé de conduire le pays de Charybde en Scylla.

OÙ EN SOMMES-NOUS le 21-6-21 ?

C'est une sorte d'apostasie à quoi nous venons d'assister ce dimanche, apostasie pour dire "abandon de la foi... en la démoceatie" par 2/3 des personnes pourvues de la responsabilité électorale du pays.
Un effondrement dont on ne se relève pas. Car il y a trop de raisons pour que l'idéal démocratique (révolutionnaire ou antique) ne soit pas un moyen validable de gouvernement. L'illusion a fait son temps. Dommage ! Mais c'était garder une bénédiction née des troubles du christianisme devenu pipé qui ne pouvait subsister longtemps : Quand on jette le bébé avec les eaux sales de ses bains, on se retrouve avec un vide, de Dieu, de sens, de bien, et tout est près à s'engouffrer dans un vode (c'est une loi pas seulement physique).

VERS UNE gOUVERNANCE QUI VA FINIR PAR FAIRE TRES MAL
Alors la suite, une fois que la démocratie a "jeté l'éponge" (ce qui signifie un abandon en boxe) ? Une fois que le corps sociétal paraisse comme on y arrive en phase de soins palliatifs ? Faut-il intuber pour redonner de l'oxygène (des arguments) en multipliant les tentatives de réveil ? Faire des massages (des messages) cardiaques (touchant au coeur) ?

La peur d'un sursaut du demi-mort tenaille ceux qui ballotent entre tout et rien ? Un sursaut nationaliste qui fait plus peur que d'autres montées sévères qu'on laisse faire !

Un peu de lucidité montre que les jeux sont faits, avec de toute façon des coalitions tous azimuts anti-lepéniste.
Surtout les jeux sont faits au plan plus général de la politque mondiale, dès lors que la France finit de se vendre par morceaux à des puissances extérieures sans rapport avec les racines chrétiennes et même seulement humanistes.
il suffit de regarder les yeux ouverts ce qui se passe derrière les rideaux de fer relativement baissés, pour voir comment l'ultra-libéralisme (avec ses lois de libertés liberticides) va basculer, s'inverser en contrôle et surveillance de plus en plus sophistiquées : ce sera cela le fruit le plus abouti du progrès de sciences sans conscience (sans Dieu) en matière de technologies (bio ou nano notamment).

LES VRAIES LIBERTÉS SOUS ÉTOUFFOIR

Rien qu'à mon minuscule niveau, mon blog dont la pensée n'est pas particulièrement celle de la pensée unique (qui appelle fakenews tout ce qui la contredit), est passé il y a quelques mois d'environ 3 000 visiteurs uniques par mois à 1200. Et ces dernières semaines, c'est autour de 500-600. Pourquoi ?

Parce que tout à coup, sans la moindre concertation possible, deux tiers de celles et ceux  des quatre coins de la francophonie qui cherchent des lumières, de la compréhension, des vérités solides, ont décidé en même temps de ne plus s'intéresser aux sujets comme "la mort et après" ou les EMI/NDE ou les songes ou la prière ou les moyens d'aacès au Divin ? Et puis en une seconde vague, entre la moitié moins !?

Non, la réponse est que par des mots-clés tous les posts du net sont analysés et le référencement est changé pour que certains articles n'appaaraissent plus aussi facilement.
Ce n'est un secret pour personne, et le dernier bastion de vraies libertés qu'est la toile est en train d'être passer au peigne fait pour trouver les ADN qui ne collent pas avec le nouvel humain humanoïde que certains visent de mettre à leur propre disposition. (le dernier qui avait été envisagé, par Nietzsche, devait donné sous la botte de fer d'Hitler le sur-homme aryen (grand, blond, aux yeux bleus... comme le petit Fürher !?)*.


Une dictature, dure, va jaillir.
Elle se met en place en catimini, de manière encore sournoise, mais pour éclater au grand jour comme un volcan qu'on voyait fumer mais sans jamais croire qu'il allait sortir de son sommeil.
La Bible en parle depuis longtemps, et ce qui a été prophétisé arrive, de plus en plus évident...
il est même annoncé qu'un temps de paix exceptionnel va fleurir avant que tout ne s'embrase. Il ne duera pas plus de 1260 jours après un accord historique (il y a bien des chances que ce soit entre Israël et les nations arabes), est-il écrit.

N'oubliez pas, et cherchez dès maintenant : Il n'y a qu'en Christ, que par la foi mise en Jésus et en l'Esprit-Saint que des croyants seront gardés des pires calamités qui se prépaent et arriveront.

Je voudrais bien annoncer autre chose, mais c'est d'abord cela qu'il faut savoir et qui doit nous faire réagir.
Ensuite, c'est sûr qu'un avenir radieux suivra les événements rapides et un peu plus lointains qui viennent.
L'essentiel est écrit dans n'importe quelle Bible ! Lisez, cherchez Dieu, avant que ce livre même devienne interdit ! Car les autorités du mal à l'ouvre pour prendre le contrôle du monde, ne veulent pas tolérer et ne toléreront bintot plus - ce qui est bien commencé - ce qui n'est pas cp,forme au discours de la bien-pensance mondialiste et mondialisante.

Lisez la Bible pour mieux savoir comment trouver la paix intérieure dans les temps troublés. Lisez même éventuellement les livres dits de fiction mais en réalité très prophétiques dans le versant sombre : "1984" et "Le meilleur des mondes".

Pour vous aider à vous approcher de Dieu jusqu'à trouver en lui une sûre protextion (retraite), une aide pour prier de manière efficace < ici.

_______________
* Les hommes comme Satan ne pouvant rien créer de vraiment original, la notion de sur-homme n'est qu'une tentative (plusieurs fois mis en oeuvre) et une imitation d'une vérité essentielle que Jésus a été le nouvel homme de Dieu (appelé dans la Bible le second ou dernier Adma), venu à la fois réduire les forces du mal (avec aussi la foi exercée par ceux qui croiraient en lui) et communiquer de sa vie - éternelle - à quiconque croirait en lui et en sa mort rédemptrice. Et cela se passe depuis 2 000 ans, pas trop visiblement, mais cela va devenir (très vite maintenant) éclatant comme un Big bang ou bouquet final... Lisez la Bible !

Partager cet article
Repost0
4 juin 2019 2 04 /06 /juin /2019 12:36

La Pentecôte arrive ce week-end et lundi prochain.
Comment allez-vous la vivre ? En étranger désintéressé, ou en curieux désireux d'enrichir sa vie par les meilleures connaissances qu'on puisse avoir du Réel ?

La fête de la Pentecôte arrive 50 jours (du grec penta = 5) après la fête de(s) Pâque(s) juive et chrétienne.
De quoi est-on censés se souvenir à ces occasions calendaires ?

A l'origine la Pentecôte s'appelait Chavouoth (en hébreu semaines).
Avec Pessa'h ("la Pâque") et Souccot (qui signifie cabanes ou tabernacles), c'était les 3 principales fêtes instituées par le Dieu de la Bible... l'inventeur du jour de repos hebdomadaire et des jours fériés (jour de vacances, de réjouissances) !

Pensez qu'après plus de 400 années passées en esclavage, le peuple hébreu (israélites ou juifs c'est tout pareil) avait de quoi apprécier que le Dieu de leurs pères génétiques (Abraham, Isaac et Jacob) leur offre un jour de repos par semaine et en plus au total 7 fêtes annuelles ! Rien de plus humain et social en cette époque primitive de civilisation !

Et donc la 1ère de toute les fêtes annuelles était Pessa'h, ce qu'on traduit par la Pâque.

RAPPEL HISTORIQUE SUR L'ORIGINE DE LA PÂQUE
L'apparition de la Pâque est liée à cette fin et sortie de l’esclavage d’Égypte justement.
Pour ce faire, l’Éternel-Dieu avait demandé à chaque famille descendante de Jacob, de badigeonner les montants de leur porte d'entrée de sang pour les garder de l'ange de la mort qui une certaine nuit descendit faire mourir (à cause de l'obstination du Pharaon qui voulait tenir tête à Dieu) tous les petits-nés des humains et des animaux.
La vertu du sang nous apprend la bible, est dans le fait que cette substance est le support physique de l'âme (le moyen de son attache au corps), et que, pour que l'âme d'un coupable ne meurt pas (ne soit pas séparée de son corps, ce qui provoque la mort physique), il faut qu'une autre âme meurt à sa place - en l'occurrence on sacrifiait alors un animal innocent, au sang pur.

Et comme tous les israélites avaient pu ainsi être épargnés puis libérés, dès qu'ils furent hors d’Égypte, Dieu leur dit de faire dès cette libération accomplie un mémorial, une fête du souvenir, qui reprenne ce moyen de protection et de donc de pardon pour quiconque se l'appliqua, que fut le sacrifice d'animaux innocents (on lit ici dans le livre de l'Exode ch. 12).

Cette méthode et ce rituel se perpétuèrent pendant environ 1 400 ans, temps où Jésus paraît comme étant "L'agneau de Dieu qui ôte le péché (le mal) du monde"(Jean 1.29).

Après avoir démontré sa singularité par ses paroles, des guérisons et autres miracles tout à fait inusités, Jésus a effectivement, comme annoncé par avance, l'agneau dans la force de l'âge qu'on mène à la boucherie afin que son sang soit versé pour la rémission (l'expiation, l'effacement, le pardon) des péchés (du mal fait aux autres et des offenses envers Dieu).
Sur les annonces prophétiques qui rendent la crucifixion de Jésus pleine de justice et de sens, on peut lire par exemple Ésaïe ch. 53, le psaume 22, Zacharie 11. 12,13.

Ainsi la fête de la Pâque fut accomplie une toute dernière fois, spiritualisée par Dieu lui-même en la personne de Jésus livré en sacrifice pour le rachat (possible, potentiel) de tous de la main du démon Satan qui, depuis le premier couple humain, s'était rendu souverain de la terre. (Hébreux ch. 2)

RAPPEL HISTORIQUE SUR LA PENTECÔTE
la fête de  de la Pentecôte arrive au terme des semaines qui contribuent à la pousse des céréales jusqu'au moment joyeux de la moisson.
Par la suite, la tradition rabbinique a aussi fait judicieusement coïncider cette fête avec le don de la Torah (fondement du judaïsme) à Moïse sur le mont Sinaï.
La Torah ou Loi étant l'ensemble des (613) articles de lois qui forment une véritable Constitution par quoi régler les vies personnelles et en société. Loi dont les 10 commandements ou Paroles sont le noyau central dur, gravés dans la pierre du doigt de Dieu...

Par la suite, là aussi quand le temps en fut venu, une manifestation de Dieu dans la chair humaine (à distinguer d'une manifestation divine en chair de Dieu ou théophanie) la fête de la Pentecôte a été activée par Jésus (Dieu fait homme né de la chair) et spiritualisée pour l’avènement d'une ère et humanité vraiment nouvelles, celle-ci ayant obtenue la vie éternelle de Dieu (éternisation de l'âme par réconciliation et alliance spirituelle avec Dieu).

Ainsi Jésus fut glorifié après sa résurrection et élevé par une ascension céleste, 40 jours après sa mort. Là, partageant le trône éternel de Dieu, il a présidé dans son nouveau corps au don du Saint-Esprit aux hommes. Celui-ci se répandit parmi le genre humain, descendant notamment comme des langues de feu sur 120 disciples de Jésus demeurés dans l'attente de l'accomplissement de cette promesse. (Actes des Apôtres ch. 2)

IMPUISSANCE DES LOIS RELIGIEUSES CONTRE FORCE DU PÉCHÉ 
Ainsi ce don qui figure le nouveau mode (d'appropriation) de la justice de Dieu - ce qu'on appelle la grâce, la rédemption, le salut, le rachat... - vint se substituer très favorablement à ce qu'exigeait la Torah ou Loi écrite, c'est-à-dire une obéissance par la force de notre âme (pécheresse, amoindrie, détraquée, imparfaite) à une loi parfaite.

A cette mission impossible, imposée par Dieu pour que chacun se juge objectivement et se trouve immanquablement pécheur/pécheresse, perdu-e car incapable jamais de plaire à Dieu par lui-même, Jésus seul à pu répondre parfaitement pendant tout le temps de son périple terrestre. Par son obéissance parfaite, il a pu nous délivrer des commandements en tant que force extérieure à nous à laquelle il faudrait sans cesse veiller d'obéir, ou sacrifier (des animaux) pour effacer nos fautes.

Ce qui me fait dire qu'aucune religion n'a le pouvoir de faire de nous des gens-bons, car aucune n'a le pouvoir de tuer le cochon... qui est en nous ! Ce que la Bible appelle "la loi du péché".
C'est ainsi que la Nouveau Testament est venu s'ajouter au Tanak (la Bible juive) qui devint l'Ancien Testament. Un lieu d'écritures qui demeure de référence à plus d'un titre, mais qui n'est pas - qui n'a jamais été - le moyen pour obtenir la paix avec Dieu et avec tous nos concitoyens.

Car depuis maintenant bientôt 2 000 ans, c'est seulement par la foi au Fils unique de Dieu vivant, en sa mort sacrificielle, en sa résurrection et en sa capacité de nous sauver d'une perdition psychique éternelle par son Esprit qu'un retour à Dieu s'opère véritablement. Ce qu'on appelle aussi à partir du grec l’Évangile, ce qui signifie "bonne nouvelle" de Jésus-Christ.

UN DÉTAIL CAPITAL
on peut chacun bénéficier de jours fériés ou d'un pont par la grâce des fêtes judéo-chrétiennes. Mais ce n'est là comme bénéfice qu'un verre d'eau d'une rivière ! Dieu a tellement mieux en réserve pour nous. "Le ruisseau de Dieu est plein d'eau" !

Mais il ne nous veut pas seulement des spectateurs d'une scène heureusement vécu par d'autres. Il ne veut pas que nous soyons ce genre d'assistés profiteurs qui veulent bien prendre ou recevoir mais sans jamais s'investir, donner en retour : ils auraient un tellement meilleur bénéfice s'ils entraient dans la dynamique du partage réciproque, des échanges mutuels !

Bref, ici il est question de la vie spirituelle, qui est de la nature ou essence même de Dieu. C'est la vie jusque dans sa dimension éternelle, par opposition à ce qu'on est en tant que corps et âme, doublement mortel : Une première fois dans notre dimension physiologique, quand l'âme se détache du corps. Et une autre fois, si nous ne sommes pas réconciliés avec Dieu, lorsqu'il n'y aura plus pour circonscrire tout ce qui sera resté mal qu'un ardent étang de feu et de soufre. Ce qui est "la seconde mort" est-il dit dans l'Apocalypse. La part dernière de ceux qui n'auront pas voulu entrer selon la règle dans le bénéfice de la justice de Dieu. La règle étant de réaliser qu'on a besoin d'être pardonné de nos fautes, de demander ce pardon qui s'obtient par la foi en Celui qui l'a mis à notre portée : Jésus.

"Celui qui vaincra héritera ces choses ; je serai son Dieu, et il sera mon fils.8 Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort."

IL FAUT, POUR CONNAÎTRE DIEU, NAÎTRE DE LUI
Et donc le détail auquel j'arrive, c'est qu'on apprend par la Bible qu'entre la mort de Jésus (comme victime expiatoire de la Pâque) et son départ de la terre (ou Ascension), il se passe un événement des plus importants pour ceux qui ont suivi Jésus jusque là.
Pendant ce laps de temps où Jésus ressuscité se montre ici et là à ses disciples, on peut lire, rapporté par l'apôtre Jean dans son Évangile au chapitre 20 :
"Les portes du lieu où se trouvaient les disciples étant fermées, à cause de la crainte qu'ils avaient des Juifs, Jésus vint, se présenta au milieu d'eux, et leur dit : La paix soit avec vous !20 Et quand il eut dit cela, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent dans la joie en voyant le Seigneur.21 Jésus leur dit de nouveau : La paix soit avec vous ! Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie.22 Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit : Recevez le Saint Esprit."

Dieu crée ainsi de sa bouche, par son souffle exprimant les paroles de ce qu'il a conçu et de ce que veut sa volonté.
Ce souffle de Jésus est doublé de ce qu'il dit : il est ainsi décomposé en deux temps et réalités pour qu'on comprenne mieux ce qui se fait.
Ce souffle est créateur d'une nouvelle structure de vie en l'homme condamné à mourir à cause du péché. En grec il était parlé par les anciens du logos spermatikos (on pourrait traduire par parole séminale, fécondante). Et dans le Tanak (Bible des juifs) le Messie (pour eux à venir, pour nous déjà venu) est appelé "le germe", c'est-à-dire le cœur d'une semence.

Ainsi Dieu sème, ensemence, engendre en mettant, en enterrant sa vie dans l'humain... qui se réconcilie avec lui. C'est ce que Jésus appelle par ailleurs "naître de nouveau", naître une seconde fois, cette fois-ci par une naissance comme intra-utérine, dans ce monde, pour une manifestation qui ne paraîtra qu'au delà de cette matérialité. Quand ?
Après la fin de ce corps mortel, en rapport avec et pour la création tout autre qui va suivre la fin de celle-ci : le Paradis véritable, qui n'a encore jamais été.

Jean a écrit à ce sujet : "A tous ceux qui l'ont reçue (la lumière de Dieu, son Esprit), à ceux qui croient en son nom (yeshoua en hébreu, Jésus en français et anglais), elle a donné le pouvoir de devenir enfant de Dieu, lesquels sont nés ni du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu".

Ainsi Dieu crée encore des êtres humains d'une race totalement à part de ce que produit la naissance physique. Il crée comme on greffe un sillon d'un arbre qu'on veut voir grandir sur un tronc plus vieux d'une autre espèce qui, de ce qu'il est, va devenir tout autre chose.
On fait ainsi par exemple produire
un plant de tomate et des tomates à (sur, à la suite) d'un pied d'aubergine.
Le parallèle avec la façon dont la terre est organisée par la médiation des mots prononcés par Dieu est clair (pour qui veut voir
- relire Genèse chap. 1). "Car il dit, et la chose arrive ; Il ordonne, et elle existe." Psaume 33.

 

ÊTES-VOUS NÉ-E DE DIEU ?
C'est la principale question, après la conscience que Dieu existe et que Jésus a été sur la terre ce que la Bible en dit, la plus conséquente de tout votre présent et devenir éternel.

Il faut que vous soyez au clair à ce sujet. Si vous ne voulez pas que toute cette parenthèse d'existence - qui aura essentiellement servi à ce que vous soyez formé-e en tant qu'entité individuelle, qu'un moi, un ego conscient de lui-même - sombre dans une perdition (déconscientisation ou mort sans retour en tant que personne) à jamais.

à suivre...

Prière-guide ici si vous voulez maintenant venir à Dieu pour entrer dans son alliance de paix véritable

Partager cet article
Repost0
11 août 2018 6 11 /08 /août /2018 07:30

Un texte proclamé au XVIe siècle, d'autant plus significatif qu'il est écrit et chanté au cœur d'un environnement sociologique des plus puissamment hostiles (opposition spirituelle employant l'organisation catholique romaine et le pouvoir politique du moment).
Martin LUTHER, instrument majeur (trompette !) de Dieu pour un gigantesque réveil spirituel ou : Comment Dieu par un seul homme oint par le Saint-Esprit peut changer un cours de l'histoire dominé par Satan et ses fortes armées.
 

C'EST UN REMPART - Martin LUTHER

1. C'est un rempart que notre Dieu :
    Si l'on nous fait injure,
    Son bras puissant nous tiendra lieu
    Et de fort et d'armure.     
    L'ennemi contre nous
    Redouble de courroux :
    Vaine colère !
    Que pourrait l'adversaire ?
    L’Éternel détourne ses coups.

2. Seuls, nous bronchons à chaque pas,
    Notre force est faiblesse.
    Mais un héros, dans les combats,
    Pour nous lutte sans cesse.
    Quel est ce défenseur ?
    C'est toi, puissant Seigneur,
    Dieu des armées !
    Tes tribus opprimées
    Connaissent leur libérateur.

3. Que les démons forgent des fers
    Pour accabler l’Église,
    Ta cité brave les enfers,
    Sur le rocher assise !
    Constant dans son effort,
    En vain, avec la mort,
    Satan conspire :
    Pour briser son empire,
    Il suffit d'un mot du Dieu fort !

4. Dis-le, ce mot victorieux,
    Dans toutes nos détresses !
    Répands sur nous du haut des cieux
    Tes divines largesses.
    Qu'on nous ôte nos biens,
    Qu'on serre nos liens,
    Que nous importe ?
    Ta grâce est la plus forte,
    Et ton royaume est pour les tiens.

 

Et si on peut faire des reproches à Luther qui est resté homme et n'a pas eu le temps de tout comprendre de la Bible - qui a tout compris ? -, on peut aussi se regarder soi-même et se demander ce que le Dieu créateur des cieux et de la terre et rédempteur du genre humain peut opérer de sa volonté à travers nous...

Toujours en recherche de plus de justesse et de vérités, soyez béni-e, et inspiré-e... par le "bon" Dieu.

 

Partager cet article
Repost0
20 mai 2018 7 20 /05 /mai /2018 16:28

 "EN MAI (68) FAIS CE QU'IL TE PLAÎT" ! - ET APRÈS ?

L'homme joue sa vie comme une partie de cartes
Moins paisible que celle peinte par Cézanne,
Et quand la femme s'y met, sans comprendre Descartes
Vers quel azur part-on pour construire nos raisons et cabanes ?

En avril déjà sans doute, étions-nous découverts,
Secoués par le rock, balancés par le twist,
Loin des dictons ringards qui nous veulent couverts
On s'ouvrait à la vague nouvelle des plus non-conformistes.

Mais en mai, foin des lois et de toutes les normes,
Ouvriers, étudiants retrouvent la tradition
De la Révolution qui rend la France morne
Quand en 89 elle tue roi pour Aigle et pour Aiglon.

En Mai dans la rue descends, fais ce qu'il te plaît,
Monte dans les chambres où dorment jeunes filles en fleur
Défais le beau, le laid, le bien ! C'est le progrès
En marche, laisse aller l'instinct, prends ton pied, profite de l'heure.

De cette nuit d'ivresse qui dura quelques jours
Furent prises des libertés, sont nées des addictions
Dont le poids aujourd'hui n'est ni paix ni amour
Comme on crut, mais des troubles, tristesse, déprime et délation.

Pas de quoi jubiler ! même si bien des produits
Technologiques, de santé, de confort sont là ;
On s'achète un bon lit mais le sommeil nous fuit;
Volatile, le bien-être intérieur n'y est globalement pas.

C'est qu'à oublier Dieu, se donner des idoles,
On y perd et l'esprit et notre âme et on s'ouvre
A bien des ennemis qui font mal ou rigolent
En voyant le déni sous lequel on se trompe et se couvre.

Foin de 68, de ses flux malséants,
Nauséeux, qui attirent les plus grands jugements !
Revenir à la foi, à Jésus, maintenant
En demandant pardon, rédemption, tout personnellement.

C.T. @LGDDV -

¤

EN MAI (78), PAR QUEL AMOUR...

Par quel amour sur mon chemin sans freins
Tu es venu un jour prendre ma main !?
Tu m’as trouvé sans que je t’ai cherché :
J’étais ailleurs encore trop occupé !

J’étais nanti!... Mais plus qu’il ne faudrait
Ne suffit pas à un bonheur parfait.
Insatisfait autant qu’insouciant
Je ne voyais de la vie que bons temps,
Je la prenais, l’usais, la déchirant,
J'en abusais au gré de mes penchants.

Mais l’on récolte un jour ce que l’on sème
Tous les plaisirs ne font pas que l’on aime,
Et mauvais vents sur nos chemins amènent
Non pas la paix, mais la peur et la haine.

Il a fallu enfin pour que j’arrête
Un coup plus fort pour faire tourner ma tête :
Le sang mêlé est parfois nécessaire
Pour faire cesser le flot de nos misères.

Par quel amour sur mon chemin sans freins
Tu es venu, Jésus, prendre ma main !

J'étais sans foi!... Mais où péché abonde
Dieu nous pardonne, sa grâce surabonde.
J'ai pu goûter la douceur d'être aimé
Le Ciel ouvert sur sa réalité
Les flots de son cœur épanché
Jusqu'au bonheur d'être régénéré.

Il m’a parlé ! me disant que la Bible
Était son livre aux secrets indicibles...
Que son Esprit seul peut nous révéler,
Lumière d’en Haut, eau fraîche et vérité.

Ainsi Jésus fut l'ultime réponse
Venu payer jusqu’à la dernière once
Le prix de mes torts et de mon rachat
Sa mort signant la trêve des combats.

Par une croix dressée pour le supplice
Le Fils de Dieu offrit en sacrifice
Sa vie bénie pour ôter le péché
Qui dans nos vies ferme à l’éternité.

Par quel amour sur mon chemin sans freins
Tu es venu, Jésus, prendre ma main !

Pour toi ami(e) qui ne L’a pas trouvé
Je veux dire : Grâce, au nom de Jésus-Christ !
Tout ton péché, Il l’a déjà porté
Confesse-le, il sera englouti ;

Je veux dire : Grâce, de la part de Jésus
Reçois sa vie, ne sois plus des perdus.
Sur son chemin Il te tiendra la main
Pour avancer chaque jour et sans fin
Pour avancer, chaque jour et sans fin...

Par son amour sur nos chemins sans freins
Il peut venir, Jésus, prendre nos mains !...

C.T. 2000-2010 ALGDJ

Partager cet article
Repost0
6 avril 2018 5 06 /04 /avril /2018 13:38

La rime est belle : "En Mai, fais ce qu'il te plaît."
En Mai 68, pour beaucoup, c'est la porte ouverte à faire
TOUT ce qui nous plaît. Alors voyons !

Car si sur le moment on n'a pas vu, un demi-siècle plus tard on peut voir bien plus clair ! À voir !?
Je dis toujours - comme Descartes : Il faut prendre du recul ! Ou comme Pascal : il faut avoir "une pensée de derrière", c'est-à-dire avoir un point de vue relativement détaché de ce qu'on vit.
Mais pas du recul dans le temps, car on ne sait pas tenir compte des leçons de nos histoires ; non, du recul sur le moment ! ... et j'avoue qu'alors, comme les autres - puisque je fus de cet événement -, brut d'une culture culturante mais qui ne rend pas forcément intelligent comme il faut, je n'ai pas eu (beaucoup) de recul...

Et donc maintenant voir quoi ?
Qu'on s'est donnés là encore une mauvaise action/réaction, dans le droit fil d'une fin de seconde guerre mondiale – pas rien quand même deux guerres mondiales en 20 ans ! – qui aurait dû être accompagnée et suivie dans une repentance collective, nationale, dans des demandes de pardon vraiment libérateur, dans un vrai retour au Dieu de la Bible, au Dieu de l'essentiel de nos ancêtres.
Car il faut bien l'entendre si on ne veut pas être une nouvelle fois - qui vient ! - la proie de hordes sauvages satanisées : les jugements sont des effets de nos fautes morales, de notre impiété ou de quelque religiosité en quoi la vérité n'est pas l'essentiel (l'essence du Ciel).
Il faut s'en souvenir pour soi, car c'est de moins en moins, voire plus jamais, que des nations avec toutes leurs autorités vont revenir à Dieu comme un seul homme...

En 45, l'humilité, mieux que l'humiliation, n'aurait certainement pas empêché l'essor des "trente glorieuses", mais aurait permis, de plus, qu'elles ne soient pas stoppées net en 73 - c'est-à-dire peu après 68 -, par où on ne l'attendait pas !...

Alors voilà ! C'est comme une triste fatalité (tant qu'on ne sait pas comment ça marche), qu'une fois la liberté (ou la santé) retrouvée, on oublie d'où est venu le malheur, on retourne à son comportement problématique, on suspend la rémission, on fait rebelote avec le pique (un cœur noir à l'envers), on se met en cheville avec le trèfle (l'argent "bon serviteur mais mauvais maître"), on coupe le cœur (le vrai amour, dont Dieu est l'origine et peut seul assurer la pérennité), et on va finir "dedans", sur le carreau. (si vous ne comprenez pas, apprenez les règles de La belote) *:) Heureux .

Et donc,

Un homme joue sa vie comme une partie de cartes
Moins paisible que celle que nous peignit Cézanne,
Et quand femme s'y met sans comprendre Descartes
Vers quel azur part-on pour construire nos cabanes ?

En avril déjà sans doute étions-nous découverts,
Secoués par le rock, balancés par le twist,
Loin des dictons ringards qui nous veulent couverts
On s'ouvrait à la vague nouvelle non-conformiste.

Mais en Mai, foin des lois et de toutes les normes,
Ouvriers, étudiants retrouvent la tradition
De la Révolution qui rend la France morne
Quand en 89 elle tue roi... pour Aiglon.

En Mai dans la rue descends, fais ce qu'il te plaît !
Monte dans les chambres où sont jeunes filles en fleur,
Défais le beau, le laid, le bien ! C'est le progrès
Qui court : Laisse aller l'instinct ! Prends-toi du bonheur !

De cette nuit d'ivresse qui dura quelques jours
Furent prises des libertés… sont nées des addictions
Dont le poids aujourd'hui n'est ni paix ni amour
Comme on crut... mais troubles, tristesse et délation.

Pas de quoi jubiler ! même si bien des produits
Technologiques, de santé, de confort, sont là ;
On s'achète un bon lit mais le sommeil nous fuit,
Le bien-être intérieur n'y est globalement pas.

C'est qu'à oublier Dieu, se donner des idoles,
On y perd et l'esprit et notre âme - et on s'ouvre
A bien des ennemis qui font mal ou rigolent
En voyant le déni par lequel on se couvre.

Foin de 68, de ses flux malséants,
Nauséeux, qui attirent les plus grands jugements !
Revenir à la foi, à Jésus, maintenant
En demandant pardon, tout personnellement.

C.T. @LGDDV - avril 18

Soyez renouvelé-e pour connaître Ce qui est véritable.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2018 3 04 /04 /avril /2018 13:06

 

Pâques ! Vous avez du entendre parler des œufs (ou des lapins) en chocolat, de la transhumance pascale (par les routes, le rail...), ou encore du lundi férié - ça c'est de la fête !
Mais avez-vous entendu parler par les médias dont sa reine la télévision, du sujet principal de ce long week-end  : de Jésus crucifié ? Les grands médias vous ont-ils informés sur le sens réel de cet événement  et son lien avec nous ?
Savez-vous ce qu'en dit la Bible - puisque c'est par la Bible qu'on connaît ce centre très particulier de l'histoire humaine et son explication ?
Quel pouvoir bénéfique est encore possible aujourd'hui ,de cette mort et de cette résurrection, pour changer nos vies, pour participer à la résolution de nos problèmes perso et relationnels parmi les plus importants immédiats et futurs?

Certes on peut exister sans savoir que Jésus est mort un jour, ni pourquoi et ni pour quoi. Comme on peut vivre tout en restant illettré, en ayant un niveau de 3e ou un niveau universitaire. Ou comme on peut avoir de l'eau par un puits situé à 5 kms de chez nous, une fontaine sur la place publique ou un robinet qu'il suffit de tourner dans sa cuisine ou sa salle-de-bains. C'est une question de qualité profonde de vie (essentiellement psychique, de ce centre qu'est notre âme).

Aussi je vous invite encore à revenir à Jésus pour mieux savoir ce qu'il en fut et ce qu'il en est du rapport de sa mort à notre vie... et encore à notre propre mort !. Car c'est en comprenant sa mort, que sa résurrection prend son sens et peut atteindre son but, qui est de devenir notre partage personnel, individuel, à la fois immédiat et éternel...

Pour pénétrer ce qui n'est un mystère que pour celui/celle qui ignore, vous pouvez lire un article en cliquant là - ou celui-ci - ou celui-là - ou encore cet autre.

Aussi lire ce passage de la Bible, extrait du livre initialement adressé aux Hébreux ;
"Comment échapperons-nous en négligeant un si grand salut, qui, annoncé d'abord par le Seigneur, nous a été confirmé par ceux qui l'ont entendu,4 Dieu appuyant leur témoignage par des signes, des prodiges, et divers miracles, et par les dons du Saint Esprit distribués selon sa volonté.5 En effet, ce n'est pas à des anges que Dieu a soumis le monde à venir dont nous parlons.6 Or quelqu'un a rendu quelque part ce témoignage : Qu'est-ce que l'homme, pour que tu te souviennes de lui, ou le fils de l'homme, pour que tu prennes soin de lui ?7 Tu l'as abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Tu l'as couronné de gloire et d'honneur,8 Tu as mis toutes choses sous ses pieds. En effet, en lui soumettant toutes choses, Dieu n'a rien laissé qui ne lui fût soumis. Cependant, nous ne voyons pas encore maintenant que toutes choses lui soient soumises.9 Mais celui qui a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d'honneur à cause de la mort qu'il a soufferte, afin que, par la grâce de Dieu, il souffrît la mort pour tous.10 Il convenait, en effet, que celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait conduire à la gloire beaucoup de fils, élevât à la perfection par les souffrances le Prince de leur salut.11 Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d'un seul. C'est pourquoi il n'a pas honte de les appeler frères,12 lorsqu'il dit : J'annoncerai ton nom à mes frères, Je te célébrerai au milieu de l'assemblée.13 Et encore : Je me confierai en toi. Et encore : Me voici, moi et les enfants que Dieu m'a donnés.14 Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c'est à dire le diable,15 et qu'il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude.16 Car assurément ce n'est pas à des anges qu'il vient en aide, mais c'est à la postérité d'Abraham*.17 En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu'il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l'expiation des péchés du peuple ;18 car, ayant été tenté lui-même dans ce qu'il a souffert, il peut secourir ceux qui sont tentés."

Soyez (encore) béni-e.

Un chant : Le tombeau vide !

_____________
* Jésus a aussi dit : "Le salut vient des juifs". D'abord par lui, ensuite par ses apôtres, à Jérusalem, en Samarie et jusqu'aux extrémités de la terre à partir des milliers de premiers disciples, relayés par "les gentils et les barbares", les païens des nations (les goïm, étrangers à la descendance abrahamique).

Partager cet article
Repost0
5 février 2018 1 05 /02 /février /2018 15:19

Le juste jugement de Dieu sur tout ce qu'on a fait de mal
peut-être évité... avant qu'il ne soit trop tard !
Il s'agit de recevoir le pardon de Dieu au point de devenir
"une nouvelle créature"

Suite de...

  • F2 - SECONDE RÉSURRECTION ET JUGEMENT FINAL

Apocalypse 19 "7 Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison.8 Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre ; leur nombre est comme le sable de la mer.9 Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais un feu descendit du ciel, et les dévora.10 Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.11 Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s'enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux.12 Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs oeuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres.13 La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut jugé selon ses oeuvres.14 Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. C'est la seconde mort, l'étang de feu.15 Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu."

 

F1 acte 2, et F2  : VIVRE UNE CRÉATION TOUTE NOUVELLE ET ÉTERNELLE
Votre nom sera-t-il écrit là dans Le livre de vie ?
Aura-t-il été écrit avant la 1ère résurrection et réunion des croyants à leur Tête, le Sauveur et Seigneur Christ Jésus ?

Le temps est encore ouvert maintenant, où il dépend de chacun de nous de participer, par notre foi toute personnelle, à notre salut accompli par Jésus en sa crucifixion où il accepta de prendre sur lui "le péché du monde" : le vôtre ? Croyez-le !
Que les distractions, manipulations, mensonges pseudo-scientifiques ou complétement éhontés et autres tentations démoniaques ne vous privent pas de la grâce que Dieu veut accorder à tout pécheur, à toute pécheresse, qui se repent et veut vivre en bonne relation avec lui, maintenant et pour toujours.
Les merveilles de la création éternelle qui succédera à celle-ci peuvent déjà être aperçues de loin par tout croyant authentique, pressenties ou ressenties dans le cœur, en esprit, dont il nous dit en guise d'introduction :
"Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n'était plus.2 Et je vis descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s'est parée pour son époux.3 Et j'entendis du trône une forte voix qui disait : Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.4 Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.5 Et celui qui était assis sur le trône dit : Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit : Écris ; car ces paroles sont certaines et véritables.6 Et il me dit : C'est fait ! Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement.7 Celui qui vaincra héritera ces choses ; je serai son Dieu, et il sera mon fils.8 Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.9 Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes remplies des sept derniers fléaux vint, et il m'adressa la parole, en disant : Viens, je te montrerai l'épouse, la femme de l'agneau.10 Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d'auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu.11 Son éclat était semblable à celui d'une pierre très précieuse, d'une pierre de jaspe transparente comme du cristal.12 Elle avait une grande et haute muraille. Elle avait douze portes, et sur les portes douze anges, et des noms écrits, ceux des douze tribus des fils d'Israël :13 à l'orient trois portes, au nord trois portes, au midi trois portes, et à l'occident trois portes.14 La muraille de la ville avait douze fondements, et sur eux les douze noms des douze apôtres de l'agneau.15 Celui qui me parlait avait pour mesure un roseau d'or, afin de mesurer la ville, ses portes et sa muraille.16 La ville avait la forme d'un carré, et sa longueur était égale à sa largeur. Il mesura la ville avec le roseau, et trouva douze mille stades ; la longueur, la largeur et la hauteur en étaient égales.(comme un cube de plus de 2 000 kms de côté !) 17 Il mesura la muraille, et trouva cent quarante-quatre coudées, mesure d'homme, qui était celle de l'ange.18 La muraille était construite en jaspe, et la ville était d'or pur, semblable à du verre pur.19 Les fondements de la muraille de la ville étaient ornés de pierres précieuses de toute espèce : le premier fondement était de jaspe, le second de saphir, le troisième de calcédoine, le quatrième d'émeraude,20 le cinquième de sardonyx, le sixième de sardoine, le septième de chrysolithe, le huitième de béryl, le neuvième de topaze, le dixième de chrysoprase, le onzième d'hyacinthe, le douzième d'améthyste.21 Les douze portes étaient douze perles ; chaque porte était d'une seule perle. La place de la ville était d'or pur, comme du verre transparent.22 Je ne vis point de temple dans la ville ; car le Seigneur Dieu tout puissant est son temple, ainsi que l'agneau.23 La ville n'a besoin ni du soleil ni de la lune pour l'éclairer ; car la gloire de Dieu l'éclaire, et l'agneau est son flambeau.24 Les nations marcheront à sa lumière, et les rois de la terre y apporteront leur gloire.25 Ses portes ne se fermeront point le jour, car là il n'y aura point de nuit.26 On y apportera la gloire et l'honneur des nations.27 Il n'entrera chez elle rien de souillé, ni personne qui se livre à l'abomination et au mensonge ; il n'entrera que ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l'agneau."

C'est donc deux espaces et devenirs terminaux (si on regarde au mal) qui clôturent les chutes d'un tiers des anges et du genre humain :
- Ce qu'on vient de lire là - où le fait que cette nouvelle création commence par une ville, alors que sur cette terre Dieu avait commencé pour l'homme par un jardin, montre qu'il y a continuité et prolongement de ce que nous connaissons, nous développons et mémorisons ici maintenant.
On est là au cœur abouti du dessein éternel de Dieu envers nous genre humain.

- et un "étang ardent de feu et de soufre" (ce qui est appelé généralement l'enfer), que Dieu a du créer pour les anges entêtés dans leur rébellion - car ils sont immortels -, et dans lequel aussi peuvent finir ceux des humains dont le nom n'aira pas été écrit dans Le livre de vie du Sauveur immolé.
C'est là la "poche" nécessitée par l'apparition du mal et  par l'exercice de la justice divine envers quiconque s'obstine à pervertir ce qui est bien, bon, beau, agréable... 

Résumé
On a pu comprendre que les deux résurrections introduisent dans des commencements de vie qui font qu'effectivement nous pouvons avoir à vivre jusqu'à 7 et 8 épisodes d'existence bien distincts :
- Existence conçue et pressentie dans le cœur de Dieu ;
- Vie fœtale (indépendamment de notre volonté) ;
- Existence actuelle à la suite, corporelle, psychique et/ou pas spirituelle ;
- Naissance spirituelle non automatique (qui tient compte d'une liberté de choix) dans l'éternité de Dieu ;
- Vie de l'âme séparée du corps (notamment après la mort physique) ;
- Vie de résurrection physique pour tous, en deux temps et avec deux devenirs qui peuvent être diamétralement opposés (comme vie et mort) ;  
- Nouvelle vie millénaire sur cette terre pour ceux qui auront triomphé par la foi et seront conviés à régner ici-bas avec Jésus-Christ pendant 1 000 ans ;
- Vie transportée dans la nouvelle création éternelle de Dieu ;
- Existence projetée dans l'étang de feu et de soufre créé pour engloutir tout le mal (mort comprises).

Ne passez pas à côté de l'ESSENTIEL (l'Essence du Ciel) et de l’ÉTERNEL !
Ne vivez pas que des bribes, même pas les miettes des festins de vie que Dieu a préparés avant que nous en jouissions !...

Que le Dieu qui sauve vous attire et libère assez pour que vous désiriez entrer dans les conditions et la réalité de votre potentielle éternisation.

Chants : Dieu est-il ta source ?
De grâce en grâce

Un message

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2017 7 24 /12 /décembre /2017 16:25

suite de 1 - ou 2 -

 

Plus tard des érudits cherchèrent à établir la date de naissance de Jésus. Il était devenu si grand aux cœurs de quantité d'hommes et de femmes se découvrant perdus et se faisant sauver, qu'il fut décidé d'abandonner le calendrier romain pour en commencer un nouveau.
Là aussi les hommes se trompèrent un peu, mais bon, Dieu sait bien de quoi nous sommes faits ! Bref, c'est de là qu'est née la fête de Noël.

Timothée - On y parle beaucoup des cadeaux mais pas beaucoup de Jésus je trouve !

Papé - Eh oui. C'est comme si on fêtait ton anniversaire sans toi ! En tout cas les années et tous les jours qu'on passe sous ce soleil sont marqués de ce qu'avec Jésus une nouvelle ère a été ouverte. Une ère dans laquelle sont mises à la portée du genre humain une formidable grâce immédiate, qui comprend aussi que nous entrions vivants dans l'éternité de Dieu.

Timothée - C'est l'histoire vraie de Noël ?

Papé - Tout-à-fait fiston !

Timothée - Nickel ! Un peu drôle quand même l'histoire des 4x4 de la NASA !

Papé - C'est pour dire que ce qui s'est passé il y a plus de 2 000 ans, continue aujourd'hui encore. Et que riche ou pauvre, on peut toujours venir tel que nous sommes jusqu'à Jésus, lui rendre hommage et un jour l'adorer.

Timothée - Il n'est plus un bébé maintenant !

Papé - Certainement pas ! Je te lirai comment il est maintenant : c'est écrit* dans l'Apocalypse, le dernier livre de la Bible.

Timothée – Et il est au ciel maintenant ! Sur le trône de Dieu.

Papé - Tout-à-fait. Mais tu sais, ce ciel-là n'est pas loin du tout ! Il est à portée de notre cœur, pourvu qu'on le laisse être purifié…

D'ailleurs as-tu compris pourquoi Jésus est né dans une étable, au milieu des bestiaux et des mauvaises odeurs d'écurie ?

Timothée - Berk ! Parce qu'il n'y avait plus de chambre à l'hôtel !

Papé - Oui… Mais aussi pour nous dire, par les habitants de l'étable, qu'il n'y a pas de cœur humain trop sale qu'il ne puisse venir habiter, et nettoyer.

Timothée - Ça fait des grosses bouses les vaches !... Et les ânes c'est têtu, c'est très bête !

Papé - Nous aussi quelquefois - et parfois bien plus qu'eux ! Chez nous cela s'appelle le péché. Des méchancetés ou des injustices qu'on commet ; des mauvais sentiments qu'on laisse se développer et pourrir dans notre cœur…
Mais Jésus est venu pour nous pardonner et libérer de tout ça, pour faire même d'une écurie un temple saint, un magnifique palais divin.

Timothée - C'est sympa.

Papé - Oui Timothée, c'est le moins qu'on puisse dire !

Timothée - Et pourquoi on dit la crèche ?

Papé - C'est l'autre nom de la mangeoire des animaux où Jésus a été couché après sa naissance. C'est aussi un symbole, que Jésus est venu pour se donner à nous comme de la nourriture, pour nous nourrir de nouvelles connaissances venant directement du ciel.

Timothée - Et c'est quoi ces nouvelles connaissances ?

Papé - Ah ça c'est une bonne question ! Jésus a dit que Dieu aimait tellement le monde que nous formons, qu'il a livré son fils unique pour que n'importe qui parmi nous qui croit en lui ne meurt pas pour toujours, mais qu'il reçoive sa vie éternelle.

Timothée - Qu'est-ce que ça veut dire "qu'il a livré son fils unique" ?

Papé - Allons dans le salon, je vais t'expliquer….


Ainsi ce grand-père dans le coup transmit-il la connaissance de ce Dieu à la fois père et mère veillant (ferme et doux) ; de ce fils dont les vérités éternelles rendent libre et apaisent ; et de la Vie spirituelle sans fin qui s'obtient par la foi en lui.

Noël heureux... pas sans Jésus !... et peut-être avec un chant

_________
Jésus aujourd'hui : Apocalypse chap. 1, versets "9 Moi Jean, votre frère, et qui ai part avec vous à la tribulation et au royaume et à la persévérance en Jésus, j’étais dans l’île appelée Patmos, à cause de la parole de Dieu et du témoignage de Jésus.10 Je fus ravi en esprit au jour du Seigneur, et j’entendis derrière moi une voix forte, comme le son d’une trompette,11 qui disait: Ce que tu vois, écris-le dans un livre, et envoie-le aux sept Eglises, à Ephèse, à Smyrne, à Pergame, à Thyatire, à Sardes, à Philadelphie, et à Laodicée.12 Je me retournai pour connaître quelle était la voix qui me parlait. Et, après m’être retourné, je vis sept chandeliers d’or,13 et, au milieu des sept chandeliers, quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme, vêtu d’une longue robe, et ayant une ceinture d’or sur la poitrine.14 Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige; ses yeux étaient comme une flamme de feu;15 ses pieds étaient semblables à de l’airain ardent, comme s’il eût été embrasé dans une fournaise; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux.16 Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants; et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force.17 Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort. Il posa sur moi sa main droite en disant: Ne crains point! (1-18) Je suis le premier et le dernier,18 et le vivant. J’étais mort; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts."

Claude T.  - Déc. 2017 - ALGDDV - Utilisation soumise à simple demande et autorisation préalables. Merci.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche