Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 janvier 2023 5 06 /01 /janvier /2023 21:22

Une bonne manière pour connaître quelqu'un,
c'est de l'écouter parler, et de voir ce qu'il fait.
Ainsi Jésus a parlé sur Dieu et sur lui-même.
Je vous propose une série sur ce sujet... qui concerne tous, bien plus que nous ne nous en apercevons...


 

Depuis longtemps, on le sait, il n'y a que 3 RÉPONSES POSSIBLES à la question qu'on peut se poser sur l'IDENTITE REELLE de JESUS.

On peut regarder à ses actions, miracles opérés, guérisons, délivrances de démons, résurrections de mort, et se faire par là une idée de sa personne... comme on peut croire que ce que la Bible nous rapporte est faux, inventé ou exagéré...

Ici, je vous partage seulement ce que Jésus a dit de lui-même.
9 PAROLES d'une telle originalité et force affirmative qu'elles ne peuvent que dépasser la raison ordinaire et interroger nos réponses personnelles.

De fait, dans notre liberté de conscience et de choix, nous ne pouvons répondre à la lecture ou à l'écoute des paroles que prononce Jésus de lui-même que par trois options :
1 - C'est un mégalomane grave, d'un orgueil inouï qui l'aveugle, mentalement dérangé, psychiquement déséquilibré, bref un sychopathe ;

2 - ou bien Jésus fut une belle personne, une belle âme, un être humain d'exception,  nettement supérieur aux autres en sagesse, en connaissances, au grand pouvoir visionnaire, un théologien ou psychologue hors pair ;

3 - ou encore, prenant ce qu'il dit à la lettre, sans nterprétation qui le ramène à notre niveau et nous empêche d'entrer dans la réalité qu'il figure, on peut être amené à admettre qu'il énonce des vérités capitales, qu'il est plus qu'un humain comme nous...

à chacun de se faire la plus juste opinion
à partir de ce que je vais vous donner ici des
9 "JE SUIS" que rapporte la Bible.
 

A – « Je suis le chemin, la vérité, et la vie »
Triple affirmation on ne peut plus surnaturelle de la part d'un être humain !
Par le mot chemin, on comprend qu'il se présente comme un guide pour notre marche, une lumière, un enseignant, un maître, non seulement à écouter, mais encore comme un modèle à suivre, avec qui évoluer et découvrir des reliefs nouveaux – ce qui fait la sphère céleste appelée "le Royaume de Dieu", avec ces voies, son code la route, sa justice.
Une quête à quoi nous invite l'évangéliste Matthieu chap. 6, vers.33...

L'affirmation qu'il « est » la vérité le distingue de tous les autres, car personne parmi les hommes n'est sans mentir un jour ou un autre, quand ce n'est pas de manière quotidienne.
A partir de là déjà, notre capacité à croire, notre foi, est questionnée : Va-t-on croire qu'il dit vrai, ou qu'il ment de manière inconsidérée et orgueilleuse ?...

Et plus encore voilà que Jésus se définit comme « étant » lui-même la vie, la vie en soi ! D'autant plus étonnant qu'il sait et qu'on sait maintenant nous aussi qu'il va mourir peu de temps après cette déclaration !...

C'est donc la suite de sa mise à mort qui va venir confirmer cette parole.

 

B – « Je suis la résurrection et la vie »
C'est devant un tombeau fermé sur un homme mort depuis quatre jours que Jésus fait cette déclaration. Si c'est pas de la foi !... Encore faut-il prouver ce qu'on dit.
Alors ce Jésus qui dit ici face à la mort qu'il est la vie, appelle Lazare – qui sent déjà ! –, et le mort revient à la vie et sort encore tout enveloppé dans les badelettes de son embaumement.
Seule la vie est plus forte que la mort, ce que démontre cette résurrection.
La Bible – et l'histoire à la suite – parlent encore d'autres résurrections opérées par Jésus ou dans la foi en son nom (quand on associe sa personne à son nom et à ce qu'il dit être).

Et Jésus affronte un peu plus tard la mort en tête-à-tête, se laissant crucifier, son corps déposé dans un tombeau fermé... dans lequel on ne va plus le trouver trois jours plus tard : Il est ressuscité, sa vie a triomphé de la mort. Aussi pour que nous le croyons nous-même, que ce Jésus, à plus forte raison ressucité, pourra nous ressusciter pour vivre éternellement avec Dieu (Lettre aux Romains ch. 5, 8-11)

On comprend déjà là que le but de ces expressions de souveraineté de Jésus sur le mal – l'ultime étant la mort** - n'est pas de lui donner des définitions qui en font le Dieu supérieur, incarné imbus de sa personne et qu'on met sur un piédestal comme une idole qui cependant ne peut rien pour nous.
Au contraire Jésus montre un Dieu qui vient vers nous, qui a laissé sa position d'éternité par une incarnation, le rendant de lointain et insensible à nos souffrances et à notre problématique de mortel, proche et capable de nous secourir même de manière extrême.

Alors, ne nous arrêtons pas là si nous voulons comprendre en quoi notre relation à Dieu peut être bien plus que d'entendre des déclarations qu'il est.
En ce sens on va voir que bien plus qu'une « conscience cosmique » qui ne s'intéresse pas à nous, Dieu veut établir avec nous, individuellement, une relation vivante, à la fois générique et personnalisée.
C'est de quoi parle déjà l'affirmation suivante...

 

C – « Messie et Christ, je le suis »

C'est une femme samaritaine que Jésus rencontre près d'un puits qui, à l'écoute de ce qu'il lui dit, se rappelle qu'elle a entendu parler d'un Messie (incarnation de Dieu venant pour sauver son peuple) Christ (oint, équipé d'une force particulière donnée par l'Esprit-Saint pour dominer le mal).
««La femme lui dit :Je sais que le Messie doit venir, celui qu'on appelle Christ ; quand il sera venu il nous annoncera toutes choses. Jésus lui répondit : Je le suis, moi qui te parle. » Jean 4.25

Pour que ces paroles soient crédibles, il faut des preuves qui nous permettent de les croire.
Ces preuves sont des déclarations prophétisées, dites et écrites des siècles avant que Jésus ne paraisse, et qu'il a accomplies sans même que cela ait été dans son pouvoir de le faire.
Par exemple, le prophère Michée annonce sept siècles à l'avance que le Messie doit naître dans la petite ville de Bethléem (
Michée 5.1-3).
En tout Jésus a accompli plus de cent prophéties, de sa conception à sa mort et résurrection. C'est une enquête très intéressante de faire cette recherche et nourrir ainsi une foi vivante par le surnaturel de Dieu...

Le prochain post commencera par une autre curieuse affirmation :

 

 

D – « Je suis la porte »

Soyez béni-e et à suivre >> ici <<

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche