Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 décembre 2021 2 28 /12 /décembre /2021 17:28

Magnifiques fleurs de... cactus !
Comme quoi, des épines peuvent sortir des délicatesses...

Les trêves ne sont pas signe de paix.
Qu'on ne s'y trompe pas, qu'on reste éveillé,
Qu'on réalise que la guerre fait rage de partout
Larvaire encore souvent mais poussant jusqu'à bout,
Dans l'air, dans les infos, par de tristes médias
Dans les familles, par et contre les états,
Des virus à la couche d'ozone et plus encore
Dans les consciences, sur les âmes et jusque dans les corps.

 

QUAND LE SOLEIL

 

Depuis longtemps les jours sont gris.
Les nuages lourds et sombres comme des péniches pleines
Stationnent ou glissent sans cesse autant de jour que de nuit,
Ancrés comme avant un déluge d'eau et de peines.

 

Depuis longtemps sont allanguies les plaines
Et les roches altières de brumes envahies
Qui cernent et enserrent comme d'humides laines
Des habitants défaits, épuisés ou transis.

 

Le temps qui nous échappe comme en une prison
S'allonge, on tourne en rond, l'espace se réduit,
Des lois inexorables plombent la raison
Et la foi,espérance et espoirs, tout fond sans bruit.

 

Les oiseaux ne volent plus, ou les aigles plus haut,
Tout en nuances de gris humilie sans plus exaspérer,
Et l'hiver plus encore aux jours courts et pâlots
N'apporte plus Noël comme le plus beau cadeau,
Les froidures sont tenaces malgré les cheminées.

 

Se souvient-on encore telles d'un rêve les bribes,
Des couleurs éclatantes, des jaunes tournesols sur fond bleu de ciel,
Des orangés du soir, des verts d'Amazonie ; ou encore des diatribes
Télévisuels qui soutenaient des peuples vidés de l'essentiel

 

S'emplissant de lumières projetées virevoltantes
Qui donnaient pour un soir l'illusion du bonheur ?
Même ça, avec les magasins de denrées débordantes,
A perdu ses effets, les addictions demeurent.

 

L'argent est au pouvoir, avec ou sans un Rib,
Les yeux sur des écrans à guetter tous les tweets,
On a cessé de lire les classiques et les scribes,
Les lettres éternelles au profit de clips et de hits.

 

Mais la nuit la plus longue ne sera pas sans fin
Pas plus qu'il n'est permis, plus qu'il n'est toléré,
Car le ciel reste clair au-dessus des nuées,
Et un cri au milieu de la nuit sans entrain
Réveille les coeurs soudain : Jésus revient.

 

C.T. - 28 décembre 2021

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2021 7 19 /12 /décembre /2021 23:38

Français-es (presque) partout hors de l'hexagone et étrangers sensibles à la langue française, mon livre sur Noël peut désormais franchir frontières et océans, puisqu'il est référencé à l'International, sous le n° ISBN 9782322397952.

Il est accessible aux librairies via la plate-forme de diffusion Sodis et inscrit sur l'annuaire des livres Dlilcom.

Que vous soyez donc aux US ou au Canada, au Brésil, en Australie, Suisse ou en Corée du Sud... voyez avec un libraire comment vous le procurer.

Sinon et pour la France aussi, outre votre libraire favori, vous pouvez le commander sur tous les grands sites de la distribution (Amazon, Cultura, Fnac, Vivlio, Uculturel, etc...), ou encore par la boutique de l'éditeur, par ce lien à cliquer > NOËL NOËL Merry Christmas

Il a 60 pages, il est vendu 5,49 € en version papier et 3,49 € en version numérique ebook.
Il peut vous apporter des informations très intéressantes, peu connues ou originales, d'ordre historique, biblique, culturel, religieux, astronomique même (avec la fameuse "étoile" suivie par les astronomes-mages !?) et encore au plan littéraire avec une nouvelle, très originale, et quelques poèmes en rapport.

Bonne lecture et découverte, et à +
C.T.

 

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2021 6 04 /12 /décembre /2021 18:58

C'EST QUOI LES VALEURS QUI ONT FAIT LA FRANCE ?

Est-ce que les valeurs servent à améliorer (la vie et la paix sociétale, le bien-être personnel, la sécurité, une unité nationale...) ou ont-elles pour effet de déconstruire (sous prétexte de mieux construire, autrement - et alors sur quelles valeurs) ?

Et donc, que manque-t-il au fait toujours plus évident que tout se déconstruit et devient lourd et insécurisé et en perte de sens ?

En ces jours de pré-élections présidentielles, c

'est une saison politique qui revient, avec ses discours peaufinés, mais pas pour autant véridiques.

Ainsi entend-on beaucoup de promesses, en s'appuyant sur la défense des "valeurs" et de notre "civilisation millénaire".

Mais qu'y a-t-il derrière et dedans ces beaux et grands mots et concepts fourre-tout, qui semblent vendeurs à beaucoup ?
Qui en parle ? Qui en explicite avec vérité le contenu ?

C'est-à-dire qui dit que la France s'est faite, avec l'Europe des VIe au XVIIIe siècle, par la propagation du message du Christ ? Que la civilisation millénaire, est une civilisation chrétienne ?

Qui a la lucidité, la force, le courage, la conviction, pour dire que ce sont les hommes et femmes des peuples et des leaders croyants au Christ-Sauveur, qui ont fait ce qu'on appelle le christianisme ? 

Qui développe que c'est par la foi - toujours attaquée mais perdurant - des chrétiens qui a permis et fait une véritable remontée des sombres zones de ténèbres de l'humanité aliénée, par la piété, par les prières, par des connaissances justes, par des découvertes scientifiques et des inventions ?

Qui voit et dit que la laïcité est devenue un athéisme (qui avance sous le manteau) à partir du XXe siècle avec pour prix de ce changement de paradigme (de glissement de civilisation) les deux guerres mondiales  ? 
Qui témoigne que c'est grâce à la foi vive des leaders et de la jeunesse américains que la France a été désenclavée et libérée ?

Qui dit que les développements technologiques sont nés des grandes découvertes opérées par des croyants, les incroyants s'emparant progressivement des commandes des nations européennes ne faisant que bénéficier des acquis et enrichissement de la France chrétienne, comme un "fils à papa" se sert de sa fortune pour se donner de l'importance et des aises ?
Car nous voyons bien que les développements et progrès ne sont pas du bien en soi. Puisqu'aujourd'hui c'est une véritable aliénation et des addictions terribles qu'amènent les technologies exploitées sans conscience.

Cependant, c'est bien par des mises à jour et constructions techniques utiles au mieux-être des uns et des autres, que l'on est sorti de bien des difficultés, ce qui fait la différence avec les populations demeurant sans Christ, idolâtres et soumises à des pratiques aliénantes plus que libératrices....
Mais c'est aussi si nous ne perdons pas le sens moral, les valeurs chrétiennes, originales, non frelatées ou dévoyées, que l'on peut garder et dominer sur nos frontières, psychiques autant que sanitaires ou géographiques.

"Je dis donc : Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair. 17 Car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. 18 Si vous êtes conduits par l'Esprit, vous n'êtes point sous la loi.

19 Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l'impudicité, l'impureté, la dissolution, 20 l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, 21 l'envie, l'ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le royaume de Dieu.

22 Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, 23 la douceur, la tempérance; la loi n'est pas contre ces choses."

Bref, comment maintenir une civilisation et des valeurs véritables comme dites ici, seules capables de nous faire avancer dans le Bien Commun, sans Dieu, sans son esprit actif, vivifié en nous, sans son Esprit en qui nous pouvons nous confier et sur lequel nous pouvons compter pour venir là où des limites nous entravent ?

Soyons déjà nous-même, pour nous-même, de cette vue sans hypocrisie des choses, du Réel, de nous-même, de Dieu et des mauvais esprits. Dans la foi que si nous nous confions en Dieu, c'est le seul endroit, moyen, pour n'être pas confus, trouvé honteux de nos comportements ou des résultats des prochaines élections.

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2021 5 03 /12 /décembre /2021 09:15

Extrait de mon livre
NOËL, NOËL ! Merry Christmas

 

Chapitre 3

PROPHÉTIES ANNONCIATRICES


¤¤¤

 
Timothée - Une prophétie c'est une parole qui annonce un événement longtemps avant qu'il arrive. Et ceux qui en font, on les appelle des prophètes. C'est Dieu qui leur dit ce qu'ils ont à dire.
   Et comment il sait les choses d'avance Dieu ?

- Il n'est pas soumis comme nous au déroulement du temps. Son éternité est un présent permanent comme on a déjà dit, d'où j'ai cru comprendre qu'il regarde comme il le décide soit notre passé, soit notre présent ou notre futur. C'est pourquoi on dit qu'il est omniscient, qu'il sait tout ce qu'il veut savoir.

- Et pourquoi nous on n’peut pas ?

- Tu en as des questions ! Mais c'est une bonne chose chez un enfant d'être curieux.

- Je crois que je t'ai un peu coincé là, hein, avoue Papé !?

- Tu as raison qu'on ne saura jamais tout. Mais nous sommes invités à chercher, à farfouiller, à sonder les choses, les temps, les écrits, notre propre coeur aussi.
 Et donc tu vois, pour répondre quand même à ta question, je pense que ce qui fait la différence entre l'éternel présent du Seigneur, et notre façon chronologique de vivre, vient de ce qu'il est lui-même lumière, une lumière incessante, alors qu'ici nous ne connaissons de la lumière qu'une vitesse donnée, limitée, comme image que notre connaissance, notre lumière des réalités, sera toujours elle aussi limitée.

- 300 000 kilomètres/seconde c’est déjà très vite ! Pour nous c'est impossible à dépasser. Vitesse limitée, attention aux radars ! Papé, tu me parles des prophéties de la naissance de Jésus-Christ ?

- Voilà. Par elles, nous avons une assurance que Jésus n'est pas né par hasard. Quelque 700 ans avant que cela n'arrive, le prophète Ésaïe a écrit :             « Le Seigneur lui-même vous donnera un signe, Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d'Emmanuel. » Ésaïe, ch. 7, vers. 14.

- Mais, il ne s'appelle pas Emmanuel Jésus ! Jésus, c'est Jésus. Ahhh, qu'est-ce que tu réponds à çà Papé ?

- Je vois bien que tu veux essayer de me recaler ! Voyons...
   Dieu met souvent deux réalités ensemble pour une fonction, comme nos deux jambes, nos deux bras, deux yeux… Et donc, quand un temps crucial est arrivé pour secourir tout le genre humain, il allait le faire par deux moyens : Par Jésus, en tant que Parole de Dieu qui s’incarne et nous rend Dieu plus réel, plus accessible, afin qu’on vienne à lui par la foi, comme à une personne.
Et avec Jésus était l’Esprit Divin, qui lui donnait des instructions et attestait ses paroles dans les coeurs et par des actes de puissance. Unis, se trouvaient donc agissant Jésus – dont le nom dans sa langue signifie « Dieu sauveur » ou « Dieu sauve », et l’Esprit Divin, formant ensemble l’Emmanuel, ce qui signifie « Dieu parmi nous ».

 - Jésus et l’Esprit sont deux personnes différentes, résuma l’enfant ; et avec le Père céleste, c’est un trois en un !

- Yes ! L’unité Divine est telle, qu’il est un seul et unique Dieu, et qu’il peut ainsi se donner alternativement un titre qui en définit un autre. Par exemple, Jésus est aussi appelé « Père éternel » par Ésaïe.

   Et puis, car Dieu agit aussi souvent en deux temps deux mouvements, après la résurrection et le départ de Jésus pour le Ciel divin, il a envoyé comme signe de la réussite de sa mission l’Esprit Divin sur toute la terre habitée, pour diverses fonctions en notre faveur, et surtout pour partager sa vie éternelle avec qui croit en Dieu et en Jésus dont la mort a été le moyen pour sauver notre âme de la mort qui est séparation éternelle d’avec Dieu.

- Et puis Jésus va aussi revenir !?

- Tout à fait ! Et la Bible nous dévoile tout cela.

- Il sera « Roi des rois » et de tous les présidents des pays.

- Et il ôtera totalement à Satan tous les pouvoirs maléfiques qu’il exerce encore sur le genre humain par toute la planète.

- Bien fait pour ce méchant démon. Au moins on sera plus tranquille ! Bon, et il y a d’autres prophéties sur la naissance ?

- Elle a été saluée quelques mois avant par le sacrificateur Zacharie qui, à la naissance surnaturelle de son propre fils – Jean devenu ensuite le prophète Jean le Baptiste –, prophétisa sur ce temps qui était venu où un Sauveur allait paraître...

- Et il a dit quoi monsieur Zacharie ?

- « Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'il a visité et racheté son peuple, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, son serviteur, comme il l'avait annoncé par la bouche de ses saints prophètes des temps anciens, - un Sauveur qui nous délivre… » (Luc chap. 1, vers. 67,71a.)
« C’est la raison pour laquelle on donna à l’enfant le nom de Jésus ; c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés » Matthieu chap. 1, vers. 21
.
   Et puis, d'Ésaïe (dont je t’ai parlé), au chapitre 9 de son livre, on a cette parole magnifique qui précise, quelque sept siècles à l’avance, que le Sauveur – les juifs disent le Mashiah, le Messie – se présentera comme une personne humaine, ayant les attributs divins : «  Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur son épaule ; on l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. » Ésaïe, chap. 9, vers. 5.
  
C'est ainsi que pendant les trois années et demie de son ministère passé – on devrait dire son magistère –, Jésus a largement démontré qu'il avait les qualités et capacités surnaturelles relatives à ces différents titres.

- Chouette ! Et c'est tout ?

Bien sûr que non ! La suite et bien d'autres choses sur le livre (Papier 5,49 € - ebook 3,49). Pour commander, en papier ou numérique, indiquer ou taper:

Noël Noël ISBN 9782322397952 (Claude Trouiller)
soit chez votre libraire,
Soit sur le net sur Amazon, Cultura, FNAC, Uculturel, et autres grandes librairies vendant en ligne... ou directement en cliquant > ici par la librairie de l'éditeur

Soyez béni-e, dans cette lecture, ce cadeau, et/ou votre vie plus globalement.

 

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2021 1 29 /11 /novembre /2021 10:59

Sur cette image d'une coupe d'un sapin Douglas

on voit ce qui est naturellement invisible : les anneaux qui représentent les années d'existence avec l'importance de la croissance,
le coeur de l'arbre comme un centre de cible,
la pousse d'une branche au bout de quelques années, qui ressemble ici à un projectile tiré vers une cible...

VOIR AUTREMENT

Bref toute une vue des choses qui nous échappe si on ne s'arrête pas à regarder au delà des apparences.
Et vous avez compris, avec Dieu c'est la même chose : Il est la partie cachée de notre univers - car il ne veut pas s'imposer à nous, mais qu'on le cherche et le découvre dans une liberté qu'il nous a donnée.

Ainsi la nature, les arbres, les fleurs, les mouvements et couleurs du ciel, etc, etc..., tout ce qui nous est familier peut se mettre à nous parler de Celui qui les a conçus et créés...
Pourvu qu'on cherche à voir au coeur de la présence des réalités.
Pourvu qu'on cherche à voir l'invisible que ce qui est visible à la fois cache et révèle, selon la profondeur ou pas de notre désir de comprendre, de trouver du sens.

Comprendre quoi ?
Le monde comme il fonctionne, et aussi comme il ne fonctionne pas bien, et pourquoi ;
Comprendre comme des choses sont belles, et pourquoi aussi des horreurs peuvent soudain apparaître ;
Trouver plein de sens à un univers dans lequel nous naissons (sans avoir rien demandé) et nous allons mourir (sans pouvoir nous y opposer), mais deux événements entre lesquels nous obtenons l'émergence de nous-même, la prise de conscience d'une véritable réalité que nous sommes en soi ; la matière et chair conscientisée pour devenir un être vivant en tant qu'entité personnelle, unique, pensante, réflexive, responsable.

Et donc avec la possibilité d'entendre pourquoi les choses sont ainsi, entre Paradis et Enfer, et comment trouver ce Créateur qui ne s'impose pas mais peut se pressentir et se dévoiler, qui a les solutions à tous les problèmes du monde - que ce soit les covids, la peur, l'argent, les addictions... ou la mort même -.
Un Dieu vivant, qui comme nous entend, voit, réponde si on veut échanger avec Lui, pouvant venir dans l'existence de quiconque veut savoir.
De chacun qui ne se satisfait pas seulement d'apercevoir qu'existent des arbres, mais qui veulent pénétrer
le mystère de leur propre réalité - à la fois temporaire, précaire, et possiblement éternisable - ;
le mystère de leur origine et des origines, et de Celui qui les a pensés et créés avec des foules de variétés et de spécificités quantiques ou génétiques, avec des dynamiques de croissance, d'expansion, de renouvellements... phénoménales...

Ce blog est plein de réponses, à la question de la causalité profonde des choses, des personnes, des comportements, et à bien d'autres, comme la question de Dieu - et la réponse effective qu'on peut trouver, expérimenter -, ou encore la question des crises, des problèmes et de la vie maintenant et après la mort physique, etc...

Bonne recherche, et découvertes.
Soyez béni-e.

Guide de prières pour aider dans un rapprochement ou une rencontre (spirituelle) avec Dieu.

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2021 6 20 /11 /novembre /2021 16:27

 

Pensez-vous que Baudelaire était un être superficiel ou profond ?

 

En général les gens superficiels ont des problèmes au moins aussi importants et nombreux que les autres, mais sans savoir pourquoi, sans penser qu'il y a des liens de causalité entre ce qu'on fait, ce qu'on pense et ce qui nous arrive.

Par certains côtés d'ignorance, Baudelaire avait du mal à trouver le bien-être et il n'a pas toujours, ou pas souvent cherché la solution auprès de Celui qui pouvait lui apporter du bien, du repos de l'âme, au delà même de ses espoirs ou de l'imaginable.
Ce n'est pas un défaut chez lui : c'est un défaut que nous avons tous ; d'où le mal-vivre et les crises qui ne cessent pas, voire qui se multiplient.

Maintenant, en connaissant un peu son parcours tourmenté mais intègre aussi dans ses réflexions et expériences, peut-on voir en lui un être qui parle avec vérité ou un trompeur, un fabulateur ?
Tout cela pour arriver à quoi ?

A une exhortation qu'il a écrite, que je juge très importante en fonction de la connaissance que j'ai acquise du Réel (ce que forment ensemble tout ce qui est créé et l'Incréé), une exhortation qui est un avertissement qui ne devrait pas tomber dans une oreille ou sous un oeil oublieux.

Il a écrit en quelques mots qui abordent des vérités fondamentales, avec une douceur et une paix étonnante - celle de celui qui sait et n'a rien à forcer - pour les postérités dont nous sommes :

« Mes chers frères,
n
oubliez jamais,
quand vous entendrez vanter
le progr
ès des lumières,
que la plus belle des ruses du Diable
est de vous persuader qu
il nexiste pas ! »

In Le Spleen de Paris.

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2021 6 20 /11 /novembre /2021 09:45

Tant qu'on n'accepte pas qu'un "petit" (comme moi) qui veut s'exprimer, puisse le faire à égalité avec les médaillés du système ambiant et prégnant, où est la liberté (qu'on prône pourtant et revendique pour tous), et où est la vraie capacité - possible mais aliénée - de sortir des crises majeures de la condition humaine ?

C'est ainsi que tombant incidemment sur une vidéo intéressante au sujet des religions, je me suis mis à poster un, puis des commentaires.
Et le lendemain matin, la censure avait déjà jouée.

Voici donc la vidéo, et à la suite mes commentaires.

A - la vidéo

B - mes commentaires

1 (disparu)- "La finalité - pour le Dieu vivant - de la religion n'est autre que confondre l'homme, individuellement, de ce qu'il est habité et régulièrement dominé intérieurement par des forces malignes, qui le poussent à mal faire et à faire mal, savoir par les mensonges, l'égoïsme, l'orgueil, la jalousie, la convoitise, la religiosité (perversion qui n'est pas la spiritualité) donc l'hypocrisie, toutes formes d'injustices qui enferment finalement dans des dépendances (religieuses ou non), perte de liberté et donc mal-être, animosité, insatisfactions, méchanceté ou voire violence ou dépression... Bref, la religion et ses règles, rites, obligations (qui ne sont pas mal en soi) n'a de but selon le Dieu unique de la Bible (qui a entrepris un jour de se révéler à moi et avec qui on vit des expériences, d'ordre spirituel) que la prise de conscience qu'on est incapable de lui obéir, de lui plaire, de satisfaire ses exigences justes. Et de là, réaliser le BESOIN qu'on a de lui si on veut le connaître, vivre une intimité de coeur avec lui, du dialogue, des échanges... besoin qui ne peut se combler que par une naissance spirituelle. Lisez donc la Bible, qui n'impose rien mais enseigne magistralement ce qu'est l'homme et le Aoyen par lequel connaître en esprit et en vérité ce Dieu d'amour qui est aussi sainteté et justice, notamment lisez le chapitre 3 de l'Evangile selon Jean sur ce sujet capital. En bonus :) le témoignage de ce que Dieu m'a donné de vivre alors que je ne croyais en rien, et me donne de vivre et de dire : https://www.toucherlalumiere.info/article-bonjour-et-bienvenue-sur-ce-site-70810555.html Dieu ne se prouve pas, cause notre liberté, mais il se trouve, cause nos capacités à le faire. Bien cordialement."

2 (complément, disparu) : "Je traite souvent cette question du religieux et du spirituel, de la transcendance réelle et de la fausseté morale, sur mon blog. Ici une liste de quelques articles sur ce sujet crucial A COMPRENDRE https://www.toucherlalumiere.info/search/religion/"

3 - "Très bien qu'on se débarrasse comme dit Marx, des illusions religieuses - mais aussi il faudrait dire de celles liées à l'athéisme -, et on est d'accord pour découvrir le réel tel qu'il est et travailler à sa transformation, sauf que cela ne marche pas par "la lutte des classes" qui a produit dans l'application entre le communisme soviétique et chinois plus de 100 millions de morts (et ce qui va avec). Mais la transformation du réel doit commencer par notre propre coeur, notre intérieur peut-être plus ou moins socialisé mais restant toujours méchant ou envieux, egocentrique, capitaliste, etc... Et puis il nous faut sortir de l'illusion qui nous fait vivre comme si on était éternel sur terre, càd se voir mortel - et pourquoi, et pour où ? - ce que Marx et bien d'autres oublient dns leur mise en équation de la condition et solution humaines. C'est au prix de cette tenue face à la réalité de notre existence telle qu'elle est vraiment, qu'on peut réaliser son besoin tout personnel de Dieu pour accèder au sens, à la paix intérieure, à des victoires notables sur le mal, nos penchants, et la mort, par la foi."

4 - (en annexe) - "Avez-vous remarqué que la foi est un principe premier du vivant ? Que tous, animaux comme humains sont déterminés - par qui ? - avec des spécificités toujours potentielles, qui se mettent en oeuvre en leur temps, comme les parents de l'oisillon le pousse hors du nid quand il est prêt à volet, et effectivement il "trouve" comment faire, en lui. Et chacun de nous pour apprendre à marcher, à nager, à faire du vélo, à apprendre à l'école, à monter une entreprise ou à se marier !? Le fait-on par savoir, ou par le pricnipe inclus en tout le vivant de la foi ?... Réfléchissons un peu mieux, débarrassé du formatage laïco-athée post-chrétien occidental, tronc d'arbre dont la société française et européenne montrent de nos jours tous les fruits amers, incertains, insécures, voire insensés. La solution se TROUVE plus haut que le ciel atmosphérique qu'on dérègle par nos intelligences dérèglementées.

Est-ce qu'un principe premier, une cause première a besoin de se prouver autrement que par la ou les réalités de ses effets ? Qu'il s'agisse de Dieu ou du Big bang. L'essentiel étant alors de ne pas SE tromper, soi-même, comme Einstein se trompait avec sa "vue" - croyance - en un univers statique et éternel, et comme on peut se tromper à partir d'écrits qu'on ne veut pas lire selon la vérité qu'ils veulent montrer. C'est pourquoi l'apôtre appelle à "l'amour de la vérité" pour échapper effectivement à une condition de mortel qui peut être révolutionner par une adhésion à la vraie vie, éternelle. L'affirmation de Descartes sur la vérité reste très valable dans un univers laïco-athée : "Pour atteindre la vérité, il faut une fois dans sa vie se défaire de toutes les opinions qu'on a reçues, et reconstruire de nouveau tout le système de ses connaissances." Et encore : "Nous devons chercher la vérité en pleine liberté, affranchis de toute idée préconçue." Qui fait naturellement ce travail ? Ce dépoussièrage du système dans lequel il est tombé par sa naissance physique ?..."

Et donc, à la vue de la disparition des premiers commentaires, ma question : "Pourquoi enlevez-vous des commentaires qui envoient à d'autres sources, comme mon blog qui apporte une pensée autrement plus développé que celle, globalement juste mais tronquée, de Y. Quiniou ? Faut-il avoir des diplômes comme des médailles à mettre en avant pour avoir le droit de cité - de citer ? N'oubliez pas que la plus grande révolution désaliénante de l'humanité - ce qui se fait toujours au cas par cas - s'est faite à partir d'une douzaine de gars sans notoriété, pêcheurs, péager, sans emploi ! Et pour n'oublier personne, avec quelques femmes (comme la femme vertueuse du chap. 31 des Proverbes (bibliques), à l'arrière pour l'intendance domestique. Il y a donc encore beaucoup à extraire de l'Histoire touchant à la religion, la spiritualité et la foi si on veut, au moins pour son compte à chacun pour commencer, sortir de la crise actuelle qui tient plus, avec la religion à visée impérialiste qui avance, avec un progressisme ultra-libéral à visée impérialiste qui avance, avec un communisme capitaliste à visée impérialiste qui avance, avec un déréglement climatique et des pollutions de portée impérialiste qui avance..., du jugement, que du hasard !... Merci pour votre réponse de modérateur... Voulez-vous mon blog pour mémoire, et pour avancer dans une réflexion plus pointue et "holystiquement" objective du Réel ?"

Affaire à suivre...

J'espère que ce n'est qu'une question de nombre de commentaires possible à poser !?
Dans tous les cas, voilà pour qui aime la vérité sur ce qui constitue les grands tenants et aboutissants du Réel, des éléments d'approche cognitive et spirituelle.

AJOUT : une réponse a été publiée sur mon com... 1 (réapparu !) :
de Ph. Mo :
"La magie divine n'a plus aucun crédit aujourd'hui mon vieux."
 
A quoi j'ai répondu :
"Si la magie religieuse a encore autant d'impact sur des foules, il faut parler d'autre chose que de magie concernant le Dieu qui est à l'origine de notre univers et notamment de la personne humaine et de notre liberté decroire. C'est ainsi que Dieu se tient en retrait de nous - en exil, d'où nos exis-tences, seulement pourvues d'une vie provisoire -, ne se prouvant pas (a priori), mais se trouvant, si on est un chercheur sérieux de vérité(s). Aussi il se révèle quand il veut, comme il veut, ce qui est mon témoignage personnelle : https://www.toucherlalumiere.info/article-bonjour-et-bienvenue-sur-ce-site-70810555.html Par ailleurs, la magie évolutionnisme perd régulièrement son crédit devant les découvertes scientifiques et les questions insolubles qui se soulèvent (si l'on ne place pas dans l'équation du connaissable l'intelligence pré-originelle). Ce n'est pas que l'évolution ne soit pas un moteur du vivant, mais ce n'est QU'UN des moteurs du vivant, les autres se découvrant si on les recherche (comme j'ai pu le faire). Dès lors, jeune ou vieux, je vous souhaite de trouver votre Créateur avant que le gong de la mort (seulement) physique ne sonne pour vous. Avec tout mon respect. Si la question de la mort ne vous fait pas peur, j'ai un article très fouillé sur mon blog, sur les différents "types de mort".
 
Et pour que ce genre d'échange ait du sens, il convient que l'humilité de ce que nous savons si peu de choses sur nous-même et notre propre devenir post mortem, soit authentique pour permettre à Dieu de se révéler, car autant "il résiste aux orgueilleux", autant" il fait grâce aux humbles."

 

Soyez béni-e

 

 

 

VIDÉO INTÉRESSANTE ET ÉGALITÉ (ICI = LIBERTÉ) DE PENSER

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2021 7 14 /11 /novembre /2021 20:29

On pourrait s'étonner de ce que le retour de l'astronaute français Thomas Pesquet n'ait pas suscité plus d'émerveillement dans les médias, et sans doute dans beaucoup de coeurs à la sensibilité clouée au sol !

Mais c'est doute parce que la France a été un des pays champions pour séparer la connaissance scientifique du monde de celle de Celui qui l'a créé.

Le grand astronome Johannès KÉPLER a écrit : "La science est le processus qui consiste à réfléchir sur les pensées de Dieu après lui."

Croyons-nous mieux savoir à l'heure où rien qu'un virus minuscule peut venir changer le cours de nos affaires sans que nous soyons capables de nous unir seulement dans la recherche de ce qui est juste, vrai et objectif pour que nous sachions comment en triompher ?

Alors retour à un regard plus éclairé, dépoussiéré, objectif, pour voir comment la puissance, la grandeur, les fonctionnalités et la beauté peuvent se combiner pour une expansion de conscience déformatée.
 

SOIRÉE SCIENCE, ASTRONOMIE, ÉTONNEMENT, ÉMERVEILLEMENT !?

C'EST ICI > "L'APPEL DU COSMOS"

Bonne et riche soirée

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2021 7 14 /11 /novembre /2021 19:45

Les temps sont difficiles, mais il y a toujours des étoiles dans le ciel, et elles apparaissent d'autant plus qu'il fait nuit !

Alors cherchons à voir de ces étoiles de lumière qui éclairent les âmes bien disposées pour les détourner des ténèbres de manipulations, de mensonge, de fake news, de pressions privatrices de liberté ou de perversions diverses.

Une lumière qui demeure est que Jésus est venue un jour dans notre monde, et par la foi en lui et ses paroles, nous pouvons encore passer de toute la POTENTIALITÉ qu'il y a dans sa réalité
- de Sauveur unique puissant,
- de sa mort sacrificielle
- et de sa résurrection,
à des ACTUALISATIONS transformatrices d'existences personnelles.

Cette lumière est rappelée dans le livre que publie en cette fin d'année chez BoD édition, et que vous pouvez vous procurer (pour 5,49 € en version papier (6,95 avec le port), et 2,99 € en prix de lancement ebook (sinon 3,49 € à partir de décembre).

Accès par clic ici Livre NOËL NOËL Merry Christmas

ou sur Amazon : ici

TABLE DES CHAPITRES :

1 - NOËL, PERES-ET-MERE-VEILLAIENT (Père émerveillé - une (bonne) nouvelle)
2 - NOËL CÉLÈBRE LA VENUE DE JÉSUS – les textes bibliques
3 -- PROPHÉTIES ANNONCIATRICES
4 - POURQUOI JÉSUS EST-IL NÉ ?
5 - LA VRAIE DATE DE NAISSANCE DE JÉSUS !?
6 - ET POURQUOI NOËL LE 25 DÉCEMBRE ?
7 - POÈMES

 

Merci pour vos retours si vous avez envie.

Soyez béni-e.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2021 6 30 /10 /octobre /2021 16:04

Nouvelle

UNE SCÈNE D'UN SCÉNARIO À VALENCE
 
suite d'hier

Avec les mots des larmes étaient montées aux yeux de Maya. Sans couler mais bien réelles, rendant les yeux brillants, comme parfois dans un état fiévreux.
Une oasis de silence s’installe entre les deux femmes au cœur du brouhaha des allées et venues. Le bar (à la diagonale de leurs places) est pris d'assaut, mais la somme des voix reste feutrée, comme d'un autre et lointain univers.

 

Ingrid :

  •         J’ai remarqué qu’on a quand même chacune, chacun, une part de responsabilité quand ça pourrait le faire mais ça ne dure pas.

  •         Dans mon cas, je ne vois pas en quoi j’ai mal fait ! Alcools forts, deux fois giflée... Comme une conne, séduite, séduite, je l'aimais, et j'étais impuissante, mais pas coupable…
    Mais parlons plutôt de toi ; Tu es toujours avec, comment tu l’appelais ?

  •         Tu sais, cette dernière année j'ai compris qu’en fait on manque beaucoup de conscience, au sens moral. Rien que sur le mensonge et sa portée possible.
    Et puis je pense que nos casseroles doivent aussi nous servir à grandir en compréhension. En recherche de sens, de causalité. Parce que notre destin n'est pas tout écrit et joué d'avance. Ce n’est pas un scénario mot à mot. Je crois même que des scènes entières n’avaient pas été prévues.

  •         Place à l’impro.

  •         Au point de changer le fil de l’histoire.

  •         Cela a fait partie de plus d’un tournage. Et donc ?

  •         Moins agir par réflexe conditionné ; en sachant prendre du recul, avec une conscience plus éveillée, ce qui aurait permis de voir plus clair plus tôt ; et de prendre une autre voie. La bonne…
    Je me suis aperçue qu'on est des ébauches. Des ébauches de vie ; de soi. mais on se conduit comme si on était des pièces achevées, des valeurs sûres.

  •         Tu veux dire on est comme des rushes ?…
    Ouais-ouais, tu m'impressionnes Ingrid. Tu étais si tournée vers l'extérieur, les rendez-vous, les essais, tournages.
    Moi ça me fait un peu peur de changer. De peut-être trop comprendre.
    Et si tu me parlais – Ah ça me revient, c'était Victor !

  •         Victor, oui.

  •         Toujours avec lui !? Il va bien ? Qu’est-ce qu’il faisait déjà ?

  •         Il est passé comme il dit « des salles aux serres ». Mais toujours dans l'art et l’essai (elle a un sourire malicieux). Il a changé de culture : Il s’est mis à la permaculture.

  •         C’est une culture qui vient de quel pays ?

  •         C’est une philosophie agraire.

  •         Tu m’en diras tant ! Tu sais, je n’ai pas fait d’agrégation moi ; alors dis-moi, agraire ?

  •         Agricole, agriculture. Il a acheté une propriété en Ardèche, depuis bientôt deux ans, et il fait pousser des légumes sous serre et à ciel ouvert. Je le rejoins après le festival, si tu veux je t’y emmène !

  •         Attends ! Tu me parles de philosophie, puis d’agriculture, c’est un peu confus pour ma p’tite tête ! Ça me fait juste penser à « Alexandre le bienheureux » d'Yves Robert, 1968. C’est un bon parallèle ?

  •         Victor a fait un vrai choix de vie, réfléchi. Avec retour à la simplicité, la nature et le respect de ses lois, des saisons, avec des pratiques anciennes ; le moins de moteurs possibles. Des capteurs du soleil et une éolienne, des choses comme ça.
    Et je suis contente du coup qu'il ait aussi changé de basse-cour !
    (rires)
    Tiens, je vais encore te faire rire ! Un exemple de sa nouvelle vie : Il urine maintenant dans un seau ou un flacon (elle rit) ; puis il fait des dilutions, et il enrichit la terre avec. C’est un très bon fertilisant naturel ; et surtout, avec des toilettes sèches, nos excréments ne partent plus dans le tout-à-l’égout pour polluer l’eau qu’on nous sert au robinet, mais c’est recyclé naturellement.
    Il dit qu’il amande la terre, et qu’il s’amande lui-même, au lieu de payer des amendes. Sa petite part pour freiner la dévastation de la planète. 

  •         Oui je vois bien, j'ai vu des docus là-dessus. Si c’est possible !

  •         Il parle d’une seconde jeunesse. Il dit que l’eau est meilleure à la source, que lorsqu’elle arrive dans la mer. Il a brûlé ses bateaux avec la distribution, Paris et Londres, Madrid. Il veut se mettre tout entier à ce qu’il croit, au fur et à mesure qu’il apprend, et que des choix s’imposent.

  •         C’est courageux, je suppose. Et tu le vois souvent ? Tu es toujours en Ile-de-France toi ?

  •         Tous les 15 jours, les week-ends et fêtes.

  •         Comme les enfants de parents séparés en somme.

  •          « Loin des yeux, près du cœur ! ». C’est une formule qu'on a adoptée, adaptée à nos personnalités, ce qui rend les relations plus pérennes.

  •         Sereines.

  •         Aussi. On a compris cette problématique de l'inversion toujours possible des attractions en répulsion. Avec le développement anarchique de nos egos, on doit chercher des organisations et des savoirs, anciens et nouveaux, qui tiennent la route, qui procurent la paix et aident l'amour du cœur.

  •         Ouais, tu as déjà bien adhéré à sa philosophie à ce que j’entends ! C’est vrai que beaucoup de choses changent, et très vite – trop vite –, et ça fait peur quelque part. Pour moi ça sent la Big cata. Comme au niveau des couples, des familles.

  •         Victor dit qu’il est passé de la Terre-à-délit (d-é-l-i-t) à sa Terre-Neuve. Une terre parfois rude, mais il revit.

  •         Un vrai privilège.

  •         On en est conscient. Mais c’est aussi le fruit d’une décision, et de certains sacrifices.

  •         Sûr ! On ne peut pas tout avoir. Une autre version de « L’amour est dans le pré » !
    Je voudrais bien oui, le rencontrer sur son domaine. L’Ardèche, c’est pas un peu dans le secteur !?

  •         De l’autre côté du Rhône, à côté. On y est dans deux jours si tu veux, après le festival ! Je le préviens ?

  •          Des fois qu’il soit nu quand on arrive ! Je rigole ! En tout cas je me sens toute curieuse ! « Victor – la saison 2 » !
    Et toi tu me sembles bien amoureuse en fait !?

  •         Je veux encore y croire. Je n’ai rien trouvé qui soit mieux qu’un couple.

  •         « Un homme et une femme » - 1966, et toujours.
    On est toujours tenté de revenir, de « reloucher » sur ce bonheur comme le plus tout jeune Claude l'a si bien mis et remis en image avec Anouk Aimée et Trintignant.
    Après, entre une réalité montée en film et la réalité brute de quotidien…

  •         Bien sûr qu'on offre du rêve. Mais qui peut parfois en sauver provisoirement certains. C’est ce qui me tient dans cet univers. Alors tant pis si ça devient décadent, dégradé. Il n’y a rien de parfait, et l’important est de se garder soi-même en grandissant en conscience. De devenir une résistante s’il le faut.

  •         J’ai parfois l’impression qu’il y a comme une grosse malédiction, qui pèse sur tout en fait. Un truc qui nous empêche tous d’être heureux.

  •         Je crois que pour un vrai et bon changement, il faut parvenir à un stade certain d’insatisfaction, sans plus de volonté de rebondir par soi-même encore une fois.

  •         Lâcher prise ! Dans la mesure où le monde va de plus en plus mal, on y arrive non ?

  •         Je le crois aussi. Mais pas lâcher prise pour un vide, mental ou un isolement. Pour une meilleure connexion et expansion.
    Allez, je peux te dire : On s’est mariés l’année dernière, malgré le covid et le confinement.

  •         Non ! Avec Victor ? Ingrid, tu m’en diras tant !
    (Maya la regarde l’œil allumé, avec soif, de l’envie peut-être, des questions qui se bousculent).
    Et mariés… devant un monsieur le maire ou devant une mairesse ?

  •         Devant Dieu !

    Claude Thé  Juin 2021 @LGDDV

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche