Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 août 2022 6 20 /08 /août /2022 20:00

Le passage du témoin n'est pas qu'en sport, c'est aussi de la sorte que la foi se transmet et qu'on peut entrer dans des épreuves pour gagner... contre le mal...

C'est (curieusement mais pas par hasard) l'athée Lénine qui dit que les chrétiens avaient l'arme la plus redoutable - la prière -, mais (d'une manière générale) ils ne s'en rendent pas compte et s'en servent très peu, sans beaucoup de foi.

Pourquoi, si ce n'est que là comme ailleurs il faut commencer à pratiquer si on veut monter en force et résultats; et pratiquer demande de la ténacité, de la patience, de vouloir apprendre, de se trouver face à des échecs, demande une foi qui croit réellement au surnaturel et au Dieu puissant de la Bible... ême si la réponse n'est pas celle qu'on s'imaginait.
Mais il est toujours préféable de "jouer" son talent, un don de Dieu, à le garder au frigo ou au congélateur.

Ce challenge reste toujours ouvert, et s'il y a beaucoup d'appelés mais peu d'élus, je veux être du faible nombre (certainement quand même plus d'une centaine de millions dans le monde).

Cet article fait donc suite à >> celui-ci au sujet des feux et de la prière qui peut venir comme force supérieure dans la lutte contre les flammes <<

Croire que la prière peut faire reculer ou empêcher ou arrêter des événements même importants, telle est la foi que Dieu honore.

Au sujet du feu et de l'eau, on doit savoir ou se souvenir de ce que Dieu en a dit :
- à Noé et depuis, il a dit qu'il ne submergerait plus jamais la terre par des grandes eaux. D'où on peut comprendre que des tsunamis, des vagues géantes ou des précipitations de plus en plus soudaines, brutales et imprévisibles ne sont plus seulementde des phénomènes qui se justifient spirituellement, mais il s'agit de manoeuvres atmosphériques organisées par des esprits capables de modifier ou d'amplifier des mouvements de notre ciel physique.

On voit cela dans la Bible (un peu comme un événement archétype) à un moment où Jésus s'est endormi dans une des barques qui traversent la mer de Galilée.

Dans le livre biblique de Marc chapitre 4 on peut lire : "Il s'éleva un grand tourbillon, et les flots se jetaient dans la barque, au point qu'elle se remplissait déjà.
La violence de la tempête est telle que les disciples, pourtant habitués à du gros temps sur cette mer, pensent que cette fois ils vont périr. Dans leur incapacité de manifester la foi dans laquelle il les forme jour après jour. ils crient vers Jésus.
Celui-ci se réveille, se lève et tance les éléments leur ordonnant de se calmer.
Cela nous semble d'un autre monde, d'un temps révolu.
Il n'en est rien : Dieu ne change pas, ses interventions sont toujours possibles dans l'exercice de la foi.
Soit si on lui demande d'intervenir - ce que Jésus fait -,. Mais aussi par nos paroles prononcées dans la foi et la puissance admise du nom de Jésus, les éléments peuvent se soumettre (si je me permets d'écrire cela, c'est pour l'avoir expérimenté à plusieurs reprises).

"S'étant réveillé, Jésus menaça le vent, et dit à la mer : Silence ! tais-toi ! Et le vent cessa, et il y eut un grand calme. 40 Puis il leur dit : Pourquoi avez-vous ainsi peur ? Comment n'avez-vous point de foi ? 41 Ils furent saisis d'une grande frayeur, et ils se dirent les uns aux autres : Quel est donc celui-ci, à qui obéissent même le vent et la mer ?"

Dieu n'en finit pas de faire notre éducation, pourvu qu'on suive ce qui se passe dans l'école de notre quotidienneté.

C'est pourquoi je voudrais réveiller des consciences jadis informés de ces choses à revenir à une vue spiritualiste puissante de ce monde. Celle qui peut faire la différence d'une manière significative. Celle qui n'a pas besoin de chercher à rendre ces prévisions plus pointues pour éviter des drames ; celle qui peut se passer de renforts en personnes ou en matériel pour calmer des vagues en furie ou arrêter un feu attisé par le vent.

Ne suffit-il pas d'une pluie survenant à point nommé - ce que peut provoquer une prière de foi - pour changer le rapport de force avec le feu ? Pour détourner une tornade qu'on voit se déclencher, pour qu'un début de grêle s'arrête !

Comment croit-on que nos anciens, qui dépendaient du temps plus que nous, majoritairement en campagne, pratiquaient pour ne pas mourir de faim à cause d'une sécheresse ou de l'embrasement d'un champ mûr pour la moisson ?

Et quand la pluie vient stopper des incendies, qu'entend-on des bouches dépourvues de foi ?
Dommage qu'il y en ait pas eu davantage ! C'st bien mais ça ne va pas suffire contre les reprises !
Dieu entend-il de la reconnaissance ?...
Savons-nous encore nous humilier quand nous sommes dans la défaite, sous un jugement, insuffisant pour ce qui se présente à nous !
Et savons-nous aussi après notre abaissement être à l'écoute de l'Esprit Divin qui nous dit que tel événement n'est pas juste, et refuser des événements comme étant des fatalités irrémédiables !

Que nous soyons un citoyen lambda ou un élu pour un territoire, l'invitation est la même : excercer une foi en Dieu qui rebat les cartes, qui change la donne, qui nous fait tenter des coups qui font bouger le bras du Dieu qui aime que nous plaçions notre foi en lui.

Face au feu, face à l'eau, comme face à des maladies, à des points de rupture... pouvons-nous prendre position pour notre salut qui s'acquiert pour la seule foi en Dieu et en Jésus son Christ notre médiateur, reprenant les paroles du psalmiste :  :"Je dis à l'Eternel : Mon refuge et ma forteresse, Mon Dieu en qui je me confie !3 Car c'est lui qui te délivre du filet de l'oiseleur, De la peste et de ses ravages. 4 Il te couvrira de ses plumes, Et tu trouveras un refuge sous ses ailes; Sa fidélité est un bouclier et une cuirasse. 5 Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit, Ni la flèche qui vole de jour, 6 Ni la peste qui marche dans les ténèbres, Ni la contagion qui frappe en plein midi." Quelles promesses de Dieu pour qui veut se confier en lui pour lui permettre et le voir agir !

Et puis ces promesses pour la foi qui viennent de Jésus (Evangile selon Marc, chap. 16) : "Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. 16 Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. 17 Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues; 18 ils saisiront des serpents; s'ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris."

Ni Dieu Lumière éternelle inaccessible, ni Jésus qui en fut l'incarnation et se trouve désormais les deux assis sur le même trône, ni encore le Saint-Esprit, qui est parmi nous et opère les miracles, ne change(nt) dans leur vue et dans leurs paroles, c'est pourquoi croyons, alors que les temps et les épreuves vont se durcir (comme au temps du Pharaon d’Égypte face à Moïse). Croyons et osons la foi.

Ah, faut-il le préciser !? Le carburant (ou comburant) de la foi, c'est... l'amour.
Car c'est lui qui va nous pousser à prier avec foi, à intercéder pour d'autres, quand soudain par exemple on est ému de compassion en voyant certains désastres, des sinistrés, certaines menaces...

C'est aussi pourquoi Jésus place l'amour du coeur, désintéressé ou même filial, partisan, comme pierre de touche de sa Bonne Nouvelle ou Evangile (qui est le don de sa vie pour nous épargner un maximum de problèmes et de souffrances).

Et si vous vous sentez si loin de Dieu, si pauvre dans la foi ou en amour, et désireux cependant de croire et de vivre de manière à plaire à Dieu, >> pour vous aider à formuler une ou quelques prières selon votre coeur, un lien ici <<

Soyez béni-e...

 

 

Partager cet article
Repost0
30 juin 2022 4 30 /06 /juin /2022 07:29

Les langues se délient,
et on en entend de plus en plus sur ce qui se passe derrière les portes les mieux fermées, dans les alcôves officialisés ou dans les situations les plus impromptues : pressions lourdes, manipulations, étourdissement, abus, viols, perversions, pratiques pornographiques.

Ce qui semble la plus belle chose de notre intimité tourne de plus en plus souvent au dégoût, à la nausée, à l'aversion, à des violences, voire au meurtre... Un autre domaine dans lequel on peut voir, entre les faits, par les effets, que des esprits impurs, des démons véritables, sont à l’œuvre et gagnent des territoires.

"Faute de connaissance, mon peuple dépérit et périt", dit Dieu par Osée.
Quelle meilleure tactique pour Satan et ses anges dévoyés que de continuer à nous faire croire qu'ils n'existent pas ; ainsi ils peuvent s'immiscer à peu près partout. D'où le mal-vivre ensemble, le mal-être intérieur, l'insécurité, les agressions, les corruptions, la fatigue et le désintéressement de tout...

On devient étranger chez soi, phagocyté par ces esprits de ténèbres qu'on ressent encore confusément, mais dont la montée en puissance des actions et les présences vont finir par les rendre évidents à toujours plus de conscience.

Les plaisirs illégitimes, les jouissances dérobées omme les gains malhonnêtes ne durent généralement pas si longtemps que les effets maléfiques, voire les malédictions qui les suivent : il y a une justice qui opère toujours un moment ou un autre ; souvent sous forme de retour de bâton, de booerang.
Alors ne laissez pas le mal envahir vos sphères d'existence ; cherchez réellement à savoir, à connaître ce que sont les tenants et aboutissants majeurs de ce monde, avec d'une part  Dieu et ses anges qui circulent entre les cieux les plus hauts et notre terre, d'autre part avec l'ange magnifique (Lucifer) devenu Satan, le diabolos (l'Adversaire de tout bien).

Et puis à l'autre extrémité une vie éternelle paradisiaque pour quiconque aura voulu se mettre au rang de Dieu et de Jésus, ou la mort vécue comme une épouvante et ce qu'on appelle l'enfer (et dont on peut savoir de quoi il s'agit par les écrits bibliques).Cherchez donc à savoir si cela est réellement vrai, parlant à Dieu pour lui demander de se révéler, de vous répondre, de se faire sentir...
Vous pouvez même lui demander une excellente nuit paisible de repos : Il sait très bien faire ! Que vous trouviez des nuits de rêve en lieu et place des insomnies, des rapports et relations sans paix, des cauchemars, des visitations d'esprits dont vous ne pouvez vous défaire...

Et ici >> un guide pour aider à des prières efficaces <<.

Soyez boosté-e pour vous approcher et rejoindre le camp des vérités éternelles sans attendre d'avoir à mourir pour savoir. 

Partager cet article
Repost0
20 juin 2022 1 20 /06 /juin /2022 06:41

Jésus et la foi par le Saint-Esprit est la réponse de Dieu au fait patent que nous sommes chacun mortel.

Mortel physiquement, ce qui ne signifie pas que l'âme meurt avec le corps - car si l'on en croit Jésus et la Bible, la vie de notre existence est attachée à l'âme et non à ce qui est physiologique.

Marc 8:36 "Et que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s'il perd son âme ?"

Et l'âme, qui nous donne la conscience d'être l'individualité qu'on est chacun, ne survit pas pour aller automatiquement dans le Royaume paradisiaque de Dieu, sinon nous n'aurions pas une vraie liberté de choix.

Alors que devenons-nous si un jour la mort nous surprend alors que nous sommes encore dans nos fautes, impur à cause de nos péchés et souillures pas effacés ?
Voyez-là >> ce que Jésus a dit à ce sujet <<.

Ainsi, c'est bien ici, de ce côté du Réel, que nous avons à chercher et à faire le choix de donner à Dieu sa place dans notre existence pour qu'il puisse nous sauver (pardonner, enseigner, protéger, soulager, consoler, guérir, délivrer, rendre heureux...). Car nous sommes comme les arbres : du côté où ils tombent, ils restent. Ecclésiaste 11 : 3

Saisissez bien ce que Jésus dit là, car l'offre de Dieu y est clairement exprimée, qui nous laisse le choix de répondre par la foi, ou par tout autre déroutage >> Jean ch. 3, vers. 16 à 21 << (à lire ou à écouter)

Voici éventuellement un article qui développe bien ce rapport étroit qu'il y a entre l'amour qu'est Dieu en lui-même, sa justice qui ne peut être bafouée, le sacrifice de Jésus dont l'amour pour nous l'a conduit à se livrer à la sentence de mort qui est la nôtre selon la justice divine, et encore la foi qui est notre réponse à ce moyen de sauvetage de notre âme que le séjour des morts n'aspire qu'à récupérer >>base juridique du pardon, de la rédemption totale de notre personne <<

Et si, comprenant l'importance d'être sauvé d'une perdition éternelle, vous voulez vous remettre à Dieu maintenant, ici >> un guide pour faciliter une prière efficace <<

Et bonne suite de vie

Partager cet article
Repost0
19 juin 2022 7 19 /06 /juin /2022 17:05

RÉFLÉCHIR SUR DES ACQUIS PRÉJUGÉS
Comment peut-on croire que le hasard est en lui-même une énergie ?

Parce que comment croire que tous les mouvements célestes, de la terre et du vivant, sont sortis d'un rien hyper-dynamique qu'on appelle hasard, qui aurait été capable de créer tout l'univers et tous ses rouages ?

Voltaire même, du coeur de son impiété et intolérance (car il ne suffit pas d'écrire un beau traité sur la tolérance pour le devenir) devait admettre : "L’univers m’embarrasse et je ne puis songer que cette horloge existe et n’ait pas d’horloger. ”

Voltaire s'adressa un jour à un enfant qui lisait son catéchisme sous un pommier : « Ecoute petit, » lui dit-il, « Je te donne toutes les pommes de ce verger si tu peux me dire où est Dieu ! »
L'enfant leva la tête, regarda Voltaire et avec respect et sagesse lui répondit : «Vous, Monsieur, pourriez-vous me dire où il n'est pas ? »

Si vous avez la curiosité de lire ce qu'on sait sur la fin de vie désespérée de Voltaire regarder >> ici par exemple <<

Et surtout si vous désirez sortir de l'endoctrinement laïco-évolutionniste athée, ici >> une page pour aider à (re)venir à Dieu par la prière et trouver en lui le sens de l'existence et une espérance véritable << 

Partager cet article
Repost0
14 juin 2022 2 14 /06 /juin /2022 12:33

Malgré les promesses ou espoirs de vie meilleure, plus longue, mieux soignée et mieux assistée, les existences se racornissent, se rétrécissent, perdent de la vigueur, les envies se changent en esprit blasé, étourdi, vide de sens...

La culture apparaît de plus en plus comme illusoire ou comme un fantôme que n'habitent que le glauque ou le woke, les duplicités hypocrites, les petits gains sordides ou arrachés à la force des manif'...

CRISE ET PALLIATIFS

Bref, l'évidence est là que rien ne va plus dans le meilleur des mondes, la guerre a déjà franchi nos portes* et les soins palliatifs se multiplient par injection d'émissions sur les paradis terrestres pour milliardaires, de films qui font se produire des centaines de meurtres par an dans notre salon (et dans notre âme).
"Mon âme est malade, a écrit le poàte,
Elle a mangé trop de salades"...

Alors on étouffe, on se sent étriqué, tronqué, pressé et oppressé, privé de certaines informations ('cause la penséeunique), il faut retrouver son souffle... ce qui est en réalité impossible !
SAUF qu'à Dieu rien n'est impossible !
Et donc il faut y croire, plus et mieux que jamais, c'est-à-dire non de manière religieuse seulement, mais en vivant une spiritualité personnelle qui ne demande qu'à germer et grandir.

Car nous sommes des êtres psychiques (comme les animaux !) mais aussi spirituels (comme Dieu ou les anges). Et nous devons trouver ou retrouver une autre souffle, qui se nourrit d'une autre atmosphère que l'air que nous polluons en toute impuissance.

Un autre souffle car le Créateur dit qu'il existe un souffle psychique, celui commun de notre âme, mais encore un souffle différent qui est l'esprit de Dieu, qui désire de tout son coeur habiter en nous.
Et donc ASPIRONS à cette dimension qui manque si cruellement au genre humain tout entier.

Un + de vie se trouve dans la Vie même, et c'est Dieu seul qui est, en lui-même, la vie.

C'est pourquoi Jésus a affirmé 4 vérités essentielless sous la forme suivante :

"Je suis Le chemin, La vérité, La vie."

Ainsi, soit c'est une parole de menteur, de mégalomane ou d'un détraqué, soit c'est une vérité et alors il ne faut pas passer à côté.

Car Dieu a tant aimé le monde des impies naturels que nous sommes, qu'il a livré en sacrifice son Fils unique (Jésus) afin que quiconque (vous, toi qui lis) ne soit pas anéanti dans une fin de soi dramatique, mais qu'il/qu'elle reçoive et possède la vie de Dieu. Quel + de vie !
Le souffle même de Dieu, qui dure à jamais.

>> Ici Guide de prière pour recevoir de Dieu ce supplément extraordinaire de vie <<

Partager cet article
Repost0
10 juin 2022 5 10 /06 /juin /2022 17:10

 

T'es rien, du verbe être, avec la notion de pérennité, voire bien sûr d'éternité !

Être est différent d'exister, d'être en exil.
En exil de la Vie qui est, permanente, éternelle ; en exil de Dieu donc.
Du Dieu connaissable qu'on cherche si peu à connaître!

Et pourtant sa bannière c'est l'amour ; Celui de son Esprit sur ceux qui sont devenus ses enfants (ses disciples, ses amis, des cellules de son corps inouï qu'est son Église vivante ou Épouse christique, faite de chair, d'âmes et d'esprits.

C'est par là qu'on passe de terrien - seulement, et cela n'est rien face à la mort et à l'éternité, à la vie d'un être spirituel que Dieu veut former en nous pour que nous puissions partager les grâces et gloires de tout le Bien qu'il est ou qu'il initie.

PRENEZ VOTRE TEMPS !

C'est notre part de savoir s'échapper des activités, infos et appels incessants dans toutes sortes de choses, et là voici une lecture ou écoute capitale pour tout votre devenir (ici-bas et éternel) que je suis propose (>> ici en audio << :

"Je vous rappelle, l’Évangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré, 2 et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l'ai annoncé; autrement, vous auriez cru en vain.
3 Je vous ai enseigné avant tout, comme je l'avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures; 4 qu'il a été enseveli, et qu'il est ressuscité le troisième jour, selon les Ecritures; 5 et qu'il est apparu à Céphas, puis aux douze. 6 Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois, dont la plupart sont encore vivants, et dont quelques-uns sont morts. 7 Ensuite, il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres. 8 Après eux tous, il m'est aussi apparu à moi, comme à l'avorton; 9 car je suis le moindre des apôtres, je ne suis pas digne d'être appelé apôtre, parce que j'ai persécuté l'Eglise de Dieu. 10 Par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et sa grâce envers moi n'a pas été vaine; loin de là, j'ai travaillé plus qu'eux tous, non pas moi toutefois, mais la grâce de Dieu qui est avec moi. 11 Ainsi donc, que ce soit moi, que ce soient eux, voilà ce que nous prêchons, et c'est ce que vous avez cru.
12 Or, si l'on prêche que Christ est ressuscité des morts, comment quelques-uns parmi vous disent-ils qu'il n'y a point de résurrection des morts ? 13 S'il n'y a point de résurrection des morts, Christ non plus n'est pas ressuscité. 14 Et si Christ n'est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine. 15 Il se trouve même que nous sommes de faux témoins à l'égard de Dieu, puisque nous avons témoigné contre Dieu qu'il a ressuscité Christ, tandis qu'il ne l'aurait pas ressuscité, si les morts ne ressuscitent point. 16 Car si les morts ne ressuscitent point, Christ non plus n'est pas ressuscité. 17 Et si Christ n'est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés, 18 et par conséquent aussi ceux qui sont morts en Christ sont perdus. 19 Si c'est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes.
20 Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts. 21 Car, puisque la mort est venue par un homme, c'est aussi par un homme qu'est venue la résurrection des morts. 22 Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, 23 mais chacun en son rang. Christ comme prémices, puis ceux qui appartiennent à Christ, lors de son avènement. 24 Ensuite viendra la fin, quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir détruit toute domination, toute autorité et toute puissance. 25 Car il faut qu'il règne jusqu'à ce qu'il ait mis tous les ennemis sous ses pieds. 26 Le dernier ennemi qui sera détruit, c'est la mort. 27 Dieu, en effet, a tout mis sous ses pieds. Mais lorsqu'il dit que tout lui a été soumis, il est évident que celui qui lui a soumis toutes choses est excepté. 28 Et lorsque toutes choses lui auront été soumises, alors le Fils lui-même sera soumis à celui qui lui a soumis toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous.29 Autrement, que feraient ceux qui se font baptiser pour les morts ? Si les morts ne ressuscitent absolument pas, pourquoi se font-ils baptiser pour eux ? 30 Et nous, pourquoi sommes-nous à toute heure en péril ?
31 Chaque jour je suis exposé à la mort, je l'atteste, frères, par la gloire dont vous êtes pour moi le sujet, en Jésus-Christ notre Seigneur.
32 Si c'est dans des vues humaines que j'ai combattu contre les bêtes à Ephèse, quel avantage m'en revient-il? Si les morts ne ressuscitent pas, Mangeons et buvons, car demain nous mourrons.
33 Ne vous y trompez pas : les mauvaises compagnies corrompent les bonnes moeurs. 34 Revenez à vous-mêmes, comme il est convenable, et ne péchez point; car quelques-uns ne connaissent pas Dieu, je le dis à votre honte.35 Mais quelqu'un dira : Comment les morts ressuscitent-ils, et avec quel corps reviennent-ils ? 36 Insensé ! ce que tu sèmes ne reprend point vie, s'il ne meurt. 37 Et ce que tu sèmes, ce n'est pas le corps qui naîtra; c'est un simple grain, de blé peut-être, ou de quelque autre semence; 38 puis Dieu lui donne un corps comme il lui plaît, et à chaque semence il donne un corps qui lui est propre.
39 Toute chair n'est pas la même chair; mais autre est la chair des hommes, autre celle des quadrupèdes, autre celle des oiseaux, autre celle des poissons. 40 Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres; mais autre est l'éclat des corps célestes, autre celui des corps terrestres. 41 Autre est l'éclat du soleil, autre l'éclat de la lune, et autre l'éclat des étoiles; même une étoile diffère en éclat d'une autre étoile.
42 Ainsi en est-il de la résurrection des morts. Le corps est semé corruptible; il ressuscite incorruptible; 43 il est semé méprisable, il ressuscite glorieux; il est semé infirme, il ressuscite plein de force; 44 il est semé corps animal, il ressuscite corps spirituel. S'il y a un corps animal, il y a aussi un corps spirituel. 45 C'est pourquoi il est écrit : Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant. 46 Mais ce qui est spirituel n'est pas le premier, c'est ce qui est animal; ce qui est spirituel vient ensuite. 47 Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre; le second homme est du ciel. 48 Tel est le terrestre, tels sont aussi les terrestres; et tel est le céleste, tels sont aussi les célestes. 49 Et de même que nous avons porté l'image du terrestre, nous porterons aussi l'image du céleste.
50 Ce que je dis, frères, c'est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n'hérite pas l'incorruptibilité. 51 Voici, je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, 52 en un instant, en un clin d'oeil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. 53 Car il faut que ce corps corruptible revête l'incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l'immortalité.
54 Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l'incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira la parole qui est écrite : La mort a été engloutie dans la victoire. 55 O mort, où est ta victoire ? O mort, où est ton aiguillon ? 56 L'aiguillon de la mort, c'est le péché; et la puissance du péché, c'est la loi. 57 Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ !58 Ainsi, bien-aimés, soyez fermes, inébranlables, travaillant de mieux en mieux à l'oeuvre du Seigneur, sachant que votre travail ne sera pas vain dans le Seigneur."
1ère lettre aux Corinthiens chapitre 15 en entier.

Et si suite aux circonstances de votre existence qui vous ont amenés jusque là, le temps est venu pour vous de connaître Dieu, de vous approcher de lui et de faire de lui votre Père céleste, >> voici un guide pour le prier en toute simplicité, authenticité et vérité <<,
selon que "
à tous ceux qui l'ont reçue (la lumière de Dieu qu'est Jésus), à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, 13 lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu." Evangile selon Jean, chap. 1

Soyez béni-e par les Paroles de Dieu

Partager cet article
Repost0
8 juin 2022 3 08 /06 /juin /2022 08:22

Le hasard sans rien c'est rien, même pas trois fois rien ; mais il existe, dans des interstices que le faisceau des ois de la création laissent se produire comme encore de la valeur surajoutée à ce que Dieu a fait, et fait. En ce sens aussi, nous sommes (dans) une création ouverte, comme fermée...

Si vous ne connaissez pas le vrai Dieu, créateur et rédempteur, ne tardez pas à faire deux pas vers lui, et il en fera plusieurs vers vous. Ici >> des trames pour aider à des prières efficaces <<

 

Partager cet article
Repost0
26 mai 2022 4 26 /05 /mai /2022 13:25

De quelle "ascension" s'agit-il ?

A la fin d'une période de 40 jours pendant laquelle Jésus ressuscité se montra vivant à des centaines de personnes, il parla une dernière fois à ses disciples, puis "il fut élevé pendant qu'ils le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux. 10 Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu'il s'en allait, voici, deux hommes vêtus de blanc leur apparurent, 11 et dirent : Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l'avez vu allant au ciel." Livre biblique des Actes des Apôtres, chap. 1

Et donc il va revenir, non plus en "messie souffrant comme la première fois", mais en Dieu-humanisé puissant, d'abord - et très bientôt semble-t-il - pour prendre avec lui les disciples d'aujourd'hui, comme un époux vient chercher chez elle son Epouse pour vivre l'un et l'autre un amour éternel sans faille.
Ce qui laissera la terre habitée livrée à toutes les forces spirituelles sataniques chassées de leur espace céleste (anges déchus devenus des démons, esprits maléfiques terribles et terrifiants) qui finiront de faire de la planète un chaos monumentalement (un tohu bohu)... dont la seconde guerre mondiale avec toutes ses horreurs et la troisième déjà engagée en Ukraine, ont été et sont des réalités localisées.

... Et si cela peut faire flipper quelqu'un, c'est le premier bon côté du mal qui vient, afin de nous pousser dans les bras de Jésus dont les mains éternellement percées peuvent offrir à quiconque vient à lui la plus sûre des protection.

 

nota : Puis il y aura d'autres épisodes du retour de Jésus sur terre, en Roi de tous les rois et présidents de la terre, en Seigneur de tous les seigneurs, chef d'armées supérieures à tout, pour prendre enfin un contrôle total des opérations et installer sa souveraineté terrestre... etc...

Lisez la Bible pour savoir ce qu'on peut savoir qui a déjà été prédit de longue date, et si vous en ressentez le besoin cliquez sur ce lien >> d'un guide de prières << pour trouver la paix et protection avec le vrai Dieu..

Partager cet article
Repost0
23 mai 2022 1 23 /05 /mai /2022 19:08

Non, nous n'irons pas tous au Paradis sans condition ! Même si Michel Polnareff le chante avec talent.

Il vaut mieux croire les écritures bibliques que les paroles de bien des chants, du moins si on veut vivre du sens, une insertion dans le vivant jusqu'en Dieu par l'éternisation de notre personnalité consciente perdue... mais que Dieu peut et veut sauver.

>> Un guide de prière ici << si vous désirez entrer dans la dimension spirituelle que votre existence provisoire peut intégrer.

Soyez  là touché-e par la grâce divine

Précision : Dieu est amour, en lui-même, et cela bien sûr sans condition. Mais concernant notre expérience terrestre et éternelle de cet amour qu'est Dieu, de sa présence donc, les faits et la Bible nous disent que cet amour, cette présence divine, n'est pas un partage sans condition, un bénéficie gratuit.
La gratuité de notre paix et bien-être avec Dieu vient de ce que Jésus a rempli la condition de notre insertion en Dieu par sa mort crucifié et de la foi placée par quiconque en ce moyen qui démontra combien grand est l'amour de Dieu envers nous :

"Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a livré son Fils unique en sacrifice afin que quiconque croit en lui ne soit pas éternellement anéanti hors de l'amour de Dieu, mais qu'il reçoive la vie éternelle." D'après l'évangile de Jean, chap. 3. vers. 16

 

Partager cet article
Repost0
3 mars 2022 4 03 /03 /mars /2022 11:27

C'est largement probable. Car des signes précusrseurs, annonciateurs, ont précédé ce 24 février, jour où le Président Poutine lançait la Russie en guerre contre l'Ukraine.

Il est important que chacun comprenne pourquoi nous en sommes là, eux et nous sans pouvoir nous séparer (effet papillon).

Mais avant voyons quels signes nous donnent de prendre ce qui se passe très au sérieux. Non seulement pour les ukrainiens, mais aussi pour nous français ou européens.

DES SIGNES

Un signe numérologique simple. J'avais déjà fait remarquer que nous arrivions en février à une date dont l'écriture nous parle de dualité, des dualités qui peuvent être soit des duos intéressants, soit des duels terribles.

Ainsi arriva le 22-02-2022, où rien de très visible ne sembla se passer. Mais c'est précisément 2 jours plus tard, encore un 2, que l'offensive russe était lancée.
Là on peut encore parler de coïncidence si on ne veut pas voir un signe. Alors allons plus en profondeur.

Cette guerre fait déjà réagir l'Europe entière avec la force militaire de l'OTAN et donc l'Amérique aussi pour qui l'Ukraine est une base stratégique dans cette folie qu'est l'idée perdurante d'une gouvernance mondiale de la part des hommes, à la suite de Satan et ses esprits conquérants méchants qui sont les principaux protagonistes et intéressés.

N'avez-vous pas trouvé curieux qu'elle apparaisse précisément au moment où on finit par admettre que les covids ne sont pas forcément beaucoup plus dangereux que les virus de grippe déjà connus !?
Après donc une crise planétaire qui a duré... 2 ans et qui a créé une fracture importate entre 2 catégories de personnes, les vaccinés et les non-vax.

Quand on sait que le chiffre 2 préside à la dualité, c'est-à-dire à des séparations, on peut aussi trouver l'enchaînement Covids/Guerre interpellant ! 
Car c'est une loi spirituelle importante qu'il se produit une escalade du mal quand nous sommes, individuellement ou en société, frappés par une épreuve et qu'au lieu d'y réagir par une humiliation et humilité salvatrice, on ne tient pas compte de la leçon qu'elle représente, savoir que c'est un jugement de nos comportements malsains, injustes, iniques, problématiques.

De fait, le meilleur effet qui peut se produire en nous et à quoi nous pouvons adhérer, est la repentance.
Quand on est atteint par un mal, c'est bien et c'est le mieux, d'admettre qu'on y a été pour quelque chose.
Comme on a pu attraper une pneumonie en sortant mal couvert dans le froid. Ou on tombe malade pour avoir trop mangé, etc...

Et s'agissant de maladie chronique, d'épidémie ou de pandémie, on doit comprendre qu'il s'agit d'un jugement qui atteint les pécheurs iniques, les fauteurs que nous sommes si naturellement.
Car l'abaissement face à ue apparition du mal est une attitude qui permet le mieilleur relèvement possible.
Faute de le comprendre, on va subir sans intelligence, et on s'expose à une escalade dans la rigueur des sanctions qui peuvent nous atteindre.
C'est pourquoi, c'est au moment où l'on croit que les covds c'est fini, qu'on va retrouver nos libertés antérieures, que cette fois plus que jamais on approche de créer le Paradis sur terre, qu'un nouveau jugement, plus sévère, vient nous télescoper.
Le russe Soljenitsyne a dit "Le drame du XXe iècle (marqué notamment par les révolutions communistes blochévique et chinois et les deux guerres mondiales) : On a oublié Dieu."
Oublier Dieu, croire qu'on peut vivre en indépendance de sa souveraineté, est la causse essentielle de nos malheurs (de société ou de famille ou indiiviuel), parce que c'est perdre aussi progressivement les lois de moralité qu'il a formulées comme il a formulé les lois physiques, de chimie ou autres. Sans Dieu et sans plus de référence morale, on ne comprend plus rien à l'essentiel de ce qui se passe.
On vit le monde comme on le voit. Il devient comme Sartre et autres matérialistes l'ont découvert, dépourvu de sens, absurde et juste bon à en tirer de la jouissance personnelle, voire au détriment des autres. Mais les plaisirs sont toujours éphémères, et fuir les troubles causés par notre cécité spirituelle ne peut toujours être que de brefs délais, une piètre conpensation au final.
NOTRE ABANDON DE LA FOI N'EMPÊCHE PAS DIEU ET SES LOIS DE CONTINUER A ÊTRE
Car Dieu existe, et ses lois jouent, en notre faveur ou contre nous, selon nos attitudes en regard de ce qui est le bien et le mal. Le bien et le mal selon lui, pas selon où nous plaçons culturellement la frontière entre l'un et l'autre ; mais en fonction de ce que Dieu a fait connaître de ce qu'est le mal et le bien de manière objective et universelle. (voir les 10 commandements pour un minimum déjà bien utile).
Et donc, l'humiliation qu'auraient du produire les covids et les manipulations mercantiles qui se sont développés autour de cette problématique n'ayant pas été prise en compte pour comprendre et changer certains de nos comportements, en fait pour venir ou revenir à Dieu, nous voilà avec la question de l'Ukraine, et en effet papillon chez nous la perte et beaucoup d'aléas sur le pouvoir d'achat, avec les augmentations des énergies, déréglements climatiques, etc.... Frappes russes de plus en plus lourdes, pour le moment localisées, mais demain pouvant vite se déployer un peu partout.
Et pourquoi ?
N'a-t-on pas entendu que le pouvoir ukrainien aussi était corrompu ?
Ce qui veut dire que l'agression russe tient aussi d'un jugement. De la même manière que lorsqu'Hitler a envahi la Pologne, la Hollande, la Belgique, la France... Dieu n'avait-il pas été écarté de la vie politique ? La violence qui avait provoqué la "séparation de l'Etat et de la religion" avec interdiction aux membres du clergé d'enseigner ; le marquage des juifs dont on ne supportait plus la religion et surtout les bénédictions qui leur faisaient réussir dans leurs affaires ?
Le problème c'est qu'on ne sait pas toujours pas comment jeter des eaux sales des bains religieux sans jeter avec la foi authnetique en le vrai Dieu.
Et cette méprise coûte toujours très cher, dans tous les pays de la Terre.
Et donc pour ne pas se repentir de nos oeuvres corrompues, de nos magouilles et diverses injustices, pour ne pas vouloir changer nos comportements iniques, nos lois doûteuses et encore des projets toujours plus pervers, les sanctions se succèdent, et montent même en puissance.
C'est pourquoi la guerre entamée en Europe centrale risque de devenir mondiale, car la corruption et l’immoralité gagnent du terrain de tous les côtés. 
Une généralisation du conflit armé et lourdement armé désormais, est d'autant plus un risque probable que la Bible développe plusieurs chapitres de ses livres sur ce qui se passe quand "le prince de Rosch", comprendre le chef de la Russie, se met en mouvement.
Dans la Bible il est aussi appelé prince du septentrion (la partie centrale la plus au nord), de Gog et Magog (deux noms pouvant faire écho à ce qui est dit par ailleurs qu'il va y avoir des accords avec un ou des "princes du midi". et on sait les accointances qui existent entre la Russie et l'Iran par exemple. Ce peut aussi être l'Egypte et autres nations de cet axe nord-sud qui court en dessus et en dessous... d'Israël.
C'est en effet que nous avons là affaire à une attaque et un déploiements dans lesquels Satan et ses démons ne sont pas étrangers. Car au final c'est Israël qui devient toujours la cible ultime. Comme ce sont les mêmes esprits occultés mauvais qui soit sont soit se joignent à la manoeuvres, les mêmes causes produisent les mêmes effets, dont le même objectif final est visé. Car on connaît la haine que les puissances occultes du mal voue à ceux qui sont et restent le premier "peuple de Dieu".
Il est écrit que c'est excité par Dieu pour exercer des jugements justes, ce qui lui donne sa force et persuasion de départ, que le prince de Rosch, en l'occurence M. Poutine donc, est mis en route.
Mais la manière dont il va se faire l'huissier ou le justicier, l'exécutant et exécuteur, risque fort, comme c'est presque tout le temps le cas, de dévier en des ambitions et des attaques et des maux qui vont bien au delà de la justice que peut être un jugement contre des comportements mauvais.
Pour avoir été moi-même personnellement pris dans ce genre de processus : iniquité - jugement - injustice du jugement - délivrance plus grande et révélation de Dieu, j'ai bien compris le mécanisme et le vois à l'ouvre.
L'histoire montre que ce genre de jugement que des peuples (comme des personnes) s'attirent, tournent souvent à une dureté croissante, à grande échelle à un impérialisme conquérant, aux méthodes totalitaires, violentes, terroristes, odieuses,des pratiques meurtrières, dépravées, calamiteuses.
On peut le voir avec les empires développés d'un Alexandre le Grand ou des Césars romain. Plus près de nous avec Napoléon, Lénine et Staline, Mao-Tsé-Toung, à Cuba, en Corée du nord ou certains autres pays du continent africain...
C(est dire que l'escalade dans le mal est bien plus vite développée que la maîtrise qui rappelle et devrait ramener des désordres dans un ordre meilleur.
Ce n'est donc pas difficile de voir que cette guerre va être comme un cancer dont les métastases vont atteindre tout le corps de l'humanité. C'était déjà bien partie avec Hitler, qui s'était aussi renforcé avec des troupes musulmanes et visa expressèment le peuple de Dieu. Mais le temps de la globalisation finale n'était pas encore venu. Cela avait été un gros  avertissement, déjà très significatif et sévère... dont il aurait mieux valu que ce que soit pas une prémice d'une guerre monstrueuse plus planétaire.
Mais il n'y a pas eu de repentance, de regret amer d'avoir abandonné une foi vivante en un Dieu qui existe bel et bien. Dans la liberté qu'il nous accorde, on peut ainsi se perdre, mais aussi revenir à lui.
Si ce mouvement salvateur vers une foi authentique, sans religiosité, toute spirituelle, fut sans doute la réaction personnelle de beaucoup, En 45 malheureusement, à part une initiative courageuse d'humilité de Churchill, les peuples ne furent pas conduits par leurs leaders à un retour massif à la croyance véritable.
Alors Dieu est patient, et si on n'apprend pas une leçon en une fois, ce sera en deux, ou trois, ou plus...
Le seu l moyen de faire descendre la tension et les actions déjà entreprises, serait d'invoquer Dieu, de crier à lui en lui demandant pardon d'avoir cru qu'on était capable de gérer les problèmes du monde sans lui. Le seul moyen serait comme au cours de la seconde guerre mondiale qu'un leader politique fasse comme Winston Churchill voyant l'Angleterre et ses troupes sur le point d'être  exterminées, qui demanda à son peuple un jour de jeûn et de prière. (Ainsi le carnage très probable de Dunkerque fut évité).
MIEUX ENCORE QUE SAUVER SA PEAU, SAUVER SON ÂME
Car quand les chefs politiques se sont mutuellement aveuglés au point de croire qu'il n'y a pas de Dieu, et notamment à ne plus croire en un Dieu vivant, réel, qui aide ceux qui se onfient avec humilité en lui, il reste _ seulement, mais c'est encore beaucoup - le secours individuel.
Le secours effectif de quiconque veut se sauver personnellement des calamités qui avancent et vont se répandre. Et c'est de plus en plus là, dans le sauvetage un par un, que Dieu peut encore agir, lui qui voit et entend chacun, même le plus petit apeuré ou sidéré dans son coin.
Qu'on se souvienne toujours du Titanic à ce sujet ! Une forterssse du type des nations, fière et orgueileuse dont on est persuadé que rien ne peut venir déstabiliser ! Et voilà qu'un simple bloc de glace - de l'eau gelée - lui ouvre le flanc comme une vulgaire boîte de conserve. Et donc le bâtiment est perdu, mais c'est individuellement que des âmes ont été sauvées. Individuellement ! Chacun pour soi, et avec Dieu cela ne veut pas dire qu'on se sauve au détriment de quelqu'un d'autre ! Le coeur de Dieu et sa vue et son orielle sont bien suffisants pour entendre la démarche de coeur de tout le monde. Mais cela doit se faire POUR SOI, d'abord pour soi, car le salut éternel de notre âme est toujours le résultat qu'une démarche finale qui n'appartient à personne d'autre.
C'est pourquoi trouvez ci-dessous et faites circuler cet article ou du moins le guide de prière ci-après par lequel être conduit dans une prière que Dieu va entendre et pouvoir agréer.
> ici Guide pour prier en vue de son salut personnel. (car notre sauvetage de la mort et d'une fin éternelle séparée de tout le bien qu'est  Dieu et de sa prochaine création (ou Paradis) commence toujours par nous-même.
PS Un détail mais qui ne doit pas nous empêcher de se confier en Dieu de toute notre force. C'est que dans les prophéties bibliques est aussi annoncé un temps d'accalmie avant gros orage. En l'occurrence un temps de pseudo-paix de trois ans et demi au sein des difficultés, et surtout avant que les conflits s'enveniment de manière monstrueux et même impensable (sans doute avec les armes et tout ce qui est nucléaire).
Mais il ne faudra pas s'y fier et croire qu'on peut se relâcher et ne pas avoir besoin d'une authentique foi en Dieu. En effet, ce sera comme un faux-semblant causé parmi des protagonistes tenus respectivement par des alliances et compromis sans vérité et solidité.
Ce qui fait qu'un moment va arriver où tout va s'embraser, par une espèce de traitrise ou trahison d'alliance, et là la Bible fait état d'un conflit phénoménal qui va décimer en tout jusqu'à un tiers de l'humanité ! (quelque 2,8 milliards de personnes si on compte à partir de la population mondiale actuelle !).
Certes "le sort de chacun est de mourir une seule fois, affirme la Bible, après quoi vient le jugement". Il est question-là de la mort physique. Mais l'âme, le siège de notre moi-je, de notre conscience de soi, n'est pas le corps. Et c'est elle qui doit être sauvée de sa propre fin, pour subsister après la mort corporelle et pouvoir recevoir dans l'après-existence un corps nouveau avec lequel on vivra éternellement... Lisez le Nouveau Testament pour vous familiariser avec ces notions et avec le plan de secours de Dieu en notre faveur...

> La Bible à lire ou écouter sur le net <

 

Soyez béni-e et activé-e pour entrer dans une relation personnelle avec le Dieu qui veut le meilleur pour nous. Car ses jugements sont véritables, et il ne serait pas Dieu s'il ne nous laissait pas subir les effets de nos comportements mauvais, corrompus, incrédultes.

Mais sa grâce peut surpasser sa justice, si on se repent et décide de ne plus nous comporter en membre actif de ce monde sans Dieu.

 

 

 

ENTRÉE

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche