Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2017 1 08 /05 /mai /2017 15:01

Faire de la nouveauté avec de l'ancien qui court depuis déjà longtemps : "Il n'y a rien de nouveau sous le soleil."

 

La densité et la fébrilité de l'escorte du nouveau Président traversant Paris hier soir pour rejoindre le Louvre, sont-ils le premier signe d'une situation nouvelle qui ne va guère changer l'état général du pays, qui est un "état d'urgence" !?

Qui peut imaginer la pression qui tombe d'un coup sur un tel chef d'État ? Il se trouve soudain pris dans une tenaille
- entre une population insatisfaite qui fonde en lui ses espoirs de bien-être ou de survie,
- et une hiérarchie qui a travaillé à porter par lui un projet qu'il a fait sien.

Qu'est cette hiérarchie ?
- On a tous entendu parler de financiers, milliardaires, de "grands groupes", de lobbies aux idées souvent bien arrêtées et qui montent à la surface plus qu'on ne voit quels sont leurs visages.

Et là, dans la réussite, vous vous trouvez plus que jamais uni avec eux,
- d'un côté une masse (hétérogène ou hétéroclite) de populations qui attend,
- et de l'autre une minorité de "grandes personnes" qui ont misé sur vous, et qui attendent aussi... maintenant - et parfois très vite, parce qu'elles aussi sont des mortels, qui vieillissent et/ou qui sont malades... - leur retour sur investissement.

Et puis, on l'oublie ou on ne le sait pas, dans la transversalité du Réel, il y a, dans la hauteur de leur ciel ténébreux (2e ciel) ou encore se mouvant sur terre, la réalité d'esprits maléfiques, d'anges sortis du projet pourtant infini de Dieu le Créateur, des démons donc, surexcités, qui exultent, éructent, fulminent, se querellent.
Et leurs influences et leur autorité se répandent et descendent ou vont descendre encore sur la terre... selon la force dont on les aura dotés par le "je" de nos bulletins de vote, par le "jeu" de la démocratie.

Parce que monsieur Macron comme madame Le Pen ou monsieur Fillon, et chacun-e de nous, nous sommes d'abord des pécheurs devant Celui qui est, encore un niveau plus haut, au-dessus de tout (3e Ciel ou cieux de Dieu) !
"Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu."

Des pécheurs, des pécheresses, des transgresseurs des lois de la création, tous des créatures abimées, essentiellement soumises à des insuffisances, à la culpabilité, et sous des poids de condamnation... tant que nous n'avons pas reçu de la part de ce Dieu Souverain le pardon de nos fautes et offenses.

"Car le salaire du péché, c'est la mort..." :
- Mort spirituelle premièrement (= séparation d'avec Dieu, incrédulité, athéisme), qui comprend obscurité quant aux réalités et pensées de Dieu et de Satan, faiblesses d'esprit face aux problèmes incontournables...
- capacités psychiques vives mais amoindries, retenues, qui ne peuvent et ne pourront pas être libérées au service du Bien (malgré toute notre bonne volonté, malgré notre volonté humaniste),
- et au final mort physique, où du corps véhicule/tente se détache notre âme - le coeur de notre moi-je vivant, le disque dur de notre existant - pour où ?

     - soit pour le séjour des morts (provisoire mais très long) si on part d'ici sans être entré dans une relation personnelle avec Dieu,
     - soit pour entrer plus pleinement en Dieu - en Christ, dit la Bible, car c'est par le Christ Jésus et la foi en sa mort pour nous et en sa résurrection, que nous sommes réunis à l'éternité divine : "Jésus est La pierre rejetée par vous qui bâtissez, Et qui est devenue la principale de l'angle. 12 Il n'y a de salut en aucun autre ; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés."

CIEUX ET TERRE NE SONT JAMAIS SÉPARÉS
Donc nous vivons avec, ici et là,
- les mauvais esprits qui n'aspirent toujours plus qu'à dominer une bonne fois tout le genre humain, et avec
- Dieu, oui aussi, et même dans des élections démocratiques !
Le spirituel n'est jamais évincé de notre matérialité ! Et s'il n'est pas d'ordre divin, il est de l'ordre de l'occulte déchu, avec qui "ça craint".

C'est pourquoi des milliers de chrétiens ont prié - et jeûné - afin que le résultat de cette élection soit le meilleur pour nous.
Le meilleur ne veut pas forcément dire redressement économique de la France, fin des crises, fête des plaisirs... Mais ce sera des situations, circonstances et événements qui contribueront au mieux à permettre au plus grand nombre de trouver en Dieu par Jésus-Christ et son Divin Esprit, ce que ni un nouveau Président, ni des aides sociales, ni des médecins ou des psy, ni des croyances religieuses ou superstitieuses ou autres techniques ou produits d'apaisement... ne parviendront jamais à leur - à nous - procurer.

C'est en ce sens que, même si on avait pensé une autre séquence du scénario, expression plus directe de la grâce divine, on est maintenant face au mieux pour nous. Pas forcément pour notre porte-feuille, pouvoir d'achat, sécurité immédiate ou liberté d'expression ou même liberté de circulation...
Mais pour notre découverte ou retrouvaille avec le Dieu notre Créateur. Parce que - qu'on le sache ou pas Dieu le sait et y travaille - c'est là notre essentiel : la possible éternisation bienheureuse de notre âme, notre accès à vivre éternellement une autre création que celle-ci, dans le Bien et sans Mal.
Ce qui est et va être
   - l'expression la plus inouïe de l'amour et de la puissance de Dieu envers la terre habitée...,
   - et le fruit de la foi, de l'espérance et de l'amour envers Dieu et son prochain, de quiconque aura cru pour échapper aux temps très très difficiles qui sont encore à venir (On n'est encore qu'au chapitre 9 du livre biblique qu'est l'Apocalypse).

TOUT EST BIEN* !?
Tout est bien :
- pour les convaincus - notamment des jeunes - enthousiastes du pouvoir macronien comme d'un Graal qu'ils auraient saisi...
- peut-être pour le Président encore sans toutes les pressions (dont l'ivresse) de l'exercice du pouvoir...
- et pour les chrétiens qui savent que Dieu est aussi de toutes les turbulences, des souffles ascensionnels qui portent jusqu'où l'oxygène manque pour vivre encore, jusqu'où le froid devient mortel, ou encore quand s'ouvrent des cratères de bombes ou se répandent comme la peste des éclats mêlés de toutes sortes de maux....
Tout est bien, car toujours c'est le seul vrai Dieu - amour, justice, vérité et grâce - qui a tout en contrôle et peut orienter ce qui va suivre dans le sens du bien (de sa grâce), comme dans le sens du mal (de la justice en forme de jugements),
- selon nos comportements et choix (personnels et/ou collectifs),
- et selon les opportunités qu'on laissera ou qu'il créera pour nous rejoindre bien davantage dans nos épreuves. Car nos afflictions du moment présent produisent pour nous, au delà de toute mesure, un poids éternel de gloire... si nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles ; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles..

Et donc même si c'est Satan, le chef des anges déchus de nationalité divine, qui fait avancer son désir farouche de mondialisation, d'un unique gouvernement qu'il tienne bien sous sa main velours-et-fer, en dernier ressort, c'est Dieu qui aura le dernier mot. Avec lui seul : "Tout est bien qui finit bien."

Si donc
- François Fillon n'a pas pu devenir la pédale de frein de ce mouvement planétaire centripète et sens prophétisé de l'Histoire - qui ne pourra se faire et tenir que par voie totalitaire** - ;
- ni Marine Le Pen n'a eu le droit de saisir le frein à main - comme il a été donné aux britishs et à D. Trump -,
Dieu saura se servir de tout, tous maux compris, pour faire tourner à sa gloire dans un nombre croissant de coeurs humains, la réalité de qui il est et du bonheur qu'il veut partager avec nous.

Ainsi, c'est bien Lui - et que les chrétiens dépités aussi le comprennent - qui a répondu en sous-main de la démocratie aux prières de ceux qui ont dit : Notre Père qui est aux cieux, que ta volonté soit faite sur la terre - et plus spécifiquement dans cette élection -, car c'est à Toi qu'appartiennent - malgré les apparences - le règne, le pouvoir d'orienter les coeurs, la puissance et la gloire. Amen.

DÉMONS LIBÉRÉS = PERCEPTION ACCRUE DU RÉEL
Il y a ce que Dieu permet et ce qu'il veut. Seule sa bénédiction n'est suivie d'aucun effet secondaire qui l'étouffe. Dans tous les cas, Dieu est capable d'accorder des bénédictions par ricochets, de tourner du mal en bien, de venir faire grâce aux pécheurs, individuellement ou familialement, ou par petits groupes : c'est tout le sens de sa rédemption, le pourquoi de la mort sacrificielle de Jésus, comme il est écrit ici.

DES CONTINUITÉS CONNUES ET INCONNUES
Monsieur Macron et son épouse entrant dans l'Élysée vont s'installer dans les espaces occupés par son prédécesseur... et tout ce qu'il y a fait ! Et ce n'est pas parce que monsieur Hollande en sort, que "tout le monde influent" le suit (je ne parle pas des personnels domestiques).
Ainsi, surtout faute de (le) savoir, se cumule dans ce lieu comme possiblement dans n'importe quelle maison, certainement plus d'une présence, plus d'un esprit malin, qui ne se privera ou ne se priveront pas de jouer de leur droit acquis pour influencer ou imposer leur autorité, et cela jusque dans leur propre intimité...

Parallèlement, que le jeune élève ait maintenant bien dépassé son épouse de professeur, ne va pas être une chose psychologiquement facile à gérer entre eux. Il faut vraiment que l'amour soit réel et fort, et les personnalités capables de sacrifices pas évidents, pour supporter un relationnel empreint de ce genre de passé décalé.

On n'a donc pas fini à mon avis de voir "des affaires" ou des coups d'éclats, car, c'est aussi une loi spirituelle, qu'on est chacun mesuré avec la mesure dont on mesure les autres.

Pour l'heure, il reste à attendre le 3e tour, les Législatives où toutes les cartes maîtresses font pouvoir être remises en attribution. À partir de ce résultat on verra mieux à quelle heure nous sommes du compte à rebours qui égrène en année les dernières minutes où vont paraître les termes clairs et/ou ambigus (selon notre lumière personnelle) de la transition entre l'ère christique de la grâce (ces 2 000 dernières années) et son ère judiciaire et restaurateur... qui arrivera aussi certainement que subsistent les saisons.

Bref, désirons déjà, pour nous-même, une vraie (re)prise en mains divines de vos insuffisances, de notre implacable faillite existentielle, de notre misère fondamentale, de notre bipolarité et incrédulité patente ou latente... de tout ce qui est irréductible... sans Christ.
"Car Christ est la fin de la loi (des religions et des efforts personnels pour être quelqu'un de bien), pour la justification de tous ceux qui croient."

Bien cordialement. Soyez encore béni-e.

un chant d'à propos

__________
* all is well en chant

** J'en ai déjà parlé et on en reparlera et cela se comprend tellement de mieux en mieux : Comment parvenir à une unité fondamentale (dite pensée unique) du genre humain, avec des êtres aussi disparates et munis d'un ego-moi-je toujours plus sûr de lui et intransigeant... D'autant que cela ne peut espérer se mettre en oeuvre que parmi les espaces les plus riches (naturellement et/ou industriellement). (Et la Bible semble particulièrement parler de l'Europe comme coeur de ce système).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS : Dieu existe ! C'est ici mon cheminement depuis ce premier instant, pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il !? C'est aussi un Questions/réponses dans les domaines connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité, politique, philo, actualité... bref, un englobe-blog. Répétez ! ☺
  • Contact

Recherche