Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 août 2020 7 23 /08 /août /2020 16:43

 

 

"Car Dieu a tant aimé le monde, qu'il a donné son Fils unique (Jésus, le Christ) afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait (qu'il reçoive) la vie éternelle." Évangile selon Jean, chap. 3

VÉRACITÉ DE LA 1ème LETTRE DE L'APÔTRE JEAN
Elle est attestée par le fait que Jean a connu Jésus, vécu avec lui, vu et entendu.
C'est pourquoi il commence cette lettre (chapitre 1) en disant que ce qu'il a expérimenté, c'est "ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, concernant la parole de vie, (Il parle là de la personne de Jésus-Christ).
Car la vie a été manifestée, et nous l'avons vue et nous lui rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée, ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous.
Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus Christ.
Et nous écrivons ces choses, afin que notre joie soit parfaite.
La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c'est que Dieu est lumière, et qu'il n'y a point en lui de ténèbres. Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité. Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous. Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n'est point en nous."

Chapitre 2 "Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier. Si nous gardons ses commandements, par là nous savons que nous l'avons connu. Celui qui dit : Je l'ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n'est point en lui. Mais celui qui garde sa parole, l'amour de Dieu est véritablement parfait en lui : par là nous savons que nous sommes en lui. Celui qui dit qu'il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même. Bien-aimés, ce n'est pas un commandement nouveau que je vous écris, mais un commandement ancien que vous avez eu dès le commencement ; ce commandement ancien, c'est la parole que vous avez entendue. Toutefois, c'est un commandement nouveau que je vous écris, ce qui est vrai en lui et en vous, car les ténèbres se dissipent et la lumière véritable paraît déjà. Celui qui dit qu'il est dans la lumière, et qui hait son frère, est encore dans les ténèbres. Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et aucune occasion de chute n'est en lui. Mais celui qui hait son frère est dans les ténèbres, il marche dans les ténèbres, et il ne sait où il va, parce que les ténèbres ont aveuglé ses yeux. Je vous écris, petits enfants, parce que vos péchés vous sont pardonnés à cause de son nom. Je vous écris, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Je vous écris, jeunes gens, parce que vous avez vaincu le malin. Je vous ai écrit, petits enfants, parce que vous avez connu le Père. Je vous ai écrit, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Je vous ai écrit, jeunes gens, parce que vous êtes forts, et que la parole de Dieu demeure en vous, et que vous avez vaincu le malin. N'aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est point en lui ; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. Et le monde passe, et sa convoitise aussi ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement. Petits enfants, c'est la dernière heure, et comme vous avez appris qu'un antéchrist vient, il y a maintenant plusieurs antéchrists : par là nous connaissons que c'est la dernière heure. Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n'étaient pas des nôtres ; car s'ils eussent été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous, mais cela est arrivé afin qu'il fût manifeste que tous ne sont pas des nôtres. Pour vous, vous avez reçu l'onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance. Je vous ai écrit, non que vous ne connaissiez pas la vérité, mais parce que vous la connaissez, et parce qu'aucun mensonge ne vient de la vérité. Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Celui-là est l'antéchrist, qui nie le Père et le Fils. Quiconque nie le Fils n'a pas non plus le Père ; quiconque confesse le Fils a aussi le Père. Que ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous. Si ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous, vous demeurerez aussi dans le Fils et dans le Père. Et la promesse qu'il nous a faite, c'est la vie éternelle. Je vous ai écrit ces choses au sujet de ceux qui vous égarent. Pour vous, l'onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n'avez pas besoin qu'on vous enseigne ; mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu'elle est véritable et qu'elle n'est point un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu'elle vous a donnés. Et maintenant, petits enfants, demeurez en lui, afin que, lorsqu'il paraîtra, nous ayons de l'assurance, et qu'à son avènement nous ne soyons pas confus et éloignés de lui. Si vous savez qu'il est juste, reconnaissez que quiconque pratique la justice est né de lui."

suite ici (qui rejoint le 1/3 de cet article)< 


Vidéo sur le pardon - ce qui est un problème essentiel et un besoin - pour nous tous. Le message lui-même commence à 51 mn.

Guide pour une prière à Dieu

Partager cet article

Repost0
21 août 2020 5 21 /08 /août /2020 19:51

Si les sociétés ont pour fondement les familles, elles ont également pour fondement, avec la justice et la vérité, l'amour...

Qui a mieux parlé d'amour que ceux qui l'ont expérimenté au plus haut degré ?
 

DÉFINITION
Quelle définition plus belle, plus juste, plus puissante, interpellante, stupéfiante, peut-on en avoir que celle-ci ? "Quand même je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n'ai pas l'amour, cela ne me sert de rien.
L'amour est patient, il est plein de bonté ;
l'amour n'est point envieux ;
l'amour ne se vante point, il ne s'enfle point d'orgueil,

Il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche point son intérêt,
il ne s'irrite point,

il ne soupçonne point le mal,
il ne se réjouit point de l'injustice, mais il se réjouit de la vérité ;
il
excuse tout, croit tout, espère tout, supporte tout."

La perfection du bien, du beau, du bon. Mais qui parmi nous est parfait ?...
Qui peut approcher un peu cette réalité... quasiment extra-terrestre ? Surtout COMMENT !

LA BONNE PAIRE... ET LES ENNEMIS
Avez-vous déjà découvert que l'amour ne marche bien qu'accompagné par la vérité.
Les mensonges sont des ennemis puissants de l'amour. Il en meurt. Mentez à un(e) conjoint(e), à un(e) ami(e), et l'amour comme l'amitié ne pourront pas durer.

Autre ennemi, la peur, voire la liberté. Ou encore le légalisme - qu'il soit de nature religieuse ou idéologique, qu'il soit fondé sur la justice ou empêtré d'iniquités.
On peut ainsi dire que l'amour sans vérité c'est seulement de la séduction et de la manipulation. Et aussi que l'amour va avec Dieu car "Dieu est Amour" - mais non sans justice, ce qui fait que parmi nous et en nous, son amour est bien souvent masqué par les justes jugements dont il doit bien nous juger.

Mais ne désespérons pas de Dieu ! Cherchons plutôt comment le rencontrer au mieux, en esprit, dans son amour.

Lisons simplement (ou écoutons, en cliquant sur le texte puis sur le casque) ce qu'en a dit quelqu'un qui a approché cet amour vivant de très près... et qui l'a compris comme très peu, en tant que s'incarnant dans notre nature et condition.
Voici donc la 1e lettre - pleine d'amour et de vérités profondes - de Jean (surnommé "l'apôtre de l'amour); il s'adresse à ceux qui ont déjà rencontré Dieu au point de naître de lui, par son Esprit, mais celle ou celui qui aspire à cette élévation au rang de fille ou de fils de Dieu peut aussi en trouver le chemin :

"Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu ! Et nous le sommes. Si le monde ne nous connaît pas, c'est qu'il ne l'a pas connu. Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est. Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur.
Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi. Or, vous le savez, Jésus a paru pour ôter les péchés, et il n'y a point en lui de péché.
Quiconque demeure en lui ne pèche point ; quiconque pèche ne l'a pas vu, et ne l'a pas connu. Petits enfants, que personne ne vous séduise. Celui qui pratique la justice est juste, comme lui-même est juste. Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement.
Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les oeuvres du diable.
Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher, parce qu'il est né de Dieu. C'est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable.
Quiconque ne pratique pas la justice n'est pas de Dieu, non plus que celui qui n'aime pas son frère.
Car ce qui vous a été annoncé et ce que vous avez entendu dès le commencement, c'est que nous devons nous aimer les uns les autres, et ne pas ressembler à Caïn, qui était du malin, et qui tua son frère. Et pourquoi le tua-t-il ? parce que ses œuvres étaient mauvaises, et que celles de son frère étaient justes.
Ne vous étonnez pas, frères, si le monde vous hait.
Nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons les frères.
Celui qui n'aime pas demeure dans la mort.

Quiconque hait son frère est un meurtrier, et vous savez qu'aucun meurtrier n'a la vie éternelle demeurant en lui.
Nous avons connu l'amour, en ce qu'il a donné sa vie pour nous ; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères. Si quelqu'un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin, il lui ferme ses entrailles, comment l'amour de Dieu demeure-t-il en lui ?

Petits enfants, n'aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité. Par là nous connaîtrons que nous sommes de la vérité, et nous rassurerons nos coeurs devant lui ; car si notre coeur nous condamne, Dieu est plus grand que notre coeur, et il connaît toutes choses. Bien-aimés, si notre coeur ne nous condamne pas, nous avons de l'assurance devant Dieu.
Quoi que ce soit que nous demandions, nous le recevons de lui, parce que nous gardons ses commandements et que nous faisons ce qui lui est agréable. Et c'est ici son commandement : que nous croyions au nom de son Fils Jésus Christ, et que nous nous aimions les uns les autres, selon le commandement qu'il nous a donné. Celui qui garde ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui ; et nous connaissons qu'il demeure en nous par l'Esprit qu'il nous a donné.
Bien-aimés, n'ajoutez pas foi à tout esprit ; mais éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.
Reconnaissez à ceci l'Esprit de Dieu : tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair est de Dieu ; et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n'est pas de Dieu, c'est celui de l'antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde.
Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde. Eux, ils sont du monde ; c'est pourquoi ils parlent d'après le monde, et le monde les écoute.
Nous, nous sommes de Dieu ; celui qui connaît Dieu nous écoute ; celui qui n'est pas de Dieu ne nous écoute pas : c'est par là que nous connaissons l'esprit de la vérité et l'esprit de l'erreur. Bien-aimés, aimons nous les uns les autres ; car l'amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour.
L'amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui.
Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu'il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés.
Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres. Personne n'a jamais vu Dieu ; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous. Nous connaissons que nous demeurons en lui, et qu'il demeure en nous, en ce qu'il nous a donné de son Esprit.
Et nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé le Fils comme Sauveur du monde.
Celui qui confessera que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu. Et nous, nous avons connu l'amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru.

Dieu est amour ; et celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde : c'est en cela que l'amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l'assurance au jour du jugement. La crainte n'est pas dans l'amour, mais l'amour parfait bannit la crainte ; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n'est pas parfait dans l'amour.
Pour nous, nous l'aimons, parce qu'il nous a aimés le premier. Si quelqu'un dit : J'aime Dieu, et qu'il haïsse son frère, c'est un menteur ; car celui qui n'aime pas son frère qu'il voit, comment peut-il aimer Dieu qu'il ne voit pas ? Et nous avons de lui ce commandement : que celui qui aime Dieu aime aussi son frère."

à suivre...

Ici > Guide de prière si vous ressentez le beoin de prier Dieu pour devenir "enfant de Dieu", fils ou fille d'adoption du Père céleste. Évangile selon jean chap. 1, vers. 12,13.

 

Partager cet article

Repost0
21 avril 2020 2 21 /04 /avril /2020 12:50

On a tous besoin un jour ou l'autre d'un secours qui dépasse nos propres capacités.
Cela peut aller du plombier au médecin, d'une écoute à une opération chirurgicale... Et puis notre besoin peut aller jusqu'à savoir si un Dieu existe vraiment, et s'il peut quelque chose pour moi.

Eh bien oui, je vous l'assure ! Pour l'expérimenter depuis maintenant presque 40 ans (après avoir été indifférent à tout ce qui est religieux ou spirituel), je vous assure qu'il y a un Dieu vivant, créateur des cieux et de la terre, des fleurs, des animaux, du genre humain... qui est aussi un secours (rédempteur, sauveur) dans les (grandes) difficultés. (voir mon témoignage en cliquant sur Accueil).

Dieu exceptionnel, unique, secours toujours accessible dès lors qu'on le sait et qu'on le croit.
Il est celui qui parle et notamment a mis à notre portée, pour nos yeux, à nos oreilles,  ce qu'il veut de plus essentiel qu'on sache.

Voici un passage qui peut devenir pour vous comme une véritable bouée de sauvetage si vous êtes (bien) mal... et si vous voulez le croire:

Psaume 46 "Cantique. Dieu est pour nous un refuge et un appui, Un secours qui ne manque jamais dans la détresse. 2 C'est pourquoi nous sommes sans crainte quand la terre est bouleversée, Et que les montagnes chancellent au coeur des mers, 3 Quand les flots de la mer mugissent, écument, Se soulèvent jusqu'à faire trembler les montagnes. -Pause. 4 Il est un fleuve dont les courants réjouissent la cité de Dieu, Le sanctuaire des demeures du Très Haut. 5 Dieu est au milieu d'elle : elle n'est point ébranlée ; Dieu la secourt dès l'aube du matin. 6 Des nations s'agitent, des royaumes s'ébranlent ; Il fait entendre sa voix : la terre se fond d'épouvante. 7 L'Éternel des armées est avec nous, Le Dieu de Jacob est pour nous une haute retraite. -Pause.
8 Venez, contemplez les oeuvres de l'Éternel, Les ravages qu'il a opérés sur la terre ! 9 C'est lui qui a fait cesser les combats jusqu'au bout de la terre ; Il a brisé l'arc, et il a rompu la lance, Il a consumé par le feu les chars de guerre. - 10 Arrêtez, et sachez que je suis Dieu : Je domine sur les nations, je domine sur la terre. - 11 L'Éternel des armées est avec nous, Le Dieu de Jacob est pour nous une haute retraite. -Pause."

Lisez et relisez, ou écoutez (en cliquant sur le texte puis sur le casque à gauche du titre), chercher ce que vous voulez prendre pour vous comme appui, comme affirmation que l'écrivain inspiré pose là comme objet de la foi. Vous pouvez vouloir que le "nous" au début soit remplacé par "moi".

Il est écrit par ailleurs que "la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ."
Et la parole de Christ signifie les évangiles et autres écrits qui forment ensemble l'Evangile de Jésus-Christ ou Nouveau Testament (2e partie de la Bible).
C'est là (entre autres) qu'on peut, seul-e avec Dieu, el lisant et en croyant, faire des expériences avec lui.

Car plus encore que croire en Dieu, ce qui est important et donne d'avoir une foi solide et efficace jusque dans les difficultés, c'est croire Dieu. Croire ce qu'il dit.

Une autre parole de ce genre pour vous: "Invoque-moi, et je te répondrai ; Je t'annoncerai de grandes choses, des choses cachées, Que tu ne connais pas."

Croyez, et vous expérimenterez. Cherchez, et vous trouverez. Et priez (ici quelques pistes pour vous aidez à prier).

Bien à vous, Claude

Partager cet article

Repost0
25 mars 2020 3 25 /03 /mars /2020 17:27

Ce 20 mars 2020, dans un temps passé devant mon Dieu, soudain est montée l'amorce de ce poème, livré sur mon blog en live, tout chaud, le matin même, et repris ici. 
Je souhaite et je prie le vrai Dieu, qui n'est pas loin de loin, qu'il vous aide à sortir du pire des confinements, celui de notre psyché, celui de l'âme, veuve et orpheline de la vie de l'Esprit.

 

MAIS OÙ VA TON ÂME ?

Notre existence a tout d'une flamme
D'un feu de cheminée ou d'une bougie,
Elle doit s'alimenter, elle se nourrit
Entre un départ et un dernier drame.
Mais où va ton âme ?

On craint et on a raison les amalgames,
Il faut distinguer, discriminer les sons, les pousses,
Ne pas croire que la mort est la même fin pour tous
Car pour finir du bon côté il faut connaître le sésame.
Où va ton âme ?

On peut ne pas le croire, choisir de notre vie la trame
De fond, les pensées, les comportements,
Faire comme s'il n'y a pas de Dieu... un temps,
Mais bien vite arrive des chaos et la fin du programme,
Alors où va ton âme ?

Tu ne le sauras jamais que trop tard
Si tu ne veux croire que les discours ambiants,
Alors que Jésus est venu parler et priant
Pour que chacun ne meure pas au hasard,
Sans savoir où l'âme part.

Où va ton âme, c'est où vas-tu toi être conscient
Quand le corps tombe, comme on laisse sa voiture
Qui ne roule plus, coque de noix sans voilure
Que ne pousse qu'une loi inexorable officiant,
Âme pleurant ou riant.

Tu sais, rien n'est compliqué - si ce n'est nous-même
Et tout ce qu'on veut faire de grand
Qui nous embarrasse, qui nous cache le présent
Et le futur, et aussi que Dieu nous aime,
Oui, nous aime.

- Ce sont vos péchés nous crie-t-il encore,
Qui font écran entre vous et moi vous aimant,
M'obligeant à vous juger, vous sanctionnant,
Alors que je n'aspire pour vos âmes et vos corps
Qu'à pardonner encore.

Revenez à Moi, dit Dieu qui ne veut pas
Que nos libertés vécues en irresponsable
Nous imposent les fers et un enfer épouvantable,
Vous donnant ici maintenant de faire le pas
De votre rachat.

Car c'est Satan qui tient le monde et frappe
Parfois précis parfois aveugle exécutant
Une justice à sa façon sur tous les habitants,
Mais Dieu n'est jamais loin et il rattrape
Ceux qui voient la trappe,

Ceux qui, subissant les serpents brûlants,
Les effets de leurs mauvaises causes,
Pour le pardon de leurs fautes osent
Regarder à Jésus mis en croix mourant,
Et par là nous sauvant.

Car Dieu a tant aimé notre monde mortel
Qu'il a donné crucifié son bien-aimé, Jésus,
Pour que n'importe qui, âme se voyant perdue
Qui regarde à ce sacrifice étonnant perpétuel
Ait la vie éternelle.

Claude T. @LGDDV 20 mars 2020 (passage de l'Hiver au Printemps)

Si vous voulez prier en vue d'être mis en ordre avec Dieu, réconcilié-e, en paix intérieure et avec lui, une aide en cliquez ici.

Soyez richement béni-e

Partager cet article

Repost0
25 mars 2020 3 25 /03 /mars /2020 09:21

TÉMOIGNAGE D'ITALIE

(Dans le sens de l'article précédent Continuer à tirer le meilleur parti du covid-19 et du confinement), voici un bref et authentique témoignage d'Italie qui montre quel est le sens (voilé, au second degré) du mal (d'un jugement)*, et invite de manière implicite à se repositionner dans notre relation (coupée ou superficielle) avec le Dieu créateur.

 

 

Le retour du fils prodigue**
par Rembrandt.

 

 

Lulian Urban 38 ans · Docteur en Lombardie :

 "Jamais dans les cauchemars les plus sombres je n’ai imaginé que je pourrais voir et vivre ce qui se passe ici dans notre hôpital depuis trois semaines. Le cauchemar coule, la rivière devient de plus en plus grande.
Au début, certains sont arrivés, puis des dizaines puis des centaines et maintenant nous ne sommes plus médecins mais nous sommes devenus des "trieurs sur la bande" et nous décidons qui devrait vivre et qui devrait être renvoyé chez lui pour mourir, même si tous ces gens ont payé des impôts italiens pendant toute leur vie.

Jusqu’à il y a deux semaines, mes collègues et moi étions athées ; c’était normal parce que nous sommes médecins et nous avons appris que la science exclut la présence de Dieu.
J'ai toujours ri de mes parents qui allaient à l’église.

Il y a neuf jours, un pasteur de 75 ans est venu à nous ; c’était un homme gentil, il avait de graves problèmes respiratoires mais il avait une Bible avec lui et nous a impressionnés qu’il la lisait aux mourants et les tenait par la main.
Nous étions tous des médecins fatigués, découragés, psychiquement et physiquement finis quand nous avons eu le temps de l’écouter.

Nous devons maintenant admettre que nous, en tant qu’humains, avons atteint nos limites plus, nous ne pouvons pas faire et de plus en plus de gens meurent chaque jour.
Et nous sommes épuisés, nous avons deux collègues qui sont morts et d’autres ont été infectés.

Nous nous sommes rendu compte que là où se termine ce que l’homme peut faire, nous avons besoin de Dieu et nous avons commencé à lui demander de l’aide quand nous avons quelques minutes de libre ; nous parlons entre nous et nous ne pouvons pas croire qu’en tant que féroces athées nous sommes maintenant tous les jours à la recherche de notre paix, en demandant au Seigneur de nous aider à résister pour que nous puissions prendre soin des malades.

Hier, le pasteur de 75 ans est mort ; que jusqu’à aujourd’hui, bien que nous ayons eu plus de 120 morts en 3 semaines ici et que nous étions tous épuisés, détruits, avait réussi, malgré ses conditions et nos difficultés, à nous amener Une paix que nous n’espérions plus trouver.

Le pasteur est allé vers le Seigneur et bientôt nous le suivrons aussi s'il continue comme ça.

Je ne suis pas à la maison depuis 6 jours, je ne sais pas quand j’ai mangé la dernière fois, et je me rends compte de mon inutilité sur cette terre et je veux consacrer mon dernier souffle à aider les autres. Je suis heureux d’être de retour à Dieu alors que je suis entouré de la souffrance et de la mort de mes semblables « .

Témoignage récolté par : Gianni Giardinelli ❤
Traduit de : Italien

En cliquant ici > un guide de prière pour vous aider à prier pour un vrai retour ou une (re)consécration au Dieu vivant.

Soyez béni-e, secouru-e et sauvé-e.

______________________
* Dès le commencement de nos problèmes avec le mal, dans le 3e chapitre du livre (biblique) de la Genèse, on voit comment le genre humain tombe en ne résistant pas à une tentation, et comment, avec le jugement qui en résulte, l'Éternel-Dieu donne aussi le moyen qui permet que les fautes soient effacées, que la relation avec Lui soit tout à nouveau restaurée > Genèse 3. 1 à 21
(pour comprendre ce qu'est le moyen révélé dès ce moment par Dieu - le besoin d'un sacrifice - cherchez parmi les pages de ce blog (ou ailleurs, ou directement dans une Bible) en quoi Jésus est celui qui s'est donné lui-même à Dieu comme ce sacrifice, pour nous soustraire à la puissance du mal en nous ramenant au Dieu-Père. 2Corinthiens 5. 17 à 21

** Toute l'actualité de cette parabole de Jésus, selon que (nous dit-il) "quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le royaume de Dieu est proche....
33 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point."

 

Partager cet article

Repost0
10 février 2020 1 10 /02 /février /2020 21:49

Avez-vous jamais entendu le pur et simple message de Jésus-Christ ?

Je vous invite ici à l'écouter à partir d'une vidéo dont le titre est
> L'AMOUR DE DIEU <

Bonne écoute, et bonne réaction. Soyez béni-e.

Partager cet article

Repost0
30 janvier 2020 4 30 /01 /janvier /2020 12:17



Dessin de Victor HUGO suscité par la vision qu'il reçut.

On est aujourd'hui dans des temps de plus en plus difficiles, voire déjà terriblement tragiques.

DES SIGNES À LIRE (DÉCRYPTER)
Incendies gigantesques, inondations, tempêtes et autres phénomènes climatiques graves, coûteux, irrésistibles, affaissement des sols sous 136 (!)des plus grandes villes du monde (Tokyo, New-York, Shangaï, Jakarta, Singapour...) combiné avec la montée du niveau des mers, disparition majeure de la faune, démocraties acquises bafouées, répressions religieuses et racisme résurgent, armements nucléaires et chimiques comme jamais, lois mortifères et laxisme contre les violences, cries sociétales majeures, pollutions des eaux et de l'air, appauvrissement des sols, corruptions accrues au sein des gouvernements, attaques acharnées pour dissoudre les cellules familiales traditionnelles, retour de vieilles maladies  pandémiques et apparition de nouvelles, mouvements migratoires déstabilisants...
Regroupés, tous ces événements forment un faisceau interpelant, un tableau des plus obscurs, la fin d'une ère.

Avec tant de drames, à la fois déjà largement visibles, reconnaissables de diverses manières, pour qui a des yeux (extérieurs et intérieurs) ouverts;  et pouvant ne pas être vus dans leur réalité significative, si on reste branchés, aliénés à la pensée et vue et technologies matérialistes, étroites et étroitisantes, de l'ordre de la vie intra-utérine par rapport à celle qu'on a à la suite, une fois "né" sous le soleil.

MAIS RIEN N'ÉCHAPPE AU CONTRÔLE DIVIN

Or ce qui est et ce qui vient est devant Dieu tout ensemble avec tout le passé (du fait de son éternité totale qui échappe à notre espace-temps que définit la limitation de la vitesse de la lumière).

Preuves que Dieu est hors du temps et de sa chronologie, les nombreuses prophéties bibliques, beaucoup déjà accomplies, avérées, et encore quelques-unes qui se déroulent sous nos yeux et d'autres qui restent à venir.
Et puis, Dieu n'étant jamais sans activité, il y a également des prophéties qu'il accorde au fil du temps à ceux qui cheminent à sa suite, qui marchent sur son chemin (Jean 14.6), et ce blog comme bien d'autres sites sur le net en véhiculent.

Et parmi ses vues surnaturelles, de l'ordre de l'Esprit et des esprits, connaissez-vous la vision prophétique de Victor HUGO ?
Il la reçut dans un état d'émotions et de troubles inouïs, puis l'écrivit en préface de son livre La légende des siècles, dont cette révélation prophétique fut aussi l'inspiratrice ?

Cette vue prophétique terrible pouvait montrer ce qui allait arriver durant les années suivant immédiatement la 1ère moitié du XIXe siècle, mais aussi, et plus probablement, à l'époque - actuelle - de la fin de l'ère de grâce inaugurée par le don du Saint-Esprit à la terre entière, juste après la mort et la résurrection de Jésus.
Car survint 70 ans plus tard la 1ère guerre mondiale, moins d'un siècle plus tard la seconde avec des dizaines de millions de morts et jusqu'aux horreurs indicibles de la Shoah... qui semble encore n'avoir été que les prémices de ce qui est révélé là au père Hugo de manière plus totale, et que reprend le livre de l'Apocalypse.

Vous pouvez lire ou écouter cette vue apocalyptique reçue par Hugo en cliquant ici > La vision de Victor HUGO <

La Bible dit que nous sommes avertis par avance afin que nous nous repentions pour la part propre que nous avons dans la propagation du mal, par une existence dépourvue de morale véritable, de foi sanctifiante en le seul vrai Dieu et autres attributs qui dépendant de lui comme l'amour, le bonheur, la paix...

Et bien sûr, si vous désirez ne pas connaître les horreurs qui se profitent à l'horizon et déjà dans nos rues parfois, il nous appartient à chacun de faire un choix réel, décisif, crucial, entre se contenter et subir les forces malignes qui dominent pour l'essentiel ce monde, et un positionnement psychique et spirituel tout autre que le Dieu créateur et rédempteur offre à quiconque veut croire selon ce qu'il est possible de savoir au sujet de Dieu et du moyen qu'il a conçu pour nous protéger et sauver des affres qui viennent.

Ne tardez pas pour venir à Dieu, car il est aussi prophétisé qu'un jour la porte de la paix avec Dieu va être fermée, quand l'endurcissement des cœurs et les addictions à toutes sortes de mauvaises choses ne permettront plus que personne se convertisse :
"Les autres hommes, ceux qui n'avaient pas été tués par ces fléaux, ne se détournèrent pas de ce que leurs mains avaient fait : ils ne cessèrent pas d’adorer les démons et les idoles en or, en argent, en bronze, en pierre et en bois qui ne peuvent ni voir, ni entendre, ni marcher,21 et ils ne se repentirent pas de leurs meurtres, ni de leur sorcellerie, ni de leur immoralité sexuelle, ni de leurs vols." Apocalypse ch. 9.

Comprenez que demain n'appartient à personne d'entre nous, à Dieu seul. Alors faite fructifier votre présent au mieux pour le bien et salut éternel de votre âme (personne).

Ici un guide pour une vraie prière de réconciliation et de découverte du Dieu réel et vivant.

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2020 5 10 /01 /janvier /2020 19:44

poème compassion à des amis d'Australie


Tu brûles de quels feux, depuis quand
Ton sud est-il trop chaud de passions qui réclament
Que des flammes boisées éteignent tes viles flammes
A leur comble arrivées, d'En-haut recevant jugement ?

«Le feu marche devant l'Éternel» dit sa parole,
Qui détruisit en d'autres temps Sodome et ses habitants
Avec grêle en Égypte des hommes et leurs champs
Certains israélites délivrés mais encore murmurant
Ou d'autres messagers qu'envoyait Achazia persistant...
Et qui encore demain descendra sur oboles et idoles.

Un autre feu brûle, dans le coeur de Dieu
Qui voudrait tant éviter à chacun en Europe Asie
Afrique et aux Amériques comme en Australie
De tels jugements tombant des cieux
Alors même qu'ils ont déjà tous été portés
Par Jésus subissant uni au bois de sa croix
Le feu dévorant de sa vie livrée pour que l'on croit
Qu'en regardant à lui on échappe. A tous les bûchers

Aux sécheresses de cœur comme aux eaux diluviennes
Aux blessures résutant de nos fautes aux requins aux serpents
Aux pressions qui rendent tout lourd et cassant,
Pourvu qu'on s'humilie et qu'on (re)vienne
Par la foi au trône dominant tous les cieux
D'où la Grâce s'accorde à tout cœur repentant
Abattu, humilié, contrit, pauvre et vacant
Qui se voit perdu et s'en remet à Dieu.

De sa bouche alors sort doux un autre feu
Bénissant nous lavant et redonnant courage
Pour marcher comme jamais dans les pas le sillage
De Jésus conduisant jusqu'au plus haut des cieux.

Le mal qui sévit n'est jamais seulement douleurs et fin en soi
Pour qui l'Esprit appelle à une vie refaite
Dépouillée d'oripeaux d'amulettes de sornettes
Où les pleurs sont changés jusqu'en larmes de joie.

Rémy, toi aussi enlacé dans un feu de famille, où l'alcool
Inflammable et brûlant de chaleur illusoire
Fait son oeuvre te poussant jusqu'à soif et vouloir
A genoux du Grand Dieu la remise de peine, et l'école.

Feu qui détruit feu qui restaure
On est chacun pris dans des flammes
Pour que s'ouvrant sous la chaleur, notre âme
Reçoive du Ciel une nouvelle aurore
Tel Petit Prince voyant juste en bougeant un peu
Quarante-quatre couchers de soleil à la suite,
Toi Australia, australians, désirent une sobre conduite
Tes ivresses remplacées par l'amour du seul bon Dieu.

Claude Thé - 10 janv. 2020 - @LGDDV

 

Ajout du 11.01 : Après avoir posté ce texte j'ai cherché à mieux connaître l'Australie, et j'ai trouvé des articles qui parlent des maux et fléaux qui plombent ce continent : Une consommation d'alcool très très important, notamment liée à des difficultés et violences conjugales, et la drogue, un article titrant même que l'Australie est "la championne du monde" en la matière.
... ce qui confirme l'inspiration de mon texte.

Partager cet article

Repost0
19 décembre 2019 4 19 /12 /décembre /2019 19:58

 Connaissez-vous dans le monde entier deux hommes ou femmes dont on fête chaque année depuis des siècles l'anniversaire !? 
Il n'y en a qu'un !

Et le Noël qui change votre fin d'année comme la mienne et celle de tant d'autres sur les cinq continentes, n'est rien d'autre que le rappel du DON de Dieu aux terriens. Et quel don ! Quel drôle de cadeau !
Une personne bien vivante !

Qui parait comme les autres,sous forme d'un nouveau-né."Qui parait", mais il ne faut pas se fier seulement à l'apparence de cette naissance, car la Bible rapporte encore que ce Jésus n'est autre que Dieu lui-même qui s'est fait homme pour venir nous secourir en prenant (en épousant) notre condition humaine problématique, avec tous ses besoins, ses détresses, angoisses et autres douleurs les plus terribles.

"Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu...Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.15 Jean lui a rendu témoignage, et s'est écrié : C'est celui dont j'ai dit : Celui qui vient après moi m'a précédé, car il était avant moi.16 Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce ;17 car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.18 Personne n'a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître. " L'Evangile selon Jean, ch. 1.

Un nouveau chant de Noël (> en cliquant ici <), plein de la fraîcheur pas compliquée dans laquelle Dieu peut et veut nous atteindre et nous appelle à vivre - sans se prendre pour des "grandes personnes" comme dit le Petit Prince !

"Car l'orgueil précède la chute, mais l'humilité précède la gloire"

Et pour en savoir plus, voyez par exemple ce qui précède cet article (juste en dessous).

Soyez béni-e par un réel attouchement divin en ces jours où se ranime ce souvenir d'un des trois ou quatre plus prodigieux et conséquents événements que la terre ait connus.

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2019 4 12 /12 /décembre /2019 20:50

suite de 1 - ou 2 -

Reprise :
Jésus devint si grand aux cœurs de quantité d'hommes et de femmes se découvrant perdus et ayant besoin de la grâce qu'offre le Sauveur, il fut décidé d'abandonner le calendrier romain pour en commencer un nouveau. C'est ainsi qu'on est en ?...

Timothée - 2019 !

son Papé - Et oui, et non ! Car là aussi les hommes se sont trompés. En réalité on est déjà plutôt 2024 ans après sa naissance... mais pas encore 2000 ans après sa résurrection !…
Bref, Dieu sait bien de quoi nous sommes faits ! Et c'est encore d'une de ces erreurs (ou malice) qu'est née la fête de Noël... Qui n'est pas une fête biblique, d'où les approximations et qu'elle est devenue si païenne. Et voilà !

C'est Papé, ce grand-père de Timothée, qui vient de raconter (à sa façon) à son petit-fils le récit de la naissance et du pourquoi de Jésus et de Noël.

Timothée - A Noël on parle beaucoup des cadeaux mais pas beaucoup de Jésus je trouve !

Papé - Eh oui. C'est comme si on fêtait ton anniversaire sans toi ! En tout cas les années et tous les jours qu'on passe sous ce soleil sont marqués de ce qu'avec Jésus une nouvelle ère a été ouverte. Un temps durant lequel est mise à la portée du genre humain une formidable grâce, immédiate, et qui comprend aussi que nous entrions vivants dans l'éternité de Dieu.

Timothée : - C'est l'histoire vraie de Noël ?

Papé - Tout à fait fiston !

Timothée : - Nickel ! Un peu drôle quand même l'histoire des 4x4 de la NASA !

- Tu as raison ! C'est un peu une blague. Mais c'est aussi pour dire que ce qui s'est passé il y a plus de 2 000 ans, continue aujourd'hui encore. Que des gens d'aujourd'hui viennent encore à Jésus le Sauveur. Riche ou pauvre, d'un pays ou d'un autre, d'une couleur ou d'une autre, on peut toujours venir tel qu'on est à Jésus, lui rendre hommage et un jour l'adorer.

- Mais il n'est plus un bébé maintenant !

Papé : - Certainement pas ! Je te lirai comment il est maintenant : c'est écrit dans l'Apocalypse*, le dernier livre de la Bible.

Timothée : - Et il est au ciel maintenant !? Sur le trône de Dieu.

- Tout à fait. Mais tu sais, ce ciel-là n'est pas loin du tout ! Il est à portée de notre foi. Et à portée de notre cœur, pourvu qu'on veuille qu'il nous le purifie…
D'ailleurs as-tu compris pourquoi Jésus est né dans une étable, au milieu des bestiaux et des mauvaises odeurs d'écurie ?

Timothée : - Berk ! Parce qu'il n'y avait plus de chambres à l'hôtel !

Papé - Oui… Mais aussi pour nous dire, par les occupants d'une étable, qu'il n'y a pas de cœur humain trop sale où il ne puisse venir apporter la lumière et y naître.

Timothée - Ça fait des grosses bouses les vaches !... Et les ânes c'est têtu, c'est très bête !

- Nous aussi quelquefois, tu sais ! Chez nous cela s'appelle des péchés. Des méchancetés, de la cruauté, des injustices qu'on commet ; des mauvais sentiments qu'on laisse se développer et pourrir dans notre cœur jusqu'à sentir mauvais par notre bouche.

- La haine et les gros mots ! Moi à l'école j'ai un copain que j'aime vraiment pas !

Papé - Ah, c'est parfois bien difficile d'aimer ! Et c'est bien pour ça qu'on a besoin de l'Esprit de Jésus. Tu veux m'en parler ?

- Non. Pas maintenant.

- D'accord. Mais il ne faudra pas tarder, car si nous restons divisés dans notre coeur avec les autres, Dieu non plus ne peut pas nous pardonner... Et cela est très dommage puisque Jésus a souffert précisément pour qu'on ne reste pas comme ça. Pour qu'on ne reste pas enfermés dans nos limites. Et même pour faire d'une écurie un temple, un magnifique palais habité par son Esprit.

Timothée - C'est sympa.

- Oui Timothée, c'est le moins qu'on puisse dire !

- Et pourquoi on dit la crèche ?

Papé : - C'est l'autre nom de la mangeoire des animaux où Jésus a été couché après sa naissance. C'est aussi un autre symbole, pour dire que Jésus est venu pour se donner à nous comme de la nourriture, pour nous nourrir de nouvelles connaissances et de plus de vie venant directement du ciel. Parce que nous n'avons pas à nous nourrir seulement d'aliments comme le pain, les légumes, de la viande, ou de bons desserts, mais aussi de paroles qui viennent de Dieu.

Timothée : - Et c'est quoi les nouvelles connaissances ?

Papé : - Ah ça c'est une bonne question ! Jésus a dit que Dieu aimait tellement notre monde, tous les êtres humains, qu'il a livré Jésus son fils unique, pour que n'importe qui d'entre nous qui croit en lui ne meurt pas pour toujours, mais qu'il reçoive la vie éternelle de Dieu. Voilà une nouvelle connaissance importante qui nous est venue par Jésus.

Timothée : - Qu'est-ce que ça veut dire "qu'il a livré Jésus" ?

- Ça veut dire qu'il nous l'a donné jusqu'à le laisser entre les mains des méchants.

- Qui l'ont tué ! Pourquoi ? C'est pas juste ! Il fallait pas qu'il se laisse faire !

Papé - Sûr que c'est plutôt révoltant de voir tant de méchanceté et de cruauté à l’œuvre ! Mais c'était prévu par Dieu et accepté par Jésus. Il a donc laissé les méchants prendre sa vie. Parce que de cette façon, Jésus n'est pas mort de lui-même ni pour lui-même ; mais pour nous, en prenant notre place de coupable face à la mort et à toutes les formes du mal.

- Si on croit en lui on ne mourra pas ?

- On mourra peut-être**, comme tu as vu ta grand-mère être morte, mais sans voir et sans vivre que la mort est une chose terrible. Terrible seulement pour ceux qui meurent sans être pardonnés.

- Ils vont en enfer !? Où y a le diable Satan !

Papé - L'âme de ceux qui meurent sans Christ descend dans le séjour des morts où Dieu n'est pas. Le diable n'est pas encore en enfer, et c'est bien pour ça que le monde va souvent très mal.

- Et ceux qui ont cru en Jésus comme Mamie , ils sont avec lui !?

- Oui.

- Pourtant ils sont au cimetière !

- Leur corps oui, n'a plus de vie. Mais la vie c'est l'âme. Toi Timothée, tu es bien plus ton âme que ton corps !
Et un jour prochain Jésus va ressusciter les vieux corps morts - tu sais rien qu'avec une cellule on a l'ADN d'une personne pour pouvoir l'identifier ! Et donc les corps anciens seront changés en des corps nouveaux, merveilleux, lumineux, plein de vie et de possibilités nouvelles, et on vivra ainsi éternellement dans un royaume de Dieu, sur une terre nouvelle où le mal n'existera pas.

- Cool ! C'est un peu compliqué mais je crois en Jésus.

Papé - C'est l'essentiel ! Et tiens, comme je pense que tu as une leçon de SVT à réviser, je vais en profiter pour t'expliquer comment les corps morts seront ressuscités.
Allons-y... Tu as entendu comment une chenille devient un papillon ?

- Oui. Non, je sais pas trop. Je préfère le papillon que la chenille.

- Je vais t'expliquer, parce que la métamorphose extraordinaire de cet insecte est une très belle image pour comprendre - et croire - comment avec Jésus on sera changés.


 

Ainsi ce grand-père dans le coup transmit-il de la connaissance du Dieu à la fois Père émerveillé et père et mère veillant (ferme et doux), Fils et Père de Noël, dont les vérités éternelles rendent libre et apaisent, capable de nous donner une vie sans fin, qui s'obtient par la foi.

Noël heureux... pas sans Jésus !... et peut-être encore un chant glorieux


Et si vous désirez suite à cette évocation de la venue de Jésus pour nous sauver, vous remettre à lui pour être pardonné-e et poursuivre votre route d'une toute autre manière, vous avez > ici une trame de prière pour vous conduire et inspirer vos propres mots.
_______________________
* Jésus aujourd'hui : Apocalypse chap. 1, versets "9 Moi Jean, votre frère, et qui ai part avec vous à la tribulation et au royaume et à la persévérance en Jésus, j’étais dans l’île appelée Patmos, à cause de la parole de Dieu et du témoignage de Jésus.10 Je fus ravi en esprit au jour du Seigneur, et j’entendis derrière moi une voix forte, comme le son d’une trompette,11 qui disait: Ce que tu vois, écris-le dans un livre, et envoie-le aux sept Eglises, à Ephèse, à Smyrne, à Pergame, à Thyatire, à Sardes, à Philadelphie, et à Laodicée.12 Je me retournai pour connaître quelle était la voix qui me parlait. Et, après m’être retourné, je vis sept chandeliers d’or,13 et, au milieu des sept chandeliers, quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme, vêtu d’une longue robe, et ayant une ceinture d’or sur la poitrine.14 Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige; ses yeux étaient comme une flamme de feu;15 ses pieds étaient semblables à de l’airain ardent, comme s’il eût été embrasé dans une fournaise; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux.16 Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants; et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force.17 Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort. Il posa sur moi sa main droite en disant: Ne crains point! (1-18) Je suis le premier et le dernier,18 et le vivant. J’étais mort; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts."

** Quand Jésus va venir - beaucoup disent Il arrive ! - pour ressusciter les morts dans la foi en lui, la Bible annonce que "nous les vivants, qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur."
Etonnant ! Surnaturel ! Mais tel est Dieu justement ! C'est le Dieu qui a ouvert la mer Rouge pour que les hébreux libéré de leur captivité la traversent puis que s'y noie l'armée de Pharaon ; le Dieu qui ressuscita Lazare, la fille de Jaïrus et bien d'autres, et bien sûr Jésus après sa crucifixion.

 

Si vous ressentez le besoin de prier maintenant pour remettre votre existence immédiate et future entre les mains de Dieu par Jésus Christ le Sauveur, vous pouvez trouver en cliquant ici > une aide à cette prière dont vous pouvez vous inspirer.

Claude T.  - Déc. 2017 - ALGDDV - Utilisation soumise à simple demande et autorisation préalables. Merci.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche