Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2018 1 23 /04 /avril /2018 21:06

On entend des incroyants dirent avec emphase qu'ils ne croient
qu'à ce qu'ils voient !
Alors entrons dans cette croyance : Que voit-on sur cette photo ?...

- de l'herbe, et des petits tas de terre.
Et donc ? N'existe-t-il rien d'autres ?...
A ce faible butin dans la connaissance purement matérialiste de celui qui ne croit qu'à ce qu'il voit, on peut ajouter bien sûr une ou des taupes et leur habitat souterrain, bien qu'on ne les voit pas... ce que même le matérialiste le plus étroit doit bien admettre, à l'encontre de son affirmation sans réflexion !

C'est donc en voyant un peu plus loin que le bout de son nez, qu'on s'enrichit mieux des réalités qui sont par elles-mêmes, afin de mieux connaître et s'inscrire dans le Réel tel qu'il est.
Si Copernic ou Galilée (deux croyants notoires) s'étaient contentés de ne croire qu'à ce qu'ils voyaient, ils seraient restés à voir le soleil se  lever et se coucher, voire à imaginer qu'il nous tourne autour...
On a bien là constamment la plus grande illusion d'optique !... Pourquoi ?
Parce qu'on a là deux leçons permanentes - avec l'air, aussi indispensable qu'il est invisible ! -, qui nous invitent à la réflexion, au doute sur ce que nous pouvons percevoir par tels ou tels sens, à l'humilité quant à nos assurances même les plus évidentes.

La découverte scientifique du Big-Bang au moyen de calculs au milieu du XXe siècle par Alexandre Friedmann et l'abbé Georges Lemaître est un autre exemple, qui nous dit que s'en tenir même à la science - qui est toujours d'un moment - peut être s'accrocher à une vue fausse, puisqu'à l'époque le monde scientifique croyait que l'univers était stable et sans doute éternel... Les bourdes "scientifiques" ne manquent pas en réalité !

PAS D'EFFET(S) SANS CAUSE(S)
Et donc bien sûr notre enrichissement est notoirement plus vaste encore quand on considère, ne serait-ce que l'illustration de cet article, dans son histoire la plus longue : D'où est venue la taupe... son origine ? son pourquoi ? Sa fonction écologique, sa place dans le concert de la nature ?...
D'où est venue la terre  ? Et l'herbe, à la couleur apaisante ? La nature comme cadre agréable et bon, pourvue de la capacité de nourrir êtres humains et animaux ? Etc, etc...

Le scientifique est bien obligé de croire qu'il n'y a pas d'effet sans cause. Et pourquoi donc tout à coup au sujet de l'immensité toute entière régie par de la mathématique et autres lois très nombreuses (pas encore toutes découvertes), n'y aurait-il qu'une absurdité pour cause, des hasards sans intelligence pour créer un univers fait rien que d'intelligences !?

LE BEAU... ET LE MAL !?
La question du mal n'est plus une énigme insoluble, a beaucoup moins besoin de médicaments et de tâtonnements, dès l'instant où on lui trouve une cause... intelligente, qui a du sens !)
L'évolutionnisme ne peut rien expliquer de l'antagonisme notoire entre d'une part nos capacités humaines et notamment de conscience (sans commune mesure avec celles des animaux), et d'autre part la cruauté, les horreurs, les tromperies et autres aberrations dont nous sommes capables (sans commune mesure avec celles des animaux).
Par contre voir derrière des effets terribles, des causes invisibles qu'ils révèlent, tient de l'intelligence qu'on peut avoir des mystères de premier degré. Et la Bible nomment clairement ces causes du mal : des anges déchus (ou démons) et nous-mêmes déchus à leur suite, chacun habité par une loi du mal (appelée "loi du péché et de la mort") qui prend le dessus sur le bien et la volonté de bien qu'on veut faire sans tenir compte de certaines conditions préétablies inhérentes (constitutives) au Bien en général : comme la justice, la vérité, l'amour, le respect, la paix, la patience... des attributs, des capacités (plus que des valeurs, des forces) qui sont loin d'être accessibles au plus grand nombre - voire surtout aux plus intelligents !...

Et comme un château de cartes, vous enlevez une ou deux pièces de cet ordre de votre existence, et rien ne marche comme il faudrait (comme ce serait possible).
On croit en l'homme mais pas en Dieu, et l'homme livré à lui-même devient une insuffisance en soi...
On croit en une idéologie ou politique - même la meilleure sur le papier -, mais pas aux démons, et ils ne tardent pas à s"inviter dans les champs d'application pour que l'homme réalise le monde qu'il y a entre avoir une idée qui semble bonne, et connaître et faire ce qui est bon. Après un siècle de communisme, on totalise plus de cent millions de morts, et on continue sans s'interroger sur ce qui se passe !?...
C'est la loi du péché en l'homme (loi d'indépendance vis-à-vis de Dieu le créateur) qui domine et montre ses fruits...

¤ 

Quelqu'un a dit : Il faut beaucoup de foi pour être athée !
Beaucoup de foi pour croire à l'évolution (c'est une croyance et non une démonstration établie) comme moteur unique du vivant activée un jour à partir de... rien !... On sait que les évolutionnistes les plus virulents sont des athées qui n'ont que cette base pour justifier leur impiété.
Il faut aussi le plus souvent bien peu de réflexion, d'observations et d'objectivité (d'impartialité) face aux merveilles des choses en soi, face à la somme des lois qui régissent tout l'univers, face aux complexités et aux relations formant écosystèmes, systèmes combinés, cycles et recyclages, besoin d'alimentation et réponses, besoin de reproduction et réponses, etc...

 

Ouvrez un livre de SVT ou de biologie avec un esprit ouverte et curieux,
interrogez les descriptions, et demandez-vous objectivement
si quelques hasards et nécessités peuvent raisonnablement
- et même scientifiquement - être à l'origine du vivant ?
Ou a-t-il fallu - forcément - une intelligence supérieure aux structures de base
et organisations complexes du vivant pour qu'elles soient ?

 

LA LIBERTÉ C'EST COMME LA BEAUTÉ, UN AVANTAGE... MAIS TRÈS DIFFICILE A GÉRER
Bref, c'est de l'usage de notre (petit moment de) liberté, que nous décidons si nous nous arrêtons à croire que ce qu'on voit ou entend ici et là, ou que nous cherchons dans l'invisible, comme on a fait pour découvrir les microbes et autres virus nanométriques d'un côté et des horizons cosmologiques d'un autre.

Invisibles et horizons qui nous disent que tout va bien au delà de l’immédiat perceptible... et donc pourquoi n'y aurait-il pas un Dieu créateur (cause la plus rationnelle et raisonnable en fait !) dans un invisible (d'ordre spirituel) comme il y a de l'invisible dans l'ordre physique (ondes, champs électromagnétiques, l'air...) et encore dans l'ordre psychique (les pensées, les sentiments, l'âme...) !?

CHERCHER ET ÉPROUVER
Comme dans les ordres matériel et psychique, dans l'ordre spirituel on peut éprouver les réalités pour savoir si elles sont vraies. Il dépend de notre soif et faim spirituels, ou à l'inverse d'une sorte d'anorexie (forcément maladive, voire démoniaque), que nous cherchions et trouvions, que nous permettions à Dieu, à Jésus, de se révéler à nous.

Car savez-vous que ce Dieu véritable que permet de connaître la Bible depuis des millénaires, veut lui aussi se rendre connaissable à notre âme, se révéler à notre cœur !?
Alors pourquoi la rencontre, la jonction ne se fait-elle pas ?
C'est si simple à comprendre si on est droit de cœur (sans fard, sans cuirasse, sans masque ou autre défense insensée) !
C'est que le Dieu qui est saint (pur, comme est blanche une robe de mariée) nous dit par son prophète Ésaïe : "Non, la main de l'Éternel n'est pas trop courte pour sauver, Ni son oreille trop dure pour entendre.2 Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation Entre vous et votre Dieu ; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face Et l'empêchent de vous écouter.3 Car vos mains sont souillées de sang, Et vos doigts de crimes ; Vos lèvres profèrent le mensonge, Votre langue fait entendre l'iniquité.4 Nul ne se plaint avec justice, Nul ne plaide avec droiture ; Ils s'appuient sur des choses vaines et disent des faussetés, Ils conçoivent le mal et enfantent le crime.5 Il couvent des oeufs de basilic, Et ils tissent des toiles d'araignée. Celui qui mange de leurs oeufs meurt ; Et, si l'on en brise un, il sort une vipère.6 Leurs toiles ne servent point à faire un vêtement, Et ils ne peuvent se couvrir de leur ouvrage ; Leurs oeuvres sont des oeuvres d'iniquité, Et les actes de violence sont dans leurs mains.7 Leurs pieds courent au mal, Et ils ont hâte de répandre le sang innocent ; Leurs pensées sont des pensées d'iniquité, Le ravage et la ruine sont sur leur route.8 Ils ne connaissent pas le chemin de la paix, Et il n'y a point de justice dans leurs voies ; Ils prennent des sentiers détournés : Quiconque y marche ne connaît point la paix. -9 C'est pourquoi l'arrêt de délivrance est loin de nous, Et le salut ne nous atteint pas ; Nous attendons la lumière, et voici les ténèbres, La clarté, et nous marchons dans l'obscurité.10 Nous tâtonnons comme des aveugles le long d'un mur, Nous tâtonnons comme ceux qui n'ont point d'yeux ; Nous chancelons à midi comme de nuit, Au milieu de l'abondance nous ressemblons à des morts.11 Nous grondons tous comme des ours, Nous gémissons comme des colombes ; Nous attendons la délivrance, et elle n'est pas là, Le salut, et il est loin de nous.12 Car nos transgressions sont nombreuses devant toi, Et nos péchés témoignent contre nous ; Nos transgressions sont avec nous, Et nous connaissons nos crimes.13 Nous avons été coupables et infidèles envers l'Éternel, Nous avons abandonné notre Dieu ; Nous avons proféré la violence et la révolte, Conçu et médité dans le coeur des paroles de mensonge ;14 Et la délivrance s'est retirée, Et le salut se tient éloigné ; Car la vérité trébuche sur la place publique, Et la droiture ne peut approcher.15 La vérité a disparu, Et celui qui s'éloigne du mal est dépouillé. -L'Éternel voit, d'un regard indigné, Qu'il n'y a plus de droiture."

Ainsi admettre qu'on est coupable de mauvaises actions (paroles ou pensées malséantes) et obtenir le pardon qu'on demande à Dieu, rien n'est plus simple et égalitaire pour connaître la réalité du Divin (comme Père, Fils ou Esprit-Esprit). C'est la premièrement manière d'éprouver que Dieu est, entend et répond. 
Et ainsi, au fil des mois et des années de cheminement avec lui, on continue à éprouver la véracité de notre relation à lui et la vérité de ses affirmations et promesses. Et quand nos capacités naturelles n'y suffisent pas - parce que face à Dieu on est parfois comme un enfant de 3 ou 4 ans face à ses parents -, on lui fait confiance plus qu'à nous-même...

LA QUESTION DE DIEU EST UNE QUESTION HAUTEMENT PERSONNELLE
La France ni l'Europe ne redeviendront (par elle-mêmes, en tant qu'entités pourtant pourvues de quelque intelligence) chrétiennes ! Leur châtiment global va devenir terrible (celui qui n'en sent pas déjà la lourdeur, le trouble et les convulsions est déjà ou encore bien enténébré)...

Mais beaucoup de français et autres européens peuvent revenir à Dieu, seul ou en famille : Comme l'individu et la famille sont l'unité de base des sociétés, pour Dieu ils sont aussi l' unité de base du salut des âmes. Selon que "Dieu a tant aimé notre monde, qu'il a livré son fils unique, afin que quiconque croit en lui, ne périsse pas, mais qu'il ou qu'elle ait la vie éternelle." 

Lecteur, lectrice, dans la liberté qui vous est chère, considérez les chemins qui se présentent à vous ; n'allez pas par n'importe quel chemin, en suivant telle doctrine, idéologie, concept, slogan, idée du moment... mais cherchez ce qui demeure, ce qui est éternel, que n'arrête même pas la mort physique (ce départ par séparation de l'âme).
Car plusieurs chemins séduisants conduisent à la mort - spirituelle, puis psychique, éternelle -, alors qu'il est un chemin, certes moins attractif dès l'abord, mais qui conduit à recevoir la vie d'En-haut, celle que rien ne peut faire cesser.

Celle-ci se reçoit dans la foi au fils unique de Dieu venu en chair en vue de faire une alliance d'amour avec notre âme. Notre âme qu'on peut reconnaître si largement insuffisante (si on est vrai) pour affronter les grandes épreuves inhérents à nos existences rendues temporaires par notre condition de réprouvés, dont bien sûr l'épreuve que constitue la mort la plus visible.

Et que sert-il de gagner, gagner, ici-bas, si on n'en peut rien emporter même dans la tombe, et si on perd son âme (dont les deux seules destinations possibles sont, nous disent la Bible et Jésus, le séjour des morts et l'enfer d'un côté, l'éternité dans une nouvelle création de Dieu et avec Dieu d'un autre !?

Une exhortation à lire ici (ou à écouter par clic en haut à gauche) pour quiconque veut prendre à cœur la réalité et les conseils de Dieu.

articles connexes : Les 5 types de mort - La Porte singulière/plurielle de connexion avec le Dieu véritable - Comment Dieu s'est révélé à l'incroyant que j'étais -

Bonne suite d'existence pour vous...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche