Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2022 7 09 /01 /janvier /2022 19:15

Cet article fait suite à > ici

 

 

 Le genre humain a été représenté par plusieurs, avec un homme à la peau rouge (c'est un des des sens du mot Adam), et la femme (tirée de son côté) avec une une peau plus claire. D'où, selon la loi de Mandel sur l' hérédité biologique les diverses races consécutives.
 
LE GRAVE DANGER DE LA GUERRE DES GENRES

Et qu'est-ce qui me fait dire que cette année 2022 va être une année de bascule, aussi avec la gente féminine, par quelques-unes parmi les plus... viriles, ou virulentes ?

C'est déjà que l'équilibre appelé "égalité" ou "parité" entre les sexes n'est pas, n'est déjà plus tenu dans les secteurs les plus influents. Les "féministes" (hommes et femmes) ont en effet provoqué que des postes-clés – notamment dans des ministères et autres institutions (préfecture, magistrature...), parmi les élus et bien sûr dans les médias - reviennent majoritairement à des femmes.

Si on ajoute encore du surnaturel, voire de la "mystique" à ce qui est factuel (aux faits), on peut savoir que le mot femme - ishah - apparaît curieusement la première fois dans la Bible, en Genèse 2.22.
Au verset 22 du chapitre 2, on lit : "22 L'Eternel Dieu forma une femme du côté (du flanc) qu'il avait prise de l'homme, et il l'amena vers l'homme."

(Pourquoi recourir à la Bible sur ce sujet ?
Déjà simplement parce que ce livre est toujours le best-seller de toute la littérature mondiale, à la fois le plus traduit, le plus imprimé et le plus lu par le monde, et donc son contenu apparaît pour beaucoup moins temporel qu'in temporel et universel).

Ainsi le chapitre 2 de la Genèse nous dit comment naquit l'amour divin sur la terre. Amour à la fois agapè (en grec l'amour de Dieu en soi, a priori inconditionnel) et l'amour filéo (en grec l'amour filial, qui dépend "d'atomes crochus", d'attirance ou de répulsion au plan des âmes).

En hébreu (langue originale dans laquelle nous avons cette information), l'homme mâle est ish אִיש ; et la femme c'est Ishah אִשָּׁה.
Ces deux mots sont chacun formés avec une particule, une lettre qui figure la divinité en eux, le fait de leur ressemblance au Dieu qui les a conçus et réalisés. On a ainsi
- le 
י (yod) au cœur de l'homme, du physiquement mâle, qui symbolise Dieu dans sa pérennité immuable, dans ce qu'il a de primordial et fixe (sans que ce soit une fermeté qui s'impose), de paternel (terme préférable aujourd'hui à celui de patriarche),
- et le
ה (hé) à la fin du mot femme,, qui figure l'Esprit Divin (qui est un féminin en hébreu) dans ce qu'il est mouvant, mobile, adaptable à ce qui lui est extérieur, réalisatrice au plan terrestre, intendante..., charnière entre Dieu et ses environnements.

TENTATION ET CHUTE

Malheureusement on peut lire aussi, et par là comprendre le fond de nos situations de malaise toujours présent en tous, que du chapitre 2 de la Genèse on est passé à un chapitre 3, qui est tout différent de ce qui présidait en Eden, dans ce jardin originel des Délices, avant cet événement.
"Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l'Eternel Dieu avait faits. Il dit à la femme : Dieu a-t-il réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ? 2 La femme répondit au serpent : Nous mangeons du fruit des arbres du jardin. 3 Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n'en mangerez point et vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez. 4 Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point; 5 mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.6 La femme vit que l'arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu'il était précieux pour ouvrir l'intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d'elle, et il en mangea.7 Les yeux de l'un et de l'autre s'ouvrirent, ils connurent qu'ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s'en firent des ceintures. 8 Alors ils entendirent la voix de l'Eternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l'homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l'Eternel Dieu, au milieu des arbres du jardin."

Nous sommes ici avertis de ce que la position de la femme face à la réalité - et non seulement une connaissance intellectuelle - du bien et du mal, en première ligne, risque de mal tourner.
Il est normal que la femme soit ouverte à la curiosité, capable d'entrer dans des connaissances nouvelles, des révélations. On connaît bien ce qu'on appelle pour elle "l'intuition féminine".
Sauf que cette ouverture sur l'extérieur peut devenir un vrai problème !

D'une part parce que la même force occulte, capable de se déguiser pour tromper, maléfique, intéressée à prendre un ascendant sur nous, existe toujours ! La même entité qui parle à partir d'un serpent monté dans un arbre, le même esprit séducteur et méchant, avec les mêmes intentions.

D'autre part, on voit là que l'homme n'est pas spécialement à sa plus juste place, de leader, de tête de pont, de barrage face au mal présignalé, de protection face à ce qui se présente de nouveau.
Ce que Dieu a mis en lui de stable, de certain, comme la parole qu'il a reçu de ne pas toucher à cet arbre sous peine de mort, aurait sans doute suffit pour répondre aux insinuations du serpent satanisé s'il l'avait confronté directement.
Mais en retrtait de la femme qu'il aime, avec qui il n'a sans doute jamais eu le moindre différent, la moindre égratignure psychique ou morale, il ne sait pas tenir son rôle de bouclier, de gardien de l'ordre établi pour leur bien par le Créateur. D'où l'importance de notre position, physique ou plus encore psychique et spirituel dans nos situations.

Alors l'ish l'homme, mange à son tour, et l'un plus l'autre sont alors précipités dans un effondrement terrible, dramatique, sidérant, de leur condition paradisiaque à un contact avec ce qu'on peut appeler par métaphore l'enfer.

D'un coup la présence invisible de Dieu par son Esprit autour d'eux et en eux est percutée, se retire d'eux. La lumière en émanant dans et au travers de leur corps physique, qui en faisait des êtres de llumière, s'éteint.
Les voilà entièrement dépouillés, se découvrant nus à leur propre regard et l'un face à l'autre, comme sont les animaux dont ils étaient si différents.

 D'un coup leur conscience des réalités est complétement modifiée, à la fois agrandie - par la perception à vif de l'univers du mal -, et rapetissée - enfermée sans rayonnement dans la perte de sens, dans un inconnu sombre jamais envisagé ni imaginable. Avec la sensation, la perception, trouble, insécurisante, malveillante, de la présence de Satan, l'adversaire de Dieu devenu là concrètement le leur... et à la suite le nôtre !

Car ce n'était pas qu'un serpent - qui n'avait rien à faire dans ce jardin puisqu'il est appelé « animal des champs »- qu'il s'agissait, mais bien de l'ange déchu Satan venu poursuivre sa conquête des créatures de Dieu pour se faire leur Dieu souverain sans violence, en toute légalité.

D'où en suite immédiate la peur, le sentiment d'insécurité maximale, la honte rien qu'à la pensée de ce que Dieu va penser de ce qu'ils ont fait. Bien des sentiments, des ressentis qui sont encore à notre conscience quand elle n'est pas trop étouffée, aveuglée, rendue inopérante...
A ce moment-là, comme Dieu les en avait avertis, l'homme et la femme sont véritablement « morts », spirituellement. L'esprit de Dieu en eux s'est évanoui, éteint, envolé...

CONNAÎTRE LE PASSÉ, D’OÙ ON VIENT, POUR SAVOIR ALLER

Ainsi le désordre ancien est bien près de devenir le désordre désordre nouveau, avec pour volonté et effet un ordre mondial nouveau, tout autre dans lequel nous nous débattons depuis des millénaires, qui commence par des tentations, des pressions, des contraintes, et bientôt des restrictions de liberté(s) drastique(s). Nous en sommes avertis : Nous ne pouvons pas repprocher à Dieu de ne pas nous avoir fait connaître par avance ce qui vient.
C'est ce qui a été, en amplifié, en démesuré. En trouvant de moins en moins des portes ou de fenêtres qui de toute façon, en permettent pas d'échapper à cette dernière aliénation génétique et psychogénétique qui nous est annoncée dans le 13e chapitre du dernier livre de la Bible.

Que sera 2022 avec les crises monumentales
- du climat
;
- de l'immigration ;
- de la montée des marginalités ;
- des genres, c'est-à-dire de l'identité même d'être humain, qui n'est ni un animal évolué, ni un objet modifiable comme un mécano ou un légo ;

- d'une élection présidentielle qui sent déjà la poudre
???

Elle sera AUSSI cette année qu'on sait d'avance particulière, ce que VOUS en ferez ! Chacun pour sa part.

UNE ANNÉE SPÉCIFIQUE POUR CHACUN

Chacun selon ses choix existentiels et essentiels, selon son positionnement ;
Chacun selon sa distanciation morale avec le mal (l'immoralité, la pornographique, les vols, les rapines, les méchancetés, les non-pardons, l'amour de l'amour pour l'argant...) ;
Chacun selon ce qu'il se lavera non seulement les mains au gel hydroalcoolique pour lutter contre les virus traitres invisibles, mais aussi le coeur des mauvaises pensées, l'âme des péchés (fautes) commises, qu'il faut confesser à Dieu pour retrouver une meilleure liberté ;
Chacun en enlevant son masque d'apparence, d'apparat, pour être vrai devant Dieu, sans fard, sans raison valable pour être ou rester caché, à Celui à qui de toute façon on ne peut rien cacher.

MON CONSEIL EST SIMPLE : CHERCHEZ DIEU !
Cherchez Dieu - le vrai, le créateur, Celui qui s'est incarné pour venir nous sauver - toujours individuellement - de toutes les situations.
Pas le Dieu des religions, de la politique, des idéologies, des psy athées ou des philosophes, non, mais Celui qui se tient en retrait du monde, à cause de la liberté qu'il a accordée dans ses créations, et spécialement à nous les humains.
Cherchez-le en lui parlant, en croyant qu'il existe effectivement, en lui demandant de vous guider vers lui...

Car il n'est pas loin. Quand on veut croire qu'il est. Ou quand nous souffrons ; lorsque nous ne voyons pas de chemin, lorsqu'on déprime ou qu'on enrage (en toute impuissance), lorsqu'on n'a plus rien ni personne en qui se confier, à qui se vouer.
Cherchez le Dieu qui EST, et qui vous attend !

Mon voeu et ma prière pour celle ou celui qui a lu jusque là : "Que l'Eternel te bénisse, et qu'il te garde ! 25 Que l'Eternel fasse luire sa face sur toi, et qu'il t'accorde sa grâce ! 26 Que l'Eternel tourne sa face vers toi, et qu'il te donne la paix !" Lisez et prenez par la foi ce qui vous semble le plus approprié à votre besoin, attente ou désir.

Et avancez avec Dieu, la vraie vie, apaisée, sécurisée, voire belle, et ensuite éternellement bonne, n'est pas ailleurs.

> Guide de prière pour entrer en relation ou revenir en relation avec Dieu.
Shalom. Grâce et Paix vous soient partagées.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2021 1 27 /12 /décembre /2021 10:19

Cette question est SIMPLE :
EXISTE-T-IL UN DIEU CRÉATEUR, OU PAS ?

SIMPLE parce qu'elle n'a que DEUX RÉPONSES POSSIBLES :
Oui ou NON !

Et simple parce qu'une seule des deux est LA BONNE, et l'autre est FAUSSE.

Ce qui fait qu'on NE DOIT PAS rester dans du DOUTE* !

Et du SÉRIEUX avec lequel on s'occupe de cette question FONDAMENTALE, dépend tout LE COURS, LA QUALITÉ et encore LA DURÉE de notre existence !

Enfin cette question simple exige que nous ne soyons pas et restions pas dans l'à peu près, mais que nous parvenions à la CERTITUDE de ce qui est VRAI - ce qui s'appelle une appropriation de vérité par LA FOI.

Car la foi est TOUJOURS notre seul moyen d'acquisition de SAVOIR et d'expansion de CONSCIENCE : Parce que ce n'est qu'en croyant D'ABORD qu'on apprend (à l'école, à faire du vélo, à nager, à conduire, à devenir parent...).

LA FOI est donc formée de LA CONFIANCE et de LA CROYANCE.

Ce n'est qu'APRÈS, que S’ÉPROUVENT la validité, l'exactitude, la justesse, la pertinence de ce qu'on nous a dit, a entendu ou lu...

C'est là que nous POUVONS et DEVONS exercer notre ATTENTION, notre DISCERNEMENT... ce qui n'a de VALEUR seulement SI nous cherchons ce qui est VRAI, JUSTE, LA VÉRITÉ.

CAR tout ce qui est vrai SE VÉRIFIE COMME TEL. Et concernant la vérité sur DIEU, c'est d'autant plus CERTAIN que LUI-MÊME va venir à la rencontre de notre RECHERCHE de réponse.

Car vous l'avez compris, pour moi il s'est RÉVÉLÉ ÊTRE, être VIVANT, EXISTANT, RÉEL,

et dans cette vue, depuis des décennies, il me donne d'EXPÉRIMENTER de diverses manières LA VÉRACITÉ** de ce qu'il EST, me connait, veille sur moi, m'enseigne, etc...

C'est aussi parce qu'après la réponse certaine à cette 1ère question, nous DEVONS AVANCER jusqu'à la seconde, TOUTE AUSSI IMPORTANTE :
QUI EST-IL ?
LEQUEL EST-IL parmi toutes les représentations, parfois contradictoires, qui sont faites et proposées de Lui. 
Là encore, c'est LE DÉSIR, L'AMOUR DE LA VÉRITÉ qui nous conduira à la réponse JUSTE.

Je vous renvoie aussi à la vidéo de mon article précédent, qui peut aider à chercher, ET À TROUVER..

Bonne quête, bonne EN-QUÊTE, pour une année qui vient dont les temps seront en BÉNÉDICTION à votre existence et vie.

__________________
*
Le doute a sa place dans nos interrogations, mais ne doit jamais rester une position sur laquelle on s'établit comme sur une chaise à deux pieds !
Le doute doit amener à plus de recherche pour SAVOIR.
Quand Descartes écrit son "Discours sur la méthode", où il avance le doute et la remise en cause des acquis, religieux ou scientifiques, il précise bien justement que Dieu ne peut être un sujet de doute... dès lors qu'on est parvenu - comme lui - à l'ASSURANCE, la CONVICTION ACQUISE qu'il existe...
Dès lors, si des doutes arrivent sur la réalité de Dieu, notre part est de les rejeter, sachant que la foi en l'existence de Dieu est aussi tributaire d'attaques (par l'incrédulité, la moquerie, la menace ou d'autres croyances)...

** Une manière facile de chercher Dieu, est de se mettre à lui parler, dans la foi que s'il existe réellement, IL ENTEND, et donc IL RÉPONDRA... Dès lors, restez attentif, car des réponses peuvent arriver de manière étonnante, très vite !

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2021 6 20 /11 /novembre /2021 09:45

Tant qu'on n'accepte pas qu'un "petit" (comme moi) qui veut s'exprimer, puisse le faire à égalité avec les médaillés du système ambiant et prégnant, où est la liberté (qu'on prône pourtant et revendique pour tous), et où est la vraie capacité - possible mais aliénée - de sortir des crises majeures de la condition humaine ?

C'est ainsi que tombant incidemment sur une vidéo intéressante au sujet des religions, je me suis mis à poster un, puis des commentaires.
Et le lendemain matin, la censure avait déjà jouée.

Voici donc la vidéo, et à la suite mes commentaires.

A - la vidéo

B - mes commentaires

1 (disparu)- "La finalité - pour le Dieu vivant - de la religion n'est autre que confondre l'homme, individuellement, de ce qu'il est habité et régulièrement dominé intérieurement par des forces malignes, qui le poussent à mal faire et à faire mal, savoir par les mensonges, l'égoïsme, l'orgueil, la jalousie, la convoitise, la religiosité (perversion qui n'est pas la spiritualité) donc l'hypocrisie, toutes formes d'injustices qui enferment finalement dans des dépendances (religieuses ou non), perte de liberté et donc mal-être, animosité, insatisfactions, méchanceté ou voire violence ou dépression... Bref, la religion et ses règles, rites, obligations (qui ne sont pas mal en soi) n'a de but selon le Dieu unique de la Bible (qui a entrepris un jour de se révéler à moi et avec qui on vit des expériences, d'ordre spirituel) que la prise de conscience qu'on est incapable de lui obéir, de lui plaire, de satisfaire ses exigences justes. Et de là, réaliser le BESOIN qu'on a de lui si on veut le connaître, vivre une intimité de coeur avec lui, du dialogue, des échanges... besoin qui ne peut se combler que par une naissance spirituelle. Lisez donc la Bible, qui n'impose rien mais enseigne magistralement ce qu'est l'homme et le Aoyen par lequel connaître en esprit et en vérité ce Dieu d'amour qui est aussi sainteté et justice, notamment lisez le chapitre 3 de l'Evangile selon Jean sur ce sujet capital. En bonus :) le témoignage de ce que Dieu m'a donné de vivre alors que je ne croyais en rien, et me donne de vivre et de dire : https://www.toucherlalumiere.info/article-bonjour-et-bienvenue-sur-ce-site-70810555.html Dieu ne se prouve pas, cause notre liberté, mais il se trouve, cause nos capacités à le faire. Bien cordialement."

2 (complément, disparu) : "Je traite souvent cette question du religieux et du spirituel, de la transcendance réelle et de la fausseté morale, sur mon blog. Ici une liste de quelques articles sur ce sujet crucial A COMPRENDRE https://www.toucherlalumiere.info/search/religion/"

3 - "Très bien qu'on se débarrasse comme dit Marx, des illusions religieuses - mais aussi il faudrait dire de celles liées à l'athéisme -, et on est d'accord pour découvrir le réel tel qu'il est et travailler à sa transformation, sauf que cela ne marche pas par "la lutte des classes" qui a produit dans l'application entre le communisme soviétique et chinois plus de 100 millions de morts (et ce qui va avec). Mais la transformation du réel doit commencer par notre propre coeur, notre intérieur peut-être plus ou moins socialisé mais restant toujours méchant ou envieux, egocentrique, capitaliste, etc... Et puis il nous faut sortir de l'illusion qui nous fait vivre comme si on était éternel sur terre, càd se voir mortel - et pourquoi, et pour où ? - ce que Marx et bien d'autres oublient dns leur mise en équation de la condition et solution humaines. C'est au prix de cette tenue face à la réalité de notre existence telle qu'elle est vraiment, qu'on peut réaliser son besoin tout personnel de Dieu pour accèder au sens, à la paix intérieure, à des victoires notables sur le mal, nos penchants, et la mort, par la foi."

4 - (en annexe) - "Avez-vous remarqué que la foi est un principe premier du vivant ? Que tous, animaux comme humains sont déterminés - par qui ? - avec des spécificités toujours potentielles, qui se mettent en oeuvre en leur temps, comme les parents de l'oisillon le pousse hors du nid quand il est prêt à volet, et effectivement il "trouve" comment faire, en lui. Et chacun de nous pour apprendre à marcher, à nager, à faire du vélo, à apprendre à l'école, à monter une entreprise ou à se marier !? Le fait-on par savoir, ou par le pricnipe inclus en tout le vivant de la foi ?... Réfléchissons un peu mieux, débarrassé du formatage laïco-athée post-chrétien occidental, tronc d'arbre dont la société française et européenne montrent de nos jours tous les fruits amers, incertains, insécures, voire insensés. La solution se TROUVE plus haut que le ciel atmosphérique qu'on dérègle par nos intelligences dérèglementées.

Est-ce qu'un principe premier, une cause première a besoin de se prouver autrement que par la ou les réalités de ses effets ? Qu'il s'agisse de Dieu ou du Big bang. L'essentiel étant alors de ne pas SE tromper, soi-même, comme Einstein se trompait avec sa "vue" - croyance - en un univers statique et éternel, et comme on peut se tromper à partir d'écrits qu'on ne veut pas lire selon la vérité qu'ils veulent montrer. C'est pourquoi l'apôtre appelle à "l'amour de la vérité" pour échapper effectivement à une condition de mortel qui peut être révolutionner par une adhésion à la vraie vie, éternelle. L'affirmation de Descartes sur la vérité reste très valable dans un univers laïco-athée : "Pour atteindre la vérité, il faut une fois dans sa vie se défaire de toutes les opinions qu'on a reçues, et reconstruire de nouveau tout le système de ses connaissances." Et encore : "Nous devons chercher la vérité en pleine liberté, affranchis de toute idée préconçue." Qui fait naturellement ce travail ? Ce dépoussièrage du système dans lequel il est tombé par sa naissance physique ?..."

Et donc, à la vue de la disparition des premiers commentaires, ma question : "Pourquoi enlevez-vous des commentaires qui envoient à d'autres sources, comme mon blog qui apporte une pensée autrement plus développé que celle, globalement juste mais tronquée, de Y. Quiniou ? Faut-il avoir des diplômes comme des médailles à mettre en avant pour avoir le droit de cité - de citer ? N'oubliez pas que la plus grande révolution désaliénante de l'humanité - ce qui se fait toujours au cas par cas - s'est faite à partir d'une douzaine de gars sans notoriété, pêcheurs, péager, sans emploi ! Et pour n'oublier personne, avec quelques femmes (comme la femme vertueuse du chap. 31 des Proverbes (bibliques), à l'arrière pour l'intendance domestique. Il y a donc encore beaucoup à extraire de l'Histoire touchant à la religion, la spiritualité et la foi si on veut, au moins pour son compte à chacun pour commencer, sortir de la crise actuelle qui tient plus, avec la religion à visée impérialiste qui avance, avec un progressisme ultra-libéral à visée impérialiste qui avance, avec un communisme capitaliste à visée impérialiste qui avance, avec un déréglement climatique et des pollutions de portée impérialiste qui avance..., du jugement, que du hasard !... Merci pour votre réponse de modérateur... Voulez-vous mon blog pour mémoire, et pour avancer dans une réflexion plus pointue et "holystiquement" objective du Réel ?"

Affaire à suivre...

J'espère que ce n'est qu'une question de nombre de commentaires possible à poser !?
Dans tous les cas, voilà pour qui aime la vérité sur ce qui constitue les grands tenants et aboutissants du Réel, des éléments d'approche cognitive et spirituelle.

AJOUT : une réponse a été publiée sur mon com... 1 (réapparu !) :
de Ph. Mo :
"La magie divine n'a plus aucun crédit aujourd'hui mon vieux."
 
A quoi j'ai répondu :
"Si la magie religieuse a encore autant d'impact sur des foules, il faut parler d'autre chose que de magie concernant le Dieu qui est à l'origine de notre univers et notamment de la personne humaine et de notre liberté decroire. C'est ainsi que Dieu se tient en retrait de nous - en exil, d'où nos exis-tences, seulement pourvues d'une vie provisoire -, ne se prouvant pas (a priori), mais se trouvant, si on est un chercheur sérieux de vérité(s). Aussi il se révèle quand il veut, comme il veut, ce qui est mon témoignage personnelle : https://www.toucherlalumiere.info/article-bonjour-et-bienvenue-sur-ce-site-70810555.html Par ailleurs, la magie évolutionnisme perd régulièrement son crédit devant les découvertes scientifiques et les questions insolubles qui se soulèvent (si l'on ne place pas dans l'équation du connaissable l'intelligence pré-originelle). Ce n'est pas que l'évolution ne soit pas un moteur du vivant, mais ce n'est QU'UN des moteurs du vivant, les autres se découvrant si on les recherche (comme j'ai pu le faire). Dès lors, jeune ou vieux, je vous souhaite de trouver votre Créateur avant que le gong de la mort (seulement) physique ne sonne pour vous. Avec tout mon respect. Si la question de la mort ne vous fait pas peur, j'ai un article très fouillé sur mon blog, sur les différents "types de mort".
 
Et pour que ce genre d'échange ait du sens, il convient que l'humilité de ce que nous savons si peu de choses sur nous-même et notre propre devenir post mortem, soit authentique pour permettre à Dieu de se révéler, car autant "il résiste aux orgueilleux", autant" il fait grâce aux humbles."

 

Soyez béni-e

 

 

 

VIDÉO INTÉRESSANTE ET ÉGALITÉ (ICI = LIBERTÉ) DE PENSER

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2021 7 14 /11 /novembre /2021 20:29

On pourrait s'étonner de ce que le retour de l'astronaute français Thomas Pesquet n'ait pas suscité plus d'émerveillement dans les médias, et sans doute dans beaucoup de coeurs à la sensibilité clouée au sol !

Mais c'est doute parce que la France a été un des pays champions pour séparer la connaissance scientifique du monde de celle de Celui qui l'a créé.

Le grand astronome Johannès KÉPLER a écrit : "La science est le processus qui consiste à réfléchir sur les pensées de Dieu après lui."

Croyons-nous mieux savoir à l'heure où rien qu'un virus minuscule peut venir changer le cours de nos affaires sans que nous soyons capables de nous unir seulement dans la recherche de ce qui est juste, vrai et objectif pour que nous sachions comment en triompher ?

Alors retour à un regard plus éclairé, dépoussiéré, objectif, pour voir comment la puissance, la grandeur, les fonctionnalités et la beauté peuvent se combiner pour une expansion de conscience déformatée.
 

SOIRÉE SCIENCE, ASTRONOMIE, ÉTONNEMENT, ÉMERVEILLEMENT !?

C'EST ICI > "L'APPEL DU COSMOS"

Bonne et riche soirée

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2021 7 14 /11 /novembre /2021 19:45

Les temps sont difficiles, mais il y a toujours des étoiles dans le ciel, et elles apparaissent d'autant plus qu'il fait nuit !

Alors cherchons à voir de ces étoiles de lumière qui éclairent les âmes bien disposées pour les détourner des ténèbres de manipulations, de mensonge, de fake news, de pressions privatrices de liberté ou de perversions diverses.

Une lumière qui demeure est que Jésus est venue un jour dans notre monde, et par la foi en lui et ses paroles, nous pouvons encore passer de toute la POTENTIALITÉ qu'il y a dans sa réalité
- de Sauveur unique puissant,
- de sa mort sacrificielle
- et de sa résurrection,
à des ACTUALISATIONS transformatrices d'existences personnelles.

Cette lumière est rappelée dans le livre que publie en cette fin d'année chez BoD édition, et que vous pouvez vous procurer (pour 5,49 € en version papier (6,95 avec le port), et 2,99 € en prix de lancement ebook (sinon 3,49 € à partir de décembre).

Accès par clic ici Livre NOËL NOËL Merry Christmas

ou sur Amazon : ici

TABLE DES CHAPITRES :

1 - NOËL, PERES-ET-MERE-VEILLAIENT (Père émerveillé - une (bonne) nouvelle)
2 - NOËL CÉLÈBRE LA VENUE DE JÉSUS – les textes bibliques
3 -- PROPHÉTIES ANNONCIATRICES
4 - POURQUOI JÉSUS EST-IL NÉ ?
5 - LA VRAIE DATE DE NAISSANCE DE JÉSUS !?
6 - ET POURQUOI NOËL LE 25 DÉCEMBRE ?
7 - POÈMES

 

Merci pour vos retours si vous avez envie.

Soyez béni-e.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2021 2 05 /10 /octobre /2021 17:14

 

La Bible parle de 4 CAVALIERS
qui sont les 4 esprits démoniaques principaux
au service de Satan (l'ange rebelle et déchu mais encore puissant),
à l’œuvre de leur "hauteur" contre le genre humain pour le/nous placer, tant que Dieu permet, sous une gouvernancemondiale totalitaire
- comme l'histoire récente et présente en a déjà montré des prémices : Révolution socialiste-collectiviste en Russie à partir de 1917, puis en Chine ; En Allemagne avec le National-Socialisme (nazisme) via Hitler, ou encore en Corée du nord de nos jours...

 

À CAUSE D'une généralisation de nos comportements, pensées, orientations ultra-libérales et/ou manipulatrices, un jugement collectif est tombé sur la planète, via le et les Covids, compliqué par les réactions iniques, abusives, de ceux qui, au lieu de se faire les bons samaritains (comme il apparait dans la Bible), ont trouvé un moyen supplémentaire pour faire des profits colossaux.
Mais DIEU VOIT TOUT, et chacun devra rendre compte pour son attitude personnelle face à la pandémie.

PLUS CLAIREMENT, à cause de nos injustices, tricheries, mensonges, relations dévoyées, irrespect dû au gonflement de nos "moi" (ego) par la "gonflette de sociétés et d'écoles sans force pour tenir ou prendre le cap des VÉRITÉS ET VALEURS ESSENTIELLES qui fondent ce monde, le diable Satan et ses hordes de démons, anges déchus et autres esprits impurs, se sont acquis DES DROITS pour frapper nos vies, tuant, égorgeant, volant, violant... avec les mêmes forces maléfiques que par les siècles passés - car dans le monde spirituel, ce sont toujours les mêmes, immortels, qui agissent (depuis le 1er couple de la terre).

FAUTE DE LEÇONS APPRISES, L'HISTOIRE SE RÉPÈTE 

Jésus et l'Esprit de Dieu ont averti depuis quasiment deux mille ans, qu'un temps allait venir - et il est là ! - semblable à ce qui s'est déjà passé au temps de NOE et plus tard au temps des villes corrompues de Sodome et de Gomorrhe.

Le péché est un mal développé par Satan et par les hommes/femmes s'associant à lui et à ses acolytes corrompus, qui était basé sur la luxure, les perversions et fornications, le plaisir charnel tous azimuts, et les violences qui accompagnent inévitablement, un jour ou l'autre, ces comportements déréglés, démonisés.

Il y eut alors un déluge d'eaux terrible - dont la terre porte en beaucoup d'endroits les signes et traces -, et un feu qui consuma les deux villes livrées à tous les vices et démons. 

COMME POUR NINIVE, AVEC JONAS

Quand pareillement Dieu fut sur le point de juger la grande vielle de NINIVE, corrompue de son roi à tous ses habitants, il envoya un de ses serviteurs, JONAS, pour leur annoncer que dans 40 jours, s'ils ne se repentaient pas et ne revenaient pas à des comportements fondés sur la justice, toute la ville serait détruite.
Il y eut alors une grande repentance en réponse au message de Jonas, ce qui est LA MEILLEURE ET LA SEULE SOLUTION ET RÉPONSE HUMAINE pour échapper aux fléaux d'un jugement céleste.

Alors aujourd'hui encore, par des hommes et femmes ayant déjà mis leur vie en règle avec Dieu, Dieu appelle à la repentance, au vif regret de comportements indignes de notre humanité, dégradés et dégradants, tricheurs, voleurs, animés de convoitises et de jalousie, de recherches de plaisirs charnels égoïstes ou de gains injustes de toutes sortes.

Et si nos grandes villes et pays vont bientôt être dévastés bien plus qu'en ce moment, la vérité selon Dieu est que tout ne sera pas détruit, mais il fera LA DIFFÉRENCE, des différences fondamentales entre ceux qui n'auront rien voulu entendre, et ceux qui auront vu le mal qu'il y a (eu) dans leurs comportements coupables, et qui voudront en être pardonnés et s'en détourner de manière radicale.

C'est pourquoi chaque lecteur, chaque lectrice, peut INDIVIDUELLEMENT se soustraire aux effets IMMÉDIATS ET A VENIR que la colère de Dieu - qui consiste à devoir laisser Satan le diable et ses armées iniques nous frapper tant sur les plans économique que physique, et psychique que matériel.

UNE SEULE SOLUTION HORS SYSTEME
Il y a les maîtres du jeu de lamondialisation au sommet de ce système pyramidal de contrôle du monde, que sont Satan - qui se fait appelé LUCIFER par certains pour mieux les tromper - et ses légions d'esprits occultes ; puis il y a les élites humaines planétaires possédant pouvoirs politique et financier ; puis les sous-classes à mettre sous le joug (par la séduction d'abord puis par la contrainte et ensuite la violence) de ce système comme on l'a vu en Russie dès 1917, puis en Allemagne en 39, puis en Chine avec Mao ou encore en Corée du nord...

Les tentatives de systèmes alternatifs, qui cherchent sans unité des échappatoires aussi pleines de bonne volonté que d'illusions, ne sont que des franges DU système général dominant, des marginalités comme les ont mis en évidence la loi de la Courbe de Gauss.

LE MOYEN D’ÉCHAPPER AU MARQUAGE

Ainsi le seul moyen d'échapper à ce MARQUAGE qui vient par Satan et ses sbires des êtres humains ne se trouve pas dans la foi qu'on peut mettre dans un homme ou un collectif quelconque, mais en Jésus-Christ seul (et) le vrai Dieu, vainqueur de la puissance satanique et de la mort (sous ses formes physique, psychique et spirituelle - voir article ici <) par sa crucifixion (des plus injustes) et sa résurrection (qui rétablit la justice du Bien contre le Mal).
Ainsi le moyen se trouve dans NOTRE FOI PERSONNELLE BIEN PLACÉE, ni en un homme quelconque de ce monde, ni en un système, mais en DIEU et la personne éternisée de JESUS-CHRIST qui, par son ESPRIT-SAINT, peut nous garder des tromperies et de la puissance terrible de destruction qui va se déchaîner bientôt et sur les personnes et sur la terre en général.
Nous pouvons dire cela avec conviction car nous sommes AVERTIS DEPUIS DES MILLÉNAIRES par des écritures bibliques, prophétiques, qui toujours se réalisent en leur temps.

TOUTE VOTRE ATTENTION : ÉCRIT DEPUIS LONGTEMPS, CELA ARRIVE !
C'est ainsi que si vous lisez le chapitre 13 du livre de l'APOCALYPSE, vous verrez le parallèle qu'on peut faire entre ce qui est et n'st encore qu'une pression à la vaccination, et le marquage suivant ainsi annoncé :

"... Puis je vis monter de la terre une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celles d'un agneau, et qui parlait comme un dragon. 12 Elle exerçait toute l'autorité de la première bête en sa présence, et elle faisait que la terre et ses habitants adoraient la première bête, dont la blessure mortelle avait été guérie. 13 Elle opérait de grands prodiges, même jusqu'à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes. 14 Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu'il lui était donné d'opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image à la bête qui avait la blessure de l'épée et qui vivait. 15 Et il lui fut donné d'animer l'image de la bête, afin que l'image de la bête parlât, et qu'elle fît que tous ceux qui n'adoreraient pas l'image de la bête fussent tués. 16 Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, 17 et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.
18
C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six.
" Apocalypse chap. 13, vers. 11 et suite

SOLUTION !?
Elle doit être votre réaction à ce que vous lisez. Le temps n'est plus au "peut-être", "C'est pas sûr que Dieu aie parlé", mais à ouvrir les yeux sur le faisceau qui devient CRIANT que nous sommes dans un temps crucial qui précède des situations rapidement totalitaires par toute la terre.
Et donc la solution consiste à trouver UN REFUGE EN DIEU, dans LA FOI QUI SAUVE par le pardon de nos fautes personnelles et notre désir profond de CHANGER DE VIE en s'appuyant jour après jour sur Dieu et sur Jésus, sur le Saint-Esprit, pour le connaître, pour apprendre à vivre en évitant le mal et en faisant le bien.

DEUX FORCES D'APPUI MAJEURES
Pour cela, deux forces majeures ont à notre disposition à chacun : la Bible, avec une lecture qu'on demande éclairée par l'Esprit Divin, BIBLE ET ESPRIT DE DIEU donc, pour échapper aux temps mauvais qui ne font que commencer...
Autres appuis possibles : des chrétiens ou des rassemblements locaux fondés sur les écritures bibliques, des vidéos, DVD et autres écrits en librairie ou sur le net...

ici > un guide de prières pour aider à bien se repositionner avec le Dieu unique, vivant et vrai.

 article connexe > LA MORT SOUS SES DIVERS ASPECTS : PHYSIQUE, PSYCHIQUE ET SPIRITUEL

Partager cet article
Repost0
22 août 2021 7 22 /08 /août /2021 07:32

Pour être informé : Une vidéo actuelle (mi-août 2021) du Pr DidierRaoult

Les covids sont là pour nous ALERTER, en nous rappelant que nous sommes TOUS vulnérables à des maux plus ou plus virulents, la mort étant toujours l'ultime à affronter.

FACE AUX MAUX...

Face aux maux (dont les déréglements de santé et de moralité, les addictions les plus multiples, les deuils, les ruptures diverses, accidents ou maladies qui nous menacent...), nous avons BESOIN de solutions justes, non bricolées.

FACE A LA MORT

Plus encore, FACE A LA MORT, ce ne sont ni sa banalisation,ni des philosophies, ni de la psychologie, ni le flou de l'agnosticisme, ni l'enfermement dans l'athéisme (sous une forme ou d'une autre de pensée personnelle ou d'idéologie), ni même d'une religion 'quelconque), dont nous avons BESOIN. 

Nous avons besoin d'un SAUVEUR !

Avec des solutions bien plus qu'alternatives et pseudo-durables, avec de la solution... éternelle.
Et pour cela, nous avons besoin d'un DIEU - qui ne soit pas de papier (monnaie ou de fiction), de poudres (aux yeux ou à canon), pas de fer ou de silicone, pas de nano ou bio-technologie, pas de réseaux par câble ou par 4 ou 5 G...

UN DIEU DE DIMENSION... SPIRITUELLE

Un Dieu - LE SEUL Dieu véritable, éternel, incréé et infini, que rien ne peut prendre de court, qui nous connaît, nous aide, aime, mesure, corrige, voit, entend (même dans nos lieux qu'on voudrait les plus secrets)...

Un Dieu UNIQUE, qui nous veut du BIEN, rien que du bien... mais en ne supportant pas dans sa présence la duplicité, les tromperies, le mensonge, les vols, les méchancetés, l'arrogance, l'auto-suffisance illusoire...

UN DIEU, UN LIVRE, UNE INCARNATION

Un Dieu qui a parlé et qui parle toujours, sans besoin de rites religieux - mais avec un livre par laquelle il se rend accessible, par laquelle il nous dit ce qu'est LA VÉRITÉ de et sur ce monde.
Et ainsi est-il écrit à notre attention nécessaire, depuis bientôt deux mille ans "
Maintenant, sans la loi (sans système religieux) est manifestée la justice de Dieu... 22 justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ pour tous ceux qui croient. Il n'y a point de distinction. 23 Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; 24 et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. 25 C'est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu'il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience, afin, dis-je, 26 de montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus."

"Il y eut un homme d'entre les pharisiens, nommé Nicodème, un chef des Juifs, 2 qui vint, lui, auprès de Jésus, de nuit, et lui dit : Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n'est avec lui. 3 Jésus lui répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. 4 Nicodème lui dit : Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître ?5 Jésus répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. 6 Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est esprit. 7 Ne t'étonne pas que je t'aie dit : Il faut que vous naissiez de nouveau. 8 Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit. 9 Nicodème lui dit : Comment cela peut-il se faire ? 10 Jésus lui répondit : Tu es le docteur d'Israël, et tu ne sais pas ces choses ! 11 En vérité, en vérité, je te le dis, nous disons ce que nous savons, et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu; et vous ne recevez pas notre témoignage. 12 Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes ? 13 Personne n'est monté au ciel, si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel.14 Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l'homme soit élevé, 15 afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. 16 Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. 17 Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. 18 Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. 19 Et ce jugement c'est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. 20 Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées; 21 mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu'elles sont faites en Dieu."

Soyez béni-e, réconcilié-e avec le Dieu Créateur et rédempteur. L'UNIQUE.

Ici > un guide pour des prières de rapprochement et de connection (relation) avec Lui.

Partager cet article
Repost0
25 avril 2021 7 25 /04 /avril /2021 11:49

 

Le grand apport de Descartes - si piteusement dévié en un principe agnostique par les incroyants - tient de cette révélation qu'il a eu, qu'il est fort bon dont nous ayons un jour une prise de conscience - toute personnelle pour le coup, véritable - qui nous amène à remettre en cause nos fondements principaux.
Fondamentaux à partir desquels nous avons tous commencé à exprimer notre existence. Une phrase le résume particulièrement où il dit:
"Pour atteindre la vérité, il faut une fois dans sa vie se défaire de toutes les opinions qu'on a reçues, et reconstruire de nouveau tout le système de ses connaissances."

Car la question pour le coup réellement principale, est que nous vivons majoritairement sur la base d'opinions (qu'on a héritées plus que nous les avons réfléchies et adoptées en conscience), indépendamment de la notion de vérité.

Or il y a bien souvent antinomie, contradiction, tension, entre comment "ça pense" en nous (ce qu'on appelle "nos" opinions) et ce qui est juste, vrai, bien, bon, meilleur (des vérités que caractérisent leur universalisme et leur stabilité).

Ce n'est pas qu'on n'ait pas à avoir des opinions! C'est qu'elles ne doivent pas prendre la place des vérités. Par exemple c'est une vérité qu'on ait besoin de manger. C'est une opinion qu'on mange de la viande ou qu'on n'en mange pas, bio ou pas... (Et c'est important que nos opinions soient conformes à notre conscience...).

VÉRITÉS ET OPINIONS, LE GRAND DILEMME

Ainsi déjà le slogan qui court plus que jamais "A chacun ses vérités" est un non-sens complet. C'est confondre les opinions qui se caractérisent par la subjectivité et la multiplicité, avec les vérités qui sont objectives en soi, et une pour chaque chose. Par exemple pour dix mensonges possibles sur quelque chose, il y a une vérité. Comme 3 et 2 font 5,00 et pas tout autre chiffre et autres décimales.

Aussi Descartes dit encore: "Nous devons chercher la vérité en pleine liberté, affranchis de toute idée préconçue."

Des siècles plus tard dans le même esprit, le scientifique fait écho au philosophe, Albert Einstein disant: ''Le souci de parvenir à la vérité doit primer sur toutes les autres considérations.''

Parce que, remarque Otto Niebergall : "Tous les hommes naissent en originaux, mais la plupart meurent en copie."

Allez-vous rester une copie de ceux qui vous ont formé-e, voire fortement déformé-e par rapport à un schéma idéal que pourrait être votre vie et un réel mieux-être?

Einstein a encore dit: "Rare est le nombre de ceux qui regardent avec leurs propres yeux et qui éprouvent avec leur propre sensibilité."

Qu'allez-vous faire de ces remarques des plus pertinentes?
Rester ce que d'autres vous ont fait-e, peut-être dans une dramatique illusion que ce que vous croyez être déjà, n'est pas ce que vous pourriez déjà être de mieux?
Ou bien chercher davantage les grandes vérités du Réel, des personnes et des choses, sans rester embarrassé-e dans des préjugés, des erreurs, de l'ignorance, des mensonges, de fausses croyances (matérialistes ou religieuses)!?

Un jour j'ai été mis face à l'évidence de cette nécessité de revoir la copie que je rendais jour après jour face au monde qui m'entourait.
Jusque là j'avais été croyant selon la tradition protestante pendant deux à trois ans. Puis un prof de philo qui se disait librement athée marxiste-léniniste (c'était avant qu'on apprit les horreurs qui se passaient derrière "le rideau de fer") m'avait dépouillé du peu de foi que j'avais eu au contact d'histoires bibliques,
avec cette idée présomptueuse et complétement irréfléchie qu'il n'y n'y a pas de Dieu. Qu'on n'a pas besoin de s'en mettre un au-dessus de nos têtes. Que ce n'est que faiblesse, peur et superstitions qui nous amènent à croire à une transcendance qui pourrait quelque chose pour nous.

Avec son armée philosophique de païens, nihilistes, révolutionnaires, existentialistes, et de pseudo-scientifiques (évolutionnistes à la vue étroitisée), il avait fait de moi un révolutionnaire en herbe, un anti-conformiste, un débridé, qui allait pouvoir s'affranchir de la religion qui fait des hommes des toxicomanes, et par là de la morale judéo-chrétienne qui aliène l'individu... Ce qui me conduisit en une douzaine d'années à des sorties de route graves, le tout se soldant dans un sérieux accident qui me mit une nuit à la porte de la mort.

Et c'est là où, dans sa clémence, dans sa miséricorde, par son regard qu'il maintient cependant sur nous, Dieu vint révolutionner ma vue quant à lui et du monde. Il se présenta lui-même à ma conscience, comme le principe de tout, réel, immuable et dynamique à la fois. Celui qui ouvre les horizons bouchés par les philosophies et par nos fautes; qui élargit le Réel aux dimensions de ses vérités éternelles là où on avait fait qu'être rabaissés au plan de la matérialité.

Et nous voilà dans cette courte existence - prêtée et non donnée en toute propriété -, à ce stade où nous avons avancé et où les épreuves n'ont pas manqué - sans même que nous réalisions que c'était parfois des avertissements bienveillants et parfois des jugements sur nos comportements qui finissaient par arriver.
A un stade où, parce que vous êtes ici en train de lire, vous pouvez dire (à votre tour): Et si je partais effectivement du principe que Dieu existe réellement, qu'il est vivant et qu'on peut vivre une relation avec lui!?

RIEN N'EST PLUS PERSONNEL ET MOINS DÉLÉGABLE
Car, comme il est dit dans le film "Reines et rois": "Il faut toujours prévoir que, évidemment, on a raison, mais que c'est toujours possible qu'on ait un peu tort en plus, sans s'en rendre compte. Et avoir un peu tort, c'est une très bonne nouvelle! Ca veut dire qu'on n'a déjà pas toute la solution et que la vie va être bien plus étonnante et pleine de surprises que ce que l'on croyait."

Et combien on a besoin de retrouver ou recevoir pour la première fois de la fraîcheur, comme après une difficile canicule. Recevoir de l'enthousiasme pour chercher, une soif de savoir jusqu'à entrer dans la joie de comprendre et dans la découverte de plus de vie.
(Le docteur Alexis Carrel disait : "Il vaut mieux ajouter de la vie à nos années que des années à notre vie").

Et dans son livre culte "Le meilleur des mondes", Aldous Huxley affirme que "Les faits ne cessent pas d'exister parce qu'on les ignore."
Alors Oui, Dieu existe, il me l'a révélé - il s'est révélé, alors même que je ne pensais en rien à lui. Et cela en dehors de tout contexte religieux.
C'est pourquoi, il ne nous faut pas amalgamer Dieu et religion, ni même Jésus (vivant) et christianisme (système mortifère). Il faut le chercher Lui, comme on peut et en comptant sur sa grâce pour qu'il vienne à notre rencontre.

Car c'est Dieu qui nous rencontre, ce n'est jamais nous qui pouvons aller jusqu'où il est (même s'il est parfois tout près de notre cœur).

Alors "Cherchez Dieu de tout votre cœur", dit la Bible. "Chercher et vous trouverez", dit Jésus. "Frappez et il vous ouvrira". C'est votre éternité qui est en jeu. Lui a accomplit une Rédemption parfaite pour nous; notre part est de désirer la réconciliation possible avec Dieu que cela ouvre.

"Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.17 Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.18 Celui qui croit en lui n'est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.19 Et ce jugement c'est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises.20 Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées ;21 mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu'elles sont faites comme Dieu l'approuve."

Soyez béni-e par Lui.

 

Guide ici si vous désirez prier Dieu

Partager cet article
Repost0
20 avril 2021 2 20 /04 /avril /2021 05:29

En cliquant ici, c'est parti pour 8 mn 49 de souvenir et de découverte

Que ce temps vous soit béni.

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2021 4 15 /04 /avril /2021 12:13

Les violences routières ! Un symptôme comme il y en a beaucoup d'un temps de détresse dans lequel nous entrons... comme est ébouillantée une grenouille sans qu'elle réagisse si quelqu'un fait progressivement monter la température de l'eau dans laquelle elle est installée...

 

La Bible annonce depuis longtemps qu'arrive ce qu'elle appelle "la fin du temps des nations", où les nations, les pays, sont vendus à une autorité impérialiste planétaire, et, les covids (artificiels ou accidentels) -aidant, nous y sommes !

Comment bien réagir ?

Voici un commentaire que j'ai posté sur un article développant le règne de "la terreur" qui se met en place. Nous sommes tous concernés.

"Je crois qu'il faut surtout voir - comprendre et croire - que tout le genre humain est sous ce même régime de la terreur (comme vous dites, qui vient), dans des positions plus ou moins privilégiées pour quelques-uns, mais jamais pour bien longtemps.

Car tout cela est piloté par plus haut que les politiques et les financiers suprêmes, par des entités spirituelles invisibles mais actives (visibles par leurs effets maléfiques justement) qui dominent notre monde d'autant plus que nous voulons les ignorer et répondons à leurs sollicitations, notamment dans l'immoralité.

Ne pas le voir revient à se tirer les uns sur les autres, c'est-à-dire en appliquant nous-même ce qui est le fondement de leur stratégie que définit la lutte des classes (des castes, des genres, etc...), au lieu que nous prions comme la Bible nous y invite pour les personnes en position d'autorité.

"J'exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes, 2 pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté. 3 Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, 4 qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité." 1ère lettre à Timothée, ch. 2

"Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. 11 Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. 12 Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes." Lettre aux Ephésiens, ch. 6.

C'est TOUT une question de croyance : En qui, en quoi, que croyons-nous ?"

Cordialement.

Lien pour un guide de prière qui pourrait être utile

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche