Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 août 2021 7 22 /08 /août /2021 07:32

Pour être informé : Une vidéo actuelle (mi-août 2021) du Pr DidierRaoult

Les covids sont là pour nous ALERTER, en nous rappelant que nous sommes TOUS vulnérables à des maux plus ou plus virulents, la mort étant toujours l'ultime à affronter.

FACE AUX MAUX...

Face aux maux (dont les déréglements de santé et de moralité, les addictions les plus multiples, les deuils, les ruptures diverses, accidents ou maladies qui nous menacent...), nous avons BESOIN de solutions justes, non bricolées.

FACE A LA MORT

Plus encore, FACE A LA MORT, ce ne sont ni sa banalisation,ni des philosophies, ni de la psychologie, ni le flou de l'agnosticisme, ni l'enfermement dans l'athéisme (sous une forme ou d'une autre de pensée personnelle ou d'idéologie), ni même d'une religion 'quelconque), dont nous avons BESOIN. 

Nous avons besoin d'un SAUVEUR !

Avec des solutions bien plus qu'alternatives et pseudo-durables, avec de la solution... éternelle.
Et pour cela, nous avons besoin d'un DIEU - qui ne soit pas de papier (monnaie ou de fiction), de poudres (aux yeux ou à canon), pas de fer ou de silicone, pas de nano ou bio-technologie, pas de réseaux par câble ou par 4 ou 5 G...

UN DIEU DE DIMENSION... SPIRITUELLE

Un Dieu - LE SEUL Dieu véritable, éternel, incréé et infini, que rien ne peut prendre de court, qui nous connaît, nous aide, aime, mesure, corrige, voit, entend (même dans nos lieux qu'on voudrait les plus secrets)...

Un Dieu UNIQUE, qui nous veut du BIEN, rien que du bien... mais en ne supportant pas dans sa présence la duplicité, les tromperies, le mensonge, les vols, les méchancetés, l'arrogance, l'auto-suffisance illusoire...

UN DIEU, UN LIVRE, UNE INCARNATION

Un Dieu qui a parlé et qui parle toujours, sans besoin de rites religieux - mais avec un livre par laquelle il se rend accessible, par laquelle il nous dit ce qu'est LA VÉRITÉ de et sur ce monde.
Et ainsi est-il écrit à notre attention nécessaire, depuis bientôt deux mille ans "
Maintenant, sans la loi (sans système religieux) est manifestée la justice de Dieu... 22 justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ pour tous ceux qui croient. Il n'y a point de distinction. 23 Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; 24 et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. 25 C'est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu'il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience, afin, dis-je, 26 de montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus."

"Il y eut un homme d'entre les pharisiens, nommé Nicodème, un chef des Juifs, 2 qui vint, lui, auprès de Jésus, de nuit, et lui dit : Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n'est avec lui. 3 Jésus lui répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. 4 Nicodème lui dit : Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître ?5 Jésus répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. 6 Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est esprit. 7 Ne t'étonne pas que je t'aie dit : Il faut que vous naissiez de nouveau. 8 Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit. 9 Nicodème lui dit : Comment cela peut-il se faire ? 10 Jésus lui répondit : Tu es le docteur d'Israël, et tu ne sais pas ces choses ! 11 En vérité, en vérité, je te le dis, nous disons ce que nous savons, et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu; et vous ne recevez pas notre témoignage. 12 Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes ? 13 Personne n'est monté au ciel, si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel.14 Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l'homme soit élevé, 15 afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. 16 Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. 17 Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. 18 Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. 19 Et ce jugement c'est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. 20 Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées; 21 mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu'elles sont faites en Dieu."

Soyez béni-e, réconcilié-e avec le Dieu Créateur et rédempteur. L'UNIQUE.

Ici > un guide pour des prières de rapprochement et de connection (relation) avec Lui.

Partager cet article
Repost0
25 avril 2021 7 25 /04 /avril /2021 11:49

 

Le grand apport de Descartes - si piteusement dévié en un principe agnostique par les incroyants - tient de cette révélation qu'il a eu, qu'il est fort bon dont nous ayons un jour une prise de conscience - toute personnelle pour le coup, véritable - qui nous amène à remettre en cause nos fondements principaux.
Fondamentaux à partir desquels nous avons tous commencé à exprimer notre existence. Une phrase le résume particulièrement où il dit:
"Pour atteindre la vérité, il faut une fois dans sa vie se défaire de toutes les opinions qu'on a reçues, et reconstruire de nouveau tout le système de ses connaissances."

Car la question pour le coup réellement principale, est que nous vivons majoritairement sur la base d'opinions (qu'on a héritées plus que nous les avons réfléchies et adoptées en conscience), indépendamment de la notion de vérité.

Or il y a bien souvent antinomie, contradiction, tension, entre comment "ça pense" en nous (ce qu'on appelle "nos" opinions) et ce qui est juste, vrai, bien, bon, meilleur (des vérités que caractérisent leur universalisme et leur stabilité).

Ce n'est pas qu'on n'ait pas à avoir des opinions! C'est qu'elles ne doivent pas prendre la place des vérités. Par exemple c'est une vérité qu'on ait besoin de manger. C'est une opinion qu'on mange de la viande ou qu'on n'en mange pas, bio ou pas... (Et c'est important que nos opinions soient conformes à notre conscience...).

VÉRITÉS ET OPINIONS, LE GRAND DILEMME

Ainsi déjà le slogan qui court plus que jamais "A chacun ses vérités" est un non-sens complet. C'est confondre les opinions qui se caractérisent par la subjectivité et la multiplicité, avec les vérités qui sont objectives en soi, et une pour chaque chose. Par exemple pour dix mensonges possibles sur quelque chose, il y a une vérité. Comme 3 et 2 font 5,00 et pas tout autre chiffre et autres décimales.

Aussi Descartes dit encore: "Nous devons chercher la vérité en pleine liberté, affranchis de toute idée préconçue."

Des siècles plus tard dans le même esprit, le scientifique fait écho au philosophe, Albert Einstein disant: ''Le souci de parvenir à la vérité doit primer sur toutes les autres considérations.''

Parce que, remarque Otto Niebergall : "Tous les hommes naissent en originaux, mais la plupart meurent en copie."

Allez-vous rester une copie de ceux qui vous ont formé-e, voire fortement déformé-e par rapport à un schéma idéal que pourrait être votre vie et un réel mieux-être?

Einstein a encore dit: "Rare est le nombre de ceux qui regardent avec leurs propres yeux et qui éprouvent avec leur propre sensibilité."

Qu'allez-vous faire de ces remarques des plus pertinentes?
Rester ce que d'autres vous ont fait-e, peut-être dans une dramatique illusion que ce que vous croyez être déjà, n'est pas ce que vous pourriez déjà être de mieux?
Ou bien chercher davantage les grandes vérités du Réel, des personnes et des choses, sans rester embarrassé-e dans des préjugés, des erreurs, de l'ignorance, des mensonges, de fausses croyances (matérialistes ou religieuses)!?

Un jour j'ai été mis face à l'évidence de cette nécessité de revoir la copie que je rendais jour après jour face au monde qui m'entourait.
Jusque là j'avais été croyant selon la tradition protestante pendant deux à trois ans. Puis un prof de philo qui se disait librement athée marxiste-léniniste (c'était avant qu'on apprit les horreurs qui se passaient derrière "le rideau de fer") m'avait dépouillé du peu de foi que j'avais eu au contact d'histoires bibliques,
avec cette idée présomptueuse et complétement irréfléchie qu'il n'y n'y a pas de Dieu. Qu'on n'a pas besoin de s'en mettre un au-dessus de nos têtes. Que ce n'est que faiblesse, peur et superstitions qui nous amènent à croire à une transcendance qui pourrait quelque chose pour nous.

Avec son armée philosophique de païens, nihilistes, révolutionnaires, existentialistes, et de pseudo-scientifiques (évolutionnistes à la vue étroitisée), il avait fait de moi un révolutionnaire en herbe, un anti-conformiste, un débridé, qui allait pouvoir s'affranchir de la religion qui fait des hommes des toxicomanes, et par là de la morale judéo-chrétienne qui aliène l'individu... Ce qui me conduisit en une douzaine d'années à des sorties de route graves, le tout se soldant dans un sérieux accident qui me mit une nuit à la porte de la mort.

Et c'est là où, dans sa clémence, dans sa miséricorde, par son regard qu'il maintient cependant sur nous, Dieu vint révolutionner ma vue quant à lui et du monde. Il se présenta lui-même à ma conscience, comme le principe de tout, réel, immuable et dynamique à la fois. Celui qui ouvre les horizons bouchés par les philosophies et par nos fautes; qui élargit le Réel aux dimensions de ses vérités éternelles là où on avait fait qu'être rabaissés au plan de la matérialité.

Et nous voilà dans cette courte existence - prêtée et non donnée en toute propriété -, à ce stade où nous avons avancé et où les épreuves n'ont pas manqué - sans même que nous réalisions que c'était parfois des avertissements bienveillants et parfois des jugements sur nos comportements qui finissaient par arriver.
A un stade où, parce que vous êtes ici en train de lire, vous pouvez dire (à votre tour): Et si je partais effectivement du principe que Dieu existe réellement, qu'il est vivant et qu'on peut vivre une relation avec lui!?

RIEN N'EST PLUS PERSONNEL ET MOINS DÉLÉGABLE
Car, comme il est dit dans le film "Reines et rois": "Il faut toujours prévoir que, évidemment, on a raison, mais que c'est toujours possible qu'on ait un peu tort en plus, sans s'en rendre compte. Et avoir un peu tort, c'est une très bonne nouvelle! Ca veut dire qu'on n'a déjà pas toute la solution et que la vie va être bien plus étonnante et pleine de surprises que ce que l'on croyait."

Et combien on a besoin de retrouver ou recevoir pour la première fois de la fraîcheur, comme après une difficile canicule. Recevoir de l'enthousiasme pour chercher, une soif de savoir jusqu'à entrer dans la joie de comprendre et dans la découverte de plus de vie.
(Le docteur Alexis Carrel disait : "Il vaut mieux ajouter de la vie à nos années que des années à notre vie").

Et dans son livre culte "Le meilleur des mondes", Aldous Huxley affirme que "Les faits ne cessent pas d'exister parce qu'on les ignore."
Alors Oui, Dieu existe, il me l'a révélé - il s'est révélé, alors même que je ne pensais en rien à lui. Et cela en dehors de tout contexte religieux.
C'est pourquoi, il ne nous faut pas amalgamer Dieu et religion, ni même Jésus (vivant) et christianisme (système mortifère). Il faut le chercher Lui, comme on peut et en comptant sur sa grâce pour qu'il vienne à notre rencontre.

Car c'est Dieu qui nous rencontre, ce n'est jamais nous qui pouvons aller jusqu'où il est (même s'il est parfois tout près de notre cœur).

Alors "Cherchez Dieu de tout votre cœur", dit la Bible. "Chercher et vous trouverez", dit Jésus. "Frappez et il vous ouvrira". C'est votre éternité qui est en jeu. Lui a accomplit une Rédemption parfaite pour nous; notre part est de désirer la réconciliation possible avec Dieu que cela ouvre.

"Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.17 Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.18 Celui qui croit en lui n'est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.19 Et ce jugement c'est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises.20 Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées ;21 mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu'elles sont faites comme Dieu l'approuve."

Soyez béni-e par Lui.

 

Guide ici si vous désirez prier Dieu

Partager cet article
Repost0
20 avril 2021 2 20 /04 /avril /2021 05:29

En cliquant ici, c'est parti pour 8 mn 49 de souvenir et de découverte

Que ce temps vous soit béni.

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2021 4 15 /04 /avril /2021 12:13

Les violences routières ! Un symptôme comme il y en a beaucoup d'un temps de détresse dans lequel nous entrons... comme est ébouillantée une grenouille sans qu'elle réagisse si quelqu'un fait progressivement monter la température de l'eau dans laquelle elle est installée...

 

La Bible annonce depuis longtemps qu'arrive ce qu'elle appelle "la fin du temps des nations", où les nations, les pays, sont vendus à une autorité impérialiste planétaire, et, les covids (artificiels ou accidentels) -aidant, nous y sommes !

Comment bien réagir ?

Voici un commentaire que j'ai posté sur un article développant le règne de "la terreur" qui se met en place. Nous sommes tous concernés.

"Je crois qu'il faut surtout voir - comprendre et croire - que tout le genre humain est sous ce même régime de la terreur (comme vous dites, qui vient), dans des positions plus ou moins privilégiées pour quelques-uns, mais jamais pour bien longtemps.

Car tout cela est piloté par plus haut que les politiques et les financiers suprêmes, par des entités spirituelles invisibles mais actives (visibles par leurs effets maléfiques justement) qui dominent notre monde d'autant plus que nous voulons les ignorer et répondons à leurs sollicitations, notamment dans l'immoralité.

Ne pas le voir revient à se tirer les uns sur les autres, c'est-à-dire en appliquant nous-même ce qui est le fondement de leur stratégie que définit la lutte des classes (des castes, des genres, etc...), au lieu que nous prions comme la Bible nous y invite pour les personnes en position d'autorité.

"J'exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes, 2 pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté. 3 Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, 4 qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité." 1ère lettre à Timothée, ch. 2

"Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. 11 Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. 12 Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes." Lettre aux Ephésiens, ch. 6.

C'est TOUT une question de croyance : En qui, en quoi, que croyons-nous ?"

Cordialement.

Lien pour un guide de prière qui pourrait être utile

Partager cet article
Repost0
14 février 2021 7 14 /02 /février /2021 13:45

C'est le premier livre de ma nouvelle vague (la première, c'était... au siècle dernier).

Il sort ici en tirage privé, sans prix fixé : on donne ce qu'on veut compte tenu des indications suivantes :

Contenu spiritualiste (chrétien) avec des poèmes, nouvelle, témoignage et autres pensées éparses joignant foi et raison, spiritualité et science, actualité et texte biblique...

CHANGER POUR 2 BON
- Poétique et Transition du 3e Millénaire -
2021
148
15,5*22
Couverture souple
brillant
blanc 90 g


Image en ligne

4e de couverture :

   "Chacun de nous est unique on le sait, mais il est bon de se l'entendre dire... pourvu premièrement que nous soyons intéressé à vouloir mieux connaître ce "moi" - pas toujours bien, imparfait, que je suis : Pourquoi ça ne tourne pas rond chez moi, comme chez les autres, partout ! Ensuite il nous faut croire qu'il y a de justes solutions à nos problématiques, qui ont la simplicité et la pertinence des plantes médicinales, ou de bons médicaments pas forcément chers, bons pourvu qu'on se les administre."

    Livre étonnant, détonnant, décalé (vers le bleu !?) mais réaliste, réacteur, qui mêle intimisme et holisme ("holystique"), poétique et métaphysique, foi et raison, spiritualité (non religieuse) et science, histoire (la grande et les nôtres), interrogations et réponses sur et pour soi-même, sur l'existence et sur la vie, sur l'actualité et sur la mort... et après ?... Un défi à notre primo-formatage socio-culturel (occidental post-chrétien mais pas que...) qui n'a pas fini de nous amener des problèmes.

   Parce qu'il n'est pas bon de rester toute son existence la/le même et parce que le culte matérialiste va arriver très vite au bout de ses mainmises réductrices et aliénantes sur les personnes, les relations et environnements, il est préférable d'accéder à certains savoirs de fond maintenant, pour avoir une vraie liberté de choix, sans report.

    Claude Trouiller a été photographe du sport automobile avant qu'un grave accident professionnel lui « permette » de vivre de ces expériences surnaturelles (du genre des EMI/NDE) qui provoquent une expansion de conscience et ouvrent sur plus de sens des réalités et sur la finalité de notre présence ici."

 

Si vous êtes intéressé-e, merci de me le faire savoir par commentaire ou par Contact de la page d'accueil.

Cordialement.

 

Partager cet article
Repost0
14 février 2021 7 14 /02 /février /2021 09:51

Le mal sévit et y éhapper est un leurre ou du déni.
Il est certainement préférable de regarder les choses en face et chercher une solution à nos maux qui soit aussi, voire plus, consistante qu'eux.

Par exemple le mal qu'on appelle Alzheimer est une sombre difficulté, souvent davantage pour les personnes autour que pour le/la souffrant/e.
La caractéristique majeure de ce mal est la perte de mémoire, de repères, jusqu'à la perte de connaissance de sa propre identité.
Où est le bien pour ceux qui peuvent (encore) réfléchir en voyant cela ?

Il est tout entier dans le fait que ce qu'on voit ou entend peut être perçu, compris, comme un miroir qui nous renvoie à nous-même.
En l'espèce, Alzheimer nous renvoie à notre propre problématique qu'est l'amnésie, le fait de ne plus savoir d'où on vient et ce qu'on est réellement.
Choquant !?
Oui et non. Car nous sommes d'abord des créatures de Dieu, alors que nous vivons cette réalité plus que probable, comme un ado qui vivrait comme n'ayant pas de père.
Or, que pourrions-nous être de plus exact, de plus fondamental ? Un singe qui a évolué et gardé quel trait de caractère ?... C'est-à-dire un simple produit aléatoire de hasards infinis et de mutations causées par quelques nécessités ou sélection naturelle ?

Croire en la théorie de l'évolution tient de croire au Père Noël ! Un temps vient om il faut admettre qu'on a été trompés - ce qui est grave aussi pour les menteurs ! -, et que la vérité est tout autre que ce "conte de fées pour adulte" comme le professeur Jérôme Lejeune appelait l'évolutionnisme.

Mais sait-on réfléchir suffisamment par nous-même ?
Le veut-on surtout ? Ou préférons-nous rester avec cette perte de mémoire de laquelle on tirerait quelques avantages... immédiats. Immédiats seulement - et encore pas forcément -, car au final, ce que sera la vie de l'âme après la mort physique sera en directe dépendance de notre positionnement terrestre par rapport à la vérité et aux mensonges...

 

A QUI LE DERNIER MOT !?

 

Il y a des temps, comme des mois et des saisons,

Un temps pour tout, un pour l'assimilation,

L'appropriation, et un pour la restitution, la redistribution,

Pour redonner, bonifié, ce qu'on a reçu,

Comme on mange des légumes cuits ou crus

Qu'on rend en chaleur, en travail, en vertu,

Ce qui est mieux qu'en colère, en misère

Qu'on peut semer par la haine l'adultère

Des envies égoïstes... jusqu'à des guerres

Toujours suicide, fratricides, homicides...

 

Mais le mal, dès lors qu'il y a un Dieu

Ne peut pas être que mal. Il ne peut dans les cieux

Ni sur terre toujours prendre des lieux,

Signe déjà clair d'une vraie liberté

Et fait porteur en son sein du bien caché

Comme l'expose l'horreur de Jésus crucifié

Au troisième jour pour toujours ressuscité.

 

Ainsi en nos maux qui naturellement abaissent

Ne cherchons pas trop vite à sortir des faiblesses,

Ne sombrons pas dans de mornes détresses

L'humiliation ayant du bon, avec l'humilité,

Dispositions et hauteurs où Dieu peut nous rencontrer,

Manifester sa grâce, et qu'en vérité il est.

 

C'est ainsi que parfois, en ultime recours,

Dieu laisse le mal sévir dans nos cœurs ou nos cours

Pour tirer des jugements et de son amour

Un moyen de changer - outre nos trajectoires

Mauvaises, mal jugées - la trame de nos histoires,

Nous libérer de ce qu'il y avait de noir

Triomphant peu à peu ou d'un coup sur nos vies,

Nous offrant à nouveau la chance, et pour lui le pari,

Qu'on est récupérable pour le bien sans mépris.

Pour trouver la sortie de tous nos labyrinthes,

Dieu éclaire en nos cœurs et dessus toutes plaintes

La vertu de sa croix et de sa mort non feinte

Qui fut le prix payé pour qu'on soit racheté

De tout mal, libéré, pardonné, jusqu'à régénéré

En un être nouveau, rendu et susceptible et capable d'aimer.

 

Car l'amour est le but comme il fut l'origine de toute création,

L'amour est Dieu lui-même qui se donne en diverses concrétions,

En matière aux forces mécaniques et quantiques, en bosons

En fermions, en des vies végétales, animales et humaine

En des anges, en sang, en âmes définies suzeraines,

En esprit – qu'il est – et partage pour partager son règne

Et son éternité et ses biens infinis et le bonheur parfait

Dérouté ici-bas par une sombre histoire de dupe et de péché

Qui se résorbe en Christ, par la foi en Jésus mort et ressuscité.

 

Claude T. @LGDDV - 02-21

Bonne réception et soyez-en béni-e.

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2020 5 04 /12 /décembre /2020 20:05

 

 

Je vous invite à bien écouter les paroles de ce chant > TOUT MON ESPOIR

C'est une foi solide qui fait chanter ici :
"Tout mon espoir est établi
sur ton amour et ta justice...
Je me confie, m'appuie sur toi
Je tiendrai bon, je compterai sur toi."

La foi authentique se fonde sur cette double particularité du Dieu véritable :
son amour - qui dépasse tout ce qu'on peut imaginer ou en supporter -
ET
sa justice - intraitable mais qui a été accomplie pour nous, à notre place, par Jésus, afin que nos injustices (récurrentes) puissent nous être pardonnées,
à la fois par grâce (comme fait une grâce présidentielle)
ET
en respectant la justice du 3e Ciel, opérée  par Jésus, par le don de sa vie, par sa crucifixion et sa mort
ET aussi
par sa résurrection car il n'était pas juste qu'étant sans péché (sans injustice en lui-même), il meurt. 

- En effet, le prix que coûte le mal que nous faisons (dans la comptabilité juste de Dieu, selon son code pénal) c'est la mort.
La mort étant d'abord une mort spirituelle, toute intérieure, qui fait qu'on se sépare de Dieu ; ensuite une mort physique qui est un jugement retardé pour nous laisser le temps de nous repentir, de pouvoir être divinement pardonné et recevoir de Dieu sa vie éernelle... sinon c'est une autre mort encore qui arrive, après le jugement dernier, de notre âme - c'est-à-dire de ce que nous sommes en tant qu'être psychique conscient. Pour plus de détails, voir > ici l'article "Les 5 types de mort
".

- Mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.
"Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle.17 Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.18 Celui qui croit en lui n'est pas jugé, mais celui qui ne croit pas est déjà jugé parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.
19 Et voici quel est ce jugement : la lumière est venue dans le monde et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière parce que leur manière d’agir était mauvaise.20 En effet, toute personne qui fait le mal déteste la lumière, et elle ne vient pas à la lumière pour éviter que ses actes soient dévoilés.21 Mais celui qui agit conformément à la vérité vient à la lumière afin qu'il soit évident que ce qu’il a fait, il l’a fait selon Dieu." Nouveau Testament, Bonne Nouvelle selon Jean, chap. 3, vers. 16,21

Dans cette foi non religieuse, on rejoint ces paroles très fortes du chant de Paul Baloche Tout mon espoir :
"Je tiendrai bon, je compterai sur toi."
Ce qui veut dire
que nous avons à croire et proclamer qu'on tiendra bon dans la foi jusqu'à notre réunion céleste avec Dieu,
mais que
c'est en comptant sur Lui - et non sur notre grande spiritualité, sur nos mérites personnels ou sur nos œuvres bonnes - que nous parviendrons au salut de notre âme, c'est-à-dire à l'éternisation de notre moi (ego), de notre conscience personnelle recyclée.

Soyez encouragé-e et béni-e pour votre suite d'existence et de vie.

> guide pour formuler une prière qui ouvre la relation possible avec Dieu

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2020 1 19 /10 /octobre /2020 22:02

 

 

Tout ce qui vit a besoin de se nourrir.
De la nourriture est (encore) partout dans la nature.
Hasard(s) !?

 


LA NATURE EST GÉNÉREUSE 
Quels hasards auraient pu la faire ainsi !?
Elle est comme son Créateur qui vient de me donner de passer une merveilleuse journée entouré des merveilles terrestres de l'univers.
Merveilles innombrables si naturelles dont on n'aperçoit même pas tout le surnaturel, toutes les mécaniques, organisations, connexions..., tout le divin attaché à la moindre réalité qui, de concert, œuvre à nous donner un cadre de vie magnifique.

Il faut sans doute connaître au moins un temps les contraintes (grandissantes) de l'existence urbaine, pour faire la différence.
Sous l'effet découvert par Newton (par une pomme qui tomba sur sa tête), les châtaignes sont en train de tomber. Accroupi, sans changer de place, dix, vingt sont là, à portée de mains. Une main gantée et l'autre avec un bout de bois quand il faut forcer les bogues (on dit aussi les héris par là... comme hérisson) juste entrouvertes.

Quelques coups de vent contribuent à la distribution. C'est le bon jour, ensoleillé, pour se retrouver en accord, en harmonie avec notre environnement originel.
Elles sont belles, brillantes, tout en couleurs chaudes,  avec toujours une ou deux grosses châtaignes lovées dans un écrin jaune très doux, qui contraste avec les piquants du dehors de la bogue.
Avec des ronces qui ne veulent parfois pas vous lâcher, ces piquants parlent aussi des contrariétés, des antagonismes, du bien et du mal, de la dualité fondamentale de cette création, avec des duos et des duels. Avec Dieu seul le conflit des deux principes tourne définitivement en notre faveur...

QUELQUES EFFETS SECONDAIRES DE LA NATURE

Malgré le mal - si peu présent ou représenté ici - la louange monte toute seule, du cœur aux cordes vocales (musicales), reconnaissante, vibrante du contact osmotique avec le Dieu qui met en nous - quand il peut - son esprit.
Je laisse là des toxines que la nature absorbe, dont le gaz carbonique que je rejette sans cesse et dont les feuilles raffolent - quelle belle organisation - !

D'ailleurs le soir et le lendemain matin, je mesure à ma tonicité (ne pas confondre avec toxicité !) combien "l'air pur" et donc la vie à la campagne ne sont pas un mythe, mais une profonde réalité.

D'un coup je comprends plus que jamais le mal qu'est la pollution atmosphérique des villes par la concentration des engins à moteur de toutes sortes. Je comprends pourquoi le couvre-feu peut être à la fois justifié et néfaste* dans quelques grandes agglomérations. Je comprends que ne comprenant globalement pas l'essentiel de ces choses (que ce soit les politiques ou les citoyens), on va vers des temps plus terribles (que certains pressentent et que la Bible annoncent depuis longtemps**).

Le panier se remplit ; cette année je déracine aussi quelques petits châtaigniers pour faire comme "L'homme qui plantait des arbres" (vous voyez de qui c'est une belle nouvelle ?).
Homme et homme/femme, créés pour cultiver et garder des jardins, potagers et d'agréments, et encore nos jardins intérieurs.

Tentation de tout ramasser ! De rester encore alors qu'il faut déjà penser à partir, à redescendre dans la vallée urbanisée - un peu comme Pierre, Jacques et Jean qui ont vu Jésus transfiguré sur la montagne doicent aussi (pour un temps) redescendre là où le mal sévit plus rudement.

Alors on laisse la nature aussi à leurs habitants, innombrables, visibles ou invisibles, aux sangliers, aux chevreuils plus rares, à tout ce qui fait des éco-systèmes qui nous font, eux aussi, descendre, de notre piédestal d'humain supérieur...

HOMME, QUE LA FRONTIÈRE DU BIEN ET DU MAL PARTAGE DRAMATIQUEMENT EN DEUX
Homme, être humain tiré de l'humus, physiquement façonné du minéral, chez qui (encore de la même racine) l'humilité est une valeur et force... peu courantes.
Avec un psychisme qui en émane (une âme, psyché en grec) et un esprit (de la nature de Dieu), on est à son image, créés à "leur ressemblance", c'est-à-dire Un principalement et trois... voire quatre par nos besoins irrépressibles de relations - pour se nourrir sur les trois plans, pour partager, pour donner et recevoir, pour aimer, pour parler, pour se réaliser plutôt que de péricliter.

Le péché, le mal, amoindrit et isole (de la conscience de la nature aussi), que ce soit par l'orgueil (au bout d'un certain temps) ou par les frustrations, les écrasements (dans l'instant).
Le mal c'est ce qui est manifestement mal (selon les lois ou selon la conscience) et c'est aussi ce qui est bien mais pas au bon moment, trop tôt ou trop tard (le plus souvent trop tôt). D'où les tensions, le mal-vivre, le temps lourd, la pesanteur au lieu de la grâce - que découvrit et vécut Simone Weil, l'enseignante, dans le secteur des châtaigniers, chez Gustave Thibon.
Le mal c'est que, par l'âme, nous avons été décroché et nous décrochons sans cesse de Dieu (condition de chute, d'effondrement spirituel) et si nous ne voulons pas de son Esprit en nous pour reprendre un bon cap, pour faire une "métanoïa" (un retournement à 180 %, un retour à Dieu ou une conversion), on est et on restera éternellement hors de lui, sans lui - ce qu'illustrent ici-bas Alzheimer, la folie (voyez la fin même d'un Nietzsche), l'horreur des guerres ou des attentats, le suicide.

D'UN PARADIS A UN AUTRE... BIEN PLUS EXTRAORDINAIRE

Je suis là dans la grâce, sous le châtaignier âgé et généreux, et aussi à la suite devant mon écran pour témoigner par le blog de ce miracle du bien-être possible, souvent perdu, à retrouver.

Non pas retrouver un vieux paradis perdu à jamais, celui du jardin d'Eden. Mais approcher déjà et entrer parfois dans le paradis futur, qui vient, pour ceux qui croient que Jésus sauve.
Oui, le paradis se rejoint par une porte étroite, un portillon, en forme de croix, qui s'ouvre par la foi.
Est-ce spécifiquement trop étroit pour la raison ? Comme 3 et 4 font 7, ou 3 fois 1 fait 1...

"Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi. Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi." Parole de Jésus, évangile de Jean, chap. 14, vers. 1,4
"Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n'était plus." Apocalypse ch. 21.
Cessons d'imaginer le Paradis comme une vie céleste désincarnée
où il n'y aura rien à faire qu'adorer Dieu ! La Bible indique clairement que dans cette création suivante, il y aura une terre et un ciel, et ceux qui l'habiteront auront un corps, sans doute semblable dans la forme, mais bien différent dans ses potentialités.
Le Paradis qui sera un royaume de Dieu - et non plus de Satan -, est présenté comme formé dans le prolongement de ce qu'on aura avancé au plan de nos facultés psychiques.

> Un magnifique chant (paroles, musique, images) en correspondance

Soyez béni-e.

___________________
* Justifié par des rassemblements et des activités d'ordre nocturne où les mauvaises pensées (autre source de pollutions) et les transgressions (autre source de toxicité) peuvent largement prédominer, et néfaste puisque rien qu'une journée à la campagne montre combien le confinement culturel urbain ordinaire (et exceptionnel) est peu propice à nos santés.

**... dès lors c'est "en Christ" que nous avons individuellement à nous "cacher", à chercher un refuge pour la maîtrise de notre âme, une vie dynamique de notre esprit - quand on l'a reçu) - voire une meilleure santé physique. Tout ce blog en parle si vous ne savez pas encore de quoi il s'agit.

Guide de prière < ici pour quiconque ressent un réel besoin (ou même une curiosité) de s'approcher de Dieu et/ou de se mettre en ordre avec lui.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2020 6 10 /10 /octobre /2020 11:24

Simplement en cliquant ici

Soyez encouragé-e pour toujours plus de (bonne) vie

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2020 4 03 /09 /septembre /2020 20:50

 

Parler encore de la covid, mais pas pour ne rien dire de plus...
Car il y a bien de plus en plus deux manières de voir la même réalité (comme ici vase et visages)...

HUM, HUMMM !

Il y a eu la soudaineté et l'ampleur avec lesquelles s'est répandue cette covid-19... événement qui confirme bien cette loi (relative aux connaissances de phénomènes) de "l'imprévisibilité" ou Théorie du Chaos*.
Elle dit que dans notre univers, on sera toujours incapable de tout prévoir, et encore qu'un battement d'aile de papillon en Chine peut provoquer un cataclysme en Amérique du Sud ! Ce qui veut dire que tout est relié d'une manière qui dépasse largement notre compréhension du Réel dans ses parties comme dans son ensemble ;

Il y a eu (et il y a encore) des tâtonnements de gouvernements bizarres, voire inquiétants dans la mesure où ils se réclament de la vigilance et de la compétence de leur plus "haute autorité scientifique" pour gérer et maîtriser cette situation inouïe.

En l'espèce, un peu de connaissance et d'humilité permettent de savoir que tous nos systèmes de connaissances humains ne permettent (et permettront) jamais de trouver tout ce qu'il faut connaître ou comprendre pour résoudre bien des problèmes : C'est ce que déclare la loi ou principe d'incomplétude (de tout système terrestre) mise en évidence par les deux théorèmes du mathématicien Gödel ;

Il y a aussi, toujours, ce matraquage médiatique qui maintient la pression quant à l'obéissance et à une flexibilité qu'on doit manifester en fonction des fluctuations de décisions politiques... qui parfois heurtent le simple bon sens (comme la vue la plus scientifique du problème) ;

Voilà un article qui vaut la peine d'être lu. Il vient de Suisse, mais ses informations sensées et pertinentes sont de portée universelle :
Une Statistique détournée met à mal la démocratie et les Libertés! Charly Pache

 

DE QUOI S'INTERROGER PLUS QUE JAMAIS

Alors des questions  se posent, de plus en plus de gens s'interrogent sur comment on leur demande - commande ! - de vivre sous contrôle rapproché, sanction pécuniaire à la clé. Interrogation jusqu'à constater une possible violation du principe de proportionnalité, un  principe d'adéquation des moyens employés à un but recherché.
D'où la question : Quel est le but réellement poursuivi par ceux qui font bouger les gens de populations entières... Ce qui finit bien évidemment par rejoindre la fameuse "Théorie du complot" que toutes ces choses font toujours mieux apparaître. 

Et puis il y a un double fait patent.

1 - CHAQUE PROPHÉTIE BIBLIQUE EST UN PRONOSTIC FIABLE
Ce fait que je juge patent, c'est d'une part ce que la Bible annonce - notamment par son célébrissime, mais fort mal connu, livre de l'Apocalypse.

Savoir qu'un sens de l'histoire est en marche, où chaque civilisation va d'un commencement à un enflement puis à une décadence ou décomposition relativement rapide, et plus précisément où un impérialisme planétaire vient mettre fin aux cultures et politiques nationales, bousculant et ébranlant tout pour ce faire, jusqu'à apparaître comme un totalitarisme et la pire dictature que la terre ait portée.

Et il y a de quoi envisager ce que cela peut être, quand on sait ce que fut il n'y a pas très longtemps tout le XXe siècle rien qu'avec la Première Guerre mondiale, la révolution communiste bolchévique, le Seconde Guerre mondiale avec la Shoah (tentative d'anéantissement du peuple juif), la révolution communiste chinoise avec ses satellites. En tout des centaines de millions de déportations et de morts violentes, barbares, ignobles, en bien des points inhumaines.

Or quand l'homme (ou la femme - fait des choses barbaresques, ignoblement surhumaines, qui tiennent du "C'est plus fort que moi", ne faut-il pas (re)commencer à penser en termes de Réel élargi ?
Un Réel plus réel que la seule matérialité des choses qu'on peut voir ou mesurer, avec d'une part un Dieu qu'on a voulu écarté de nos gouvernances humaines - et qui respecte ces prises de libertés qu'on se donne -, et d'autre part des forces occultes maléfiques terribles, des esprits dénaturés qu'on appelle Satan et démons, qui sont, de leur invisibilité, comme le marionnettiste qui tire les ficelles subtiles de ces marionnettes.

L'actualité comme l'histoire des siècles, grouille de plus en plus de faits divers et d'événements sidérants, avec des terroristes religieux, racistes et sexistes, des casseurs et pilleurs, des arnaqueurs séducteurs, inconnus des fichiers de police ou récidivistes bien connus, qui échappent par la duplicité et les ruses même des esprits devenus maîtres de leurs existences... Ce qui va aller crescendo dans les faits délictueux et criminels et dans la restriction croissante des libertés de tous.

2 - LE NIVEAU DE CONSCIENCE INDIVIDUELLE : UN DÉVELOPPEMENT HÉMIPLÉGIQUE

Ce niveau de conscience (de réalités conceptuelles) et de la force propre à avoir une opinion (sur presque tout, même sans savoir) a rapidement augmenté, d'autant que la civilisation qui s'est voulue post-chrétienne (à partir du XIXe siècle) a voulu cultiver - culturer - les individus par l'école laïque (athée pour parler sans langue de bois) et obligatoire.
L'idée n'est pas mauvaise en soi - pas plus que la découverte des lois de l'atome par Einstein -, mais voilà le constat de toujours : C'est qu'on ne peut éviter que tout le bien que l'être humain veut développer sans un accompagnement ou une direction d'ordre divin, tourne au fiasco, à la catastrophe (du fait de notre dégénérescence adamique et  insuffisances.   

Plus particulièrement aujourd’hui, les individus par le monde, internet à l'appui démultipliant beaucoup ce phénomène, connaissent une vraie émancipation par la pensée personnelle capable de former, si ce n'est beaucoup de réflexions pertinentes, du moins assez d'opinions subjectives sitôt prises pour des vérités. D'où le slogan inepte qu'on se répète bêtement comme s'il s'agissait qu'une vraie force personnelle "A chacun ses vérités !"

Ainsi en est-il de l'approche de ce temps prophétisé où une dictature mondiale va vouloir jeter un filet gigantesque unique sur tous, alors qu'à l'opposé de plus en plus de personnes prennent conscience qu'on veut les mener en bateau, leur faire croire des inepties et encore leur imposer des choses injustes. Que peut-il résulter de cette tectonique de plaques (humano-démoniaques), si ce n'est une régression ou récession forcée, une répression croissante qui va vite montrer son caractère irrépressible, inhumain, démoniaque.
On n'en sera plus aux crises dues à des addictions marginales, à des mutilations humaines ou de chevaux (comme en ce moment étrangement un peu partout en France).

D'aucuns réfléchissent aussi sur la question du vaccin - une manne grasse pour l'oligarchie pharma qui le produira (qu'il y en ait un ou deux différents). Quelle sera sa réelle efficience ? Que contiendra-t-il ?
La vaccination, encore un principe dégagé du mal pour faire du bien, mais qui peut, comme tout, faire tourner au cauchemar !?

Dans tous les cas, pour le croyant véritable Dieu est en contrôle et rien ne se fera qui dépassait la limite de ce qu'il permet.

PROSPECTIVE : DES LENDEMAINS QUI DÉCHANTERONT 

Vu que l'augmentation des suicides (de jeunes, de policiers, d'agriculteurs...) ne suffit pas, pas plus que les actes de barbarie qui frappent chaque jour ici ou là, pas plus que les naissances d'enfants déficients physiques ou psychiques, ou encore que l'apparition de la covid-19 comme jugement de Dieu, la réalité de notre temps vue du point de vue divin veut que l'on va voir de plus en plus de phénomènes témoignant d'activités démoniaques (via personnes humaines ou pas). Pour que l'on réalise que cette dimension de notre environnement existe et agit avec forces contraignantes (comme avec forces de séduction).
De là, il restera - s'il n'est pas trop tard - à passer à une conscience éclairée que Dieu aussi existe, et qu'il faut vite venir à lui avant que le tsunami de privations qui vient ne vous prenne dans ses mailles irrésistibles.

Entre le confort encore apparent du Titanic déjà coupé en deux (ce monde avec sa civilisation globale puissamment athée et misérablement religieuse), et une chaloupe de secours - qui semble minuscule mais qui sauve ceux qui la rejoigne - (notre sauvetage par la foi placée en Jésus (crucifié, ressuscité et glorifié) comme Sauveur offert pour le monde, il peut y avoir de quoi hésiter ! Mais le temps pour choisir son camp est court, car il faut bien voir ce qui nous est bon à garder et ce qu'il faut laisser sans retour...   

____________
* Loi mise en lumière par Edward Lorenz à partir des années 60.

Guide de prières

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : OSER TOUCHER LA LUMIERE !
  • : Un après-midi Dieu fait irruption dans ma vie! Rien de violent, mais avec une force de persuasion telle que d'un coup JE SAIS ! Dieu existe !!! C'est ici mon cheminement depuis ce 1er instant... aussi pour faciliter le chemin à qui cherche le sens de son existence et/ou se demande : Dieu existe-t-il vraiment !? Des questions et réponses dans les domaines de la connaissance de soi, de Dieu, du Réel, Jésus-Christ, spiritualité(s), psycho, philo, actualité... bref, un blog qui englobe des Essentiels ☺ Soyez béni-e.
  • Contact

Recherche